Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Capture de Laurent Gbagbo : la France a peur d’assumer son (...)

Capture de Laurent Gbagbo : la France a peur d’assumer son rôle

La logique voudrait donc qu’à l’issue de l’opération, la France revendiqua et assumât pleinement son acte. Et, elle l’a effectivement fait dès les premières minutes ; tous les médias du monde avaient annoncé que les forces spéciales françaises avaient capturé Laurent Gbagbo.

Il y a quelque chose d’incompréhensible voire de pathologique dans l’attitude de la France après que ses forces spéciales aient capturé le président Laurent Gbagbo le lundi 11 avril 2011. La France avait dit se battre aux côtés des criminels Guillaume Soro et Issiaka Ouattara alias Wattao pour rétablir la démocratie et débarrasser le peuple de Côte d’Ivoire d’un « dictateur » devenu fou et accompagné dans sa folie par un groupe de « desperado » utilisant des « armes lourdes » contre des populations civiles. Il s’agissait selon les termes mêmes de Nicolas Sarkozy et ses collaborateurs d’une mission humanitaire. A cet effet, il a été déployé des blindés et l’aviation.

Le président Laurent Gbagbo et Simone, son épouse.
Source photo : Lemonde.fr

La logique voudrait donc qu’à l’issue de l’opération, la France revendiqua et assumât pleinement son acte. Et, elle l’a effectivement fait dès les premières minutes ; tous les médias du monde avaient annoncé que les forces spéciales françaises avaient capturé Laurent Gbagbo. L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire avait d’ailleurs confirmé la « bonne nouvelle ».
 
Au lieu qu’on en reste là, les dirigeants français (Juppé, Fillon, Longuet…) en symbiose avec les hauts gradés de l’armée françaises se sont engagés dans un révisionnisme voire un négationnisme. On connaît Fillon, le menteur, qui est allé nier avec aplomb au Cameroun en 2009, les massacres de la France contre le peuple camerounais qui avait osé manifester son désir de devenir indépendant. Aujourd’hui le même Fillon nie que la France ait eu une responsabilité importante dans la capture du président Gbagbo.
 
C’est curieux comme attitude ! Pourquoi renier une bonne action ? Pourquoi la réalisation du résultat voulu pour l’engagement militaire de la France pour une cause « si noble » en Côte d’Ivoire est en train d’être niée ?
 
La France nie donc la paternité d’une bonne œuvre. C’est curieux ! Plus curieux encore, Fillon, « fier du rôle de la France », dit que cependant que ce qui est arrivé à Laurent Gbagbo est un « message symbolique extrêmement fort à tous les dictateurs. Nous leur avons indiqué que la légalité, la démocratie devaient être respectées et qu'il y avait des risques pour ceux qui ne le faisaient pas ». La chute de Laurent Gbagbo souligne t-il, est la « victoire du droit », de « la démocratie » et « des Nations unies en Côte d'Ivoire ». La France – sans rire - refera-t-elle une action qu’elle va nier plus tard dans un autre pays africain bientôt ?
 
Pendant que les « démocrates bien propres » Paul Biya, Idriss Déby, Sassou Nguesso, les fils Eyadéma et Bongo, Blaise Compaoré, François Bozizé… bons démocrates, élus et réélus à l’issue de fraudes électorales permanentes dans la terreur avec l’assistance technique de la France boivent du petit lait, Gbagbo, l’unique dictateur, le tyran et le criminel, le Hitler d’Afrique - pour reprendre certains africains - est capturé et livré avec sa famille aux bons et gentils criminels Soro et Alassane Ouattara en vue de faire des photos et des séquences vidéo sur lesquels on ne verra aucun soldat français. Ainsi, en montrant bientôt les images de la capture de Laurent Gbagbo, on convaincra le monde entier que ce sont des africains entre eux.
 
Malgré tout ceci et puisqu’il faut dire merci à des secours, pas mal d'africains absolument aliénés n'hésitent pas à rendre un « hommage mérité » à la France sur RFI (appels sur l'actualité dans ces deux éditions spéciales d'hier et d'aujourd'hui), France 24 (Venance Konan, Soro Solo...), BFMTV et ailleurs. Des remerciements sans doute encombrants ?
 
Pourquoi alors refuser d’être le père d’un tel exploit ? A-t-on peur du poids de l'histoire ? Les dénégations et les mensonges de la France aujourd'hui ne changeront rien des faits : Laurent Gbagbo est bel et bien capturé par la France. Et les africains l'ont intégré définitivement dans leur mémoire.
 
Quoi qu'il en soit, demain ou après demain les africains, les dignes fils d'Afrique, dans l'abnégation et le sacrifice, feront cette histoire. Et cette image de Laurent Gbagbo capturé, frappé à l'oeil droit, humilié comme hier Lumumba, Behanzin, Samory Touré forgera les traits de cette histoire au service des enfants de la Mère Afrique.
 
12 avril 2011
Komla KPOGLI
Web. http://lajuda.blogspot.com/

Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Emmanuel Aguéra LeManu 14 avril 2011 18:30

    Bien d’accord... On n’est jamais trop prudent...

    « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire. (...) Le problème de l’Afrique, c’est qu’elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l’enfance. (...) Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine ni pour l’idée de progrès  ».

    Sarkozy ne fait simplement que nous démontrer la véracité de son discours de Dakar...
    A l’image du blanc : Kalash dans une main et medicaments dans l’autre...

    Vous avez dit schizophrénie ?


    • nilasse nilasse 15 avril 2011 08:59

      la France ne l’assume et ne l’assumera pas,car cette page d’histoire est la preuve emblématique que la colonisation ne s’est jamais arrêtée. bien qu’il y ait eu des indépendances de façades,en coulisse,c’est la France qui tire les ficelles. quant on entend notre personnel politique dire qu’il faut que les africains prennent leur destin en main (sous entendu, arrêtez de débarquer chez nous parce que vous êtes pauvres),on comprend toute la puissance de leurs mensonges. n’est il pas incroyable que notre armée occupe militairement la cote d’ivoire depuis des décennies ? peut être que quelques africains crient « vive la France » devant les cameras,mais combien d’autres voient la forfaiture et blâment la france pour son colonialisme contemporain qui n’a rien a envier a celui des USA.


      • Louisiane 15 avril 2011 12:52

        En tous cas, il n’a pas encore été décidé de « rétablir » la démocratie partout !
        L’avantage de cette situation, c’est que la France, grâce à Sarkozy, est entrée dans le club très select des pays qui protègent les populations civiles en les bombardant et en les livrant aux exactions des vainqueurs.


        • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 13:40

          Allons, allons... Nous parlons là de mensonges de politiques français comme si nous venions seulement d’ouvrir nos petits yeux de bisounours...

          De nos jours, des rues, avenues et stations de métros de grandes villes françaises (Paris, Bordeaux etc) portent des noms de colonialistes féroces du 19ème siècle : Galliéni, Faidherbe, Bugeaud...

          Leurs méthodes : razzias de villages entiers, extérmination de populations autochtones résistantes, tortures, enfumades, chasses à courres, travail forcé et mutilations des survivants...

          La colonisation de l’Algérie s’est étalée sur la majeure partie du 19ème siècle avec des millions de morts : la durée de celle-ci s’explique par la résistance des algériens. La guerre de libération d’Algérie a fait près d’un million de morts : le massacre de Sétif, à lui seul, dénombre 45 000 morts.

          Des millions de morts en Afrique Noire et Asie, pendant la colonisation, puis la décolonisation : résistance dans toute l’Afrique de l’Ouest, guerre du Cameroun, Congo, assassinat d’opposants Thomas Sankara et Lumumba, guerre d’Indochine... Jusqu’à aujourd’hui, des milliers d’opposants sont torturés ou disparaissent au Nigéria, Togo, Gabon, Congo, au vu et su de la communauté internationale. Des milliers de populations autochtones périssent dans des guerres pseudos-éthniques, à racines d’intérêts financiers, pétroliers.
          Les palestiniens se font doucement extérminer par les descendants de la Shoah sans que l’Occident n’intervienne. D’autres africains meurent tous les jours au Darfour. A Duékoué, fin Mars 2011, se sont près de 1000 ivoiriens qui ont été extérminés par les pro-ouattara avec 700 casques bleus ’à proximité’.

          Les gouvernements français qui se sont succédés au pouvoir depuis les indépendances africaines sont les héritiers directs de colons sanguinaires de la 3ème et 4ème Républiques. Les petits fils comme leurs idoles républicaines, Napoléon, Julles Ferry, Mac-Mahon, Mittérrand ou De Gaulle, ont du sang indigène sur les mains. Beaucoup de sang.

          Tous les discours négationnistes de Fillon, Juppé et Sarko, qui étaient déjà au gouvernement pour ce qui est de Juppé, lors du génocide Rwandais, démontrent qu’ils n’ont jamais cessés d’être des colonialistes purs et durs.

          Mais, tôt ou tard, ils finiront par comprendre qu’ils ne sont pas chez eux, en Afrique.
          « Peu importe la mort, mais nous vainquerons », disait un poète opposant nigérian.

          Attention, françaises et français, vous êtes témoins d’actions criminelles de votre gouvernement : crimes de guerre et contre l’humanité confondus. Attention, la France se radicalise dans son néocolonialisme et sa haine de l’étranger. Attention, la séparation des pouvoirs devient inexistante et les contre-pouvoirs français (médias, justice ou opposition) véhiculent un seul et même message : celui de la pensée unique, de la propagande et lavage de cerveau.
          Attention, français, car vous risquez de vous réveiller un jour avec la gueule de bois. Dans un état policier, comme les africains !

          Bibliographie de la véritable colonisation française : ouvrages d’historiens Marc Ferro, Olivier Lecour Grandmaison, Ziegler, Pascal Blanchard.


          • kitamissa kitamissa 15 avril 2011 13:53

            faux, environ 650000 morts côté Algérien de 1945 à 1962 !


            • kitamissa kitamissa 15 avril 2011 14:11

              d’autre part,depuis le début de la conquête d’Algérie ,du débarquement en 1830 jusqu’aux environs de 1900.....


              500000 morts de fait militaire, et entre 300 et 500 mille morts suite au séisme de 1868,suivi d’une épidémie de typhus et d’une famine ...

              en 1830,on estimait le population Algérienne entre 3 à 5 millions d’individus !

              où sont donc vos « millions de morts » dûs à la colonisation ?

              • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 14:33

                @ Kitamissa : vous voulez jouer à la calculatrice révisionniste ?

                Aditionnez donc aux victimes d’Algérie les victimes des guerres de colonisation puis décolonisation au Cameroun, Congo, Madagascar, Indochine, et les 14 anciennes colonies françaises et autres pays africains.


                • LE CHAT LE CHAT 15 avril 2011 14:36

                  démocratie en côte d’ivoire ??? On nous montre des partisans de Ouattara hilares , mais pour les autres du sud qui assistent à un putsh au profit des envahisseurs musulmans du nord aidés par l’armée française , vous croyez que la couleuvre va pas être dure à avaler ?
                  et dans tout ces généraux au garde à vous devant le bien aimé président Ouattara , combien pensaient « on va te crever un de ces jours , sale fils de pute ! »  ?


                  • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 14:45

                    @Kitamissa :

                    Aujourd’hui, on dit qu’il y a eu 6 millions de victimes de la Shoah : tout le monde sait pertinemment que ce nombre, outre les juifs, compte également des handicapés, malades mentaux, homosexuels ou personnes, ne répondant pas aux critères de la race aryenne.

                    Dire qu’il y a eu 5 800 000, moins ou plus, de juifs, dans ce chiffre, efface-t-il d’une façon quelconque l’horreur vécue par les victimes de la solution finale ?

                    Quel est votre propos au juste ? A partir de quel chiffre votre seuil de gravité et d’immoralité est-il atteint ?

                    Pourquoi la vie d’un seul français, otage quelque part dans le monde, est-elle plus précieuse que celles de millions d’africains (nord/ sud confondus), morts depuis des siècles et continuant encore à mourir du fait néocolonialiste ?

                    Pourquoi la vie d’un seul occidental aisé vaut de l’or et celle d’un habitant de l’hémisphère du Sud - rien ?

                     

                     


                    • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 16:24

                      @ Kronfi : je vous remercie pour vos précisions.

                      De la victimisation et responsabilité africaine : ne me faites pas dire ce que je n’ai écrit nulle part ! Je parlais des victimes de la (néo) colonisations. Et de la responsabilité de la France et communauté internationale.

                      Mais cette situation n’aurait jamais été possible sans la complicité véreuse et corrompue de dirigeants africains.

                      Mais qui est l’œuf et qui la poule ? La France ou les dirigeants et élites africaines corrompues ?

                      Il est en tout cas trop facile de charger les africains, foncièrement vils et paresseux selon les clichés, sans pointer du doigt les réseaux politiques et barbouzards françafricains qui protégent leurs intérêts, en passant par les banques offshores et la communauté internationale (FMI, banque mondiale, OMC).

                      Car toutes les institutions financières internationales accordent facilement les crédits aux élites africaines, qui disparaissent dans les comptes privés des dictateurs. Tout le monde le sait. Et étrangement, il n’y a plus grand monde pour faire des enquêtes sur les biens mal-acquis. Et qui est-ce qui paye ? La population civile. Comme d’habitude.

                      Savez-vous que la partie civile congolaise a exigé le remboursement des fonds spoliés de Mobutu à la Suisse ? Et la Suisse à refusé, en les restituant à la famille de ce dernier ?

                      Savez-vous qu’en 2007, lors de l’élection présidentielle au Nigéria, dans certains Etats il n’y avait même pas de bureaux de votes et lorsque les nigérians ont commencés à protester, la police les a battus et dispersés ? Résultat du scrutin hautement frauduleux et jamais contesté par une armée française ou internationale pour juger et destituer le dictateur ?

                      Donc je vous remercie de me pointer la responsabilité africaine dans ses malheurs : n’oubliez pas, toutefois, de différencier les élites africaines et la population. Choses qui n’ont à voir !

                       


                    • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 17:09

                      @ Kronfi :

                      Si mes propos vous font, je vous cite ’chier’, allez donc chercher du papier hygiénique !

                      Quant aux start up et autres infrastructures qui n’existeraient pas en Afrique, un exemple très simple.


                      La côte d’ivoire.

                      Depuis sa soi-disant indépendance, toutes les infrastructures du pays appartenaient à Bouguyes, la société générale et autres compagnies françaises. Avant de chasser les africains de France ou de leurs demander de se retrousser les manches, rapatriez donc toutes vos multinationales qui pompent les richesses et préservent leurs MONOPOLES ! Car comme on vient de le voir avec Gbagbo, dès qu’on lorgne sur la Chine ou autre puissance pour ouvrir les marchés africains, c’est la guerre, car vous ne voulez que des monopoles sinon rien !

                      Les sauvages dans les rues d’Abidjan ? Vous ne pensez pas si bien dire : des mercenaires professionnels financés par le Burkina, régime sanguinaire soutenu par la France. Sauvages introduit dans les rues d’Abidjan, par l’armée Française, qui a bombardé la TV, palais présidentiel puis capturé le présidentiel avec la rebellion.

                      Vous n’avez même pas honte de parler de pleurnichards alors que votre propres armée est encore sur place !

                      Allez donc discuter bière et camembert à la brasserie du coin : la géopolitique et le tiers monde ne sont apparemment pas votre tasse de thé !


                    • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 18:00

                      Allond donc... Le fameux refrain : le droit et la civilisation en Occident et la sauvagerie ailleurs. Ca fleure bon la mentalité du missionnaire, tout ça...

                      Mais avant de venir donner des leçons sur le droit international ou sur le droit tout court aux africains, racontez-nous donc les scandales dans lesquels ont baignés vos politiques Chirac, Longuet, Sarkozy, Mittérrand et co... C’est à un tel point qu’un ancien président, Chirac, ne peut toujours pas être jugé, pour cause de justice tenue en laisse depuis longtemps… Et d’autres ministres restent toujours en postes malgré des accointances avec d’anciens dictateurs... Hilarant…

                      L’hôpital qui se moque de la charité ?

                      Mais vous savez quoi ? Ne racontez donc rien. La crasse de la politique française - tout le monde la connait.

                      Ce sont toujours les mêmes qui pillent et attaquent les autres, en invoquant comme bouclier le droit et la démocratie. Et ce sont toujours ces mêmes qui ensuite réecrive l’histoire mondiale, en se réinventant une nouvelle virginité éthnocentriste.

                       

                      Je vous laisse dans vos illusions de petit capitaliste fallacieux qui croit que le droit est plus respecté chez lui qu’en Afrique, cette terre éternelle de sauvages et cannibales.

                       

                      Les populations africaines prendront leurs responsabilités face à la criminalité et au négationnisme hypocrite de l’Occident.

                      Seulement ne vous étonnez pas lorsqu’on parlera bientôt dans les journaux de haine de l’occident, de représailles anti-blanc ou de bombes qui commenceront à tomber en France : à trop nier une réalité, on finit par se la prendre violemment en pleine face.

                       

                      A bon entendeur.


                    • kitamissa kitamissa 15 avril 2011 15:24

                      je vois où vous cherchez à m’entraîner ,des gens comme vous il y en a plein sur Agoravox ! 


                      qu’est ce que vous cherchez ? du repentir ? et bien que dalle ! c’est l’histoire ! tous les peuples ont du sang sur les mains ! 

                      l’histoire depuis la nuit des temps s’est bâtie sur des batailles,des conflits,des morts,des déportations ,des conquêtes ! 

                      alors pourquoi n’y aurait il que la France qui doive se repentir ?

                      et le communisme ? vous en parlez également,parce que les pères Lénine,Staline,Mao,Pol Pot,Ho Chi Minh ....,ils en ont un paquet de morts et de déportés sur la conscience !

                      ah oui,c’est vrai,vous devez être certainement de cette catégorie de Marxistes bien formatés qui sont très sélectifs dans leur choix de tortionnaires !!! 

                      ça ne prend plus ici, trouvez d’autres arguments pour vos pleunicheries et votre victimisation !

                      • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 16:01

                         

                        @Kitamissa :

                        Vous vous décrédibilisez tout seul.

                        Je vous ai posé une question simple : pourquoi jouer sur les chiffres avec la précision pathétique du comptable macabre ?

                        Du sang il y en a dans toutes les civilisations ? Parfaitement ! Sauf que l’humanité juge les criminels. Et l’histoire est composée de batailles incessantes pour la justice. Et non pas de peuples dominants et de dominés, comme vous semblez le dire.

                        Personne ne vous parle de repentance. La vérité est trop dure à regarder en face ?

                        La repentance est question de moralité. Si vous n’en avez pas, je n’y peux rien pour vous et vos congénères.

                        En revanche, l’Etat français répondra, tôt ou tard, d’innombrable crimes commis et encore en train d’être commis en son nom. C’est une question de mémoires de victimes, mais aussi de responsabilités juridiques.

                        Il ne s’agit pas seulement d’Histoire : on parle de crimes de guerre et contre l’humanité. La déclaration universelle des droits de l’hommes existait déjà lorsque l’armée française tuait et pillait en Asie et Afrique.

                         On parle donc bien de crimes dont l’état français devra répondre. Tout comme il faudra bien que les réseaux barbouzards et militaires français dégagent de l’Afrique. C’est aussi une autre réalité : la présence étatique et militaire française dans ses anciennes colonies.

                        S’il y a autant de personnes qui évoquent le désastre de la colonisation française, c’est parce qu’elle existe encore sous des formes plus sournoises. L’impérialisme et le néocolonialisme !

                        Alors avant d’accuser autrui de victimisation, regardez d’abord comment votre état français a bafoué et continue à bafouer ses propres lois, en tuant au nom de la démocratie et du capital !

                         




                        • Sauvage Sauvage 15 avril 2011 18:22

                          L’état ou le gouvernement français, vous savez parfaitement que je désignais les politiques français. Mon premier post est suffisamment explicite.
                          Epargnez-moi donc votre définition condescandante de l’Etat français.

                          Tout comme, je le répète, vous pouvez garder vos remarques morales acerbes sur les états de droits africains inexistants : vos services sercrets français et gouvernements successifs depuis les indépendances sont suffisamment mélés aux dictateurs africains corrompus. Vous n’êtes pas en position de donner des leçons de droit içi.

                          Des faits ? Oh mais je vous en prie : tous les travaux de Verschave, Stiglitz, Ziegler, ainsi que les rapports d’ONG Human Rights, Amnesty International, Survie, Oxfam...
                          Je ne suis pas là pour porter un jugement de valeurs sur les français (citoyens).

                          Mais bien pour charger des politiques, français, africains et occidentaux. Ainsi que démonter des schémas-clichés véhiculés par la presse et une histoire éthnocentriste qui sont très loin de refléter la réalité africaine.
                          Les africains ne sont pas que des paresseux analphabètes qui passent leurs temps à se découper à la machette parce qu’ils représentent des milliers de tribus ou éthnies aux différences insurmontables !

                          Cessez de lire Agence France Propagande, pour commencer. Plongez-vous ensuite dans les travaux de centaines de chercheurs et militants occidentaux et africains. Vous comprendrez mieux les responsabilités et conséquences de la Françafrique.


                        • kitamissa kitamissa 15 avril 2011 19:11

                          eh bien vous avez qu’a faire comme nous,vous faites des conquêtes,vous colonisez des pays,vous massacrez plein de gens et comme ça tout le monde sera quitte !


                          nous sommes nés Français,nous n’avons pas choisi ,mais c’est notre pays et notre histoire,le reste et ce qui s’est passé,nous on y est pour rien ! 

                          vous êtes là pour changer de politique dites vous ? alors commencer à virer vos dirigeants bien contents d’encaisser le pognon qu’on leur fait gagner !

                          au fait,la propagande d’amnesty international et les autres officines Marxistes ne valent pas mieux que la notre ! militants ....booooffffff militants de quoi ? que de la gueule pas plus !

                          prenez donc votre destin en main,après vous pourrez l’ouvrir !



                          • Antar Ibn Chaddad 18 avril 2011 01:12

                            hé hé, maintenant je ne donne pas cher de la peau de A. Ouattara et de Dominique sa femme « blanche » ils ne valent pas mieux que L. Gbagbo et Simone sa femme « noire ».

                            ça va pas faire long feu, y a intérêt que Sarko les fassent protéger, sinon adieu diamants et cacao et grisbi venant d’Afrique.
                            ça remue au Nord de la Cote d’Ivoire au Burkina Faso, attendez la suite il y a trop longtemps que ça couve vous allez voir que l’ingérence de la France a cassée un panier d’œufs (koui) pourris, (mdr)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Rodriguez


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès