Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bras de fer entre les puissances du mal et la Russie-Chine sur le dossier (...)

Bras de fer entre les puissances du mal et la Russie-Chine sur le dossier syrien

A QUI APPARTIENDRA LE DERNIER MOT ?

Tout d'abord je définis dans mon propos comme puissances du mal ou comme axe du mal les états suivants : USA, GB, FRANCE, (UE) TURQUIE, ISRAEL, QATAR, ARABIE SAOUDITE. En face d'eux deux autres puissances La CHINE et la RUSSIE qui s'opposant stratégiquement et militairement sur un pays la SYRIE qui fait l'actualité ces jours-ci, depuis que les pays de l'axe du mal ont ourdi un complot contre elle.

QUELS SONT LES ENJEUX ET INTERETS ?

On comprend bien la résistance de la Russie qui défend ainsi son plus vieux allié dans la zone et qui n'acceptera jamais l'installation d'un état Otanusien à ses portes. Les intérêts de la Russie en Syrie sont d'abord économiques et ensuite stratégiquement militaires, avec la base russe de Tartous et de nombreux projets gazifières que les deux pays entretiennent. Il est donc question pour la Russie de ne pas laisser ceux qui se font communément appeler "la communauté internationale" ne répète pas le scénario ubuesque et macabre que les pays de l'axe du mal ont expérimenté et réussie en Côte d'ivoire et en Libye avec à la clé la déstabilisation totale de la Libye et l'assassinat honteux du Guide Mouammar Kadhafi sous des prétextes fallacieux dont la Russie et la Chine ont participé par le vote des résolutions mensongères à l'ONU. Les Russes et Chinois se sont sentis humiliés et trahis par ceux là-mêmes qui semblent donner les leçons de bonnes gouvernances aux autres nations, ces états de l'axe du mal ont démontré leurs lâchetés sans vergogne, oubliant que la médaille a toujours un revers.

La Chine ayant développé un partenariat stratégique plus poussé avec la Russie sur le Gaz et le pétrole et ayant ainsi solutionné son ravitaillement ininterrompu durant les 30 prochaines années et regroupé avec la Chine au sein de l'Organisation du Conseil de Shanghai (OCS) ne saurait se soustraire de son puissant allié militaire Russe avec qui il devra désormais compter pour répondre à tout attaque des puissances du mal, sachant bien que l'axe du mal reste l'axe du mal car chez ces traîtres la loyauté n'existe pas.

LE CHOIX DE CHASSER LE PRESIDENT ASSAD FACE AUX ASPIRATIONS DU PEUPLE SYRIEN

Comme en Libye, l'intérêt des populations est loin d'être la préoccupation de l'axe du mal, faire tout pour changer le régime et installer des renégats au pouvoir afin de bien exploiter les ressources premières du pays reste le seul objectif de ces prédateurs de l'axe du mal.

Comme en Libye, la Syrie était un pays qui vivait paisiblement sans heurts où la prospérité se développait à un rythme naturel et la coexistence entre toutes les religions étaient assurée par l'intégrité des populations et par l'intelligence du président ASSAD qui est Alaouite, tribu minoritaire, tribu comprenant aussi en son sein beaucoup des Chiites, d'où sa première sympathie avec le pouvoir des mollahs en Iran, un autre allié de fer de la Syrie et aussi plus proche de la Russie.

Comme en Libye, les pays de l'axe du mal ont voulu jouer la même musique et dansé au même rythme au son de la parodie et de l'enfumage médiatique, mensonges à outrance et diabolisation bien calculée avec le sous couvert de ce bidule complice de l'axe du mal que l'on appelle ONU, seulement deux grands, la Chine et la Russie les deux de l'axe du bien ont refusé d'écouter cette vieille musique et de danser au son des démons de la tuerie.

 Ce refus fait très mal, depuis sanctionner par des vétos au conseil de sécurité de l'ONU à couper le souffle aux truands de l'axe du mal qui voyaient déjà un autre rêve d'installer des brigands au pouvoir comme en Libye se réaliser. Que nenni ! C'était sans compter sur le réveil brusque et téméraire de la Russie et la Chine qui cette fois ont ajusté leur violon pour opposer aux prédateurs criminels la raison d'une stratégie meilleure.

On comprend ainsi une méthodologie des pays de l’axe du mal en désuétude qui consiste à pousser à changer l’homme qui est au pouvoir au point même que n'eût été le rappel à l'ordre de l'ambassadeur russe à l'ONU le vaillant Vitaly Churkin à savoir que le rôle du conseil de sécurité n'est pas de choisir les chefs d'état et de les installer au pouvoir au détriment du peuple. Dès lors on qualifie déjà Bachard Al-Assad de dictateur, de criminel et toute la doxa occidentale et les affidés se mettent à table pour invectiver et calomnier. Quelle honte de voir un journal comme « Courrier internationale » mettre en affiche de son dernier album-journal de propagande mensongère aux services des prédateurs soi disant maîtres du monde, le président Assad et son épouse. Au fait qu’est ce que son épouse vient faire là dedans ? Bientôt cette même presse ira calomnier ses enfants et trouver aussi en eux des assassins. Oh les anges de l’occident ! Quelle barbarie dans le langage.

LE PLAN KOFI ANNAN TORPILLE

Pendant que l’on veut mettre en place une véritable opération de réconciliation : si problème il y avait d’abord, à se le demander ? par la mise sur pied de ce que l’on a appelé le plan Annan, les mêmes de l’axe du mal demande par derrière aux terroristes qu’ils entrainent et arment de ne point accepter la négociation, sachant bien que dans une négociation sérieuse, ces renégats Alqaïdiens substitués en civils Syriens et présentés au monde comme des populations innocentes que l’on assassine pour rien sont en fait les vrais pourfendeurs et destructeurs d’une paix durable et ne veulent pas un arrêt de feu sous les conditions du plan Annan. L’axe du mal cautionne les tueries des enfants, des femmes et des innocents pour faire croire au monde que c’est le président Assad qui tue. Pour des personnes sérieuses qui réfléchissent, on pourrait se demander pourquoi ce n’est que maintenant que le président Assad tue son peuple ? Alors que depuis longtemps il ne tuait pas. Même pendant que les casques bleus y sont en Syrie, les terroristes ne cessent de tuer avec la bénédiction de l’axe du mal.

La Russie s’est lancé avec la Chine dans une offensive diplomatique au point où le terrible Vladimir Poutine a demandé aux journalistes complices des crimes de leurs dirigeants constituant l’axe du mal « Pourquoi ne parlez-vous pas de l’après guerre à Syrte, à Tripoli etc…. »

Justement, Poutine voulait leur faire comprendre que leur jeu est bien connu. Quelle honte pour Hollande, apprenti belliqueux qui s’est montré amateur des questions internationales et dont le maître Poutine lui donnait des leçons de Stratégie en plein conférence de presse à Paris même. Le plan Annan sera appliqué ou rien à faire, faisait comprendre Sergio Lavrov aux va -t’en guerre de l’axe du mal et que la Russie ne laissera aucun pays attaquer militairement la Syrie, imposant du coup l’Iran à tout table de négociation sur la Syrie n’en déplaise aux prédateurs de l’axe du mal.

LA GUERRE NE SAURAIT ETRE TERMINEE EN SYRIE … CE N’EST QUE LE COMMENCEMENT

D’après Thierry Meyssan, l’Otan (forces démoniques) prépare une vaste opération d’intoxication du régime de Assad avec des mensonges montés de toutes pièces en studio. Consultez le site www.voltairenet.org et recherchez l’article intitulé : « l’Otan prépare une vaste opération d’intoxication » Cet article montre comment l’axe du mal ne veut rien laisser tomber et prépare tous les coups les plus diaboliques pour atteindre leurs buts quel que soit le nombre de morts enregistrés. Après avoir interdit la diffusion des émissions des chaînes syriennes dans leurs audiences respectives, les pays de l’axe du mal veulent utiliser toute la puissance de leurs technologies pour provoquer une guerre civile et des tueries en Syrie. Toutefois, étant avertis de l’enjeu machiavélique qui se joue en Syrie par l’axe du mal, les Russes et Chinois sauront donner du répondant à ces mécréants de l’axe du mal qui de toute façon perdent du terrain tous les jours en cette terre de Syrie qui va définitivement signer l’arrêt de mort de ces belliqueux prédateurs aux tactiques morbides et nauséabondes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Cigogne67 15 juin 2012 09:55

    au delà des enjeux et des intérêts il se perpétue un génocide en syrie...avec la complicité de la russie, de la chine et de l’iran.

    15 000 martyrs (femmes, enfants, vieillards) bombardements de villes et de villages, tanks puis exactions des plus horribles à l’encontre de la population civile.

     


    • MARTINEZ GONZALEZ Chemanel MARTINEZ GONZALEZ Chemanel 15 juin 2012 10:45

      Cigogne, vous parlez d’un chiffre de 15.000, est ce que les « résistants » au régime sont au nombre de 15.000 ? D’où sortez vous ce chiffre et à quoi correspond il ? Pouvez vous citez des sources svp ? 


      Sur une population de 23.000.000 d’habitants, 15.000 habitants, c’est 0,065 % de la population Syrienne...

      Je ne comprends absolument pas ou vous voulez en venir avec vos déclarations...

      Pouvez vous être plus clair ? Plus précis, et plus constructif svp ? Votre avis m’intéresse vraiment et j’aimerai comprendre votre déduction pour arrivez a vos propos. 

      Merci beaucoup 

    • Veritas 15 juin 2012 10:59

      Q’appelles-tu populations civils ?

      D’où tiens-tu tes chiffres de nombre de morts en syrie aussi tendancieux ? Sûrement de l’ OSDH de Rami Abdel Rahmane ?


    • Ouallonsnous ? 15 juin 2012 17:06

      Cigogne67, le promoteur de l’imaginaire peuple juif, alors que l’on t’écrit tant et plus en te le démontrant que le judaïsme est une religion et non une ethnie, tu nous « gonfle » encore avec tes mensonges et ta propagande sioniste de bon petit soldat des FDI


    • David 15 juin 2012 18:15

      Un génocide en Syrie plutôt un en Libye on ne compte plus les morts. J’aime bien lorsque l’on fait semblant de pleurer mais lorsque c’est responsble alors on ne pleure plus et on n’en parle même pas.


    • Hermes Hermes 15 juin 2012 13:54

      Bonjour,

      Article intéressant malgré le manichéisme évident. Le symptôme du « mal » pour soi-même c’est quand on se sent exclu des benéfices de l’organisation des pouvoirs en place (ou que l’on ressent l’exclusion d’autrui) , ou que l’on se sent opprimés par cette organisation, et celà existera tant que la recherche du pouvoir (via la force, l’argent, etc.) ne sera pas comprise et dépassée.

      En ce sens, le « mal » n’a pas de frontières et a de multiples formes politiques. Mais il est plus facile de montrer la poutre dans l’oeil du voisin.....
      Sur le plan individuel, c’est notre recherche de différentiation de l’autre à travers tout notre système de valeurs, qui sous de multiples formes est la racine du « mal », car quand je me différencie, je considère mes différences, et je sais comment je vaux mieux que lui (l’autre), ce qui me permet de m’attribuer ma petite dose de pouvoir personnel vis-à-vis de lui (ou d’être mécontent du pouvoir que je crois lui laisser).

       Par une traduction psychologique de notre force vitale, nous souhaitons nous sentir continuer d’exister, et celà fonde notre notion du « bien ». La différentiation est le mécanisme de base de notre psychisme qui nous permet de nous représenter notre propre continuation.
      En somme dans notre notion très personnelle du « bien » se trouve la racine du « mal ». L’homme est gouverné par cette division, bien plus que par les gouvernements.

      Et dans le jeu des opinons manichéistes, et des affrontements qu’elles génèrent, nous nous sentons exister. Donc nous pensons que ces opinions sont bonnes. Les propagandes, quel que soit le bloc qui les émet jouent sur ce registre.

      La guerre qui est générée par ces jeux aveugles se perpétue depuis longtemps. Aujourd’hui l’odeur de la poudre se rapproche et les positions se durcissent, aussi beaucoup ont besoin de se sentir encore plus exister par peur de cette mort qui rode.

      La peur de la mort attirera la mort comme la fuite attire le prédateur. Le durcissement des opinions nous enferme dans le non-sens et justifie les guerres. Ceux qui en jouent, quel que soit leur bord, sont des criminels.

      Ne nous laissons pas définir. La vraie liberté ne se nomme pas. Notre temps individuel est de toute façon compté, aussi ne nous laissons pas voler notre présent, il ya peut-être une autre dimension en nous au delà de la considération de notre petite personne et de ses opinions, d’ailleurs les meilleures qui soient, n’est-ce pas ? smiley

      Une paix durable ne pourra s’établir que si nous dépassons notre propre division personnelle en réinvestissant notre vécu dans le présent. Quel besoin de se sentir exister quand on existe ? Celà n’arrêtera pas tous les conflits du monde, ce n’est pas magique, mais au moins serons nous peut-être en paix. Pour construire un grand édifice il faut des fondations avec des pierres solides, et ce faisant nous pouvons ête les fondations pour les générations futures.

      Bonne journée.


      • zappa zappa 15 juin 2012 14:22

        Au delà des enjeux et des intérêts il se perpétue un génocide en Palestine... avec la complicité des USA, d’Israel et de la France.

        15 000 martyrs (femmes, enfants, vieillards) bonbardements de villes et de villages,tanks puis exactions des plus horribles à l’encontre de la population civile.


        • soimême 15 juin 2012 15:32

          < Tout d’abord je définis dans mon propos comme puissances du mal ou comme axe du mal les états suivants > Rien avec cette remarque, tu montres que ton article mérite d’être sévèrement critiqué.

          Car le Mal est bien plus diffus dans le monde que de tes conjonctures hasardeuses !


          • leypanou 15 juin 2012 15:50

            @auteur :

            Vous auriez pu rajouter que K Annan lui-même a déjà un état de service bien fourni quand il était Secrétaire Général des Nations Unies. C’est en effet de son temps que la guerre dans l’ex-Yougoslavie a été menée, toujours après une intoxication médiatique sans pareil -souvenez-vous des prétendues 100 000 morts dont on attend toujours où ils sont !!!- Annan a été nommé Secrétaire Général des Nations Unies à la place de Boutros-Boutros Ghali, qui n’était pas assez malléable vis-à-vis de l’empire, donc devrait « gicler » (il n’a fait qu’un seul mandat, au contraire de Ban Ki Moon, qui a plus que prouvé sa « docilité » vis-à-vis de l’empire). Le bombardement de l’ex-Yougoslavie par l’OTAN a commencé bien avant une résolution du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, donc complètement illégale. La composition même des membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui ont droit de veto devrait être changée tout de suite, car ne réflétant pas le monde actuel, mais l’empire ne l’accepterait pas facilement pour ne pas dire jamais.

            Le Prix Nobel de la Paix que K Annan a obtenu a discrédité le Plan Nobel de la Paix, mais ce n’est pas la première fois ni malheureusement la dernière fois, que celui-ci est discrédité (B Obama l’a bien eu aussi !!!).

            L’empire aime bien passer par des pseudo-intermédiaires -personnes ou organisations-, sensées être neutres, pour arriver à ses fins. Mais la neutralité de celles-ci, il n’y a que les naïfs ou les demeurés qui y croient (et quand les rapports ne vont pas dans le sens voulu par l’empire et/ou ses laquais, on les discrédite tout de suite (cf le rapport de la Mission d’Observation de la CCG en Syrie)) !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Veritas


Voir ses articles







Palmarès