Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Cargos de nuit (vague n° 5)

Cargos de nuit (vague n° 5)

Les conteneurs ne sont en fait qu’une étape du transport d’armes. En volume, puisque, dans le cas du Cargo An Yue Jiang dépêché par Robert Mugabe, les 77 tonnes d’armes n’occupaient que quelques conteneurs seulement. Déjà, à leur propos, on avait évoqué le transfert et transport via un ou deux Ilyushin IL-76 en remplacement. Car les avions sont les relais directs des conteneurs, pour la majeure partie des transactions. Comme nous allons le voir à partir de deux exemples bien précis. Abandonnons donc quelques instants nos fameux conteneurs pour en venir au trafic d’armes aérien. Le prolongement du précédent tant les voies aériennes des trafiquants aboutissent toutes dans des ports ou à proximité. Aujourd’hui, ceux de l’Ukraine.

L’image parle d’elle-même. Nous sommes à bord d’un avion, de type court-courrier, un Bac-111 pour être exact dont il ne reste à ce jour que 22 exemplaires volants, sur les 246 construits (dont 9 fabriqués sous licence en Roumanie, sous Ceaucescu !). Sur chacun des 27 sièges plutôt cossus - l’avion est une version pour VIP -, une caisse de Kalachnikovs, harnachée avec la ceinture du passager et, entre chaque siège, deux autres caisses. L’homme qui a chargé l’avion a bien respecté la répartition des masses à bord : c’est un pilote chevronné, soucieux de l’équilibrage de son avion. Nous sommes le 13 mars 1999, l’avion venait auparavant de s’envoler à vide de l’Ukraine pour Ouagadougou, au Burkina Faso, où il s’est posé à côté d’un énorme Antonov 124 de l’Antonov Design Bureau numéroté UR-82008, arrivé deux jours avant et affrété par une firme anglaise alors seule utilisatrice, ou presque, du monstre, Air Foyle. Un Antonov avec à son bord 67 564 kg d’armes, réparties en 3 000 fusils d’assaut AKM (Kalashnikov), 50 mitrailleuses lourdes, 25 lance-roquettes RPG, 5 missiles Strela-3 et 5 missiles anti-tanks Metis. Les caisses avaient été déchargées une par une de l’Antonov et posées telles quelles dans le Bac-111, avec l’aide et sous la surveillance de Joe Toah. L’assistant direct du directeur de la sécurité de... Charles Taylor. Car le déchargement final devait aboutir au Liberia, plus exactement à Monrovia, la capitale. L’avion devant même devenir par la suite l’avion présidentiel de Charles Taylor. Mais dans la précipitation, pour l’instant, personne n’avait songé à le repeindre !

Le contrat de livraison d’armes avait été passé par la Chartered Engineering and Technical Company, Ltd, une compagnie ayant son siège à Gibraltar. L’avion, bizarrement, n’était même pas peint aux couleurs d’une compagnie ou d’un pays. Il arborait encore les couleurs d’une équipe de basket américaine de la NBA de la côte Ouest, les Seattle SuperSonics et portait le code VP-CLM. L’avion avait été racheté 2 millions de dollars seulement à un revendeur américain, Lou Legget, le fondateur de Cortran International, et son pilote était Jorma Ijäs, un Finlandais, lui aussi de Cortran. Lors d’un interrogatoire téléphonique en 2002,, il jouera candidement le monsieur qui n’avait rien vu à bord : "I cannot say for sure what was being transported. I never opened a single box". C’était marqué dessus pourtant. A 6,5 tonnes maxi de charge par vol, les rotations s’égrènent pendant trois semaines pourtant entre Ouagadougou et Monrovia. Derrière tout cela, il y a un trafiquant, c’est l’employeur du pilote et le propriétaire du Bac 111. C’est le président d’une société de commerce de bois, Exotic Tropical Timber Enterprise. Il s’appelle Leonid Minin, et détenait aussi une société enregistrée à Monaco, mais sise en Suisse, Limad-AG.

En juillet 2000, notre homme remet ça direction la Côte-d’Ivoire. Pour 113 tonnes, cette fois, achetées à la société d’Etat ukrainienne Spetstehnoexport (Special Technical Export) soit 10 500 AK-47 fusils d’assaut, 120 Dragunov, les fusils préférés des snipers en Irak, 100 Bazookas RPG, des lunettes de vision nocturne et 8 millions de munitions. Par le même Antonov 124, mais cette fois affrété par Aviatrend, société de Gibraltar avec comme pilote italii Horovienko. Un fameux pilote spécialisé, détenteur, le 11 novembre 2003, d’un record de charge sur Antonov 70 : 55 063 kg à 7 355 m. Les avions étant acheminés ensuite à Monrovia par des Ilyushin 18, des "West Africa Air Services", gérée par Sanjivan Ruprah, un autre trafiquant d’armes et de diamants, ou par un Illyushin 76. Des avions qui volent sous des registres d’emprunt : "An Ilyushin 76, registered in Liberia in the name of Air Cess Liberia in 1996, was later registered in Swaziland. It was subsequently removed from the Swaziland register by the Civil Aviation Authority because of irregularities. The plane then moved to the register of the Central African Republic, where it obtained the designation TL-ACU in the name of Centrafricain Airlines". The aircraft sometimes carries the registration of the government of the Congo (Brazzaville). As with other Bout aircraft, the plane is based in Sharjah in the United Arab Emirates. This plane was used in July and August 2000 for arms deliveries from Europe to Liberia. This aircraft and an Antonov made four deliveries to Liberia, three times in July and once in August 2000. The cargo included attack-capable helicopters, spare rotors, anti-tank and anti-aircraft systems, missiles, armoured vehicles, machine guns and almost a million rounds of ammunition. The helicopters were Mi-2 and Mi-17 types". Certains vols supplémentaires sont assurés par Veteran Airlines/Skylines aviation basée a Jankoy en Ukraine (Crimée). Une société qui a aussi bien effectué des vols humanitaires que des vols pour les rebelles de l’Unita en Angola, ou par les frères Moldaves Renan, amis de Victor Bout. Notre trafiquant du jour est un ami à lui, ils se partagent régulièrement les marchés... les avions et les bénéfices des trafics.

"Leonid (Efimovich) Minin, né le 14 décembre 1947 à Odessa (Ukraine), domicilié à Tel-Aviv (il a émigré en Israël en 1970), possède à la fois les nationalités ukrainienne et israélienne, mais dispose également de passeports allemand et colombien (et grec, L’Express l’a oublié). De quoi faciliter les déplacements de ce drôle de citoyen du monde, impliqué, au plus haut niveau, dans de nombreux trafics internationaux", nous explique L’Express. Effectivement, Minin semble bien avoir profité de ces cinq passeports, et jusqu’en 2001 espérait bien en vivre royalement, sur son yacht d’Antibes, notamment. Question pseudos, il était plutôt bien fourni aussi : Blavstein, Blyuvshtein, Blyafshtein, Bluvshtein, Blyufshtein, Vladimir Abramovich Kerler, Vladimir Abramovich Popiloveski, Vladimir Abramovich Popela, Vladimir Abramovich Popelo, Wulf Breslan, Igor Osols tels étaient ses nombreux noms d’emprunt... Dans la nuit du 4 août 2000, notre homme, au sommet de sa gloire de trafiquant notoire, va tout perdre. Dix minutes avant minuit, ce soir-là, les policiers italiens de Monza, près de la petite ville de Cinisello Balsamo reçoivent un coup de fil anonyme indiquant que "Leo", celui qu’ils traquent depuis des années se prépare à faire une partie fine dans la chambre 341 de l’hôtel Europa de Balsamo. Les policiers attendent un peu et enfoncent les portes de la chambre à 3 heures du matin... et découvrent notre homme, au look de mafioso ou de brute épaisse au milieu de quatre filles en tenue légère, 25 000 dollars et 12,5 millions de lires italiennes (6 000 dollars) en cash, 58 grammes de coke, un joli lot de diamants (pour plus de 500 000 dollars !). Ce qui représente déjà un joli score, mais surtout 1 500 pages de dossiers de transactions de Leonid, ce soir-là complètement anéanti.

Une superbe prise en effet ! Dans les feuillets, énormément d’informations dont les preuves formelles de liens avec Charles Taylor et le général Robert Guei, notamment des fax accablants pour tous. "The records suggested that Minin, himself, could have closely supervised the shipment of weapons from Ukraine to Burkina Faso. And, according to the papers, the plane made several roundtrips between Monrovia and Ouagadougou during March to carry "Liberian Gov Cargo." The Monza police also got two pictures taken during March 1999 that showed Minin’s plane at Bobo-Dioulasso airport. Another photograph showed the inside of a plane filled with boxes of weapons". Mais aussi des preuves de liens également avec Alexander Angert, le parrain des dockers d’Odessa... surnommé "L’Ange"... et quelques photos, dont notamment l’étonnant cliché figurant ici en début d’article. Des papiers indiquant d’autre part que le Bac-111 a bien effectué les rotations indiquées... : "The investigators were also interested in his role as head of an organization, the Neftjemafija, that included top members of the Ukrainian mafia, such as Alexandre Angert, alias "Angel," and Nicholay Fomichev, alias "Kolija." The report said these men had "a large quantity of weapons such as guns, machine-guns, pistols, hand grenades [sic] and explosives.The report also described assassination attempts on some politicians at election time in Odessa. In July 1997, Angert, Fomichev and two bodyguards had been intercepted on the main road encircling Brussels, the investigators noted. In a video camera the men had been carrying, the police found a cassette that appeared to have just been recorded in Eastern Europe - of a training camp for bodyguards and assassins. Minin appears on the tape, which also shows armed men in training, shooting targets and using pump action shotguns.

Bref, avec Minin, on tombe sur la proximité sinon la fusion de la vente d’armes et du grand banditisme, voire du terrorisme... pour aussitôt retomber sur le pays que nous avons visité la fois dernière : "The same sources from the Ukrainian secret service have gathered evidence on the heads of Sheriff and the organized crime in Odessa . : “Their main contact here is the Angert group, because they control the harbor, so they have direct connection with Gusan”. Alexander Angert, also known as Angel, is a violent character, who spent a lot of time in the Sovietic prisons for murder in the ‘70s. Angert travels between Odessa and London , where he registered several companies. He’s associated to a group led by a former KGB officer, Alexander Zhukov. The latter was arrested several years ago for international traffic with weapons. Angert’s group controls the Ilichevsk harbor and the oil trade and it is involved in commanded assassinates and extortion". Les armes transitent bien par les deux ports d’Odessa et de Ilichevsk et leurs conteneurs. Or, la grande spécialité de ces ports... c’est l’importation de volailles congelée des Etats-Unis !!! Plusieurs firmes américaines sont sur les rangs, mais c’est surtout ce qui se passe à leur arrivée qui est intéressant...

Un article du New York Times de mai 2006 nous a alertés en effet sur l’étrange comportement de ces fameux poulets. En moins de six mois, voici deux ans à peine, plus de 40 000 tonnes avaient en effet pénétré en Transnistrie en provenance des deux ports ukrainiens. C’est un peu beaucoup : cela fait 66 kg par Transnistrien en six mois, 11 kg par mois. "The chicken is reloaded into smaller trucks, often with makeshift refrigeration, and smuggled back into Ukraine. There it is sold below market rates, because it evaded customs duties and Ukrainian sanitary inspections, turning hefty profit - for whom, exactly, is not clear - of nearly $1,000 a ton"."They make more money than they would dealing with weapons", ajoute Joachim Haack, un observateur allemand de la CEE. Les poulets avariés plus rémunérateurs que les armes, c’est une sacrée nouveauté. Ces fameux morceaux de poulet ont d’ailleurs reçu un surnom "chicken parts, which are still known here as "Bush legs," after an early 1990’s program to ship American poultry to the former Soviet republics". Ce qui ne l’est pas, de neuf, c’est le réceptionniste : "Whose business remains unclear. Much of the chicken is shipped to a company called Sherif, one of Transnistria’s largest conglomerates", ajoute le NYT. Ici, nous savons qui est Sherif : c’est l’Etat transnistrien, lui-même, ou tout comme. A l’autre bout, on trouve en revanche de grandes firmes américaines réputées, telle Tyson Foods "the largest meat producer in the world, and according to Forbes", dirigée par un chrétien fondamentaliste, qui invite ses clients à télécharger des textes fondamentalistes sur son site internet de vente de morceaux de poulets. Un Tyson grand fournisseur de dons à l’équipe Clinton, aux temps où la Russie ne voulait plus acheter de ces poulets aux hormones américains. A l’époque, les conteneurs passent quand même la frontière, estampillés "sucre" à la place de "poulet". Le hic, c’est que le sucre voyageait donc dans des conteneurs réfrigérés, ce que pas un douanier officiel n’a remarqué ou voulu remarquer. Depuis, un autre venu marche sur les traces de Tyson : c’est Shiraz Mamedov, dirigeant de SJS USA, dont la firme est installée à Los Angeles. "Our specialization is in exporting fresh frozen meat, poultry, fish and dairy products intended for commercial and retail use. Bulk vessel shipments of frozen meat and poultry products are made into two locations on a monthly basis for Port of St.Petersburg, RUSSIA and Poti/Batumi, GEORGIA. We frequently serve other Black Sea ports and nearby ports such as Konstanza, ROMANIA, Mersin, TURKEY, Novorossisk, RUSSIA and Odessa, UKRAINE". De l’homme on ne sait strictement rien, à part qu’il joue aux oligarques américains (sic) en faisant dans la dégustation de vin (australien !) à ses heures. Impossible de trouver quoi que ce soit à son égard. Il cultive un relatif secret qui surprend en comparaison de Tyson.

C’est dire que les conteneurs réfrigérés, on hésite à les visiter. Question d’équipement, ou question de ne pas vouloir rompre la fameuse chaîne du froid. Résultat, ils constituent des cachettes encore plus efficaces. Un fusil, entouré de graisse, est conçu pour résister au plus grand froid. Si bien que, derrière les poulets, se cache très souvent autre chose. Ou, parfois, il suffit de cacher... les activités réelles derrière une entreprise de transport de poulets. Or, ça, à la CIA, c’est devenu une tradition il y a bien longtemps déjà et l’Histoire est là pour nous le rappeler.

Car les histoires de poulet nous en rappellent d’autres, parmi les grands classiques de la CIA, comme ceux évoqués dans le remarquable The invisible Government de David Wise et Thomas B. Ross, sorti en 1964, aujourd’hui entièrement disponible sur internet (et à chaudement recommander, l’ouvrage en français édité au "Nouveau Cercle de l’Histoire" étant désormais introuvable). Celle du mercenaire ou "soldat de fortune" Allen Pope, un grand costaud, as de la guerre de Corée et de Dien Bien Phu, recruté pour aller bombarder en B-26 les troupes de Sukarno en Indonésie. A Dien Bien Phu, Pope avait été parmi les courageux pilotes des C-119, ces "Flying Boxcars", lents et vulnérables aux tirs, qui avaient parachuté vivres et munitions aux soldats français. Une cérémonie du 10 mai 2008 vient tout juste de célébrer notre homme en présence du conseiller diplomatique présidentiel, J.-David Levitte, qui lui a remis... la Légion d’honneur pour ses 57 missions risquées en Indochine. Le retrouver ainsi est pur hasard de l’actualité.

En Indonésie, c’était ça ou parachuter des armes, de provenance italienne à l’époque. Manque de chance, notre casse-cou se fait abattre par la DCA... provoquant une crise majeure entre les deux pays. Passé en jugement le 28 décembre 1959, Pope déclare lors de son procès qu’il avait "toujours combattu les communistes" comme seule raison à sa participation à ce mercenariat. Pendant que les Américains négocient avec les Russes l’échange de Gary Powers contre l’espion Rudolf A. Abel, Kennedy, successeur d’Eisenhower, obtient la libération de Pope le 22 août 1962. Revenu aux Etats-Unis, il s’installe à Miami (déjà !), où très vite il a un comportement extravagant, au point que sa femme demande rapidement le divorce : il ne quitte jamais son P-38 chargé, même pour dormir depuis son retour. Que craint-il, nul ne le sait. Beaucoup d’employés de la CIA sont retrouvés suicidés, ça en revanche tout le monde le sait et Pope le premier. Le divorce prononcé, Pope se fait à nouveau réemployer par la Southern Air Transport, le paravent connu utilisé par la CIA en Indonésie comme ailleurs. Le contrat de la firme avait l’armée américaine était sybillin : "he Pentagon described this airline as a civilian operation holding a $3,718,433 Air Force contract to move "mixed cargo and passenger loads on Far East inter-island routes." Its home address was listed as PO Box 48-1260, Miami International Airport. Its overseas address was PO Box 12124, Taipeh, Formosa." L’avion de Pope faisait des trajets réguliers entre Formose et les îles Vierges. Le mandataire local de la Southern expliquait alors ainsi le travail de l’entreprise aux journalistes qui soupçonnaient à nouveau un contrat de la CIA : "it was a small cargo line which simply "flies chickens from the Virgin Islands." Les cuisses de poulet, en langage de la CIA, ça semble bien ressembler plutôt à des chargeurs de Kalashnikovs.

La firme Southern Air Transport s’était arrêtée en 1998, en banqueroute. A Aviano, en Italie, on pouvait encore admirer en 1996 un beau C-130 à ses couleurs. Le même visitant à la même période... Rotterdam. Dans un témoignage saisissant, d’un ancien pilote de Air America, Stephen Crittenden, on apprenait à quoi servaient véritablement les C-130 de Southern  : "In 1976, the Central Intelligence Agency formed a proprietary airline for which I was made the titular head. The Agency provided me with five C-123 military aircraft and $20 million in start up capital. My name was placed on the CIA proprietary airline operation, and it was called Crittenden Air Transport. It was based in Bangkok. I was 24 years of age, and did not have the financial resources or expertise to have formed and operated the airline until a later date". La CIA recrutait jeune, donc, à l’époque. On se croirait vraiment dans le film Air America. Et ce n’est pas fini : The first flight of Crittenden Air Transport, in 1976, under orders of the CIA, was from Bangkok to Beijing (en Chine, déjà !). This flight was arranged, authorized, and directed by the CIA. The cargo was unloaded at Bangkok, where another CIA proprietary airline, Southern Air Transport, picked it up for shipment to Los Angeles. At that time, Crittenden was flying short range twin engine military C-123s, and Southern Air Transport was flying long range four engine C-130s. Crittenden Air Transport received a $100,000 check from the Shamrock Corporation for that flight". Risqué donc, mais bien payé. "I flew several flights for the CIA into Moscow during the Cold War period, including one flight in the summer of 1976, when a load of M 16 rifles were off loaded. The load had been brought to Crittenden Air Transport at Manila by Southern Air Transport. A load of Russian AK 47s were then loaded on the C-130 and flown to San Salvador in El Salvador. At San Salvador, the unloading of the arms was coordinated by John Forsyth, who worked for James Pennington, the CIA’s liaison to Anastasio Somoza, who headed the Nicaraguan government." On le voit, les marchands d’armes et la CIA travaillent la main dans la main depuis longtemps déjà... Le Nicaragua étant un bon exemple de ces liens. Aujourd’hui, nous dirions... la Colombie.

Ces derniers temps, les derniers appareils de Southern, dix énormes 747 Cargos étaient immatriculés à Columbus-Rickenbacker, en Ohio. Des avions souvent discrets en décoration que ces 747. La base est une base militaire connue sous le nom de Lockbourne-AFB, et est celle des ravitailleurs KC-135 de l’ir Force, après avoir été celle des B-47 et des B-45 de reconnaissance photo ou celle des C-119 des "opérations spéciales" au Vietnam. Des opérations comprenant des C-123K les "Thunder Pigs" si efficaces pour arroser le Vietnam d’agent orange, opérations aussi contrôlées par la CIA. L’opérateur de la CIA était entré dans l’Histoire en 1986 quand un de ces avions avait été abattu au Nicaragua, et un de ces pilotes échappé en parachute capturé, révélant au monde entier le dossier Iran-Contras de l’ère Reagan. "The contras provided both protection and infrastructure (planes, pilots, airstrips, warehouses, front companies and banks) to these ClA-linked drug networks. At least four transport companies under investigation for drug trafficking received US government contracts to carry non-lethal supplies to the contras. Southern Air Transport, "formerly" ClA-owned, and later under Pentagon contract, was involved in the drug running as well. Cocaine-laden planes flew to Florida, Texas, Louisiana and other locations, including several military bases. Designated as ’Contra Craft,’ these shipments were not to be inspected. When some authority wasn’t clued in, and made an arrest, powerful strings were pulled on behalf of dropping the case, acquittal, reduced sentence, or deportation.". On le voit, rien n’a changé, c’est toujours armes contre drogue... la Colombie ayant remplacé le Nicaragua. La CIA se nourrissant depuis toujours des revenus de la vente de drogue (on comprend pourquoi dans ce cas le pavot demeure une culture aussi florissante en Afghanistan !).

En 2002 l’agence en difficultés est reprise par un entrepreneur, James Neff. Puis revendue à un fond d’investissement Oak Hill Capital Partners, apprenait-on ce mois-ci avec surprise. A peine rachetée, elle partageait déjà un énorme contrat avec United Parcel Service, autrement dit UPS. Mieux encore, puisque, le 26 avril, Boeing annonçait avoir vendu six nouveaux cargos 777 à la firme dont on ne comprend pas aujourd’hui la subite résurrection, à moins d’avoir de la part de la CIA de plus gros transports à faire dans les mois à venir. Oak Hill est dirigé par un des frères de la vorace famille Bass, Robert M. Bass, un Texan ayant basé sa fortune de départ sur le pétrole et aux ambitions sans limites. Il a été l’un des rares à vouloir racheter le Crédit foncier en 1998. Aux dernières nouvelles, il était sur les rangs au Bourget pour construire le premier jet d’affaires supersonique, l’Aerion. La CIA pourra se rendre plus vite dans le monde entier avec cet appareil. New York à une heure de Miami, Paris-New York en trois heures : un mini Concorde. On est loin des cargos, là. Mais la CIA veut avancer vite aussi, semble-t-il, aujourd’hui... de là à ce qu’on aille à Guantanamo en trois petites heures seulement... Aux dernières nouvelles, si Southern Air Transport ne semblait pas encore vouloir faire voler les poulet congelés, notre pilote chevronné Jorma Ijäs était toujours à la tête de Cortran, Allen Pope arborait fièrement sa légion d’honneur toute neuve, et les ports ukrainiens étaient en plein équipement de modernisation "face à la demande mondiale", avec l’arrivée en septembre 2007 de deux nouvelles grues de 45 tonnes. Les trafics d’armes légères ne sont donc pas près de s’arrêter. Au Liban, depuis cette semaine, il semble bien qu’on en utilise à nouveau surgies d’on ne sait où. Enfin, presque.

La prochaine fois, nous évoquerons donc le sort actuel du Liban et celui du Hezbollah, ravitaillé lui aussi par les avions de Victor Bout, celui du consul du Liban à Bucarest, les activités délictueuses d’IB, et ses liens avec les diamantaires d’Anvers. Un sujet qui est en ce moment l’une des questions fondamentales au procès en cours de Charles Taylor. Sans oublier un autre cargo fort célèbre, celui de Yasser Arafat... Nous n’en avons donc pas encore terminé avec nos fameux conteneurs.

Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 14 mai 2008 13:11

    Tu va nous en mettre combien de "CARGO" copier-coller ????????????????

    T’es vraiment lourd dans ton anti-américanisme primate 

     


    • morice morice 14 mai 2008 13:20

       Ça dépend uniquement du nombre de conteneurs que je découvre, cher ami. je n’ai mis que trois semaines pour trouver la photo des armes dans l’avion...  Visiblement, vous n’avez pas lu la fin...c’est qui Yasser Arafat ? Un américain ??


      • morice morice 14 mai 2008 13:25

         "anti-américanisme primate"  : au fait, Lermafirst, on dit primaire, comme en ce moment aux Etats-Unis où on ne dit pas les primates de Virginie ...


        • morice morice 14 mai 2008 13:26

           Merci Carmen pour votre appréciation. J’en tiendrais compte pour les prochains numéros tellement c’est précis. 


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2008 13:27

          Encore une très bonne nécro de l’ Emberlificot ,

           

          remarquez la phrase 94663627 et comparez la à la phrase 4288355 on voit que l’ auteur , malgré un développement linéaire pédale dans la choucroute aux choux ...

           

           


          • morice morice 14 mai 2008 13:35

             La meute habituelle. Pas un seul argument. Même pas lu.  tout est normal sur Agoravox. 


            • A. Nonyme Trash Titi 15 mai 2008 10:36

              Lire ? Lire quoi ? Encore faudrait-il que ce soit lisible et intelligible !

               


            • Castor 14 mai 2008 13:44

              ...où l’on apprend que le poulet congelé émarge à la CIA...

              A déplacer dans la rubrique cuisine du monde.

               


              • bj33 14 mai 2008 13:52

                des grues de 45 tonnes pour le trafic d’armes légères ? bigre.....


                • Castor 14 mai 2008 13:57

                  Il a battu John Rambo...

                  Il s’attaque aujourd’hui à Rocky Balboa...

                  Phillip Morice, auteur prolifique, roi de l’écran de fumée, n’a peur de rien ni de personne.

                  Son dernier opus, Cargo de nuit 5 est à peine sorti qu’il est déjà un best seller.

                  On parle déjà d’un Cargo de nuisette, pardon ! de nuit 7 avec autant d’appétit que l’on évoque une Saw 6...

                  Vive la France !!!!

                   


                  • tvargentine.com lerma 14 mai 2008 14:00

                    Et oui,tes commentaires ont chuté lourdement

                    Commentaires ??? nous devrions dire part de marché ,car comme pigiste tu es rémunéré au click sur le commentaire du vote !

                    C’est dingue,mais il semble que les fonctionnaires soient tous parti à Tarlouze Plage car tu ,n’a aucun soutien

                     

                     


                    • GreenGarden GreenGarden 14 mai 2008 14:05

                      Pas mal !

                      One point pour Morice.

                      G.


                      • bj33 14 mai 2008 14:15

                        poulet se préparant à pénétrer en transinsitrie sur un affut de mitrailleuse


                        • Castor 14 mai 2008 14:17

                          ou un autre tout aussi mal barré...


                        • Castor 14 mai 2008 14:38

                          un poulet d’assaut ?


                        • Castor 14 mai 2008 15:09

                          un tir ami (saoul) * ?

                           

                           

                          *Parla italiano ?


                        • CAMBRONNE CAMBRONNE 14 mai 2008 17:19

                          RAPETOUT

                           

                          Magnifique ! J’ai cliqué sur quelques liens , interessants ! En dehors du latin dont j’ai piqué quelques mots je n’ai pas tout compris .

                          En tout cas c’est plus clair que la bouillie à Momo .

                           

                          Salut et fraternité .

                           


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2008 18:49

                          Très bon commentaire de Rapetout ;

                           

                          Et Dominez vos bissecoumes , allez jacter à l’ est , et aux Niçois qui Mali pensent


                        • maxim maxim 14 mai 2008 14:33

                          jusqu’aux cuisses de poulet ?

                          ah la vache ,moi qui les adore marinées au paprika ....je vais regarder mes cuisses de poulet d’un autre oeil !

                          d’ici la fin de l’année ,il reste encore 360 cargos de nuit à se farcir ,sans compter les chanteurs morts à venir ,le carnet de commandes est complet ,Momo cotise pour ses points retraite de salarié d’Agoravox ..

                          on sait même pas si il va prendre ses congés d’été !


                          • Castor 14 mai 2008 14:35

                            il prendra des congelés d’été


                          • Djanel 14 mai 2008 14:51

                             

                            Maxim

                             

                            .

                             

                            Vous êtes toujours  aussi nul en héros de pacotille.


                          • maxim maxim 14 mai 2008 16:46

                            à la niche Djanel !

                            votre maître Morice vous a servi votre pâtée...

                            ouaf ouaf ouaf !!

                            il vous paye pour aboyer ,alors allez y ! ouaf ouaf ouaf !!


                          • Weinstein 14 mai 2008 14:35

                            Rapetot, j’ai tout compris ! C’est plus lisible que du Momo.

                            En quelques mots : les amerloques sont des loques, les Israéliens des moins que rien et moi le momo je suis le plus beau.

                            Merci pour cet article si didactique.


                            • Djanel 14 mai 2008 15:12

                               

                              .

                              .

                              .

                               

                              Adama allias weinstein. Il faudra monter une opération provocation pour vous pousser à dire des injures répréhensibles par la loi et ainsi obtenir votre exclusion avec votre homologue le distinguer Rapetout l’usurpateur d’identité qui s’est fait passer pour un savant en linguistique. Il n’y a eu que Snoopy et Dom 22 pour le croire en vantant ses mérites.

                               

                              AVox le cite pollué par les activistes d’extrême-droite.

                               

                              N’empêche que Morice est plus doué que vous. Il trouve l’information ce qui n’est pas évident. Elle est orientée certes mais qu’est-ce qui vous empêche d’en faire autant pour le contre dire sinon que vous manquez de courage et d’intelligence.


                            • sisyphe sisyphe 14 mai 2008 21:21

                              par Seb59 (IP:xxx.x34.180.194) le 14 mai 2008 à 15H22

                              Momo d’ailleurs ne parle pas beaucoup des clients qui sont souvent de l’hemisphere sud...

                              Il prefere nous parler des vendeurs surtout quand ils sont chretiens et americains

                               

                              Ben : faut dire que s’il n’y avait pas de fabricants et de vendeurs d’armes, personne ne pourrait en acheter... non ?

                              A ce propos ....

                              Les USA sont les premiers vendeurs d’armes au monde, avec à peu près 50% du chiffre global

                              Suivent, dans l’ordre : la Russie, la Grande Bretagne, la France, et Israël ...

                              Comme quoi, il n’y a, effectivement, pas que des chrétiens : il y a aussi des orthodoxes.... et des israelites..


                            • E-fred E-fred 15 mai 2008 10:15

                              à Seb 59

                              merci pour cette réflexion !

                              Quel dommage de ne vous être jamais posé la question avant ? Trop c..ces gens, mais oui !

                              Vite, Seb 59, courrez à grands pas à l’ONU et proposez votre idée !

                              Vous passerez le bonjour à Kouchner ! Et à la commission Mucyo !


                            • LE CHAT LE CHAT 14 mai 2008 14:38

                              du cargo 229 " le momo " , on décharge le container CUCU1685246/8 chargé chez les Yankees 

                              par Skynet et en surgissent les terminators qui annoncent la fin du monde !


                              • Weinstein 14 mai 2008 14:44

                                Moi j’attends le cargo du Liban, ça se rapproche de moi, je parle même pas de celui d’Arafat grand prix nobel de la paix


                                • Yifu66 14 mai 2008 15:05

                                   

                                  Momo est-il un romain ?

                                  Parce qu’il est comme dans Astérix, il revient sans cesse pour se prendre des baffes !

                                  Ah ce bon vieux classique du comique de répétition...

                                  (Tiens, je mangerais bien un petit sanglier, moi...)


                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2008 15:36

                                    l’ a attrapé une cargonite aigüe , faut appeler un gogol-rhino-carlinguologiste


                                    • MagicBuster 14 mai 2008 16:26

                                      Le meilleur cargo de nuit :

                                      Trente-cinq jours sans voir la terre
                                      Pull rayé, mal rasé
                                      On vient de débarquer (cargo de suie)
                                      Trente-cinq jours de galère
                                      Et deux nuits pour se vider
                                      (La nuit, de suie, change de port, cargo de nuit)
                                      J’avance sur ce quai humide
                                      La soie brûle comme l’acide
                                      L’enfer va commencer (cargo de nuit)
                                      Bien chaude et narghilé
                                      Chez Mario, tout oublier (cargo de nuit, change de port)
                                       

                                      (ca évite d’attendre la fin).

                                       


                                      • Castor 14 mai 2008 16:31

                                        Ici, c’est cargo d’ennnnnnnnnuuuuuuui...


                                      • Avatar 14 mai 2008 17:33

                                        par Castor
                                        (IP:xxx.x7.113.49) le 14 mai 2008 à 16H31

                                         
                                        Ici, c’est cargo d’ennnnnnnnnuuuuuuui...
                                         
                                         
                                         
                                        Castor, si vous parlez de vos posts et de ceux de vos comparses, j’approuve .

                                      • Yohan Yohan 14 mai 2008 17:40

                                        @castor

                                        Pourtant, c’est très simple, il suffit de prendre la vague. 1, 5 ou 24 peu importe. Avoir un bon matelas gonflable, s’allonger et et se laisser porter. Mettre un casque de musique sur la tête et écouter Terry Riley : Rainbow in a curved air (Popy no good and the phantom band). http://www.lastfm.fr/music/Terry+Riley/+videos/jVKzpkueTIQ

                                        Fumons ,c’est du belge de Tourcoing


                                      • Castor 14 mai 2008 17:56

                                        Yohann,

                                        j’espère que celle qui l’a roulé n’avait pas un rhume...

                                        Avatar,

                                        Roi de la casse...pas mieux, j’abandonne.


                                      • morice morice 14 mai 2008 17:10

                                         par Castor (IP:xxx.x7.113.49) le 14 mai 2008 à 13H44 

                                         
                                        ...où l’on apprend que le poulet congelé émarge à la CIA..
                                        comme indiqué depuis 1964 dans l’ouvrage cité, vous n’avez que 44 ans de retard...
                                        par bj33 (IP:xxx.x14.96.250) le 14 mai 2008 à 13H52 
                                         
                                        des grues de 45 tonnes pour le trafic d’armes légères ? bigre.....
                                        Le poids à vide d’un conteneur varie entre 1,8 tonnes (pour un 20 pieds) à 4,2 tonnes (pour un 40 pieds high cube). La limitation de poids varie en fonction des lignes maritimes. MSC limite a 23 tonnes, généralement ça oscille entre 21 et 26 tonnes.
                                        par Weinstein (IP:xxx.x1.52.102) le 14 mai 2008 à 14H35 
                                         
                                        Rapetot, j’ai tout compris ! C’est plus lisible que du Momo : c’est le texte de démo de tous les logiciels de PAO depuis 20 ans. Encore un qui n’a QUE ça comme retard.
                                         
                                        "Momo d’ailleurs ne parle pas beaucoup des clients qui sont souvent de l’hemisphere sud"... ça vient, ça vient, prochain numéro : la Colombie... avec Uribe, gros consommateur.... de conteneurs à Hélicoptères... israëliens...
                                         
                                        A part ça, le procès de Charles Taylor a lieu en ce moment... histoire que vous vous y intéressiez un peu... c’es le sujet de l’article, au cas où vous n’auriez rien lu...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès