Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Catastrophes naturelles : deux poids, deux mesures ?

Catastrophes naturelles : deux poids, deux mesures ?

Le 26 décembre 2004, un terrible tsunami touchait l’Asie du Sud-Est. Huit mois plus tard, le Pakistan est touché par un séisme. Pourquoi n’assistons-nous pas au formidable élan de générosité de Noël, qui a suivi le tsunami ?

Le 8 octobre dernier, le Pakistan, voisin frontalier de l’Inde, est touché par un puissant séisme. Bilan provisoire, 48.000 morts, 67.000 blessés et plus de 3 millions de sans-abri. Dix jours après, seulement 37 millions de dollars ont pu être amassés à la suite de l’appel de fonds de l’ONU, sur les 312 millions de dollars demandés en faveur des victimes, alors que l’aide humanitaire avait atteint près de 12 milliards de dollars de promesses de dons (du jamais vu) pour l’Asie du sud-est.

Pourquoi cette différence de soutien, entre ces deux catastrophes ?

Tout d’abord, justement à cause de cette fameuse période de Noël. Le tsunami a frappé au moment où tout le monde, dans les chaumières, venait de fêter le réveillon de Noël. Aujourd’hui, le séisme frappe en octobre, mois où les Français commencent à payer leurs impôts, en attendant les autres (ah ! la fameuse redevance TV !). Le sentiment de fraternité et de générosité des fêtes de fin d’année, déjà très propice au soutien humanitaire (près de la moitié des dons récoltés par les ONG, le sont à cette période) n’a fait que renforcer la solidarité pour l’Asie du Sud-Est.

Le déferlement médiatique. Lors du tsunami, on a eu quotidiennement droit à un flot continu d’images. Personne n’a pu passer à côté de ce terrible drame. Une énorme couverture médiatique mondiale, que ne connaît pas le séisme du Pakistan, et dont n’a pas profité non plus le Darfour (Soudan), ni le Niger avant. Pourquoi ? Est-ce parce que, parmi les victimes du tsunami, on a compté un nombre important de touristes ? Ou est-ce parce que le Pakistan est constitué majoritairement de musulmans (perçus curieusement comme plus dangereux que les musulmans indonésiens), que les très mauvaises langues qualifieraient de futurs terroristes en puissance ? Car, qu’on le reconnaisse ou qu’on le nie, il y a fort à parier que cette idée reçue a traversé l’esprit de beaucoup de Français.

Enfin, dernière raison, et non des moindres, c’est le blues du donateur... Les fonds considérables recueillis après le tsunami n’ont cessé de créer la polémique dans le milieu associatif. Et pour cause : l’absence de coordination, et la multiplicité des initiatives différentes par les ONG (ah ! tous ces avions coincés sur la piste, parce que trop nombreux !), des millions bloqués sur des comptes ou des sicav, et pas encore utilisés. Et aussi les suspensions d’appels de dons, parce que trop nombreux, d’ACF ou MSF (ces derniers allant jusqu’à rembourser les donateurs), ou le peu de réalisations concrètes sur le terrain. Ceci n’est pas du goût du donateur, déjà très sollicité, qui devient extrêmement suspicieux quant à l’utilisation de son argent. Il est bel est bien fini, le temps où le Français donnait aveuglément pour la bonne cause...

Tout cela a pour conséquence que l’aide tarde à arriver au Pakistan. Tout laisse à penser que la précipitation de l’aide d’urgence en Asie du Sud-Est a laissé la place à l’attentisme. Espérons que cela permettra de mieux aider ceux qui en en ont besoin.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Alexandre Santos Alexandre Santos 21 octobre 2005 11:07

    La relativement faible mobilisation autour du Cachemire correspond plus à la norme que celle autour du tsunami.

    En 2001 un tremblement de terre dans le Gujarat avait fait 20 000 morts, des innondations ont causé la mort de 20 000 personnes au Vénezuela en 1999 et ainsi de suite. La plupart de ces catastrophes passent relativement inaperçues et personne ne s’en rappelle.

    Ce qui était vraiment remarquable avec le tsunami de 2004 était le nombre de pays touchés par la catastrophe et le nombre relativement élevé de morts occidentaux, qui ont permis à tous les pays développés de se sentir concernés.


    • (---.---.162.37) 21 octobre 2005 12:34

      la grande différence entre le tremblement de terre au pakistan (et l’ensemble des catastrophes touchant les pays pauvres) et le tsunami est la couverture médiatique. les images arrivaient par centaines apres le tsunami, avec également de nombreux témoignages et notamment d’occidentaux dont certains connus. au pakistan, à part 3 maisons écroulés et des gens dehors, on n’a pas vu grand chose. il manque les images montrant une maison s’écrouler sur une famille ! en asie du sud est, on voyait les images de plage de sable fin et de beaux hotels, rêves de tout le monde, et les mêmes lieux paradisiaques apres le raz de maree. au contraire, le pakistan est vu comme un pays pauvre peuplé de terroristes. il suffit de voir les reportages sur le post tsunami et la vie qui reprennait dans les pays touchés ; en fait c’est surtout les hotels qui avaient retrouvé leur activité. et les grandes campagnes de dons des ong sont ou ? maintenant ils ont des millions bloqués sur des comptes qui ne pourront servir qu’à l’asie du sud est. ils auraient mieux fait d’adopter la position de msf et de stopper les dons pour une cause mais en faire pour leurs autres missions. elle est belle la solidarité mondiale d’il y a 9 mois.


      • dubois20 (---.---.28.30) 23 octobre 2005 13:39

        Nouvelle mathematique moderne

        un attentat , ou une catastrophe à Madrid, Londres, New York et nos« intellectuels » ou politique de decreter , 3 minutes de silence,nous sommes tous americains, et d’envoyer nos avions et pompiers et nos milliards : ok , c ’est tres bien

        Mais des milliers de morts en Palestine,en IRAK, des centaines de milliers, au PAKISTAN, en iran , en amerique latine au RWANDA,au DARFOUR et RIEN, RIEN RIEN ou presque RIEN

        DEPUIS quand un etre humain occidental vaut dix, 100, mille fois plus d ’interet, de solidarite, de compassion qu ’un autre

        Etres humains, avons nous encore une ame reveillons nous Comment tolerer que l ’union europeenne, et nos gouvernants en France, ne fassent et ne disent rien

        Organisons des petitions et des manifestations , pour crier notre colere notre honte d ’etre gouverne ainsi

        Mais n ’oublions pas non plus, ceux qui ont brule dans des taudis , à paris , etc


        • TheBenitoReport (---.---.149.25) 27 octobre 2005 22:06

          Près d’un million de sans-abri, des dizaines de milliers de morts. Le Pakistan a vécu début octobre un seisme des plus destructeur. Malheureusement pour ce pays la vague de don se fait attendre. Aujourd’hui les médias traditionnels et les blogs


          • benito (---.---.254.95) 27 octobre 2005 22:10

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès