Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bertrand, le mini-Hoover

Bertrand, le mini-Hoover

Le pouvoir, ou l’illusion du pouvoir, ça finit toujours par monter au cerveau de certains. La rétention de savoir étant un pouvoir, on conçoit aisément que celui qui en sait davantage sur d’autres détient une forme certaine de pouvoir. En France, comme ailleurs dans le monde, le gouvernement a eu pendant des années un homme détenteur de secrets et d’informations confidentielles sur les plus hauts personnages de l’état : il s’appelle Yves Bertrand, et il a été pendant des années à la tête des Renseignements Généraux, sur lesquels il a laissé la trace indélébile d’un personnage somme toute assez fantasque. Ces derniers temps, placé en retraite, il avait fait profité quelques journalistes spécialisés de ses réflexions sur ceux qu’il avait côtoyé... ou surveillé pendant de longues années. En des termes assez surprenants parfois, qui avaient fait dire à certains que Bertrand commençait un peu à décarocher. La vieillesse, ou la période de relâchement nerveux qui suit juste la retraite ?? 

L’homme avait déjà montré fin 2007 des signes inquiétants d’absence de maîtrise de soi : le 10 octobre, il y a un an exactement, dans le journal de Marie Drucker, il avait littéralement perdu les pédales, confondant la "menace islamiste" avec une obscure association anglaise "Robin des Toits"... occupée à dénoncer les méfaits des ondes radios... (martiennes ?) pour finir son interview sur les expériences sur les animaux de laboratoire... Un délire surprenant, au point de faire dire à un journaliste spécialiste des questions de défense "c’est du Jean-Claude Van Damme, je n’ai jamais vu un delirium pareil en direct. " On peut encore entendre ici ce pétage de plombs manifeste. Sidérant. Comment un tel homme a t-il pu être à la tête d’un tel service, la question inquiète... un peu, tant il est vrai que notre homme si léger a eu avant lui d’illustres prédécesseurs dans le monde. Dont un de taille, qui demeure dans le genre inégalé : Edgar Hoover, dont Bertrand est à des centaines d’encâblures encore aujourd’hui. Hoover est resté un maître, dans le genre : ses rapports avec la famille Kennedy remettent à sa place le différent qui oppose aujourd’hui Bertrand et notre président, qui vient de déposer contre lui une plainte en diffamation pour la parution du contenu des "Carnets noirs de la République", l’ouvrage que vient de faire paraître Yves Bertrand. Et pas pour rien semble-t-il quand même : "atteinte à la vie privée", "faux, usage de faux et recel" et "dénonciation calomnieuse" nous disent les services du procureur de la République. Fichtre. Palsambleu. Mince ! Derrière la plainte déposée se profile à nouveau en fait l’affaire Clearstream, qui provoque chez notre président des réactions fort épidermiques, étant le principal visé de l’histoire rocambolesque. Celle dont Bertrand notait à propos d’Imad Lahoud, "PEUCLJ". À savoir, après décryptage : « Peut être utilisé contre Lionel Jospin » nous apprend l’hilarant Bakchich. Il y a de quoi faire avec les 21 cahiers à spirale saisis chez Yves Bertrand, s’ils sont tous rédigés ainsi !

Bertrand n’aura été que douze ans au service des renseignements généraux : Hoover a régné sur le FBI pendant... 48 ans. Presqu’un demi-siècle de coups tordus, à côté desquels la récente filature de Besancenot par une officine d’amateurs passe pour une agréable partie de pêche : dans les filets poisseux de Hoover on trouve aussi bien le révérend Martin Luther King que Marylin Monroe ou Frank Sinatra... oui, le Franck Sinatra lié à la mafia, ce que personne n’oserait aujourd’hui remettre en cause. Un Sinatra dont on découvre encore chaque jour d’étranges liens insoupçonnés. Hoover amassait des dossiers sur tout le monde, en espérant ainsi réussir à faire chanter tout le monde. A l’aune du temps, on serait presque tenté de dire qu’il y a brillamment réussi. Et ce grâce à une équipe soudée qui lui était toute dévouée : à lui, et à lui seul : “All of this team of men were loyal only to him. They answered only to him. They didn’t answer to the Attorney General. They didn’t answer to the President of the United States, who had Secret Service. They answered to Hoover, period.” Ses hommes n’obéissaient ni au procureur général (équivalent du Garde des Sceaux) ni même au président des Etats-Unis lui-même ! Hoover était une sorte de dictateur au sein même de son pays, établissant sa propre loi... jusque dans les moindres recoins de la vie de ses concitoyens : mort en 1972, il n’a heureusement pas connu l’informatique... car avec lui, se serait devenu dantesque. A Hollywood, par exemple, il imposait ses façons de voir, téléphonant tous les jours pour donner des conseils sur la façon de présenter un espion ou un policier ou même un simple personnage :“he looked at everything. He looked at every movie, every reference, every scene, every actor. He approved it all.” Imaginez à partir de là, aux temps bénis du maccarthysme, la dure condition des réalisateurs, coincés entre des suspicions de communisme et les avis délirants de Hoover. A se demander comment des gens comme Frank Capra ou d’Ernst Lubitsch.... ont pu faire des comédies aussi réjouissantes dans pareille atmosphère !

Hoover était avant tout jaloux de ceux qu’il surveillait et de leur réussite : en premier de Martin Luther King, pour la simple raison qu’il était reconnu partout et qu’il avait une apparente vie de famille bien tranquille... Chez Hoover, pour cette raison, King devint un "communist affiliated". Pour le faire tomber, Hoover passa une bonne partie de son temps à le suivre de près et a enregistrer toutes ses conversations ou même ses... ébats amoureux : King, surpris en galante compagnie, se vit envoyer la cassette audio de ses frasques, une cassette envoyée par Hoover lui-même... à la femme du pasteur volage. Il alla même jusqu’à rédiger lui-même une lettre conseillant au révérend de se suicider si le scandale éclatait, ce qu’il avait déjà commencé à faire en inondant les rédactions de courriers vengeurs sur la vie amoureuse de Luther King. A ses hommes, Hoover recommanda ainsi en ces termes d’effectuer "a coverage of Communist influence on the Negro". A côté des mémos aseptisés de Rondot (retraité lui aussi), ça sonne autrement, avouons-le. Hoover était bien ouvertement raciste, parlant de "negroes" ou de "niggahs" à la moindre occasion. Le jour où Luther King fut abattu, les bureaux du FBI résonnèrent même d’un retentissant : "we finally got the son of a bitch !" prononcé par un des agents de Hoover !

King était donc sa cible privilégiée... avec les Kennedy, qui passaient leur temps à courir après leurs maîtresses, certaines étant communes au deux frères, telle Marylin Monroe. Qui posait souvent nue, il est vrai aussi. Et dont on découvre encore près de quarante six ans après sa mort des clichés inconnus. Hoover collectionnait aussi les photos dénudées de toutes les vedettes ou de tout l’intelligentsia US, dans l’espoir de s’en servir un jour. Comme il était le seul à savoir lesquelles, J-F Kennedy n’a jamais même cherché à le faire démissionner : en fait non pas par crainte des révélations, mais tout simplement car il ne savait pas exactement quels clichés détenait Hoover (Monroe en ayant plusieurs de compromettants, paraît-il, et d’aucuns disent les avoir) : "He didn’t fire Hoover because he didn’t know what Hoover really knew. The same reason no one else fired Hoover. When it really came down to it.” Hoover travaillait au bluff, en réalité. Cinquante années de bluff auprès de tous les dirigeants américains, jolie carrière pourrait-on dire !!!

Un bluff dans les grandes largeurs : toute sa vie, Hoover a poursuivi gauchistes et... homosexuels. Jusqu’au jour où on s’est aperçu qu’il l’était lui-même. Pas gauchiste, bien sûr, mais bel et bien homosexuel, Hoover ayant été vu et photographié à plusieurs reprises à partir des années 50 avec son petit ami attitré, Clyde Tolson. Une chose révélée seulement après le décès de Hoover, en 1972. Un secret bien gardé, mais que connaissait la mafia, sous la houlette du mafieux Meyer Lansky, de son vrai nom Maier Suchowljansky... , surnommé à juste titre le "Mastermind of the Mob" qui posait lui aussi force micros et miroirs sans tain dans ses salles de jeux, dès les années 30 et 40. Piégeant ainsi notre homme, qui passa donc une grande partie de sa vie à fortement ménager cette même mafia, qui l’a tenu par le bout du nez durant toute sa vie ! Lansky devint ainsi intouchable jusqu’à sa mort, Hoover écartant de ses services celui qui voulait enquêter sur lui :"In 1966," noted Hank Messick, one of Lansky’s biographers, "a young G-Man assigned to go through the motions of watching Meyer Lansky began to take his job seriously and develop good informers. He was abruptly transferred to a rural area in Georgia. His successor on the Lansky assignment was an older man who knew the score. When he retired a few years later, he accepted a job with a Bahamian gambling casino originally developed by Lansky." Lansky eût une carrière de truand incroyable et sa vie ne fut qu’une suite d’épisodes mémorables : vers les années 70, se sentant traqué et sachant son ami Hoover malade, il tenta d’immigrer en Israël, mais c’est Golda Meir elle-même qui intervint pour qu’il ne mette pas un pied là-bas. Revenu en Floride après un passage éclair en Suisse et au Paraguay.. il mourut tranquillement dans son lit en 1983, sans jamais vraiment avoir été inquiété. D’autres eurent moins de chance, tell Joseph Salvati, envoyé 32 ans en prison par Hoover sans avoir commis ce qu’on lui avait reproché, car trahi par un mafieux, Joseph “The Animal” Barboza. Il n’avait pas fait partie des 11 tueurs ayant tué 52 personnes entre 1960 et 1990... sous les ordres directs du FBI...et de Hoover, jusqu’en 1972.

Pour en revenir à Yves Bertrand, l’homme est donc bien un mini-Hoover en retraite, maniant les dossiers les plus sulfureux en distillant ici et là, via des personnes interposées des thèses... fort particulières, comme celle sur la mort de Pierre Beregovoy. Sa crédibilité est néanmoins fortement remise en cause : le domicile de Bertrand a été perquisitionné en janvier 2008 dans le cadre de l’affaire Clearstream... ce qui représente pour ce grand commis de l’Etat un véritable camouflet qu’il s’est empressé de démonter auprès du JDD. Bakchich résume parfaitement la situation : "Résumons nous : Yves Bertrand, via le JDD, fait passer un message clair. Vous me cherchez des poux dans la tête pour mon éventuelle participation à la confection des listings Clearstream, dirigés à l’évidence contre Sarkozy et ses amis ? Et bien, moi, Yves Bertrand, suis prêt à balancer contre vos amis, les amis de vos amis et les cousins de ces derniers"... On comprend ce soir pourquoi un président qui rêve à Kennedy et à qui il semble bien que l’on aît monté un bateau nommé Clearstream grand comme un paquebot ne puisse voir dans Yves Bertrand qu’un Hoover aux petits pieds. Il y a décidément une dimension de plus entre les Etats-Unis et la France. Il ne suffit pas qu’un président tombe amoureux d’une chanteuse pour que la France devienne l’Amérique. Ou qu’un président ayant une maîtresse partagée avec son ministre de la justice, pour que l’Amérique serve d’exemple à la France (une chose plus difficilement réalisable aujourd’hui France en l’état actuel, semble-t-il)... Hoover était bien plus obsédé et avait un comportement bien plus pervers que notre retraité un peu trop aigri, et les Kennedy de bien plus grands coureurs de jupons que notre président divorcé seulement deux fois. Ce qui signifie aussi, remarquez, que malgré les frasques de la vie politique française on a pour l’instant encore échappé au pire, malgré tout ce que peut en raconter aujourd’hui à qui veut bien l’entendre Yves Bertrand. N’est pas Hoover qui veut. A cette date, il n’a toujours pas été remplacé. Kennedy non plus, remarquez.


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • morice morice 18 octobre 2008 13:24

     petit pied, très petit pied. Pas de taille vraiment... car entre temps...


    • Super resistant de l’islam 22 octobre 2008 09:33

      c’est fou le nombre d’articles que peut ecrire morice en quelques jours : 20 !!!! rien de moins

      et des articles de 2 pages mini , avec des liens, des photos, des "recherches"

      Admettons que chaque page demande 2h de recherche et d’ecriture, ca fait 4 h par article.

      4h X 20 = 80 heures soit 8 jours en raison de 10 h par jour (balaise quand meme)

      Soit 1 semaine à plein temps par mois.

      Il est trop fort le morice !!! Aurait il 8 bras ? ? ? ?

      C’est beau ce don de soit !!!! lol


    • TheMask 18 octobre 2008 13:48

      Bon article historique sur Hoover.

      Notons que depuis, Dyson a inventé la même chose mais sans sac, ce qui permet de ne pas perdre l’aspiration.


        • morice morice 18 octobre 2008 14:02

           Toujours RIEN à dire :
          par Castor (IP:xxx.x7.210.155) le 11 octobre 2008 à 17H22.
          par TheMask (IP:xxx.x7.210.155) le 18 octobre 2008 à 13H48
          Trollisme habituel. 


          • morice morice 18 octobre 2008 14:06

             Géraldine, j’ai aussi cité le lien : Bertrand-Chirac-Villepin via flosse ... contre Sarkozy. Les basses œuvres sont de retour au premier plan et l’affaire Couraud qui va tranquillement devenir un Watergate, enfin un ChiracGate...


          • TheMask 18 octobre 2008 14:49

            Ah ?

            Donc je suis Castor ?

            Mais dites-moi, c’est en plus des dix ou douze autres identités dont vous me créditez ou c’est à la place de celles-ci ?

            Puis-je également vous rappeler que selon vos précédentes rechercher d’IP, je serais vous ?
            Et donc, je me permets de vous dire que les conneries que vous dites nuisent à ma réputation, alors allez-y mollo !


          • TheMask 18 octobre 2008 14:49

            Ah ?

            Donc je suis Castor ?

            Mais dites-moi, c’est en plus des dix ou douze autres identités dont vous me créditez ou c’est à la place de celles-ci ?

            Puis-je également vous rappeler que selon vos précédentes rechercher d’IP, je serais vous ?
            Et donc, je me permets de vous dire que les conneries que vous dites nuisent à ma réputation, alors allez-y mollo !


          • glouglou 18 octobre 2008 14:25

            Et l’affaire Besancenot ? Tazer France a été payé par Sarko ? utlisation de boite privée pour les barbouzeries ?
            ils feraient mieux de manger leur soupe au chou !!!


            • morice morice 18 octobre 2008 14:42

               glouglou, apprenez donc à lire : je cite ce que vous dites dans l’article...
              ". Presqu’un demi-siècle de coups tordus, à côté desquels la récente filature de Besancenot par une officine d’amateurs passe pour une agréable partie de pêche :"


              • canaletto 18 octobre 2008 14:45
                Le krach de la grande peur du Kracken
                 
                Après une nuit sans sommeil d’un nanti qui ne se préoccupe que de faire germer son argent et ses talents, je me trouvais sur la route dégagée des voitures sans essence car trop chère. Et pour m’en aller promener autour la cathédrale de Meaux toute blanche et blonde comme l’histoire retrouvée ou retournée comme l’aile d’une colombe enchaudée au soleil. J’allais discuter avec mon banquier dit le bon bandit bankable.
                 
                A l’entrée du sas emprunté aux décors de Star Wars le détour, je me surpris à entendre la voix d’un robot mais tout ce qu’il y a de plus féminin, pour qu’elle me dise que je portais probablement une masse métallique et pas entre les cuisses. Et donc, que je ne pouvais entrer vêtu dans cet appareil-là, sans mettre aussitôt en grand danger toute la carlingue de la banque, qui frémissait de mes tentatives d’entrer par force. Quand j’étais attendu pour un rendez-vous d’affaire, ce qui arrive tous les jours.
                 
                Bon, je laissais mon parapluie de dandy avec ses baleines de corset de métaux dans la consigne et j’entrais. Car cette porte fermée ne signifiait pas que ma banque avait fait failllite, et que mes comptes étaient congelés dans le musée des kraches merveilleux, horrifiques et mirifiques. Non ! je pouvais enfin me gausser avec mon banquier des délires de la Presse qui nous annonce un krach genre 29, quand c’est tout le contraire qui se produit : c’est-à-dire une déflation.
                 
                C’est très confortable cette péripétie de nowadays, car on entend moins le bruit des bagnoles aux carrefours des grands dangers de traverser. Aussi, il faudra à nouveau économiser chez les Marcel et Martine pour s’acheter la dernière console de jeux. Tiens ! comme on faisait dans les années 1970 et qu’on y vivait assez bien. Il en est même qui vont reprendre le bon vieux bouquin dans la bibale, et là où ils l’avaient laissé marqué à la page d’avant la modernité du tout plastique en formica. Les loisirs c’est pas cher quand on sait vivre avec le temps qui passe lentement comme dans le milieu d’un siècle normal et montaigneux.
                 
                Avec le banquier jeune on s’est bien marré. Car on a fait le compte des bonnes affaires qui se présentent en ces temps de la baisse dans tous les étages du survoltage. Dans l’immobilier on va enfin pouvoir se goinfrer d’achats à court terme et pour pouvoir revendre dans un an ou deux. On est loin des cris de paniques des vendeurs quand on est acheteur, et qu’on a bien saisi la situation avant qu’elle se produise. Il fallait vendre à temps et pour acheter à la baisse, c’est dit !
                 
                C’est à tel degré que le bureau du jeune homme brillait par tous les feux surbookés des cours de la bourse qui donnait à donf depuis Boursorama, qui clignotait comme un arbre de Noël de l’Elysée joint à la Maison Blanche des boules qui font de la neige quand on les renverse avec la vierge Marie dedans. Car les actions sont si basses que les profits à court terme font ravage. Il en est même qui y jouent pour se faire juste 150 € pour voir, et se payer un gueuleton large et bien arrosé de liquidités tranquilles.
                 
                D’ailleurs, pour ma part et quand je n’avais jamais touché à ce grisby-là, je me suis piqué au jeu pour y être assez initié par le malchik bankable, et je vais m’y mettre pour au moins savoir assez dequoi il s’agit et dequoi je cause. Puisque nous savons désormais que la bourse ou la haute finance sont impliquées irrémédiablement dans notre société contemporaine.
                 
                Au moins, j’en saurais plus que tous ces palabreurs de l’impro de l’info à la telly qui nous donnent des conseils et qu’ils n’y paument que dalle, comme moi-même avant ma visite à mon banquier ; lequel conserve toujours mes dépôts et pour les faire fructifier et mettre en plants et pour créer des richesses, qui améliorent ma vie et celle de mon entourage et de mes connaissants.
                 
                Il n’est rien de plus frustrant que de se sentir manipulé comme une barque par une sorte de Neptune ou de Kracken ulyssien gigantesque auquel nous ne comprenons rien, et qu’il nous fait peur religieusement en fin de compte bancaire pour le coup.
                 
                Demian West
                 
                 
                 


                • morice morice 18 octobre 2008 14:52

                   Marrant, un ordinateur qui marche tout seul fabrique du texte au km et l’envoie tous les jours chez Agoravox, et signe Demian... ce doit être BigBlue. Quelqu’un peut lui arracher la prise de courant ???


                  • morice morice 18 octobre 2008 14:56

                     deux IPs à 1 heure pile d’intervalle ou presque !! super, marche bien votre proxy horaire... :
                    par TheMask (IP:xxx.x7.210.155) le 18 octobre 2008 à 13H48 

                     
                    Bon article historique sur Hoover. 

                    par TheMask (IP:xxx.x12.242.89) le 18 octobre 2008 à 14H49 
                     
                    Ah ? 
                    par TheMask (IP:xxx.x12.242.89) le 18 octobre 2008 à 14H49 
                     
                    Ah ? 

                    Donc je suis Castor ? 

                    deux posts dans la même minute, super : vous tapez très vite, félicitations..`


                    euh si vous tapiez pour COMMENTER le texte, au fait. ça changerait... du trollisme...


                  • Géraldine 18 octobre 2008 15:37

                     Villepin ment :

                    Dominique de Villepin, ancien secrétaire général de l’Elysée, ancien ministre, ancien Premier ministre, qui a mis vendredi sur le dos de la cohabitation ses nombreux rendez-vous (33 selon Lionel Jospin) avec Yves Bertrand : « Le président de la République ne bénéficiait pas des informations normales, institutionnelles qu’il devrait avoir pour exercer sa fonction », a argumenté Villepin. Faux, a répliqué Jospin, les notes des RG étant transmises « simultanément à l’Elysée et à Matignon ».

                    http://www.liberation.fr/politiques/0101163117-la-colere-de-jospin-contre-bertrand-haut-fonctionnaire-nuisible



                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 ( le retour ) 18 octobre 2008 15:59

                    Salut Morice,

                    Le jour où vous serez une star comme Sinatra mais pas seulement sur Avox, vous ètes déjà bien parti si ce n’est pas déjà fait avec un vrai faux pseudo véritable, vous serez approché par la Mafia, si ce n’est déjà fait par les authentiques faux pseudos détracteurs qui vous imitent, vous griment, vous jalousent et même, vous menacent...

                    Quant à notre Président, il est en train de se rendre compte de l’effet désastreux du phénomène Edvige, et des ravages que cela entraine de la part d’administrés trop puissants et doués d’un zèle appliqué, sur sa vie publique occulte. La parano ne gagne que ceux qui ont deux vies, deux discours et des convictions contraires affirmées dervant des publics différents et en lieux distincts...

                    "PEUCLJ". À savoir, après décryptage : « Peut être utilisé contre Lionel Jospin » J’avais pensé plutôt :

                    PETIT, ETOURDI, UBUESQUE. COLERIQUE . LIBERE de JUGEOTTE...

                    MMMMP.


                    • morice morice 18 octobre 2008 16:07

                       Le jour où vous serez une star comme Sinatra mais pas seulement sur Avox, vous ètes déjà bien parti si ce n’est pas déjà fait avec un vrai faux pseudo véritable, vous serez approché par la Mafia, si ce n’est déjà fait par les authentiques faux pseudos détracteurs qui vous imitent, vous griment, vous jalousent et même, vous menacent... 

                      je ne sais ni chanter ni faire chanter... si vous saviez en prime par qui je me fais approcher...

                      oui, oui Géraldine... nous avons bien un ChiracGate... 22 réunions entre Villepin et Bertrand pour parler quoi ? Pièces jaunes ?? ou comment contrer Sarko .. ???


                    • morice morice 18 octobre 2008 16:07

                       par Géraldine (IP:xxx.x22.179.23) le 18 octobre 2008 à 15H37 

                       
                      Villepin ment : villepin est allemand (vieille chanson...)

                    • morice morice 18 octobre 2008 16:08

                       par TheMask (IP:xxx.x12.242.89) le 18 octobre 2008 à 14H49 

                       
                      Ah ? 

                      Donc je suis Castor ? 


                      marrant : à force de mentir ici, les gens me demandent qui ils sont...

                    • Godwin Godwin 18 octobre 2008 16:23

                      Morice, vous savez bien que nous sommes tous la même personne...


                       smiley


                    • TheMask 18 octobre 2008 17:15

                      Oh non, ça recommence...

                      Dois-je encore vous rappeler :


                      - que vous vous prétendez ancien prof et que vous faites une faute à chaque phrase ?


                      - que vous vous prétendez ancien rédacteur en chef d’une revue informatique et que vous confondez interface graphique et logiciel de brouillage d’IP ?


                      - que vous vous prétendez journaliste et que vous entortillez les faits pour faire valoir vos théories douteuses ?

                      Morice, je vous en prie, ne venez plus faire la leçon, c’est pathétique.


                    • TheMask 18 octobre 2008 17:16

                      Et merde,

                      j’ai encore changé d’IP ...

                       smiley


                    • morice morice 18 octobre 2008 17:33

                       
                       que vous vous prétendez ancien rédacteur en chef d’une revue informatique et que vous confondez interface graphique et logiciel de brouillage d’IP ? 


                       a c’est marrant ça.. qui m’en avait parlé ? et qui l’avait si bien expliqué à un autre lecteur ?? dommage que je n’en ai pas le temps, on retomberait sur le mec... toujours le même d’ailleurs : celui qui hacke avec son Mac, qui connaît bien le PHP, qui fait des sites internet et a déjà écrit des choses ici.. ça vous rappelle quelqu’un ??? au fait pourquoi utilisez vous donc un "ogiciel de brouillage d’IP ? " ??? par courage fondamental ??? ou par fourberie ???? qui sont les gens qui viennent sur les sites masqués, avec des bidules indétectables et où trouvent-il conseil pour comment ne pas se faire repérer ??? j’ai ma petite idée là-dessus, et des amis fonctionnaires que je connais bien ont la même, figurez-vous....


                    • C La Paulice 18 octobre 2008 18:05

                      Si l’intégralité des carnets Bertrand devait être mise sur la place publique, pas mal de contacts réguliers de l’ancien directeur des RG - dont bon nombre de journalistes dits d’investigation - vont serrer les fesses.

                      http://www.liberation.fr/politiques/0101163118-des-carnets-noircis-de-rumeurs-et-ragots


                      • morice morice 18 octobre 2008 18:39

                         par C La Paulice (IP:xxx.x22.171.138) le 18 octobre 2008 à 18H05 

                         
                        Si l’intégralité des carnets Bertrand devait être mise sur la place publique, pas mal de contacts réguliers de l’ancien directeur des RG - dont bon nombre de journalistes dits d’investigation - vont serrer les fesses. `

                        et des gens comme vous.... on vous redonne la longue liste de vos pseudos ici ??

                      • E-fred E-fred 18 octobre 2008 19:08

                        http://www.lepost.fr/article/2007/10/17/1037684_rg-quand-l-empire-bertrand-s-effondre-ou-l-enquete-censuree.html

                        En 12 ans de règne d’Yves Bertrand, les Renseignements Généraux avaient pris une configuration axée sur la personnalité de leur chef. Notes blanches et documents confidentiels baladeurs, journalistes sous perfusion, irruption du service dans des scandales politiques... Un ancien raconte.


                        • C La Paulice 18 octobre 2008 19:11

                           Enquête au sein des Renseignements généraux français 

                          UNE POLICE POLITIQUE AU SERVICE DE SON " PATRON "
                           

                          par la source intérieure


                          • morice morice 18 octobre 2008 21:31

                             Ah ah ah !!! voilà l’autre qui nous sort l’instigateur... et c’est le même qui va me dire que je ne m’occupe que de dossiers sulfureux... ah ah ah !!! sacré pseudo va !

                            chez l’instigateur, bûchez donc le dossier Alègre. On y apprend par exemple que son père était... policier. Le témoignage est terrible. Et le mystère Alègre entier.


                            • E-fred E-fred 18 octobre 2008 22:01

                              à Morice

                              Pas beaucoup d’info sur le papier de Barrère.

                              je me souviens du téléfilm :

                              http://www.rue89.com/2007/10/02/affaire-alegre-france-2-fait-dans-la-fiction-masochiste 


                            • E-fred E-fred 18 octobre 2008 22:08

                              Je me suis mal exprimé.
                              Je n’ai pas trouvé beaucoup d’info en plus "sur internet" sur le papier de Barrère. C’est la seule chose en ligne où on parle de Constantin Davidof. l’article dans le midi libre du 8/8/2003 n’est pas en ligne non plus.

                              http://actualite.alvinet.com/redirect/id-993808

                              http://actualite.alvinet.com/redirect/id-986400

                              http://actualite.alvinet.com/redirect/id-901176

                               


                            • garibaldi15 19 octobre 2008 03:49

                              Il y a une dizaine années est sorti un bouquin sur J.E.Hoover, écrit par Anthony Summer et traduit en français sous le titre ’’Le plus grand salaud d’Amérique’. C’est un livre très intéressant. Curieusement, ce livre a été descendu à l’époque par le critique littéraire du Monde. Le critique contestait totalement le témoignage d’une femme disant avoir vu Hoover travesti en femme dans une chambre d’hôtel (de mémoire le Wasldorf -Astoria de New-York). Cette femme témoigne pourtant à visage découvert dans un documentaire sur Hoover passé à plusieurs reprises sur une chaîne francaise du câble.

                              Vous écrivez : ’’Hoover ayant été vu et photographié à plusieurs reprises à partir des années 50 avec son petit ami attitré, Clyde Tolson.’’

                              En fait, il n’a jamais essayé de ne pas être vu avec Clyde Tolson, pour la simple raison que ce dernier était son collaborateur au FBI ! Il y a des centaines de documents filmés où figurent Hoover et Tolson côte à côte.

                              Gay dans le placard, Hoover a mené contre eux une lutte sans merci.

                              Chargé de lutter contre le crime organisé, il a tout simplement nié pendant très longtemps qu’une organisation criminelle existait aux USA, même s’il essayait d’avoir des infos. Ce n’est qu’à l’occasion de la découverte de la conférence d’Appalachin, qu’il dut concéder qu’il y avait un problème de maffia aux USA.

                              Ce type méritait le nom qui lui a été donné par le bouquin !


                              • morice morice 19 octobre 2008 08:45

                                 Exact quand je dis "vu" c’était sans équivoque dans des bars... homos. Je n’ai pas parlé en effet de son goût pour le travestissement, qui était réel comme vous le dites... merci pour les référence du livre !!!

                                le livre est cité sur le site le plus complet sur l’assassinat de Kennedy


                                • manusan 19 octobre 2008 10:03

                                  Juste un passage rapide pour moinser les - (Morice et ses copains) et plusser les +.

                                  commentaire vain et sans intérêt, qui ne mérite même pas une réaction de Morice.

                                  Salut


                                  • morice morice 19 octobre 2008 11:05

                                     par manusan (IP:xxx.x1.9.17) le 19 octobre 2008 à 10H03 

                                     
                                    Juste un passage rapide pour moinser les - (Morice et ses copains) et plusser les +. 

                                    quel intérêt ? Aucun ! encore un trollisme !! vous confondez "copinage" et lecteur et critique et troll : vous vous rangez automatiquement dans la seconde catégorie.. mais il est vrai que quand on écrit ceci :

                                    au prochain match France-Magreb, j’espére voir en grand une caricature Danoise du prophéte dans le stade. Juste pour voir si les symboles, c’est rien du tout. comme la fin de l’article : le prophéte oui, on peut vouloir en le caricaturant mieux pointer du doigt ses indignités. en attendant, pas de sifflement lors d’un France-Congo, France-Vietnam ou France-Pologne. no comment. 
                                     

                                    on ne doit pas avoir grand chose dans la cervelle...


                                    • appoline appoline 19 octobre 2008 20:54

                                      Les guerres intestines sont fatiguantes. Si on veut être crédible et faire avancer les choses, ce n’est pas en se plongeant dans ce genre de conneries. J’espère que pour autant les Hoover sont appelés à disparaître à plus au moins long terme car s’appuyer sur le chantage et la diffamation pour mener un pays révèle la fragilité des organismes qui les emploient qu’ils soient poilitiques, militaires ou autres.


                                      • morice morice 19 octobre 2008 21:56

                                         exact appoline lais faudrait vous rendre compte que les RG viennent juste d’être réorganises au seul profit de Sarko.....


                                        • morice morice 20 octobre 2008 21:12

                                          Ça ne s’améliore pas ici : dites moi Maugis, à votre avis ça vient de où cette haine vous conernant du dénommé Calito ??? vous lui avez fait quoi ??? ou plutôt c’est quoi qui le dérange tant chez vous ???


                                          • Michel Maugis Michel Maugis 20 octobre 2008 22:42
                                             
                                            Salut Morice,


                                            Je crois qu´ils sont tout simplement jaloux.
                                             
                                            Jaloux de l´intelligence et cultures élémentaires qui leur font visiblement défaut.

                                            Ils préfèrent se décrire en négatif, en calomniant ceux dont ils sont incapables de réfuter, voire critiquer, une seule ligne.

                                            C´est connu quand on ne peut critiquer les écrits on s´attaque au bonhomme.

                                            Le mieux, est de ne jamais leur répondre
                                             
                                            Ils nous font indirectement de la publicité, car être haï par des types de ce genre qui calomnient et se vantent de pratiquer régulièrement la pédophilie…
                                             
                                             
                                            Michel Maugis



                                          • lejardindesdelices lejardindesdelices 20 octobre 2008 23:37

                                            Comme c’est charmant ! ils sont pas mignons tout les 2 … 
                                            ça s’autocongratule, ça se fait des mamours... qui se ressemble s’assemble n’est-ce-pas ?

                                            Dommage Maugis que vous ne répondiez pas à la question sur vos ancien articles. Mais bon vous devez avoir des chose à cacher...

                                            "quant on ne peut argumenter on s’attaque au bonhomme " :

                                            J’ai déniché un article où l’on peut constater les mêmes méthodes et argumentation que Morice, qui consistent à traiter un historien cultivé de pauvre type faute d’être capable de débattre sereinement. Et lui de répondre pertinemment et patiemment à vos attaques sans jamais tomber dans le travers de vos provocations haineuses, un cas d’école !

                                            Tenez pour vous rafraîchir la mémoire ça fait plaisir à lire  :
                                            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=38140

                                            Alors quand on lit votre commentaire on rit devant autant de mensonge et de mauvaise foi.

                                             

                                             


                                          • lejardindesdelices lejardindesdelices 20 octobre 2008 21:43

                                            Bigre,

                                            L’aspirateur d’Agoravox à dû faire le ménage à ce que je vois.

                                            J’imagine Calito que vous avez dû répondre à mon message mais je n’ai pas pu le lire je ne suis pas en permanence sur Internet.
                                            Laissons Morice divaguer, de toute façon ne plus savoir qui est qui aggrave son état psychologique déjà fort précaire alors ça m’amuse ....

                                            Sinon puisque je constate que Maugis traîne dans le coin, je m’en vais directement lui poser la question qui me turlupine : Pourquoi donc vos anciens articles ne sont plus accessibles et ont disparus de votre fiche de rédacteur sur Agoravox ?
                                             
                                            Merci d’avance pour votre réponse ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès