Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ce que dit la hausse de la pauvreté en Allemagne

Ce que dit la hausse de la pauvreté en Allemagne

J’ai coutume de décrire le choc effrayant et brutal auquel les Grecs se sont soumis depuis plus de cinq ans. Mais en réalité, c’est toute l’Europe qui subit un choc antisocial de force variable, comme le révèlent les chiffres de la pauvreté en Allemagne, en progression constante depuis 15 ans.

 
Le grand appauvrissement, partout
 
Partout en Europe, l’Allemagne est présentée comme le modèle à suivre. Les partisans de ce « modèle » soulignent ses excédents commerciaux ou son budget équilibré. Mais de nombreux faits contredisent cette vision superficiel de ce qui est en réalité un faux modèle. D’abord, comme le rapporte les Echos, la pauvreté ne cesse de progresser, depuis 15 ans, puisque la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté est passée de 14 à 15,5% depuis 2006, soit 12,5 millions de personnes. La croissance du pays laisse sur le bord de la route un nombre grandissant de citoyens. D’ailleurs, Olivier Berruyer a montré dans son livre le caractère profondément inégalitaire du modèle allemand, avec une baisse des revenus de plus de 15% pour un tiers de la population quand le dernier décile progresse.
 
Guillaume Duval a également démontré dans un livre toutes les failles de ce modèle. On pourrait aussi rappeler les analyses de Jacques Sapir ou Olivier Passet, qui ont démontré le caractère asymétrique de ce modèle, qui repose sur le fait que ses principaux partenaires ne suivent pas la même direction. L’Allemagne s’enrichit au détriment de ses partenaires européens, parce qu’elle accumule des excédents commerciaux colossaux dont la simple existence souligne le caractère insoutenable de cette stratégie car tous les pays de l’UE ne peuvent pas simultanément être en forts excédents commerciaux… Mais ce que révèle la hausse de la pauvreté en Allemagne depuis 15 ans, c’est que le modèle économique de notre Europe ne marche pas car même les résultats du meilleur élève sont mauvais.
 
Des dopants à effets provisoires
 
Il ne faut pas oublier cette progression quasiment constante de la pauvreté dans les pays européens car nous pourrions bien rentrer dans une phase de petite reprise économique, aussi illusoire soit-elle, comme le démontrent notamment les chiffres allemands. En effet, même s’il y a une relative reprise, cette reprise pourrait bien ne se retrouver que dans les profits des grandes entreprises multinationales (et très souvent transférés dans des parasites fiscaux) et dans les revenus d’une petite minorité. Alors que la grande majorité continue à souffrir des conséquences d’une mondialisation barbare, qui les met en concurrence avec des pays où les salaires sont 10 à 20 fois plus bas, même si le taux de chômage baisse, comme on le voit en Espagne, même si un demi-million d’emplois ont été créé en 1 an.
 
C’est aux Etats-Unis que les chiffres sont les plus incroyables : de 2009 à 2012, si les revenus moyens ont progressé de 6%, ils ont baissé de 1,6% pour 90% de la population, le 1% le plus riche s’accaparant 93% de la hausse globale  ! Bien sûr, une relative reprise économique semble se dessiner, avec la baisse de l’euro et du prix du pétrole, deux facteurs historiques de soutien à l’activité, aidés par la politique de la BCE qui a fait baisser les taux d’intérêt à des plus bas historiques (même Rome et Madrid empruntent à 2%), allégeant les politiques d’austérité, au risque de provoquer de nouvelles bulles financières. Mais si cela pourrait permettre une légère baisse du taux de chômage, il y a fort à parier que la reprise sera inégale, mais aussi seulement temporaire, tant se forment les ferments de la prochaine crise.
 

Dans le brouillard des chiffres et des statistiques, il est essentiel de montrer les déséquilibres de ce modèle, qui privilégie tellement une petite minorité, au détriment d’une grande majorité. Car à la prochaine crise, il ne faudra pas perdre l’occasion de repartir dans la bonne direction, contrairement à 2009. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 4 août 2015 10:31

    Le système allemand n’est que pur thatchérisme ultra libéral. Comme en Angleterre ou au US dont on nous vante sans cesse le taux de chômage plus bas qu’en France ce qui est, entre parenthèse, une malhonnêteté intellectuelle évidente. Premièrement, ils n’ont pas les mêmes règles de calcul. Deuxièmement la pauvreté explose dans ces pays et troisièmement, un nombre croissant de travailleurs pauvres qui n’arrivent plus à se loger, à se soigner est nettement supérieur au notre et en constante progression. Une majorité de ces « Working poor » est obligée de prendre 2 voir 3 jobs pour arriver tout juste à vivre décemment. Est-ce là l’avenir que l’on désire, le monde souhaité ?...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 août 2015 14:04

      @Gabriel

      être chômeur ou working poor quelle différence ?


    • Enabomber Enabomber 4 août 2015 14:32

      @Olivier Perriet
      La dignité smiley smiley smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 août 2015 14:43

      au fond ça ne change pas grand chose, c’est prendre acte de 2 manières différentes d’un travail rarefié


    • sarcastelle 5 août 2015 21:08

      @Olivier Perriet


      Etre chômeur ou working poor, quelle différence ? 

      Enorme. 
      Le chômeur a tout son temps pour se cultiver et n’a pas le sentiment de bosser pour une fripouille. . 

    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 6 août 2015 19:23

      @Enabomber
      Je ne connais pas la signification que vous voulez donner à vos 3 smileys. Quoi qu’il en soit, il n’est pas supportable de qualifier d’indignes les victimes du chômage. Je rappelle ici que le droit au travail est garanti par la Déclaration des Droits de l’Homme, c’est-à-dire pour les Français la Constitution.

      Le système économique actuel qui crée le chômage est donc illégitime et anticonstitutionnel.

      Quand un système économique ne fonctionne pas et ne peut pas répondre à la Déclaration des Droits de l’Homme, il est mauvais et il faut en changer.


    • Rmanal 4 août 2015 10:54

      Effectivement la question fondamentale de nos sociétés est de savoir à partir de quel salaire on peut vivre dignement, et de savoir si l’on accepte de pouvoir travailler en dessous de ce salaire.
      Les libéraux considèrent que ce seuil ne doit pas exister, et donc implicitement demande le retour aux conditions de travail du XiXè siècle et de ses inégalités qui ont créé toutes les révolutions du XXè siècle.
      D’un autre côté il est évident que ce seuil n’est pas soutenable dans une économie complètement ouverte.
      En Europe, l’union ne pourra se faire que par une harmonisation des droits sociaux acceptés par les populations (taxes identiques, TVA identiques, prélèvement identique, couverture sociale identique, SMIC identique). Cela pousserait les entreprises à innover pour une concurrence saine sur les produits, et non pas comme aujourd’hui par une concurrence du moins disant social qui n’est qu’une lente régression.


      • alinea alinea 4 août 2015 13:13

        J’ignorais que le « modèle » allemande se voulait social !!
        Les résultats ne sont pas mauvais pour tout le monde, et ils ont beau nous bassiner avec leur reprise, leur compétitivité et tout le tralala, j’espère que tout le monde a compris que les « bons » chiffres ne concernent que quelques-uns et que le peuple, tout le monde s’en fout.

        La grande réussite allemande, juste après la réunification, s’est quand même faite, pour une bonne part, sur le travail des turcs payés une misère, et quand je dis une misère, c’est inimaginable ! Seuls les ingénieurs et ouvriers qualifiés des usines allemandes ont un statut enviable, comparé à celui de chez nous ; pour le reste, c’est kif-kif !!
        Jusqu’ici, même le peuple s’en fout ; le jour où il ouvrira les yeux, nous pourrons causer de comment faire pour virer les malfrats et organiser une société, au moins, moins inégalitaire.

        En attendant, bonnes vacances !!


        • Enabomber Enabomber 4 août 2015 13:35

          @alinea
          le jour où il ouvrira les yeux
          Ça ferait un bon début de roman de SF.


        • Enabomber Enabomber 4 août 2015 13:29

          Pourtant la solution est à la portée de tous : voter blanc bonnet.


          • tf1Groupie 4 août 2015 14:05

            « la pauvreté ne cesse de progresser, depuis 15 ans, puisque la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté est passée de 14 à 15,5% depuis 2006, »

            Ben non cette phrase est fausse !
            Cet indicateur est un indicateur de répartition : la population allemande s’enrichit, mais de façon inégale.

            Alors faites un peu moins d’un article par jour et approfondissez votre maitrise des statistiques.

            A vous écouter quelqu’un qui grossit plus vite des fesses que des joues est quelqu’un qui maigrit ...


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 août 2015 14:45

              @tf1Groupie
              A vous écouter quelqu’un qui grossit plus vite des fesses que des joues est quelqu’un qui maigrit ...

              C’est ce qui arrive quand on est trop longtemps assis smiley smiley


            • tf1Groupie 4 août 2015 15:29

              @Olivier Perriet
              Serait-ce une mauvaise blague sur les chomeurs ?


            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 août 2015 20:22

              @tf1Groupie
              "la pauvreté ne cesse de progresser, depuis 15 ans, puisque la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté est passée de 14 à 15,5% depuis 2006, »
              Non la phrase n’est pas fausse, elle parle uniquement de la progression de la pauvreté et pas de l’enrichissement de la société allemande qui, comme dans bien d’autres pays, ne concerne qu’une petite part de privilégiés..
              Alors lisez attentivement, évitez de réagir selon votre vision de groupie de l’Allemagne et de ses résultats extraordinaires. Pour avoir des amis allemands aisés en vacances chez moi actuellement, ils confirment l’appauvrissement généralisé là-haut comme ils constatent dans ma petite ville bien française, la progression de la pauvreté française qui n’a pas besoin d’être chiffrée car elle saute aux yeux.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 août 2015 11:42


              c’est seulement de l’autodérision sur les blogueurs et autres ronds de cuir


            • abelard 5 août 2015 17:02


              tf1Groupie vient de faire une grande découverte !

              « la population allemande s’enrichit, mais de façon inégale. »

              Bravo ! C’est ce qu’on appelle la « paupérisation relative »...
              Euh... C’est un concept marxiste...


            • Rmanal 4 août 2015 14:46

              Votre phrase « la population allemande s’enrichit » est tout aussi fausse. Le décile inférieur s’appauvrit en Allemagne, comme dans quasi tous les « vieux » pays industrialisés appliquant un libéralisme inégalitaire par nature. C’est le cas aux USA, en UK, en France, etc etc


              • tf1Groupie 4 août 2015 15:28

                @Rmanal
                A supposer que votre affirmation soit vraie c’est-à-dire que le « dernier décile s’appauvrit » dans l’absolu alors vous jugez toute la population allemande sur la base de ce décile ...

                c’est pas un peu absurde, voire anti-démocratique, comme manière de juger ?

                ça confirme ma remarque sur ceux qui aiment bien jouer avec les statistiques


              • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 août 2015 20:24

                @tf1Groupie
                Encore une fois l’article ne parle pas de l’enrichissement de l’Allemagne mais de l’augmentation de la pauvreté en Allemagne.

                a quoi bon mettre des titres si vous n’en tenez pas compte.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 août 2015 20:31

                @tf1Groupie
                Jetez donc un œil distrait sur la répartition de la richesse aux USA, puisque c’est la richesse qui vous intéresse...


              • Odal GOLD Odal GOLD 9 août 2015 10:46

                @Fifi Brind_acier

                 
                "Il est extraordinaire que cette classe, notamment les spéculateurs, ait réussi à faire passer la crise financière de 2008 – une crise financière à l’état pur – pour une crise globale. Leur crise, est devenue la crise. Ce n’est pas une crise, mais une phase de la guerre des classes sans merci qui est menée actuellement par les riches. Et ils demandent au peuple français, par l’intermédiaire de la gauche libérale, de payer. Et quand on dit aux gens : « Ce n’est quand même pas à nous de payer ! », ils répondent : « Ah, mais c’est la crise »…"
                 
                >>> http://stopmensonges.com/monique-pincon-charlot-la-violence-des-riches-atteint-les-gens-au-plus-profond-de-leur-esprit-et-de-leur-corps/
                 
                 


              • Spartacus Spartacus 4 août 2015 15:35

                Que c’est beau les statistiques misérabilistes ou se blanlent les gauchistes sur leurs dissiples souverainistes.


                Supercheries, désinformation jusqu’a l’absurde....

                Pour les zozos qui ne savent pas le seuil de pauvreté n’est pas calculé de la même manière aux USA qu’en France....
                Comparer les 2 est une manipulation habituelle des gauchistes. 
                Une vraie Arnaque...

                On leur fait dire n’importe quoi aux statistiques Allemandes....

                Vérifions les conneries et les clichés absurdes.....Pensez donc un modèle capitaliste c’est FOR-CE-MENT « HORIBLE »....
                En plus avec les mots qui les accompagnent : « le caractère profondément inégalitaire du modèle allemand ».

                La c’est encore du commique

                Bon alors le coefficient « gini » qui le définit doit être extraordinairement plus élevé qu’en France ???

                Gauchistement évident !!

                Quoi ??? Allemagne 27, France 32.....
                Plus c’est élevé plus c’est inégalitaire....
                Ha Ba non ! 
                c’est en France que c’est plus inégalitaire ! Diantre et fichtre. 

                On vous mentirait à l’insue de votre plein grès les bobos ?

                Explications pour les bobos et cocos de leur connerie a raisonner sur le taux de pauvreté.

                Le taux de pauvreté est donc le pourcentage de personnes qui gagnent moins de 60% du revenu médian.

                Avec une conséquence mécanique : quand le revenu médian diminue, et que par conséquent la population s’appauvrit, le taux de pauvreté diminue. 

                C’est con ? Oui c’e’st con.

                Et, quand le revenu médian augmente, et que la population s’enrichit donc, le taux de pauvreté augmente. 

                C’est con ? Oui c’e’st con.....C’est gauchiste.

                Les gauchistes en sont a considérer qu’un taux de pauvreté qui augmente quand la riche globale augmente est une bonne mesure de pauvreté !

                Mais que c’est de l’aveuglement idéologique.


                Quel lien avec la pauvreté ? Aucun.

                Le taux de pauvreté a baissé en France, c’est une mauvaise nouvelle.

                Le taux de pauvreté a monté en Allemagne, c’est une bonne nouvelle pour les Allemands.

                Sauf que les gauchistes Français sont trop cons pour comprendre les statistiques.  

                Car, en fait, les Français sont plus pauvres !


                • Blé 4 août 2015 18:40

                  @Spartacus
                  Je fais parti de ces gauchistes français trop con.

                  Allez dire aux 50 millions d’étasuniens qui bossent comme des dingues juste pour pouvoir renouveler leur énergie qu’ils sont dans un pays merveilleux où la joie de vivre éclate à tous les coins de rue.
                  Le CAPITALISME n’a pas été inventé par les esclaves ni les serfs ni les salariés mais par des gens qui exploitent l’être humain au même titre que l’on exploite le cheval (parfois mieux traité de des être humains) ou des chiens et des chats.

                  Je pense que dans votre intervention il y a une part de provocation, on fait ce que l’on veut aux statistiques mais les français (de gauche ou de droite) savent parfaitement décripter mais est-ce votre cas ?


                • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 août 2015 20:31

                  @Spartacus
                  Il n’y a pas besoin d’être gauchiste ni de vérifier des chiffres pour constater la multiplication des rideaux de boutiques fermés, le nombre de consommateurs qui arpentent les supermarchés avec une liste à la main, l’augmentation de récupération des fruits et légumes jetés à la fin des marchés, les files d’attente à la porte des épiceries sociales, la fréquentation croissante des organismes de bienfaisance etc ...

                  Restez dans votre bulle, elle n’intéresse plus grand monde.


                • Le421 Le421 4 août 2015 21:10

                  @Parlez moi d’amour
                  Spartacus.
                  Ne sais pas nager, ne fais rien pour apprendre et persiste à rester au fond de la piscine pour faire rire ses petits camarades !!
                  Allez Spartacus !! Traitez-moi de sale gauchiste...
                  Oh oui, fais-moi mal, encore !!  smiley


                • porcinet 4 août 2015 21:41

                  @Spartacus

                  Ton niveau de français fait pitié, et il est bien en accord avec le niveau de tes idées proche d’un fasciste ukrainien (en général à l’abri du besoin).


                • Doume65 4 août 2015 23:16

                  @Spartacus
                  « Pour les zozos qui ne savent pas le seuil de pauvreté n’est pas calculé de la même manière aux USA qu’en France... »

                  En effet. En France le seuil de pauvreté est de 935 € (plus la santé offerte, et tout, et tout). Au States, il est de 780
                  Bref, un (presque) riche aux States est considéré comme pauvre en France.

                  Ton argument prend un peu l’eau, non ?


                • Spartacus Spartacus 4 août 2015 23:36

                  @Blé 


                  La provocation c’est vous ! 
                  Pas moi, qui donne des baffes à vos certitudes méprisantes des autres nations qui réussissent et vous met devant vos contradictions hypocrites de rengaines débiles et d’analyses sur les basses de stats qui méritent des baffes.

                  Au lieu de fantasmer paye toi un voyage aux USA. C’est pas très cher. Ça te fera apprendre quelque chose.


                  Ça te sortira des clichés ubuesques d’un environnement de gauchistes anti-américains primaires.

                  Quelques chiffres sur ceux en dessous du seuil de pauvreté aux USA :
                  • 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison ;
                  • 76 % disposent de l’air conditionné ;
                  • 75 % d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;
                  • le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes.
                  • 97 % des pauvres ont une télévision couleur ; 50 % en ont deux ;
                  • 75 % d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux ;
                  • 73 % des pauvres Américains possèdent un four à micro-ondes.

                  Les USA absorbent 6 fois plus proportionnellement à leur population de migrants pauvres et en font un pays d’émancipation là ou la France cumule 11% de chomage et des emplois fermées par des statutaires à vie et des lois sociales qui favorisent les insiders et repoussent les outsider hors des emplois.
                  En France les pauvres sont toujours les mêmes, là ou aux USA c’est une population transitoire généralement issue de l’immigration et qui in finé s’en sort bien mieux.

                  Quand a l’Allemagne une simple visite à 8h00 à Strasbourg a regarder la frontière pour voir de quel coté les gens voient la providence et voir la différence entre les Français et Allemands qui vont chercher la prospérité.
                  C’est étonnant ces Français qui courent vers le pays des pauvres Allemands...

                  Le mois dernier j’étais en Allemagne dans une région ou il y a 2% de chômage....2% Jamais vous n’avez vu ça en France dans les 100 dernières années....

                  Imaginez vous ? Vous croyez que les gens sous le seuil du revenu médian sont plus pauvres qu’en France ? 

                  Réveil ! Les gauchistes Français parqués dans les réserves statutaires ne sont pas le centre du monde.

                  Voir vos balivernes et misérabilisme sur les autres nations de la part de sédentaires, de statutaires de résistants aux changements, et gauchistes est puéril....

                  Les arguments gauchistes sont has been et désuets tellement ils sont à l’envers de la réalité.


                • mimi45140 5 août 2015 01:35

                  @Spartacus
                  Effectivement vous avez raison , a chacun son mode de calcul , pour vous une télévision dans chaque pièce est un signe évident de richesse , pour moi c’est l’inverse, je ne suis pas riche de la même façon que vous.


                • Blé 5 août 2015 06:47

                  @Spartacus
                  Désolée mais quand je parle des millions d’étasuniens vivant dans la pauvreté je ne me fis pas aux chiffres officiels, mais à la réalité du pays. Combien d’enfants travaillent aux U S A ? Vous avez sans aucun doute des chiffres. Oui, monsieur, beaucoup d’enfants et de vieillards travaillent aux U S A tellement les capitalistes made in U S A sont généreux avec leurs concitoyens.
                  Faut-il être gauchiste pour faire ce constat ?

                  Vous avez le droit de regarder ailleurs mais en occident de plus en plus d’enfants travaillent pour une poignée de haricots pour la simple et bonne raison qu’ils font des petits boulots pour aider leur famille. de même pour les personnes qui doivent travailler parce que leur retraite est une misère, cela fait beaucoup, beaucoup de monde qui n’entre pas dans les chiffres du chômage.
                  Faut-il être gauchiste pour faire ce constat ?

                  Je vis à la frontière allemande et je constate un petit détail, si les allemands investissaient dans l’éducation de leur jeunesse peut-être ne serait-il pas obligé de faire venir la jeunesse européenne qui a été éduquée, instruite, formée dans leur pays d’origine sans que cela coûte un sou aux allemands.
                  Faut-il être gauchiste pour faire ce constat ?

                  Strasbourg est en France, je pense que vous avez été de l’autre coté du pont de Khel et je pense que vous avez été sur les routes allemandes ? Avez-vous vu l’état des routes ??? Merkel n’est pas à la tête de l’ Allemagne pour rien, toute sa politique est tournée vers l’enrichissement des capitalistes, si les gens veulent des routes et des autoroutes à peu près potables, ils devront attendre.
                  Faut-il être gauchiste pour faire ce constat ?

                  Vous vous fiez aux chiffres, moi je me fis à ce que je vois, il est évident que nous n’avons pas les mêmes critères pour évaluer la misère d’un pays.
                   


                • samuel 5 août 2015 08:26

                  @Spartacus

                  Ils se sont endetté sur combien d’années tes pauvres qui ont l’air climatisée, deux TV, leur bagnole ? Hein ? En tout cas, ils semblent vraiment avoir une vie de rêve.

                  Moi, j’ai pas la TV pas d’air climatisé. Mais j’ai des fruits, de l’eau, de l’air, une cave...

                • Spartacus Spartacus 5 août 2015 08:55

                  @blé


                  Effectivement, se fier aux clichés, aux apparences, aux postures, c’est tellement plus fort que de rentrer dans les détails concrets.
                  Tellement plus simple de trouver des arguments immatériels et de ressenti pour évacuer la contradiction argumentée.

                  Quand aux retraites en occident, des choix passés collectivistes-ponsi contraires à la capitalisation ont étés faits. 
                  Aussi bien aux USA qu’en Europe. 

                  Quand à l’Allemagne j’y vais régulièrement. Je ne crois pas que tout y est parfait mais néanmoins bien plus efficient, social et humain que votre propagande gauchiste jalouse voudrait le faire croire.

                  J’y vois des autoroutes gratuites. Des voitures récentes et pas des low cost. Des trains qui arrivent à l’heure avec moins d’accidents. Des services publics qui fonctionnent.

                • foufouille foufouille 5 août 2015 12:01

                  @Spartacus
                  toujours aussi nul. c’est plus une retraite publique en zunie ?
                  l’équivalent du minimum vieillesse français.


                • HELIOS HELIOS 5 août 2015 18:21

                  @Spartacus
                  ... du temps des esclaves, il y avait 0% de chomage.

                  Ils devait être heureux, les travailleurs... et l’état aussi : pas besoin de pôle emploi, de tarifs sociaux (tout payé par le patron)....

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 août 2015 20:36

                  @Spartacus
                  Ceux qui habitent les bidonvilles de la banlieue de Détroit, ils ont quoi, ceux-là ? Les yeux pour pleurer ? Le taux de chômage aux USA est encore plus bidouillé que chez nous.
                  Il est à 23% et pas à 5% selon les chiffres officiels.


                • Nycolas 5 août 2015 22:10

                  @Spartacus

                  Ou comment noyer le poisson sans le regarder.

                  « le seuil de pauvreté ... les gauchistes... gnagnagna »

                  Donc parce qu’il existe différentes manières de calculer la pauvreté, la pauvreté il ne faut même pas en parler. Mieux, elle n’existe pas. CQFD, tant que vous y êtes.


                • bourrico 7 6 août 2015 10:53

                  Hey Spartacul.


                  Je vois que tu chauffes ton public pour ton prochain spectacle.


                • Spartacus Spartacus 9 août 2015 10:34

                  @Nycolas

                  Vous avez le droit de ne pas réfléchir de votre libre arbitre et prendre les chiffres cons pour de l’argent comptant. 
                  Ce n’est pas parce que le de différence de revenus est marqué « taux de pauvreté que c’est une mesure de »pauvreté« .
                  Comme tout ce qui est marqué »social« serait social. Il y en même qui gens qui a a une époque on appelé des taxes »sociales"..

                  Se baser sur les gens les revenus des gens qui vivent au dessus ou en dessous d’un revenu médian est caricatural et con.

                  Considérer le seuil valeur de ce qui est nécessaire pour subsister serait la bonne mesure. Sans doute pas parfaite, mais plus logique et vous verriez vos analyses tomber à l’eau.

                • baldis30 9 août 2015 22:07

                  @Blé
                  bonsoir,

                  Au sujet des statistiques il faut rappeler le célèbre aphorisme du général de Gaulle : « les statistiques c’est comme la mini-jupe, ça montre tout mais ça cache l’essentiel ».

                  Vouloir opposer des chiffres à des réalités humaines de misère généralisée, est une preuve de faiblesse d’esprit ... 2 ou 3 % de population qui s’enrichit .... et le reste qui disparait ... dans la tombe par manque de soins, de nourriture, de culture. Eviemment les morts ne comptent pas ....

                  Et si on faisait la comparaison de la durée de vie des enrichis et des autres .....


                • gerard5567 4 août 2015 16:31

                  Le taux de pauvreté ? Vous voulez sans doute dire le seuil de pauvreté que l’on obtient par application d’un taux au seuil médian ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès