Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bush : « l’Iran nucléaire, c’est la guerre mondiale (...)

Bush : « l’Iran nucléaire, c’est la guerre mondiale »

Dans une récente conférence de presse, Bush revient sur les négociations israélo-palestiniennes et sur l’Iran.

Le service de presse de la Maison-Blanche, en date du 17 octobre, retranscrit, en anglais, les propos de G. Bush, lors de sa récente conférence de presse, sur le Proche et le Moyen-Orient (1). En réponse aux journalistes, Bush a notamment rappelé que lors des négociations de paix de novembre, les Israéliens et les Palestiniens mettront en place « une vision de ce à quoi un Etat (palestinien) pourrait ressembler » (a vision of what a state could look like).

Bush a également précisé que, cette fois, les nations arabes seront parties prenantes, contrairement aux négociations précédentes où « les nations arabes n’étaient pas parties prenantes au processus encourageant les parties (israélienne et palestinienne) à avancer » (the Arab nations weren’t a part of the process encouraging the parties to move forward).

Bush n’a pas caché qu’il y a des extrémistes qui ne veulent pas de démocratie au Moyen-Orient, « que ce soit en Irak, au Liban ou dans les territoires palestiniens » (whether it be in Iraq or Lebanon or in the Palestinian Territories).

Concernant la théocratie islamique iranienne, Bush a clairement dit que si l’Iran parvenait à acquérir l’arme atomique, le monde serait confronté à la menace d’une guerre mondiale. Bush souhaiterait que Poutine, lui, partage le contenu de ses tous récents entretiens, à Téhéran, avec le président Ahmadinejad et avec le guide suprême, l’ayatollah Khamenei. Bush souhaiterait, également, des éclaircissements sur les propos que Poutine a tenu, sur le nucléaire iranien, à Téhéran. « Ce qui m’intéresse, c’est de savoir s’il (Poutine) continue ou non d’avoir les mêmes inquiétudes que moi », a déclaré Bush.

« Nous avons un dirigeant en Iran qui a annoncé qu’il voulait détruire Israël », a ajouté Bush. « Donc j’ai dit aux gens que, s’ils voulaient éviter une Troisième Guerre mondiale, il semble qu’ils devraient se demander comment les empêcher (les Iraniens) d’acquérir les connaissances nécessaires pour fabriquer une arme nucléaire », a conclu Bush.

Reprenons tout cela et concluons sans détours :

1- Il se trouve que j’ai suivi la conférence de presse du Bush sur CNN. Et que je l’ai relue, dans sa transcription manuscrite originale, en référence ci-dessous (1). Sur l’option d’un futur Etat palestinien, qui sera débattue aux négociations de novembre, Bush a parlé d’une « vision de ce à quoi un Etat (palestinien) pourrait ressembler ». Il n’a donc pas parlé de la création d’un Etat palestinien pendant les négociations de novembre ou juste après celles-ci. Ceux d’entre mes confrères qui ont conditionné les négociations de novembre à la création d’un quelconque Etat palestinien ont donc menti.

2- Concernant les nations arabes, Bush les a, cette fois, clairement enjointes à être, très concrètement, « parties prenantes au processus encourageant les parties (israélienne et palestinienne) à avancer ». Et pour que son exhortation soit encore plus claire, Bush a d’emblée condamné les « extrémistes qui ne veulent pas de démocratie au Moyen-Orient, que ce soit en Irak, au Liban ou dans les territoires palestiniens ». Autrement dit, si les dictatures arabes, torpillent la création d’un Etat palestinien démocratique, elles seront directement responsables, de l’échec des négociations en la matière.

3- Concernant la théocratie intégriste iranienne, Bush a réitéré « que si l’Iran parvenait à acquérir l’arme atomique, le monde serait confronté à la menace d’une guerre mondiale ». Bush a enfoncé le clou en rappelant que le président iranien veut « détruire Israël ». Et Bush de dire que si les gens « voulaient éviter une Troisième Guerre mondiale », ils devaient se demander comment empêcher les Iraniens « d’acquérir les connaissances nécessaires pour fabriquer une arme nucléaire ». Autrement dit, il ne suffit pas de condamner, par avance, une frappe aérienne des centrales nucléaires iraniennes ; tout en refusant des sanctions supplémentaires, du Conseil de sécurité de l’ONU, contre l’Iran (le message s’adresse à la Chine et à la Russie). S’il n’y a pas de sanctions, l’option militaire devient plausible. Il faut choisir.


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • frédéric lyon 18 octobre 2007 17:52

    Vous avez raison sur les trois points.

    1) La conférence devra déblayer la route qui mène à la création d’un Etat Palestinien. D’ailleurs, il est probable que ce travail est déjà en cours, notamment dans les négociations que les Palestiniens et les Israëliens conduisent ensemble discretement.

    2) C’est bien sûr la Syrie et l’Iran qui sont visés. Ce sont les deux Etats qui tenteront de torpiller le processus, maintenant que Saddam a été éliminé.

    3) Il ne s’agit pas de détruire les « centrales nucléaires » si elles sont des centrales de production de l’électricité, il s’agit de détruire les installations nucléaires d’enrichissement qui visent à produire des armes nucléaires.


    • Stephan Hoebeeck Stephanesh 18 octobre 2007 18:10

      2) C’est bien sûr la Syrie et l’Iran qui sont visés. Ce sont les deux Etats qui tenteront de torpiller le processus, maintenant que Saddam a été éliminé.

      D’autres parties ont intérêt à empécher la signature d’une paix, je pense aux frères musulmans d’Egypte.

      3) Il ne s’agit pas de détruire les « centrales nucléaires » si elles sont des centrales de production de l’électricité, il s’agit de détruire les installations nucléaires d’enrichissement qui visent à produire des armes nucléaires.

      Il vaut mieux mettre un autre gouvernement en iran, on saura jamais ce qui a échappé...

      Je pense que la première option de Bush est de liquider le gouvernement iranien, son système de commandement, sa police, et ses milices, ils devraient aussi liquider les tribunaux de justices parallèles...

      Si cela parvient à permettre l’éclosion d’une démocratie en Iran, tant mieux, sinon ils détruiront les installations nucléaires en plus. Mais réellement j’espère que le peuple iranien sera débarassé de ses sales dirigeants...


    • forum123 19 octobre 2007 09:04

      « L’Iran nucléaire, c’est la Guerre mondiale » : encore un slogan scandaleux semblable aux « armes de destruction massives ». Les USA/Israel continuent à prêcher la guerre afin de continuer à destructurer le moyen orient pour mieux le dominer.

      Miguel Garroté, vous travaillez toujours pour l’ambassade d’Israel ?


    • Alpo47 Alpo47 19 octobre 2007 12:46

      Toujours la même propagande insipide. Les habituels « va t-en guerre » d’AgoraVox y trouveront leur compte, les autres passeront leur chemin.


    • ZEN ZEN 18 octobre 2007 18:44

      Cet article peut se résumer en trois mots :

      « Bush a dit »...

      C’est beau la foi !


      • moebius 18 octobre 2007 22:10

        ...hum ! c’est pas Bush qui a dit c’est l’Amérique et l’Amérique c’est...scritch...scritch


        • radix 19 octobre 2007 12:10

          Tu es déjà sortie de ta Corée du Nord ma jeunette ? - Tu es vraiment loin des réalité et arrete d’utiliser un traducteur en ligne - ON NE COMPRENDS RIEN


        • Xerxès Xerxès 19 octobre 2007 02:14

          Aux Bushistes qui se reconnaîtront

          Nous les Iraniens (même ceux qui ne sont pas sympathisant du régime actuel des Ayatollahs et j’en fait parti) avons choisi de résister face aux âneries de Bush et ses sbrires, qu’ils soient « carroté » ou « batonné ».

          Alors osez attaquer Iran...et on vous fera baver ! Vous n’êtes qu’une bande de mauviette capitulateurs et collabo pétainiste !


          • Serviteur Serviteur 19 octobre 2007 11:21

            Là je dois manquer de reference sur l’auteur parce que tout ce que je vois dans son article c’est un décryptage sans prétention du discours de Bush. Je ne vois pas en quoi le fait d’évoquer une guerre théorique contre le regime iranien (je prefere cette appelation plutot que guerre contre l’Iran) et les bases de la politique que souhaite mener Bush (je devrais dire le president des etats unis mais vu sa légitimité a parler au nom des américains...) constitue une raison de votez négativement.

            A moins que L’Agora ne soit qu’un bac a sable pour adultes sans recul ?


            • Serviteur Serviteur 25 avril 2008 15:27

              oki doki j’aurais du regarder son CV ; n’empeche que l’article abstraction faite de la personnalité de l’auteur ne me semble pas mauvais.


            • Forest Ent Forest Ent 19 octobre 2007 11:43

              C’est rigolo de voir Bush parler de « risque de guerre ».


              • Xerxès Xerxès 19 octobre 2007 12:00

                Mais avec les tonnes de conneries que le « Carotté » nous raconte dans ses torchons, ça ne m’étonne pas du tout qu’il se soit fait viré par Peter Brabeck (PDG de Nestlé)... !

                Au secours Carlo Revelli !

                Xerxès


                • Jacques 19 octobre 2007 12:19

                  Il faut bien avouer que Bush sait parfaitement identifier et résoudre des problèmes qui n’existent pas. Encore une fois il ne m’a pas déçu. J’imagine qu’il essaie encore de fourguer une petite croisade supplémentaire à ses concitoyens, avant d’être prié d’aller se faire voire ailleurs.

                  Comment diable les américains ont-ils pu élire un tel excité, superstico-religieux à un poste aussi importants ? Consternant !


                  • erasmus 19 octobre 2007 13:27

                    @ la rédaction

                    Si j’ai bien compris, cet article est récupéré par vos soins depuis le blog de l’auteur. L’auteur écrit sous sa véritable identité. Il est engagé, c’est son droit et son engagement vaut celui de n’importe quel anonyme de ce media. Aujourd’hui cet article se retrouve sur Agoravox jeté en pâture à une poignée d’antiaméricains primaires qui ne viennent pas pour débattre et exposer leurs arguments (en ont-ils), mais pour casser du Bush, du Garotté et au passage s’ils pouvaient casser un peu d’israélien ce ne serait que du bonheur en plus.

                    Cet article aurait pu donner l’occasion à ceux qui ne pensent pas comme l’auteur d’exprimer leurs positions sur le sujet de manière argumentée. Je crains qu’il ne soit que l’occasion à tous les antiaméricains primaires, islamogauchistes et même quelques militants iraniens de venir déposer leur fiel et vous prendre à partie, comme nous pouvons le constater.

                    • « Miguel Garroté, vous travaillez toujours pour l’ambassade d’Israël ? »
                    • « Cet article peut se résumer en trois mots : « Bush a dit »... C’est beau la foi ! »
                    • « Aux Bushistes qui se reconnaîtront. Nous les Iraniens (...) vous n’êtes qu’une bande de mauviette capitulateurs et collabo pétainiste ! »
                    • « D’abord, Garrotté à tout pour être antipathique vu son CV... »
                    • « C’est rigolo de voir Bush parler de « risque de guerre ». »
                    • « Mais avec les tonnes de conneries que le « Carotté » nous raconte dans ses torchons, ça ne m’étonne pas du tout qu’il se soit fait viré par Peter Brabeck (PDG de Nestlé)... »
                    • « Comment diable les américains ont-ils pu élire un tel excité, superstico-religieux à un poste aussi importants ? Consternant ! »

                    Pourquoi ouvrir aux « débats » les articles repris sur des blogs ? Comment un auteur peut il prendre la main sur un tel tissu d’âneries insultant ? Peut on encore appeler cet espèce de défouloir un « débat » ?

                    Tout cela est lamentable, et ce n’est pas avec ce genre d’intervenants que l’on apprendra quoi que ce soit sur le sujet. Merci messieurs.


                    • Lino Pralino La Praline 19 octobre 2007 15:00

                      Miguel Garroté a dit...

                      Merci pour ce rappel opportun de la réalité (encore vivante) du trotskysme. Journaliste, rédacteur de « Monde-Info », en Suisse, je rédige actuellement mon troisième livre (sur le Mystère d’Israël et l’Eglise catholique). Dans ce cadre, j’ai une question à mon ami de longue date Bernard Antony : y a-t-il des connivences, des collaborations, en France, entre les réseaux gauchistes et les réseaux islamiques ? Je vous souhaite à tous une Sainte Octave de Pâques !

                      http://bernard-antony.blogspot.com/2007/04/lhumour-du-monde-le-rveil-catholique.html

                      La question de l’implantation de mosquées se pose en Europe, par Miguel Garroté

                      http://fnvilleurbanne.hautetfort.com/archive/2007/08/16/la-question-de-l-implantation-de-mosquees-se-pose-en-europe.html


                      • Gazi BORAT 19 octobre 2007 18:12

                        Pourquoi cette obsession de l’extrème droite pour les Trotskystes ?

                        Trotsky, c’est le nouveau croquemitaine ?

                        Ils ont peur d’avoir des taupes dans leurs effectifs ?

                        Parce que Trotsky, non content d’être communiste, était aussi juif ?

                         ??

                        gAZi bORat


                      • Matozzy Matozzy 19 octobre 2007 15:28

                        Quand Bush parle de 3e guerre mondiale, il ne s’adresse pas à l’Iran, mais à la Russie. C’est tout simplement un cran de plus sur l’échelle d’escalade entamée depuis 2001. Le message est ici simplement de menacer la Russie, pour qu’elle ne s’oppose pas à la politique mondiale américaine.

                        Rien de bien nouveau, sauf qu’on commence a atteindre le « seuil rouge ». Après... il ne manquera plus qu’un « événement » pour allumer la mèche et en fonction des cartes que chacun abbatra, on connaitra le sort réservé à notre petit monde...

                        Concernant M. Garroté, pas de commentaires... je pense qu’il suffit de se rendre sur son blog (et lire les articles qui ne sont pas « publiables » sur AVOX) pour comprendre à qui on a affaire.


                        • blaireau 20 octobre 2007 17:06

                          Un petit bonjour de Miami

                          Voyez vous ,moi ce qui m’inquiete ,avant meme les risques de guerre ,ce sont les risques lies a la manipulation de l’atome ,en general . Lors de l’accident de tchernobyl ,j’etais en yougoslavie,pas tres loin . On a longtemps minimise les consequences encore actuelles de cet incident sur les pays voisins. Il n’y a pas beaucoup d’entreprises capables de maitriser cette technologie,les couts et les investissements sont considerables . La Russie elle meme a du mal a gerer son nucleaire et ses demantellements ,combien d’accidents sont inconnus du public . Le nucleaire n’est pas pour tout le monde ,ce n’est pas un gadget , c’est un risque majeur qui depasse les ambitions nationales . le nuage ne viendrait peut etre pas jusqu’a Miami mais voyez vous ,moi j’aime mon prochain et vivant de preference. Les gouvernements des grandes nations parlent surtout du risque de guerre ,il ne faut pas affoler les populations, Les risques lies au rechauffement de la planete font nettement plus recette car ils ont des consequences relativement eloignees dans le temps et l’espoir de solutions possibles est present. Mais le risque d’une mauvaise gestion du nucleaire n’est pas vraiment a la mode .

                          Donc a mon avis,jouer avec le feu sans avoir les moyens de l’eteindre est inaccceptable. Par contre faire profiter les peuples d’une technologie maitrisee dans le cadre de risques calcules est un comportement sain

                          rien n’a change : « science sans conscience n’est que ruine de l’ame »

                          www.ezfrench.com


                          • Harald 20 octobre 2007 18:47

                            bravo blaireau !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès