Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bruits de Bottes !

Bruits de Bottes !

Alors même que les US et l'UE, partenaires au sein du « bloc occidental » dont l'OTAN et « l'Union Transatlantique » sont les instrument de coordination, ne peuvent plus être réellement appelés « démocraties »note ni même « états de droits »note, de sourds bruits de bottes nous parviennent.

OTAN - Guerres, pillages et destructions

Ces bruits nous viennent d'Iran bien sûr, pays dont depuis quinze ans il est dit quasi-annuellement qu'il est 'à quatre ans' d'avoir l'arme nucléaire. Malgré que tout donne à penser que ces campagnes successives ne sont que désinformation et partie intégrante de ce qu'il est convenu d'appeler des « opérations psychologiques », il ne faut pas oublier que des déploiements de troupes et des manœuvres militaires ont lieu. Nous ne citerons que cette information : un drone US RQ-170 violant l'espace aérien de la République Islamique d'Iran a été abattu ce 5 décembre 2011.

 

Voisine de l'Iran, la Syrie est depuis plusieurs mois la cibles d'attaques de différents ordres. Des groupes armés, dont de nombreux signes montrent qu'ils sont soutenus par des pays tiers, créent un climat de tension extrême, provoquant la mort de nombreuses personnes parmi les militaires et policiers syriens mais aussi parmi la population civile. Notons au passage que les demandes de changement et d'émancipation de sa population sont maintenant rendues largement inaccessibles.

 

La Syrie subit aussi des attaques médiatiques importantesnote de la part des états du « bloc occidental », attaques permettant les tentatives de déstabilisations économiques -dont on sait pourtant qu'elles affectent principalement les populations les plus faibles- que sont les sanctions internationales. Remarquons que les pays de la ligue arabe sont en pointe dans ce combat. Les dernières annonces concernant la Syrie, notamment par la France dont le Ministre des Affaires étrangères Alain Juppé déclara « Bachar est fini ! », sont la possibilité de création d'un « corridor humanitaire » et d'une « zone d'exclusion aérienne »note.

 

Autres voisins de la Syrie, autres désastres guerriers : à l'ouest, l'Irak est détruit pas une longue guerre et les diverses déstabilisations dont fut victime le pays ont créé des situations de chaos et engendré des violences interconfessionnelles tandis qu'à l'est, l'Afghanistan est, lui aussi, ruiné et en proie à de multiples violences. Rappelons que ces deux pays furent attaqués après des campagnes médiatiques usant et abusant du mensonge, transformant les journalistes en auxiliaires militaires chargés de la propagande de guerre. Le rôle de la presse ne semble pas avoir évolué sur ce pointnote.

 

La Libye, voisine de la Syrie, vient d'être détruite sous prétexte humanitaire par les troupes du « bloc occidental » agissant sous couvert de l'ONU, organisation ayant décidé de la création d'une « zone d'exclusion aérienne » et dont les batailles terrestres furent menées avec l'aide de leur soudard Qatari. Cette destruction est physique mais aussi sociale et de nombreux « groupes de guerriers » sont maintenant en possession d'armes dont on ne sait quelle sera leur finalité. Des risques certains existent qu'elles soient revendues à des groupes déstabilisateurs (AQMI,...) ou qu'elles continuent leur chemin vers l'un des nombreux endroits du continent africain ou les troupes de l'OTAN et de ses pays membres sont impliquées : Soudan, Somalie, Côte d'Ivoire, Yemen...

 

Ces bruits de botte nous viennent aussi de Russie. Directement menacée par l'implantation d'un « bouclier anti-missiles » (rappelons que cet ensemble que constitue le « bouclier » peut être défensif, mais aussi offensif, le simple fait de ne pas craindre de représailles d'un adversaire pouvant amener à la décision de lui mener bataille, y compris en utilisant les armes les plus destructrices. Rappelons aussi que le « bouclier » est constitué en lui-même de missiles), la Russie a annoncé qu'elle réagirait à ce projet par différents moyens dont, entre autres, une réaffectation de ses propres missiles. Les tentatives d'élargissement de la sphère d'influence de l'alliance transatlantique a conduit un général Russe à affirmer devant la Chambre Civile Russe "La Russie pourrait se voir impliquée dans un conflit dans lequel des armes de destruction massive seraient utilisées"note La Russie entrevoit aussi des difficultés sur son côté asiatique : « Les projets américains d'accroître leur présence militaire en Asie centrale et d'établir d'importantes bases militaires en Afghanistan inquiètent la Russie », a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov. "Par ailleurs, des informations arrivant périodiquement montrent que nos collègues américains veulent accroître leur présence militaire en Asie centrale", a-t-il fait savoir. note Les intérêts de ce même pays sont aussi menacés en Syrie et il a été annoncé que des bâtiments de la marine de guerre s'y rendraient prochainement note, officiellement sans lien avec les événements actuels. La Russie a encore de nombreuses autres raisons de se sentir atteinte dans ses intérêts ou d'être inquiète. Notons par exemple qu'un de ses ambassadeurs fut roué de coups par des douaniers car il refusait de donner sa « valise diplomatique ». Cela se passait fin novembre au... Qatar !note

 

Ces bruits de bottes nous viennent aussi de Chine, pays ayant acquis une puissance monétaire, technologique et militaire impressionnante le mettant en concurrence directe pour la domination globale avec l'autre grand acteur. « Il ne peut y avoir deux tigres sur la même colline » a dit Deng Xiaoping, qui rejoint par là les vues du stratège US et « conseiller hors cadre » de Barak Hussein Obama, Monsieur Zbigniew Brzeziński. Ce dernier se déclarant pour un leadership total des US et expliquant que « qui contrôle l'Eurasie contrôle le monde »note. La Chine, donc, s'est sentie obligée de donner de la voix publiquement ces dernières semaines suite à ce qu'elle perçoit comme des menaces du « bloc occidental ». « Le président chinois, Hu Jintao, a appelé la marine à être prête au combat et à poursuivre sa modernisation afin de sauvegarder la sécurité nationale, a rapporté l'agence d'information Chine nouvelle, mardi 6 décembre » d'après Le Monde. La Chine a aussi émis des avertissements très clairs, demandant à ce que cessent les opérations au Pakistan, son voisin, en déclarant : « l'intégrité territoriale et l'indépendance du Pakistan doivent être respectés !note ». Cette déclaration est comme pour joindre la parole au geste car, en mai 2011, la Chine avait déjà offert des avions de chasse au Pakistannote. D'autres opérations concernent son voisinage proche, comme le rapprochement des US avec la Birmanie ou le renforcement des capacités US en Australie. Le New York Times a publié un article le 16/11 à ce sujet où l'on peut lire : l'Australie doit être utilisée par l'armée étatsunienne «  comme un nouveau centre d'opérations en Asie » à partir duquel les États-Unis chercheront «  à se réaffirmer dans la région et affronter l'ascension de la Chine. »

 

Elle se sent aussi menacée par les opérations visant la Syrie et l'Iran et a d'ailleurs voté contre les résolutions de l'ONU visant la Syrie (rappelons que le conseil de sécurité est composé de trois membres du « bloc occidental » : USA, UK et France, d'un membre du « bloc civilisation orthodoxe » : la Russie et d'un membre du « bloc civilisation chinoise » : la Chine). Rappelons enfin qu'elle n'avait pas soutenu la résolution de l'ONU concernant la Libye et s'était abstenu lors de son vote.

 

Tous ces bruits de bottes ne seraient ils que l'annonce d'une intensification de la concurrence entre le géant de ce monde et ses outsiders ? Devons nous craindre une confrontation dont personne, et surtout pas les populations européennes, ne sortirait gagnant ? Pouvons nous accepter que l'on joue ainsi avec notre destinée ? De surcroit dans un jeu à somme très largement négative ? Nous vous laissons juge.

 

Écrit le 10 décembre 2011 pour Beez - Libreinfo

 

Notes et références

Note 2 : Ibid.

Note 3 : L'ensemble de l'appareil médiatique/appareil de propagande est mobilisé, comme l'attestent les faits relevés dans ce dossier. La manipulation est parfois grossière, comme lors de ce journal télévisé de la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone)

Note 5 : Voir différents média-mensonges et mensonges de guerre concernant ces pays et d'autres cas plus récents

Note 8 : http://english.pravda.ru/world/asia/06-12-2011/119857-qatar-0/ (Small Arab country slaps Russia in the face)

Note 9 : Voir « Le grand échiquier » (une analyse ici)


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • tanguy 14 décembre 2011 09:21

    Tout à fait... Au temps pour moi, l’Irak est à l’est... et je voulais signifier la proximité, Syrie et Libye ne sont pas voisins. Je vous promet de m’imposer une relecture plus vigilante lorsque je proposerai à nouveau un article...

    Sinon, je ne parle pas dans l’article des différents régimes présents dans le monde et de leur degré de brutalité ni des réactions à avoir par rapport à eux, il peut être bon d’ouvrir le débat et peut être d’autres contributeurs le feront ils. .

    Merci pour votre commentaire et votre vigilance.


  • bigglop bigglop 14 décembre 2011 20:01

    Bonsoir à tous,

    Merci @ Tanguy pour ce tout article et que je souhaiterais compléter en décrivant des mesures de dictature votées et mises en place aux Etats-Unis :

    La loi HR 1955 contre le Terrorisme Domestique :

    Dorénavant, lutter pour les droits des travailleurs, protester contre la destruction d’un écosystème, militer pour les droits des animaux ou tout simplement critiquer publiquement la politique du gouvernement… tout cela est équivalent à la menace que pose Al Qaïda. [Il s’agit d’abord des] anarchistes, sensibles à l’idée que le commerce international ne serait qu’un masque dissimulant les avancées du pouvoir global américain en matière économique, culturelle et politique. [Il s’agit ensuite des] activistes d’extrême droite, qui rejettent la perte de l’identité individuelle qu’ils associent aux mouvements internationaux de population, de biens et de capitaux ; qui s’opposent à la concentration du pouvoir que la globalisation entraîne et qui tiennent la globalisation pour une conspiration menée par les Etats- Unis d’Amérique, dans l’intérêt des capitalistes juifs. [Il s’agit enfin des] environnementalistes radicaux qui dénigrent désormais de manière routinière le pouvoir des entreprises et le capitalisme (ainsi que le gaspillage discrétionnaire de ressources qu’ils emportent) en les désignant comme la plus grande menace pesant sur la planète et la vie qu’elle accueille. Le rapport de la Rank Corporation stipule en effet :

    Le mécontentement croissant généré par diverses décisions américaines en matière de relations internationales pourrait mener à l’émergence d’une nouvelle frange de gauche au sein de la société américaine qui serait susceptible de se coaliser contre le << big business >>, le << big money >>, le pouvoir des entreprises et le détachement du gouvernement…

    La désobéissance civile pourrait être dirigée contre le capitalisme global, la vénalité des entreprises et les intérêts de conglomérats comme Boeing, Microsoft et Sears…

    L’AG recèle clairement une menace pour les intérêts du secteur privé et spécialement pour les entreprises multinationales les plus larges …

    Mais aussi l’Internet est visé par ce rapport (je vous renvoie au débats sur l’ACTA)

    L’Internet a aidé à faciliter la radicalisation violente, la violence idéologique et le processus de terrorisme domestique aux Etats-Unis en permettant l’accès des citoyens américains à de larges et constants courants de propagande liés au terrorisme.

    Cette loi HR 1955 a été complétée par ma loi HR 645 du 22 janvier 2009 sur les camps FEMA :

    Officiellment, cette loi et ces camps doivent être utilisés pour des situations de crises comme une catastrophe écologique nucléaire, immigration massive incontrôlée.

    Mais dans la réalité, il s’agit de créer des installations civiles, dans des bases militaires sous administration militaire, pour accueillir les personnes relevant de la loi HR 1955. Le meilleur exemple est Guantanamo, avec toutes ses dérives (interrogatoires renforcés, waterboarding,.....)

    Donc pourraient rentrer dans ce cadre les participants des manifestations du mouvement OCCUPY, mais aussi toutes personnes participant à une révolte de la faim, contre l’oligarchie à la suite de la crise économique, sociale, financière déclenchée par la crise des subprimes.

    Plus de 40 millions d’américains survivent avec des bons d’alimentation. 14 millions d’enfants vivent dans des familles considérées comme pauvres, 6,2 millions viveent dans une extrême pauvreté (revenus inférieurs 50% du seui de pauvreté)

    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2010/07/09/Les-Etats-Unis-et-la-guerre-aux-enfants- :-un-quart-d-entre-eux-vit-dans-le-d%C3%A9nuement

    Dès qu’une personne est arrêtée et internée dans un camp FEMA, elle est placée sous la juridiction militaire

    Cette loi permet de militariser les poursuites civiles et suspend le POSSE COMITATUS ACT qui interdisait à l’Armée d’intervenir dans les décisions du gouvernement civil, de la Justice et dans les procédures judiciaires.

    Pour plus de détails :

    Loi HR 1955 :

    http://www.crashdebug.fr/index.php/divers/2497-usa-vote-de-la-loi-hr-1955-criminalisant-toute-dissidence-politique

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article577

    Loi HR 645 :

    http://www.renovezmaintenant67.eu/index.php?post/2009/05/21/USA%2C-guerre-civile-HR-645%2C-Loi-du-22-janvier-2009-sur-Camps-d-internement-dans-les-bases-militaires





  • Robert GIL ROBERT GIL 14 décembre 2011 09:11

    L’OTAN continue d’étendre ses frontières aux portes de la Russie, quiconque regarde une carte comprend immédiatement le but du développement des bases américaines et de l’OTAN, l’encerclement de la Russie et de l’Iran, et le projet de couper les routes d’approvisonnement de la Chine.....
    Voir ;
    http://2ccr.unblog.fr/2011/12/12/mare-nostrum-le-lac-de-l%E2%80%99otan/


    • Horatiu Russin Horatiu Russin 14 décembre 2011 09:32

      Voyons-donc ! Vous parler seriuesement ?


    • katalizeur 14 décembre 2011 14:23

      le peuple palestinien a aussi soif de printemps.

      ..a quand le bombardement d’yzrahell ?


    • Croa Croa 14 décembre 2011 23:37

      Ceux qui moinssent Tipol devraient se dire que les émoticones ne sont pas là pour faire seulement jolie  smiley


    • katalizeur 14 décembre 2011 12:44

      bonjour @ l’auteur

      merci pour cet article, juste une rectification qui je crois a ou aura son importance dans les semaines et mois a venir :

      le drone RQ- 170 n’a pas été abattu, mais pris en charge électroniquement par l’armée iranienne, qui a pu pénétrer le système étasuniens...cette rectification peut paraitre anecdotique, elle ne l’est pas car ce coup d’eclat remet ou remettra a terme la doctrine des atlanto-sionistes..du technicisme tout puissant ( voir http://www.dedefensa.org/article-la_moisson_iranienne_et_russe_et_chinoise_du_rq-170_14_12_2011.html )

      l’empire n’a jamais gagné une guerre ormis a panama , genade , qui sont les exceptions qui confirme la regle...


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 14 décembre 2011 23:13

        Bonjour Katalizeur. Content de vous lire à nouveau.

        Je pense pouvoir confirmer cette information. L’opération a été facile : les protocoles de communication entre le drone et la base sont basés sur des algorithmes de cryptage déjà élucidés. Les communications vidéo des drones d’afghanistan ont déjà fait le tour de la toile après avoir été visitées un grand nombre de fois par des hackers de tous pays.

        Il faut noter que c’est la même chose pour le matériel israélien, dont le Hezbollah s’amuse à regarder les caméras de capture comme s’il s’agissait d’une série télévisée. C’est d’ailleurs ainsi qu’ils ont pu capter en 2005 les images du drone israélien qui faisait du repérage sur le trajet du convoi de Rafic Hariri, juste avant son assassinat. Comment ? Non, je n’ai pas dit ce que vous avez cru entendre ! smiley

        Leurs drones sont construits par des avionneurs, pas des informaticiens. Et leurs NDA leur interdisent d’en embaucher des bons. Northrop-Grumman, Boeing, sont des naïfs complets en sécurité informatique.

         


      • Croa Croa 14 décembre 2011 23:56

        « Leurs drones sont construits par des avionneurs, pas des informaticiens. »

        Je ne suis pas d’accord. Si cela était il y a longtemps que les drones seraient renvoyés à l’envoyeur tel des boomerangs mais pour le moment ils font encore mal là où l’OTAN les envoie.

        Ceci dit aucun système radio n’est infaillible et toutes les clefs de cryptages sont faites pour être cassées un jour. Lorsqu’elles le sont on en fabrique de plus solides... Et ainsi de suite !

        A priori les jouets de l’OTAN devraient garder de l’avance malgré ce genre d’incident tout à fait normal finalement ! (On ne peut pas en être sûr à 100 % évidemment.)


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 15 décembre 2011 00:25

        Bonjour Croa,

        Etant moi-même informaticien, et sachant sur ce sujet précis de quoi on parle, je peux vous assurer au contraire que ce genre d’incident est tout sauf normal, d’une part, et que l’indigence des moyens de protection techniques des communications de l’armée de l’air américaine et dans une moindre mesure israélienne est un fait avéré bien connu d’une certaine communauté d’informaticiens.

        Je le répète : si leurs drones ne sont pas détournés, ce n’est pas parce que personne ne sait le faire, mais parce que peu l’osent.

        J’ai bien conscience d’user ici d’un argument d’autorité, chose très mauvaise en rhétorique, mais malheureusement et à moins de me lancer dans une démonstration technique qui va nous emmener loin, c’est le seul que je puisse vous servir : il est donc à prendre ou à laisser, simplement je le dis, faites-en ce que vous voudrez. smiley


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 15 décembre 2011 00:37

        D’autre part, quand l’un de ces avions décolle, vous avez à peu près une heure pendant laquelle il est possible de le détourner avant d’atteindre son objectif. Or personne ne sait prédire quel engin sera envoyé pour quelle mission, puisque les missions précisément sont secrètes. Les contre-mesures relèvent d’une partie de pêche à la ligne.

        Un flux vidéo non crypté sur un drone US à 4.5 millions de dollars pièce, lisible avec un logiciel à 26 dollars, voyez vous-même :

        http://www.bestofmicro.com/actualite/27373-piratage-drone.html

        Quand une de ces bestioles décolle, vous avez une heure pour lancer une contre-mesure. Si les communications hertziennes sont difficilement piratables (un schéma du type man-in-the-middle ne peut être envisagé sans oblitérer l’un des émetteurs), il est par contre largement plus facile d’opérer au niveau de la partie non-hertzienne, et c’est ce que font le Hezbollah et l’Iran (et, il va de soi, les Russes, les Chinois, et une bonne douzaine d’autres Etats depuis des années).

        Permettez-moi donc d’enfoncer le clou. smiley

         


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 15 décembre 2011 00:47

        Je cite l’article, au cas où cela ne serait pas assez clair :

        « Depuis cette nouvelle, l’US Army indique rechercher un système permettant de crypter cette communication. »

        Appliquer un cryptage à un flux de données est l’une des opérations les plus triviales qui soient pour un programmeur informatique. Vous avez bien lu : l’U.S. Army recherche un système permettant de crypter.

        « Heu, oui, oui, on va crypter ça. On sait pas comment on fait, mais on y travaille. »

        Ce n’est pas moi qui le dis : c’est eux.

         


      • ykpaiha ykpaiha 14 décembre 2011 16:16

        Petits compléments :

        Le drone RQ- 170 aurait non seulement été détourné mais aussi c’est son support satéllite qui aurait été hyjacké
        De plus il semble que des brouilleurs advobava fournis dernierement par la russie soient efficaces dans cette affaire.

        Dans le cadre de la réponse du cocu, la Russie n’ai plus envie de porter des cornes au Kossovo.

        De plus l’Ukraine, la Biélorussie semblent tourner le dos a la CEE préferant lorgner vers le marché commun centr’européen,(relance du marché Eurasiatique) voulu par tonton Putin.
        Ne parlons meme plus du gazoduc otanisé par l’efficacité russe..

        Les signes que Russie et Chine n’ont plus trop envie de se laisser marcher sur les pied par les foutracs de l’OTAN, sont nombreux, nous voyons devant nous s’élever de nouvelles alliances ou les US sont totalement dépassés.

        Meme le prix nobel oscarisé de circonstance en rajoute dans l’extreme deliquescence de leur pouvoir en votant des lois pemettant l’incarceration sans proces.

        Le danger vient donc paradoxalement de la faiblesse de plus en plus pataude du camp US qui n’aurait a terme pas d’autre choix qu’un va-tout.

        Avant de disparaitre les petits chefs de petit Sarko peuvent faire encore beaucoup beaucoups de mal.


        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 14 décembre 2011 23:29

          Bonjour Youkraïna,

          Je suis globalement d’accord avec votre analyse, mais pourriez-vous me dire comment vous justifiez ceci :

          « De plus l’Ukraine, la Biélorussie semblent tourner le dos a la CEE préferant lorgner vers le marché commun centr’européen,(relance du marché Eurasiatique) voulu par tonton Putin.
          Ne parlons meme plus du gazoduc otanisé par l’efficacité russe.. »

          Connaissant Loukachenko, dernier bolchevik d’Europe, je doute qu’il se jette dans les bras de la Russie, même si Poutine lui fait des appels du pied. J’en doute pour des raisons idéologiques. Ce dirigeant est authentiquement issu du prolétariat et allergique à tout ce qui ressemble de près ou de loin à une économie libre de marché.

          Et concernant l’Ukraine (votre patrie ?), même s’il est clair que la population russophone verrait d’un bon oeil une plus forte intégration avec la Russie, c’est compter sans la moitié ouest du pays, où le sentiment nationaliste est le plus fort, et le souvenir de l’Holodomor encore cuisant.

          J’aimerais donc savoir ce qui vous fait dire ça. smiley

           


        • ykpaiha ykpaiha 15 décembre 2011 19:57

          Bonsoir désolé je n’avais pas vu votre commentaire.

          Oh pour les liens et les infos je crois qu’ils deviennent pléthore.
          De la mise en cause de la révolution orange par l’emprisonnement de son « égerie »
          Des accords de transit sur le gaz
          Des condamnations sans véritable retour des agissements de la CIA
          etc ...
          Mais en bref ce qui est confondant et surtout significatif c’est la mise a profit du mirroir aux alouettes que représentait l’UE avec des vues purement stratégique dans lesquelles le pentagone a essayer d’usurper le pouvoir avec la fin que l’on connait, faisant ; comme de coutume, allégation de fascisme ou de brutalité.
          Que la Russie soit un ours ce n’est pas tres nouveau, et qu’une grande partie des populations locales se méfient de l’idéologie ’Sovietisante« et est bien naturel (hollomodor est tres présent dans les mémoires).
          Par contre nier le fait historique des ponts que représentent ces nations entre est et ouest n’est pas non plus tres viable et ce indépendemment des minorité présentes.
          D’autres bien avant ont lorgné sur ces contrées (pologne,prusse etc) la russie en arrivant a se »pacifier« cad propser une alternative a nos turpitudes, peu largement jouer ce role faisant émerger une sorte de »concordat« genre »Uniate« 
          C’est si j’en crois les evenements actuels ce que putin essaye de faire et l’opportunité lui est offerte par nos propres insufisances (car la suffisance n’est plus vraiment du coté Kremlin).
           Il est dans ce cadre significatif de remarquer l’assaut burlesque des »golos" qui en représentant 8% du corps électoral s’est érigé defenseur des droits de l’homme et des marguerites.
          N’oublions pas le reve putinesque (ou Gaulien) d’une europe de l’atlantique a l’oural (ou Moscou-berlin-Paris) que le couple Merkosy freinent des 4 fers.

          Plus notre petit chape-au-tant se delitera plus cette perspective se fera, et se fait sous nos yeux
           


        • ThomasRabino 14 décembre 2011 16:53

          Comme cela a été dit, l’Iran est l’objet d’un encerclement militaire en règle. 

          Les Etats-Unis ne peuvent se permettre de laisser subsister hors de leur contrôle une telle réserve de pétrole, comme l’Irak d’ailleurs, qui avait signé des pré-contrats d’exploitation avec des compagnies chinoises, russes et... françaises.

          Reste que l’opinion américaine, très marquée par le désastre irakien, n’est pas prête à cautionner un nouveau déploiement de troupes au sol (le traitement de la Libye le montre bien), du moins si l’on en croit les sondages. Ces mêmes sondages montraient d’ailleurs qu’au plus fort de la fièvre patriotique de mars-avril 2003, moins de 25 % de la population cautionnait les menaces que proférait Rumsfeld à l’encontre de l’Iran (Sondage CNN/USA Today/Gallup du 10 avril 2003, cité in Jeffrey M. Jones, « Public Sees Much Work for US as War Nears End », Gallup News Service, 11 avril 2003)


          Pour autant, la situation est, sur le plan des mentalités américaines, assez différente des années qui ont suivi le Vietnam et la plus grave défaite militaire du pays. Désormais, l’armée est professionnalisée (depuis 1973), et l’idéologie militariste n’a fait que se renforcer grâce aux nouveaux canaux de diffusion que constituent d’innombrables chaînes de télévision (séries et films tournés avec le soutien du Pentagone, publicités à la gloire des soldats, reportages confectionnés par les services de propagande de l’administration et diffusés comme des informations journalistiques...), les jeux vidéo de guerre (America’s Army, Kuma War ou Battlefield qui fait évoluer ses joueurs dans les rues de Téhéran), la tradition de variété patriotique (Daryl Worley et ses succédanés), sans même parler du sport et des partenariats qui lient l’armée aux grandes fédérations ), etc.

          En bref, la campagne médiatique actuelle, similaire à celle qui cibla l’Irak (jusqu’à l’invention d’une connexion Iran-11 septembre 2001), doit, à terme, faire basculer l’opinion vers un soutien à une guerre d’Iran, d’autant plus facilement que la seule condition de ce soutien est, pour les Etats-uniens et toujours selon les sondages, l’attestation d’une volonté iranienne de se doter de l’arme atomique... Restera alors à rappeler l’affaire des otages de l’ambassade de Téhéran (en 1979, les pancartes « let’s bomb Iran fleurissaient dans les défilés »patriotiques« ), de souligner la présence du pays parmi ceux de »l’Axe du Mal« , et d’en inventer d’autres, dans la lignée des couveuses koweitiennes.
          Il semble d’ailleurs probable qu’un soulèvement de la population iranienne serve de prétexte à une nouvelle intervention humanitaire, rendue possible par les retraits d’Irak et d’Afghanistan.

          Pour s’en convaincre, il suffit de lire les »manifestes" du Project for a New American Century consacrés à l’Iran, qui rappellent furieusement ceux produits par ce think tank à partir de 1998. D’ici cinq à dix ans - le temps pour le pouvoir de jouer sur l’amnésie populaire et à la propagande de marquer les esprits au fer rouge, l’Iran devrait subir le sort réservé à l’Irak.


            • TSS 14 décembre 2011 18:30

              les USA ont 1 pied dans le vide et l’autre sur une planche savonnée et comme

              ils ne veulent pas couler tous seuls ,ils tentent d’entrainer le monde dans un

              conflit generalisé avec la complicité active de leur ame damné Israël  !!


              • Croa Croa 15 décembre 2011 00:02

                Comme complice actif il y a surtout notre Naboléon  smiley


              • suumcuique suumcuique 14 décembre 2011 19:38

                Les armées, jusqu’à une époque relativement récente - avant 1945 - s’annonçaient toujours en fanfare, ce qui laissait le temps aux adversaires, militaires et civils, de se préparer, les uns à riposter, les autres à fuir. Les « bruits de bottes » que stigmatise avec la sensiblerie consommée qu’on lui connaît le communiste Jean Tenenbaum, dit Ferrat, - ces « bruits de bottes » qui font frémir les romantiques de tout poil - sont, du point de vue de la civilisation, un plus et non un moins.


                Aujourd’hui, dans la guerre, plus de bruit, même pas de bottes, juste un Yankee, un plouc, qui, de son avion aussi furtif que possible croisant à 8000 mètres d’altitude, tue, mécaniquement, en faisant aussi peu de bruit que possible. 

                On n’arrête décidément pas le progrès - ni l’angélisme. 

                • Croa Croa 15 décembre 2011 00:08

                  « s’annonçaient toujours en fanfare, »

                  FAUX
                  . Les choses semble juste plus claires après, aujourd’hui comme hier. C’est d’ailleurs pour ça qu’en 40 la France n’était pas prête à faire une guerre.


                • loire42 loire42 14 décembre 2011 19:39

                  La démocratie fout le camp

                  La patrie fout le camp

                  La paix fout le camp

                  L économie fout le camp

                  ........ Alors on doit se raccrocher a l idée que le monde futur sera, devra, être meilleur.

                  PAS LE CHOIX, sinon plus d espoir .....


                  • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 14 décembre 2011 23:16

                    Il le sera, car nous y veillerons. N’est-ce pas ? smiley


                  • Croa Croa 15 décembre 2011 00:13

                    Un monde meilleur ?

                    Assurément, la paix des cimetières...

                    Il n’y a pas erreur ! 


                  • bert bert 15 décembre 2011 00:22

                    on préfère les baskets et la musique

                    c’est une « special » dédicace pour le jolie drone !
                    merci pour l’article ;o)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

tanguy


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès