Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ce que la Libye et l’Egypte disent de l’intervention en (...)

Ce que la Libye et l’Egypte disent de l’intervention en Syrie

Le printemps arabe avait suscité un immense espoir. Mais les évènements en Egypte, ainsi que l’évolution de la Libye montrent la complexité de la situation dans la région et ne plaident pas pour l’intervention internationale en Syrie qui se dessine et annoncée hier par François Hollande, malgré les atrocités.

 
Une situation qui se déteriore
 
En effet, quel que soit le pays, il semble que la situation se déteriore. Cela est évident en Egypte, après le coup d’état militaire contre Morsi et les affrontements, qui, comme le note cruellement le Monde, ont fait plus de morts en cinq jours que pendant la révolution de 2011. La communauté internationale, comme le monde arabe, reste très divisée. Naturellement, certains condamnent le renversement d’un gouvernement issu l’élections démocratiques, même si, ou parce que (pour certains pays arabes) il était d’obédience islamiste. D’autres, au contraire, préfèrent que les islamistes soient loin du pouvoir.
 
 
 
La situation se déteriore aussi en Syrie où la guerre civile se poursuit avec l’emploi d’armes chimiques par le régime en place, semble-t-il. Selon The Economist, on ne se dirige pas vers la victoire d’un camp, mais au contraire vers une partition du pays en 3 zones : le Nord-Est, sous influence kurde, les rives de l’Euphrate, sous le contrôle de la rébellion et l’Est, restant sous le contrôle de Bachar Al-Assad. Et comme le rappelle Marianne dans un très bon papier, la situation est extrêmement mauvaise en Libye, où l’état central semble dépassé par les milices et le tribalisme, qui font beaucoup de victimes.
 
Que pouvons-nous faire ?
 
Alors que les premières révélations sur sur l’utilisation d’armes chimiques n’avaient pas changé la donne, il semblerait que les opérations du 21 août pourraient provoquer une intervention contre le régime syrien. Londres aurait déjà commencé à se préparer. Même s’il faut bien reconnaître que les atrocités commises et les dizaines de milliers de morts poussent à intervenir mais il est difficile de ne pas être très sceptique sur le bienfait d’une telle intervention. Bien sûr, c’est peut-être un moyen d’éviter l’emploi de ces armes, mais pourquoi seules les armes chimiques imposeraient une réaction ? Mais surtout, en quoi notre intervention contribuerait à améliorer durablement la vie de la population ?
 
En effet, le précédent libyen n’incite guère à l’optimisme. Pourtant, la rébellion contre Kadhafi semblait réunir toutes les conditions pour une intervention réussie : une opposition unie et crédible, le soutien de la ligue arabe et un vote de soutien aux Nations Unies (incluant Russie et Chine). C’est pourquoi, après de fortes hésitations (et un papier qui pouvait être interprété comme un soutien ou une opposition à l’intervention), j’avais finalement soutenu l’intervention en Libye. Mais la situation actuelle de ce pays doit amener à se poser des questions sur le bien-fondé a posteriori de cette intervention.
 
Ici, aucune des conditions n’est réunie et la perspective de donner un coup de main à des islamistes tout en ne résolvant rien au conflit interne, impose de se poser plus de questions que ne le fait Le Monde dans un éditorial dans la droite ligne de BHL. Merci à NDA de demander un débat public à l’Assemblée Nationale.

Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 28 août 2013 13:49

    La jurisprudence de Nuremberg définie très précisément ce qu’est un Crime contre l’Humanité. Le Crime d’Agression étant le pire de tous.

    L’auteur de ce torchon devrait s’en rappeler, avant de pérorer à tort et à travers sur des sujets qu’il feint de ne pas comprendre...

    Honte à l’Empire et à ses Etats vassaux tel la France !


    • Crab2 28 août 2013 15:17

      Kurdes syriens


      Ce n’est pas un hasard si deux cents civils kurdes sont pris en otage en Syrie par des groupes djihadistes après de violents combats avec des combattants kurdes dans deux villages du nord-est de la Syrie, un acte sans rapport avec l’idée même de liberté ou de la volonté de libérer un pays du despotisme


      Suite :

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/01/kurdes-syriens-5133359.html



      • Jonas 28 août 2013 16:50

        @ Laurent Pinsolle


        Vous avez pris deux pays diamétralement différents. L’Egypte est un Etat-nation, la Libye comme la Syrie, l’Irak, Yémen etc sont des pays composés d’une mosaïque, tribale-ethinique et confessionnelle. 

        Ces pays ne doivent leur existence qu’à l’éclatement de l’empire Ottoman. La stabilité de ces pays ne tenait que grâce aux régimes dictatoriaux. Mais dés lors que ces régimes tombent , non pas pour la démocratie , cela n’existe et n’existera pas dans les pays arabes avant des décennies. Mais à cause de la misère , chômage- analphabétisme (+ de 45 % chez les hommes et + de 60% chez les femmes) le manque de logement- de soins, d’eau potable qui est source de beaucoup de maladies, la corruption , le népotisme etc.

         Le déclencheur de ces soulèvement de la misère , que certains journaux et « idiots utiles » ont qualifié de « Printemps arabe » qui s’est transformé en été islamique est le pauvre tunisien Mohamed Bouazizi a Sidi Bouzid, qui lui ne s’est pas immolé pour la démocratie, qu’il ignore , mais contre l’injustice et les misères qu’il subissait pour nourrir sa famille.

        Je suis contre toute intervention occidentale et des Etats-Unis dans les pays arabo-musulmans.

        Pour cela il y a la Ligue Arabe et ses 22 pays , les 35 pays musulmans. Cet ensemble est composé de 57 pays formant l’Organisation de la Coopération islamique soit 1 300 millions d’individus. Le conflit syrien est de leur responsabilité , ce sont eux qui doivent le régler, même si en 30 mois , ils ont montré qu’ils ne sont capables de rien malgré les interventions de Kofi Annan ancien secrétaire de l’ONU et de l’Algérien Brahimi.

        Il suffit de regarder leurs divisions , les uns soutiennent les insurgés , les autres le dictateur, les uns sont pour une obédience religieuse , les autres pour une autre. Au nom de quoi et de qui , devons -nous intervenir ? Au nom des droits de l’homme ? Pouvez-vous me citer un seul pays arabo-musulman qui applique les droits de l’homme ?







        • cedricx cedricx 29 août 2013 07:51

          « Ces pays ne doivent leur existence qu’à l’éclatement de l’empire Ottoman. » 


          C’est parfaitement faux !!! Vous confondez nations plus que millénaire « Bilad e’chem » (les arabisants rectifieront) Liban syrie... et frontières issues de découpages coloniaux.
          Dans ces pays les différentes communautés ont vécus ensemble depuis des centaines et des centaines d’années, avec parfois des heurts inévitables, mais rien de comparable avec ce qui leur arrive depuis l’arrivée dans le voisinage de l’état-ghetto d’Israel.

          L’Egypte est une mosaïque encore plus hétéroclite qui ne doit son unité de façade qu’aux régimes dictatoriaux qui se sont succédés depuis toujours. D’ailleurs nous constatons tous qu’il a suffit que la pression diminue un tant soit peu sur la population pour que le vernis se fissure et craquelle...

        • agent orange agent orange 28 août 2013 21:03

          Ce torchon ne nous apprend rien de ce que dit l’Egypte d’une intervention en Syrie.
          En tout cas le général Al Sisi, aurait fermé le canal de Suez... that speak volumes...


          • cedricx cedricx 29 août 2013 07:41

            Si c’est vrai c’est juste pour « punir » le maître américain de ne pas avoir été assez enthousiaste envers le coup d’état, ou plutôt de ne pas l’avoir suffisamment montré. Il est évident qu’en aucun cas l’Egypte qui n’en a pas les moyens s’interposerait dans un conflit déclaré de l’Empire. 


          • kergen 29 août 2013 08:24

            Je ne suis pas d’accord avec Pinsole.

            Il accrédite la fable de l’utilisation d’armes chimiques par Damas. Ce qui est, pour le moins, étonnant.

            Puis, en conscience, même en admettant ceci, il propose un système Ponce-Pilate.

            Je trouve ça assez lamentable.
            C’est justement le genre de position de Pinsole qui donne des arguments et des ailes aux promotteurs médiatiques de cette intervention.


            • kergen 29 août 2013 08:31

              Par ailleurs, Pinsole semble ignorer le dessein US au moyen-orient. Ce n’est pas un islamo-gauchiste paranoiaque complotiste qui en parle depuis plus de 10 ans, mais Antoine Sfeir, expert de la région, tout à fait pro-occidental.
              Sfeir explique que le but des USA au Moyen-Orient est de détruire tous les états de cette région issus de la guerre froide et les atomiser en myriades de petites zones incapables de s’opposer aux USA ou de mettre en cause leurs intérêts stratégiques.
              A ce prisme, l’action US depuis 2001 est une triomphe :
              L’Irak atomisée, La lybie atomisée, l’Egypte atomisée, L’afga atomisée, la Syrie en guerre civile et en voie d’atomisation. Reste que l’Iran.
              La stratégie américaine est un succès à 100% et en aucun cas un désastre comme semblent s’en réjouir beaucoup. Les dirigeants US s’en tapent complètement du sort des populations Arabes. Déjà qu’ils s’en foutent de celui de leurs propres citoyens...


              • Jonas 29 août 2013 12:56

                @Kergen


                J’ai beaucoup de respect pour Antoine Sfeir , excellent connaisseur du Proche et Moyen-Orient et parlant l’Arabe.

                Mais vous avez certainement mal digéré sa lecture. Il trop au fait de l’histoire de la région pour qu’il puisse affirmer que les Etats de la région sont issus de la guerre froide. Essayez au moins de bien lire avant de lui attribuer cette grossière erreur.

                Les pays arabes n’ont besoin de personne pour s’entretuer et se diviser. Antoine Sfeir connaît bien les malheurs de son pays le Liban.




              • Jonas 29 août 2013 09:05

                @cedricx


                La colonisation du monde arabe par les ottomans pendant + de 4 siècles mis à part le Maroc, ne vous a pas été enseignée par votre imam analphabète , à part débiter les sourates apprises par coeur à coup de bâtons sur le crâne il ignore le reste.. Le monde arabe à été sous la domination des ottomans du début du XVI e au 19e siècles.

                les guerres entre pays arabes n’a jamais cessé depuis la mort du Prophète. L’Arabie saoudite actuelle a été fondée par le chef d’une famille bédouine , Ibn Saoud Septembre 1932 après une guerre atroce et meurtrière faisant + de 200 000 morts pour une population de 3 millions.

                Le héros du monde Arabe Saddam Hussein a fait le long de son règne 600 000 morts + le million de morts dans sa guerre contre l’Iran. La guerre entre les deux Yémen a fait plus de 45 000 morts. La guerre entre les deux Soudan en 20 ans plus de 2 millions de morts.

                La guerre civile en Algérie 200 000 morts. Celle du Liban 150 000 morts. Je laisse de côté, les morts de l’autre héros ( le monde arabe a besoin de héros) Muammar Kadhafi- Somalie -Syrie. Pour ce dernier pays le dictateur actuel Bachar al-Assad fait a mieux que son père en 1982 , a Hama , avec 45 000 morts. Il est à 100 000 morts actuellement.

                L’histoire du monde arabe est pleine de conflits-, de coups d’Etat, de règlements de compte , entre tribus-ethnies-confessions , maffia, familles. Pas un seul pays arabe ne peut se targuer d’être un pays exemplaire. et pacifique.

                Au lieu d’écouter votre imam analphabète lisez plutôt « Un siècle pour rien » qui relate l’histoire du monde arabe et sa faillite. La meilleure preuve , la preuve irréfutable de l’échec des pays arabes c’est « IMMIGRATION » constante des habitants de ces pays. Cela ressemble aux soviétiques qui votaient avec leurs pieds contre leur gouvernement. Avec un avantage non négligeable pour les immigrés soviétiques . Ils étaient plus cultivés et conscients de la réalité sociale-économique et politique de leur pays . Les arabes eux sont des ignorants. 

                PS. Il vous suffit de compter le nombre de morts par jour dans les différents conflits dans les pays arabes ou musulmans ( Pakistan-Aghanistan-Bangladesh) pour avoir le coeur net. Vous ne pouvez pas cacher la réalité avec des mots. La seule puissance arabe réside dans les mots et seulement dans mots .



                • cedricx cedricx 29 août 2013 13:04

                  mmmmmmmmmmmmm......... je crois que vous ne me pardonnerez jamais d’avoir écrit «  mais rien de comparable avec ce qui leur arrive depuis l’arrivée dans le voisinage de l’état-ghetto d’Israel. » Je comprends dès lors l’origine de votre diatribe aussi enragée, haineuse que décousue. Aucun intérêt à discuter avec toi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès