Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bill de Blasio, maire de New York, premier élu des 99% ?

Bill de Blasio, maire de New York, premier élu des 99% ?

New York a élu un nouveau maire, Bill de Blasio, pour remplacer Michael Bloomberg. Non seulement les démocrates ont récupéré cette ville, mais c’est un représentant de son aile gauche qui l’a emporté, avec un discours très rooseveltien. Le début de la fin pour les néolibéraux ? La première victoire des 99% ?

Le retour des démocrates à New York
 
Un immense paradoxe politique vient de prendre fin. Alors que New York vote solidement en faveur des démocrates à l’échelle nationale, depuis 20 ans, c’était un maire républicain qui présidait à sa destinée, du fait des échecs des démocrates à régler les problèmes de sécurité. Et c’est un combattant au discours très engagé qui l’emporte : « je suis un homme de gauche qui croit en l’intervention de l’Etat. Appeler ça comme vous voulez (…) une dose de Franklin Roosevelt le New Deal, une dose de social-démocratie européenne et une dose de théologie de la libération. Voilà comment je vois le monde  ».
 
Au programme : une critique vibrante de l’augmentation des inégalités, « défi de notre époque  », dont Obama n’a jamais vraiment osé s’emparer ; une promesse – très rooseveltienne - d’augmenter les impôts des plus riches pour financer des logements sociaux et des maternelles pour assurer l’éducation des classes moyennes et populaires ; une police qui respecte davantage les minorités. Son discours a séduit plus de 73% des citoyens de la ville, qui l’ont élu triomphalement face à un républicain condamné à faire de la figuration, dans un véritable tremblement de terre politique.
 
La première victoire d’un alternatif occidental ?

C’est la question que l’on peut se poser. En effet, la crise de 2008-2009 a accouché d’une souris en matière de réforme du système économique, comme on pouvait l’anticiper. Mais comme tous les excès qui avaient mené à cette crise sont encore là, et que les inégalités ne cessent de progresser, la population est de plus en plus révoltée contre les politiques qui sont menées, dans le monde entier. En Grèce, une nouvelle grêve générale a eu lieu. En Espagne, la population écrit sa révolte sur les billets en euros, cette monnaie qui ne sert que les banques. Mais l’alternance politique tarde à venir.

Et si Bill de Blasio était le premier alternatif à gagner des élections dans les pays dits développés ? Son discours offensif sur les inégalités, pour gagner la ville qui est pourtant le centre financier du pays, mais surtout sa large victoire démontrent que les classes moyennes peuvent rejoindre les classes populaires pour changer la donne. D’où la tonalité assez critique du Monde, devenu défenseur des plus riches, demandant « comment cette générosité sera-t-elle financée ? Sera-t-il capable de rendre la ville suffisamment attractive pour les entreprises  » ou évoquant son « idéalisme  ».

Bien sûr, il est trop tôt pour juger de l’importance de cette élection. Mais je crois qu’elle est la première des 99% théorisés par Joseph Stiglitz. Et ce qui est positif, c’est que cette victoire s’est faite de manière aussi calme que démocratique. C’est la voie qu’il faudra suivre pour l’avenir.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • realTMX 7 novembre 2013 10:38

    Je pense qu’il est encore trop tôt pour crier victoire. N’oublions pas NYC est la capitale de wall street et ça m’étonnerait que les banksters comme l’Elite dans sa globalité laissent faire le nouveau maire aussi facilement.

    Maintenant, tout espoir n’est pas perdu mais prudence est mère de toutes les suretés.


    • La mouche du coche La mouche du coche 7 novembre 2013 20:36

      Je ris de ce que l’auteur pense encore que les élections sont la démocratie. smiley


    • Robert GIL ROBERT GIL 7 novembre 2013 10:41

      ou se situe un politique de gauche américain sur l’echiquier politique français ? PS ? MODEM ? UMP ?


      • LE CHAT LE CHAT 7 novembre 2013 12:21

        Que valent les étiquettes , si Ken le rouge a été viré de son trône londonien par Boris le bleu ,
        c’est que les londoniens n’ont pas vu tant de changement que ça , à part des taxes en plus ....


        • Pere Plexe Pere Plexe 7 novembre 2013 17:02

          Situer politiquement un parti par rapport à au FN est une gageure ...Ses positions sociétale sont toujours de tendance droite réactionnaire alors que ses positions sociaux économique sont clairement gauche archaïque .Le tout avec des priorités nationalistes qui ne permettent pas de classer ce parti de manière traditionnelle.


        • robin 7 novembre 2013 15:55

          Un politicard de gauche en Amérique c’est un mec qui conduit lui même sa BMW 850 ou sa Lamborghini et dit à ses administrés : « Mon ennemi c’est la finance »........ smiley


          • Pere Plexe Pere Plexe 7 novembre 2013 16:55

            L’avenir de Melenchon serait il aux USA.. ?


            • JP94 7 novembre 2013 21:01

               L’élection à New York est intéressante : il y a eu Occupy Wall Street , et après les années Bloomsberg l’affairiste , élire un maire positionné à l’aile gauche du PD , vivant dans un pavillon de banlieue et non pas dans une villa un parc de 300 ha avec piscine est un symbole fort .


              Jusque là le PD s’est toujours débrouillé pour évincer les candidats les moins riches et les plus à gauche . Donc c’est même un combat gagné au sein du PD .

              Bien sûr modérons notre enthousiasme : New York est à part , le taux de participation a été faible ( et la classe aisée ne s’est pas mobilisée ) , et Bill de Blasio a été un soutien de Clinton , qui n’est pas franchement révolutionnaire .

              A ma connaissance ? Bill de Blasio , bien qu’avocat , n’a pas les 2,5 millions de dollars de revenu d’Obama . Et puis il veut financer des crèches avec les impôts des plus riches : ça ce ne sont pas « yes we can » et autres slogans creux socialement .

              Aux USA , le contre-pouvoir est étouffé mais il existe une pensée critique et des classes défavorisées qui , mieux organisées et conscient de leur force , pourraient changer le rapport de forces à terme .
              .
              Pour en revenir à cette victoire qu’il ne faut pas bouder même si on est blasé des USA :

              Quelles en seront les conséquences , c’et cela qui importe .
              - Soit cette victoire de l’aile gauche du PD fait naître un espoir qui se propage et alors on aura ici et là une émergence d’un réel contre-poids aux politiques du fric .
              - soit cette victoire est étouffée et rien ne change .

              • titi 7 novembre 2013 22:17

                Pas d’emballement.... moins d’un électeur sur 4 s’est rendu aux urnes.

                Si un républicain avait été élu, vous seriez à cet instant les premiers à crier à la parodie de démocratie.

                Ce n’est donc pas l’homme des 99% mais celui des 25%... qui sont aller aux urnes.


                • vesjem vesjem 7 novembre 2013 22:37

                  dans ma commune de « loge-coucou » en bretagnie occidentale , le maire , un certain monsieur kernavo du parti bidondule , a été élu avec largesse de justesse sur son concurent de l’extrême parti de loin ;
                  aucun média n’en a fait état


                  • bourrico6 8 novembre 2013 10:49

                    C’est quoi cette farce, vu des USA, l’UMP est un parti communiste.
                    C’est comme certains ici, dès qu’ils entendent « social » ou « gauche », c’est la panique générale.

                    C’est un rapport de force, et quand le déséquilibre des pouvoirs devient significatif, ce genre de confrontation ne se gagne plus dans les urnes, mais avec des fusils.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès