Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Black-list américaine : Qu’est-ce qui fait courir le régime algérien (...)

Black-list américaine : Qu’est-ce qui fait courir le régime algérien ?

L’Algérie, en même temps que d’autres pays, comme l’Afghanistan, le Yémen ou le Soudan, a été répertoriée dans la black-list, et donc classée, sans équivoque aucun, parmi les pays à haut risque terroriste. Levée de bouclier dans ce pays, battage médiatique sans précédent, chassé-croisé diplomatique, et menace de « réciprocité » contre la France et les USA. 

Mais les raisons de cette agitation sont-ils seulement dictées par un sursaut de dignité ? 
 Sacrilège et branle-bas de combat ! Les USA et la France ont donc classé l’Algérie dans la liste noire de pays au grand potentiel terroriste. L’Algérie qui avait reçu, pourtant, le titre glorieux de « partenaire privilégié contre le terrorisme international », décerné par les plus hautes autorités américaines. En raison de sa gestion particulièrement vigoureuse de l’islamisme. Une "hommelette" de 200 000 morts, sans compter les "points de détail".
 
Patriotisme en bandoulière !
 
L’Algérie officielle a tout aussitôt jeté des cris d’orfraie, jurant ses grands Dieux que c’était une injustice, un geste inamical à son encontre, et une humiliation pour tous les Algériens.

Le Ministre algérien des Affaires étrangères, envoyé daredare aux États Unis pour tenter de raisonner les « amis » américains, fut lui même traité comme le dernier des immigrés afghans, à sa descente d’avion, et il fut soumis aux « procédures corporelles de contrôle » comme n’importe quel ressortissant de pays à risques. Il a eu beau se démener dans tous les sens, rappeler qu’il était le premier diplomate de son pays, et plus encore, agiter l’épouvantail de l’incident diplomatique, il n’en dut pas moins se soumettre à une infamante tracasserie. N’importe quel américain moyennement débile aurait vite compris qu’un ministre des affaires étrangères, même d’Algérie, ne va s’amuser à transporter des bombinettes. Mais les règles étant ce qu’elles sont, et les dirigeants algériens étant considérés comme ce qu’ils sont, le ministre algérien n’eut pas d’autre choix que de s’incliner. Sans plus de réaction algérienne que de pathétiques gesticulations. Et des articles de presse touillés d’indignation hérissée, tambouille ordinaire destinée à la consommation des gogos du cru.

Depuis, le régime algérien qui s’était donc glorifié, en son temps, de titre que lui avaient attribué les Étasuniens, de « partenaire privilégié » contre le terrorisme mondial, ne cessé de remuer ciel et terre pour être sorti, vite fait, de cette fameuse liste. C’est le tir de barrage ! Il faut tout entreprendre, user de tous les moyens, y compris d’œillades sonores aux lobbies qui bouffent en Algérie, pour écarter cette catastrophe. Oui, une véritable catastrophe pour tous les barons du régime. Nous saurons pourquoi !

En Algérie, où il n’est pas très important de trouver des prétextes qui tiennent la route, pour justifier tout ce déploiement de moyens diplomatiques, médiatiques, financiers et de lobbying que le régime déploie avec frénésie, ils sort le grand jeu à ses nationaux : Pourquoi le Maroc n’a pas été listé ? Le Maroc est-il plus sûr que notre pays ? Bien sûr, se répondent-ils eux mêmes, parce que le Maroc est trop docile, alors que nous, nous soutenons les Palestiniens. Ha, ha, haaaaaaaaaa ! Parce que nous soutenons le droit à l’autodétermination du Sahara Occidental ! Parce que nous avons refusé de marcher dans la combine de l’Africom, et que nous n’avons pas accepté leur projet de base américaine au Sahel. Ha, ha, haaaaaaaaa ! Parce que nos positions à l’ONU dérangent les Américains, nous qui soutenons toutes les causes justes. Mais l’Algérie n’acceptera jamais que ses ressortissants soient humiliés dans les aéroports américains et français, comme n’importe quel terroriste. Jamais !

Toutes ces professions de foi s’étalent en grand et en gras sur tous les journaux « indépendants » algériens. Et d’autres encore, comme celle-ci : L’Algérie, attachée aux valeurs de novembre, forgées par le sang des martyrs, et bla bla bla…

Si ce n’était un problème de mode, ils auraient même sorti les fameux slogans des années 70, sur l’impérialisme américain, les ennemis de l’extérieur, la position historique et jalousée de l’Algérie, et bla, bla, bla.

Les dirigeants algériens usent sans vergogne de ces pétarades juste parce qu’ils considèrent les autres algériens comme des simplets prêts à croire n’importe quoi qui flatte un tant soit peu leur ego national, et qui sont même capables de s’enflammer comme des torches, et même de manifester spontanément, si l’ordre en est donné. On a vu ça avec les matchs contre Égypte.

Une information au top…de la désinformation !

Mais ils ne se gênent pas, par ailleurs de recourir à ces prétextes cousus de fil blanc, parce qu’ils savent très bien que la véritable information ne parvient pas à la majorité de leurs « sujets ». 99% des Algériens ne savent pas qu’une base américaine a été construite au Sahara, dans le sillage de l’affaire BRC, et qu’elle a été démantelée en catastrophe parce que le régime a failli imploser. Parce que des officiers de l’Armée algérienne commençaient à gronder, et qu’une affaire de haute trahison était dans l’air. Ils ne savent pas que la Qaida du Maghreb Islamique est une invention d’une aile du DRS avec ses amis américains du Pentagone et de la CIA, qui voulaient créer une tension terroriste internationale dans le Sahel, pour justifier l’installation d’une force américaine dans la région. Non pas en Algérie, mais en plein Sahel.

Le Sahel, qui est le centre du monde géographique, au milieu d’une région pétrolifère et gazière d’envergure, et une place stratégique de choix pour contrer l’implantation de la Chine dans le continent africain utile. Les Américains, excédés par le double discours algérien, ont déclaré, officiellement, par l’entremise d’un général américain, puis par celle de leur Secrétaire d’État, qu’ils ne sont pas intéresses par l’implantation d’une base en Algérie, mais cela n’a pas empêché le régime algérien, et ses porte plume attitrés, de continuer à clamer qu’ils n’acceptera jamais de base américaine dans « son » pays.

Les Algériens sont l’un des peuples les plus manipulés de la planète. Hormis une minorité qui tente de s’informer tant bien que mal, ils ne savent pas que le DRS et d’autres structures de l’armée algérienne ont collaboré très activement avec les américains depuis les années de recrutement djihadiste pour l’Afghanistan, puis lorsque le contexte a changé, qu’ils ont « coopéré » avec les Américains dans le transfert illégal et secret de djihadistes, dans leur « exploitation », c’est-à-dire leur torture, dans des prisons secrètes au sud algérien, mais aussi dans le retournement de militants islamistes, pour infiltrer des mouvements djihadistes internationaux, et leur faire commettre les attentats terroristes que nécessitaient les stratégies américaines. En peu de mots, la majorité des algériens ne sait rien de la concussion du régime algérien avec les services secrets américains, et même israéliens, et avec d’autres forces souterraines qui minent le monde entier.

Les Algériens n’en savent rien, parce qu’il ne viendrait à l’idée d’aucun média, en Algérie, d’envisager de telles enquêtes. Totalement exclu !

La presse algérienne a d’autres missions. Bien plus sages.

Les dirigeants algériens craignent-ils pour l’investissement étranger ?

Mais pourquoi donc le régime algérien rue-il donc autant dans les brancards depuis qu’il a été black-listé ?

Est-ce un sursaut de dignité ? Allons donc…

Est-ce, comme il le claironne sans discontinuer, que c’est parce qu’il refuse que ses ressortissants subissent un traitement indigne, dans les aéroports américains et français ? Comme si les Algériens lambda, qui se débattent dans des conditions pitoyables pour subvenir à leurs besoins les plus élémentaires, étaient des voyageurs assidus des lignes Alger New-York. Depuis quand ce régime est-il aussi soucieux de la dignité de ses « citoyens », qu’il méprise, et qu’il manipule et qu’il broie, sans même s’en cacher.

Est-ce parce que l’Algérie craint, comme cela est affirmé avec le plus grand sérieux, que ces mesures de black-list ne découragent l’investissement international dans le pays ? Pourquoi ? Parce qu’il y a des investisseurs sérieux qui s’intéressent à l’Algérie ? Les seuls que nous connaissions pourtant, qui se sont rués dans le marché algérien, surtout depuis que ce pays a engrangé des recettes miraculeuses après la flambée des prix du baril, et qui sont généralement les associés des barons du régime, sont ceux qui viendront dans n’importe quelle circonstance, de toute façon, parce que le profit est immense, et le risque quasi nul.

A notre connaissance, même durant la décennie rouge, lorsque le terrorisme régnait en maître dans tout le pays, hormis le Sahara utile, et que les Algériens étaient assassinés par dizaines de milliers, les sociétés américaines d’exploration, d’exploitation, de transport des hydrocarbures, et d’autres qui évoluent dans les mêmes sphères, n’ont jamais été découragées de s’y installer. Bien au contraire ! Puisque le Sahara était une zone d’exclusion où même les Algériens ne pouvaient accéder qu’avec un laissez-passer.

L’affaire BRC(1), que le Chef de l’Etat lui même a mis en liquidation, de façon précipitée, en violation de toutes les règles juridiques, juste pour étouffer un scandale où étaient impliqués des barons du régime et de grosses pointures américaines, et qui reste malgré cela une petite affaire, par rapport aux gigantesques autres dont on ne sait rien, en est l’illustration criante.

Quoi d’autres comme investissements ? La téléphonie, l’importation de véhicules, l’importation de bien d’équipements et de consommation, les grands chantiers du bâtiment et des travaux publics surévalués et réalisés à la hâte, les bureaux d’études de toute sorte, la pêche sans régulation d’aucune sorte, et toutes ces arnaques de grand rapport, dans lesquelles les clans sont systématiquement partie prenante ? Non ! Pour ces juteux créneaux, qui génèrent des bénéfices mirifiques, sans aucun risque, et qui finiront tous par se révéler sous leur véritable nature lorsque les jeux seront finis, resteront toujours attractifs pour tous les grands prédateurs, quel que soit la black-list. Que les barons du régime trouvent autre chose pour justifier leur indignation feinte. Cet investissement là n’est pas menacé. Peut-être même va-t-il être stimulé. Parce que les situations troubles sont le meilleur garant de son implantation, et de ses pratiques.

Par contre, l’investissement réellement productif, et qui est indispensable à ce pays, pour le sortir de l’ornière où il végète depuis des décennies, celui qui crée des richesses, qui contribue à l’autosuffisance relative des populations, qui se déploie dans la recherche, l’agriculture, dans l’agroalimentaire, dans l’hydraulique, dans la production de biens de consommation, dans le tourisme, et d’une manière générale, dans tous les services, celui-là n’aura pas lieu en Algérie, black-list ou pas ! Parce que ce genre d’investissement a besoin de garanties objectives, de stabilité politique, de climat social apaisé, de gestion rigoureuse des affaires, d’une administration efficace, d’une justice indépendante. Il a besoin, en somme, d’évoluer dans la normalité, dans une société où les règles sont pérennes, mêmes si elles ne sont pas foncièrement démocratiques. Et c’est là tout le contraire de l’Algérie, où une association de malfaiteurs a pris possession de tout le pays, qu’elle gère comme on rackette, où les différentes bandes se livrent à des guerres incessantes par civils et complots interposés, où l’on n’hésite pas, du jour au lendemain, à changer une disposition fondamentale de la Constitution du pays, juste pour faire rempiler le président de la « république » à un troisième mandat, où des chefs de clans disposent de la principale Société du pays, la Sonatrach, comme d’une cassette personnelle, où des partenaires, ou plutôt des associés, sont redressés fiscalement juste parce que le partage du butin n’a pas agrée la famiglia, et où rien n’est prévisible. Rien ! Pas même la météo !

Tiens, tiens….

En fait, cette black-list a choqué le régime pour une seule et bonne raison !

La black-list, dans un pays comme les USA, qui reste quoiqu’on en dise un État soumis à des règles juridiques, contient des dispositions collatérales tout à fait inopportunes pour des régimes comme celui de l’Algérie.

La black-list n’est pas seulement un arsenal de fouille au corps, de mesures de sécurité diverses, de fichage et autres contraintes. Ces mesures là ne dérangent en rien les dirigeants algériens, même s’il leur faut sacrifier, comme le MAE, à des fouilles au corps. Ce qui les inquiète est autrement plus sérieux. Ce sont les procédures et les précautions qui sont prises, en matière de transfert de capitaux en provenance des pays black-listés, et de détention, aux USA, de capitaux en provenance de ces pays.

Les procédures, et les contrôles, sont très pointilleux en la matière, et doivent être, impérativement consignés dans des rapports qui seront, tôt ou tard, déclassifiés, c’est à dire accessibles à n’importe qui. Voilà ce qui fait courir nos lièvres ! Voilà où le bât blesse ! A fortiori qu’avec l’équipe Obama, les barons du régime algériens, y compris ceux qui ont croqué au râtelier des Néocons, sont totalement désorientés. Ils ne sont plus à l’abri de mauvaises surprises. Et l’épisode du contrôle physique de leur ministre des affaires étrangères n’est pas pour les rassurer. Ils craignent que le monde entier découvre un jour l’étendue de leurs fortunes, et les méthodes qu’ils ont utilisé pour se les procurer. Comme de déclencher une guerre civile, de planifier et de mettre en œuvre des carnages de populations civiles, entre autres ficelles.

Donc, comme ils savent que cette black-list risque de lever le couvercle sur leurs pratiques, ils décident de tenter le tout pour le tout. Il faut absolument qu’ils soient sortis de ce guêpier. Ils viennent d’annoncer une curieuse mesure. Ils avertissent les USA et la France que s’ils ne sont pas rayés de la black-list, ils vont recourir à leur arme fatale : La réciprocité ! En clair, les Français et les Américains qui se rendent en Algérie subiront les mêmes fouilles au corps que le Ministre algérien des Affaires étrangères. Sans plus ! Puisqu’ils n’ont pas la possibilité d’autres initiatives.

Cette annonce pourrait prêter à rire. Mais il n’en est rien. En fait, elle procède d’un appel d’air à un lobbying en leur faveur. Parce que toutes les grosses boîtes américaines et autres multinationales qui sont confortablement installées au Sahara algérien vont pouvoir jouer sur du velours, pour tenter de convaincre leurs gouvernements que cela serait contre productif pour leurs intérêts. CQFD !

D.Benchenouf

 

(1)BRC : Une joint venture entre Sonatrach et une filiale d’Halliburton. Cette société se distingua, en pleine décennie rouge, par l’accaparement de marchés de gré à gré facturés à plus de 700% de leur valeur approximative, souvent dans des créneaux qui n’avaient rien à voir avec sa sphère d’activité, comme la construction d’hôpitaux. Un marché ultra secret de construction d’une base militaire destinée à l’armée américaine, et réalisé en sous traitance par une société américaine, a été très mal perçu par des officiers de l’armée algérienne. Pour couper court à ce scandale qui se chiffrait à plus de deux milliards de dollars, le Chef de l’Etat procéda à la liquidation de BRC, sans véritable audit, et fit subtiliser tous les documents comptables de cette étrange société, introduite en Algérie par Chakib Khalil, ministre algérien de l’énergie, et qui aurait la nationalité américaine.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • khayyam 1er khayyam 1er 6 février 2010 01:40

    Un article tres instructif et tout aussi critique sur ce grand pays qu’est l’algerie, mais qui pourtant n’a pas fait le moindre petit commentaire. Agoravox devrait s’elargir pour pouvoir couvrir l’ensemble de la francophonie et traiter un peu moins les sujets sur les deboires des citoyens du languedoc.


    • Bill Grodé 6 février 2010 08:06

      Je ne vous suis pas tout à fait ;
      C’est bien un article instructif et captivant. Mais il est tellement précis et bien informé qu’il n’appelle pas les commentaires, sinon approbateurs.
      Il sucite plutôt de la concentration , une lecture attentive , éventuellemnt une relecture de certains passages.
      Le nombre de commentaires indique qu’un article fait polémique. Ce n’est pas la même chose que le nombre de lecteurs, ni qu’un indice de satisfaction.


    • sentinelle 6 février 2010 08:53

      @ l’auteur

      bonjour a tous...tres bon et trop rare sur vox

      merci a bill Grodé de remettre les pendules a l’heure...le nombres de commentaires ne veux rien dire.....

      mais je me pose quand meme une question...cette nuit y a t il eu un putch a pernaulavox ?


    • khayyam 1er khayyam 1er 6 février 2010 20:32

      La dimension geopolitique de la france fait que les elections presidentiels se jouent sur des question interieurs contrairement aux etats unis et que l’opinion publique francaise est souvent axé sur les question hexagonales. Ajoutez à cela un certain nombrilisme francais qui pourrait etre interprété comme une volonté de rupture avec le sombre passé coloniale.

      Les questions concernant les anciennes territoires francais et tout ce qui s’y raccorde sont traité par la « cellule elyseene » ou le « mythique domaine resérvé du president ». L’opacité et le culte du secret qui entourent la politique francaise dans le monde est une tache dans la tres belle democratie que nous presentent les media francais.
      Morice, nous fait une cinquantaine d’article sur les activités de la CIA et aucun article sur agoravox ne traite des activités des services secrets francais en afrique et dans le monde.
      La responsabilité de la france dans le genocide rwandais qu’il faudrai eclairicir n’est que la partie emergé de l’iceberg. A croire que dans ce monde de tout les desequilibres, le quotidien des enseignants francais importent plus que la vie des autres.
      Que fait la france en afrique ? Pourtant simple comme question non.

    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 février 2010 10:26

      Pour ce qui est du « Terrorisme », ses origine et son fondement, il y’ a les explications nécessaires dans mon article qui est toujours au niveau de le « modération ».

      NE PAS CONFONDRE LE « TERRORISTE EN PUISSANCE » (personne,entreprise ou Etat) et « l’individu terrorisé, groupe terrorisé ou pays terrorisé !

       »Le terrorisme« est une idéologie satanique qui va au delà de l’intelligence humaine, ses origines étant connues ce sont les retombées qui s’étaleront de manière imprévisible (grâce) ou à cause de la ..mondialisation bâtarde de l’argent. Le boumerang est l’arme de Dieu !

      Concernant les »rapports historiques« entre les USA, la France et »l’enjeu Algérie" l’auteur de l’article ignore l’essentiel bien que (comme il le précise bien) il comprend beaucoup plus que la populace qui elle, est dans l’obscurité la plus totale ! Mais la France sait tout...


      Mohammed MADJOUR.


      • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 février 2010 10:36

        Des révélations intéressantes, une lecture de l’actualité qui s’affranchi des opinions partisanes.

        merci à l’auteur


        • COLONEL KURTZ 6 février 2010 11:38

          Merci pour l’info.

          Ceci étant nous savons tous que des groupes terroristes islamiques pilotés par des états (Libye, Syrie, Iran...) opérent dans cette région qui devient une base pour des attaques sur le sol Européen et notamment en France.

          Nous avons certes, le pétrole, le gaz Algériens...les marchés, la concurrence internationale...les pressions, les lobbys...la finance mais aussi un espace et une population travaillée par une idéologie qui a pour but : l’islamisation.


          • Jojo 6 février 2010 12:50

            A l’auteur,

            Au début, j’ai pas mal apprécié votre article et votre liberté de ton, bien que beaucoup de vos « vérités fracassantes » soient des resucées de la presse algérienne indépendante (non je ne mets pas de guillemets à indépendante comme vous non), parce qu’elle l’a payée de vies humaines son indépendance et à en croire le site que vous faites vôtre, votre rédaction n’hésite pas à publier des articles de la dite presse selon vous pas indépendante (El-Watan du moins).

            J’ai moins apprécié, le fait que vous n’étayiez pas plus certains scoops genre base américaine au Sahara que j’avais déjà lu ailleurs toujours sans rien de solide pour confirmer ou infirmer oui je sais comment prouver quoi que ce soit, si le DRS est derrière etc etc…

            Bref, un bon article d’opposition indispensable à une jeune démocratie. C’est du moins ce que je croyais.

            Seulement voilà, j’ai été sur votre site et y ai trouvé une déclaration de ce pauvre « Cheikh » Ali-Benhadj dont les libertés seraient restreintes par le pouvoir, pôv chou !

            http://www.lequotidienalgerie.org/2010/02/02/الشيخ-ابن-الحاج-لـقدس-برس-الأمن-الجزا/

            Alors votre « cheikh » toujours aussi vivant après avoir été aux premières loges pour envoyer des dizaines de milliers d’algériens s’entretuer, vous pouvez vous le mettre là où je pense.

            Et si votre combat est de restaurer le FIS et ses bienveillants cheikhs, alors vous pourrez l’y rejoindre.  

            Et je vais vous dire pourquoi :

            A l’époque et bien que n’ayant pas voté FIS j’étais prêt à accepter le choix du peuple algérien quel qu’il soit. Il s’est passé ce qui s’est passé, la sédition a bel est bien été réveillée puisse Dieu damner ceux à qui on doit ce cadeau, mais nous ne sommes plus à l’époque. Il y a eu 200 000 morts depuis excusez du peu.

            Alors défendre Ali-Benhadj et venir me chanter que c’est le pouvoir qui aurait créé Al-Qaida maghreb, non sans blagues ?! Il m’avait semblé que le dit groupe terroriste s’attaquait exclusivement aux militaires, une retraite anticipée décidée par la hiérarchie c’est ça ? 

            En même temps reprenez moi si je me trompe, mais si l’AIS avait théoriquement les mêmes cibles, le GIA lui préférait surtout avoir affaire à des femmes des vieux et des enfants right ?!   

            L’avantage pour les algériens d’avoir vécu les années de plomb puis de sang, c’est que pour se payer leur portrait maintenant, il faut se lever de bonheur !


            • Philou017 Philou017 6 février 2010 13:47

              Jojo : vous êtes tres mal informé.
              "Il m’avait semblé que le dit groupe terroriste s’attaquait exclusivement aux militaires, une retraite anticipée décidée par la hiérarchie c’est ça ? « 
              Vous avez vu ca où ?

              De la lecture pour vous :
              http://www.algeria-watch.org/fr/mrv/mrvreve/mrvreve.htm
              http://www.algeria-watch.org/fr/article/tribune/ennemi_algerien.htm
              Les généraux derrière les attentats du 11 avril à Alger ?
              Qui est derrière les attentats en Algérie ?


            • Jojo 6 février 2010 18:35

              Bonjour Philou017,

              Merci pour les liens et passez moi l’expression, je n’en ai rien à cirer du pouvoir algérien, mais désolé sur le ‘qui tue qui’, vos liens ne pèsent pas grand-chose face à la réalité des faits. Si vous avez un moment à perdre (mais alors vraiment), j’ai déjà dit pourquoi :

              http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/nouvel-article-67211#forum2364903

              Cordialement.


            • Philou017 Philou017 7 février 2010 15:21

              Vous écartez d’une revers de main les multiples témoignages qui montrent la réalité.

              "Beaucoup d’anciens terroristes sont dans le civil maintenant depuis des années et que des révélations pour recouper ce que disait cette étude, je n’en lis toujours nulle part l’ombre d’une."

              Ben tiens. Comme si on allait laisser des anciens parler librement dans une presse par ailleurs sous contrôle. A supposer qu’il y en ait des participants qui veuillent témoigner, car les gens qui ont participé à ca sont des criminels cyniques. Mais beaucoup de témoins directs ou indirects parlent sur des sites internet comme algerie-watch.

              Il n’y a de pire aveugle que celui qui ne veut voir....


            • verdan 6 février 2010 12:53

              Monsieur

              Bonjour

              Merci pour votre papier.

              Quant à moi, je n’ai jamais cru aux « GIA » etc...tout comme al quaïda d’ailleurs ....bref , ces trop grosses ficelles

              Finalement, les Mecs comme « Chavez & Poutine » , je respecte ces patriotes , au sens noble du terme.

              bien à vous


              • Philou017 Philou017 6 février 2010 13:37

                Très bon article, qui ose appeler les choses par leur nom. Bon travail de journalisme, chose pas très courante en France non plus.

                Si on estime que l’état Algérien est le deuxième état terroriste du monde derrière les USA, il est assez piquant de voir le premier blacklister le second...

                Reste à connaitre les vraies raisons de ce retournement d’attitude de la part des USA. Qu’a fait le pouvoir Algérien pour déplaire aux intriguants Etas-uniens...ou que n’a-t-il pas réalisé ou obtempéré....


                • Philou017 Philou017 6 février 2010 13:52

                  Peut-être un début de réponse :

                  Les non-dits de l’offensive américaineExtrait :
                  "Il est clair que ce forcing de Washington ne laisse aucun doute que l’Algérie devrait se placer dans le giron américain et mettre au frigo son « pacte stratégique militaire avec la Russie ». Le moment était peut-être bien choisi, mais l’Algérie pourrait-elle sacrifier son partenariat historique avec le géant russe ? Il faut dire que l’Algérie reste attachée à la coopération militaire multilatérale sans ambiguïté et il serait difficile pour elle d’avoir une préférence pour un pays dans le jeu trouble actuel des grandes puissances et la configuration du monde selon le plan américain. Le dossier reste compliqué.
                  Sur le front de l’Africom, le niet d’Alger sur l’implantation d’une quelconque base militaire américaine sur son sol a été peut-être mal digérée par la puissance américaine. Aucun pays du Sahel n’a donné son quitus pour la présence américaine sur ce vaste territoire."
                  http://www.algeria-watch.org/fr/article/pol/geopolitique/non_dits.html

                • D.BENCHENOUF BENCHENOUF 6 février 2010 13:40

                  @JOJO
                  Je ne veux pas polémiquer avec vous. Vous avez vos convictions, j’ai les miennes.Je veux juste vous dire que contrairement à ce que suggerez, je ne suis pas un islamiste. Si c’était le cas, croyez bien que je ne m’en cacherais pas.
                  Pour la base américaine, voici un lien que vous pourriez consulter : Base AMERICAINE
                  Merci
                  DB


                  • D.BENCHENOUF BENCHENOUF 6 février 2010 13:58

                    @Jojo
                    J’avais oubliéde vous demander de faire défiler la page jusqu’en bas : BASE AMERICAINE


                    • Jojo 6 février 2010 18:32

                      Ecoutez,

                      La chasse aux islamistes c’est moi qui en suis la sorcière d’habitude alors franchement que vous le soyez ou pas est le cadet de mes soucis, ça ne me regarde pas et pour tout dire, je ne veux pas le savoir. En revanche, je fais la nette distinction entre islamisme tel que le perçoivent les tenants de cette langue et chefferie du terrorisme.

                      Vous avez mis un lien vers ce qui serait le site qui vous représenterait le mieux. Sur le dit-site, Ali Benhadj est considéré comme une victime. Si vous maintenez ce lien, assumez le c’est tout et je ne vous demande pas de l’assumer devant ma petite personne, mais ça vous l’aurez compris...

                      Et si vous êtes comme je le pense musulman, vous comprendrez j’en suis convaincu ce rappel :

                      Man âana âla katli mouminin wa law bi chikki kalima, lakia allaha maktouboun âla djabinihi Aissoun min rahmati allah.

                      Quiconque aidera à tuer un croyant ne serait-ce qu’avec la moitié d’un mot viendra le jour dernier avec écrit sur son front désespéré de la miséricorde divine.
                      Salam !


                    • cmoy patou 6 février 2010 14:25

                      à l’auteur,
                      Bon article , pour ma part je regrette quand même que vous ne disiez mot sur l’emprise chinoise sur l’Algérie et les troubles que celà avait provoqué dans la population Algérienne ainsi que vous ne dénonciez pas plus les attentats continuels du GIA dont la presse Française ne se fait jamais l’écho.
                      Quant à la base américaine au Sahara pourriez vous nous dire dans quel endroit elle était prévue sachant que la France à utilisée des bases pour ses essais nucléaires dans le région de Reggan ,In Ecker...... ?
                      merci


                      • boubi boubi 6 février 2010 18:11

                        C’est un honneur pour les Algeriens de figurer dans cette liste, le contraire m’aurait inquièter.


                        • boubi boubi 6 février 2010 18:16

                          L’algerie est le seul pays du Maghreb qui échappe à la sphère d’influence del’Empire USA-sioniste et de l’Europe.


                          • Bruno de Larivière Bruno de Larivière 6 février 2010 20:55

                            Merci pour cet article.
                            Il y a quand même une dimension géographique importante. L’Algérie, par l’histoire colonial est un pays saharien. Or, le désert en question est un lieu d’échanges. Le Sahara ne forme pas une barrière : c’est exactement l’inverse de ce que pensent nombre d’Européens. On y vend du pétrole algérien, on y achète des armes. Des migrants transitent, avec des cigarettes ou plus. Le point commun entre toutes ses ’choses’ échangées est qu’il y a un rapport ( lointain) avec le nord de la Méditerranée : l’EUROPE. 
                            Au fond, les frontières sahariennes comptent pour pas grand chose. Et les affiliations de telle ou telle mouvance doivent beaucoup aux ’services’ des pays intéressés. De toutes façons, les bisbilles entre Maroc et Algérie n’éclairent pas vraiment le sujet. 
                            http://geographie.blog.lemonde.fr/2007/03/19/clv-desert-connu-et-melodie-terroriste-du-gspc-a-al-qaida-du-maghreb/


                            • GHEDIA Aziz Sidi KhaledI 6 février 2010 21:57

                              A l’auteur de l’article


                              Monsieur qui sait tout, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous et dites-moi SVP, d’où tenez-vous toutes ces informations ? Etiez-vous avec notre MAE quand il est passé à la fouille corporelle à l’aéroport de New York ? C’est tout ce que j’ai à vous dire pour le moment.


                              • HELIOS HELIOS 6 février 2010 22:08

                                Devant un article aussi « informé » on peut rester sceptique, il a un petit air de « Morice »...

                                N’ayant ni certitudes ni preuves sur les informations evoquées, je resterai muet.

                                Toutefois, et professionnellement parlant, je sais une chose, qui a elle seule permet de foutre l’Algerie sur un liste noire que nous, français, couilles-molles devant l’Algerie et les algériens nous n’avons jamais reussi a faire.

                                En effet, les regles de l’IATA imposent au vols internationaux de donner à l’aeroport d’arrivée le nombre et la liste nominative des occupants de l’avion. Or, L’algerie (Air algerie en particulier) refusent systematiquement de le faire et se contente de donner, une fois l’avion arrivé et déchargé, un vulgaire torcheballe quelquefois raturé portant les noms - quelquefois sans prenom ni numero de passeport-.

                                Combien de fois a Marseille, la PAF a « recupéré » des voyageurs « excedentaires » (et sans visa).... et au passage accusé le systeme informatique de defectuosité alors qu’ils savent bien, eux, que ce n’etait pas là le problème.

                                Alors, ces pratiques, qui probablement ont, au minimum, dû etre tentées ailleurs, ont fini par déplaire a ceux qui ont un peu de respect pour les regles.
                                 Nous savons tous combien les americains sont sensibles sur la securité de la navigation aerienne....

                                Bonsoir a tous


                                • tvargentine.com lerma 6 février 2010 22:20

                                  Le régime algérien et le sang qu’il a sur les mains n’inspire aucune confiance

                                  ALGER dispose t-il du tout à l’égout ????

                                  Pourquoi les richesses sont-elles si mal répartis par le pouvoir ?

                                  Pourquoi autant d’algériens en Europe ,alors qu’ils pourraient vivre heureux dans leur pays si riche en ressouces naturelles

                                  Bref,après la boucherie hallal (?) des 200.000 ou + victimes d’une sale guerre et de la paix avec les terrorismes islamistes ,ce pays ne peut pas inspirer la confiance dans un monde en guerre contre le terrorisme et dont l’Algérie à peut etre participé avec les attentats du métro parisien dans les années 90

                                  http://www.tvargentine.com


                                  • ocien picsou 7 février 2010 00:38

                                    A M. Benchenouf :

                                    super article et bonne approche :

                                    Analyse de l’analyse : et critique de la critique :

                                     

                                    Article intéressants et très bonne vision ; moi-même je collabore dans votre directions ;

                                     

                                    Mais avant tous consentements d’idées, il faut belle et bien vérifier quelque points afin d’être plus sur :

                                    a) si vraiment le ministre Algérien de AE à été belle et bien fouillé ou palpé.

                                    b) S’assurer que l’administration Obama veut vraiment lutter honnêtement contre le blanchiment d’argent et tout autre pratique des malsaines.

                                    c) Si c’est le cas les capitaux de nos dirigeons vont empruntés d’autre chemins que celui des USA et celui de la France, via d’autre paradis fiscaux ! les paradis fiscaux ce n’est pas ce qui manque

                                    d) Il ne faut surtout pas s’inquiéter pour nos responsable, a mon avis, ils ont des plans de secours des plans B, C et même D en cas ou sa marche pas avec un partenaire, tel les ceux déjà citées. Ils vont emprunter d’autre pistes et trouvé d’autre partenaire ;

                                    e) Nos dirigeons la seule mission dont ils ont réussi c’est celle de dilapider les bien du pays et la manipulation et le viol sous toutes les forme de notre société.

                                    f) Nos dirigeons à mon avis sont tel une mafia, lorsque tu bouche un trou de leur trafic il ouvrirons un autres. Si ils font des réunions c’est pour discuter sur les solutions à trouver pour ne pas être choper lors des vols et de fuite de capitaux et de viol du peuple mais non pas sur les solutions de développement de pays.

                                    g) Toutes les investissements entrepris en Algérie, sont à mon avis, entrepris dans le but de faire de la poudre aux yeux pour dilapider de l’argents car tous les chantiers non aucune stratégie à long terme, ils sont serte utile mais pas prioritaire. si on fait une analyse on trouve que c’est des chantiers ou on peut signer beaucoup d’argent. Exemple de la mosquée d’Alger.

                                    h) Y’à pas que les USA qui de l’emprise sur nos marché, mais d’autre sans les cités. Y’à tellement d’analyse à faire et les débat continue..

                                     

                                    Cordialement. Hocine


                                    • ocien picsou 7 février 2010 00:40

                                      A M. Benchenouf :

                                      super article et bonne approche :

                                      Analyse de l’analyse : et critique de la critique :

                                       

                                      Article intéressants et très bonne vision ; moi-même je collabore dans votre directions ;

                                       

                                      Mais avant tous consentements d’idées, il faut belle et bien vérifier quelque points afin d’être plus sur :

                                      a) si vraiment le ministre Algérien de AE à été belle et bien fouillé ou palpé.

                                      b) S’assurer que l’administration Obama veut vraiment lutter honnêtement contre le blanchiment d’argent et tout autre pratique des malsaines.

                                      c) Si c’est le cas les capitaux de nos dirigeons vont empruntés d’autre chemins que celui des USA et celui de la France, via d’autre paradis fiscaux ! les paradis fiscaux ce n’est pas ce qui manque

                                      d) Il ne faut surtout pas s’inquiéter pour nos responsable, a mon avis, ils ont des plans de secours des plans B, C et même D en cas ou sa marche pas avec un partenaire, tel les ceux déjà citées. Ils vont emprunter d’autre pistes et trouvé d’autre partenaire ;

                                      e) Nos dirigeons la seule mission dont ils ont réussi c’est celle de dilapider les bien du pays et la manipulation et le viol sous toutes les forme de notre société.

                                      f) Nos dirigeons à mon avis sont tel une mafia, lorsque tu bouche un trou de leur trafic il ouvrirons un autres. Si ils font des réunions c’est pour discuter sur les solutions à trouver pour ne pas être choper lors des vols et de fuite de capitaux et de viol du peuple mais non pas sur les solutions de développement de pays.

                                      g) Toutes les investissements entrepris en Algérie, sont à mon avis, entrepris dans le but de faire de la poudre aux yeux pour dilapider de l’argents car tous les chantiers non aucune stratégie à long terme, ils sont serte utile mais pas prioritaire. si on fait une analyse on trouve que c’est des chantiers ou on peut signer beaucoup d’argent. Exemple de la mosquée d’Alger.

                                      h) Y’à pas que les USA qui de l’emprise sur nos marché, mais d’autre sans les cités. Y’à tellement d’analyse à faire et les débat continue..

                                       

                                      Cordialement. Hocine


                                      • georges 7 février 2010 04:04

                                        Court résumé « off » de la tragedie algerienne :

                                        http://www.youtube.com/watch?v=6uwK...



                                        • georges 7 février 2010 04:24

                                          Il y a quelques années une rumeur pretendait que Bouteflika a été hospitalisé d urgence au Val de grace pour s y faire soigner d une balle tirée par un membre de sa garde rapprochée et non d un ulcère hemorragique , qu il ne sentait plus en securité meme dans les hopitaux militaires algériens . Y croyez vous ?

                                          Apres tout ce ne serait pas la première fois qu un president algerien est visé ..
                                          Et puis quand on voit les reglements de compte judiciaires qui s operent actuellement au sein des admnistrations on peut soupconner de féroces luttes de clans .


                                          • georges 7 février 2010 04:27

                                            je pose la question a monsieur Benchenouf


                                            • georges 7 février 2010 04:27

                                              je pose la question a monsieur Benchenouf


                                              • D.BENCHENOUF BENCHENOUF 7 février 2010 05:23

                                                @Georges
                                                Très franchement, je ne crois pas à cette version. Il est trop utile aux clans pour qu’ils veuillent le faire disparaître.

                                                @Sidi Khaled
                                                C’est la presse, américaine et algérienne qui en ont fait état. Sans aucun démenti.

                                                Merci


                                                • mascara 7 février 2010 08:28

                                                  M. Benchenouf, quelle mauvaise foi ! Une diatribe digne du 2ème bureau marocain ou un discours de Kouchner, le sioniste.
                                                   Vous faites semblant d’occulter le « timing » troublant pour ne pas dire étonnant ! 
                                                  A peine des histoires de corruption à grandes échelles divulguées, la réaction des Américains ne s’est pas faite attendre (dès qu’on touche à un citoyen américain, en l’occurence Chakib Khellil, voila que l’Algérie est menacée).
                                                   
                                                  Des commentaires vaseux du type : les généraux, le pouvoir ... ne font pas avancer les choses. Il faudrait recentrer le débat et ne pas rabacher les mêmes inepties, aussi vraies soient-elles.

                                                  Voyons plutot les dessous des cartes : qu’est-ce qui a poussé les USA et la France à agir de la sorte ?

                                                  Tout simplement, un avertissement.

                                                  Les raisons sont multiples, la tentative des USA de s’installer dans le Sahel pour contrer la pénétration de la Chine en Afrique, refusée par notre pays, le marché de l’armement avec les Russes (4 milliards de dollars US, ce n’est pas rien par ces temps de crise) alors que Sarkozy n’arrive pas à fourguer son matériel et le blocage de l’UPM à cause, aussi, de l’Algérie dit-on. 

                                                  L’Egypte et son mur de la honte préfère une Algérie occupée, sans oublier le marasme dans lequel s’est engouffré le Maroc avec le problème du Sahara Occidental qui finira par couler son économie, c’est une question de temps, ainsi que la fermeture de la frontière qui coute énormément à ce dernier.

                                                  La loi de finance complémentaire qui n’est pas du gout des USA et de la France en termes de manque à gagner. Sans oublier l’odeur de pétrole que dégage ces décisions absurdes, surtout depuis que tout le monde sait que le Sahel regorge de pétrole. Les prémices en sont l’AQMI, l’Africom, La soit disant base américaine dans le Sud algérien (sujet très sensible qui touche à la souveraineté et à la fierté des Algériens qui ont réagit au quart de tour, comme l’indique les différentes interventions sur ce sujet).

                                                  Cette intervention n’est animée par aucune envie de donner des leçons, sauf pour attirer l’attention de mes frères algériens, profanes en matières de stratégie et de politique occulte, sur les pratiques des spécialistes de l’intox, français, US et autres sionistes.

                                                  Cela dit, la gabegie, le mépris de nos dirigeants envers le peuple, la corruption institutionnalisée et toutes ces affaires qui nous sont jetées sur la face chaque jour, ne doivent, en aucun cas, faire l’objet d’un relachement de notre part. Au contraire, continuer à les dénoncer est plus qu’un devoir national. Montrez leur, par des interventions claires et rationnelles, que nous sommes intelligents. Salutages


                                                  • Jamalus Jamalus 7 février 2010 11:32


                                                    L’économie du Maroc se porte mieux que celle de l’Algérie complétement dépendante de sa rente pétrolière. Elle mieux structurée en tout cas, l’accroissement régulier des investissements extérieurs et intérieurs le montre. Elle a résisté au prix du pétrole et sait profiter de la baisse quand elle est là. L’Est du Maroc se développe malgré la fermeture de la frontière en témoigne les nombreux méga projet en cours (autoroute, stations touristiques, chemin de fer, équipement portuaire...). L’équipement du pays a pris un sacré élan avec l’avènement du jeune Roi. Ce dernier semble beaucoup plus intéressé et impliquer dans le développement de son pays qu’à faire le fanfaron dans les rencontres internationales.

                                                    Quant à l’affaire du Sahara, le Maroc se place dans une dimension réaliste pour la résolution de ce problème de colonisation. Personne ne croit à l’idée de la création d’un Etat fantoche dans la région. La proposition marocaine de large autonomie est en soi intelligente et meilleure pour l’avenir de toute la région. Le Maroc avait le choix du multipartisme et d’une économie ouverte depuis fort longtemps déjà. La question du Sahara en outre fait l’objet d’un consensus national mobilisateur au contraire de l’Algérie où cette question n’intéresse pas le peuple qui on le sait ne sait pas grand chose !

                                                    L’ouverture de la frontière avec le Maroc profitera aux deux pays de tous les points de vue ! fermée elle fait du mal aux deux cotés ! Croire que cela va étouffer le Maroc s’est se leurrer...au contraire les marocains ont redoublé d’effort pour s’en sortir et apparemment ils y arrivent !

                                                    La clairvoyance n’est pas le lot des aigris !


                                                  • boubi boubi 7 février 2010 21:05

                                                    Effectivement ; tu as raison à 100% merci de nous éclairer.


                                                  • boubi boubi 7 février 2010 21:08

                                                    LEs algeriens n’ont rien contre les marocains mais contre ce roi totalement sous l’emprise sioniste.Nous n’avons aucun interet à ouvrir la frontière , il faut changer de politique et vous degager de la tutelle Americano-sioniste.


                                                  • georges 7 février 2010 10:00

                                                    Mascara , Depuis 5 ans mes parents ont monté une entreprise en Algerie ( elle est donc algerienne ), ils y vivent et y travaillent , mais ils ont besoin d importer le materiel qui vient d Espagne , et bien je peux vous dire que les nouvelles reglementations les rendent fous , pour receptionner leur materiel au port ils doivent etre present a chaque fois ! en outre ils doivent avancer des sommes considerables en TVA pour repartir avec , si la tresorerie est dans une periode fragile ca peut etre mortel pour l entreprise . et evidemment je ne parle pas des méandres administratifs dignes d un Etat sovietique ! ces nouvelles lois mettent egalement en colere le patronnat algerien croyez moi !et que dire de la suppression des credits a la consommation .. je ne sais pas si ce dispositif a depuis evolué mais a terme ya de quoi provoqué des troubles , avec quoi payeront ils leur voiture les braves gens ?

                                                    mais qu est ce qui a pu passer par la tete d Ouyahia ? il veut flinguer l economie algerienne ? il n entend pas l incomprehension des milieux economiques de son pays ?ils veulent lutter contre la corruption (arf..) avec ces reglements mal pensés mais ils vont produire l effet inverse ! les controles fiscaux sur les entreprises etrangeres on est daccord mais faudrait pas que ca devienne une chasse aux sorcieres , une esbrouffe comparé a la corruption incrusté dans le quotidien des algeriens

                                                    sur le reste je suis assez daccord avec monsieur benchenouf , quand on sait comment en temps que francais on est acceuillit c est ecoeurant de voir a quel point on cherche encore des poux aux algeriens , ma mère s est deja fait controler avec un visa expiré , pas de problemes , mon père a commis un monumental exces de vitesse , pas de problemes , il s est fait voler son porte document , tout le commissariat central mobilisé ..etc

                                                    en Algerie le seul terrorisme qu ils redoutent c est celui de la route , une hecatombe

                                                    Salutations , un ami de l Algerie


                                                    • Jamalus Jamalus 7 février 2010 11:08

                                                      Excellent article qui jettent la lumière sur l’ambiance glauque d’un régime aux abois !!!!

                                                      Le régime algérien est une véritable force de l’inertie, une stase de l’Histoire au détriment de son jeune peuple abandonné à lui même !

                                                      Tout porte à croire que les militaires gouvernent et gouverneront encore et encore...et la jeunesse algérienne ne portera jamais d’empreintes sur l’histoire de son pays ! La richesse sera dilapidée au fil des decennies sans le pays se développe !!!

                                                      Les belliqueux galonnés qui tiennent l’Algérie manque de vision et de perspective à l’image des Tunisiens et des Marocains qui semblent s’en sortir petit à petit ou du moins la situation ne prête pas à autant d’incertitude !

                                                      Rien n’est proposé par les galonnés ni au peuple ni aux pays voisins du Maghreb ! Le retard pris par le chimérique fait beaucoup de mal à toute la jeunesse de la région !

                                                      Seuls les Algériens peuvent mettre fin à cette poisse en balayant cette horde de dégénérées aigris...rébus de la guerre d’Indépendance qui justement n’a servi à rien ...

                                                      La seule question qui reste à poser : Combien de martyrs faudra t-il encore pour qu’enfin le peuple algérien soit libre ?????


                                                      • boubi boubi 7 février 2010 21:11

                                                        Nous sommes libre depuis 1962 ou nous avons foutu dehors les colons français à grand coup de pied dans le derriere.


                                                      • cmoy patou 9 février 2010 15:31

                                                        Je suis bien d’accord avec vous boubi, mais expliquez moi pourquoi vos compatriotes viennent ils encore chez nous alors que l’Algérie est une pure merveille de démocratie,ils sont masos ?


                                                      • mascara 7 février 2010 18:37

                                                        Georges mon ami, à qui profite le crédit à la consommation ?
                                                         
                                                        Acheter, à crédit, des produits importés essentiellement d’Europe, pour ne pas dire de France (le nombre de véhicule de marque française est significatif du manque à gagner).

                                                        Il est urgent de dénoncer tous les accords d’association, avec l’UE ou celui de la ZALE qui florissent au détriment de nos PME/PMI qui ne sont pas encore prêtes pour affronter le capitalisme sauvage, avec la complicité des barons qui se sont convertis à l’import-import.

                                                        Quant aux tracasseries administratives, il est sûr qu’elles profitent aux fonctionnaires véreux qui constituent toute la chaine de la corruption dans mon pays. Mais c’est un moindre mal par rapport à tous ces milliards d’USD qui prenaient la direction des banques européennes.

                                                        Ceci obligera, peut être, les industriels européens à s’engager davantage en Algérie, étant le plus gros marché du Maghreb, pour parler de coopération et d’investissement au lieu de se contenter de relations commerciale, comme c’est le cas maintenant.

                                                        Jamalus mon frère, il est incongru de rabaisser un peuple, je vous cite :« cette question n’intéresse pas le peuple (algérien) qui, on le sait, ne sait pas grand chose ! », pour défendre vos thèses sur la « démocratie » au Maroc. C’est le roi du Maroc qui s’en est allé demander la réouverture de la frontières au sommet de Doha, l’année dernière, en accusant l’Algérie d’avoir ou de vouloir ériger un mur. Mis à part les constats établis, je ne me suis jamais permis d’émettre des critiques à l’encontre du Maroc ou de la France.

                                                        Cela dit, le maintien de la frontière fermée est une aberration, digne de régimes totalitaires tels que l’ex-RDA et Israel, une insulte aux deux peuples qui se tournent le dos et se rejetent les fautes, bien manipulés par leurs despotes respectifs.

                                                        Pour en ce qui est des conseils de soulèvement populaire, commencez on vous suivra.

                                                        Quant à l’article, je persiste à dire que c’est un torchon (copier-coller) qui ne fait que répéter tout ce qu’a déjà écrit la presse indépendante algérienne qui, elle se fait à partir d’Alger et non pas à l’abri chez les maîtres, de séant bien sur.

                                                        Salutages

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès