Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Brésil : nouveau pays médiateur du conflit israelo-palestinien (...)

Brésil : nouveau pays médiateur du conflit israelo-palestinien ?

Le Proche-Orient et les conflits qui le caractérisent, enflamment la communauté mondiale de la société des nations à l’ONU depuis près d’un siècle. La médiation dans ce conflit devient un signe de puissance sur la scène internationale. Dans cette optique, le Brésil qui se pose en pays émergent tente de s’imposer comme arbitre du conflit israelo-palestinien.

Rencontre entre le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, et le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman est arrivé mardi dernier au Brésil, première étape d’une tournée de dix jours en Amérique latine visant à contrer l’influence grandissante de l’Iran dans la région. Il s’agit de la première visite d’un chef de la diplomatie israélienne dans la région en plus d’une décennie. Mercredi, il a rencontré le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva à Brasilia, une rencontre qui fut suivie par la seule conférence de presse prévue lors de sa visite.

Sur son site, le journal électronique Mediapart propose, sur le blog de Lamia Oualalou (en accès libre), de revenir sur les relations qu’entretient le Brésil avec les pays arabes, et sa position concernant le conflit israelo-palestinien, depuis 2005.

Désireux de s’affirmer sur la scène diplomatique internationale, et de décrocher un jour un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU, le Brésil veut devenir un des médiateurs dans le conflit qui empoisonne le Proche-orient depuis soixante ans. Sur le plan géopolitique, le président brésilien Lula joue la carte du dialogue complet : il est sur tous les fronts et s’apprête à recevoir le président iranien Mahmoud Ahmadinejad dans quelques semaines (comme l’a affirmé l’ambassadeur d’Iran au Brésil), après avoir reçu le ministre des affaires étrangères israélien.

Petit à petit et à travers divers rassemblements, le Brésil tente de prendre de l’ampleur sur les questions internationales qui soulèvent l’attention des pays les plus influents depuis plusieurs années déjà.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • nello 31 juillet 2009 17:39

    Je ne vois pas pourquoi un médiateur ?? nous savons tous qu’ Israel ne veut pas la paix 
     ( prouvé par l’assasinat d’ Y. Rabin ) ils n’ont respecté aucune de leurs signatures des conventions signées a l’ Onu. Pourtant je respecte ce peuple qui a tant souffert, mais eux aussi devrait respecter leur signature, ce n’est pas sérieux. J’espère que tout cela changera, mais pour l’instant aucun indice sérieux n’est démontré ?


    • actuovore 31 juillet 2009 17:51

      Israel c’était Itzhak Rabin (représentant officiel élu démocratiquement), son assassin Ygal Amir n’était lui qu’un israelien (d’ailleurs condamné à la prison à perpétuité).
      Un petit effort pour que les amalgames qui constituent votre pensée soient un peu plus subtils, serez souhaitable.


      • actuovore 31 juillet 2009 17:53

        « serait » pardon


        • Leila Leila 31 juillet 2009 18:18

          Obama, qui connaît bien le dossier, a beaucoup de mal à faire avancer les choses. Alors Lula, qui n’y connaît rien...


          • abdelkader17 31 juillet 2009 19:01

            Les sionistes sont des voleurs de terre, ils ont tout simplement dépossédé les palestiniens en 1948 par un nettoyage ethnique en règle, depuis 60 années ces malfaiteurs sèment la haine, la terreur et le désespoir au proche orient.
            Continuant leur politique d’expansion ,d’agression, de meurtre et de violation constante du droit international, ces mafieux de par leur arsenal propagandiste, leur dispositif d’infiltration de toutes les instances internationales continuent chaque jour à se présenter comme victime.
            Il suffit de visionner la carte de la Palestine historique et celle d’aujourd’hui pour comprendre les intentions des bouchers de Tel Aviv, la dépossession complète du peuple palestinien.
            cela fait des années qu’on négocie pour quel résultat ? le soutien constant de l’occident aux criminels sionistes, une situation catastrophique dans les territoires occupés.
            Le grand tord des palestiniens à été de reconnaitre le régime fantoche d’israel, on ne négocie pas avec des terroristes, des assassins d’enfants, de femmes et de veillard, alors Lula ou un autre, ne changera rien à l’injustice fondamentale c’est à dire la création de l’entité sioniste sur les décombres de la société palestinienne.


            • miwari miwari 31 juillet 2009 21:21

              Mascarade que tout cela !

              Vous voulez la paix au proche Orient, c’est pas bien compliqué faites un embargo sur tout ce qui rentre et sort de « la première démocratie » de la région, attendait on va dire 6 mois (à part des oranges et des avocats ce pays ne produit rien de bien comestible) et ils vont se mettre pour une bonne fois cette fois-ci autour de la table de négociation.

              On a bien fait la même chose pendant 10 ans pour du pétrole et réduit une nation au moyen âge.

              Tout le reste n’est que de la m...


              • Tony Pirard 1er août 2009 17:55

                Lula ni connais histoire de leur propre pays... ! Que dirais savoir une histoire trouvée en 1948 ,quand les alliés dans un laps de calcule a donné comme cadeau à l’état Israel.. !.Tout a commencé erroné et si tout les deux côté ait la préoccupation d’ assayer à la table pour une conversation sans les intérets religieuse et économique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

walou


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès