Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Blackwater : « des chiens de guerre enragés qui tuent des innocents dans la (...)

Blackwater : « des chiens de guerre enragés qui tuent des innocents dans la rue »

Situation embarrassante pour l’agence Blackwater : selon les Bagdadis, ses hommes en Irak sont des « des chiens de guerre enragés qui tuent des innocents dans la rue ». Situation ambarassante pour les États-Unis : une intervention musclée de cette agence a coûté la vie à 10 Irakiens et conduit Washington à exprimer des regrets.

La semaine dernière, l’ambassadeur américain Ryan Crocker avait loué devant le Congrès la société Blackwater en justifiant les centaines de millions de dollars qu’elle a coûtés aux contribuables américains. Sans ce type de firmes, jugeait-il, le gouvernement américain ne serait pas à même de mener ses opérations en Irak. Le Pentagone a même retenu les services de mercenaires pour assurer la sécurité du général David Petraeus, le commandant des forces américaines en Irak.

Blackwater assure la sécurité des personnels diplomatiques américains et aussi celle des convois de ravitaillement de l’armée américaine. La chose est connue : le fondateur de Blackwater, Eric Prince, est un généreux républicain qui a participé au financement des campagnes électorales de George Bush. Zen en a parlé dans un article sur Agoravox et la question a largement été débattue. Depuis 1999, 17 des plus grandes compagnies privées de sécurité ont contribué à la hauteur de 12,4 millions de dollars dans les campagnes présidentielles et sénatoriales. En 2001 seulement, les sommes consacrées en lobbying par les 10 plus grandes CPS américaines ont dépassé, comme l’a démontré une étude du magazine Mother Jones, les 32 millions de dollars.

Des gardes du corps de l’agence Blackwater, qui protégeaient un convoi de diplomates, sont accusés par des témoins, d’avoir ouvert le feu sur des civils dans l’ouest de Bagdad alors qu’ils s’étaient crus pris à partie par des insurgés. Selon le porte-parole du département d’Etat américain, Sean Mc Cormack, il y a eu effectivement « un échange de coups de feux ». « Il est possible qu’il y ait eu des victimes innocentes. Mais je ne peux pas dire avec certitude qui est responsable ». L’affaire renforce le sentiment anti-Américain en Irak, comme le démontre la couverture médiatique locale, ces jours-ci.

Le Premier ministre al-Maliki, après s’être réuni mardi avec son cabinet, a décidé que l’activité de ces entreprises qui emploient jusqu’à 50 000 gardes armés en Irak devait être « reconsidérée » et placée en « conformité avec la loi ». Il considère cette fusillade comme étant « la septième de ce type » impliquant Blackwater. Le ministre de l’Intérieur (Jawad Polani) a ordonné l’annulation du permis de Blackwater et la société ne peut plus travailler en Irak. Le juge Abdel Sattar Ghafour Bairakdar, de la Cour suprême de justice, est d’avis que la justice irakienne peut lancer des poursuites contre Blackwater, le crime ayant été commis par des employés de Blackwater sur le territoire irakien. Cette situation pourrait avoir pour conséquence d’obliger les États-Unis à trancher sur la question de la souveraineté du gouvernement irakien.

Blackwater, qui a bénéficié de 500 millions de dollars de contrat du Pentagone, a déclaré au quotidien américain The New York Times, que « ces civils » étaient en fait des insurgés armés qui ont tiré en direction du personnel de sécurité : « Les employés de Blackwater ont héroïquement défendu des vies américaines dans une zone de combat  ». La version du gouvernement diffère quelque peu : ce dernier accuse les employés de Blackwater d’avoir ouvert le feu sans précaution et tué dix Irakiens dont neuf civils dimanche à Bagdad. Selon le New York Times, qui cite le rapport préliminaire du ministère irakien de l’Intérieur, des hélicoptères de Blackwater auraient aussi ouvert le feu.

Selon RFI, il existe environ 180 sociétés militaires privées en Irak. On peut les classer en trois catégories : les compagnies qui fournissent du soutien logistique et technique, les sociétés spécialisées dans l’analyse stratégique, les renseignements et l’entraînement des troupes, et enfin les activités sur le terrain pour protéger les intérêts américains et, dans certains cas, venir en aide aux forces régulières.

Blackwater est l’une des plus puissantes compagnies privées de sécurité en Irak. Dans un premier temps, le gouvernement avait, depuis, annoncé lui avoir retiré la licence d’agir dans le pays et assuré que les responsables de ce qu’il considère comme « un crime » devaient être déférés devant la justice irakienne : « Les victimes ont le droit de porter plainte auprès de la justice irakienne », et « la justice irakienne donnera suite à ces plaintes  », a-t-il souligné. Blackwater serait protégée de poursuites juridiques puisqu’elle jouirait d’un statut d’immunité - l’Ordre numéro 17 promulgué en 2004 par l’Autorité provisoire de la coalition gérée par l’administrateur américain Paul Bremer - qui inclurait le personnel des firmes de sécurité, au même titre que les militaires. Dans un second temps, cette interdiction d’agir en sol irakien a été nuancée par un porte-parole du Premier ministre Al-Maliki.

À ce jour, aucun personnel de la société Blackwater, en Irak, n’a été formellement mis en examen, arrêté ou expulsé du pays. Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, invite les États-Unis à utiliser les services d’une autre compagnie que Blackwater pour assurer la sécurité de leurs diplomates à Bagdad, évoquant le fait que « ce crime a provoqué beaucoup de ressentiment au sein du gouvernement et dans la population contre cette société américaine ».

Les États-Unis ont exprimé leurs «  regrets » pour cette fusillade, et, selon Bagdad, la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice n’a vraiment eu d’autre choix que de « s’excuser personnellement » par téléphone auprès de M. Maliki mais son porte-parole, Sean McCormack, refuse d’incriminer les salariés de Blackwater avant les conclusions des investigations. Le secrétaire à la Défense, Robert Gates, se pencherait sur le recours par l’armée américaine à ces entreprises privées de sécurité. Les États-Unis sont face à un problème de taille : le nombre de mercenaires employés en Irak pour protéger les ambassades, les convois, les pipelines, est placé autour de 40 000 à 50 000. Le Washington Post estime que « le chiffre est plus élevé » et Time le place à 100 000. Selon Peter Singer, de la Brookings Institution : « C’est devenu une industrie de plus de 100 milliards US par an, opérant dans une cinquantaine de pays » (Cyberpresse).

Selon le quotidien Le Monde, la population est exaspérée : « Ces sont les maîtres et nous sommes devenus des étrangers dans notre propre pays », accuse Abou Ahmed, un fonctionnaire de 37 ans. « Des chiens de guerre enragés qui tuent des innocents dans la rue », s’emporte Hamid Hussein, un retraité de 60 ans, assis devant sa maison. « Allez voir sur Internet ! Vous verrez plein d’images des forfaits de ces chiens d’Américains  », souligne Ahmad, en référence à la multitude de vidéos mises en ligne qui montrent des gardes de ces sociétés ouvrant le feu en pleine rue pour stopper des véhicules civils. «  Mais nous ne pouvons rien faire face à eux, même le gouvernement irakien ne peut les empêcher d’agir comme des barbares », enrage un soldat, kalachnikov en bandoulière.

A l’automne dernier, Jeffrey Addicott, chercheur à l’université Sainte-Marie de San Antonio, déclarait que : « Compte tenu de sa taille actuelle, l’armée américaine ne pourrait fonctionner sans sous-traitants civils. Le problème, c’est que ces civils agissent dans une zone d’ombre juridique. On a fait peu d’efforts pour réguler, superviser et uniformiser leur entraînement et leurs procédures. C’est le Far West dans ce domaine », alors que le statut de ces firmes de sécurité était au centre de débats judiciaires aux États-Unis.

Quelle décision prendront les États-Unis : respecter la souveraineté du gouvernement irakien et choisir une autre agence de sécurité, ou faire fi de la demande du Premier ministre Al-Maliki et maintenir en poste l’agence Blackwater ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 20 septembre 2007 10:17

    « Quelle décision prendront les États-Unis ? »

    Eh, hélas, à mon avis, continuer comme ça jusqu’aux prochaines élections : protéger Blackwater, c’est admettre que les forces américaines en bloc sont fautives, et les lâcher, c’est admettre qu’on a sciemment fait appel à des dingos incontrôlables.

    Donc la seule solution « honorable politiquement » pour Washington, c’est de regretter plus ou moins officiellement, de passer un coup de fil de temps pour s’excuser vaguement (comme a fait Condy Rice), et surtout de « refiler le bébé » au prochain Président. Plus que quelques mois à tenir...


    • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 13:03

      @ Vilain petit canard

      Votre réflexion me suggère cette question à laquelle je n’ai pas de réponse, bien évidemment : Georges W. Bush, sachant qu’il ne peut se représenter, a-t-il hâte aux prochaines élections présidentielles de 2008 pour que tout cela soit derrière lui ? Hum.

      Pierre R.


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 20 septembre 2007 13:39

      Comme vous dites : hum... smiley


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 septembre 2007 09:35

      @ Actias

      Je disais : « admettre qu’on a [...] fait appel à des dingos incontrôlables », pas qu’ils sont des dingos incontrôlables... nuance. Justement, je pense que ce sont de redoutables professionnels, mis dans une situation intenable. Et puis, leur rattachement hiérarchique me paraît un peu flou...


    • LE CHAT LE CHAT 20 septembre 2007 10:28

      les nouvelles d’Irak occupé sont de plus en plus consternantes , qu’est ce ça sera quand un vrai journalisme d’investigation pourra agir et nous reveler tout sur les crimes commis actuellement....


      • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 13:00

        @ Le chat

        « qu’est ce ça sera... » Je n’ose trop y penser en raison de l’odeur qui s’en dégagerait.

        Pierre R.


      • LE CHAT LE CHAT 20 septembre 2007 14:25

        @ACTIAS

        la yougoslavie occupée par les allemands n’empechait pas plus tchetnicks et oustachis de s’entretuer ....


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 septembre 2007 06:12

        "nous ne pouvons rien faire face à eux, même le gouvernement irakien ne peut les empêcher d’agir comme des barbares »

        Si ce n’est pas ça, être occupé, je voudrais qu’on me définisse ce que c’est une occupation. Quant au sort de la guerre, je note 1136 Américains tués au cours des 12 derniers mois, 796 au cours de la même période précédente. C’est la seule statistique fiable, puisque la seule qui ne peut pas encore être trafiquée aux USA. Tout le reste est évidemment propagande et n’a pas la moindre crédibilité.

        L’Amérique déshonore l’Occident

        http://nouvellesociete.org/5122.html Pierre JC Allard


      • Darkfox 20 septembre 2007 11:28

        Très bon article Le problème et que nous savons déjà ce qui se passe la bas.. c’est un lieu de non droit et on ne peut avoir d’information sous peine de censure et autres . Avec des groupes para-militaires qui se renforcent.Une petite exaction un coup de temps en temps. les sociétés type blackwater ou global options mettent aussi à profil ses conflits pour récupérer du matériel militaire ... permettant de se préparer à de futurs missions... (qui n’a pas rêver d’un hélicoptère pour son coup d’état ?)

        Je pense que tout de façon, nous avons mis le doigt dans une machine qui nous mangera le bras.

        Je m’explique le pouvoir de ces sociétés se renforce et devant certains faits, ils deviennent très intéressant de les utiliser .. « quoi mes mercenaires ont massacrés 15 ou 20 personnes zut bah je vais leur retirer leur license mais ce n’est pas ma faute ... c’est la société .. » Quel meilleur moyen que de se laver les mains ?

        Bref le futur de ses sociétés , cela risque d’être un bon développement ..au détriment de tous le reste du monde ...

        http://www.globaloptions.com/international/


        • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 13:06

          @ Darkfox

          « c’est un lieu de non droit et on ne peut avoir d’information sous peine de censure et autres ».

          C’est là toute la problématique à laquelle se butte le gouvernement irakien face aux abus perpétrés - par les militaires et para-militaires - sur son territoire.

          Pierre R.


        • ZEN ZEN 20 septembre 2007 11:33

          @ Pierre, bonjour

          Merci de souligner ces faits, qui ne sont pas les premiers...J’avais lu cela dans le Monde. Cela ne m’a pas à vrai dire étonné.Je l’avais assez bien prévu dans l’article que j’ai produit et que tu cites aimablement

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=27963


          • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 13:07

            @ Zen

            Je ne pouvais ignorer un article qui a suscité un excellent débat.

            Pierre R.


          • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 13:11

            @ Ripouette

            Merci pour ce lien. Est-ce que ces gens-là conduiraient ainsi dans les rues de Washington ? Je ne qualifierai pas les images que je viens de voir.

            Pierre R.


          • Nobody knows me Nobody knows me 20 septembre 2007 13:33

            J’était persuadé que les bavures arriveraient vite. Qu’en est-il pour demander des comptes à cette société sur ces méfaits ? Leurs actes sont-ils protégés par quelque loi sur la propriété intellectuelle ou bien par quelque brevet de merde déposé auprès du United States Patent and Trademark Office ?

            Et je me rappelle de certains qui disaient en commentaire de votre précédent article sur cette société, que si c’était pour faire de l’argent, ce n’était pas une mauvaise idée... Ou d’autres qui invocaient la nécessité de ralentir « l’invasion islamiste »... Et bien messieurs voilà le résultat : votre armée de fiers à bras tire à tout va sur n’importe qui.

            D’ailleurs, je me demande si l’intervention de sociétés privées ne survient pas uniquement parce que de plus en plus de monde n’est pas d’accord pour faire cette guerre, y compris dans laes rangs américains. C juste une supposition.


          • Alpo47 Alpo47 20 septembre 2007 11:40

            Excellent article, comme d’habitude, toujours argumenté...

            Je dirais qu’on voit, avec ces agences de mercenaires (il faut bien les appeler par leur nom) se dessiner la politique américaine en Irak (et pour le futur). Doubleiou peut bien commander un retrait partiel des soldats, et en même temps, renforcer la présence armée, en ayant recours à cette soldatesque, quasi « sans foi ni loi » ...

            Ainsi, officiellement, la présence militaire américaine diminue, reste sous la coupe de l’amérique (c’est volontairement que je mets une minuscule à amérique ou américains).


            • spartacus1 spartacus1 21 septembre 2007 07:08

              ALP047 a dit : ... Ainsi, officiellement, la présence militaire américaine diminue, reste sous la coupe de l’amérique ....

              Il y a quelque 30 ans, Nixon avait déjà mis en pratique ce type de politique. Il appelait ça la « vietnamisation », c’est à dire le remplacement de troupes étatsuniennes par les troupes d’un « gouvernement » sud-vietnamien aux ordres de Washington. On sait comment cela s’est terminé : par une lamentable débacle des USA !

              ALP047 a dit : ... (c’est volontairement que je mets une minuscule à amérique ou américains). ... Les termes corrects sont : États Unis d’Amérique (USA) pour le pays et étatsuniens pour les habitants.


            • L'enfoiré L’enfoiré 20 septembre 2007 12:15

              Salut Pierre, Pas d enfoire a se farcir. en vacances, on manque pas de reflechir. Un bouquin en marche. Merci pour ton article. A+


              • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 12:57

                @ L’enfoiré

                Des vacances et un bouquin ? C’est la farniente, mon ami. Il faut en profiter, moments rares dans la vie.

                Pierre R.


              • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 12:56

                @ Toutes et tous

                Merci de vos commentaires. Nul doute que le problème est de taille pour les États-Unis. Il faudra voir si le gouvernement irakien ira au bout de ses exigences. Indésirable en Irak depuis lundi, la société Blackwater « est encore ici », a assuré mardi un officiel de l’ambassade US. L’Irak est le premier conflit moderne qui dépend de façon aussi ouverte et massive des services de mercenaires dont les activités sont entourées d’un certain flou juridique (AFP). Ce flou a été voulu - ne l’oublions pas - par l’Autorité provisoire de la coalition en 2004.

                Le porte-parole du gouvernement irakien, Ali al-Dabbagh, a lancé un message contradictoire : « Nous prenons en considération le fait que cette compagnie (Blackwater) assure la sécurité des personnels de l’ambassade. Nous ne voulons donc pas révoquer sa licence de façon permanente. Nous voulons qu’ils agissent dans le cadre de la loi irakienne  ».

                Il ne faut pas se surprendre de la présence de ces sociétés militaires privées (SMP) qui opèrent dans un environnement peu régulé où rares sont les sociétés qui possèdent des licences à jour et où beaucoup versent des dessous-de-table pour travailler. Le phénomène de « privatisation de la guerre » s’est développé depuis la fin de la Guerre froide, au fur et à mesure que les États-Unis et leurs alliés réduisaient leurs effectifs militaires. « De 2,1 millions de soldats en 1989, l’armée américaine est passée aujourd’hui à environ 1,5 million d’hommes » (latribune.fr).

                Pierre R.


                • ripouette ripouette 20 septembre 2007 13:04

                  On trouve sur dailymotion un exemple du comportement des troupes en Irak, sans qu’on puisse savoir si ce sont des militaires ou des mercenaires... mais les images sont assez explicites.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 13:14

                    @ Ripouette

                    Merci pour ce lien. Est-ce que ces gens-là conduiraient ainsi dans les rues de Washington ? Je ne qualifierai pas les images que je viens de voir.

                    Pierre R.

                    p.s. : mon message ayant été mal placé (ah ces manipulations informatiques !), je le répète ici. Mes excuses.


                  • forum123 21 septembre 2007 08:49

                    Le problême c’est que les faucons de Washington et d’ailleurs ont la même grille de lecture que le conducteur du véhicule sur cette vidéo !


                  • LE CHAT LE CHAT 20 septembre 2007 16:17

                    @MAGE ARTHUR

                    T’as raison , ils ont un coup de mou , il fait chaud et c’est ramadan , m’enfin 50 morts quand même depuis le 1er septembre ...... on peut pas vraiment dire que la guerre est finie smiley

                    Period US UK Other* Total Avg Days 9-2007 49 1 0 50 2.5 20 8-2007 84 4 0 88 2.84 31 7-2007 79 8 1 88 2.84 31 6-2007 101 7 0 108 3.6 30 5-2007 126 3 2 131 4.23 31 4-2007 104 12 1 117 3.9 30 3-2007 81 1 0 82 2.65 31 2-2007 81 3 1 85 3.04 28 1-2007 83 3 0 86 2.77 31


                  • el bourrico 20 septembre 2007 17:33

                    Mais alors qu’attendent ils pour soutenir le gouvernement du Hamas démocratiquement élu ? En plus, je trouve les USA pas très bien placé pour parler de démocratie ou de liberté.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 18:47

                    @ Arthur

                    L’histoire, dont il faut espérer qu’elle sera écrite par des esprits libres

                    J’en appelle également de tous mes voeux pour qu’un tel événement advienne : l’arrivée d’un historien à l’esprit libre.

                    Pierre R.


                  • Alpo47 Alpo47 20 septembre 2007 19:02

                    Mon pauvre mage ... vous essayez de vous convaincre vous même ?

                    Les bienfaits de l’intervention américaine ! Franchement, vous êtes pitoyable d’aveuglement ...


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 19:14

                    Arthur

                    Que dirait un historien à l’esprit libre de cette nouvelle volonté du Premier ministre irakien Nouri al Maliki de « former un cabinet réduit de technocrates pour remplacer son gouvernement d’unité nationale aux nombreux postes vacants ? Pour former un tel gouvernement, le Premier ministre devrait se voir attribuer la pleine autorité de nommer le ministre de son choix ».

                    Lorsque vous écrivez : « Soutenir le premier gouvernement démocratiquement élu d’Irak et ceux qui, au péril de leur vie ou de celles de leurs proches, le soutiennent, est la moindre des choses de la part de tout démocrate digne de ce nom », il faudrait également souligner, ce que vous omettez de faire, que « la formation politique de l’imam chiite Moktada al Sadr, qui a joué un rôle de premier plan dans la mise en place de Maliki au poste de Premier ministre l’an dernier, a quitté l’alliance parlementaire du chef du gouvernement » (Le Monde).

                    Le soutien devrait d’abord venir de l’intérieur, ne croyez-vous pas ?

                    S’agissant des États-Unis eux-mêmes, selon un dernier sondage du 10 septembre 2007, « à la question : « Qui est le mieux à même de trouver avec succès la solution à la guerre en Irak ? » (sondage CBS-New York Times du 10 septembre), 68% des Américains répondent « les chefs militaires » et 21% privilégient « le Congrès ». « L’administration Bush », elle, recueille 5 % des suffrages. Mais 53 % contre 19 % estiment que l’envoi de renforts supplémentaires n’a eu « aucun impact » sur la situation en Irak » » (Le Monde)..

                    Pierre R.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 19:37

                    @ Arthur

                    Et l’Europe, Arthur, qu’en pensez-vous ? Y a-t-il de la place pour les esprits libres ou est-ce seulement aux États-Unis d’Amérique que nous retrouvons ces esprits ? Plus près de vous, y a-t-il de tels esprits en France ?

                    Pierre R.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 19:45

                    @ fouadraiden

                    Ne croyez-vous pas que Al Quaïda aurait pu et pourrait encore avoir recours à d’autres moyens plus civilisés pour secouer tout ce petit monde, ou la fin justifie-t-elle les moyens ?

                    Pierre R.


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 20 septembre 2007 21:24

                    @ Arthur

                    Je vais terminer ici nos échanges fort instructifs, au demeurant. Je crois que vous portez le New York Times aux nues en oubliant deux choses importantes : le New York Times a dû reconnaître avoir erré en déontologie lorsqu’il a publié des articles sans vérification aucune dans les débuts de la guerre en Irak ; et le New York Times n’appuie pas à ce point, sans esprit critique et inconditionnellement, et n’épouse pas la position inflexible de Georges W. Bush.

                    Pour vous en convaincre, un des derniers éditoriaux du New York Times sur Georges W. Bush : No Exit, No Strategy, en date du 14 septembre 2007 et enfin cet éditorial - No Way Out - relativement aux personnels irakiens qui défient tous les dangers pour bien servir les États-Unis, en date du 19 septembre 2007.

                    Je ne crois pas que le New York Times soit le modèle de presse dont on puisse rêver. C’est un simple avis.

                    Pierre R.


                  • forum123 21 septembre 2007 09:01

                    Pierre R, concernant votre phrase « L’histoire, dont il faut espérer qu’elle sera écrite par des esprits libres »

                    A propos de l’histoire, un esprit libre n’est pas le garant de l’objectivité. Ayant la chance d’avoir deux cultures, je sais par définition q’une seule grille de lecture ne permet pas de se forger une opinion objective. Un écrivain allemand et français n’auront évidemmnent pas les mêmes visions de 45. Les manuels d’histoire devrait toujours présenter au moins deux angles de vues ?


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 21 septembre 2007 09:30

                    @ Forum 123

                    Vous avez tout à fait raison. Ma référence se justifiait par la remarque que m’en avait faite Arthur Mage sur ce qu’il considérait la nécessité d’en appeler aux esprits libres pour rétablir la vérité aux yeux de l’histoire. Il ne m’en voudra pas de le citer : « L’histoire, dont il faut espérer qu’elle sera écrite par des esprits libres (c’est en bonne voie après la chute des colonisations, du nazisme, des fascismes italiens et nippons, de l’horreur soviétique, de Saddam Hussein et espérons-le, des fous de Dieu de toutes obédiences) jugera ».

                    Pierre R.


                  • forum123 21 septembre 2007 13:39

                    merci pour votre réponse


                  • Bill Lumbergh Bill Lumbergh 20 septembre 2007 17:13

                    Article intéressant, qui montre bien l’écart entre le discours Irakien et celui tenus par les hommes sur le terrain. Le problème des médias vient essentiellement de la retranscription des propos : pour un irakien, un « civil » armé d’un lance-roquettes reste un civil... smiley Alors forcément après il suffit de dire que les soldats de Blackwater ont répliqué à un tir de mitraillettes et en 30 secondes ça fait le tour du pays...


                    • citadelle 20 septembre 2007 17:49

                      Les mercenaires en Irak ont commis beaucoup de crimes. Je me demande quelle image vont garder les irakiens des americains une fois qu’ils auront quitté le pays.

                      Vidéo sur les mercenaires en Irak :

                      http://www.dailymotion.com/tag/irak/search/mercenaire+/video/x286mk_mercenaires-en-irak_events


                      • olivier01 20 septembre 2007 18:37

                        peut être que c’est tout simplement de simples mercenaires qui voulaient travailler plus pour gagner plus donc un peu de zèle ne fais pas de mal et puis peut être que l’état français leur fera un contrat pour les aider a se sortir du bourbier iranien dans lequel on va se fourrer Tuer 10 civils ça peut faire une bonne prime au mérite ? On vit vraiment une époque formidable !!


                        • fouadraiden fouadraiden 20 septembre 2007 19:15

                          certains cherchent à nous persuader que la situation irakienne s’améliore chaque jour qui passe, graphiques, statistiques et coupures de presse(assez débiles) à l’appui,d’autres espèrent voir perdre définitivement les Américians pour enfin les humiler politiquement et les écarter une fois pour toute de la région au risque d’un enbrasement général.

                          quelle logique l’emportera ?

                          les Irakiens n’ont pas attendu ce nouveau désatre pour souffrir de l’hégémonie américaine.ils ont déjà payé lourdement la facture du bien-être américain.

                          reconnaissons qu’Alkaida(ou ceux qu’on nomme approximativment ainsi) ont le grand mérite d’avoir secoué tout ce petit monde.

                          le Liban est à nouveau devant le chaos, le bande de Gaza est déclarée par le gouvernement israélien entité ennemie alors que les Palestiniens sont privés de leurs souveraineté depuis un demi siècle,100 morts par jour en Irak depuis des années,la majorité des régimes arabes reste favorable à la politique américiane alors que celle-ci est honnie par les peuples arabes et perses.

                          comment peut-on à la fois se débarrasser de régimes arabes tyranniques et de l ’hégémonie occidentale injuste et bénéficiares aux seuls occidentaux ?

                          le Chaos est souvent le meilleur prélude à un ordre nouveau.


                          • armand armand 20 septembre 2007 20:54

                            La croissance vertigineuse des officines de mercenaires en Irak est un scandale : pourquoi les USA s’en servent-ils ? Effectiviement, ils n’ont pas à répondre de leurs actes de la même façon que les soldats réguliers ; ils coutent moins cher - malgré les gros salaires ils sont payés à la mission,tandis qu’un troufion c’est des années de soldes,prime d’engagement, pension ; ils ne sont pas comptabilisés parmi les pertes militaires. De plus, dans bien des cas il s’agit de soldats expérimentés. Mais ils sont détestés de l’armée régulière pour leur arrogance et leur fric, ainsi que par leurs adversaires, sans parler de la population qui subit leurs exactions. Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un phénomène modial ; la Russie en est un bon exemple. La plupart des crimes commis en Tchétchénie ont été le fait de ’kontraktniki’, et la Douma vien d’autoriser de véritables armées privées au service des grandes firmes. La privatisation, l’« outsourcing » c’est également ça, et c’est extrêmement grave dans un processus de délitement des Etats et de leurs pouvoirs régaliens.


                            • citadelle 20 septembre 2007 22:07

                              La mossad entraine des groupes millitaire kurde en Irak. Je ne sais pas si c’est pire que d’avoir des mercenaires pour l’Irak. Le film turc la vallée des loups qui a eu beaucoup de succés « mas competemant inconnu en France car les ricains y jouent le role des méchants »en parlait, il parlait aussi des trafics d’organesqu’israelien , anglais et américains pratiquent

                              http://espionnage.over-blog.com/categorie-184407.html


                            • armand armand 20 septembre 2007 23:10

                              Ah oui, parce qu’un film à sensation turc à relents antisémites et surtout xénophobes raconte tout ça c’est que ça doit être vrai ! Consternant, citadelle. Trafic d’organes, pourquoi pas sacrifice de njouveaux-nés pendant qu’on y est ! Quant à l’entrainement des kurdes, s’il ne s’agit pas du PKK, une organisation terroriste, je ne vois rien de repréhensible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès