Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Benoît XVI, démission volontaire ou imposée de l’extérieur (...)

Benoît XVI, démission volontaire ou imposée de l’extérieur ?

Cet article est pour sa plus grande part la reprise d’un article (paru sur Agoravox.tv voici 2 jours) d’un événement qui a surpris le monde entier cette semaine et dont les ressorts cachés sont bien sûr passés sous silence par les médias bien-pensants en raison de leur caractère explosif, à l’occasion de cette rédaction je tiens à exprimer ma gratitude aux Agoravoxien(ne)s qui par leurs commentaires sur l’article déjà cité ont contribué à rendre le présent article plus pertinent et significatif.

1) la surprise complète de la démission

Le pape Benoit XVI de son vrai nom Joseph Ratzinger annonce le lundi 11 février 2013 au monde entier sa décision de renoncer à la charge de successeur de Saint Pierre, aurait-il été contraint de force à démissionner ?

C'est en tout cas l'opinion exprimée par Pierre Jovanovic dans sa revue de presse sur RIM (Radio Ici et Maintenant) du 13 février dernier !

 

Il faut hélas reconnaitre que de sérieux éléments penchent en faveur de cette hypothèse :

- un Pape ne démissionne pas ! Ce dernier peut être sénile, moribond, voire comateux, et les exemples historiques ne manquent pas, qu’on se souvienne simplement sans vouloir être offensant du spectacle pénible de Jean Paul II durant ses dernières années, un Pape ne doit normalement jamais abandonner sa charge, à preuve que la dernière "démission" d’un Pape date de 1415 il y a près de 600 ans !

- le Vatican était sous pression : pour des raisons inexpliquées, voir à ce sujet le blog de Jovanovic (du 7 au 11 janvier 2013), tous les paiements bancaires étaient suspendus depuis début janvier 2013 ce qui non seulement entrainait l'asphyxie économique du Saint Siège mais gênaient considérablement les touristes sur place ..

- or fait incroyable le 12 février ! Le lendemain même de l'annonce de la démission de Benoit XVI, voir le blog de Jovanovic (du 14 au 16 février 2013), le paiement par carte bancaire est à nouveau possible dans le périmètre du Vatican de même que le réseau Swift fonctionne à nouveau, voila qui ressemble fort à une levée de sanction !

Et Jovanovic de conclure sur son blog  :

« Allez, encore quelques années et ils vont bien finir par racheter le Vatican et le transformer en GoldmansachsLand »

C’est que les choses semblent aller bien plus vite qu’il n’a osé le supposer !

 

2) les raisons vraisemblables de la démission

Faisant donc fi des us et coutumes de la papauté, Benoit XVI annonce néanmoins officiellement sa démission pour le 28 février 2013 :

 

Langue de bois officielle (ou diplomatique) la démission du Saint Père aurait pour unique motif son état de santé, on vient de voir plus haut que la santé des Papes (toujours très âgés) n'a jamais été une cause d'abandon de leur charge alors pourquoi lui, celui-ci, le pousserait-on vers la sortie ?

Il semble que l'histoire s'accélère, après la démission forcée des chefs d'état italien et grec le 11 novembre 2011 (noter la symbolique 11.11.11) qui ont été remplacés fissa par des hommes liges de Goldman Sachs, respectivement Mario Monti pour l’Italie et Lucas Papademos pour la Grèce, en même temps que Mario Draghi issu également du même sérail était nommé à la tète de la Banque centrale européenne, c'est maintenant le Vatican que l'on cherche à déboulonner, les raisons de ce coup d'état peuvent être aussi bien économiques que religieuses, métaphysiques en un sens ..

D'abord en cas de renversement de régime, on va d’abord "braquer la Banque", la cité Papale dispose d'immenses richesses sur laquelle on se perd en conjectures, ce qui est certain c'est qu'à notre époque de faillites généralisées, un tel magot attire les convoitises ;

Ensuite une certaine oligarchie mondialiste, essentiellement judéo-protestante, a toujours eu à cœur de miner le trône de Saint Pierre, son principal concurrent en matière religieuse, en tout cas la seule forme de pouvoir temporel sur lequel le monde judéo-protestant, divisé à ce niveau, ne pouvait exercer de réelle domination ;

Enfin c'est presque devenu un lieu commun, nous vivons une époque de fin des temps qui doit également passer par la fin de ce qui fait le socle de notre civilisation, l'église de Rome dans sa structure était l'héritière du monde romain, et à ce titre la forme ultime, quasiment le dernier avatar de la civilisation antique, exit donc elle aussi !

 

3) la suite probable de la démission

Et après le départ de Benoit XVI, y a-t-il déjà un successeur ?

- difficile d’imaginer qu’un « ancien » de Goldman Sachs puisse déjà être cardinal et prétendre au trône de St Pierre, cependant un très sérieux concurrent semble déjà en lice, le cardinal Tarcisio Bertone , de son vrai nom Tarcisio Pietro (sic) Evasio Bertone, cardinal depuis 2003, il est nommé préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi en 2006 et « camerlingue » (chambellan ou trésorier) en 2007, il est de fait le bras droit de Benoit XVI et le second dans la hiérarchie vaticane, il est mêlé de très près aux affaires financières qui pimentent régulièrement la vie du Saint Siège, nul doute qu’en plus d’être un acteur essentiel il saura « s’adapter » en cas de nécessité dictée par des puissances supérieures en force (à l’église catholique s’entend bien), il serait aussi réputé pour avoir édulcoré ou masqué la réalité du 3ème secret de Fatima, c’est déjà plus qu’il n’en faut en tant que brevet de « loyal serviteur », en sus de son second prénom (Pietro ou Pierre), il dispose à priori de tous les atouts pour succéder au poste !

- autre nom déjà évoqué comme successeur potentiel, le cardinal Peter Turkson du Ghana qui en ces temps d’obamania, présente le double avantage d’être noir et africain ce à quoi on pourrait ajouter qu’il provient d’un pays anglophone, aussi comme nous allons le voir tout de suite, son prénom (Peter ou Pierre) pourrait le prédestiner !

- même si on ne peut exclure une totale surprise comme le fut l’élection de Jean Paul II (cardinal polonais) à l’époque, le positionnement en No2 du Vatican de Tarcisio Bertone constitue tout de même un avantage décisif, de là à dire que ..

- le choix de la date du 28 février comme jour de passation laisse songeur :

C’est le jour de la Saint Romain, ce qui oblige à procéder à une évocation de la prophétie de Saint Malachie selon laquelle le dernier des papes (le 112ème) serait celui venant directement après Benoit XVI et aurait pour épitaphe le terme de « Pierre le Romain », quand on pense que Tarcisio Pietro est l’éminence grise actuelle du Vatican et que la succession (car en tant que camerlingue il sera chargé de l’intérim) doit prendre effet le 28 février prochain (à la St Romain), il faut reconnaitre que ces faisceaux de circonstances en forme de coïncidences sont tout de même bien troublants !

 "Dans la dernière persécution de la sainte Église
romaine siègera Pierre Romain, qui paîtra ses
brebis au milieu de nombreuses tribulations.
Ces tribulations passées, la ville aux sept collines
sera détruite et le juge redoutable jugera son peuple."

Hiéronymus février 2013


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 16 février 2013 09:39

    Et si pour revenir aux fondamentaux, l’on désignait un pape dans la lignée de Jésus, c’est-à-dire carrément révolutionnaire........

    voir ; LE PAPE RENONCE A UN CDI


    • Gollum Gollum 16 février 2013 10:19

      Petite précision en ce qui concerne la liste de Malachie. La liste concerne 111 papes dont le 111ème fut précisément Benoît XVI..


      Soit il n’y aura pas de 112ème, soit le 112ème doit être considéré comme hors liste, ce qui dit bien ce que ça veut dire : qu’il ne fera pas vraiment partie de la liste des Papes et doit être considéré de ce fait comme hors Église.

      Cela s’accorde avec ce que dit Jovanovic sur la liste des 7 Rois de l’Apocalypse, 7 Rois à partir donc de la fondation du Vatican en 1929 (année de la crise ploutocratique et qui a ressurgi sous une nouvelle forme en 2008), le 7ème étant Benoît XVI. Le tout devant être coiffé par un huitième.

      Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Apoc (17,11)

      Cette phrase sous entend que le huitième sort bien des 7 mais est en même temps à part, sous domination de la Bête, autrement dit des forces ploutocratiques financières.

      Notons ici que le nombre 7 fait référence à la ville aux 7 collines (Rome). Cela est d’ailleurs évoqué dans la phrase finale de Malachie. D’autre part il y a un lien implicite entre 7 et 111 puisque 7 s’écrit en binaire : 111.

      En ce qui concerne la popularité de la liste de Malachie rappelons qu’elle doit sa célébrité à la formule Aquila Rapax qui concernait Pie VII et qui fut effectivement enlevé par Napoléon, l’Aigle Ravisseur. Cela en 1809. Hors la liste débutant en 1143 il n’est que trop notable que 1809 = 1143 + 666.

      Voilà surgir le 666 dont Jovanovic (et d’autres) le lie au système financier. Hors c’est précisément à la chute de Napoléon que l’on vit l’envolée rapide du capitalisme qui nous emmena là où nous en sommes aujourd’hui.

      On peut ajouter que ce 666 se trouve chez Jean, apôtre évangélique dont le symbole est l’Aigle.

      Sur ce, bonne Apocalypse à tous.

      • Hieronymus Hieronymus 16 février 2013 15:48

        Gollum
        merci de votre commentaire très exhaustif et instructif
        vous disséquez ces questions relatives aux prophéties et à la guématrie sans doute mieux que je ne saurais le faire (question de patience)
        il y a bien encore un Pape après Benoit XVI mais si je vous suis, Pierre le Romain serait hors liste, donc comme « imposé de l’extérieur », c’est tout à fait mon opinion et l’hypothèse que j’énonce dans l’article ..
        en fait ce dernier Pape sera le « syndic de faillite », chargé par des instances étrangères de « liquider la maison », il n’aura quasiment aucun pouvoir, pieds et poings liés par l’oligarchie qui l’aura mis en place, ça promet (en-pire)


      • Aldous Aldous 16 février 2013 17:19

        Bonne apocalypse à tous




        Rappelons qu’apocalypse signifie révélation et non fin du monde.

        Il est intéressant de constater que l’Apocalypse de Jean a pour sujet la mise en place d’un gouvernement mondial malfaisant.

        Que ce gouvernement mondial se fera par (entre autre) l’adoration d’images animés (qui a dit TV ?) par la disparition de la monnaie et l’obligation d’utiliser le ’signe de la bête’ à la main ou au front comme unique moyen de payement :

        « Il lui fut donné d’animer l’image de la bête, de sorte qu’elle ait même la parole et fasse mettre à mort quiconque n’adorerait pas l’image de la bête. À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. C’est le moment d’avoir du discernement : celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête, car c’est un chiffre d’homme : et son chiffre est six cent soixante-six. »

        L’Italie vient d’interdire l’usage de liquides pour les echanges de plus de 50 Euros.

        En France on vient de descendre ce plafond de 3000 à 1000€ mais de toutes façons la pluspart des banques limitaient déjà les retraits’

      • Constant danslayreur 16 février 2013 17:40

        Yes Aldous, entièrement d’accord, la monnaie électronique devrait être pour bientôt sauf qu’à ce moment là, le souci ne sera pas tant que vous ne pourrez pas échanger avec des espèces, mais carrément qu’il y aura eu auparavant effondrement du dollar entraînant dans son sillage toutes les monnaies papier, bref vos espèces du bas de laine, vous pourrez toujours vous chauffer avec en hiver.

        évidemment certains ont acheté un peu d’or ... pas de bol, l’échange commercial avec de l’or est déjà illégal à en croire le fmi... ils n’ont rien négligé ces fils de p...


      • agent orange agent orange 16 février 2013 19:09

        Hors c’est précisément à la chute de Napoléon que l’on vit l’envolée rapide du capitalisme qui nous emmena là où nous en sommes aujourd’hui.


        Intéressante remarque.
        En effet cela correspond au début de l’immense fortune de la dynastie Rothschild et son rôle dans le développement du capitalisme moderne.
        Dans son livre « Rothschild » (1887), l’historien John Reeves raconte que les agents de Rothschild ont répandu la rumeur de la défaite de Wellington à Waterloo, causant la chute de la bourse de Londres.
        Avant que l’info de la défaite de Bonaparte soit établie, Nathan Rothschild avait racheté tous les titres pour une pitance ; titres qui remontèrent en flèche dès que l’issue de la bataille fut confirmée.
        The rest is history...


      • Aldous Aldous 16 février 2013 20:12

        A propos de Napoleon, son coup d’etat du 18 brumaire n’a été possible que parce qu’il a été financé par un certain nombre de gens au 1er rang desquelsdes grands banquiers avec a sa tete Casimir Perier a qui Napoleon confiera la Banque de France (privée) qu’il créera en 1800 et dont il sera le principal actionnaire.


        On peut etre empereur et actionnaire...

        En 1803, Napoleon lui donne le monopole d’emission des billets.



      • Philv 17 février 2013 15:51

        Rothchild qui fût au courant de la victoire avant les autres grâce à un pigeon voyageur, le télégraphe de chappe n’étant pas opérationnel en raison du brouillard.

        On voit que bien avant le high fréquency training, la rapidité de l’information était déjà critique.



      • bert bert 18 février 2013 06:11

        malachy=nostradamus=hoax  smiley


      • bert bert 18 février 2013 06:40

        http://voie-lactee.fr/lâge-gothique-2ème-partie%C2%A0-bernard-de-clairvaux-la-vierge-marie-la-cathédrale-gothique-comme

        bernard de clairvaux /l’ordre du temple/ les croisades/architecture gothique/franc maconnerie


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 février 2013 12:48

        Sauf que le Chiffre de la Bête est 616, et non 666 comme souvent annoncé à cause d’une erreur de traduction...



      • Gollum Gollum 18 février 2013 13:44

        Sauf que le Chiffre de la Bête est 616, et non 666 comme souvent annoncé à cause d’une erreur de traduction...


        Idiotie totale. C’est 616 qui est l’erreur faite sur certains manuscrits et non l’inverse. Beaucoup de nombres utilisés dans les textes sacrés juifs sont des trigons de par l’influence des Pythagoriciens. Le nombre des Poissons pêchés à la fin de l’Évangile de Jean est de 153, qui est trigon de 17. Saint Augustin en avait d’ailleurs fait la remarque. 

        De même 666 est trigon de 36. D’autre part 666 fait référence à l’Ancien Testament où Salomon percevait 666 talents d’or par an. 

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 février 2013 18:25

        Le chiffre 666 n’est en aucune façon relié à une quelconque divinité démoniaque.


        Il était courant, dans l’Antiquité romaine, de coder certains passages ou noms afin de critiquer ou de se moquer des hautes personnalités sans courir le risque de finir crucifié ( dans le sens premier du terme, et non vilipendé sur un plateau télé par un chroniqueur surpayé comme aujourd’hui ).

        Le chiffre, selon les exégètes, fait référence à Néron, qui avait une réputation épouvantable aux yeux des juifs et des premiers chrétiens.

        Cette tradition s’est perdue par la suite mais elle a été récupérée par les catholiques qui ont tenté de démontrer que le chiffre faisait référence à Luther.

        Manque de bol pour eux, le pape de l’époque faisait aussi un candidat possible à la traduction.

      • FRIDA FRIDA 16 février 2013 10:45

        « 

        L’allemand Ernst von Freyberg, un avocat membre de l’Ordre de Malte, a été nommé aujourd’hui à la tête de l’IOR, la banque du Vatican, privée de président depuis le limogeage d’Ettore Gotti Tedeschi en mai 2012, a annoncé le porte-parole du Saint-Siège. »

        http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/02/15/97002-20130215FILWWW00440-vatican-nouveau-president-de-la-banque.php

        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/13/97001-20130213FILWWW00568-le-pape-denonce-l-hypocrisie-religieuse.php

        "Ce concile des médias a été accessible à tous. Mais cette approche dominante et efficace a créé tant de calamités, de problèmes et de misères : des séminaires et des couvents fermés, une liturgie banalisée…"


        • Hieronymus Hieronymus 16 février 2013 15:58

          Oui Frida
          je pense que ce putsch contre le Vatican est lié de très près aux questions financières qui le secoue depuis des mois mais pas que ;
          ce qui m’étonne presque le plus est que cet Ernst von Freyberg ne provienne pas de Goldman Sachs ou de JP Morgan, il doit bien s’y rattacher par qq liaison transversale ..
          on sait déjà que « ils » auront les clefs du coffre (de l’IOR)


        • Avic Avic 16 février 2013 11:36

          Il est possible qu’il y ait eu un long travail en amont.

          Le départ de Benoit XVI : La mort de l’Eglise Catholique


          • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2013 11:53

            Je vois que personne ne se penche davantage sur l’affaire du majordome du Pape qui est essentielle à la compréhension de toute cette histoire.

            ceci dit, il est évident que cette démission est un gros truc, à mon avis un nouvel 11 septembre avec un gros hold up à la clef.

            L’oligarchie au pouvoir est mafieuse car elle y va fort . Ca dégage au sommet des Etats qui représentent des intérêts financiers : Lybie, Mali, Vatican.

             

            Je ne crois pas aux complots religion contre religion.

            Mais « on a besoin de fric et on en prend où il y en a ». ca c’est sous nos yeux. Même dans nos poches.Chez nous ça s’appelle MES et Wagram.


            • jullien 16 février 2013 12:35

              @Hieromynus
              - le Vatican était sous pression : pour des raisons inexpliquées, (...), tous les paiements bancaires étaient suspendus depuis début janvier 2013 ce qui non seulement entrainait l’asphyxie économique du Saint Siège mais gênaient (sic) considérablement les touristes sur place ..
               Pas si inexpliquées : à partir de 2010 Benoit XVI a voulu rendre les institutions financières du Vatican « transparentes ». Cela a d’abord bien commencé avec un rapport de Moneyval, le comité du Conseil de l’Europe chargé d’évaluer l’efficacité des dispositifs de lutte contre le blanchiment d’argent, expliquant que le Vatican faisait de gros efforts pour moderniser son infrastructure financière et la mettre aux normes européennes.
               Les choses se sont envenimées quand le Vatican a refusé de rendre « transparentes » les transactions destinées à « l’Église en danger », c’est à dire aux Chrétiens victimes de persécutions ou pris pour cible par un État, arguant que cela reviendrait à faciliter la tâche aux polices politiques et aux persécuteurs. Dans un second rapport publié en 2012 Moneyval a cependant donné une note positive au Vatican tout en demandant qu’il continue ses efforts.
               Mais au cours de l’année 2012 les autorités italiennes ont commencé à enquêter sur des transactions de l’IOR, la banque du Vatican, supposées être illicites et l’ont accusée de se livrer au blanchiment de l’argent issu de la fraude fiscale. Pour cette raison fin 2012 l’Italie a bloqué les transactions bancaires avec le Vatican.


              • Hieronymus Hieronymus 16 février 2013 16:13

                Jullien
                en fait nous sommes d’accord, quand j’énonce que les paiements au Vatican sont suspendus pour des raisons inexpliquées, j’entends par là que officiellement aucune raison crédible n’a été avancée (les vraies raisons on les suppute assez aisément)
                la fraude fiscale, les scandales de la Banque du Vatican, cela fait des décennies que ça dure et ça n’a jamais tellement empeché la papauté de continuer, là c’est autre chose, « ils » ont décidé de carrément mettre le Pape à la porte et de piloter eux mêmes le navire à sa place mais ce n’est nullement une question de moralité, la morale « ils » s’en tappent, ce qu’ils veulent, c’est le magot et les clefs de la maison, vous allez voir que la réserve d’Or du saint siège sera transportée en « lieu plus sûr » prochainement ..


              • jullien 16 février 2013 16:42

                en fait nous sommes d’accord
                Oui et non. Car nous en sommes réduit à des hypothèses et j’ai l’impression de rester plus prudent que vous.


              • jullien 16 février 2013 17:09

                j’ai l’impression de rester plus prudent que vous.
                 Je regrette d’avoir écrit ces mots : il y a possiblement là un péché d’orgueil.
                 Néanmoins il y a au moins un point sur lequel nous sommes en désaccord : je ne vois pas du tout cela comme un complot pour donner l’anneau de Pierre à Mgr Bertone* : Benoît XVI ne s’intéressait pas à la vie politique italienne et laissait faire Bertone sur ce sujet. En fait Bertone est trop intervenu et on sait qu’il est proche politiquement de la droite italienne de Silvio Berlusconi. L’une des hypothèses pour expliquer « Vatileaks » était qu’il s’agissait d’un règlement de compte avec Mgr Bertone.
                Deux pistes sont selon moi à creuser : celle des crispations sur « l’Église en danger » et les relations Mario Monti-Angelo Scola**.
                 Quitte à provoquer de vives réactions chez les amateurs de théories spectaculaires, je souhaite faire remarquer que ces spéculations ne sont pas exclusives de la raison donnée par Benoît XVI lui-même, à savoir sa santé et sa vieillesse : après Vatileaks il devait avoir le moral à zéro et je présume que c’est à ce moment-là que ce Pape n’ayant jamais eu la « tête politique » a décidé de renoncer.
                * secrétaire d’Etat (« Premier Ministre ») du Vatican et camerlingue (chargé de l’intérim)
                ** Archevêque de Milan


              • Hieronymus Hieronymus 16 février 2013 22:07

                Jullien
                dans cet article j’énonce et suis assez catégorique sur ce fait :
                Benoit XVI n’a pas démissionné (de son plein gré) mais on l’a démissionné
                après c’est sur ce « on » qu’on peut spéculer, Jovanovic a sa théorie, il y a également d’autres suppositions dans les liens que j’indique, il est certain que Mario Monti, nouveau 1er ministre italien, est un nervi du système devant mener si ce n’est à la ruine, en tout cas à la subordination complète du Vatican au N.O.M.
                que le job de « Souverain Pontife » faisait suer et même plus Joseph Ratzinger, je le conçois volontiers, mais un Pape ne démissionne pas, c’est du jamais vu et surement pas pour raison médicale (la blague)


              • jullien 17 février 2013 00:46

                mais un Pape ne démissionne pas, c’est du jamais vu et surement pas pour raison médicale
                N’avez-vous donc jamais entendu parler de Saint Célestin V ? Le parallèle avec Benoît XVI est pourtant très intéressant même si le pontificat de ce dernier a duré presque 8 ans et non 5 mois.


              • robin 16 février 2013 13:11

                Il m’est avis que les athés vont commencer à mouiller en cette année de 2013.... smiley


                • Aldous Aldous 16 février 2013 13:17

                  ’Priez pour moi, afin que je ne me dérobe pas, par peur, devant les loups.’’


                  C’est ce que Benoit XVI avait demandé aux fidèles lors de sa tout première homélie en avril 2005


                  Quel contraste avec le ’’N’ayez pas peur’’ de Jean Paul II lequel est allé jusqu’au bout de sa passion.

                  Ce qui s’est passé au Vatican est similaire aux évictions soudaines de Papandréou en Grèce, de Berlusconi en Italie et à l’abdication de la reine des pays bas.

                  Par ailleurs la reine Elisabeth II semble préparer sa propre succession, si on croit les fuites. 

                  D’un certain point de vue, la chute de DSK et son remplacement par François Pâtemolle de Hollande est similaire par ses effets :

                  Les chefs d’états partout en Europe sautent sans préavis et sont remplacé par des mous incapable de s’opposer à un coup d’état fédéraliste.

                  Dormez braves gens... 


                  • Hieronymus Hieronymus 16 février 2013 16:18

                    c’est exactement cela
                    les forces du N.O.M. sont désormais tellement puissantes qu’après avoir imposé le remplacement des dirigeants italien et grec, elles viennent de s’emparer du Vatican
                    l’histoire s’accélère !


                  • epicure 16 février 2013 17:02

                    Mais DSK c’est un parfait agent de la finance internationale.

                    Non en fait c’est que hollandeou, passait mieux, faisait plus soft et moins à droite que DSK.

                     


                  • Aldous Aldous 16 février 2013 17:27

                    Dans la phase de transfert de souveraineté totale qui vient, il faut des chefs d’etat mollassons pour faire le taf de traitre.


                    Pas des gars comprenant le fonctionnement des finances.

                  • bigglop bigglop 16 février 2013 17:46

                    La reine Béatrix de Hollande (l’une des plus grandes fortunes) qui participe régulièrement aux réunions de Bilderberg.


                  • limonadeverte 16 avril 2013 18:54

                    Oui, on se demande vraiment qui combat qui !


                    Apparemment, les plus grosses têtes, les plus grosse fortunes sont dans le colimateur, 
                    mais de qui, ou de quoi ?

                    L’oligarchie ou « les maîtres du monde », ou les illuminati, ou les sionistes, ou .... ect ... ??

                    Bref, Benôit XVI est visé a travers le Vatican ainsi que la reine d’angleterre, soit en tout « 30 personnes » sont condamnés pour crime contre l’humanité par le Canada.

                    concernant les moeurs étrange de la famille royale d’Agleterre :

                    Dans ce blog vous pouvez aussi trouver des liens faisant aussi le lien entre l’ex pape et la reine, et pas mal d’autres infos .



                    Et ci, un peu d’histoire (sic !) via des conspirations concernant la période entre la 1er guerre mondial et maintenant :


                    Impliquant ces étranges créatures incriminés,

                    Alors, qui est qui, qui fait quoi et qui veux quoi .... ???

                  • wesson wesson 16 février 2013 13:36

                    Bonjour l’auteur, 

                    ce qui me gène dans votre article, c’est son postulat de base : la démission du pape parce qu’il gène.

                    Je n’y croit pas. Un pape qui gène, c’est un pape qui meurs, pas un qui démissionne.

                    Voir Jean-Paul 1er

                    Quand à l’influence de l’église, il y aurait bien plus à en dire que ça. Car dans les fait, il y a de moins en moins de catholiques dans les pays occidentaux, et de plus en plus dans les autres. Et au passage, pour tout ceux qui nous pètent les rouleaux sur le thème « envahissement de l’Islam », il y a aujourd’hui plus de 2 fois plus de catholiques que de musulmans et la tendance va en s’amplifiant.

                    • wesson wesson 16 février 2013 13:41

                      Et puis aussi, la vie du pape, on s’en fout un peu non ???


                      D’ailleurs, j’ai des vertiges rien que d’avoir constaté que j’ai commenté ça !

                    • Pyrathome Pyrathome 16 février 2013 14:08

                      Salut wesson,

                      Oui le pape on s’en fout un peu, mais il très intéressant de suivre cette chronologie par rapport aux différentes prophéties papales qui ne manquent pas.....

                      Et pour l’instant force est de constater que certains éléments correspondent parfaitement, sans que je puisse un seul moment me l’expliquer......

                      Alors qu’on y croit ou que l’on y croit pas, c’est toujours un amusement de voir certaines choses étranges se dérouler devant nos yeux....

                      Il ne faut surtout pas oublier une chose très importante, la culture du bloc occidental « capitaliste » est totalement moulé dans 2000 ans de judéo-christianisme, et pourtant, ce capitalisme est intégralement l’exact contraire des vrais préceptes chrétiens originaux.....un vrai paradoxe !!!


                    • wesson wesson 16 février 2013 14:21

                      « la culture du bloc occidental « capitaliste » est totalement moulé dans 2000 ans de judéo-christianisme »


                      Mouais ... Moi dans ma jeunesse, on m’as plutôt appris que notre civilisation était greco-romaine. La dimension religieuse de la chose n’est arrivé que lorsque les Américains ont eu à se trouver un nouvel ennemi qui remplace les soviétiques.

                      Il faut avoir une vision profane de tout ceci à mon sens. On le voit bien actuellement en Tunisie. Ce n’était pas une religion que le peuple voulait, mais juste du travail et de quoi à bouffer. Et ils ont élu ce qui leur a fait les plus belles promesses, voilà tout - mais rien de spécifiquement religieux à cela.

                      Pour en revenir au sujet, le pape démissionne à mon sens tout simplement parce que il en a peut-être raz la tiare, et qu’il souhaite claboter sans qu’il y ai une quinzaine de caméras pour le filmer.

                      Après, qu’il y ai des luttes d’influences au sein du Vatican, je dirai que c’est son lot quotidien, et que selon sa séculaire tradition du secret, nous n’en sauront jamais rien.


                    • Pyrathome Pyrathome 16 février 2013 14:48

                      étant donné que le « judéo-christianisme » n’existe pas......
                      .
                      Nos us et coutumes sont tous calqués sur ce modèle, le nier est une absurdité......
                      .
                      Ex : la solidarité de notre système social en est directement issue, que d’aucuns voudraient liquider présentement...
                      Avant c’était l’église ( dans ce qu’elle avait de plus charitable ) qui essayait de pourvoir à la misère, ( santé et matérielle ) la solidarité du CNR a remplacé cette aumône....
                      Le grand Coluche n’avait rien d’un curé ni d’une grenouille de bénitier, pourtant il aurait du être canonisé depuis longtemps........
                      .


                    • Hieronymus Hieronymus 16 février 2013 16:29

                      Wesson
                      la mort de Jean Paul 1er, c’est je crois un règlement de compte « en interne », j’avais écrit là-dessus que je ne croyais pas à sa mort naturelle ;
                      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-pape-jean-paul-ii-beatifie-94481

                      ici c’est une intervention « externe », ils lui ont mis le revolver sur la tempe (asphyxie financière) en lui intimant l’ordre de « dégager »

                      sinon le terme de « judéo-christianisme » est un néologisme (trompeur) du XIX siècle
                      en fait notre civilisation est hélléno-chrétienne, Famine vous répond aussi là-dessus


                    • nobody 16 février 2013 17:03

                      @Pyrathome

                       L’Eglise a été LE frein à la finance spéculative pendant des siècles, la bourgeoisie le lui a fait chèrement payé en 1789 (date à laquelle le prêt à intérêt devient totalement libre).

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Usure_(finance)


                    • Pyrathome Pyrathome 16 février 2013 17:09

                      le terme de « judéo-christianisme » est un néologisme..

                      Oui, je l’utilise en tant que tel.......


                    • Pyrathome Pyrathome 16 février 2013 17:36

                      L’Eglise a été LE frein à la finance spéculative pendant des siècles,....

                      Tout à fait d’accord, y compris même l’islam.....
                      Pas étonnant que les canons des banksters soient tournés vers ces deux religions qui freinent des quatre fers à l’encontre du consumérisme décomplexé....


                    • bigglop bigglop 17 février 2013 18:04

                      @Wesson, en parlant de luttes d’influence, il s’agit d’une lutte financière pour contrôler la banque du Vatican.

                      Miracle papal, le 12 février, le lendemain de l’annonce de sa démission, les D.A.B. se remettaient à cracher des euros, bien aidés par SWIFT .

                      Second miracle papal, le 15 février, l’allemand Ernst Von Freyberg est nommé président de l’IOR (banque du Vatican) succédant à Ettore Gotti Tedeschi viré en mai 2012.

                      Plus d’autres magouilles politico-financières décrites par le LIESI (et ici), et où l’on retrouve des Monti et Draghi :

                      Extrait :
                      Nous avons vu qu’une enquête était en cours sur les relations de la Banque du Vatican (IOR) avec la Banca Monte dei Paschi de Sienne (BMPS) dans le rachat d’Antonvenetta à la Banque Santander, par l’intermédiaire de la Banque Rothschild. Notez que selon les médias, les chiffres du rachat varient fortement. Rothschild avait proposé Antonvenetta à Monte Paschi, Unicredit, UBI Banca, BNP et Crédit Agricole. BNP avait fait une offre de 7 milliards, plus 1 milliard conditionné par les résultats 2008 d’Antonvenetta. Le Président de Sandander, Emilio Bottin, avait mis la pression sur son homologue de BMPS, en lui disant que s’il voulait vérifier les comptes d’Antonvenetta avant d’acheter, cela équivalait à laisser BNP acheter. Monte Paschi avait donc non seulement acheté les yeux fermés, mais en faisant une surenchère à 9 milliards d’euros la banque valorisée 6,6 Milliards un an auparavant. Les 2,4 Milliards de différence laissent à penser à la brigade financière italienne que d’importants pots de vin ont été distribués.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès