Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bush battu par Clinton

Bush battu par Clinton

Sans états d’âme, le Bureau étasunien de la statistique vient d’établir un bilan de la présidence Bush dans le domaine social. Comparé à la présidence Clinton, la population doit se mordre les doigts d’avoir confié son si peu d’avenir à ce va-t-en-guerre.

Pendant la présidence de Clinton, le revenu médian de la population des É-U s’est amélioré de 14%. Ce n’est vraiment pas beaucoup pour une période de 8 ans, mais c’est tout de même mieux que la chute de ce revenu au cours de la période équivalente de Bush, chute de 4,2%.
 
Dans le domaine de la pauvreté, le nombre des pauvres a chuté de 16,9% sous la présidence Clinton, mais augmenté de 17,4% sous la présidence Bush, jusqu’à l’émergence de la crise des subprimes, entre décembre 2007 et les premiers mois de 2008 (soit 37,3 millions recensés).
À partir de là, elle a augmenté à nouveau d’environ 13% jusqu’à présent (correspondant à un total de 39,8 millions de personnes, et 12,8% de la population totale), en l’espace d’un an, du fait du chômage en augmentation constante et des saisies des maisons acquises sous hypothèques à subprime. C’est pas mal comme croissance !
Ce qui signifie que le pourcentage de ceux qui ne sont pas considérés comme pauvres a beaucoup diminué, ou bien que leur fortune a considérablement augmenté, pour qu’en moyenne la fortune de l’ensemble de la population n’est pas beaucoup bougé. On ne voit certes pas la fin de ce déséquilibre croissant entre riches et pauvres aux É-U.
Enfin, alors que la part de la population sans assurance maladie est restée relativement stable sous l’ère Clinton, elle a augmenté de 20,6% sous celle de Bush. Mais de toutes les manières, la majeure partie de la population rejette l’initiative d’Obama de doter tous les Étasuniens d’une telle assurance. Alors, sur ce point, Bush ne semble pas le seul responsable de cette situation.
Après tout, c’est peut-être ça l’american dream  !
[Chiffres de la population tirés d’un rapport du Bureau du recensement américain publié le 11 septembre 2009]
 
 
© André Serra 
http://andreserra.blogauteurs.net/blog/
http://cybercanard.com
 
Cet article répond aux règles de la nouvelle orthographe


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2009 07:17

    Les USA, comme la France, sont en cours de paupérisation.
    Il est facile de constater et on l’a dit ici de multiples fois, que les politiques libérales et les taux d’imposition favorisent les déjà très aisés.
    En fait, on assiste, et chez nous également, à un ahurissant transfert de richesses des classes moyennes vers les plus riches, notamment au travers de l’impôt. Quand aux plus pauvres, ils n’auront bientôt plus que « les yeux pour pleurer ».
    Ainsi, dans nos pays capitalistes, l’actuel endettement sera, bien évidemment, remboursé par les contribuables, c’est à dire en très grande partie la « classe moyenne », et profitera aux souscripteurs, en très grande partie les « rentiers-actionnaires ». Un autre transfert de richesses qui va accentuer encore les inégalités.
    Il en sera de même pour le prochain emprunt d’Etat en France.

    Que se passe t-il ? Quelle est donc cette théorie économique qui permet cela ? Quels sont les cerveaux malades qui l’ont conçu ?
    Et surtout, combien de temps, les peuples vont ils le permettre avant de réagir ?


    • morice morice 10 octobre 2009 11:48

      Quels sont les cerveaux malades qui l’ont conçu ? 


      le capitalisme, ça s’appelle : beaucoup d’argent pour très peu, aucun argent pour la majorité. C’est clair ! ce ne sont pas des « malades », ce sont des CAPITALISTES. 

      • heliogabale boug14 10 octobre 2009 10:46

        j’ai lu hier l’article traduit par contreinfo.info et ça fout froid dans le dos : on a l’impression que la décomposition des US vient de commencer (ça prendra plus de temps que ce que prédisait leap2020-c’est leur gros problème dans leurs prévisions) et ces menaces de se tirer dessus font penser à un début de guerre civile...ah oui le prix nobel pour Obama fait grandement penser au prix nobel attribué à Gorbatchev...Obama est le Gorbatchev de nos temps !!! Le retrait d’Afghanistan n’est plus qu’une question de temps en sachant que la GB, la France et l’Allemagne vont bientôt se rencontrer pour décider d’un retrait progressif, que Karzaï va probablement négocier avec les talibans pour asseoir son pouvoir et demander le retrait des américains (l’ONU prendra sûrement la place pendant quelques temps). Obama ne peut plus attaquer l’Iran sans se discréditer (il est prix nobel n’oublions pas) et commence à être impopulaire dans son pays (comme Gorbatchev, il est conspué par une partie de sa population comme étant un socialiste-c’était l’inverse pour Gorbatchev) et la crise est loin d’être finie.
        Et l’information la plus importante de la semaine est le fait que la Russie, le Japon, la Chine et la France ne veulent plus d’ici dix ans acheter leur pétrole en dollars...le plus surprenant c’est la présence de la France (Sarkozy doit vraiment détester Obama- Azouz Begag nous avait prévenu : il a un problème avec les Noirs).
        Il est fort à parier qu’en 2020 la Chine sera la première puissance économique mondiale et tout ça on pourra l’imputer en grande partie à G.W.Bush - je me demande comment il fait pour se lever chaque matin sans se sentir coupable d’avoir détruit tant de vies...


        • morice morice 10 octobre 2009 11:47

          Gorbatchev avait raison, et l’histoire l’a démontré ! Economiquement, la course aux armements avait tué l’URSS !! or aux Etats-Unis quel est le moteur économique ? L’industrie de guerre...


        • heliogabale boug14 10 octobre 2009 13:24

          je n’ai pas dit le contraire morice ; avec un nouveau brejnev, l’urss aurait entraîné le reste du monde dans sa chute, peut-être dans une guerre atomique et il faut le remercier d’avoir pacifiquement contribué à la chute du rideau de fer.
          Personnellement, je souhaite qu’Obama soit le gorbatchev américain, celui qui amène pacifiquement les usa vers la raison, accompagne le déclin des états-unis sans tragédie. Mais ce ne sera pas une tâche aisée d’autant plus que l’américain est très individualiste...


        • morice morice 10 octobre 2009 11:44

          le masochisme américain n’a aucune limite. Le problème c’est l’information, avec des commentateurs d’extrême droite à la télé ou à la radio qui ont le droit de tout asséner comme mensonges, en vertu de ce premier amendement qui permet à des néo-fascistes de s’exprimer librement ... ce sont eux les principaux responsables de ce désastre, à bourrer le mou tous les jours à des veaux....On ne dénoncera jamais assez les ravages de Fox News, qui sapent tout effort, au point aujourd’hui de faire RUGIR les chaînes qui essaient de faire leur boulot... 



          FOX NEWS MENT ouvertement, comme BI_USH a toujours menti !


          • fonzibrain fonzibrain 10 octobre 2009 13:28

            Dans le domaine de la pauvreté, le nombre des pauvres a chuté de 16,9% sous la présidence Clinton, mais augmenté de 17,4% sous la présidence Bush,


            lol ça c’est du chiffre


            et ça avant les subprimes,pauvres américains,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès