Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > BHL, la continuité de la politique extérieure de la France ?

BHL, la continuité de la politique extérieure de la France ?

Après l’Afghanistan, l’ex-Yougoslavie et la Libye, voici la Syrie. Bernard-Henri Lévy semble hanter le Ministère des Affaires étrangères depuis près de deux décennies.

Coïncidence troublante ce mardi 29 mai 2012, au sortir d’un mois interminable de ponts et de jours fériés : alors que l’écrivain Bernard-Henri Lévy (63 ans) demandait à la France d’intervenir en Syrie où les miliciens de Bachar El-Assad continuent de massacrer la population civile, le nouveau Président François Hollande évoquait l’éventualité d’une intiative militaire lors de sa première prestation télévisée dans le journal de 20 heures sur France 2.

François Hollande a effectivement affirmé qu’il n’excluait pas une telle intervention armée sous réserve d’un accord du Conseil de sécurité de l’ONU. Si sur le fond, il ne prend aucun risque (la Russie et la Chine refuseraient a priori le principe d’une telle démarche), sur la forme, il y a escalade des hostilités. Dès le matin de ce 29 mai, le gouvernement avait d’ailleurs décidé d’expulser l’ambassadrice de Syrie à Paris.

Après avoir réaffirmé les liens solides entre la France et l’OTAN le 21 mai 2012 à Chicago, après avoir fait une visite éclair en Afghanistan le 25 mai 2012 pour assurer aux troupes françaises toute la considération de la nation, François Hollande se pare de plus en plus des habits du chef des armées et menace le Proche-Orient d’une nouvelle guerre. Dans son processus initiatique de présidentialisation, François Hollande risque même d’en faire un peu trop. Serait-il devenu un va-t-en-guerre ?

Les diplomates du quai d’Orsay avaient un peu craint l’arrivée à l’Élysée du candidat socialiste. Certes, ils n’avaient pas forcément apprécié non plus le comportement assez hors norme de son prédécesseur, mais ils se savaient dans de bonnes mains depuis février 2011 avec le retour de leur ancien ministre Alain Juppé (qui l’avait déjà été de mars 1993 à mai 1995).

Peu avant la formation du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault, l’hypothèse d’une nomination de Pierre Moscovici, organisateur des rencontres internationales de François Hollande entre le 6 et le 15 mai 2012, considéré comme un moderniste proche des thèses atlantistes, avait inquiété tandis que le choix final de Laurent Fabius, plus traditionnel dans son approche des relations extérieures et plus souverainiste, avait finalement été perçu avec soulagement même si cet éléphant très ancien de la vie politique aurait mérité la retraite au profit de la jeune génération.



Mais ce qui doit être assez stressant pour les diplomates, c’est l’omniprésence de l’écrivain Bernard-Henri Lévy alors que rien ne l’autorise à parler au nom de la France. Il fait partie de ces conseillers occultes qui semblent avoir une très grande influence sur la politique de la nation, à tel point que les rumeurs d’un déjeuner avec le candidat François Hollande début février 2012 chez "Laurent" avaient provoqué quelques polémiques (notamment pour le prix du repas).

BHL n’est pas nouveau dans ce rôle et l’on pourrait dire qu’il a toujours voulu faire partie de ces consultants de l’ombre des gouvernants. Normalien brillant, il a acquis très jeune (le 10 juin 1976 exactement, à 27 ans) le statut (autoproclamé) de "nouveau philosophe" qui lui a permis l’introduction permanente dans les grands médias. Son camarade de la rue d’Ulm, l’académicien Jean-Luc Marion, l’a tout de suite compris : « Il avait son propre programme, depuis le début : publier, faire savoir des choses tragiques et, à l’occasion, se faire connaître. » ("Le Figaro Magazine" du 13 février 2010 repris par Wikipédia).

Et François Mitterrand l’a "utilisé" dès que possible : « Je me flatte d’avoir pressenti en ce jeune homme grave le grand écrivain qu’il sera. Un danger le guette : la mode. Mais la souffrance, amie des forts, le sauvera. (…) J’accepte qu’il dépense encore beaucoup d’orgueil avant de l’appeler vanité. » (dans son livre "L’Abeille et l’architecte", éd. Flammarion, 1978).

Dès septembre 1981, BHL s’est intéressé aux résistants afghans (confrontés alors au joug soviétique) mais c’est le 23 juin 1992, il y a près de vingt ans, que Bernard-Henri Lévy a pris réellement pied dans la politique étrangère de la France en conseillant au Président François Mitterrand de soutenir les forces bosniaques d’Alija Izetbegovic (alors que la diplomatie française était traditionnellement tournée en faveur de la Serbie).

Pendant la décennie 1990, l’écrivain médiatique a fait beaucoup de lobbying pour aider les victimes de la guerre civile en Bosnie et au Kosovo (jusqu’à initier une liste pour les élections européennes du 12 juin 1994). Il fut aussi très satisfait de l’intervention des troupes alliées en octobre 2001 en Afghanistan contre les talibans qu’il a considérée comme « la victoire éclair d’une stratégie que nous n’étions pas bien nombreux à juger d’une habileté, d’une efficacité militaro-politique insoupçonnées » ("Le Point" du 16 novembre 2001). Il en fit d’ailleurs un rapport officiel à la demande du Président Jacques Chirac et du Premier Ministre Lionel Jospin (qui fut publié le 1er avril 2002).

yartiBHL02

En 2003, même s’il n’était pas opposé à une guerre en Irak (pour se débarrasser de Saddam Hussein), il a eu encore une influence dans la politique extérieure de la France. Pour preuve, cette excellente bande dessinée "Quai d’Orsay" d’Abel Lanzac et Christophe Blain (éd. Dargaud), parue en août 2010, qui est probablement le meilleur témoignage du passage de Dominique de Villepin au Ministère des Affaires étrangères, où Lanzac (pseudonyme d’un ancien collaborateur très proche) décrit avec minutie la capacité d’un « ami philosophe » à faire pression sur les éléments de langage.

yartiBHL04
(Extrait de la BD "Quai d’Orsay" d’Abel Lanzac et Christophe Blain,
éd. Flammarion, août 2010 ; pour grossir l'extrait).

Malgré son soutien à la candidature de Dominique Strauss-Kahn (en 2006) puis de Ségolène Royal (en 2007), Bernard-Henri Lévy réussit néanmoins, le 11 mars 2011, à convaincre le Président Nicolas Sarkozy d’intervenir militairement en Libye pour sauver les résistants du piège que Kadhafi leur a tendu à Benghazi : « C’est une victoire car Sarkozy a réalisé en Libye ce que Mitterrand n’avait pas fait en Bosnie. » "Le Point" du 25 août 2011).

"Foreign Policy", la revue diplomatique américaine, lui a même décerné la 22e place parmi les personnalités les plus influentes au monde (« 2011’s global marketplace of ideas and the thinkers who make them ») en décembre 2011 : « for taking on a real war this time ». En décembre 2009, il avait déjà obtenu la 31e place..

Le voici maintenant sur le terrain de la résistance syrienne, bien plus délicate car la région est très instable, la Syrie est au cœur du Proche et Moyen-Orient, entre l’Iran, Israël et l’Irak. Il a un avantage, celui d’avoir maintenant des interlocuteurs inexpérimentés pour les choses de l’État alors que lui a maintenant vingt ans d’expérience de lobbying sur les gouvernements français.

Il faudra sans doute du temps et l’ouverture des archives pour connaître le rôle exact de Bernard-Henri Lévy sur la politique extérieure de la France mais je reste étonné qu’un tel homme, issu d’aucun suffrage des Français, puisse avoir une si grande influence non seulement médiatique mais certainement diplomatique depuis si longtemps.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 mai 2012)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L’influence d’un philosophe dans la BD "Quai d’Orsay" (éd. Dargaud).
Le Président Hollande.
Fallait-il intervenir en Libye ?
Et si on écoutait Rocard ?

yartiBHL05


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • alain_àààé 30 mai 2012 15:50

    ce mec est vraiment nul a chier il est tres tres israelien et dois faire parti du mossad et je trouve que l article soit un peu pompeux de lui donnez des éloges.il se défini israelien alors pourquoi ne va t il pas dans son pays ou il pourrait abattre des palestiniens.


    • Vista Vista 31 mai 2012 03:54

      « BHL, la continuité de la politique extérieure de la France ? »


      Mais non bien sur, la continuité de la politique extérieure en faveur d’Israël, nuance...

    • latortue latortue 31 mai 2012 08:38

      BHL est une burne qui fait la guerre pour Israel il le dit lui m^me sans complexe .
      Apres des dizaines de millier de morts en Libye pour la démocratie nous allons allez faire des dizaines de millier de morts pour chasser le tyran de Syrie ,tout ça est débile ,Quand je pense qu’il y en a qui sont en accord avec cette ânerie sans nom, au nom des droits de l’homme, de l’humanisme, deux mots qui font des guerres, avec l’anti terrorisme c’est aussi a la mode . Quest ce que c’est que cette nouvelle mode que de vouloir faire les gendarmes du monde allez voir en Libye vous verrez le résultat un pays en ruine et un peuple qui se déchire,et les chacals que nous sommes qui se partagent le gâteau de la reconstruction et les richesses
      HONTE SUR VOUS MONSIEUR LEVY HONTE SUR VOUS ET VOS SEMBLABLES


    • mortelune mortelune 30 mai 2012 16:01

      BHL semble être un malade Psychopathe. Le plus dangereux dans tout ça c’est qu’il n’est pas le seul.



      • lebreton 30 mai 2012 22:39

        Ce type est une ordure ,oui mais qui le soutient ? qui est derriere ce type ce n(est qu’une marionnette ,alors ? 


      • Hermes Hermes 31 mai 2012 10:12

        Voyez avec qui il dine...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 mai 2012 17:54

        BHL joue le rôle du Méchant. Hollande celui du Président. Ça n’a aucune importance. Le show « démocratie » continue. Des péripéties diverses viendront nous égayer, mais quelques banquiers mènent encore le monde et rien ne laisse prévoir que ça changera. Ils le font de façon conservatoire en intervenant fermement - mais le moins possible - dans les bêtises des bêtes humaines. Personne ne propose sérieusement autre chose et, de toute façon, Il n’est pas évident qu’une autre forme de gouvernance ferait mieux.


        Grande santé

        Pierre JC Allard



      • nous t’en supplions mortelune ne deviens pas comme FRIDA UNE REDACTRICE QUI FUttAVISEE

        POUR ELLE ET SON ROUGE A LEVRES ROUGE-SANG LE DERNIER MASSACRE EN syrie EST

         UN "MONTAGE’’’ele doit etre d’origine syrienne alaouite pro-assad pour raconter une telle monstruosité

        une solution pas chère pour l ’otan et l’europe

        la bonne méthode....... un tireur d’ilite ou un drone du MOSSAD OU De La CIA POUR DETRUIRE CE

         MONSTRE ET SON ETAT MAJOR...VITE.VITE...tres vite


      • Jean-Louis CHARPAL 30 mai 2012 16:05

        Maintenant que Hollande a été intronisé officiellement comme fidèle vassal des Etats-Unis (à qui il avait donné par avance, ainsi que le PS, de nombreux signes de soumission) il a, en toute logique, déclaré hier "qu’une intervention en Syrie n’est pas exclue".

        Concernant le retrait des troupes françaises d’Afghanistan, il s’est réjoui que sa position ait été « comprise » et « respectée ».

         Inconsciemment Hollande avoue, en creux, que si cette intention de la France avait été désavouée par son suzerain, il aurait aussitôt remis son drapeau dans sa poche.

         Décidémment FH « is not dangerous », ni pour les marchés, placés au-dessus du peuple souverain, ni pour les USA dont la France est condamnée à être un gentil toutou qui accourt dès qu’on le siffle et se couche au moindre froncement de sourcil.

        NB : quant à BHL, je m’en fiche complètement.

        Ce soi disant intellectuel de la droite extrême, est en réalité d’une incompétence crasse et comble de façon pathétique son vide intérieur par des gesticulations médiatiques dérisoires, qui me laissent de marbre.


        • BlackMatter 30 mai 2012 18:25

           « Inconsciemment Hollande avoue, en creux, que si cette intention de la France avait été désavouée par son suzerain, il aurait aussitôt remis son drapeau dans sa poche. »


          Ah bon ?

          Moi j’ai juste compris qu’il était satisfait que ses opinions aient été comprises, comme toute personne est satisfaite quand ses opinions sont comprises. Je ne vois rien de plus.
          Hollande avait d’ailleurs précisé qu’il engagerait le retrait, que les américains soient d’accord ou pas. Donc les américains, en bon pragmatiques, ont jugé inutile de créer un différent diplomatique qu’il ne gagnerait pas de toute façon (d’autant plus qu’ils ont besoin de la France pour d’autres sujets).

        • BlackMatter 30 mai 2012 22:55

          Vous parlez de qui ?

          Hollande ou BHL ?
          Pour BHL je suis plutôt d’accord sauf qu’on peut le dire poliment et sans excès.

        • BlackMatter 31 mai 2012 01:23

          Désolé si mon précédant message semble ne pas avoir de sens.

          Mais il répondait à un message qui semble avoir été supprimé.

        • Vista Vista 31 mai 2012 04:08

          « Maintenant que Hollande a été intronisé officiellement comme fidèle vassal des Etats-Unis »

          Précisons, des Etats-Unis sioniste, ne pas l’oublier et il ne faut pas en être surpris. Il suffit de regarder ceux que nous avons nous à la tête de l’Etat (à part Ayrault qui a été mis la pour faire bonne figure) ? Et bien nous avons : Der fliegende Holländer, Fabius, Mosco et Valls, tous sionistes et tous juifs. Que peut-on donc espérer de la part de ces gens si ce n’est de suivre la ligne imposée par Israël pour le bien d’Israël comme nous l’a dit BHL après la guerre de Libye ce qui est proprement incroyable et totalement inadmissible.

        • lebreton 3 juin 2012 17:50

          Voila un comment aussi nul a chier que celui qui le met en ligne nuit a toute discussion , nul mrd 


        • Rounga Roungalashinga 30 mai 2012 16:21

          Ce mec vient de nous pondre un film sur son observation de la guerre en Libye, qu’il a lui-même commanditée et qui a eu les effets catastrophiques que l’on sait sur le peuple libyen, et maintenant il nous refait la même avec la Syrie ! Le cynisme de cet individu n’a pour limites que celles de son pouvoir sur la France. L’histoire se chargera de révéler le vrai visage de cet assassin. J’espère vivre assez longtemps pour voir l’Education Nationale apprendre aux enfants tout le mal qu’il a fait au monde entier.


          • mortelune mortelune 30 mai 2012 17:04

            « J’espère vivre assez longtemps pour voir l’Education Nationale apprendre aux enfants tout le mal qu’il a fait au monde entier. »


            Tout à fait d’accord avec vous cette fois. Du reste certains enseignants n’attendent pas que le ministère change le programme. Il est possible de l’évoquer dans les cours d’économie car l’influence que ce charlatan a sur nos gouvernants influent directement sur l’économie de notre pays et sur celle des pays attaqués. 
            Exemple : les coûts directs et indirects des guerres en Libye, Afghanistan, interventions en Côte d’Ivoire et autres... Les sommes engagées par la France sont considérables et creusent sensiblement la dette au détriment de la population. Evidemment les pays ciblés sont soumis à une dépression économique importante, pendant les conflits, mais aussi sur le long terme. 
            En comptant l’aspect humain ces guerres coloniales sont évidemment destructrices et BHL se rend complice de nombreux crimes. L’histoire ne pourra pas l’oublier.

          • Nums Nums 30 mai 2012 18:10

            En attendant, TON ex-président (que tu as voulu remettre en selle le 6 mai dernier) a eu la Libye.


            Et quand ta Le Pen «  »« arrivera »«  » au pouvoir, elle aura sa guerre contre les immigrés. Quelques missiles sur des barres de HLM, tu vas prendre ton pied.

            Ps : Jospin était premier ministre, pas président.

          • Hermes Hermes 31 mai 2012 10:56

            Comme ils étaient mignons sur la photo. Qui est surpris aujourd’hui ? UMPS = Une Même Politique Sioniste ? Que le propagandiste BHL se retrouve à nouveau en scène semble le confirmer. L’avenir nous le dira, mais je crains que les dés soient pipés. Le grand perdant sera Israel qui risque à nouveau un jour de se trouver au centre d’une spirale de haine, et les hommes et femmes qui y vivent.

            Quelle que soit leur nationalité, origine, religion, philosophie, tradition, culture etc... les hommes ont en effet un potentiel de liberté et la paix intérieure, et cette aspiration n’a pour ennemi que l’impatience et le caprice de ceux qui veulent l’obtenir par des conditions exterieures privilégiées au lieu d’une démarche intérieure, sans effort et au détriment des autres, et qui à dessein vont tromper leurs semblables.

            A ce titre une réalité : une des hontes de l’élection 2012 en France : AUCUN candidat notoire pour la présidentielle ne s’est prononcé pour la paix et contre les ventes d’armes (même pas Mélanchon). L’économie fait semblant d’être une science propre mais elle a en réalité les mais dans la fange immonde du commerce des engins de destructions et de répression, et celle en apparence plus angélique des fabricants de sommeil par gadget électronique interposé.

            La politique est le jeu de l’hypnocratie. Et dans ce jeu le véritable intérêt des hommes est enseveli sous des débats stériles qui encouragent plus des postures hallucinées que de la réflexion approfondie et une ouverture du coeur (la « dette », mariage gay, viande halal, immigration, peurs diverses de droite ou de gauche, etc. etc. etc........................). La désignation de boucs émissaires et de missions de droit humanitaire couronne le tout et clos l’espace mental dans une prison de non sens ou même le sens des mots disparaît. Le travail de destruction de l’esprit fait par les medias est collosal.

            Le seul changement c’est celui que vous produisez dans votre propre comportement et le développement de la capacité à gérer ses propres états d’âme. Et quand on constate sa propre hallucination, on ne tiens pas rigueur de celle des autres, car on voit que ce n’est qu’une autre façon de s’enchaîner aux caprices et à l’impatience, et de retomber dans le sommeil.

            Les premiers pas : la présence, constater les tensions, les pensées parasites, la volonté de se différencier., la justification permanente de nos postures dans des jugements et des opinions simplificatrices.... La vraie révolution commence dans son propre coeur.

            Bonne journée à tous.


          • GoustiFruit 30 mai 2012 16:43

            Quelle opportuniste ce type, il sent simplement qu’une situation se dessine et il en profite pour s’immiscer dans le processus et se faire passer au final comme un « acteur ».


            • Javascript Javascript 30 mai 2012 16:47

              les miliciens de Bachar El-Assad continuent de massacrer la population civile

              Je m’arrête là, pas la peine d’aller plus loin !

               Et ce n’est pas à cause de la véracité de cette affirmation qui reste à démontrer mais surtout à cause de l’élément de propagande qu’elle contient : les miliciens de Bachar El-Assad. « Milicien » est un terme très connoté, personne ne peut dire le contraire, et commencer l’article en parlant de l’armée régulière d’un chef d’état comme de « milice » ne peut que me laisser craindre le pire en terme de vomit propagandiste dans le reste de cet article.

              Donc j’arrête là CQFD !


              • Hijack Hijack 30 mai 2012 16:52

                Merci pour cet article ...
                Presque du sarkozysme ... mais bon, attendons pour voir, après les législatives, mais ce sera peut être un peu tard !!!
                .
                Ce qui se passe en Syrie dépasse l’entendement ... et il ne faut pas foncer tête baissée à la première injonction du monstre sioniste BHL !!!
                Je ne juge pas encore Hollande là-dessus ... mais s’il fait du suivisme international ... ce n’est pas bon pour lui ...

                C’est peut être naïf de ma part ... mais je dis qu’il faut que nous nous mobilisions pour faire part à ce nouveau gouvernement que les français ne sont pas dupes ... Qu’Hollande, avait annoncé le changement, tout en parlant comme Sarko pour ce qui ressemble à une autre guerre d’agression, qui ne regarde pas la France ...
                .
                Qui peut penser qu’un dirigeant massacre son peuple (qui le soutient en grande majorité !!!), tout en se sachant menacé de toutes parts, observé de toutes parts !!!

                --------------
                Ci-dessous, ce que j’avais écris hier sur le même sujet :
                .

                A mon sens, Hollande ce sera tout autre chose que Sarko ...
                .
                - Sarko, pour lui ... servir les USA et dire que c’est lui qui attaque la Libye ... c’était un rêve, un but, un objectif !!! ... bcp pensent encore que c’était une victoire à Sarko..., le saccage de la libye et le meurtre de 160 000 libyens !
                .
                - Hollande, je n’en sais rien encore ... mais va déjà tenter de ne pas se trouver en position de faiblesse avant les législatives et surtout ne pas mettre de l’eau dans le moulin UMP ...
                Pour lui, la Syrie, il s’en fout un peu ... ce qu’il dit, c’est des paroles ... il dit, ce qu’il faut dire, dans la situation où il se trouve.
                Après les législatives ... ce sera autre chose. Maintenant, il rencontre Poutine vendredi ... qui peut croire, que Hollande va convaincre le président russse ??? ... lol !!! Il n’essaiera même pas ...
                Au contraire, Poutine, va apporter d’autres arguments ... et Hollande va se trouver coincé !!!
                et il aura le choix ... soit affronter et contrer l’impérialisme USraël (ce qui paraît impossible)... soit dire n’importe quoi, pour s’en sortir indemne avant les législatives ...
                Et, après les législatives ... nous verrons de quelle matière est cet homme ... mais là, il va juste faire du cinoche !!!


                • Hijack Hijack 31 mai 2012 00:29

                  @ Graven X
                  .

                  Dis pas n’importe quoi ...
                  Déjà je soutiens pas tant que ça Hollande ...

                  J’ai tout fait pour éliminer Sarko ... c’est fait.

                  Biquette ... à 20 ou quelques ... ça aurait servi à quoi ...
                  quand j’ai vu qui votait qui dans les bureaux de vote, j’ai réagi par instinct ... et réflexion et je regrette pas ... car ne pas voter utile, c’est donner une demi voix à chacun.

                  .
                  Simplement, pour l’instant ... j’attends de voir ... et serai le premier à le descendre ...
                  Mais toi, ... à ce niveau de réflexion ... ne serais pas un second Machiavel ou truc comme ça ???


                • Hijack Hijack 3 juin 2012 02:04

                  Stabilo,

                  C’est toi le merdeux, je t’ai rien demandé !!!

                  Je n’ai jamais dit que c’était mon combat d’avoir voté pour éjecter Sarko ...
                  C’était un reflexe ... j’étais pas venu voter ni pour l’un ni pour l’autre ...
                  mais ... ayant vu ce que j’ai vu ... je ne pouvais laisser passer ...
                  certainements des genres comme toi ... qui s’empressaient de voter Marine ... je n’ai rien à faire avec eux !!!


                • Patrick Samba Patrick Samba 30 mai 2012 16:57

                  Bonjour,

                  une précision : ce n’est pas lui qui a initié la liste « L’europe commence à Sarajevo » aux européennes de 1994, mais Léon Schwartzenberg et un militant d’un collectif contre la purification ethnique.

                  "je reste étonné qu’un tel homme, issu d’aucun suffrage des Français, puisse avoir une si grande influence non seulement médiatique mais certainement diplomatique depuis si longtemps."
                  Peut-être parce que ses positions politiques en terme de politique étrangère ont-elles toujours été globalement en adéquation avec l’esprit de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, non ?


                  • mortelune mortelune 30 mai 2012 17:13
                    @ Patrick
                    « Peut-être parce que ses positions politiques en terme de politique étrangère ont-elles toujours été globalement en adéquation avec l’esprit de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, non ? »

                    Cela pourrait être vrai si les interventions militaires se justifiaient au plan humain. Ce qui est loin d’être évident vous le savez bien. J’aurais plutôt tendance à croire que c’est en adéquation avec ce que décident certaines élites davantage préoccupées par la géopolitique que par les Droits de l’homme et du citoyen, non ?

                  • Patrick Samba Patrick Samba 30 mai 2012 22:17

                    à Sabine : un peu facile ! Pourquoi pas la Déclaration Universelle des Droits des Porteurs de chemise blanche à col personnalisé ? Ça serait assez du niveau des critiques qui lui ont été généralement adressées.

                    à Mortelune : bien sûr que des interventions militaires peuvent avoir une dimension radicalement humanitaire. Demandez aux habitants de Sarajevo s’ils n’ont pas plus apprécié le bombardement des alentours de la ville en 1995 que l’envoi régulier de colis humanitaires quand ils étaient tirés comme des lapins par les snipers de Mladic et Karadzic.

                    De toute façon ne pas participer à l’étrillage de BHL selon la norme communément admise désormais est le signe d’un manque de goût caractérisé dans le monde de la politicaillerie bien-pensante et soi-disant ouverte sur le monde, en réalité le monde des moutons de la pensée. Maintenant de là à le défendre aveuglément loin de moi cette inclinaison. Néanmoins je ne peux que constater que railler systématiquement BHL est devenu en France un sport national d’un niveau assez consternant.
                    A l’étranger des personnes de qualité ont parfois sur lui un tout autre avis : BHL comme Bosnie-Herzégovine Libre | Bosnie-Herzégovine sur Internet - BH Info


                  • Annie 30 mai 2012 22:28

                    @Patrick,
                    Bien sûr que des interventions militaires peuvent avoir une dimension humanitaire, mais c’est en soi une contradiction qui est entretenue aujourd’hui par les pouvoirs en place parce que toutes les missions humanitaires, à part quelques rares exceptions, sont financées par les gouvernements, et elles sont toutes (à part quelques exceptions) subordonnées à des objectifs militaires ou économiques. L’humanitaire qui existait dans les années 70 et 80 est mort, parce que les lignes ont été brouillées, et qu’aucune mission humanitaire ne peut être aujourd’hui montée sans l’assentiment des gouvernements, qui déterminent où et qui doit être secourus. 


                  • focalix focalix 30 mai 2012 17:11

                    à Sylvain,

                    BHL c’est notre Rainilaiarivony !


                    • Hijack Hijack 30 mai 2012 17:16

                      Hollande ... ne va pas donner un bâton à l’UMP pour se faire battre, à la veille des législatives ... donc, ce qu’il dit, n’a aucune espèce de valeur.
                      On connaît la pensée ambiante actuellement ... je ne le vois pas se démarquer pour l’instant ... après ... nous verrons ... espérons, mais je rêve pas.


                      • Martha 30 mai 2012 18:32

                        Quand on voit la brochette à la descente de l’avion, il ne manque que Walls. On a bien compris, rien n’est changé, on sait qui gouverne. Ce n’est pas de la simulation politicienne. Les paroles de FH ont été très claires. Nous voilà engagés, malgré nous dans les dérives agressives de l’OTAN, soumis au pouvoir financier et ses idée débiles de « N.O.M. »
                         On est bien mal barré !


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 mai 2012 17:24

                        La différence entre un philosophe et Bernard Henry Lévy ?
                        Le premier pense à sa pensée,
                        le second pense à sa panse .


                        • Martha 30 mai 2012 18:10

                          Après ce qui a été fait le « 911 »
                          et sa « VO » bidon,
                           ce qui a été fait en Afghanistan,
                          en Iraq,
                          en Côte d’Ivoire,
                           En Libye,
                           et maintenant en Syrie.
                           Mensonges, propagande de guerre et morts par centaines de milliers,
                           Vous sortez un article pareil ! Tout mou... Pt’ être ben qu’oui, pt’ être bien que non !... Mais vous ne voyez donc pas l’évidence ? Ou bien trouvez-vous normal que la France soit englobée dans cet empire immonde, avec notre Président devenu simple proconsul, aux ordres.
                           Le discours d’hier soir à été parfaitement clair. Le coup de balai n’a servi à rien. NS a été viré pour sa politique extérieure détestable et voilà que rien n’est changé ! Ne pas désavouer BHL, c’est rédhibitoire.
                               FH, ne pas dénoncer ce qui s’est passé en Libye et accepter l’action subversive, mortifère, organisée par les petits copains de BHL en Syrie, c’est signer un pacte avec Méphisto. Après avoir voté pour vous dans l’espoir d’un changement radical, j’irai contre vous aux législatives.


                          • bergerlotois 30 mai 2012 18:20

                            Ceci dit, voter NS ou FH était un acte grave, aller contre le PS ou l’UMP aux législatives me paraît grave aussi. Croire en eux est dangereux quoi qu’il arrive. Si on se met à croire aux politiques, cela veut dire qu’ils se sont érigés en religion, une religion avec un dogme ; et s’il y a dogme, il n’y a pas de changement possible. Bon vote....


                          • Martha 30 mai 2012 18:38

                             Le parti : Chasse Pêche & Traditions
                                                            existe-t-il encore ?


                          • bergerlotois 30 mai 2012 18:12

                            Le titre de l’article est trop catastrophiste, il ne faut quand même pas oublier que le « changement, c’est maintenant » !

                            A croire que le slogan n’aura pas passé la campagne....

                            Un pour tous, tous pourris

                            un BHL à la crême et l’avis de Desproges sur cette vielle tripe philosophe : http://www.youtube.com/watch?v=-d7I5xNIYsA&NR=1

                            Aita Pea Pea, penser à sa panse est une fonction de la partie reptilienne du cerveau, ce qui implique que BHL ne pense même pas.

                             

                             


                            • Soi Même 30 mai 2012 18:20

                              il est ahurissant, qu’un des services de l’État qui demande le plus de tact soit sous l’influence d’un homme qui se contre fou de la véracité et de objectivité !
                              Le fruit de son activité n’est pas due à un hasard, mais bien le symptôme d’un fait plus grave, la déliquescence de l’État.
                              La France n’est plus que l’ombre d’elle même !

                               


                              • mortelune mortelune 30 mai 2012 19:09

                                Pardon de vous contredire, mais j’ai le sentiment qu’il ne s’agit pas de déliquescence de l’état mais davantage de la déliquescence des relations « gouvernants gouvernés ». Sur agora une grande majorité d’intervenants (de droite comme de gauche) reconnaissent le mal fondé d’une intervention française en Syrie.
                                Même si ces intervenants ne sont pas tout à fait représentatifs de la population on peut supposer qu’une majorité est contre cette guerre.
                                C’est dans ces moments importants de la vie du pays qu’il est possible de regarder comment les gouvernants se fichent tout à fait de la vie et de l’avis des concitoyens. C’est dans ces comportements ’souverains’ qu’on mesure le chemin qui nous sépare d’un véritable démocratie. La communication verticale est en totale déliquescence. 

                                Notre démocratie representative ne représente plus rien du tout. C’est bien triste et ça donne la mesure de notre domination. Le droit de vote s’est transformé en obligation de voter par dépit. 

                                Au plan internationale je dirais que la France est présente comme pourrait l’être un figurant dans un film. Elle apporte une contribution onéreuse et symbolique. Le figurant obéit aux ordres du metteur en scène et regarde les vrais acteurs jouer. Qui est le metteur en scène, ça c’est la question à 100 balles (sans jeu de mot). Pas BHL, lui il est le ’souffleur’. Je pointerais volontier le doigt vers les sionistes qui dirigent Israël. 
                                La France est dans l’ombre des deux stars , Usa et Angleterre. Elle l’a finalement toujours été quand on y réfléchit bien...


                              • Soi Même 30 mai 2012 19:30

                                @ mortelune, ailles un regard plus large, pour voir ce qui est symptomatique en France et partagé par bien des pays !
                                Le rêve qui se nichait dans les 14 Points de Wilson en 1918, c’est réalisé, la déconstruction des États Nation.

                                BHL est le symbole typique comment une Nation à viré et c’est mit au diapason du Mondialisme Économique ! Car il ne faut pas se leurrer. La France idéal est morte sur le marché des Bourses !

                                 


                              • Soi Même 31 mai 2012 01:58

                                Il y a un bon compte-rendu sur le site de UPR.

                                http://www.u-p-r.fr/actualite/europe/bernard-henri-levy-garde-sa-place-de-ministre-des-affaires-etrangeres-sous-le-gouvernement-hollande

                                Bernard-Henri LÉVY garde sa place de ministre des affaires étrangères sous le gouvernement Hollande

                                Invité sur le journal de France 2, le président François Hollande n’a pas exclu ce soir – 29 mai – l’hypothèse d’une intervention militaire en Syrie, à condition qu’elle se fasse dans le cadre d’un mandat des Nations unies, à l’instar de l’opération menée en Libye en 2011.

                                « J’entendais Bernard-Henri Lévy évoquer une intervention armée : elle n’est pas exclue à condition qu’elle se fasse dans le respect du droit international, c’est-à-dire par une délibération du Conseil de sécurité  ».


                                Outre que M. Hollande ne dit pas quels ont été les résultats de l’intervention en Libye (le pays sombre dans l’anarchie et la charia), il ne fait même plus mystère du rôle proprement incroyable que joue le prétendu « philosophe » Bernard-Henri Lévy. Tout comme Alain Juppé avant lui, Laurent Fabius a dû avaler ce soir une nouvelle couleuvre en écoutant le chef de l’État.

                                En attendant, tout, absolument tout et dans tous les domaines, vient conforter les analyses que nous faisions : à savoir que François Hollande est la doublure parfaite de Sarkozy.

                                La seule question qui vaille, c’est de savoir quand une majorité de Français vont enfin se rendre compte que le Système euro-atlantiste qui a pris les commandes se paye leurs têtes avec des médias aux ordres et des processus électoraux viciés.


                              • Hijack Hijack 30 mai 2012 18:32

                                IRIB- ’est un artifice classique de propagande de présenter une opinion particulière comme une vérité consensuelle,..

                                .. de sorte que ceux qui la contestent ont l’impression de se marginaliser. Appliquant ce mécanisme à la Syrie, la presse occidentale et du Golfe Persique attribue mensongèrement à l’ONU toutes sortes de positions qui ne sont pas les siennes. En réponse à des courriels de lecteurs, Thierry Meyssan pointe quelques manipulations de vocabulaire.

                                Les médias occidentaux et du Golfe Persique ont, depuis longtemps, pris l’habitude d’employer l’expression « communauté internationale » pour désigner le groupe d’États conduits par les États-Unis, au mépris de tous les autres. On lit ainsi que, à propos de la Syrie : « La Russie et la Chine s’opposent à la communauté internationale » (sic).

                                Une étape suivante dans la désinformation a été d’inclure un refrain dans toutes les dépêches d’agence : « La répression a fait plus de 10 000 morts selon l’ONU ». Or, jamais l’ONU, n’a avancé de tels chiffres. Ceux-ci proviennent de certains experts qu’elle emploie : ceux du Haut Commissariat aux Droits de l’homme et du Conseil des Droits de l’homme pour être précis. Si l’ONU avait validé leurs rapports, le Conseil de sécurité aurait autorisé une intervention internationale.
                                Seule l’Assemblée générale et subsidiairement le Conseil de sécurité sont habilités à parler au nom de l’ONU :

                                Voici que maintenant les médias occidentaux et du Golfe Persique déforment la position de la Russie en l’accusant de se contredire. Selon eux, Moscou a mis en cause l’opposition syrienne pour le massacre de Houla alors qu’il a adopté hier une déclaration du président du Conseil de sécurité reconnaissant la responsabilité de l’État syrien.

                                Ceci mérite une explication de texte.

                                Le fait de condamner le massacre de Houla ne signifie pas que l’on accuse le gouvernement syrien d’en être coupable. En ce qui le concerne, le gouvernement de Damas a été le premier à condamner ces atrocités qu’il impute à son opposition armée. Une manifestation contre les crimes des groupes armés a immédiatement été organisée dans la capitale par des pro-Assad. Pour le moment, tous les protagonistes ont condamné le massacre, aucun ne l’a revendiqué.

                                Le fait d’affirmer que le gouvernement syrien est responsable du massacre ne signifie pas qu’on l’accuse d’être coupable. En vertu du principe d’indépendance et de souveraineté, un gouvernement est responsable de tout ce qui se passe sur son territoire. L’affirmation de cette responsabilité est une reconnaissance de ses prérogatives pour répondre à l’événement. Le propos du Conseil de sécurité signifie exactement l’inverse de ce que feignent de croire les médias : il affirme que le gouvernement syrien a le devoir d’intervenir pour protéger sa propre population, que l’usage de la force est légitime.

                                Sommer le gouvernement syrien de ne pas faire usage d’armes lourdes dans les zones peuplées en vertu des résolutions 2042 et 2043 ne signifie ni qu’on le rend responsable des massacres commis dans ces zones, ni qu’on lui interdit de réprimer les crimes de l’opposition armée, mais qu’on lui demande d’user de la force de manière proportionnée. Le Conseil de sécurité appréhende les troubles à l’ordre public en Syrie comme des problèmes de police et non comme une guerre civile. Dès lors, il attend des autorités syriennes qu’elles rétablissent l’ordre sans faire usage de l’artillerie —laquelle fait inévitablement des victimes collatérales—, même si les rebelles disposent aussi d’armes lourdes.

                                Les déclarations du Conseil de sécurité sont le fruit d’un consensus entre grandes puissances. Le vocabulaire utilisé doit être compris dans son sens le plus strict. Toute autre interprétation est abusive. Le Conseil n’a pas validé les imputations de la Haut-commissaire des Droits de l’homme accusant le gouvernement d’avoir tué plus de 10 000 manifestants pacifiques en un an. Le Conseil n’a pas attribué la culpabilité du massacre de Houla au gouvernement syrien. La Russie n’a pas varié dans ses positions.


                                Thierry Meyssan

                                .


                                Ne laissez pas les médias déformer la réalité : écrivez aux journalistes qui rapportent incorrectement les positions de l’ONU et priez les de corriger leurs articles. Intervenez sur les forums internet des médias pour rectifier les citations tronquées ou erronées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès