Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bruxelles officiellement flamande (sur le web)

Bruxelles officiellement flamande (sur le web)

Par petites touches, l’extrême-droite flamande tisse sa toile autour de la Capitale.

Il y a quelques semaines, de troublants changements sont survenus chez mon fournisseur de statistiques internet, auquel je dois pour l’essentiel les détails sur l’origine des visiteurs de mon misérable blog (à date, tout de même près de 200 pays, plus de 1.200 régions et 12.000 villes).

Dans ses bases de données géographiques (gérées comme beaucoup d’autres par DomainTools / Name Intelligence, Inc. depuis Bellevue, WA), les noms de ville sont généralement libellés en Anglais (ce qui explique que Bruxelles apparaisse comme "Brussels"), et les régions sous leur appelation nationale.

Pour la Belgique, les provinces flamandes et wallonnes ont toujours figuré dans leur langue respective. Or la Région de Bruxelles-Capitale a très récemment été changée de "Bruxelles" pour la version flamande ("Brussels Hoofdstedelijk Gewest").

Dans un contexte aussi explosif, ce changement ne peut qu’avoir été le fruit de manoeuvres politiques de l’extrême droite flamande qui, Vlaams Belang en tête, cherche par tous les moyens à déclencher l’indépendance des Flandres belges tout en y ajoutant cette région capitale à tous les niveaux... mais officiellement, historiquement, culturellement et fondamentalement francophone.

Leur stratégie d’encerclement, de guerre psycho-démographique et de colonisation en douceur par un nettoyage écono-ethnico-immobilier ressemble en bien des points à celle menée sur Jérusalem-Est par l’extrême droite israélienne.

Cette apparemment insignifiante altération d’un référentiel internet majeur me fait aussi penser au feuilleton Dokdo de cet été (les ultra-nationalistes japonais obtenant une modification, heureusement annulée par la suite, des bases de données du US Board of Geographic Names à propos de la Corée - cf "Korea on the Rocks Part II").

Vigilance, vigilance...

---
initialement publié sur blogules.

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 12 décembre 2008 10:37

    il fallait lire "historiquement, culturellement et fondamentalement francophone"


    • Médiateur Médiateur 12 décembre 2008 11:37

       C’est corrigé.


    • ZEN ZEN 12 décembre 2008 11:39

      Bonjour Stéphane,

      "Contexte explosif" , oui. 
      Je suis triste et inquiet pour mes voisins
      A mon avis , le processus de balkanisation en projet est insoluble et risque de déboucher sur des drames à nos portes...

      Avec un redoutable problème à la clé :l’imbroglio BHV (Bruxelles- Hal-Vilvorde)...
      Situation surréaliste et bloquée , population résignée ou fatiguée, royauté impuissante, négociations au point mort, Bruxelles sans voix : toutes les conditions semblent réunies pour créer une situation irréversible, que souhaite une minorité flamande active et certains groupes ethnicistes européens fort actifs

      La crise belge, une prophétie autoréalisatrice :
      "La Belgique traverse, depuis plus d’un an, une crise existentielle. Le 10 juin 2007, le parti flamand Christen-Democratisch en Vlaams (CD&V, démocrate-chrétien et flamand), associé aux nationalistes flamands de la Nieuw-Vlaamse Alliantie (NVA), remportait les élections. Son homme fort, Yves Leterme, « Monsieur 800 000 voix », était propulsé premier ministre, avec, en guise de cadeau empoisonné, un programme singulier : scier la branche sur laquelle il s’asseyait, soit démanteler le pouvoir fédéral (l’Etat) au profit des entités fédérées (les Régions et/ou Communautés)..."

      BHV, les lettres sans réponse

      Cloisonnement identitaire entre Flamands et Wallons

      Lalibre.be, le débat est en ligne

      La Belgique en sursis ?


      • stephanemot stephanemot 12 décembre 2008 13:06

        hello ZEN

        le paysage n’est effectivement guere follichon...

        bien a toi


      • non666 non666 12 décembre 2008 11:49

        Séparer Bruxelle qui est francophone à 90¨% de la wallonie n’est pas neutre.

        Les interets germaniques sont tous ligués contre la francophonie dans ce coin.
        Angles, Neerlandais et Yankees oeuvrent de concert pour empecher toute remise en cause des frontières imposées par les anglais après waterloo.

        Pour les anglais et les yankees, Bruxelles est un pietinnement de l’influence fançaise sans risque.
        C’est aussi une façon de flatter les Bruxellois en faisant de leurs ville la "quintuple" capitale
        (Region en elle-meme, capitale des flamands , capitale de l’Europe , capitale de la Belgique , capitale de l’Otan)

        Or dans cette Histoire, les anglais ont joué un role trouble.

        1) ils ont créée de toute piece cet Etat belge, comme ils ont créés le koweit (ou pour les Yankees la creation du panama) et pour les meme raisons :
        Organiser la division d’une zone unifiées culturellement autour de leur "ennemi" (la France pour la Belgique)

        2) En organisant le vote, un vendredi après midi , au moment ou les francophones étaient parti en week-end , sans inscription préalable à l’ordre du jour du transfert du parlement de Strasbourg à Bruxelles.
        Or les Anglais etaient entrés en Europe quelques années avant seulement.

        3) En soutenant avec les yankees, l’installation du siege de l’Otan en region francophone pour augmenter les conflits d’interets entre pays francophones.
        Le siege de l’Otan sert de moyen de chantage sur toute volonté d’indépendance militaire europeenne d’un pays fondateur très intégré dans l’Union europeenne.

        4) Le vlaam block sert d’agent interieur a ces interets en provoquant en permanence les francophones.

        Les manifestations du Girdle (la ceinture) sert de demonstration de l’etat de fait imposé progressivement d’un encerclement de bruxelles par les colons germaniques. 
        Il pretend empecher le retour en arriere que le developpement de Bruxelles etait en train de creer.
        Ces manifestations ressemblent furieusement à celles des orangistes en Irlande occupée.,et ce n’est pas un hasard.

        Il y a 20 ans de mysterieux "tueurs du Brabant wallon" ciblerent une chaine de supermarché pour une serie de hold up sanglant.
        Quelques mois plus tard ils abandonnerent leurs armes, le fruit de leurs vols, devant des temoins , dans un fleuve.

        Quel criminel vole pour ne pas profiter du fruit de son crime ?

        Le seul lien logique de cette affaire etait le fait que la famille qui dirigeait ce supermaché avait un de ses memebres qui soutenait un rattachement de la wallonie (et de Bruxelles...) à la France comme 23 eme region.
        Pour les Yankees, se faire virer du Trocadero par la France puis de la périphérie de bruxelle etait inacceptable... Aujourd’hui au contraire , ils poussent à une independance d’une Flandre etendue, puisqu’elle comprends désormais , comme par hasard, la zone de l’etat major de l’Otan...

         Ils sont les seuls a avoir un mobile pour ces attentats sur le sol d’une puissance amie.
        Ceci dit, ils feront pire le 11-09 !


        • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2008 18:00

           

          Non666,


           

          Le « Point » (version belge) a un article qui remet la question du rattachement de la Wallonie à la France. J’ai bien aimé la finale. Refaire la Belgique serait de la folie. Une plus grande folie serait aujourd’hui de la détruire.

          L’anglais a été proposé comme 3ème langue à Bruxelles. Comme si cela ne se faisait pas encore dans la pratique des travailleurs qui ont beaucoup d’employeurs internationaux.

          A mon avis, ce serait bien plus rentable. Je l’avais proposé à notre fla-wallon Aernoudt, puisque être bilingue français-flamand était assez rétro dans une capitale comme la nôtre. Il ne m’avait jamais répondu.

          Les idées des « tueurs du Brabant wallons » m’ont fait réfléchir. Je me demande si on trouvera quelque chose dans cette tentative de déstabilisation du pays.


        • stephanemot stephanemot 13 décembre 2008 01:10

          Montreal devient Anglophone, mais l’Anglais est une langue officielle du Canada.

          L’Anglais langue officielle de Bruxelles, c’est un echec culturel et politique pour tout le monde.

          Je me demande si des statuts supranationaux ne vont pas finir par emerger pour des villes comme Jerusalem, meme si cela revient quelque part a de l’expropriation.


        • non666 non666 13 décembre 2008 22:08

          Jerusalem a DEJA un statut international....

          Il n’y a que les israeliens pour croire qu’elle est leur capitale et leur exclusive propriété !

          D’un autre coté quand on s’approprie les parchemins de la mer morte et qu’on les livre a des "scientifiques" qui sont aussi et surtout des chefs religieux , dans un "laboratoire" qui est gardé comme une base militaire, on est surement pret a tout.




        • ZEN ZEN 12 décembre 2008 12:24

          Voici clairement exprimées les intentions de certains groupes autonomistes , avec le soutien d’une partie du patronat flamand

          destexhe.blogs.com/dossier/2006/06/in_de_warande.html


          • stephanemot stephanemot 13 décembre 2008 02:30

            si les separatistes ont le vent en poupe c’est parce que les enjeux economiques sautent aux yeux. ils trouvent un echo aupres des extremistes neerlandais au nord, et le soutien de lobbies influents et affluents.

            a la difference de la ligue du nord italienne (la aussi, volonte de larguer des regions economiquement faibles), le mouvement peut se fonder sur un discours culturel / linguistique fort.


          • charmord 12 décembre 2008 13:52

            Il n’y a pas la moindre raison de suspecter un "coup" de l’extrême droite flamande à un tel niveau. C’est à la discrétion du fournisseur de données de le mettre en Français ou en Néerlandais puisque la Région de Bruxelles-Capitale est une région au régime bilingue.

            Par ailleurs, je ne vois pas en quoi le recensement des Régions au niveau de ce fournisseur donnerait un caractère officiel au caractère flamand de Bruxelles, sachant en outre que Bruxelles est la capitale de la Flandre, peut-être l’ignorais-tu, et ce depuis les premières réforme de l’état en un état fédéral ?

            Par ailleurs, la stratégie que tu prêtes à la Flandre d’annexer Bruxelles (c’est à dire en fait de la rendre excusivement flamande) est totalement irréaliste, pour qui connaît un peu le contexte législatif, institutionnel et politique de la Belgique.

            Crois-tu vraiment que le vlaams belang puisse peser d’un quelconque poids dans une région certes bilingue mais occupée en immense majorité par des francophones devenus particulièrement vigilants, y compris au niveau de la classe politique.

            Le probabilité qu’un tel scénario se réalise est de l’ordre du zero absolu, soit très proche de celui qui prête l’intention à la Flandre de se séparer, en laissant tomber Bruxelles (en particulier en ces temps de crise où la Flandre est plus durement touchée que la Région Wallonne), dont les flamands n’ignorent pas qu’ils tirent des revenus considérables...

            Dernière chose : Je ne suis pas sûr de bien comprendre le terme "guerre psycho-démographique". En définitive, je remarque qu’il faut ne pas être belge pour penser qu’un conflit majeur puisse survenir dans ce coeur de l’Europe...

            Bref, j’ai peur qu’une nouvelle fois, tu te sois aventuré en territoire inconnu ou en tout cas fort mal balisé. Que cela ne devienne pas une mauvaise habitude.


            • stephanemot stephanemot 13 décembre 2008 01:36

              c’est l’hopital qui se moque de la charité :

               smiley

              vous dites que la "probabilité qu’un tel scénario se réalise est de l’ordre du zero absolu".

              peut-etre et je l’espère, mais au moins c’est un objectif clairement affiché... et cette probabilité dépasse largement celle des thèses "9/11 truthers" (pour ne pas vous froisser je reprends votre jargon, je n’ai pas employé le terme de révisionniste)



              PS : effectivement, vous n’avez "pas compris" - il ne s’agit évidemment pas d’un conflit classique (ex au sens militaire du terme).


            • charmord 13 décembre 2008 10:02

              Tu sors du sujet et l’on peut le comprendre au vu des inepties que contient ton article.

              Partir de la langue de données d’un fournisseur internet pour conclure à la flamandisation officielle de Bruxelles qui est par ailleurs la capitale de la Flandre autant qu’une Région bilingue depuis plus de 20 ans, il fallait l’oser tout de même...

              Tache d’être plus sélectif dans tes choix d’articles car les deux derniers publiés sur Agoravox sont tous de même des modèles de grand n’importe quoi.

              Crois moi si les demandes de reouverture de l’enquête du 11 septembre étaient fondées sur des arguments aussi évidemment erronés et tronqués que ceux que tu as mis en exergue dans ton dernier article, on en serait pas au point de scepticisme ou nous en sommes dans les sondages...

              Bon allez, c’était juste un petit conseil pour éviter de te ridiculiser une nouvelle fois... 

               


            • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2008 14:20

               @L’auteur,

               Je crois qu’il y a mauvaise interprétation. Les Flamands ont tout à coup trouver intéressant que l’anglais soit la troisème langue de région bruxelloise (comme si cela ne l’était pas depuis longtemps)
               Pour une fois, je vois un pragmatisme intéressant du côté flamand.
               Sur le web, quand on choisit la Belgique, il faut entre temps choisir entre 2 langues et alternativement, l’une ou l’autre est présentée en préambule pour n’avoir pas qu’un écran avec une question de langue. Time is money. smiley


              • stephanemot stephanemot 13 décembre 2008 01:21

                les separatistes veulent affaiblir le bastion bruxellois par tous les moyens et celui-ce semble le plus efficace.


              • TSS 12 décembre 2008 14:39

                la montée de la droite extrème pour ne pas dire extrème droite est un fait avéré dans l’Europe entière... !!


                • Bois-Guisbert 12 décembre 2008 15:21

                  Par petites touches, l’extrême-droite flamande tisse sa toile autour de la Capitale.

                  C’est-à-dire que la course est engagée avec la communauté musulmane... Connaissant le meilleur, je n’ose pas dire "Que le meilleur gagne", parce que je ne suis pas sûr que le meilleur va gagner, si on en juge par la folle complaisance wallone face à l’invasion en provenance du tiers monde.


                  • SDM 94 SDM 94 12 décembre 2008 23:52

                    juste un témoignage :

                    J’ai passé quelques jours à Bruxelles le mois dernier et, dans mon hôtel, les seules chaines francophones étaient France 24 et TV5 Monde. Il y avait toutes les chaines flamandes et allemandes possibles et imaginables, plusieures chaines anglaises et de nombreuses chaines internationales, y compris en arabe...
                    ...mais aucune chaine de la RTBF !!!

                    Ils auraient mis un panneau à l’entrée "interdit aux chiens et aux Wallons" que cela n’aurait pas été déplacé...


                    • L'enfoiré L’enfoiré 13 décembre 2008 10:38

                      SDM94,

                       Pourrais-je avoir le nom de l’hotel ?
                       Probablement un hotel avec consonnances exotiques ? Connecté avec des paraboles ou TNT ?
                       C’est absolument faux pour les autres. Le cable nous permet plus de 50 chaines de toutes les origines avec entre autre en français RTBF1, LA2, RTL-TVI, TF1, France2, France3, France4, France5, FrancO, France24, AB3, AB4, LCI, Canalz, ARTE, TV5, Euronews, LibertyTv, MGM, MTV, M6, Télé Bruxelles, ...
                       Faut payer un prix raisonnable quand on va à Bruxelles et pas choisir un bouge. Peut-être aussi rentrer un peu moins rond aussi, pour encore savoir comment fonctionne la télécommande. 
                       smiley


                    • Pierre Pierre 13 décembre 2008 12:42

                      @L’enfoiré.
                      Votre message n’est pas très diplomatique pour SDM 94 alors qu’il a probablement raison. Son hôtel se trouvait certainement dans la périphérie mais il ne pouvait pas le savoir vu qu’il n’est apparemment pas Belge.  Voila un exemple des milliers de tracasseries que subissent les habitants des communes limitrophes qui sont souvent à large majorité francophone et à qui on interdit l’usage du français.

                       


                      • L'enfoiré L’enfoiré 13 décembre 2008 13:09

                        Bonjour Pierre,

                         Désolé pour mon manque de diplomatie, mais quand je vois ce genre d’information, mon sang ne fait qu’un tour. Il est vrai que si son hotel se trouvait dans la périphérie et dans la région flamande, il est probable que le français n’est plus la langue d’usage. Je me devais de rectifier, c’est tout.
                         Bruxelles et sa région sont bilingues, mais il faut faire très peu de kilomètres pour sortir de l’enceinte.


                      • SDM 94 SDM 94 13 décembre 2008 19:37

                        Non il était en plein centre ville : j’étais en séminaire au Dominican juste derrière le théatre de la monnaie...


                      • stephanemot stephanemot 14 décembre 2008 01:34

                        bizarre : The Dominican (en Anglais ds le texte) est gere par le groupe Carlton

                        pas de doute en revanche pour les instituts prives interdisant le francais et finances a fonds perdus par des separatistes.


                      • stephanemot stephanemot 14 décembre 2008 01:45

                        euh...

                        ce carlton qui a fait le choix de l’Anglais est un groupe neerlandais (filiale du quebecois (!) Hotel Management International - pas de The Ritz-Carlton Company, L.L.C.), et cet hotel son seul etablissement sur le continent en-dehors des pays-bas (7 ned, 2 eng, 1 sco, 1 bel).


                      • Sido 14 décembre 2008 23:24

                         Bonjour à tous, c’est la première fois que j’interviens sur ce site que je lis depuis un bout de temps. Et comme je lis beaucoup d’inepties sur ce fil, je me permets d’intervenir.

                        Lorsque vous dites que Bruxelles est la capitale de la flandre, vous vous trompez.

                        C’est nier le statut de la région bruxelloise. 

                        La flandre a choisi comme capitale une ville qui ne fait pas partie de sa région. Bruxelles n’est pas la capitale de la Flandre tant sur le plan juridique que sur le plan de la réalité socio-économique.

                        1. L’installation de Bruxelles comme capitale de la Flandre est contraire à la Constitution

                        En choisissant Bruxelles comme capitale pour y installer ses institutions, ci-dessous le Gouvernement Flamand, les autorités flamandes ont procédé à un véritable coup de force en violation de la Constitution belge. La capitale de la Flandre doit être située en territoire flamand.

                        2. Bruxelles n’est pas flamande sur le plan de la réalité démographique

                        Pour plus d’information sur ce sujet, je vous invite à lire ce blog (qui n’est pas le mien) : 

                        francophonedebruxelles.blogspot.com/


                        • charmord 15 décembre 2008 00:28

                          Il est absolument incontestable que Bruxelles (Brussel) soit la capitale de la Flandre.

                          Peut-être pourrez-vous nous dire où se trouve le siège des institutions flamandes, à Bruxelles ou à Poperinge ?

                          Petit extrait de wiki :

                          Bruxelles assume le rôle de capitale pour de nombreuses entités. On pense bien sûr à elle comme siège de l’Union européenne (rôle partagé avec Strasbourg et Luxembourg) dont elle héberge de nombreuses institutions, mais elle est aussi la capitale de la Belgique. Au sein d’un système fédéral complexe, cette ville-région bilingue est à la fois la capitale de la Communauté française (compétente dans la région de langue française et pour les matières francophones en région bruxelloise) et de la Communauté flamande (compétente en région de langue néerlandaise et pour les matières néerlandophones en région bruxelloise).

                          Là où les choses se compliquent, c’est que les institutions de la communauté flamande, dont les Flamands de Bruxelles font partie, ont repris de celles de la région flamande.

                          Certains francophones (surtout ceux de tendance nationaliste)n’apprécient guère que Bruxelles soit aussi présentée comme la capitale de la Flandre (et non pas de la seule Communauté flamande). Cette fusion entre communauté et région flamande a donc eu pour conséquence que Bruxelles est devenue de facto aussi la capitale de la région flamande, une entité politique dont Bruxelles ne fait pas partie et qui n’a aucune compétence sur le territoire de la région de Bruxelles-Capitale. Cette situation étrange est source de tensions politiques entre responsables francophones et néerlandophones.

                          Du côté flamands, ces appréhensions sont considérées comme se situant uniquement au niveau des appréciations subjectif, vu que en réalité, ce choix de capitale flamands ne pose aucun problème, ni d’ordre administratif, ni d’ordre juridique. Les instances européennes en internationaux ont d’ailleurs sans le moindre réserve, reconnu Bruxelles comme capitale de la Flandre.

                          Bref,la réalité démographique (immense majorité de francophones à Bruxelles) ne change absolument rien à la réalité de Bruxelles comme capitale de la communauté et de la Région flamande (ceux-ci étant fusionnés).

                          Pas davantage, le fait que l’élection de Bruxelles au rang de capitale de la région flamande procède d’un calcul politique n’est-il à même d’altérer la réalité de ce constat que l’on peut regretter, voire contester (bien que cette contestation de l’anticonstitutionnalité dont vous faites état est notoirement très controversée parmi les constitutionnalistes), mais certainement pas nier, comme vous le faites.

                          Je pense que si tu lis beaucoup d’inepties sur ce fil, tu devrais absolument mieux te renseigner sur la réalité institionnelle de la Belgique, pour ne pas en ajouter plus qu’il n’en faut à celles de l’auteur qui n’en a grosso modo rien capté... Inutile de l’induire encore un peu plus en erreur en présentant tes désirs (Bruxelles, pas capitale de la Flandre) que je partage, soi dit en passant, avec la réalité qui est bien que par un tour de passe passe ancien, Bruxelles est devenue la capitale de la Flandre... 

                           


                        • Sido 15 décembre 2008 04:21

                          Il est vrai que j’ai peut-être pris mes désirs pour une vérité. Mais j’ai de plus en plus de mal à avaler les couleuvres flamandes (faute avouée, faute quand même ). De plus je sens venir la trahison de la cogestion Bruxelloise par nos élus francophones et quand je lis des absurdités comme celle-ci www.bruxsel.org/ (voir le billet "Bruxelles n’est pas francophone" ) tout cela me désole. 


                        • stephanemot stephanemot 15 décembre 2008 05:08

                          la reforme de la fin des annees 80 a ete desastreuse pour le pays, qui n’allait pas s’enfoncer dans une telle crise si le statut de la region capitale avait ete gere convenablement.


                        • Sido 14 décembre 2008 23:34

                           Ah oui et pour le coup de l’anglais, ce n’est pas du tout du pragmatisme. C’est une manigance flamande afin d’affaiblir le caractère francophone de Bruxelles. 
                          Et comme d’habitude, lorsque l’on parle de la Belgique et de Bruxelles, les gens parlent sans savoir. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès