Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bernie Sanders bouscule Hillary Clinton

Bernie Sanders bouscule Hillary Clinton

Et si, cet automne, les élections présidentielles étasuniennes voyaient s’affronter Donald Trump et Bernie Sanders ? Cette perspective, qui aurait paru complètement extravagante il y a quelques mois, peut sembler possible aujourd’hui, après la triple victoire de l’adversiare d’Hillary Clinton côté démocrate, démontrant une évolution radicale du débat public outre-Atlantique étant données ses positions.

 
Vers un deuxième échec pour Hillary Clinton ?
 
Ce qui devait être une promenade de santé pour l’ancienne secrétaire d’Etat, femme de président, dans ce pays dont la vie politique a des relents monarchiques, s’est compliqué ce samedi avec la victoire de Bernie Sanders en Alaska, à Hawaï et dans l’Etat de Washington. Alors que plus de la moitié des délégués ont été élus côté démocrate, Hillary Clinton en a remporté 57%, 1234 contre 954 pour le sénateur du Vermont. Et mieux encore, il l’a emporté avec 71 à 82% des voix  ! On peut croire que les primaires démocrates ne sont pas terminées. Le vote du Wiscosin, le 5 avril, sera une étape importante, avant New York, le 19 avril, puis un nouveau Super Mardi, le 26 avril. La large élection de Bill de Blasio à la mairie de New York fait penser que de nouvelles surprises électorales pourraient avoir lieu.
 
Malgré tout, Hillary Clinton conserve des atouts. D’abord, son avance dans le nombre de délégués, d’autant plus qu’elle aurait le soutien de près de 500 superdélégués, des responsables et élus du parti qui pourront voter à la convention d’investiture fin juillet. Si elle conserve le soutien des superdélégués, il faudrait alors que Bernie Sanders l’emporte très largement lors des prochaines étapes électorales, ce qu’il a fait lors de ces trois dernières étapes. En outre, le soutien des caciques du parti (elle était soutenu par le gouverneur, les deux sénatrices et six représentants dans l’Etat de Washington), ne semble pas forcément un atout lors de cette campagne où les électeurs affichent un rejet franc et massif des dirigeants des deux grands partis. Ces trois victoires peuvent-elles augurer une victoire définitive ?
 
Et ceci est extrêmement rafraîchissant car cela montre que dans nos démocraties en crise, le changement, le vrai cette fois, peut venir. Qu’un sénateur de plus de soixante-dix ans aux idées théoriquement marginales (santé et éducation supérieure gratuites), qui se dit « socialiste » dans un pays où cela peut être assimilé au communisme, démontre que les déséquilibres de nos sociétés finissent tout de même par provoquer une vraie remise en question. Et c’est la jeunesse, bien maltraitée par nos sociétés modernes, qui, logiquement, exprime une volonté de changement. Il n’est pas inintéressant de constater que dans une époque qui verse dans l’ultralibéralisme, la jeunesse se penche de plus en plus vers des alternatives politiques qui mettent en avant le rôle de l’Etat, à rebours du discours des grands médias.
 
En cela, et même s’il perd la primaire démocrate, Sanders est le nouvel exemple de la grandissante envie de changement des citoyens, qui ne retrouvent plus dans ces politiciens dit de gauche comme de droite réunis dans un soutien à un laisser-faire et un laisser-passer austéritaire et parfois même autoritaire. La démocratie finira tôt ou tard par produire un antidote à l’ultralibéralisme.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Passante Passante 28 mars 10:48

    sur le décompte, c’est encore discuté, question « super »delegates :



    la vraie question porte sur la suite ; blacks surtout, de là viendrait le drame
    ou le salut -
    sur heidi cruz, trump, sans style, a très bien joué, et déjà gagné,
    à croire que ressortir les pics de melania voudrait sa faveur,
    pendant ce temps, hiding heidi, dos contre le mur, paie toute sa busherie.

    une phrase de ted sonne terriblement, évoquant trump comme rat,
    avec lequel il n’a pas envie de copuler ! ajoute-t-il littéralement.
    un clown demandera vendredi : 
    ah bon, parce que les autres rats d’habitude ça marche ?!

    pendant ce temps, bernie récolte des oiseaux.
    il suffit d’observer la clinton durant les débats pour faire sérieusement l’hypothèse qu’elle tiendrait pas le choc de cette répétition enclenchée, d’autant plus que les beaux jours du sud sont finis, et ce qui s’annonce penche en faveur de bernie ;
    elle en arrive donc à l’heure où elle va préférer, sans le savoir presque, se sacrifier elle-même, 
    plutôt que d’avoir à « endorse » le camion de sanders, 
    excatly as she did with barack...

    je veux être calife !..

    c’est ça oui, assieds-toi là.





    • Fergus Fergus 28 mars 11:18

      Bonjour, Passante

      « ce qui s’annonce penche en faveur de bernie » 

      Ce n’est pas ce qui ressort des projections que j’ai lues dernièrement. Et notamment dans le Washington Post qui titrait ceci il y a quelques jours : « Sorry, Bernie supporters. Your candidate is not ‘currently winning the Democratic primary race » avant d’expliquer que pour l’emporter, Sanders devrait rafler les 3/4 des délégués lors des scrutins restants. Ce qui est évidemment impossible, de l’avis des experts, non seulement du WP, mais également du NY Times.

      Dommage !


    • Passante Passante 28 mars 12:09

      sur tous les moins de 35 ans, bernie gagne à 80%, tous les démocrates le savent,

      la moyenne d’âge des spectateurs de CNN est de 64 ans.
      le directeur de fox mène une guerre contre trump,
      toute la couverture médiatique est foireuse, presque pire qu’en Frnace (c’est poussib)
      le wisconsin est discuté,
      les états à forte population noire sont passés,
      bernie dit lui-même qu’on se dirige vers les états plus « progressive »,
      qui vivra verra...

    • wesson wesson 29 mars 02:43

      @Fergus
      Le Washington Post (de Jeff Bezos, patron de Amazon et libertarien), c’est le journal qui a pris la tête de la campagne médiatique contre Sanders. J’ai même ici fait état d’une de leur performance remarquable : publier 16 articles anti-Sanders en 16 heures !


      Même si il est exact que c’est une mission quasi impossible, ça reste encore réalisable sur le papier. 

      Hors super délégués, l’avance de Clinton est de 170 délégués, ce qui n’est absolument pas irrattrapable (et au passage pourquoi dites-vous qu’il doit en gagner les 3/4 restant alors que c’est 2/3). Et, faut il le rappeler encore une fois, ces super délégués peuvent tout à fait changer d’avis quand ils veulent (d’ailleurs ils ne sont même pas obligés de dire pour qui ils comptent voter), et le feraient probablement si Sanders arrive à ra ttraper son retard hors super délégués.

      La stratégie de Clinton semble être maintenant la fuite : ne pas s’exposer, et surtout ne plus débattre (elle refuse un débat avec Sanders à New York), car même en perdant elle continue à empiler des délégués en se rapprochant tout doucement de la moitié.

      Toutefois les 3 caucus de ce Week End ont montré une participation très forte et un score absolument monumental pour Sanders (+ de 80% sur hawaii).

      La stratégie de fuite peut s’avérer au final suicidaire. Si Sanders remporte New York avec une avance confortable, une victoire à l’arrachée deviendra possible.

      D’autant que sur le coté judiciaire, ça ne s’arrange pas vraiment. Les procureurs qui sont sur l’affaire cherchent à établir que Clinton a commis un parjure (un mensonge lors d’un témoignage sous serment). En fait elle aurait menti sur la date réelle à laquelle elle a commencé à utiliser sa messagerie non sécurisée. Si ils arrivent à prouver cela (et des éléments qui vont en ce sens commencent à sortir), alors elle sera inculpée, et ce sera très probablement avant la fin de la primaire démocrate.

      A ce propos, j’en profite pour dire un petit mot sur la « justice » Américaine. Elle est tout aussi corrompue que la notre, mais c’est les républicains qui la tiennent. Bref, ils n’étoufferont pas l’affaire, surtout lorsqu’ils s’agit encore d’un Clinton.

    • Passante Passante 29 mars 09:03

      preuve tangible que clinton va mal, ici, la 1ere minute :



    • Habana Habana 29 mars 09:14

      @Fergus
      Reste à savoir à qui appartient le Washington Post ?? Un article sans aucun doute fait pour influencer le reste des électeurs...


    • Passante Passante 29 mars 09:20

      (l’enterrement hilare aura lieu le 7 juin)


    • Fergus Fergus 29 mars 09:29

      Bonjour, wesson

      « pourquoi dites-vous qu’il doit en gagner les 3/4 »

      Vous m’avez mal lu, ce n’est pas moi qui affirme cela, mais le Washington Post.

      Tant mieux s’il s’agit des 2/3, ce qui laisserait en effet une meilleure chance à Sanders. Cela dit, le challenge reste difficile car l’opinion du WP est assez largement partagée dans les grands médias étasuniens. Il est vrai que, comme le WP, ils sont en général nettement plus proches de l’« establishment » représenté par Clinton que de personnalités comme Sanders. Leur contenu vise donc à soutenir le poulain de l’oligarchie.

      Pour ce qui est d’une inculpation de Clinton, je n’y crois guère. Sa faute relevait d’une maladresse sécuritaire qui n’a pas eu de conséquences. Néanmoins, aux Etats-Unis, tout est possible. A suivre donc... Il va de soi que si des poursuites étaient engagées contre Clinton, cela pourrait la contraindre à se retirer, ce qui laisserait le champ libre à Sanders, sur le tapis vert en quelque sorte.

      Dès lors, un duel Sanders-Trump en deviendrait passionnant. Et sans doute l’issue très incertaine entre le « populiste » et le « socialiste ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 mars 18:02

      @Fergus


      Bonjour Fergus

      Sanders peut facilement être désigné comme candidat démocrate, puisque les super-délegues ont en fait nommés par l’Establishment.... qui prend ses ordres du véritable pouvoir.... lequel est financier, largement héréditaire... et tout a fait discret. Ce qui en décidera, ce sera les sondages qui diront si les Americains, cette fois, sont prêts pour une femme a la Présidence. 

      Si, malgré les incroyables provocation de Trump, il apparaît que les Américains le préfèrent à Hillary, celle-ci sera remplacée in-extremis par Sanders, ce qui permettra de tester la réceptivité au socialisme de partage, comme on a testé la dernière fois la réceptivité a un afro-américain. 

      Dans les deux cas, c’est un adaptation faite en douceur a des changements devenus incontournables... Mais il ne faut pas être dupes : le mélodrame américain est planifié comme un suspense de Hollywod et est l’aboutissement ultime de cette ’démocratie qui est la fin de l’Histoire.

      Pierre JC

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 mars 21:55

      @wesson


      Je crois que vous mésestimez la connivence au sein de l’oligarchie qui contrôle vraiment les USA. Les acteurs politiques en sont des acteurs, dont les vedettes ont appris et accepté leurs rôles alors que le figurants sont des marionnettes. Croyez-vous sérieusement que les USA accepteraient que leur sort et celui du monde se joue sur un coup de dés lancés en novembre aux 4 ans ? Présentement, on est a fignoler les détails de ce qu’on fera au cours du prochain quadriennat : un programme dont les point marquants seront une redistribution prudente de richesse aux USA.... et une paix avec la Russie et la Chine pour canaliser la violence vers le ’terrorisme. 

      PJCA

    • Montdragon Montdragon 28 mars 10:56

      Apparemment, les afro seront le malheur de ce pays, soutenant Clinton face à Sanders, effrayés par Trump alors que lui n’enverra pas les gosses au Moyen-Orient.
      Un bon gros ventre mou de populace manipulée et manipulable à l’envie, qui va encore une fois se prendre une quenelle de 180...ils l’auront bien cherché, dans la mesure où leurs crispations dogmatiques autour de quelques thèmes pauvres les enferme dans leur communauté.


      • Fergus Fergus 28 mars 11:09

        Bonjour, Laurent

        Il ne faut pas se leurrer, les victoires de Sanders ne suffiront pas à empêcher Clinton d’emporter assez nettement l’investiture démocrate, et cela d’autant plus que les prochaines étapes de la primaire lui sont favorables. Qui plus est, elle dispose, comme vous le soulignez, d’une majorité écrasante des votes de grands électeurs, ce qui, chez les démocrates, est un avantage déterminant.

        Pour autant, le parcours de Sanders est bien meilleur que celui qui lui était prédit par les analystes, eu égard à son positionnement politique et à son âge. Et cela constitue une excellente nouvelle pour au moins trois raisons :

        1) Cela démontre qu’il est possible de faire avancer de manière significative - notamment chez les jeunes - des idées de progrès social dans un pays pourtant si réceptif aux thèses du libéralisme économique décomplexé.

        2) Cela démontre également qu’il est possible de faire campagne en s’affranchissant du financement des lobbies financiers et industriels qui « achètent » habituellement les candidats pour leur imposer ensuite de juteux renvois d’ascenseur.

        3) Cela devrait obliger Clinton à gauchir son action lorsqu’elle sera élue - si elle l’est en novembre -, sous peine de perdre toute chance de réélection au terme de son premier mandat.

        Attendons la suite des évènements, en croisant les doigts pour que Sanders limite ses pertes à venir en nombre de délégués afin de faire peser le courant de pensée qu’il représente dans le programme démocrate de novembre.


        • wesson wesson 29 mars 02:50

          @Fergus
          « Cela devrait obliger Clinton à gauchir son action lorsqu’elle sera élue »


          Aussi probable que... la qualification de Sanders. Clinton sera Obama 3 - une lutte au fleuret moucheté entre la CIA et le Pentagone, en prenant bien soins que personne ne soit réellement blessé.


        • sleeping-zombie 30 mars 08:26

          @wesson
          Pour que Clinton soit Obama-3, il faudrait déjà qu’elle soit élue. A mon avis, elle ne tiendra pas le choc face à Trump. 3 gouvernements « démocrate » de suite ? Alors qu’elle est déjà en difficulté au sein de son propre parti ?


        • lsga lsga 28 mars 11:59

          Les USA seront le premier pays au monde à instaurer un socialisme authentique, c’est à dire une hyper démocratie de production.

          Mais cela ne passera ni par Sanders le keynésien ni par Trump le néonazi.

          Cela passera par une automatisation colossale de la production provoquant un effondrement du taux de profit et une explosion du taux d’inemploi.


          • vincz777 28 mars 17:52

            @lsga
            Et un point Godwin pour Isga ! ;)


          • Garibaldi2 28 mars 15:27

            Je pense que l’élection est déjà jouée et que ce sera la Clinton, parce que c’est le système qui le veut. Les électeurs ne sont là que pour la figuration.


            • Fergus Fergus 28 mars 15:57

              Bonjour, Garibaldi2

              « ce sera la Clinton, parce que c’est le système qui le veut. »

              Pas si simple : les choses se déroulent quand même moins facilement que prévu pour elle, et ce n’est pas Sanders qui était attendu pour lui tenir la dragée haute côté démocrates.

              Côté républicain, c’est encore pire : le système voulait Bush ou Rubio, et la primaire va accoucher d’un Trump face à Cruz, les deux étant aussi honnis l’un que l’autre par l’« establishment » !


            • Passante Passante 28 mars 16:43

              @Fergus


              dans son dernier speech, wisconsin, lui en tout cas y croit :


              à1mn 30

              quelques secondes suffisent,
              ça ulule beaucoup...

              quant aux chiffres sournoisement insérés par CNN en bas d’écran, 
              ilscomprennent des superdélégués 
              étrangement prédécidés
              (CNN 7e dans le financement de clinton...)

              ils sont donc à corriger en delegates only = 

              1030 sanders // 1260 clinton

              alors le ton de sanders devient compréhensible

            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 mars 21:28

              @Passante

              Fausser les stats en mêlant délégués et superdélégués n’est qu’une des supercheries de CNN. Si cette élection prend un tournant « imprévu », ne vous étonnez pas que CNN change de propriétaires.... mais ce changement aura certainement deja été pris en compte. La manipulation de l’information politique, extraordinairement sophistiquée aux USA si on la compare avec ce qu’on fait en France, est cependant bien plus facile à suivre quand on a saisi que le Pouvoir aux USA a, de sondages en études de motivation, établi une image si précise de l’électorat qu’il peut prévoir à deux décimales de pourcentage près comment réagira une population de quelques centaines d’individus. La démocratie, aux USA, c’est de faire demander par le peuple, EXACTEMENT ce qu’on veut qu’il demande.... puis de le lui donner. La manière dont il réussit ce tour de force est fascinante.

              PJCA

            • vincz777 28 mars 18:07

              Peut-être que cette remontée de Sanders est dûe au fait qu’il batterait Trump à plate couture en novembre :

              http://www.realclearpolitics.com/epolls/2016/president/us/general_election_ trump_vs_sanders-5565.html

              L’écart est relativement plus faible en cas de duel Trump - Clinton.

              http://www.realclearpolitics.com/epolls/2016/president/us/general_election_ trump_vs_clinton-5491.html

              Il est clair par ailleurs qu’Hillary présentera plus d’angles d’attaque pour Trump, de par ses liens avec Wall Street, ses précédentes résponsabilités en tant que secretary of state, les résultats de sa politique pouvant être présentés comme des échecs en Lybie et en Syrie, le scandale des emails, etc. Bernie offre vraisemblablement moins de prises...


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 mars 18:19

                Le passage à vide de Barack Obama à la Maison Blanche va entraîner tous les Américains à voter pour Donald Trump ! 


                Tous : Visages Pales, Noirs, Indiens et autres arrivistes, tous sont déçus et ils ont finalement compris pour qui travaillent « L’inintelligence US ». 

                Donald Trump est le « représentant de la démocratie américaine » ... Sauf si les USA imitent Marianne et annulent les élections, tout peut arriver !

                Bernie ou Hillary à la Maison Blanche, qui peut croire à cette utopie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès