Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Cargos de nuit (vague 2)

Cargos de nuit (vague 2)

Après les monstres des mers, ce qu’ils transportent exactement. Beaucoup d’armes, on l’a vu, le plus légalement du monde. Mais aussi bien d’autres moins légales, dans un trafic mondial qui a comme approvisionnement les Balkans et plusieurs plaques tournantes, dont la Belgique. Attachons-nous tout d’abord à ce cas, symptomatique d’un double trafic, et regardons attentivement quelles en sont les conséquences politiques. Elles sont désastreuses : les plus grands vendeurs d’armes y bénéficient, comme dans d’autres pays européens, d’une mansuétude grave de la part des autorités, car ces dernières sont parfois contraintes d’utiliser leur savoir-faire, qui est parfois immense. Retour sur les liaisons dangereuses qu’entretiennent des ports comme Anvers, pivot de l’approvisionnement en armes de l’armée américaine en Irak.

L’armée américaine en Irak est une gabegie journalière, on le sait. Incapable de s’adapter au pays conquis, il lui faut tout importer, du char au hamburger en passant par les jeux vidéos pour distraire la soldatesque entre deux alertes dans la Green Zone. En 2003 également, il a bien fallu acheminer par conteneurs l’armée américaine au complet. Les avions n’y suffisaient pas, bien entendu, certains gros porteurs étant en révision (le C5 Galaxy), et c’est bien comme ça d’ailleurs qu’on s’est aperçu que quelque chose se tramait, à voir l’intensification des préparatifs dans les ports européens qui y ont participé. On a déjà cité Bremehaven dans le précédent article, on eut aussi citer Anvers, et son terminal du Waasland, sur la rive gauche de l’Escaut. Pour décharger les matériels en provenance des garnisons américaines installées en Allemagne, Anvers a servi et sert toujours de plaque tournante pour alléger le trafic de Rotterdam en particulier. Ainsi en juin dernier, toute une division, la 173e brigade Combat Team est partie de Schweinfurt et de Bamberg en direction de l’Afghanistan, en transitant via Anvers. En juillet, c’est la 2nd Cavalry Regiment (devenue 2nd Stryker Cavalry Regiment) qui est partie de Vilseck (avec ses 300 chars Stryker !) pour le même trajet ou presque, puisque le débarquement se faisait en Irak cette fois. En septembre 2004 c’était l’inverse, avec la 1st Armored Division qui débarquait ses matériels usagés embarqués en Irak à bord du USNS Gordon. C’est du lourd qui revient, dont beaucoup en mauvais état après les premiers combats. 70000 tonnes, allant des chars aux hélicos Blackhawk ou Apache sont ainsi débarqués de quatre transporteurs LMSR (USNS Brittin, USNS Pomeroy, USNS Benevidez et l’USNS Watkins), pour prendre le train pour l’Allemagne, les hélicos repartant eux par barges sur le fleuve. Un bateau plus rapide, l’USNS Denebola étant également utilisé à partir d’Anvers. Selon un document de l’armée US, outre les barges, ce sont 45 trains et 500 camions qui ont été nécessaires pour charger lUSNS Seay, et le MV Cape Douglas. De la même manière, et dans le sens Allemagne-USA, la 838e récupérait ainsi ses Apache provenant de la KFOR au Kosovo et au Montenegro via la barge fluviale Dynamica, chargée par le Rhine River Detachment, du Rhin vers L’Escaut puis Anvers et un des USNS cités, direction Charleston, SC. D’autres matériels du 838e repartant eux du Germersheim Army Depot via un bateau civil ordinaire de P&O. Les porte-conteneurs civils servent à tout, on vous l’a dit dans l’épisode précédent.

Bref, la majeure partie des chargements de troupes de l’Otan ou des bases US en Allemagne, quand elle ne part pas de Bremehaven, transite par Anvers ou Rotterdam. Evidemment, à Anvers, la SNCB est dans le coup, qui participe des transferts par voie ferroviaire de ces matériels de guerre. Et tout cela sans qu’on ne s’en émeuve outre mesure. Des chargements dangereux circulent, mais en containers on ne les distingue pas, ce doit être ça l’avantage. L’Otan a trop bon dos, et la France, elle, ne l’aurait pas accepté à Marseille. On en reste pour autant aux transports légaux. Mais on peut craindre autre chose, via cette filière camion-péniche-porte-conteneurs. L’Europe centrale n’est pas si loin que ça, via l’axe Rhin-Danube. La Roumanie, l’Ukraine, la Serbie ou le Kosovo, la Croatie ne sont pas obligés de passer par la filière Mer Noire, un peu trop surveillée par l’ex-Urss. Anvers est à portée de fleuve, le port est plus discret qu’Odessa, et les contrôles fluviaux plus souples ou plus discrets. Avec en effet sur place des agences portuaires ou de transit... très spéciales, parfois même installées en plein pays comme au Brabant flamand, à proximité de la capitale belge, à Tervuren. En la personne de Claudine Fraiture, la gérante du cabinet North Atlantic Consult. Une dame aujourd’hui représentante exclusive des lunettes de visée nocturne ITT, denrée très prisée en ce moment par tout le monde militaire, le représentant français d’ITT étant la Jenoptec qui fournit l’armée du pays. La dame citée n’est pas une totale inconnue. Elle a été mise en examen en 2000 comme associée du marchand d’armes Jacques Monsieur, lui-même lié à François Lasnosky et Patrice Bourges (le propre fils d’Yvon Bourges), tous accusés d’avoir vendu illégalement des armes en Bosnie-Herzégovine, au Qatar, en Afrique du Sud, au Congo-Brazzaville, au Vénézuela, en Côte d’Ivoire et en Angola... Des profiteurs de guerre, bénéficiant de l’éclatement de l’ex-Yougoslavie.

Jacques Monsieur est un cas d’espèce atypique dans le monde des marchands d’armes : c’est un juriste de formation mais aussi un officier de réserve de l’armée belge qui fit plusieurs missions en son temps pour le Service général de renseignement (SGR, ex-SGDRA) de l’armée belge. On comprend pourquoi dans ce cas on a autant hésité en Belgique à l’arrêter une fois sa ou ses contrebande(s) découverte(s). Le journal de Morgen révéla en effet le 23 août 1989 qu’il fournissait des armes dans le cadre de l’Irangate, en réussissant même à vendre 600 missiles US Tow à Téhéran... il n’avait en fait qu’un boulevard à traverser pour se rendre au siège de l’Otan, où il avait toujours eu ses entrées.

Monsieur ou un autre consultant très intéressant, un de ses associés, Lasnosky, qui s’appelle aussi Jean-Bernard Lasnaud, qui a aujourd’hui plus de 60 ans et habite... la Floride, où il passait encore avant 2002 des jours tranquilles, fortune faite avec sa firme locale Caribbean Group. "Over the years, Lasnaud, 60, has been sought on a number of arms-related charges - mostly allegations of embargo violations and financial fraud - in France, Belgium and Argentina. A Belgian newspaper reported in 1983 that Lasnaud was convicted in absentia for illegal arms trafficking. He was sentenced to two years in prison, but the newspaper said police could not find him. A few years later, he showed up in the United States." Dans les années 90, il a vendu pour 70 tonnes d’armes à l’Equateur, via l’aide du capitaine Horacio Estrada, un des capitaines argentins de l’époque des tortures (et tortionnaire lui-même). Ce dernier a fini par être retrouvé mort à Buenos Aires, en train de négocier la vente de 1500 fusils à la Sierra Leone, avec à l’autre bout de son ordinateur... Lasnaud. Les autorités américaines ne l’arrêtèrent pas pour autant malgré cette preuve de son implication dans le trafic. Elles avaient trop besoin de lui, pour armer alors la Croatie sans alerter les vigiles de l’Onu, prompts à faire respecter l’embargo décrété. Les armes, affrétées par Lasnaud, proviendront de l’Argentine, de L’Afrique du Sud, de la Hongrie, de la Slovénie, de la Bulgarie, de la Pologne, de l’Ukraine et de... l’Iran, qui doit écouler alors ses énormes surplus de guerre contre l’Irak. Via Modelex, l’exportateur officiel du ministère iranien de la Défense, qui connaît à l’époque sa période faste. Le fils de Lasnaud, Alexandre, reconnaissant même plus tard que des radars chinois auraient aussi été vendus par son père, via l’armée américaine, parfaitement au courant du deal ! Leur correspondant en Croatie est Ante Gotovina, un véritable voyou devenu général croate, recherché par le Tribunal pénal international et arrêté à Ténérife, le 7 décembre 2005 après une longue cavale. Son procès s’est ouvert le 11 mars 2008 à La Haye. L’homme a fait partie du service d’ordre de JM Le Pen dans les années 80, au sein de la société de surveillance KO. "Selon les renseignements généraux, KO sert de couverture au Service d’action civique (SAC), organisation secrète créée en 1959, en marge du mouvement gaulliste." On n’a toujours pas compris comment il était sorti de prison en France quelques mois seulement après être tombé pour un vol de bijoux. L’aide d’un réseau d’extrême droite organisé dans plusieurs pays, dont la France à Nice et en Corse, l’a aidé durant toute sa cavale alors qu’on le poursuivait pour crimes contre l’humanité. Chose de laquelle il devra répondre aujourd’hui. JB Lasnaud, lui, continuant tranquillement ses œuvres sur son site : en vendant même des scanners géants pour conteneurs...

Gotovina, mais aussi Vladimir Zagorec, l’adjoint direct du ministre croate de la Défense dans le gouvernement de Fanjo Tudjman, le dirigeant du pays bien peu regardant (et passablement corrompu lui-même). Zagorec, lui, ne risquant rien : il est à l’origine de la récupération par Israël d’un exemplaire très prisé de batterie de missiles S-300 Almaz, acheté en 1998 par la Croatie. Et revendu une fortune, pour permettre à Israël de développer les engins de contre-mesure. A l’origine du deal, deux firmes : Nevada Trading Lts, sise au Negev, et Winsley Finance. Un deal juteux à 19 millions de dollars. En récompense, les Américains laissèrent les Croates lancer leur offensive sur la Krajina, contre les Serbes, provoquant un ressentiment durable encore visible aujourd’hui. "Cette opération, qui se poursuit jusqu’au 15 novembre, est dirigée par Gotovina. Durant ces trois mois, selon l’acte d’accusation du TPI en date du 21 mai 2001, les forces croates se sont livrées à de nombreuses exactions contre les Serbes vivant dans la Krajina, tuant 150 d’entre eux et entraînant la disparition de centaines d’autres."

Le vendeur argentin étant le président Carlos Menem lui-même, assisté par Monzer Al Kassar, le "prince de Marbella" en raison de ses fêtes fastueuses, lui aussi d’origine syrienne, comme Menem. Kassar, arrêté en juin 2007 en Espagne, avait laissé entendre qu’il fournissait en armes et en argent les insurgés irakiens : "In an interview in October of last year with the British newspaper The Guardian, al-Kassar acknowledged he was friends with an alleged leader in the Iraq insurgency who was a relative of Saddam Hussein, but insisted he knew nothing of the man’s role in fighting against the U.S. occupation."

Lasnaud avait été arrêté lui à la frontière suisse le 25 mai 2002, puis relâché. Au procès de Jacques Monsieur, débuté le 31 mars dernier dans l’indifférence journalistique générale (c’est à huis clos paraît-il !), ce dernier indique avoir livré des hélicoptères MI-24 et MI-8 Modelex à l’ancien président Pascal Lissouba, contre des cargaisons de pétrole. Il y explique sans broncher que selon lui il n’avait rien à craindre car il était "couvert" par les services occidentaux (DST, CIA, Mossad) via sa société Matimco Ltd (d’origine mauricienne !). En fait il révèle aussi s’être fait aider par un dénommé David Benelie, en fait de son vrai nom David Azoulay, un homme ayant la double nationalité, israélienne et sud-africaine... et ancien du Mossad (c’est son frère qui avait capturé Eichmann !), lui-même en relation étroite avec Marc Rich, sulfureux homme d’affaires US... ayant acheté du pétrole à l’Iran en pleine crise iranienne des otages ! L’homme, réfugié en Suisse, sera absous en 2001 par Clinton, décidément dans tous les mauvais coups tortueux. Rich est juif, né en 1934, à... Anvers, et avait dû quitter la ville en 1942 sous la pression des nazis. Son accusateur, dans l’affaire de l’Irangate, s’appelait Rudolph Giuliani, à l’époque procureur général... et son avocat s’appelait Lewis Libby  ! Le monde est trop petit, parfois. Rich était en fait lui aussi un trafiquant d’armes notoire :

"Pendant des décennies, Rich détint le contrat exclusif de la commercialisation à l’étranger des métaux précieux soviétiques. Par cette filière, il se livrait à un trafic d’armes de grande ampleur, qui aurait continué jusqu’à récemment, avec la collaboration d’un certain Viktor Bout, un gros trafiquant d’armes sur le ’marché noir’ russe qui a joué un rôle dans le scandale de corruption qui touche actuellement Ariel Sharon."

Depuis de l’eau a coulé sous les ponts des marchands d’armes : Ariel Sharon est dans le coma et Viktor Bout emprisonné, comme quoi tout arrive. D’autres consultants portuaires sont tout aussi intéressants, surtout s’ils ont leur bureau à Anvers même. La société Falconsult, par exemple. Dirigée depuis 2002 par un homme qui revendique aujourd’hui "26 ans d’expérience" dans les ports de Zeebrugge et Anvers. Avec un poste de directeur, notamment entre 1980 et 2006, chez Hesse-Noord Natie, une autre société d’exploitation de terminaux portuaires. Or c’est cette firme, justement, par laquelle sont passés tous les transbordements militaires US d’Anvers décrits plus haut, notamment déjà ceux de la première guerre du Golfe ! Les trains arrivaient au Vrasenedok, au terminal Hesse-Noord Natie, quais 1237-1239. Un service signé Hesse-Noord Natie qui a dégagé des bénéfices faramineux : en 2003, 12 685 000 $, en 2004, 13 150 000 $, en 2005, 8 000 000 $ et en 2006 encore 1 200 000 $. Le 15 mars dernier encore, l’USS Gilliland venait encore y charger ses matériels de guerre supplémentaires. Notre homme, sur son site d’entreprise, arbore un drapeau anglais... mais pas de drapeau belge. A la place, un drapeau... flamand, ce qui pourrait, à ce stade, surprendre. Pas vraiment : tout petit il faisait déjà partie de l’association estudiantine catholique flamande (KVHV, Katholiek Vlaams Hoogstudentenverbond), a fondé en 1976 le NSV, un mouvement ultra-nationaliste, et a participé également au groupe de Warande, sur l’indépendance de la Flandre. Chaud partisan d’une "Forza Flandria", il vient d’être élu président... du Vlaams Belang. De gérer les chars US en partance pour la guerre mène à tout, semble-t-il. A la fortune et à la gloire en politique, pour Bruno Valkeniers.

On a toujours su la fascination qu’exercent les armes chez les gens d’extrême droite, Gotovina en étant un excellent exemple. Ce qu’il y a à craindre, c’est que des gens de cette nature placés à des endroits stratégiques en arrivent à profiter des trous béants existant dans la circulation des armes en Europe comme dans le monde pour se constituer un stock de guerre... en prévision d’une guerre civile ou d’un coup d’Etat, dont tout parti de ce genre rêve un jour ou l’autre. En septembre 2006, justement, la Belgique se réveille groggy avec l’annonce de la découverte d’un complot militaire visant son roi et le pays. Un groupe néonazi, baptisé Sang-Terre-Gloire-Honneur (BBET, Bloed-Bodem-Eer-Trouw), très actif au sein de l’armée. On arrête 17 personnes, "principalement des militaires et des personnes ayant une idéologie d’extrême droite qui, pour certains, s’exprime clairement par le racisme, la xénophobie, le négationnisme, l’antisémitisme et le néonazisme", précise le parquet belge. Mais ça ne s’arrête pas qu’à un folklore idéologique. Ces gens ont des armes, et ont appris à s’en servir au cours de week-ends de formation où ils s’entraînent, parfois même sur les terrains de l’armée. Pire : ils avaient des armes, car ils en faisaient commerce. A partir des détournement de l’armée ? Même pas, à partir de l’organisation d’un véritable commerce parallèle, comme il peut en exister dans ce milieu où les armes sont le symbole de la puissance masculine. En Belgique, jusqu’au 21 juin 2006, posséder une arme était chose aisée. A la suite d’un meurtre raciste d’une jeune femme et de son enfant par un jeune sympathisant d’extrême droite, la législation a été modifiée. Mais il reste un gros point noir : "actuellement seules 800 000 armes à feu sur les 2 000 000 estimées en circulation en Belgique sont enregistrées - et la plupart d’entre elles le sont de manière erronée". Le meurtre avait une origine claire. "Hans Van Themsche avouera très vite qu’il a agi par racisme. Il semble même qu’il en est fier. Il a déclaré qu’il avait acheté une arme de chasse et des munitions, puis qu’il était parti à la recherche de personnes d’origine étrangère pour les abattre. Pour se donner du courage, il portait des croix gammées nazies et d’autres signes de l’extrême droite. Les enquêteurs découvrent également qu’une partie de la famille du meurtrier est membre du Vlaams Belang, parti flamand d’extrême droite." Un jeune, influencé par ses parents mais aussi par d’autres, qui ont bien compris l’usage de l’Internet pour diffuser leur idéologie nauséabonde. Un reportage de la RTBF montrait récemment le lien entre les armes des jeux vidéo et le recrutement par le groupe belge Nation des jeunes joueurs de BattleField2. Le recrutement sur Internet existe, nous dirons aussi le trollisme incessant de certains participants à des blogs associatifs ou citoyens afin d’imposer leur seule vue extrêmiste. L’extrême droite s’est aperçue que l’expression individuelle lui échappait avec l’Internet et fait de gros efforts pour faire taire ceux qui dénoncent ses pratiques sectaires. A Agoravox, nous n’y échappons pas, à cette vindicte journalière et à l’étalage de ses idées brunâtres.

Les marchands d’armes bénéficient donc de techniques nouvelles de distribution de leurs marchandises à hauts profits, grâce au contrôle par le privé du circuit des conteneurs, et des personnes aux idées douteuses en bénéficient ouvertement : il nous reste à voir l’origine de l’essentiel de ces armes de contrebande, à savoir les Balkans et ce qui reste de l’ex-Yougoslavie, du gigantesque arsenal russe et de ses anciennes provinces devenues indépendantes. Nous le verrons à partir d’un exemple étonnant de vendeurs d’armes à peine pubères découverts en mars dernier seulement en... Floride. En attendant, on peut toujours fureter pour savoir où en sont nos deux vedettes du marché, à savoir Viktor Bout et Yaïr Klein. A cette heure, ni l’un ni l’autre ne font déjà plus parler d’eux. A croire qu’ils sont déjà repartis dans la nature, qui sait. Pour tous deux, ce ne serait pas la première fois.



Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

234 réactions à cet article    


  • Yannick J. Yannick J. 30 avril 2008 10:12

    pffff SEB t’es même po drole !!!

    moi qui croyais que j’aurais le prime.

    .........

    bon j’m’en vais ! na !


  • Yannick J. Yannick J. 30 avril 2008 10:12

    pffff SEB t’es même po drole !!!

    moi qui croyais que j’aurais le prime.

    .........

    bon j’m’en vais ! na !


  • LE CHAT LE CHAT 30 avril 2008 10:49

    MERDE ALORS , le moteur a calé au démarrage !


  • lavabo 30 avril 2008 17:11

    et voila Le chat tu es tout seul au milieu d’un monceau d’incohérence, si ca ne te gêne pas je viens te tenir compagnie


  • brieli67 30 avril 2008 21:43

    jeudi 12 janvier 2006, 17h17 Charles Pasqua accusé de "racket" par l’ex-P-DG d’Alstom

    PARIS (Reuters) - L’ancien P-DG d’Alstom Pierre Bilger, jugé à Paris pour abus de biens sociaux, accuse l’ex-ministre de l’Intérieur Charles Pasqua de l’avoir "racketté" lorsqu’il a voulu déménager le siège de sa société en 1994.
    "Il s’agissait d’une demande de rançon, de racket. On a versé cette commission la mort dans l’âme", a dit à la barre Pierre Bilger, 65 ans, qui a dirigé Alstom de 1991 à 2003.

    L’ancien patron a précisé avoir accepté en 1994 de verser clandestinement 5,2 millions de FF (environ 790.000 euros) pour obtenir l’autorisation administrative de déplacer le siège de sa société de Nanterre (Hauts-de-Seine) à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).
    Cet agrément a été délivré par la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (Datar), dépendant du ministère de l’Intérieur, le jour-même du versement de la commission litigieuse, le 11 mai 1994.
    L’argent d’Alstom a été versé sur un compte bancaire suisse d’Etienne Leandri, surnommé "le petit monsieur", un personnage proche de Charles Pasqua décédé en 1995.
    La majeure partie de cette somme a été reversée en juin 1994 à Pierre Pasqua, fils du ministre, sur un autre compte bancaire suisse.
    Pierre Pasqua, qui se trouverait en Tunisie, ne s’est pas présenté à l’audience. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui.

    Quatre autres prévenus, deux anciens cadres d’Alstom, un intermédiaire et Pierre-Henri Paillet, ancien délégué à l’aménagement du territoire au ministère de l’Intérieur, sont aussi au banc des prévenus.
    Pierre-Henri Paillet aurait servi d’intermédiaire entre les dirigeants d’Alstom et Etienne Leandri, qui avait demandé initialement dix millions de francs. "Adressez-vous au ’petit monsieur’", a lancé Pierre-Henri Paillet aux cadres du groupe industriel, selon leurs dépositions.
    Le parquet devrait requérir dans la soirée. Les prévenus encourent jusqu’à cinq ans de prison.
    Charles Pasqua, 78 ans, est mis en examen depuis octobre 2004 dans une procédure distincte instruite par la Cour de justice de la République, seule compétente pour enquêter sur des actes commis par des membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions.

    --------

     

    FAUT PAS LES OUBLIER in http://www.denistouret.net/constit/Pasqua.html#Portrait


  • tvargentine.com lerma 30 avril 2008 10:14

    C’est bien ’Morice’ nous voyons que vous etes un vrai professionnel ,vous remplissez bien votre contrat de prestation de service pour AGORAVOX avec vos articles

    Ok,j’ai compris votre article qui une fois encore cible les anti-américains mais vous avez oublié de vous relire dans votre copié collé car il parle de vous

    "Le recrutement sur internet existe, nous dirons aussi le trollisme incessant de certains participants à des blogs associatifs ou citoyens afin d’imposer leur seule vue extrêmisteOUI C’EST BIEN DE VOUS QU’ILS PARLENT

     


    • lavabo 30 avril 2008 10:18

      J’ai quand même bien fait de passer, j’ai pu mettre un -1 Lerma........ c’est juste une habitude, ca soulage


    • brieli67 30 avril 2008 13:57

      6. Le culte du chef UN BELGE ? désormais selon ton lien..................

      Qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition, les partis d’extrême droite et les régimes fascistes s’organisent autour du chef dont le charisme et l’autorité assurent le dévouement et l’obéissance de ses militants. Leurs structures et leurs fonctionnements internes ne sont pas démocratiques, ils reposent sur des principes hiérarchiques et sur l’autoritarisme.

       


    • brieli67 30 avril 2008 23:48

      la 605 blindée de JmLP est en vente sur E BAY----------mise à prix 1 EURO

      qu’un Euro parce que plus qu’un phare ??

       

       

       


    • lavabo 30 avril 2008 10:15

      et merde loupé..... j’étais à l’affut pourtant, tout ca à cause du café

       


      • lavabo 30 avril 2008 10:36

        Salut Dom

        Dans l’esprit de morice L’URSS est éternelle


      • lavabo 30 avril 2008 10:47

        le 2ème opus est aussi imbuvable que le premier....... et la conclusion laisse envisager le pire :

        Nous le verrons à partir d’un exemple étonnant de vendeur d’armes à peine pubère découvert en mars dernier seulement en... Floride

        morice commence une véritable série.


      • maxim maxim 30 avril 2008 10:36

        en direct du stade Momoland ..

        aujourd’hui en 1ere positon Seb ,suivi de Seb ? alors là nous demandons un test Adn pour départager le vrai du clôné .....

        ensuite le Poulidor Yannick avec son double aussi ? encore un test Adn !

        et 3eme position Lerma ,en baisse de forme ,lui qui auparavant arrivait en tête ne vient plus qu’aux place d’honneur ....

        ensuite Lavabo en 4eme position ,bien placé et qui envisage de faire appel pour les doubles victoires des deux premiers ....

        4eme Rachida ,qui malgré son tchador a eu assez de souffle pour parvenir à ce beau classement !

         

        bel effort et encore bravo à tous !


        • Castor 30 avril 2008 10:46

          "Bref, la majeure partie des chargements de troupes de l’Otan ou des bases US en Allemagne, quand elle ne part pas de Bremehaven, transite par Anvers ou Rotterdam. Evidemment, à Anvers, la SNCB est dans le coup, qui participe des transferts par voie ferroviaire de ces matériels de guerre. Et tout cela sans qu’on ne s’en émeuve outre mesure. Des chargements dangereux circulent, mais en container on ne les distingue pas, ce doit être ça l’avantage. L’OTAN a trop bon dos, et la France elle ne l’aurait pas accepté à Marseille. On en reste pour autant aux transports légaux."

          J’ai pas eu de réponse à ma question d’hier... du coup je reviens aujourd’hui...

          Donc, si j’ai bien compris, ces opérations sont parfaitement légales et donc pas de problème a priori (du coup, ne dites pas "la SCCB est dans le coup" parce que ça fait illégal, cette façon de faire s’appelle enduire* le lecteur avec de l’erreur par baril de 30 gallons)...

          Alors je m’interroge sur le reste et je note le Noeud de l’article, à savoir cette phrase  :"Mais on peut craindre autre chose, via cette filière camion-péniche-porte conteneurs." Je me dis benoitement qu’à compter de là, il va y avoir des révélations sur un trafic immonde.

          Et là, surprise, à part un long exposé sur la présence de gens troubles, un autre exposé sur des connexions avec l’extrême-droite, les nazis (encore ?!!!), rien, c’est creux, c’est du remplissage !!!

          Ma réflexion est la suivante...

          Si le transport d’armes se fait en toute transparence avec des contrats et tout le toutim, il est où le problème ? Dans la "crainte d’autre chose  ?"

          Morice, elle est où la révélation annoncée ? Qu’il existe un trafic d’armes à l’échelle de la planète ?

          ou alors dans "L’extrême droite s’est aperçu que l’expression individuelle lui échappait avec l’internet et fait de gros efforts pour faire taire ceux qui dénoncent ses pratiques sectaires. A Agoravox, nous n’y échappons pas, à cette vindicte journalière et à l’étalage de ses idées brunâtres."

          Alors maintenant ce n’est plus dans les commentaires qu’on vient régler ses comptes avec ses détracteurs, c’est directement dans l’article ?

          *nota  : l’expression exacte est induire en erreur mais elle est moins drôle.


          • Columbo Columbo 30 avril 2008 11:00

             Je trouve moi aussi que l’article mélange un peu tout. Outre que cela rend les choses difficiles à suivre, cela pousse à se demander s’il y a davantage là-dedans que quelques pétards mouillés.

            @ morice : J’insiste : écrivez moins, mais mieux. Je vous le dis en toute courtoisie.


          • morice morice 30 avril 2008 10:49

             On a de belles icones ce matin... ça se confirme au moins... remarquez... 


            • lavabo 30 avril 2008 10:56

              On a de belles icones ce matin... ça se confirme au moins...

              Vous pourriez être plus clair ? à moins que ca ne soit la sénilité.......


            • Castor 30 avril 2008 10:59

              Morice veut simplement dire que, comme il le sous-entendait dans son article, tous les trolls émargeant à l’extrême-droite sont là, ce qui confirme son sous-entendu qui n’en est donc plus un mais devient de fait une preuve parfaite.

              Ca se passe comme ça dans la démomocratie.


            • lavabo 30 avril 2008 11:03

              syndrome classique de paranoia aigue  

               


            • Castor 30 avril 2008 11:05

              salut Dom,

              du grand classique, effectivement...

              Je rappelle au lecteur qui se serait égaré ici que Morice, grand défenseur de la liberté d’expression, s’est vu, à ma demande et à trois reprises, retirer trois de ses commentaires pour incitation à la haine raciale.

              En gros, c’est faites ce que je dis mais pas ce que je fais et ce qui vaut pour les autres ne vaut pas pour Morice.


            • lavabo 30 avril 2008 16:44

              C’est ca morice est victime d’un complot d’extrême droite visant à l’empêcher de publier ses articles sur Avox.

              Mais comme c’est un grand résistant, personne ne l’empéchera de diffuser ses informations et ses théories.

              Allez morice vous y êtes presque, bientôt vous pourrez dévoiler le nom de l’organisation qui vous veut tant de mal


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 avril 2008 18:39

              @ Morice : Je trouve vos articles intéressants, mais les commentaires qu’ils suscitent sont tellement creux que toute discussion en devient impossible. Puis-je vous suggérer d’indiquer l’adresse de votre site ou d’un autre fil où l’on peut vous lire sans être importunés par les moustiques ?

              Pierre JC Allard


            • Weinstein 30 avril 2008 18:45

              Voici Allart le bouffeur de Juifs, normal qu’il soit copain comme cochon avec Momo.

              Ah Allard vous êtes la fine fleur du Québec, peace and love,un Jésus goy en quelque sorte, mi humaniste mi pacifiste avec un penchant pour les jeunes fines en fleur, pas celles de Proust, non, les vrais ,lespucelles.

               

              Bien à vous.


            • brieli67 30 avril 2008 21:52

              Bière de vin..... UNE GAZELLE DE 100 PAPES non ? 

              êtes très DUR avec vos anciennes recrues Isn’t it ? Môssieu ?


            • LE CHAT LE CHAT 30 avril 2008 10:54

              horreur , les armes qui iront pas chez Mugabé vont être redirigées pour armer les troupes du Vlaams Belang !


              • lavabo 30 avril 2008 10:57

                appelez Tall c’est urgent


              • Paradisial Paradisial 30 avril 2008 12:03

                Laissez notre grincheuse se reposer, avec ses vieilles diatribes.


              • morice morice 30 avril 2008 11:04

                par lavabo (IP:xxx.x0.98.97) le 30 avril 2008 à 10H57

                 
                appelez Tall c’est urgent
                le troupeau réclame son maître adoré.....

                • lavabo 30 avril 2008 11:05

                  non c’est juste qu’il est belge...........


                • morice morice 30 avril 2008 11:06

                   morice : J’insiste : écrivez moins, mais mieux. Je vous le dis en toute courtoisie.

                   je pense que ça sera plus, mais bon... en toute actualité...


                • Columbo Columbo 30 avril 2008 11:07

                   Pourtant, vous me disiez hier que vous manquiez de temps !


                • morice morice 30 avril 2008 11:07

                  Bulgroz, si vous venez pour nous parler de votre programme télé, on a aussi TeleZ à la maison....


                • lavabo 30 avril 2008 11:10

                  Columbo,

                  vous essayez de comprendre le morice, l’intention est certes louable mais je doute que vous arriviez à quelque chose, à part peut être à de sérieuses migraines

                  Dire tout et son contraire c’est la spécialité de morice


                • Gasty Gasty 30 avril 2008 14:11

                  Pour votre information , Tall a pris rendez-vous pour se faire retirer ses hémomoïdes.

                  Si tout se passe bien, il ne devrait plus intervenir sur les fils à momo.

                  Dans le cas contraire...... certains d’entre nous le connaissant bien, planquez-vous !


                • brieli67 30 avril 2008 22:21

                  pour le BIDASSE --------------------la lave LEONIDAS en coulante à nonante degrés à profusion


                • jondegre jondegre 30 avril 2008 11:09

                  lamentable ce trollage, qu’attend agoravox pour purement et simplement le supprimer.

                  Agoravox pourrait par exemple deplacer les trolls trop flagrants (il n’y a que ca sur cet article) vers un forum ou les gens pourraient verifier simplement qu’il ne s’agit pas de censure mais de netoyage de troll evident.

                   


                  • lavabo 30 avril 2008 11:13

                    excellent commentaire Jondegre,

                    sauf que ca n’a rien à voir avec le texte......... bienvenue dans le monde magique des trolls


                  • Castor 30 avril 2008 11:24

                    Mon cher JONDEGRE,

                    vous passez à côté du fait que Morice se nourrit lui aussi du trollage.

                    Quand il est insuffisant, il vient le relancer, au besoin sur des articles concurrents...

                    Ce petit manège lui permet de se "crédibiliser"...suivez le guide  :

                    - Comme le trollage est nombreux, ça permet à Morice de dire que ses assertions selon lesquelles l’extrême-droite l’a pris pour cible sont exactes  : "regardez, ils sont tous là" et puis le désormais célèbre "Je vous l’avais d’ailleurs bien dit" ici présent directement dans l’article.

                    - Comme par ailleurs l’extrême-droite l’a pris pour cible et qu’il ne saurait y avoir de fumée sans feu, c’est donc que les articles de Morice ont soulevé quleques lièvres d’importance et que ce qu’il y dit "dérange".

                    Voilà, c’est simple, c’est beau, c’est du MOMO !


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 avril 2008 18:50

                    @ Jondegre : J’ai deja suggéré une page "Pilori" où serait redirigé tous les commentaires sans pertinence attaquant un auteur et une section Enfer dans laquelle seraient publiés les articles des auteurs que 50 rédacteurs sugèrent de mettre ainsi... à part. Ceux qui soutiennent ces propositions devraient se manifester.

                    Pierre JC Allard http:nouvellesociete.wordpress.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès