Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Cargos de nuit (vague n°9)

Cargos de nuit (vague n°9)

Nous en étions dans ce trafic incroyable à l’explosion du dépôt de Guerdec, qui a résonné jusque La Macédoine tellement il a été intense. Cela et l’arrestation surprise du transporteur Victor Bout, n’est pas pour arranger les choses de notre jeune trafiquant de Miami. Il décide donc d’effectuer plusieurs aller-retours en Albanie même, malgré des charges de Police pesant sur son comportement au pays. Et ce qu’il découvre sur place ne fait que l’effrayer. Totalement inconscient, ou attiré que par l’argent vite gagné, il se rend compte dans quel circuit maffieux il est entré, largement aidé par un ambassadeur US fort spécial, qui s’est empressé de lui ouvrir toutes les portes du pays. Le gamin de 22 ans est reçu partout comme un représentant du Pentagone, pas moins. Mais il est vrai aussi qu’il travaille pour lui... et que l’explosion de Gerdec lui cause de sérieux tracas. Au Pentagone également , qui craint aussitôt une enquête fédérale embarrassante à tous les niveaux.

L’enquête sur Gerdec avance vite, on découvre avec effroi que la poudre noire des cartouches était véhiculée par brouettes entières, et qu’une, ressoudée quelques minutes avant, encore chaude, aurait mis le feu à la poudre déversé. Effarant, de la totale inconscience. Mais une autre enquête avance, dès le mois d’avril, avec les révélations du NYT et l’arrestation par la procureure albanaise de personnes haut placées, le ministre de la défense ayant démissionné. Diveroli prend lui la poudre d’escampette ; en juin, et court se réfugier... en Israël. Le FBI descendu sur place avec les responsables de l’Otan commence à remonter les filières. Dont celle de Kosta Trebricka, qui donne une interview au journal Shekulli pour se disculper, juste après les révélations du NYT. Il y explique ses liens étroits avec les représentants de l’état : , "Ylli Pinari a récupéré Efraim Diveroli à l’aéroport accompagné du représentant de l’AYE à Tirana, un certain « Aleks », employé dans le même temps par les forces alliées de l’OTAN [Il s’agit probablement d’Alexander Podrizki, inculpé par un tribunal de Floride en juin, NdT ]. Ils se sont rendus dans un appartement où Ylli Pinari lui a présenté Mihal Delijorgji et une autre personne âgée d’environ 30 ans, qu’il lui a présenté comme des fonctionnaires dépendant d’Ylli Pinari. Puis ils lui ont demandé de signer un contrat direct entre MEICO et AYE pour l’achat de munitions au prix de 26 dollars les mille unités. 14 dollars devaient ensuite être payés à la compagnie de Delijorgji pour compléter les 40 dollars qui étaient exigés à AEY par l’intermédiaire d’EVDI". Il annonce aussi que ce jour là, Deviroli prend peur de la tournure des événements, avec la présence des mafieux autour de lui. On retrouvera en conversation téléphonique enregistrée par Trebicka cet aveu : "At the end, Mr. Diveroli appeared to lament his business with Albania. "It went up higher to the prime minister and his son," dit-il. "I can’t fight this mafia. It got too big. The animals just got too out of control." La rencontre avec le premier ministre, qui niera plus tard l’entretien, encouragée par l’ambassadeur US vient seulement de lui faire comprendre dans quel guêpier il s’était mis. L’intégralité de la conversation entre lui et Trebicka est alors enregistré par ce dernier. Au cas où, comme déjà indiqué. On la trouve depuis sur Internet, depuis le 27 mars dernier. Trebicka est depuis ce jour un homme mort en sursis et il le sait, qui n’a plus rien à perdre à partir de ces aveux fort embarrassants. Il avait servi d’intermédiaire avec Shkëlzen Berisha, qui lui aurait signifié de ne pas trop insister et surtout de ne pas le mouiller : "C’est moi qui ai demandé à le rencontrer, après les rumeurs qui circulaient. Je lui ai dit que son nom avait été prononcé durant cette rencontre, mais il m’a assuré n’avoir jamais rencontré aucun de ces personnages. Il a aussi demandé une confrontation avec Efraim Diveroli ou bien avec « Aleks », pour prouver qu’il était innocent. Je l’ai cru, et je n’ai pas donné suite à cette affaire". Trebicka pensait qu’en balançant tout, il se protégerait suffisamment de ses clients. Bien mal lui en a pris. Une petite route de campagne lui a rappelé qu’il avait eu tort d’être aussi confiant.

Surtout dans un pays où les accidents mortels survenant à des opposants devient sport national. Car le cas de Trebicka n’est en effet pas isolé. Le 23 mai dernier, en pleine capitale, sur les boulevards extérieurs, et au petit jour, une Ferrari Dino roulant à plus de 200 km/h (?) s’enroule autour d’un platane. La voiture est coupée en deux. A son bord, tué net, Dritan Hoxha, 39 ans, le prototype même du jeune tycoon des nouveaux médias albanais, directeur d’une chaîne de télévision, "Top Channel TV", d’un journal, "Shqip", d’une radio ("Top Albania radio") et même d’une plateforme digitale et d’une compagnie de téléphone mobile, "Digital Mobile". Bref, le parfait contrepoids à un régime qui ne se prive pas de diffuser sa propagande via les médias officiels. L’homme, récemment, s’était mis à dos le pouvoir, à propos des droits de diffusion satelitaires qu’il était en train de négocier avec l’état albanais, ce dernier répliquant en lui glissant la peau de banane habituelle de l’évasion fiscale... pour mieux encore discréditer Dritan, marié, avec enfants, le pouvoir insiste lourdement sur la présence à bord de la Ferrari d’une fille brune de 27 ans,nommée Entela Hysko. A peine prononcé, le nom fait un buzz incroyable sur le net, bloquant carrément Google dans le pays. Les services du gouvernement avaient réussi leur coup. Au pays de la corruption toutes les ficelles son permises. L’enterrement de Hoxha avait réuni plus de gens à Tirana que les funérailles du dictateur Henver Hoxha. Mais comme le dit un bloggeur malin, à celles de Dritan, les albanais n’étaient pas obligés d’y assister ! L’un des derniers titres de la presse officielle du pays fustigeait un des journalistes de Dritan pour être soi-disant "sexually impotent". L’Albanie découvre la démocratie, et ça se lit tous les jours : le pouvoir en place est loin de l’être, démocrate, il utilise les vieilles recettes pour se maintenir en place et museler l’opposition.

Le 12 septembre, donc, alors qu’il est assigné à témoigner par la justice américaine à Miami, Trebicka déjeune à la campagne. Et tour d’un coup quitte le restaurant. Selon des témoins, ceux accourus avec leur appareil vidéo, l’homme aurait reçu juste avant son "accident" un coup de fil d’un "politicien", à qui il aurait répondu que ce n’était pas la saison pour aller à la chasse. Or il s’y est quand même rendu, armé d’un fusil de chasse, mais sans le garde du corps qui ne le quittait jamais. Sauf cette fois là. Pour un citoyen albano-américain, il faut croire que l’individu qui lui téléphonait avait à ses yeux toutes les garanties nécessaires. On le retrouve donc comme indiqué au début de ces trois articles , raide mort les bras en croix sur un chemin de terre. Selon d’autres, la position du cadavre est incompréhensible, à plat sur le dos après un tel vol plané, et surtout avec un pantalon qui démontre plutôt que le corps a été traîné sur plusieurs mètres par les pieds... ce qui l’ a fait ainsi remonter sur les jambes. On a bel et bien une mise en scène ! La voiture est abîmée comme si elle avait fait plusieurs tonneaux. Sur un terrain plat, ça sonne bizarre. Un cousin, interrogé, raconte "que depuis un mois,il aurait recu de série uses garanties en ce qui concerne sa protection d’un état et qu’il se sentait plus tranquille..." Quelques jours après et une autopsie plus loin, les autorités confirment l’accident de voiture. En Albanie, c’est fou ce qu’il y a ces derniers temps comme accidents de voiture qui tombent à pic. Et c’est fou ce que le premier ministre a comme trous de mémoire. Lors des premières questions officielles qui lui sont posées à propos du décés de Trebicka, voici ce qu’il affirme : “He has given real contribution for the enlightenment of an affair. I don’t know if I ever met him, I don’t remember. I knew other family members of him, but not him. What he said is an indisputable truth that made me ask respective authorities to suspend the contract immediately and offer the ammunition for free. I didn’t accept to say what you wanted ; he spoke his own opinion,” Il ne se souvient plus l’avoir rencontré, dit-il avec un incroyable aplomb. Et précise que juste après le 27 mars, les munitions ont été offertes et non plus vendues, révélant par la même occasion que c’était bien le gouvernement albanais qui était à la tête de la vente... aux américains. Il y a des mensonges qui sonnent comme des cloches d’enterrement.

Car tout le problème est là. Le gouvernement albanais est noyé jusqu’au cou dans cette histoire, mais il n’y a pas que lui, car dans l’entretien téléphonique ravageur laissé par l’homme tué en pleine campagne, cette phrase de Deviroli énonce autre chose et en condamne d’autres "…I’m different than Henry (Thomet , ndlr), I can’t play monkey business with the mafia and Delijorgji and all those fucking guys in Albania... I’m a U.S. company, I’m working for the government, everyone is watching me. Pinari needs a guy like Henry in the middle to take care of him and his buddies , which is none of my business. I don’t want to know about that business, I want to know about legitimate businesses. That’s my feeling, that’s my feeling on the situation, that’s my idea, that’s my opinion." Le "je suis une société américaine, je travaille pour le gouvernement" est terrible et accusateur. Il explique tout, et surtout comment un gamin de 22 ans entre et sort dans le pays grâce à l’ambassade US, elle-même noyée jusqu’au cou dans le trafic. Avec les récentes affaires d’agitation en Bolivie et la phrase terrible de Chavez à l’expulsion de l’ambassadeur américain, on se rend compte que leur présence dans un pays peut être lié à des opérations illicites. On s’en était toujours un peu douté, mais en Albanie il semble bien qu’on aît franchi un pas supplémentaire en acceptant de s’entretenir avec un vendeur d’armes si jeune au passé policier douteux et de lui servir de tapis rouge à public relations.

Le 24 juin 2008, Henry Waxman, le directeur du House Oversight and Government Reform Committee pose donc la question qui fâche à propos du rôle de l’ambassade américaine à Tirana  : "John L. Withers II — the U.S. ambassador to Albania — approved a plan to remove evidence that ammunition being supplied by AEY Inc. was made in China between 1962 and 1974. AEY bought the bullets in Albania before transporting them to Afghanistan even though U.S. law bars the purchase of Chinese-made ammunition." Selon lui, l’homme est allé en effet à une convocation du responsable du dépôt de Gerdec, un entretien de quatre heures qui a précédé la visite des journalistes du New-York Times. Le temps d’effacer sur les caisses en partance l’origine chinoise des munitions. Les faits sont indéniables, car il n’y a pas que Treblicka a en avoir parlé. Le comité rappelle aussi que Diveroli avait déjà fourni du matériel défectueux en 2005, constaté par un responsable des achats en Irak : "Richard Emmert, a Defense Contract Management Command official in Iraq, told Diveroli the helmets had peeling paint, cracks and beat up rims. Recalling an earlier delivery of low-quality gear, Emmert said AEY and Diveroli were not well thought of."

Lors des premières auditions du Congrès sur le problème, une députée rappelle un principe simple : ce n’était pas la peine de les acheter, ces fameuses munitions : "Rep. Darrell Issa, R-Calif., said there was no need for the contract with AEY. Former Soviet-bloc countries are brimming with the kind of Asian and Eastern European ammunition favored by the Afghans. Countries including Bosnia, Bulgaria and Hungary had offered to donate the bullets and weapons for free." Une offre qu’avait faite le ministre albanais de la Défense à qui on demander de l’oublier... On a donc dépensé 300 millions de dollars pour rien côté afghan ou US. D’autant plus que des experts avaient déjà remis des opinions sur l’état des stocks de Gerdec : "the quality of these stockpiles vary widely, said William D. G. Hunt, a retired British ammunition technical officer who assessed the entire stock for Albania’s Ministry of Defense from 1998 to 2002. He said a military planning to use the munitions had reason to worry : at least 90 percent of the stockpile was more than 40 years old." Mieux encore lorsqu"on apprend que les Etats-Unis ont payé pour détruire les stocks : "through 2007, the United States had contributed $2 million to destroy excess small-caliber weapons and 2,000 tons of ammunition in Albania, according to the State Department." Payer d’un côté et racheter de l’autre des munitions avariées qui avaient été offertes gratuitement : seul un organisme schizophrène peut se permettre de faire ainsi. La logique est absente à tous les étages du projet, seuls les profits qu’en tirent certains peuvent expliquer pareil comportement. Certainement pas l’intérêt de l’état, et encore moins les pauvres supplétifs afghans obligés d’utiliser des cartouches périmées contre des Talibans achetant du dernier cri avec le fruit des ventes de leur opium.

Car dans l’affaire il n’y pas que des lampistes. Les accusations portées par le NYT pourtant sont lourdes : "selon le New York Times, l’ambassadeur John Withers « a rencontré le ministre (albanais) de la Défense, Fatmir Mediu, plusieurs heures avant la visite d’un reporter du journal à Gërdec, où opérait une société américaine dans le but de cacher l’origine chinoise des munitions »." L’ambassadeur lui même est intervenu pour maquiller la provenance des munitions. Un ambassadeur devenu sibitement amnésique quand on lui demande aujourd’hui comment il a vécu sa première année de nomination... "It has been a fantastic year. In many ways, one of the best years of my life. It is a real joy, even a privilege, to be here. I have had a chance to travel around the country. Albania is such a beautiful country" dit ce surprenant personnage. Un mot sur la tragédie mais pas deux... avec une phrase lourde de sens quand même "I also have spoken many times and at some length about the investigation into the Gërdec tragedy. I would only repeat what I have said several times before : that the investigation must be thorough, transparent, impartial, and non-political." Notre ambassadeur signifiant à mots couvert que l’enquête déclenchée par les démocrates du Congrès n’a pas l’air de lui faire plaisir, lui, le bon républicain... En bottant en touche en évoquant aussitôt l’autre problème non résolu du pays ; "the second problem that I would raise is the problem of corruption. There are many efforts that are being made to combat corruption but there is still too much of it and the fight must continue. One of my predecessors, Ambassador Jeffrey, once said that corruption is “killing,” he used that word “killing,” the country. Those are strong words, but not too strong when corruption is concerned."... Il prévoirait de bientôt tout mettre sur le dos des dirigeants du pays qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Peu d’ambassadeurs, à mon avis, affirment sur place avec autant de poids que le pays où ils opèrent est pourri à ce point... En parlant de corruption Withers essaie de se disculper des charges qui pèsent sur lui. Pour couronner le tableau, l’homme dénonce une autre tare du pays : "another problem that is very important for us is the problem of human trafficking. Also the problem of narcotics trafficking, but I would focus now on the human trafficking. This was an area in which, in our Trafficking in Persons Report, Albania unfortunately took a step backwards." Une telle charge est étonnante : tout se passe comme ci notre ambassadeur nous présentait le pays où il a été nommé comme la ville de Naples et sa mafia et qu’il en aurait été l’un des adjoints municipaux impuissants. Très étonnante distance prise avec la direction d’un pays qu’il a beaucoup aidé en ce qui concerne ce fameux trafic d’armes.

Le cas de la mort de Trebicka et le rôle trouble joué par l’ ambassadeur américain résonne de manière étrange. La Bolivie a expulsé le sien, lassée de constater ses liens avec l’opposition et les conglomérats miniers. L’homme s’appelle Philip S. Goldberg, il est plutôt jeune... mais surtout a été chef de mission d’ambassade au Kossovo avant de tenir le même rôle au Chili. En 1996 il était en Bosnie. Dans son cursus un peu (beaucoup) connoté, on le trouve comme "officier politique" des ambassades de Bogota et de Pretoria, pas vraiment réputées pour leur soutien aux démocraties mais plutôt aux paramilitaires ou aux actions de déstabilisation. Les ambassadeurs nommés par l’équipe Bush prennent de moins en moins de pincettes avec le pays qui les hébergent. En Algérie, récemment, l’ambassadeur américain a fait aussi des siennes. Les ambassadeurs US, poussés par celui qui les a nommés, font dans l’interventionnisme intérieur à tout crin. Avant de sévir au Vénézuela, Patrick Duddy exerçait la fonction de Deputy Chief of Mission à la Paz. Encore une capitale liée à des paramilitaires. Il remplaçait William Brownfield, parti à ... Bogota. L’ambassadeur de Colombie du moment, William Wood, étant nommé en.. Afghanistan ! Même au jeu des chaises musicales d’ambassade, Bush tourne en rond. Et l’ambassadeur Wood... à peine débarqué parle de "stabilisation" en Afghanistan... lors d’un discours incroyable de bêtise et d’impréparation méprisante pour son auditoire, fait le 9 avril 2008. Cet homme se moque du monde ! Premier discours et d’emblée "l’Afghanistan est lié au 11 septembre"... et juste dans la foulée "la Russie est tout près"... Plus une allusion à un Iran "avec bombe atomique"..et c’est un ambassadeur et non un militaire !!!! Un discours ridicule !!! Un gamin de 10 ans ferait mieux !!!! Il nous parle des arbres plantés dans le pays comme grand exemple de l’action américaine dans le pays !!! Un ambassadeur qui cherche autant ses mots à lire un texte aussi peu structuré, c’est inimaginable. De l’incompétence à l’état pur ! "L’armée afghane est respectée par tout le monde, par les afghans comme par les soldats de la cohalition" étant la phrase la plus significative de cet incroyable discours, tout le monde sachant que dès les premiers tirs, se sont les premiers à déguerpir, étant donné leur sous-équipement et leur formation à la va-vite grassement payée aux sociétés privées telles que Olive, DynCorp ou Blackwater.

Vendre des armes en piteux état, remarquez, un blog facétieux rappelle que la pratique n’est pas nouvelle, cela remonte à la guerre de Sécession : "pendant la Guerre Civile entre le Nord et les « confédérés » du Sud, un jeune homme d’un trentaine d’années, nommé J. Pierpont Morgan, père de la dynastie des financiers Morgan, avait acheté à cette armée du Nord des caisses de fusils défectueux pour un montant de 17.500 dollars, qu’il avait revendus une semaine plus tard comme « neufs » à cette même armée pour 110.000 dollars". Le problème de cet armement défectueux donné aux policiers afghans et à l’armée afghane par un Pentagone peu regardant sur sa provenance est grave, très grave. Car il éclaire d’un jour nouveau les conditions d’engagement en combat de ces troupes. Lors de l’accrochage qui a valu 10 morts aux français, un rapport nouveau de l’Otan, découvert fort récemment par un quotidien canadien démontre le fait qu’en face il en est tout autrement. Dans cet engagement, comme nous l’avions supposé à raison, les Talibans disposaient de fusils Dragunov de tireurs d’élite et de balles capables de percer des blindages ou incendiaires. Et les troupes afghanes, dès les premiers échanges ont fuit le combat. Sous équipés, armés de Kalachnikovs des années soixante chinoises et de balles avariées fournies par les marchands de mort décrits ici, les soldats afghans ne font pas le poids aujourd’hui et ne le feront donc pas plus demain, au cas d’un hypothétique départ de l’Otan.

Tout se passe en effet comme si on organisait sciemment un rapport de force déséquilibré. On ne vend pas 100 Millions de cartouches avariées sans savoir qu’elles prédisposent à faire rater le moindre engagement avec des Talibans au fait même de l’armement moderne. Non, décidément, on a de plus en plus de mal à croire que cette guerre, les USA veulent vraiment la gagner. La faire perdurer oui, la gagner certainement pas. L’histoire de ce jeune inconscient devenu mulitimillionnaire en vendant des engins de mort révèle le fond de la pensée américaine au Moyen-Orient. Il n’est nul question de gagner une guerre, car rien n’est mis en place pour le faire ; il est question de s’en mettre plein les poches pour quelques uns et c’est tout. Ce ne sont pas les militaires qui la décident cette fameuse guerre, c’est un lobby militaire aux mains de quelques profiteurs. Des profiteurs qui n’hésitent pas une seconde à supprimer les traces de leurs méfaits et à éliminer physiquement leurs intermédiaires, comme Trebricka, qui vient d’en faire ici les frais.

 

Documents joints à cet article

 Cargos de nuit (vague n°9)  Cargos de nuit (vague n°9)  Cargos de nuit (vague n°9)  Cargos de nuit (vague n°9)  Cargos de nuit (vague n°9)

Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • NOUGATINE 4 octobre 2008 18:05

    Très bon article, Monsieur Morice

    Pourquoi ce 69% de non intéressant ? travailleraient pas pour une ambassade à bannière étoilées ces votants ?

    LA SUITE !


    • Céphale Céphale 4 octobre 2008 18:45

      Très bonne série d’articles. Je renouvelle mon commentaire sur l’épisode précédent :

      Je me suis longtemps demandé ce que font dans la vie cette douzaine d’individus qui trollent et moinssent de façon effrénée sur AgoraVox dès que sont abordées des questions concernant l’armée américaine et l’armée israélienne. Une hypothèse m’est venue à l’esprit en voyant à la TV un film intitulé "Patriotes". C’est l’histoire d’un jeune homme embauché par le Mossad à Paris. On voit des individus qui glandent toute la journée dans un appartement bourgeois à faire des écoutes téléphoniques et à discuter de plans foireux.

      Il est certain que le Mossad paye des Français pour faire ce genre de travail. Se manifestent-ils sur Agoravox ?


      • maxim maxim 4 octobre 2008 20:31

        monsieur Céphale ..

        vous prenez vos désirs pour des réalités ....

        si vous croyez qu’Avox est un repaire de barbouses à la solde de je ne sais quels services de propagande ,vous avez trop d’imagination ..
        Avox ,c’est soit des chômeurs qui s’emmerdent ,soit des rétraités ,soit des gamins qui viennent se défouler ,et quelques rares personnes sérieuses qui ont compris qu’ici ,c’était le grand n’importe quoi ...

        observez ,on doit être une trentaine d’intervenants ,toujours à peu près les mêmes ....

        quand aux révélations de Morice ,arrêtez ,vous allez lui faire croire qu’il est un journaliste !


      • Céphale Céphale 5 octobre 2008 11:55

        Maxim m’écrit : monsieur Céphale ..

        vous prenez vos désirs pour des réalités ....

        Que croit-il ? Je n’ai aucun désir particulier concernant les trolleurs

        si vous croyez qu’Avox est un repaire de barbouses...

        AgoraVox n’est le repaire de personne. Maxim parle à tort et à travers.

        Avox ,c’est soit des chômeurs qui s’emmerdent ,soit des rétraités ,soit des gamins qui viennent se défouler...

        Des trolls aussi ciblés sur les questions de Défense US, impossible que ce soit par hasard des gamins ou des retraités. C’est télécommandé.

        quand aux révélations de Morice ,arrêtez ,vous allez lui faire croire qu’il est un journaliste !

        Méchanceté gratuite. Les lecteurs de Morice apprécieront.

        Ce n’est pas non plus par hasard que le post de mossieu Maxim est à +9 et le mien à -9


      • maxim maxim 5 octobre 2008 13:16

        et bien trollez Céphale ...

        comme ça vous serez en positif  !!!


      • Reflex Reflex 5 octobre 2008 18:28

        Une fois de plus Morice postule à la carte de presse. Quand comprendra-t-il que ce métier ne se résume pas à compiler les infos que d’autres se crèvent à mettre au jour ? C’est non seulement pitoyable mais abusif. La toile, vecteur de virus et de désinformation, offre sa protection anonyme aux mytho, parano et zozos de tous bords.
        Hélas.


      • morice morice 4 octobre 2008 18:51

         Message pour Olga : les noms des photos dans l’"ordre (y compris celle du haut)

        militaire supplétif afghan

        bandes de mitrailleuses

        accident de Hoxha

        accident hoxha2

        ambassadeur US albanie

        à droite, le père de l’ambassadeur


        • furio furio 4 octobre 2008 21:43

          Salut morice ! Je rejoins céphale sur le job payé de certains nauséux trolls. Je rejoins aussi le sudiste afin que vous ne répondiez plus aux minables payés par les états-uniens et les israéliens qui interviennent sur tous les forums. 
          Pour continuer à massacrer les populations et à camouffler leurs méfaits ils ont besoin de faire taire, de baillonner, de tricher, etc...
          Les fonds vont commencer à se tarir pour ces "fonctionnaires" de la propagande.



          • furio furio 4 octobre 2008 21:51

            Le rapport avec l’Uck et la manipulation de l’Europe pour faire bombarder la Yougoslavie ?


            • frédéric lyon 4 octobre 2008 22:02

              Je ne relève qu’une seule phrase du nouveau roman de Momo :

              "Le gamin de 22 ans est reçu partout comme un représentant du Pentagone, pas moins"

              ....................

              Pas moins !


              • morice morice 4 octobre 2008 22:07

                 LE SCOOP !! on s’en doutait, on vous l’avait déjà dit mais la mobe vient d’exploser, et les artificiers s’appellent les journalistes du New-York Times !!


                le NYT du jour (lire l’article) :
                Reports Link Karzai’s Brother to Heroin Trade

                ce que j’écrivais le 7 janvier 2008 :
                Mais il y a pire, tant est-il qu’on puisse trouver pire : c’est le népotisme qui soutient ce trafic de drogue. "Le gouvernement est accusé d’être tombé sous l’emprise des barons locaux de la drogue. Le propre frère du président (Wali Karzaï) est soupçonné d’être l’un des grands trafiquants du pays. Plusieurs gouverneurs de région auraient été corrompus", précise plus loin Le FigaroOn comprend déjà beaucoup mieux pourquoi la CIA avait toujours fait de l’Afghanistan sa terre de prédilection. On soupçonne depuis toujours cette même CIA de se nourrir elle-même du trafic de drogue. Des chutes intempestives d’avions bourrés de coke le démontrent régulièrement (au Yucatan). Dans le système bushien (et celui de ses prédécesseurs !), la drogue est le moteur principal d’une guerre qui ne veut pas dire son nom. 

                NOS 10 SOLDATS SONT DONC MORTS POUR ÇA ???





                • morice morice 4 octobre 2008 22:07

                   Lire la bombe vient d’exploser bien entendu... (oups !)


                • morice morice 4 octobre 2008 23:24

                   si vosu préférez le New york times, c’est no problem :

                  Numerous reports link Ahmed Wali Karzai to the drug trade, according to current and former officials from the White House, the State Department and the United States Embassy in Afghanistan, who would speak only on the condition of anonymity. In meetings with President Karzai, including a 2006 session with the United States ambassador, the Central Intelligence Agency’s station chief and their British counterparts, American officials have talked about the allegations in hopes that the president might move his brother out of the country, said several people who took part in or were briefed on the talks.

                  l’ambassadeur US était au courant de puis 2006 : résultat :
                  Neither the Drug Enforcement Administration, which conducts counternarcotics efforts in Afghanistan, nor the fledgling Afghan anti-drug agency has pursued investigations into the accusations against the president’s brother.

                  “It’s no secret about Wali Karzai and drugs,” said Mr. Kheri, who speaks English. “A lot of people in the Afghan government are involved in drug trafficking.”

                  Maxim, vous qui avez été soldat : quand vous apprenez que le frère du président Karzaï est à la tête du trafic d’héroïne du pays, qu’il s’agît de la seconde confirmation des faits, que les américains le savaient depuis au moins 2006, notamment l’ambassadeur Ronald E. Neumann, que vous fait le décès des 10 jeunes soldats morts pour ce pays ??? Rien ? Vous trouvez que ça vaut le coup, de "mourir pour le pavot" comme j’ai déjà pu l’écrire ici même ??? CES GAMINS SONT MORTS POUR ÇA ?


                  • morice morice 4 octobre 2008 23:26

                     par frédéric lyon (IP:xxx.x7.188.47) le 4 octobre 2008 à 22H02 

                     
                    Je ne relève qu’une seule phrase du nouveau roman de Momo : 

                    moi c’est morice, pas moins.

                  • maxim maxim 5 octobre 2008 00:51

                    oui ,mais là ,bien entendu que c’est terrible pour ces jeunes gars ...

                    on ne va pas refaire l’article là dessus ,on a tout dit ...

                    qu’il y ait un trafic de drogue ,c’est pas un scoop, l’Afghanistan en est le premier fournisseur mondial ....

                    et c’est l’économie principale du pays !...et ça depuis toujours ......

                    les pauvres gars qui sont morts ,étaient en patrouille ,certainement sans connaissance suffisante du terrain ,n’ayant pas assez de munitions pour répondre à une embuscade de grande ampleur ,manque d’appui immédiat peut être aussi .....

                    mais c’est un autre débat ,la France est signataire d’un traité avec les pays membres de l’Otan ,et fournit des contingents ,un soldat sur le terrain et en zone hostile risque sa vie ,j’ai vécu ces situations ,on ne sait pas si on va revenir entier ,mais c’est le boulot qui veut ça !


                  • maxim maxim 5 octobre 2008 00:58

                    ah ben Céphale lui,il voit des mecs de la Cia et du Mossad partout ....

                    je me demande si il regarde pas sous son PC avant de le démarrer ,et sous son plumard avant d’aller se pieuter ,des fois qu’il y aurait un espion chez lui !

                    allez ,sur ce messieurs ,bonne nuit .....


                  • civis1 civis1 4 octobre 2008 23:53

                    Tout les jours à la radio une voix au ton et au débit normalisés donne très banalement des nouvelles des « fronts ». Celui des guerres, un peu partout.

                    - Vraiment !
                      Il est toujours intéressant de savoir comment sur le terrain les choses se passent dans le détail comme le fait cet article, il n’y a rien de plus parlant que l’exposé des faits même si grosso modo le scénario est un peu toujours le même. Le travail de recherche de l’info demande du temps et une certaine expertise. 

                    Cet article me suggère le commentaire suivant :
                     
                    La guerre est une activité à laquelle les humains se sont toujours livrés. Comme d’un livre, la page d’un conflit se tourne pour s’ouvrir immédiatement sur les suivants.

                    La fabrication et la vente d’arme est une activité des plus lucratives qui, dans l’histoire des hommes n’a jamais manqué de clients, n’y aurait-il à vendre que des caoutchoucs pour lance-pierres.

                    Peut-être que tout conflit ne résulte finalement que de conflits d’intérêts, les autres déclencheurs n’étant que des prétextes.

                     Pour lever des fonds, le lobby militaro-industriel international se sert des politiques comme d’agents pour manipuler les opinions publiques en jouant sur la seule corde sensible dans ce type d’adhésion : celle de la défense paranoïaque car comment s’autoriser à faire la guerre tout en prétendant défendre la paix et la liberté sinon que d’avoir l’impression de se défendre soi même ?

                    Le congrès américain par exemple vote le budget de la guerre en Irak pour suivre cette opinion publique. Opinion d’autant plus facile à convaincre lorsque le marché intérieur des armes proccéde de cette même logique.

                    et puisqu’il est question d’armes... smiley 
                     Certains posteurs se plaignent de ce que Morice serait plus prompt à manier la gaule que le trait d’humour. Il est sûr que la dérision ou l’argumentaire courtois adapté au niveau du posteur qui se manifeste serviraient mieux les articles de qualité de cet auteur prolixe que ses réactions d’humeur qui nourrissent une cabale et dessert les sujets traités.




                    • morice morice 5 octobre 2008 00:06

                       Il est sûr que la dérision ou l’argumentaire courtois adapté au niveau du posteur qui se manifeste serviraient mieux les articles de qualité de cet auteur prolixe que ses réactions d’humeur qui nourrissent une cabale et dessert les sujets traités. 

                      faites-vous traiter de pédophile une fois, on verra votre réaction.... la courtoisie, ça ne doit marcher que dans un sens ???


                    • morice morice 5 octobre 2008 00:08

                       par Yohan (IP:xxx.x7.226.83) le 5 octobre 2008 à 00H06 

                       
                      Pour vous, Morice balaye le net, le pire du net..

                       ah ça, je ne cause pas soupe à l’oignon (y croûton), moi.

                    • civis1 civis1 5 octobre 2008 00:23

                      De quoi prendre un coup de sang c’est sûr !
                      Mais il a peut-être manière de faire comprendre aux autres qu’il s’agit d’une calomnie.
                      Répondre sur le même registre c’est donner sinon raison du moins audience au calomniateur qui n’est plus appréhendé comme tel mais comme un contradicteur. 


                    • Yohan Yohan 5 octobre 2008 00:06

                      Pour vous, Morice balaye le net, le pire du net


                      • morice morice 5 octobre 2008 00:12

                         par aml (IP:xxx.x40.158.20) le 19 septembre 2008 à 18H40
                        par 000 (IP:xxx.x40.158.20) le 4 octobre 2008 à 20H56 

                         
                        C’est quoi ça ? De la neutralité ? Pareil pour l’athéïsme : 

                        "aml", vous êtes toujours aussi incompréhensible, même après avoir changé de pseudo. Pour quelle raison ? Etre à la remorque des trolleurs ?

                        • morice morice 5 octobre 2008 00:25

                           par millésime (IP:xxx.x26.170.225) le 4 octobre 2008 à 21H37 

                           
                          ben Brieli et moi commençons à le penser sérieusement... avec Calamito surtout.... 
                          Oui morice, encore un complot du Mossad des blue brothers du talmud !! Hips ! 

                          aillez le courage de vous appeler Alexandre, déjà, on verra après.. vous n’êtes pas rédacteur, et n’avez donc pas pu voir ce titre... à moins de TRICHER...

                        • 000 5 octobre 2008 00:27

                          Je n’ai pas changé de pseudo !!!
                          J’ai juste effacé mon identité !
                          Je ne veux simplement pas que mes commentaires soient associés à mon activité professionnelle !
                          Non pas parceque je n’assume pas mais parce que je dois assumer et que si j’étais libre je serai certainement non pas censurée par AV mais par autre chose : AV permet d’être anonyme c’est bien, mais il ne faut pas oublier qu’il y en a qui ont une autre vie qui permet de nourrir 4 enfants (memes s’il y en a 2 adultes, ils sont encore à ma charge et je suis seule pour les assumer)

                          Maiintenant, je ne sais même plus de quoi il était question, vous avez un don pour sortir les gens du sujet ou est-ce que j’ai commencé ?


                        • civis1 civis1 5 octobre 2008 00:27

                          A quoi bon commenter un post qui ne présente aucun intérêt ?


                        • morice morice 5 octobre 2008 00:27

                          par civis1 (IP:xxx.x19.53.99) le 5 octobre 2008 à 00H23 

                           
                          De quoi prendre un coup de sang c’est sûr ! 
                          Mais il a peut-être manière de faire comprendre aux autres qu’il s’agit d’une calomnie. 

                          on voit bien que vous n’avez jamais essayé de "faire comprendre" à Grandgeoisi ou Lyon par exemple.... quand à TALL, j’y renonce, et à Romain, qu’il reste avec sa folie furieuse. Essayez donc de leur PARLER, vous verrez... 

                        • morice morice 5 octobre 2008 00:28

                           Maiintenant, je ne sais même plus de quoi il était question, vous avez un don pour sortir les gens du sujet ou est-ce que j’ai commencé ?
                          au début.


                        • civis1 civis1 5 octobre 2008 00:42

                          Il y a des gens comme çà qui ne veulent ou ne peuvent pas entendre. Tant pis ! Il ne faut pas hésiter à abandonner une volaille trop coriace aux chiens. 
                          L’importance est de sauver le propos et le niveau des échanges. 
                          et puis... Quand le % de bruit dans la communication est proche de zéro on est dans le consensus suspect ou tout simplement l’ennui.


                        • civis1 civis1 5 octobre 2008 01:08

                          "A quoi bon commenter un post qui ne présente aucun intérêt ?"

                          C’est juste pour laisser le plaisir à ceux qui aiment perdre leur temps à voter négatif de voter à nouveau contre cette remarque consensuelle .


                        • civis1 civis1 5 octobre 2008 14:01

                          Démonstration faite qu’il y a au moins six personnes personnes au moins qui préfèrent le rouge au vert.
                          Pas très écologique tout çà ?
                          Normal me direz-vous au sujet d’un article sur la guerre.


                        • grangeoisi 5 octobre 2008 00:42

                          On a oublié quelque chose dans le cv du fumeux système " toujours aussi bête et toujours aussi imbu de sa personne", vous me direz avec le mégalo Cephale les deux font la paire. Enfin on a échappé l’histoire du prof d’histoire qui fait des thèses Canon made in Japan.

                          Vingt dioux dire que demain va falloir courir à sa boîte aux lettres ( la secrète bien sûr) et ramasser les instructions et décoder en 27 exemplaires comme d’hab : quoi troller 120 fois le prochain article du "Morice"... halala à Tel ils en branlent pas une, se rendent pas compte du boulot que ça représente : trop fort ce système, même sa propre bêtise ne l’arrête pas !


                          • morice morice 5 octobre 2008 00:46

                             Enfin on a échappé l’histoire du prof d’histoire qui fait des thèses Canon made in Japan. 

                            pas Canon, ignare : "l’industrie photographique au japon" : non seulement vous ne savez pas lire, mais en plus vous ne retenez rien.

                            euh à part ça, vous vous parlez à vous-même maintenant ou c’est déjà les ravages d’Alzheimer chez vous ?


                            • 000 5 octobre 2008 01:41

                              Non mais vous êtes certain que vous menez le bon combat ?
                              Vous avez lu les commentaires de nuit qui sont "plussés" ?
                              Vous ne me comprenez toujours pas ?


                            • manusan 5 octobre 2008 07:27

                              000, ne vous fatiguez pas, il ne comprendra jamais, s’il ne fait pas son petit article anti-US dans la semaine, Morice est malade.

                              Et c’est même pas la peine d’essayer de discuter poliment avec ce type en apportant une expérience personnelle à son article, il vous envoit sur les roses. On devrait supprimer la partie commentaire dans un article de Morice elle ne sert strictement à rien.



                            • Rozali 5 octobre 2008 08:45

                              Cette façon d’écrire rassemble étonnement à une certaine presse qu’Agora cite comme un exemple à ne pas suivre. Il parle de l’enquête demandé par les démocrates américaines a l’  encontre de l’ambassadeur de leur Pays en Albanie et s’arrête-la. Bizarrement manque la deuxième parti, les résultats de l’enquête du Congres américaine, ce qui ont acquitté l’ambassadeur Withers de toute implications dans cet  affaire, qui fais plus de bruit a L’Agora vox, qu’a le presse de l’opposition en Albanie.

                              Deuxième exemple. L’accident de M. Trebicka. Agora apporte dans ses pages toutes les rumeurs le plus folle de la presse des boulevards de Tirana, sauf les conclusions des experts américaines, qui , après des minucieuses analyses n’ont pas de doutes et l’hypothèse de l’accident est déjà une évidence. La presse albanaise, la plus honnête, qui a soulève le soupçon c’ est excusé du fiat d’avoir joué l’enquêteur avant temps , mais c’est Agora que a pris le relais sur le sujet. En retard mais avec arder...

                              Troisième exemple. Le cas de l’accident du patron du TCH et l’ide de l Agora que la presse de droite a fais savoir la présence de Mlle Entela Hysa dans la Ferrari du patron, afin de discréditer ce dernier.

                              Pas de chance, c’est toujours comme ca quand on écrit sur de sujets qu’on ne métrise pas.

                              La vérité est qu’on Albanie personne connaissait le nom du  patron de TCH, avant son accident mortel. Par contre Mlle Entela Hysa était une journaliste très connues, une mannequin de succès en Amérique et une personnage de premier plan dans la vie culturel et artistique du petit pays des Balkans. La presse de droit a dénonce les journalistes du TCH pour ce type communiqué officiel, qui parle d’un patron inconnu et pas de leur collègue.

                              Porquoi ça ? Les journalistes de TCH sont les seuls dans le Europe de l ‘ Est qui touchent plus que leurs collègues français et américains. Certain disent que TCH avait des forte entrées des publicités. Une centre du Pays Bas   a enquêté sur la marché de publicité en Albanie, et ils ont constaté et publie sans équivoque, qu’elle, la marche de publicité,  est dis fois plus petit que les salaires que touche les journalistes de TCH.

                              Agora peut faite mieux, si ne  se penche plus  sur les affaires d’un monde que ne connais point.

                               

                              Rosali


                              • rameur rameur 5 octobre 2008 11:18

                                Ce poste est manifestement destiné à desamorcer l’information, son auteur ne maitrise pas parfaitement la langue de molière.
                                Poussif !


                              • morice morice 5 octobre 2008 11:05

                                 Bizarrement manque la deuxième parti, les résultats de l’enquête du Congres américaine, ce qui ont acquitté l’ambassadeur Withers de toute implications dans cet affaire, qui fais plus de bruit a L’Agora vox, qu’a le presse de l’opposition en Albanie.

                                l’homme n’a pas été "acquitté" par l’enquête. Elle est toujours en cours et aucune conclusion n’a été rendue à ce jour. Whiters a fait depuis une interview, que je répercute dans l’article où il CHARGE l’état en disant que tout est pourri dans ce pays. Comme ambassadeur, il y a mieux.

                                 ..qui fais plus de bruit a L’Agora vox, qu’a le presse de l’opposition en Albanie.

                                Le premier ministre a été questionné sur cet accident, et ça a fait la une de la presse ses réponses à la nic : vous appelez ça "pas de bruit" ?

                                Deuxième exemple. L’accident de M. Trebicka. Agora apporte dans ses pages toutes les rumeurs le plus folle de la presse des boulevards de Tirana, sauf les conclusions des experts américaines, qui , après des minucieuses analyses n’ont pas de doutes et l’hypothèse de l’accident est déjà une évidence.

                                C’est à mourir de rire là : en quoi des experts américains, dont je possède même la photo, venus sur place dès le lendemain même ont quelque chose à voir dans un accident de la route albanais ? Sinon que ces "experts" sont ceux de la CIA ??? vous prenez les gens pour des billes ou quoi ???

                                Troisième exemple. Le cas de l’accident du patron du TCH et l’ide de l Agora que la presse de droite a fais savoir la présence de Mlle Entela Hysa dans la Ferrari du patron, afin de discréditer ce dernier.

                                J’ai bien précisé que la présence de cette femme était une manœuvre du pouvoir en place

                                "La vérité est qu’on Albanie personne connaissait le nom du patron de TCH, avant son accident mortel. "
                                Encore à mourir de rire : s’il était inconnu comment se fait il que les gens se dont rendus en masse à son enterrement ??? au pifomètre ? Vous êtes ridicule là !!!

                                Agora peut faite mieux, si ne se penche plus sur les affaires d’un monde que ne connais point.

                                On vous attend alors, parce que si vous vous mettez à faire un article, autant s’abonner au courrier interne dU FBI : les "accidents" en sont bien, on peut mourir en voiture au milieu de la campagne sans véhicule en face, les Ferrari s’enroulent toutes seules autour des arbres.... et je parie que l’assassin de Kennedy s’appelle Oswald et qu’il a agît seul... Euh, ça m’a l’air un peu éventé vos conclusions là...."Rosali"...


                                Quand à votre Berisha il a d’autres sales draps à laver : son proche conseiller Damir Fazlic vient d’être arrété en compagnie de Naser Oric, impliqué en Serbie !!! la propre fille de Berisha, Aegita Maltezi est aussi visée

                                Lisez donc Tema, puisque que vous savez lire l’albanais... ça vous fera bûcher un peu plus la question que les versions officielles...


                                • morice morice 5 octobre 2008 11:13

                                   par manusan (IP:xxx.x1.202.173) le 5 octobre 2008 à 07H27 

                                   
                                  000, ne vous fatiguez pas, il ne comprendra jamais, s’il ne fait pas son petit article anti-US dans la semaine, Morice est malade. 

                                  ah ha la superbe réplique : j’en connais qui sont verts à la lecture de mes articles et qui tentent par tous les moyens d’en empêcher les parutions ; ou qui viennent comme vous pour ne rien dire sinon ce que vous dites ; sans aucun argument contraire, vous vous en prenez à l’individu... Je ne suis PAS anti-US", et si vous vous trouvez NORMAL qu’un gamin de 22 ans au dossier de police chargé puisse acheter pour 300 millions de dollars des cartouches au nom du Pentagone, c’est votre DROIT. Mais de le dire, ne venez pas clamer que c’est anti-américain de le dire. Ou alors, devenez vous-même contractant du Pentagone, puisque c’’est visiblement si facile... pour certains.

                                  On devrait supprimer la partie commentaire dans un article de Morice elle ne sert strictement à rien. 

                                  Qui l’a rendue ainsi sinon des gens comme vous : "Ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d’enrichir cet article. " Vous n’avez pas apporté vous même UN SEUL ENRICHISSEMENT !!! alors allez donc donner des leçons... ailleurs.


                                • morice morice 5 octobre 2008 11:16

                                   par 000 (IP:xxx.x40.158.20) le 5 octobre 2008 à 01H41 

                                   
                                  Non mais vous êtes certain que vous menez le bon combat ? 
                                  Vous avez lu les commentaires de nuit qui sont "plussés" ? 

                                  oui, et ils s’en délectent... et viennent même plusieurs fois sous des pseudos différents en croyant ne pas être repérés !!! c’est très amusant.... je ne mène pas de "COMBAT", ça ce sont eux qui vous le disent. Moi j’informe, c’est tout. 

                                • manusan 6 octobre 2008 07:48

                                  Morice il y a 48 h (sur vague 6) vous avez ressortis un de mes commentaires, d’il y a plus de 6 mois, qui justement enrichissait votre article (lisez le complétement puisque vous l’avez ressorti de la tombe) même si les conclusions que pouvait en tirer certains lecteurs n’allaient pas forcément dans votre sens, des faits basés sur mon expérience professionnel concernant les lignes télécom sous marine. Maintenant si les lecteurs qui ne pensent pas comme vous sont des imbéciles, même ceux dont le sujet sont spécialistes dans le domaine traité, je n’ai franchement rien à vous dire de plus, et vous laisse avec Paradisial, Rien à dire et Djamel pour monologuer tranquillement et jeter votre fiel sur des peuples que vous ne connaissez même pas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès