Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Canada : la participation au bouclier antimissile semble acquise

Canada : la participation au bouclier antimissile semble acquise

Il semble que quel que soit le résultat des élections fédérales canadiennes le 23 janvier prochain, le Canada deviendra partie prenante au bouclier antimissile continental.

Dans son état actuel, le programme américain de bouclier antimissile est plutôt un système d’armement visant les satellites en orbite basse autour de la Terre, et pourrait entraîner une surenchère de tels systèmes par d’autres pays, selon une lettre adressée le 6 décembre 2004 à Paul Martin, le Premier ministre sortant du Canada, par des hauts responsables de l’organisme américain “Union of concerned scientists”. Selon cette lettre, les Américains prévoient même installer de tels systèmes dans l’espace, une militarisation de l’espace en somme. Ceci serait de nature à envenimer les relations des États-Unis avec la Chine, qui vient de lancer ses premiers satellites. Et la Russie préparait, en 2004 déjà, des systèmes visant à contrer les systèmes de défense antimissiles, ce qui justifie peut-être la poursuite du programme de bouclier antimissile par les Américains.

Selon un article paru le 27 novembre 2004 dans le Ottawa Citizen, Paul Martin avait déjà, à cette époque, donné son aval à la participation du Canada au programme américain de bouclier antimissile. Selon un article du Ottawa Citizen daté du 23 septembre 2004, le ministre de la défense du Canada, Bill Graham, a affirmé que le Canada s’opposerait fermement à la militarisation de l’espace, mais qu’il estimait que le Canada devait participer au programme de bouclier antimissile pour protéger sa souveraineté. À l’époque du Premier ministre libéral pacifiste Pierre-Elliott Trudeau, on disait de lui qu’il abusait du parapluie nucléaire américain. Maintenant, on dirait que le Canada n’a plus le choix de contribuer à son successeur, le programme de bouclier antimissile continental.

Signe avant-coureur, les dépenses du ministère de la défense du Canada, sous le gouvernement libéral sortant, qui s’élevaient à 10,6 milliards en 1994-1995 et à 10,1 milliards en 1999-2000, ont explosé : 14,3 milliards en 2004-2005, selon un article du journal La Presse du 14 janvier 2006. Selon le site du ministère de la défense nationale du Canada : "Le budget 2005 constitue le plus important investissement effectué dans les Forces canadiennes depuis 20 ans.” Ce budget alloue “près de 13 millions de dollars en nouveaux fonds pendant une période de 5 ans”.

Aujourd’hui, en Afghanistan, un attentat suicide a coûté la vie à un diplomate canadien de haut rang, Glyn Berry, et trois autres Canadiens ont été sérieusement blessés. On craint encore pour la vie de deux d’entre eux. Le mois prochain, les effectifs des troupes canadiennes en Afghanistan passeront de 650 à 2000.

Maintenant, passons aux programmes des partis politiques en lice pour former le prochain gouvernement canadien le 23 janvier prochain. L’énoncé de politique du 19 mars 2005 du Parti conservateur du Canada mentionne que “Le Parti conservateur appuie la participation du Canada à la négociation de tout système nord-américain de défense antimissile, sous réserve que toute entente serve les intérêts du Canada.” Le programme du Parti libéral du Canada mentionne : “Le gouvernement libéral s’engage à défendre le Canada, à faire sa part afin de protéger la partie septentrionale du continent nord-américain, et à préserver la souveraineté du Canada, notamment dans l’Arctique.” En ce qui a trait au bouclier antimissile continental, cela veut peut-être dire la même chose que ce que les conservateurs promettent.

La décision de participer au bouclier antimissile aurait elle déjà été prise en catimini par le gouvernement libéral ? D’après un article publié par l’Institut Polaris, certains indices le laissent croire, comme la modification du traité de l’OTAN pour permettre au commandement unifié “U.S.-Canadian North american aerospace defence command” la transmission aux centres de commandement du bouclier antimissile d’informations sur les lancements de missiles.

Les deux autres principaux partis politiques, le Nouveau parti démocratique et le Bloc québécois, s’opposent tous deux à la participation canadienne au bouclier antimissile et à la militarisation de l’espace. Après l’élection du prochain gouvernement, conservateur ou libéral, ces deux tiers partis pourraient former une coalition pour défendre ces causes communes. Cependant, il semble que quel que soit le résultat du scrutin le 23 janvier prochain, le Canada deviendra partie prenante du bouclier antimissile continental.

Le coût de la participation du Canada au programme de bouclier antimissile continental n’est pas publié. Ce coût pourrait-il mettre en péril les promesses électorales déjà annoncées ? Il m’est difficile de le prévoir sans information.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • (---.---.47.238) 16 janvier 2006 20:12

    Contre les (SS-X-27)&(SS-NX-30)un bouclier antimissile continental existe en Alaska & Californie.


    • (---.---.56.116) 17 janvier 2006 15:53

      Franchement je pense que le Canada a plus à y perdre qu’a y gagner, je m’explique :

      Primo, « défendre sa souveraineté », mais la défendre contre qui ? Qui menace actuellement le Canada ? Vous voyez quelqu’un, vous, qui soit une puissance mondiale équipée de missiles intercontinentaux et qui haïsse le Canada a ce point ? Jusque là personne... mais ca peut changer :

      Secondo, en travaillant main dans la main avec l’Amérique de G.W. Bush sur ce système de défense, le Canada apparait un peu plus aux cotés de l’Amérique comme une cible pour le terrorisme islamiste par exemple. Hors les terroristes n’utilisent pas du tout le genre d’armes et de méthode contre lesquelles le bouclier anti-missile va se dressé. Il n’y a aucune protection efficace contre une bombe terroriste.

      Tertio, cette participation risque d’être couteuse pour le Canada. Dans quel budjet de l’Etat Canadien prendra t-on l’argent ? Je serais le citoyen et contribuable canadien je serais très attentifs lors de la prochaine feuille d’impot ou lors des prochaines prestations sociales. D’ailleurs les Canadiens ont-ils été consultés sur l’opportunité d’un tel accord ?

      Winston Churchill, alors que la seconde guerre mondiale n’était pas encore terminée, eut cette phrase fameuse a propos du « rideau de fer qui s’était abattu sur l’Europe » pour exprimer ses crainte face à l’avancée des troupes Russes en Europe de l’Est. Le bouclier anti-missile américain ne risque t’il pas d’être non plus un rideau de fer mais une chape de plomb qui s’abattera sur tout pays en dessous ?

      Car après tout, ce dispositif est censée être défensif mais qui empechera l’Amerique de s’en servir de manière préventir ou pour faire plier des concurrents économiques en s’attaquant aux satellites de télécommunications de ceux ci par exemple ?


      • argumenteur (---.---.170.13) 18 janvier 2006 01:17

        Merci pour ce commentaire élaboré. L’image de la chape de plomb qui s’abat sur le Canada est parlante. Effectivement, pour que le Canada contribue au projet, il lui fallait une raison. On peut spéculer là dessus, mais le résultat est une annexion du territoire aérien canadien au territoire aérien américain.


      • (---.---.56.116) 18 janvier 2006 17:16

        Il n’y a pas de quoi, j’ai une nette tendance à l’américanophobie alors je saute sur tout ce qui abonde dans mon sens. Par contre l’annexion de l’espace aérien canadien, c’est bien pire que cela, car on a déjà vu ce que la CIA pensait des espaces aériens et aéroports des états étrangers quand il s’agissait de convoyer en toute discrétion des prisonniers pour qu’ils aillent se faire torturer par des professionnels hors du territoire américain. D’ailleurs cela fait longtemps que les avions espions F-117 et B-2 sont dépassés, qui sait ce qui circule au dessus de nos tête en ce moment...


      • argumenteur (---.---.170.198) 20 janvier 2006 21:47

        Vous trouverez, suite à ce commentaire, l’adresse du site canadien du réseau Can-am de coopération entre les gouvernements canadien et américain, pour de plus amples informations. Bonne lecture !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès