Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Camila Vallejo : A 23 ans, elle est à la tête du mouvement étudiant (...)

Camila Vallejo : A 23 ans, elle est à la tête du mouvement étudiant chilien

Un petit air de Catherine Zeta-Jones, une voix douce et une volonté ferme. Au Chili, ce petit bout de femme ne laisse pas indifférent. Si bien que certains lui prédisent, dans quelques années, la présidence du pays. Après trois mois de lutte intensive, elle s'apprête à rencontrer mardi, celui à qui elle pose des revendications : Sébastian Pinera. Portrait.

Elue fin 2010 à la présidence de la plus grande fédération étudiante du chili (la fech), elle prend la tête du mouvement qui réclame "une éducation libre, gratuite et digne". Malgré eux, les étudiants chiliens ont hérité du système d'enseignement de Pinochet qui favorise les inégalités sociales. Début mai, des manifestations se mettent en place. Camila Vallejo se distingua très vite des deux autres leaders, Giorgio Jackson et Camilo Ballestrero, et devint malgré une timidité, la coqueluche des médias.

Ses trois principaux atouts sont : sa beauté naturelle, son éloquence et sa connaissance de la politique. "Elle est capable et préparée", peut-on entendre dans une vidéo postée sur youtube. Née le 28 avril 1988 à Santiago, Camila Antonia Vallejo Dowling vit dans une famille d'anciens communistes n'ayant pas choisi de s'exiler durant la dictature. Elle fit ses classes au Collège Raimapu, école alternative pour les enfants d'opposants, avant d'entrer en faculté d'Architecture et d'Urbanisme de l'Université du Chili, pour y étudier la géographie. A 19 ans, elle rejoint les jeunesses communistes, devenant également une personnalité au sein de sa faculté. Selon les médias sud-américains, elle est en train de devenir une figure "féminine imposante avec un contenu idéologique". Celle qui est passionnée des peintures de Roberto Matta et Gustav Klimt, a mis en stand-by sa thèse de géographie pour mener à bien son combat. Mais Camila déchaine les passions. Menacée de mort via Twitter et facebook, elle a demandé une protection policière qui lui a été accordée par la Cour Surpême du Chili.

La jeune femme a des admirateurs et ils sont nombreux. Tel Gustavo Bombal, qui lui a décicacé une chanson qui fait un buzz sur le net : " Je lui trouve un petit côté Che Guevara, Amy Whinehouse ou encore Sainte-Thérèse" affirme-t-il dans une interview. C'est ce côté-là qui déplait à ses détracteurs qui lui reprochent ses liens avec le parti communiste. Surtout, elle a un soutien de la part de Cristobal, qui n'est autre que l'un des fils du président Pinera. Ce dernier s'est rangé du côté de la lutte étudiante via son compte Twitter. Certains médias affirment avec ricannements, qu'elle a obtenu le poste de présidente de la fech , la deuxième en 104 ans d'existence, grâce à un taux surélevé d'hormones. Camila réplique que le mouvement est devenu bien trop grand pour que sa beauté soit le seul point dans lequel se retrouve les étudiants. Quand on l'interroge sur son avenir possible en politique, la jeune étudiante assure ne pas s'en soucier pour le moment et donner priorité à son rôle de présidente de la Fech. Il est certain que les indignés du Chili ont eu un échos dans le monde entier, même les Anonymous, dans une vidéo très remarqué, leur ont apporté un soutien fort. Suite à la grève nationale du 24 et 25 aout dernier, et à la mort d'un adolescent de 16 ans, le président a convié les étudiants, les professeurs à une table ronde à La Moneda.

 Camila a jugé positive la proposition du président mais ne met pas entre parenthèses la lutte étudiante pour autant. Le 11 septembre, date clé pour le peuple chilien, arrive à grands pas. Sa symbolique sera d'autant plus forte si le gouvernement accepte certaines des 12 propositions des étudiants. Ces derniers, avec ceux qui ont exprimé leur soutien dans le monde entier, ont montré que le diction selon lequel "Au Chili, pour réussir, il faut avoir la tête froide et les pieds chauds" est encore d'actualité.

Pour en savoir plus :

 www.camilapresidenta.blogspot.com

www.fech.cl

 www.lanacion.com (Buscar : Camila Vallejo)

www.quepasa.cl (Dialogo con Camila Vallejo)

www.perfil.com ( Cristobal Pinera "El Hijo rebelde de Pinera")


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • BisonHeureux BisonHeureux 30 août 2011 13:08

    Bravo à cette jeune femme !
    Hasta la libertad
    salut et fraternité


    • Bodhi 30 août 2011 14:16

      C’est pourtant simple à comprendre. Plus un individu est mis en avant, plus il a une présence médiatique et plus il est haut dans la hiérarchie d’une organisation plus il est sûr que cet individu participe à une manipulation politique. C’est la base de la compréhension d’un mouvement social. Parce qu’une personne non-intéressée ne serait ni à la tête d’une fédération syndicale ni dans les médias.


      • remopix remopix 30 août 2011 21:01

        En plus elle a le même nom qu’un poète communiste mais péruvien (César Vallejo) Bonne chance à elle.


        • phiconvers phiconvers 31 août 2011 01:51

          Sa limite, les Chiliens qui ont applaudi des deux mains à la fin précipitée du désastreux mandat d’Allende n’ont aucune envie de (re)fricoter avec les cocos, dont le passage en Amlat a été aussi néfaste qu’ailleurs.

          Les justes revendications des Chiliens pour la réforme du système éducatif gagneraient à ne pas être défendues par des incapables nuisibles comme le sont les communistes, vraiment !


          • Anémone C. HUBERT Anémone C. HUBERT 31 août 2011 15:33

            C’est pour cela que ce fut difficile d’écrire cet article : Le problème chilien est tout aussi complexe que le problème belge. Il faut remettre les choses dans le contexte. Nous ne sommes plus au temps d’Allende. Le parti communiste chilien est minoritaire. Certes, avoir une personnalité comme Camila dans ses rangs est une occasion unique. Mais, elle n’envisage pas du tout un quelconque avenir politique. Son seul combat pour le moment est d’obtenir une éducation plus juste. Il est certain qu’elle et Camilo sont les deux plus radicaux du mouvement. C’est pourquoi beaucoup d’observateurs ont les yeux tournés vers Giorgio Jackson, qui bien que discret, a derrière lui le collectif des étudiants catholiques du Chili. Il vient d’une famille aisée et n’a pas les mêmes histoires que les deux autres. Les réactions liées à cet article ont aussi eu lieue via des personnes du chili. Qu’ils soient de droite ou de gauche, ils trouvent que cet article dresse une bonne vue d’ensemble de ce qui se passe là-bas vu de l’étranger, avec clarté et objectivité. Ce n’est pas pour rien qu’au Chili, la règle tacite lorsque l’on passe à table est : ne pas parler de religion, de politique ou de la dictature. La jeune génération montre clairement qu’elle veut en finir avec tous les restes de Pinochet. Ils se montrent indignés par rapport à ce qu’ils ont hérités malgré eux. Ils n’ont pas vécu la dictature mais en ont entendu parler- d’un côté ou de l’autre. Ce qui est positif, et salutaire, c’est qu’ils l’expriment avec des moyens démocratiques. (Même si des actes de vandalisme ont été perpétrés dans Santiago). Certes le souvenir du communisme reste présent, mais le spectre de la dictature aussi...ce n’est pas pour rien que les casseroles ont résonnée dans tout le pays  et que l’ex-ministre de l’éducation, Joaquin Lavin, était un proche de Pinochet. Camila n’a que 23 ans, elle n’est pas encore construite. Laissons-lui le temps de régler ce dilemme qu’elle porte au fond d’elle même, comme beaucoup de chiliens de sa génération. Le Chili a tout à gagner de revoir son système éducatif. Petite réflexion avec cette citation, de feu François Mitterrand : « Si la jeunesse n’a pas toujours raison, la société qui la méconnait et qui la frappe a toujours tort ».


            • Anémone C. HUBERT Anémone C. HUBERT 3 septembre 2011 19:24

              TU AS AIME CET ARTICLE ?

               -> Lis la suite du mouvement étudiant chilien en cliquant sur ce lien :
               

              http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/camila-vallejo-la-presidente-du-99878


              Si tu l’appréçies autant que le 1er, fais-le savoir via facebook ainsi tu contribueras à faire connaitre Agoravox et ses autres rédacteurs smiley


                • Anémone C. HUBERT Anémone C. HUBERT 13 octobre 2011 22:43

                  Camila et Giorgio seront en Europe dès demain : Conférence à Paris dès 18 hoo

                  http://agenda.lafrancolatina.com/spip.php?article533

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès