Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bertrand Delanoë remettra-t-il le titre de citoyen d’honneur au Dalaï (...)

Bertrand Delanoë remettra-t-il le titre de citoyen d’honneur au Dalaï lama en juin 2009 ?

Cinq jours après l’évocation de la prochaine remise du titre de citoyen d’honneur au Dalaï lama par Bertrand Delanoë, la Chine critique selon des termes mesurés cette cérémonie. La date choisie est aussi celle des élections européennes, où s’engage pour la première fois une femme tibétaine.
 

Le 1er mai, nous annoncions la visite du Dalaï lama en France les 6 et 7 juin 2009 (cf. article AgoraVox sur la conférence du Dalaï lama), évoquant l’attribution le 21 avril 2008 par le Conseil de Paris du titre de citoyen d’honneur de la Ville au Dalaï lama. Samedi 2 mai, Monsieur Wangpo Bashi, secrétaire général du bureau du Tibet en France, une ambassade du gouvernement tibétain en exil, avait déclaré que le Dalaï lama pourrait recevoir son titre de citoyen d’honneur des mains du maire Bertrand Delanoë lors de cette visite. Après la déclaration officielle et conjointe de la France et de la Chine mettant fin à quatre mois d’une brouille faisant suite à la rencontre en décembre dernier du président Nicolas Sarkozy et du Dalaï lama, la Chine a mis quelques jours à réagir, et ce n’est que le 7 mai qu’elle s’est exprimée sur la remise du titre. Ainsi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, déclarait : "Il y a un an, le conseil municipal de Paris a adopté une soi-disant résolution décernant le titre de citoyen d’honneur au Dalaï lama, ce qui a soulevé une forte indignation du peuple chinois. Si la municipalité de Paris remet ce titre, cela entraînera de nouveau une forte opposition de la Chine", et d’appeler Paris à "cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures chinoises et à ne plus commettre d’erreurs au sujet du Tibet". On note la phraséologie habituelle des autorités chinoises dans les expressions utilisées. Le délai de la réaction est lui particulièrement long, ce qui suggère qu’un débat s’est produit concernant les termes employés. La conférence publique du Dalaï lama prévue le 7 juin à Bercy et qui a pour thème « éthique et société » n’est, elle, pas évoquée. De même, aucune référence à la visite en France du leader politique tibétain n’est donnée. Nicolas Sarkozy avait nié l’existence d’un accord secret entre Paris et Pékin par lequel il aurait été contraint de renoncer à rencontrer le Dalaï lama dans l’avenir en échange de la reprise de pourparlers diplomatiques de haut niveau avec la Chine.

La Chine ne semble pas comprendre l’intérêt suscité par la philosophie du Dalaï lama, si forte dans les pays occidentaux, et notamment en France. La popularité du leader des Tibétains l’inquiète, et selon certains analystes, le parti communiste chinois parie sur sa mort prochaine, planifiant de nommer un nouveau Dalaï lama au Tibet, tout comme il a nommé un Panchen lama en lieu et place du candidat du Dalaï lama, toujours en résidence surveillée depuis 14 ans. Pourtant de telles mesures n’ont pour effet que l’augmentation de la défiance et des critiques des Tibétains à l’égard du pouvoir chinois actuel et de ses partisans. Ainsi, Kalshang Dolma Rangeard, une Tibétaine née en Inde, réfugiée politique en France et militante de la cause tibétaine, s’est-elle engagée en politique pour les élections européennes de 2009. Première femme tibétaine à se présenter aux élections européennes, elle a rejoint la liste sud-ouest d’Europe écologie de José Bové. Elle a vivement critiqué Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche qui, lors des manifestations au Tibet en 2008 « a défendu le régime chinois sans savoir comment le pouvoir traite son peuple et les Tibétains. » Ainsi, le 7 juin aura une tonalité tibétaine puisque la conférence du Dalaï lama aura lieu le jour des élections européennes. Nul doute que le leader tibétain, qui œuvre depuis des décennies à l’instauration de la démocratie pour le peuple tibétain, aura une pensée et des paroles pour Kalshang Dolma Rangeard, candidate pour l’Union européenne, une forme d’organisation politique qui intéresse au plus haut point le Dalaï lama. Dans son discours au Parlement Européen en 1996, il avait en effet déclaré « En juin 1988, j’ai présenté devant cette distinguée assemblée un ensemble de propositions en vue d’ouvrir des négociations entre les Tibétains et le gouvernement chinois. Inspiré par l’esprit de votre union communautaire, j’ai formellement et publiquement exprimé mon désir d’entrer en pourparlers avec le gouvernement de la République populaire de Chine sur une base qui excluait la séparation et l’indépendance du Tibet. J’ai fait valoir auprès des dirigeants chinois le fait que l’union politique, la cohabitation pacifique et une coopération ne peuvent se réaliser que d’un commun accord, lorsque toutes les parties intéressées y trouvent un avantage. J’ai déclaré que l’union européenne en était une preuve évidente. »

On ne peut que souhaiter que les autorités chinoises, et le peuple chinois, comprendront un jour prochain la sincérité de cette déclaration, et l’intérêt qui est le leur à trouver un accord sur la question du Tibet du vivant d’un des plus grands hommes de Paix de notre temps.


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Antoine Diederick 8 mai 2009 12:23

    Salut,

    Paris sommé de ne pas faire de l’interventionnisme en Chine !

    Faut inviter les « chintoques » à Paris pour discuter de l’avenir du Tibet....

    Je suis provoquant...mais il est intolérable que le régime chinois traite ainsi le Tibet.

    Amis, chinois, si le singe a la vertu de la faconde et de la fécondité, parfois même du charme poilu et beaucoup d’agilité, il n’est pas fondateur de la Chine, tandis que le dragon volant, oui.

    Quand avec une sorte d’intelligence non brute, vous parviendrez à réintégrer la sagesse de vos pères, nous en reparlerons de la liberté.

    La sagesse tient de l’humilité et de la simplicité, tandis que le bon ordre est millénaire, n’est - il pas ?

    Honte !


    • abdelkader17 8 mai 2009 14:10

      @Antoine
      Grand naÏf, que vaut le dalaï lama en rapport avec l’énorme marché de consommation Chinois,son trop de croissance vertigineux, sa main d’oeuvre bon marché, rien, la sucette des droits de l’homme ,c’est pour aliénés.
      Les états n’ont pas d’amis ils n’ont que des intérêts.


    • abdelkader17 8 mai 2009 14:27

      Correction
      taux de croissance


    • Antoine Diederick 8 mai 2009 14:44

      A Abdel

      ma naïveté est à la hauteur de mon cynisme....

      mais, avant que je n’écrive, j’ai tout de même réfléchi. Rien à chiquer de la « factory chinoise », si elle nous ferme les yeux, qui sont faits pour voir....


    • Bleu Montréal 8 mai 2009 15:31

      S’il vous plait, PAS DE RACISME anti-chinois.

      Pourquoi utilisez-vous le mot « chintoque ». Je viens de signaler votre message comme abusif car clairement RACISTE.


    • XF Xavier Faureste 8 mai 2009 17:22

      @ Bleu Montréal

      Et lorsqu’on dit amerloque ?, yankee ? ruskoff ? rosbeef ? rital ? espingouin ? portos ? est-ce que c’est raciste ?


    • Bleu Montréal 8 mai 2009 19:00

      Quelle question idiote, bien-sûr que c’est raciste de dire chintoque. Et rital, et amerloque, etc . aussi. Ce sont des termes argotiques chargés de préjugés racistes.

      Ce qui me fait bizarre en tant que Français vivant à l’étranger, c’est d’observer cette vague anti-chinoise en France.

      Pour info, le DalaI Lama a été payé par la CIA depuis son exil. Ses frêres également. Aussi, ce cher Dalai s’est prononcé contre l’extradition de Pinochet du Royaume-Uni pour son jugement au Chili. Dali Lama = soutien de Pinochet (qui lui aussi était soutenu par la CIA).


    • Antoine Diederick 10 mai 2009 00:32

      Signalez mon ami, signalez....une voyelle ne fait pas une chanson. Mes meilleurs voisins sont chinois....et vous êtes un crétin, bref un délateur !


    • Antoine Diederick 10 mai 2009 00:46

      A Bleu Montréal, je viens de lire votre petite sortie assez amusante...Je vous signale que mes voisins sont chinois et que j’entretiens de très bons contacts avec eux. Signalez donc tout ce que vous voulez...

      Bien sûr, l’influence us s’est fait sentir sur la question du Tibet, je ne suis pas tout à fait innocent.
      En revanche, j’ai , par gout personnel, le désir de m’informer et j’ai pu comprendre que la Chine ou tout du moins le régime chinois, ne fait pas de cadeau aux habitants du Toit du Monde, il me suffit de le constater pour que la tristesse et l’indignation me taraude assez pour avoir des envies assassines. Bien sûr, et il faut le savoir la Chine n’est pas peuplée que de chinois....cela serait trop simple. Aussi simple que votre jugement à mon égard : vous ne savez pas qui je suis ni même qui je pourrais être. De même, je ne sais pas qui vous êtes.
      Si vous avez ici l’impression que je suis raciste, moi, j’ai l"impression que vous êtes un petit censeur, un caviardeur aux émotions convenues.

      Je dois vous avouer que je m’en amuse et que si je n’étais pas de si bonne humeur ce soir, jamais je ne vous aurais répondu.

      Détendez-vous , n’est jamais raciste celui qu’on croit et ce que l’on veut prévenir chez l’autre est souvent ce qui vous habite, après tout un censeur ne veut contraindre l’autre qu’à l’aune de ce qu’il craint lui même ressentir en son tréfond, ce dont il se défend en accablant l’autre.


    • Antoine Diederick 10 mai 2009 00:55

      Passé, cette amusette, lisez ceci :« Je ne vous salue pas Monsieur » .


    • ouallonsnous 10 mai 2009 18:35

      Que négocie Delanoë, la potiche gaucho-bobo-socialo-sioniste trustant la mairie de Paris, des subsides de la CIA, comme sa fourberie Rimpoché ?


    • natmaka 21 mai 2009 13:20

      > le DalaI Lama a été payé par la CIA depuis son exil

      Les services secrets US aidèrent également la Résistance française, vous tenterez donc vainement de nous faire croire que recevoir de l’aide des US implique que l’on est un salaud.

      > ce cher Dalai s’est prononcé contre l’extradition de Pinochet du Royaume-Uni pour son jugement au Chili. Dali Lama = soutien de Pinochet

      Citez-le et rappelez le contexte, nous verrons que le DL professait ainsi une fois de plus sa commisération/mansuétude et tout le tremblement, celle-là même qui le mène à ne pas vouloir guerroyer contre le PC Chinois occupant son pays.


    • dup 8 mai 2009 12:45

      tout ça c’est du cinéma

      http://www.youtube.com/watch?v=O6OnXOQp1xo

      pendant ça on parle pas des vrais problèmes


      • Surya Surya 8 mai 2009 14:11

        Le Dalai Lama intervient sur deux thèmes : d’une part essayer de sauver le Tibet, le peuple tibétain et la culture tibétaine, non en attaquant et dénigrant la Chine, pays millénaire et à la culture si riche et si intéressante, mais en essayant de faire comprendre que le Tibet a droit lui aussi à son autonomie, si ce n’est son indépendance, et d’autre part faire connaître et proposer, en l’expliquant lors de conférences, la philosophie de vie bouddhiste, dont il est un des représentants. Philosophiquement parlant, on prend ce qu’on veut, peu ou beaucoup, ou pas du tout si on n’a pas envie, ce qui compte je crois, c’est que son message de paix et de liberté passe.

        Quand on voit à quel point les dirigeants chinois le craignent, et à quel point sa seule venue dans un pays peut influer sur les relations diplomatiques et commerciales et provoquer des tensions, on comprend à quel point la notion de liberté en général peut faire peur, à quel point certains dirigeants de pays réputés démocratiques sont prêts à la brader ou la piétiner pour « avoir la paix » si je peux dire... la Chine n’est peut être pas la seule à blamer dans toute cette histoire, et on ne peut qu’espérer encore et toujours que l’Occident ne le laissera pas tomber.

        Je me souviens, pour avoir vu un extrait de cette conférence, de l’éclat de rire du Dalaï Lama au moment où il a posé cette casquette sur sa tête, c’était communicatif et toute la salle était morte de rire. Alors je me dis en le voyant que la sagesse, c’est peut être aussi celle qui consiste à ne pas trop se prendre au sérieux, savoir prendre du recul et garder son sens de l’humour, même quand on doit faire face à d’énormes responsabilités comme les siennes, même quand on doit affronter l’indifférence et beaucoup de dénigrement.


        • manusan 8 mai 2009 15:00

          il le remettra, pour une seule et unique raison : faire chier Sarko.


          • ouallonsnous 10 mai 2009 18:41

            A manusan, Delanoë ferait encore plus chier Sarko en le laissant remettre le titre à sa fourberie Rimpoché !


          • emachedé emachedé 8 mai 2009 15:11

            Etrangement pour ne pas faire libérer ou juste rapatrier Laurence Cassez du Mexique vers la France, Bernard Kouchner invoque des problèmes diplomatiques et mise en conformité entre le droit français et le droit mexicain. Logique dans la mesure où d’un claquement de doigt un président étranger ne peut pas imposer ses vues sur un autre état souverain.

            Mais là, dans le cas du dalaï-lama, la Chine n’a aucun scrupule à s’ingérer dans les affaires de la France voire même de Paris afin de demander, on l’imagine, le moins de reconnaissance possible pour le rebelle pacifique du tibet.

            Du poids deux mesures.


            • XF Xavier Faureste 8 mai 2009 15:34

              Aujourd’hui, pour je ne sais quelle raison, Monsieur Lama est dans l’air du temps, comme le fut jadis la Bétancourt. C’est pour cette raison qu’il va être fait citoyen d’honneur de la ville de paris. Comme ça, il aura le privilège d’avoir son portrait accroché à la façade de l’hôtel de ville. ça va lui faire une belle jambe.
              De toute manière, ce n’est pas ce qui améliorera le sort des opposants tibétains. Ces derniers sont comme les otages des FARC(du temps de la bétancourt.) : Le jour où Monsieur Lama sera passé de mode et aura été remplacé par je ne sais quel obscur défenseur des pygmées, on aura un nouveau portrait accroché au fronton de l’hôtel de ville. Et Renaud n’oubliera pas de faire une chanson.


              • Alexandre 8 mai 2009 16:02


                 Bertrand Delanoë s’est suicidé politiquement lorsque il a décerné au Dalai Lama le titre de citoyen d’honneur de Paris. Il s’est enlevé toute chance d’être un candidat crédible à l’élection présidentielle. Va-t-il persister dans cette brillante voie ?

                Il a cru dans sa vision parisiano-centrée et boboïsante être en phase avec la gôôche en soutenant le représentant d’une religion si exotique et rafraichissante, qui allie la si rassurante réincarnation, en phase avec le phénomène psychologique de « dèja vu » et nettement plus accessible à l’entendement que l’invraisemblable et si désincarnée vie éternelle, avec la notion de karma qui a le mérite de simplifier l’existence par une vision paranoïsante où tout ce qui arrive à un individu s’explique par sa propre existence et réduit la causalité à l’antériorité linéaire.Sans compter le charme du langage imagé et de la couleur orange.

                 S’il lui arrivait de franchir le périphérique, il aurait pu se demander si c’est bien le rôle d’un maire socialiste de soutenir le représentant d’un régime féodal où la quasi-totalité de la population était en état de servage et de participer en première ligne, avec le regretté Ménard, au grand jeu de l’empire étatsunien qui consite à attiser les conflits indépendantistes dans les quelques rares pays qui ne sont pas soumis à son impérium.


                • natmaka 21 mai 2009 13:35

                  > Bertrand Delanoë s’est suicidé politiquement lorsque il a décerné au Dalai Lama le titre de citoyen d’honneur de Paris

                  Vous n’exposez pas pourquoi et cela n’a de toutes façons pas de sens puisqu’il n’a pour le moment rien décerné, et ce à double titre. Premièrement parce que ce n’est pas lui qui décida de distinguer ainsi le Dalaï Lama mais le conseil municipal, comme dûment rappelé dans l’article dans une citation d’un membre du PC chinois. Deuxièmement parce que ce titre n’est pas encore officiellement décerné, c’est d’ailleurs le propos de l’article.

                  > soutenant le représentant d’une religion si exotique et rafraichissante, qui

                  Votre condamnation du bouddhisme tibétain n’est guère argumentée.

                  > soutenir le représentant d’un régime féodal où la quasi-totalité de la population était en état de servage

                  Voire !

                  > grand jeu de l’empire étatsunien qui consite à attiser les conflits indépendantistes dans les quelques rares pays qui ne sont pas soumis à son impérium.

                  Par exemple en France, durant la deuxième guerre mondiale...


                • Bill Grodé 8 mai 2009 17:54

                  Encore un de ces leaders religieux (je suis gentil, je n’ai pas dit « gourous »), qui prétendent parler au nom d’un peuple, et pourquoi pas, le libérer, comme l’a si bien fait l’ayatollah Khomeiny. On a pu voir ces trente dernières années le brillant résultat.


                  • moebius 8 mai 2009 22:50

                    il ne s’agit pas seulement de la prétendre mais d’etre reconnu en tant que tel

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès