Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Big Bang Sharon

Big Bang Sharon

Yasser Arafat a dû se retourner dans sa tombe : son vieil ennemi Ariel Sharon dans un nouveau costume de centriste, de faiseur de paix, offrant peut-être une chance historique aux Palestiniens de créer leur État !

En quittant le Likoud, en créant ce jeudi son propre parti, "En avant" (Kadima), avec le slogan "Un leader fort pour la paix", pour les élections législatives anticipées du 28 mars prochain, Ariel Sharon bouleverse non seulement la scène politique israélienne, mais également le panorama du Proche-Orient.

Les premiers sondages donnent Kadima vainqueur du prochain scrutin. Mais cela ne veut pas encore dire grand-chose. Parce que la campagne électorale n’a pas encore commencé. Parce que, surtout, le bouleversement politique est tel en Israël, que les futurs électeurs n’ont pas encore eu le temps de le digérer : non seulement Sharon crée son parti, mais le Likoud (droite) se déchire entre ses candidats potentiels au poste de futur premier ministre et, enfin, le Parti travailliste (gauche) a un nouveau leader, Amir Peretz. Il a supplanté Shimon Peres qui pourrait... rejoindre Kadima.

Homme de paix, Sharon ? Homme de paix, le héros des guerres de Suez (1956), des Six jours (1967) et du Kippour (1973) ? Homme de paix, le "responsable indirect" du massacre de Sabra et Chatila au Liban (1982) ? Homme de paix, le promoteur en chef des colonies juives dans les territoires occupés (Cisjordanie et Gaza) ? Difficile à faire avaler aux Palestiniens et au camp de la paix israélien !

Et pourtant... C’est bien cet homme-commando qui, le premier dans la courte histoire de l’État hébreux, a décidé du retrait d’Israël de territoires occupés, avec l’évacuation sans bavure de Gaza l’été dernier. Gagnera-t-il son pari politique ? Veut-il vraiment une paix respectueuse des aspirations légitimes du peuple palestinien ? Rien ne permet d’en être convaincu. Rien ne permet non plus de l’exclure a priori.

Après avoir raté tant de rendez-vous avec leur destin national, les dirigeants palestiniens seraient en tout cas bien inspirés de sortir de leur état de sidération actuel face au blitzkrieg politique du premier ministre israélien, pour ne pas le laisser seul à la manoeuvre. Car l’Histoire est en train de s’accélérer au Proche-Orient. Or, pour l’instant, et depuis un moment, c’est le "général Sharon" qui mène la danse...


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Yoel Marcus (---.---.125.130) 26 novembre 2005 17:47

    Arik Sharon a incontestablement des qualités de stratège et a sauvé Israel de la destruction en 1973 . Tous les Juifs lui sont redevable de ce fait d’ arme . Il est également corrompu et denué de tout scrupule , comme philippe Pétain l’ était . Pour sa propre promotion il est pret a vendre son ame et son peuple... Qui plus est , sa politique actuelle lui est dictée par Aharon Barak , juge de la cour suprème trés ami des Arabes et lui meme vendu a l’ ennemi .En effet ce Barak ferme les yeux sur tous les scandales politico-financiers qui menacent Shaton , a la condition que celui ci commence la destruction d ’ Israel.. Les Palestiniens ne sont pas surpris car ce sont eux qui récoltent les dividendes de la trahison ...la terre contre les 1000 cadavres Juifs , tel est leur nouveau slogan . Le peuple hebreu décidera , pas les sondages truqués par Sharon et la gauche .


    • Laurent (---.---.47.45) 26 novembre 2005 23:29

      Ariel Sharon est avant tout pragmatique. Face a lui aucun dirigeant palestinien n’est capable ni n’a la volonte de faire la paix. Sharon le sait et c’est pourquoi il prend des mesures qui serviront son Etat avant tout.

      Cet article est tres superficiel, l’auteur oublie d’indiquer que c’est Ariel Sharon qui a retire les israeliens et localitees construites dans le Sinai apres l’accord de paix avec l’Egypte. Sharm El Sheik fut une localite construite par l’etat hebreu. Sharon a deloge les habitants de Gaza mais egalement ceux du Sinai il y a 25 ans environ.

      Aussi mentionner le massacre commis par les phalangistes chretiens diriges mais E. Obeika comme une responsabilite indirecte de Sharon, entre guillements, ajoute un cote tres tendancieux a cet article. Sharon est un guerrier mais un guerrier avant tout pragmatique. Il servira son etat comme il l’a toujours fait tout au long de sa vie. Quand a Arafat il ne se retournera pas dans sa tombe car il s’est toujours satisfait des leaders successifs, de gauche comme de droite, qui ont occupe le poste de premier ministre en Israel. Pour faire la paix il faut etre deux de camps opposes, Sharon est disponible, tout comme Barak et Rabin l’on ete a d’autres epoques. Arafat ne l’a jamais ete, et son successeur, malgre de belles paroles, n’a jamais pris la moindre mesure visant a rapprocher les deux peuples. Les palestiniens sont toujours plus interesses a enseigner la haine antisemite plutot qu’a ce qui pourra les rapprocher de leurs voisins. Quand aux terroristes du Hamas, du Djihad islamistes, du Fatah et des autres mouvements, on attend toujours qu’ils soient desarmes.


      • ercan (---.---.49.227) 27 novembre 2005 01:42

        Biensure sharan est un homme de paix ,il nous l a deja prouver tant de fois(exemple:sabra et chatila, massacre a djenine, assassinats , contre tous les accords de paix etc....). Mais quoi qu il en soit une personne peut changer meme si on ne sait pas encore ses réels intentions. Tous les musulmans de la terre n aspire qu a la paix car c es la condition pour etre musulman et c es l exemple que nous a donnés le prophet mohammed(paix sur lui),cela dit il ne faut pas accorder trop d importances a sharon ou a n importe qu elle dirigeant de cet état raciste et occupante ,qui depuis sa création n a eu pratiquement que des criminels et massacreurs comme dirigeants, et ceux qui aspiraient a la paix a un moment donné se font tué médiatiquement ou réellement comme rabin. Je pense que les Palestiniens doivent continuer a lutter et a résister tant qu on leur rendent pas leurs terres ,tant qu il y a des colonies et des barrages militaires partout sur leur territoire,qui leurs pourrissent la vie , lavenir..... Les dirigeants arabes (arabes pas musulman , qui se prétendent musulman pour garder le pouvoir)sont plus détestables que sharon ou bush, ce sont des criminels , pas des amis comme le prétend les americains(tant que leurs intérets et ceux d israel sont protégés). Il ne faut pas diaboliser Benladen plus que ces dirigeants arabes ,américains ou israéliens,Benladen se bat pas contre les libertés des occidentaux et ni pour changer les régimes occidentaux en pays islamiques mais il se bat pour la libertés des musulmans(ils en ont aussi le droit). Benladen na jamais dit kil fallait islamiser tel ou tel pays europeens il veu quon arrete de bombarder les musulman , qu on arrete de les voler et qu israel se retire de palestine au meme titre que les bases us dans les pays musulmans, on peut ne pas etre d accord avec les manieres qu il emploi mais ses revendications sont on ne peu plus légitimes. Certains pour occulter les raisons des vrais problemes simplifient et calomnient.. Que Dieu nous aident tous a vivre avec de telles pourritures que sont bush, sharon,Abdalla 2, etc....


        • Johnny (---.---.47.45) 27 novembre 2005 01:59

          Quel massacre a Jenin ? Celui que les arabes ont voulu faire gober au monde entier avec l’aide des gauchistes les plus fanatiques ? Tu veux parler des 53 victimes dont les 3/4 furent armes jusqu’aux dents ? Je ne te suis pas la, tu crois aussi aux Protocoles ou quoi ? Et si les musulmans aspiraient tous a la paix comme tu dis, ils seraient pas impliques dans 95% des conflits mondiaux. Ils font vachement preuve de paix en Afrique, au Moyen Orient et en Asie.


          • (---.---.162.15) 27 novembre 2005 22:37

            A lire les commentaires postés, aux positions si ancrées et partisanes, je me dis qu’il semble vain d’avoir une position nuancée, quelle qu’elle soit. Moi, assez bêtement sûrement, j’en suis resté à une poignée de main Arafat-Rabin symbole d’un accord de paix, symbole brisé par un assassinat qui a ranimé les intransigeances.

            Je ne sais pas si Sharon a une volonté de paix. D’une part je sais que ce sont les guerriers repentis qui bâtissent les plus belles paix, il peut l’être.

            D’autre part je sais qu’il faut faire preuve d’humilité et d’écoute de l’autre et, actuellement, ce n’est pas ça. Il y a toujours l’arrogance d’un mur de séparation, de territoires accaparés sans écouter les résolutions de l’ONU et de représailles « oeil pour oeil, dent pour dent et même plus » au moindre attentat d’excités terroristes (qui pourtant ne vont pas disparaître d’un coup).

            Vouloir la paix en restant arrogant me semble être une démarche vouée à l’échec.

            Am.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès