Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Berlusconi se mange le Dôme de Milan

Berlusconi se mange le Dôme de Milan

Silvio Berlusconi a été agressé dimanche soir à Milan à la sortie d’un meeting électoral qui s’est déroulé à Milan.

Le président du Conseil italien a été hospitalisé après avoir été blessé au visage par un coup de statuette représentant le Dôme de Milan.

L’auteur de l’agression est un individu souffrant de troubles psychiatriques.

Silvio Berlusconi se trouve actuellement dans un hôpital de Milan. Sa sortie est programmée pour ce jeudi 17 décembre.

Une agression condamnable mais prévisible

Compte tenu des troubles psychiques dont semble être atteint l’agresseur, il est difficile, pour ne pas dire hasardeux, de voir des motivations politiques à ce geste. Celui-ci a d’ailleurs écrit une lettre d’excuses à Silvio Berlusconi. Néanmoins, l’agression dont a été victime Berlusconi s’inscrit dans un contexte politique tendu, et fait surtout suite à toute une série de provocations de la part du président du Conseil italien.

Non seulement habitué à invectiver ses opposants, et rompu à l’art de la provocation débile, Berlusconi s’est aussi distingué par des propos ambigus sur la mafia. Samedi 28 novembre 2009, au cours d’un meeting en Sardaigne, il avait menacé publiquement d’étrangler les auteurs de films et de livres sur Cosa Nostra. Ces déclarations, passées quasiment inaperçues en France, ont évidemment jeté le trouble chez nos voisins, car elles sont intervenues au même moment où un repenti a affirmé que le président du gouvernement italien aurait eu des relations avec cette organisation criminelle (relations semble-t-il contestées par un des parrains actuellement en prison).

Berlusconi incarne en tout cas un très inquiétant mélange des genres entre les affaires, la drogue, les frasques sexuelles, un divorce médiatisé et le pouvoir politique.

Dans ce contexte, il n’est guère étonnant que Berlusconi cristallise sur sa personne un rejet haineux qui s’est concrétisé par l’agression dont il a été victime dimanche dernier. Et cette haine est d’autant plus forte qu’il ne semble y avoir aucune formation politique d’opposition susceptible de la canaliser et de lui offrir des perspectives constructives.

C’est sans doute pour cela que l’agression de Berlusconi provoque des sentiments contradictoires. D’un côté, on ne peut évidemment que réprouver cet acte de violence. De l’autre, on se réjouit de voir la gueule de Berlusconi enfin amochée, en se disant qu’il l’a bien cherché.

La gauche italienne demeure désespérément divisée

La gauche italienne demeure désespérément divisée. A cela, deux explications :

  • Le parti socialiste italien (PSI) a disparu depuis quinze ans de la vie politique italienne. Celui-ci s’est en effet dissous en 1994, à l’issue de son 46ème Congrès, non aux termes de savantes disputes idéologiques sur « socialisme », « social-démocratie » et « social-libéralisme », mais en raison de l’opération anti-mafia et anti-corruption « Mani pulite » (Mais propres) débutée le 17 février 1992, à l’initiative du juge Di Pietro, lequel est entré aujourd’hui en politique. Le PSI ne s’en est jamais remis comme la Démocratie chrétienne qui, elle, régnait sur la vie politique italienne depuis l’effondrement du régime fasciste et la proclamation de la République en 1946. Depuis 15 ans, les socialistes italiens vivent dans la désunion et peinent à trouver un terrain d’entente pour jeter les bases d’une structure politique commune. En mars 2008, un PS s’est fondé tandis que le Parti des démocrates de gauche de Walter Veltroni, issu de l’ancien PCI, a choisi de se fondre dans une coalition de progressistes appelée « La Marguerite ».
  • L’Italie est sous un régime républicain parlementaire strict où le mode de scrutin est la proportionnelle intégrale. Les majorités ne peuvent donc être que le résultat de coalitions. Le président du Conseil italien doit forcément être un homme de compromis, s’il veut assurer la pérennité de son gouvernement et espérer mettre en œuvre le programme pour lequel le parlement l’a élu. Et le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas chose facile. En effet, depuis 1946, l’Italie a connu 38 gouvernements ! Depuis 20 ans, 12 gouvernements se sont succédés.

Malgré cette instabilité politique chronique et le coup de tonnerre de l’opération Mani pulite, il convient de rappeler que l’Italie a quand même connu, depuis 1996, 4 gouvernements issus d’une coalition de centre gauche (Prodi I, d’Alema, Amato, et Prodi II).

Et en France ?

Il ne s’agit pas ici de se livrer à des comparaisons (une situation n’est pas l’autre), ce qui ne veut pas dire qu’il faille considérer avec condescendance ce qui se passe en Italie, comme les médias hexagonaux ont trop tendance à le faire.

Cependant, nous ne sommes nullement à l’abri d’une dérive à l’italienne depuis l’élection de Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007. Il existe d’ailleurs un faisceau d’indices qui permet quand même de mettre en avant quelques similitudes.

Car Sarkozy, c’est :

Quand on mesure l’ampleur du désastre, c’est un miracle si Nicolas Sarkozy n’a subi jusqu’à présent qu’un attentat pâtissier !

Il faudra donc songer à interdire bientôt la vente des Tour Eiffel miniatures qui sont potentiellement plus dangereuses que les Dôme de Milan.

(Article publié initialement sur Le Blog de Gabale)


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • jako jako 17 décembre 2009 10:36

    Bien vu, sauf que "

    L’auteur de l’agression est un individu souffrant de troubles psychiatriques.

    "
    j’en doute sérieusement...


    • denis84 17 décembre 2009 10:58

      ça dépend de quel coté on se place en fait

      vu avec un peu de recul,il est peut etre plus « couillu » que dérangé,et plus lucide que la masse des endormis


    • jako jako 17 décembre 2009 11:17

      Vous voulez dire de quel côté de la statuette ? :)


    • UnGeko 17 décembre 2009 11:56

      Notez que la symbolique religieuse de l’objet pris dans la face n’est pas sans rapport avec les frasques sexuelles de la « victime ».

      Si Berlusconi cristallise la haine, il est lui même sacrément haineux et aussi très bon communicant pour avoir eu le réflexe d’exiber son visage meurtri aux medias présent.

      Notre bon président, quand à lui pratique le « casses toi pov’con » préventif en vidant les lieux qu’il visite et en s’entourant d’un nombre impressionnant de policiers. 


      • non666 non666 17 décembre 2009 12:52

        Des chaussures pour Bush,
        Une statuette pour Berlusconi,
        ....bientot des grenades ?

        Le controle des médias par une poignée d’individu qui usurpe le debat democratique, se l’accapare, l’intercepte a leur seul service ne peut que finir comme cela.
        N’oublions pas que l’invention de la democratie , par les atheniens, n’a été fait QUE parce que les guerres civiles internes, de successions, finissaient par affaiblir Athenes face a ses rivales. Du coup on a préféré compter les glaives plutot qu’avoir a en subir la force.
        Mais aujourd’hui ?
        Les elections sont detournées de leurs enjeux , on ne compte plus les electeurs (machines electronique, referendum pietinnés, election detournées) et une minorité de financier controlent la totalité des enjeux democratiques.
        tant que l’Etat croit encore a son existence, tout va bien....


        Mais avec une petite centaines de cimpagnies de paramilitaires (CRS, gendarmes mobiles) et a peine plus de vrais combattants (Infanterie) dans l’armée, qio peut encore les defendre ?
        ...Et surtout qui voudrait encore LES defendre ces doigts crochus, ces blings bling et autres lobbyistes ?
        Les statuettes vont pleuvoir de plus en plus fort , au fur et a mesure des mensonges decouverts, des tromperies manifestes eventées, des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient qui seront eventées.

        « Aux fous » crieront les pom pom girl de la Sarkozie du Berlusconisme ou du Bushisme !
        Les soviétiques enfermaient deja leurs contestataires dans des asiles psychiatriques...
        La societé va devenir de plus en plus violente et c’est un bien.
        Parce que meme si les prisons sont entre les mains des Bouyghes , les milices privées entre les mains de Lagardere et la « legitimité » entre les mains de leurs employés, au sommet de l’Etat, la violence du peuple finira forcement par eclater


        • miwari miwari 17 décembre 2009 13:07

          Au premier abord j’ai applaudi l’acte ensuite lorsque je l’ai vu l’air hagard, j’ai eu pitié.

          Sûr qu’il n’a jamais dû se battre physiquement de toute sa vie, chez ces gens-là monsieur on envoie les autres se battre à leur place.

          Un nouveau lifting s’impose maintenant pour ce pauvre bougre.


          • non666 non666 17 décembre 2009 14:07

            Miwari, si vous commencez par avoir pitié de ceux qui n’en ont aucune pour la violence qu’ils vous infligent, c’est bien pour le salut de votre ame, mais mauvais pour la suite de la guerre civile....

            Ils sont impitoyables, ils ont organisé le putsch du TCE/traité de Lisbonne , ils ont organisé le suivisme de Bush, la foi dans la version officiele du 11/09, la mise en conccurence des populations d’Europe avec le tiers monde venu d’Afrique....ou l’exportation de vos jobs vers l’Asie !
            Et vous avez encore pitié ?
            Ils ont transformé les paradis fiscaux de la liste « noire » en liste grise, puis blanche.....pour proteger leurs fonds secrets, leur retro-commissions pakistanaises et vous leur donnez l’absolution ?
            Faites ce que vous voulez, cachez vous les mains dans le dos pour ne pas avoir a utiliser votre batte de baseball, mais franchement, c’est de l’hypocrisie.
            Avec ces gens la, il ne faut pas faire de quartier.

            Quand cela va peter, vous devrez avoir votre liste d’hommes a abattre prete.... ou etre dans leur camps et partager leur sort.
            C’etait leur credo ça , non ?

            « Avec nous ou contre nous »....


          • aigle80 aigle80 17 décembre 2009 13:07

            Ce qui est bizarre là dedans c’est qu’a chaque fois qu’un « grand » de ce monde est agréssé c’est toujours par un déséquilibré ..ça arrange bien des choses non ? et ça évite de se poser les bonnes questions


            • bek 17 décembre 2009 15:42

              Elle bien emmerdé l’Italie, avec la perte de ses dents, comment Berlu va chercher les points de croissance manquantes à son pays ????


              • TSS 17 décembre 2009 16:21


                c’est une façon de rentrer dans les ordres ... !!


                • David Meyers 17 décembre 2009 17:40

                  On dirait un attaquant de foot italien qui va faire seize roulade (x jours d’hopital) et rester allongé, mort, jusqu’à ce que l’arbitre siffle le coup franc et que le décédé ressuscite et vienne tirer le coup lui même.

                  Il a touché combien le lanceur de Duômo ?


                  • Ronny Ronny 17 décembre 2009 18:36

                    Bien que réprouvant ce genre d’actes, je dois dire que l’affaire me fait irrémédiablement penser à un proverbe ARABE (si si, j’ai écrit arabe, en plein faut débat bien puant sur l’identité nationale et je considère que vue la sagesse de certains de ces proverbes, arabe n’est en aucun cas un gros mot !). Je vous le livre :

                    Qui sème des épines ne doit pas s’attendre à récolter des roses...

                    Quant au dérangé mental, je pose une question : qui est le plus fou, le frappeur à la statuette, où les 40% d’italiens qui suivent éperdument le « cavaliere » ?


                    • aigle80 aigle80 17 décembre 2009 19:04

                      En même temps un maffieu qui s’en prend une bonne ce n’est pas volé ...


                      • Diva Diva 17 décembre 2009 21:51

                        Brillant article Gabale,

                        Il est à craindre que cet acte de violence ne soit que le premier d’une très grande liste !
                        Et cette violence à venir, s’étendra à toutes les professions, toutes les raisons sociales, et à tous les publics !

                        Rien qu’aux USA, septembre, octobre et novembre ont été des records en matière de vente d’arme !


                        • anty 17 décembre 2009 22:23

                          Le dictateur cubain castro a été défiguré au vitriol par un jeune étudient qui déclara aux

                          journalistes :

                          que son geste était un geste de protestation contre la dictature communiste qui a réduit le peuple cubain

                          à la misère noire au point que les cubains préfèrent risquer leurs vies pour partir aux États-Unis

                          d’Amérique.

                          Que pensent les bien pensants d’AV ?


                          • Louisiane 17 décembre 2009 23:23

                            Comparer Berlusconi à Castro, ce n’est pas mal ! Cela prouve-t-il que vous considérez le premier comme un dictateur ? Il est vrai qu’il n’en est pas si loin, si on en juge par ses collusions avec la maffia, ses lois d’auto amnistie, ses villas remplies de jeunes filles, etc. Tous les attributs d’un grand homme d’Etat au service de sa nation !!!
                            Alors vu comme ça, oui ! Il ne vaut pas mieux que Castro. Encore que ce dernier avait un alibi idéologique, alors que ce qui pousse Berlusconi, c’est le fric.


                          • Flo Flo 18 décembre 2009 10:08

                            L’alibi idéologique de Fidel est plus que douteux...
                            La révolution cubaine a été déclarée communiste sur le tard, quelques mois après avoir été faite. Lorsque Moscou a allongé le fric et le matos militaire pour obtenir le droit d’implanter ses missiles.


                          • PhilVite PhilVite 18 décembre 2009 01:00

                            "Il faudra donc songer à interdire bientôt la vente des Tour Eiffel miniatures qui sont potentiellement plus dangereuses que les Dôme de Milan."

                            Surtout si l’attaque se fait par la face nord de l’individu  !  smiley


                            • vinvin 18 décembre 2009 01:31

                              Bien moi, c’ est a CLAUDE EVIN que j’ en veut pour sa putain de loi a la con contre le tabagisme. ( et l’ alcoolisme....).


                              Si un jour il passe a coté de moi, il aura droit a la meme tronche que Berlusconi !



                              VINVIN


                              • friedrich 18 décembre 2009 03:11

                                Si ça devient à la mode on va se marrer. Un bon coup de pied dans les glaouis de ce traître de marionnette de Wall Street qu’ est Obama serait un bon départ. Yes, somebody can ! 


                                • non666 non666 18 décembre 2009 13:03

                                  Bon , d’un autre coté, aux etats unis, ils n’ont pas vraiment le choix.

                                  C’etait Bush/Les Neo-cons et le 11 septembre a perpetuité ou Obama....
                                  Quand tu n’a plus le choix qu’entre la peste et le choléra, tes options sont tout de suite plus restreintes.


                                • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2009 09:41

                                  la pratique est ancienne , voir Isaac Newton ...  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès