Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ben Ali : un aveu d’echec, des promesses et beaucoup de (...)

Ben Ali : un aveu d’echec, des promesses et beaucoup de questions

Les Tunisiens n’en croient pas leur oreilles, ils ne réalisent pas encore. Au moment où ces lignes sont écrites, une heure à peine après le discours désormais historique de Ben Ali, les correspondants de presse signalent la présence de nombreux habitants de Tunis dans la rue, bravant le couvre-feu pour manifester leur joie. La peur a vraiment changé de camp et le peuple tunisien a peut-être finalement ouvert la voie vers la démocratie dans le reste du Maghreb.

Ben Ali a dit avoir compris le sens des cris de révolte et a promis des mesures pour le moins inattendues. Il ne rempilera pas en 2014 et consacrera le temps qui lui reste à installer les fondements de la démocratie, à commencer par la liberté de la presse et de l’Internet. Incroyable ! Dans l’immédiat, le président tunisien promet de faire taire les armes qui ont déjà tué plus de 60 personnes et d’ordonner la baisse des produits de première nécessité. Et pour se donner plus de crédit, celui qui a quasiment mis le pays au service du clan de sa belle famille avoue publiquement qu’il a été trompé au sujet de la situation.

Premières questions qui s’imposent : dans quel état d’esprit sont les inconditionnels du président ? Comment ont-ils accueilli ce discours de fin de règne ? On imagine par exemple l’embarras, pour le moins, de cet ambassadeur tunisien auprès de l’Unesco venu pérorer mercredi matin sur les ondes de la radio France Info, traitant le secrétaire général du parti communiste, arrêté le jour même, de « bolchevik » allié aux islamistes et accusant ceux-ci d’être à l’origine des troubles, affirmant avec force que « le président a bien les choses en main ».

Autres interrogations : quel regard portent sur ces retournements spectaculaires, le président Bouteflika et le roi du Maroc, dont les sociétés respectives sont maintenues sous la chape de plomb d’un autoritarisme qui n’a que trop duré. Les récentes émeutes qui ont secoué l’Algérie sont à n’en point douter un sérieux avertissement, qui devrait conduire le pouvoir algérien à ouvrir le champ politique, jusque-là verrouillé au profit d’une couche de privilégiés.

On peut enfin se demander si Ben Ali va réellement pouvoir se maintenir à la tête de l'État jusqu’à la fin de son mandat, sachant la grande impatience d’une majorité de tunisiens désireux de tourner cette page des libertés interdites dans une Tunisie à deux vitesses.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 14 janvier 2011 11:22

    « En Tunisie, les choses continueront à fonctionner correctement. » Stauss-Kahn - 2008.

    Un vrai visionnaire, ce directeur du FMI.

    Quand à Ben Ali, il va calmer le jeux, mettre sa fortune à l’abri, organiser sa succession et essayer de partir dans les meilleurs conditions possibles.

    Trop de dictateurs ont perdu tout ce qu’ils avaient en voulant à tout prix s’accrocher au pouvoir alors que d’autres, plus malin, ont su gérer leur départ.

    Sarkozy aurait tout intérêt à y réfléchir.


    • ravachol 14 janvier 2011 11:26

      Ce que pense Bouteflika de tout ca ?
      Il vient d’acheter pour 50 millions d’euros de materiel anti emeute a la france,qui
      est parait ’il un exemple mondial dans ce domaine,la repression sans hemoglobine en quelque sorte.Quant il n’y a pas de bavures avec un tyser ou un flash ball bien sur !


      • King Al Batar King Al Batar 14 janvier 2011 11:28

        Quel bonheur pour tous mes amis Tunisiens !!!!

        Ca c’est vraiment une bonne nouvelle. Ils vont enfin avoir le droit de parler de politique, et découvrir ce qu’est la démocratie.

        J’espère pour eux que Ben Ali tiendra sa parole et respectera le discours qu’il vient de tenir. Il y a beaucoup de belles choses a faire en Tunisie et je leur souhaite vraiment de devenir un pays libre et prospère.


        • Deneb Deneb 14 janvier 2011 11:29

          On ne peut qu’espérer qu’il aura la sagesse gaullienne de partir après en avoir adopté le discours. Je suis toutefois très sceptique quant à sa promesse de libérer l’accès à internet. Il vient d’enfermer un opposant, ce n’est pas vraiment un geste qui va dans ce sens. Il risque aussi de s’inspirer largement des arguments que les pouvoir en France avance pour diaboliser Internet. Comme quoi, la France finira par l’aider. Il devrait engager Albanel et Mitterand, s’il pouvait nous en debarasser ce serait déjà ça de gagné pour nous ici smiley


          • Massaliote 14 janvier 2011 11:48

            « Il devrait engager Albanel et Mitterand », Bonne idée, surtout le dernier. Il peut faire diversion en marge de la manif en se multipliant pour faire profiter le populo de son sens de l’ouverture. :->


          • Deneb Deneb 14 janvier 2011 12:07

            Oh, j’avais oublié le grand expert en la matière : F. Lefebvre. Je suis prèt à me cotiser pour aider Ben Ali à l’embaucher (mais sur place, ça va de soi).


          • Massaliote 14 janvier 2011 15:03

            Pour le Miteux il n’y aurait pas ingérence puisqu’il a la nationalité tunisienne. Sa présence serait donc légitime.


          • Deneb Deneb 14 janvier 2011 15:37

            Alors acte, Fredo, pour mouiller ta chemise comme l’a fait MAM qui a proposé à Ben Ali l’aide au maintien d’ordre. Il y en a que l’on va tondre à la libération !


          • jaja jaja 14 janvier 2011 11:35

            Qui peut croire en la parole de Ben Ali, massacreur de son propre peuple. Pas les Tunisiens en tous cas qui sont ce matin des milliers aux abords du ministère de l’intérieur à Tunis pour exiger son départ.
            « Ben Ali va-t-en ! » est le slogan le plus rapporté par les agences de presse... à suivre...


            • jaja jaja 14 janvier 2011 11:49

              Ceux qui veulent suivre cette journée de grève et de manifestations en Tunisie peuvent le faire ici....

              http://24sur24.posterous.com/tag/sidibouzid


            • asterix asterix 14 janvier 2011 17:54

              Bien dit, dupoing la rage !
              Une fin de règne à la Ceaucescu ?
              Entendu deux fois aujourd’hui....


            • baska 14 janvier 2011 17:35

              L’ambassadeur de Tunisie auprès de l’unesco a démissionné de son poste, les rats commencent à quitter le navire. Unique mot d’ordre : le départ de ben ali et de ses acolytes ! 


              • jaja jaja 14 janvier 2011 17:41

                Sur le Monde.fr

                http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/01/14/suivez-en-direct-la-situation-en-tunisie_1465727_3212.html#xtor=AL-32280184

                Outre l’état d’urgence et les rassemblements interdits il est dit que l’armée contrôle l’aéroport de Tunis et qu’il y a des mouvements inhabituels d’avions.

                Ou le porc Ben Ali s’en va ou la répression va monter d’un cran....

                Tous solidaires partout en France avec ce peuple héroïque. Demain manifs dans toute la France.

                A Paris 14 h à République !


              • jaja jaja 14 janvier 2011 18:27

                Ou autre possibilité : l’armée prend le pouvoir...


              • jaja jaja 14 janvier 2011 18:37

                Le Monde.fr : 

                Selon des sources proches du gouvernement citées par l’AFP, le président Ben Ali a quitté le pays


              • jaja 14 janvier 2011 19:09

                La Tunisie vient de basculer mais je ne sais pas encore vers quoi, l’armée a le controle du pays


                • jaja 14 janvier 2011 19:12

                  une future légion d’horreur ???? décidément nous sommes (nos dirigeants) la poubelle à recycler les dictateurs.
                  On aura même la famille de Corée du Nord


                • pigripi pigripi 14 janvier 2011 19:32

                  Hommage au courage des Tunisiens !

                  Bravo les Tunisiens !
                  Bonne chance, les Tunisiens !

                  Honte au gouvernement français qui encourage la répression et soutient Ben Ali !
                  Honte aux politiques français qui se trouvent de bonne raison de tergiverser !
                  Honte aux intellos qui ont mis tant de temps à s’indigner contre la dictature tunisienne et à soutenir les opposants !

                  • pigripi pigripi 14 janvier 2011 19:36

                    Certains prétendent que la France soutient Ben Ali parce qu’il serait un rempart contre l’impérialisme musulman.


                    Quand on voit le tapis rouge que la France déroule pour les intégristes musulmans, on a du mal à croire à cette brillante hypothèse....

                    A moins que la France n’ait décidé d’accueillir tous les intégristes musulmans sur son territoire ?

                    Non, merci, sans moi ;-((((

                    • pigripi pigripi 15 janvier 2011 10:37

                      Les Tunisiens ont gagné et c’est formidable pour eux, pour nous. Quel bel exemple de révolte populaire et de sagesse malgré l’intox dégueu sur leur « violence » comme s’il y avait eu des morts chez les forces de l’ordre !


                      Les morts, ils sont dans le peuple.

                      Pourvu que les choses ne se gâtent pas et qu’un clown dictateur ne remplace pas Ben Ali.

                      Tenez bon les Tunisiens, vous êtes formidables smiley)))

                      • pigripi pigripi 15 janvier 2011 10:38

                        C’était si beau d’entendre et de voir tous ces tunisiens exploser de joie, rire et sourire. Un peuple qui rit ne peut qu’être sur la bonne voie smiley


                        • pigripi pigripi 15 janvier 2011 10:45

                          Je suis triste de voir que le pouvoir français et même les internautes et les agoravoxiens ne se précipitent pas pour soutenir les Tunisiens.


                          Je suis triste d’observer que la révolte du peuple tunisien ne signifie rien pour les français, qu’elle passe à la trappe des faits divers.

                          Je suis consternée par tant de bêtises, de mesquinerie, de tergiversations, d’élucubrations stériles, quand les Tunisiens font sauter pacifiquement 23 ans de dictature.

                          Oui, c’est une révolution pacifique. On ne va pas comparer quelques vitrines brisées, quelques pierres lancées, quelques bagnoles brulées à des tir à balles réelles par l’armée et la police ! Et pourtant, nos débile donneurs de leçons, Mam en tête, le font.

                          Je n’ai aucun lien particulier avec la Tunisie et les tunisiens mais j’ai des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, un cerveau pour comprendre et un coeur qui bat pour les justes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Tahar-yazid


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès