Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ce que les barbares de Cologne disent de notre époque

Ce que les barbares de Cologne disent de notre époque

Comme on le sait aujourd’hui, avec un temps de retard sans doute révélateur, des centaines de femmes ont été agressées à Cologne lors de la nuit du Réveillon. Une sinistre nuit qui en dit malheureusement bien long sur les problèmes de notre époque, dans bien des domaines.

 
Barbarie et silence coupable
 
Il est tout de même effarant, pour ne pas dire plus, que certains aient semblé se soucier de l’amalgame que pourraient susciter ces actes de barbarie, donnant de facto la priorité aux personnes d’origine étrangère sur les centaines de femmes victimes de violence sexuelle et aux centaines de personnes victimes de violence ou de vol pendant cette nuit. Comment peut-on une minute se poser la question du risque d’amalgame que pourrait nourrir de tels actes quand on réfléchit ne serait-ce qu’une seconde à l’horreur qu’ont du vivre les personnes agressées, et plus particulièrement les femmes, qui semblent avoir été entourées par plusieurs hommes pour camoufler les agressions sexuelles d’une partie d’entre eux ? Il s’agit d’un traumatisme d’une violence extrême et inacceptable dans une société civilisée.
 
Dans le Figaro, un sociologue canadien affirme qu’« on peut voir là une preuve de plus de la tendance du complexe médiatico-politique à filtrer les mauvaises nouvelles idéologiques  ». Mais quand on en vient à ne pas vouloir pas rendre compte d’actes aussi massifs et horribles pour ne pas ternir l’image des immigrés, cela n’est-il pas à la fois une forme de non-assistance à personne en danger et d'un odieux relativisme vis-à-vis de tels barbares, le symbole d’une grave perte de valeur. Comme pour Charlie, il faut affirmer nos valeurs et dire qu’il est inacceptable de se comporter de la sorte. Les immigrés coupables de ces actes ne devraient-ils pas pouvoir être expulsés (ce que la double peine permettait avant sa suppression) ? Il faut reconnaître ici que le rapport aux femmes de certains pays des migrants est bien incompatible avec notre société. Et s’ils n’acceptent pas nos valeurs, ils ne sont pas les bienvenus.
 

Il est également révoltant que si peu de suspects semblent avoir été appréhendés à date. Ces agressions nous indiquent sans doute que nous devons affirmer plus fermement nos valeurs et mettre fin au relativisme qui nourrit de telles horreurs. Pour le bien de tous.


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 22 janvier 10:48

    « Il est également révoltant que si peu de suspects semblent avoir été appréhendés »


    On peut dire que c’est révoltant,
    on peut dire aussi que c’est étrange...

    • berry 22 janvier 23:53

      @M de Sourcessure
       
      C’est facile de dire ça, bien avachi devant votre écran d’ordinateur.


    • colere48 colere48 22 janvier 11:10

      Cologne : « elles ont été violées parce qu’elles sont à moitié nues et mettent du parfum », dit l’imam Sami Abu-Yusuf

      L’imam salafiste de la mosquée de Cologne explique que les femmes sont responsables des viols et agressions sexuelles qu’elles ont subi durant la nuit du nouvel An parce qu’elles portent du parfum et ne sont pas habillées convenablement.

      Sami Abu-Yusuf est l’imam de la mosquée Al Tawheed du quartier Kalk de Cologne.

      Il est inquiétant qu’une migration musulmane massive ait pour résultat des violences et des viols par des bandes. Les agressions sexuelles ne sont probablement qu’une entrée en matière pour quelque chose de bien plus grave qui se prépare.


      • Garibaldi2 23 janvier 03:33

        @colere48 et Dreuz ont-ils un commentaire à faire sur :

        INTERNATIONAL - Une majorité de Brésiliens considèrent qu’une femme portant des vêtements provocants « mérite » d’être violée, a révélé cette semaine un sondage gouvernemental (lien en portugais), provoquant l’ire de nombreux militants et de la présidente Dilma Rousseff sur les réseaux sociaux.

        Selon ce sondage de l’Institut d’enquête économique du gouvernement (IPEA), 65,1% des 3.810 personnes des deux sexes interrogées ont acquiescé à cette affirmation : "les femmes portant des vêtements qui laissent voir leur corps méritent d’être violées« . Dans la même veine, 58,5% des sondés considèrent que »si les femmes se comportaient mieux, il y aurait moins de viols".

        sources : http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/29/bresil-viol-femmes-provocantes_n_5055342.html



      • LOKERINO LOKERINO 24 janvier 01:42

        @Garibaldi2
        Ca doit être pour ca qu’a Rio le string est de rigueur ! . sans doute pour éviter l’incitation au viol des vêtement !!


      • Garibaldi2 24 janvier 06:20

        @LOKERINO

        Et donc vous en concluez que le sondage est pipeau, ou que Rio ce n’est pas tout le Brésil ?


      • LOKERINO LOKERINO 24 janvier 13:18

        @Garibaldi2
        Le sondage je n’en sais rien

        Rio n’est pas le Brésil mais est au Brésil

        l’intervention se voulait humoristique mais apparemment , ca marche pas toujours .. !

        et ce que je crois au Brésil comme ailleurs, c’est que la frustration participe grandement au violences sexuelles
        Après tout est affaire d’échelle et de situation et de personne.

        ce ne sont que des exemples forcement des caricatures :

         Une femme tres sexy indécente sur les plage de Copa cabana
        une simple jeune fille dans nos pays européens
        une jeune femme dans le magreb
        une femme en inde
        une chèvre sur une ile déserte


      • juluch juluch 22 janvier 11:27

        Voilà se que c’est que d’accueillir n’importe qui  smiley


          • jack mandon jack mandon 22 janvier 12:22

            Laurent Herblay,

            Une certaine forme d’anarchie.

            Bouleversement de la notion de liberté. Les philosophes des lumières, qui d’ailleurs avaient globalement pour devise :

            j’obéis aux lois que je me suis données et la minorité s’y soumet.

            Aujourd’hui, il se dit : « Je fais ce que je veux »

            Ainsi, on obéit à ses envies, à ses désirs mais sans raison ni loi. De plus avec l’explosion du multiculturalisme, chaque communauté fait ce qu’elle veut.

            Si la sagesse entrait plus facilement dans la vie politique, nous pourrions dire,

            Nous appartenons au même genre humain, donnons la priorité à tout ce qui nous unit plutôt qu’à ce qui nous distingue.

            La génération dans laquelle nous baignons tous les deux, relativement à nos opinions politiques communes, a été incapable de théoriser les bouleversements actuels, L’objet de votre article en est une conséquence.

            La mondialisation et internet nous ont pris de court, sans que les plus éminents spécialistes en mesurent les séquelles. Les puissances de l’avoir ont pris de vitesse celles de l’être. De ce fait, ce qui préoccupait les hommes de foi, les humanistes et les philosophes, semblent d’un autre temps, L’humain dans tout ça, l’amitié, l’amour, l’intimité. Le bon, le vrai, le bien ?

            Certaines révolutions ont précipité la chose.

            D’un certain point de vue philosophique, nous sommes habités par trois modes d’expression qui s’harmonisent en nous, l’émotion, la loi, la sagesse et varient selon notre culture et notre évolution.

            A défaut de pouvoir s’adapter à la différence, il serait bon de faire un choix qui nous correspondrait.

            On ne peut envisager un dialogue, un partage, une évolution qu’avec un être qui respecte notre différence. Cela s’entend, si nous sommes sédentarisé, comme la plupart des habitants de la terre, dans un environnement que nous avons façonné, qui au fond est à notre image, l’incursion de l’autre ne peut se concevoir que dans le respect des valeurs en cours.

            Ce qui élargit le problème à bien des conflits de notre temps.

            Les conflits préhistoriques naquirent souvent entre sédentaires et nomades...ce qui nous ramène à votre article.

            Content de mieux vous connaître.



            • eric 22 janvier 12:34

              Dans le même ordre d’idée, j’ai passé les fêtes à Vilnius, mais pour noël, on était avec la famille en France. Conformément à une tradition familiale protestante de plusieurs générations, nous avons été chez les cathos pour la messe de minuit à saint Séverin dans le 6 ème arrondissement de Paris. Sur la route, des arabes se sont attaqués au sac à dos de ma femme et ont cherché à la tripoter. Comme elle est originaire du Caucase, c’est à dire habituée à se défendre, que mon fils est militaire, les types se sont repliés en s’excusant et en mettant leur comportement sur le compte de l’alcool. C’est pour cela que je me refuse absolument à tout amalgame, car des musulmans ne boivent pas. ...
              En revanche,cela ressemble un peu trop à ce qu’on nous raconte sur l’Allemagne pour que je ne me pose pas la question. Et chez nous, avons nous été les seuls dans notre cas ?
              Sur le coup, j’ai ressentis cela comme un épiphénomène, un cas particulier , une incivilité. Déjà il y a longtemps, dans le camps palestinien de Damas, une bande de jeunes avait commencé à embêter verbalement nos copines, mais il avait suffit que je me retourne, dans l’intention de leur demander mon chemin, pour qu’il s’éparpillent comme si je les menaçait.

              La société postsoviétique est pas mal violente. Les rapports humains en général, dans la rue en particulier, peuvent être moins policés qu’en France. C’est peut être pour cela que cette histoire ne m’a pas trop fait réagir. En même temps, on ne voit pas trop pourquoi les mêmes causes produisant les mêmes effets, notre pays aurait été parfaitement épargné.


              • non667 22 janvier 13:01

                +bah ! comme dit jean-françois khan toujours sur les plateaux tv : « ce n’est que du troussage de soubrettes » smiley smiley smiley
                le pen vite,vite ,vite
                ceux qui ne votent pas fn sont complices /tolérants !
                 


                • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 13:08

                  @non667

                   j’espère qui se fera mettre par un migrant amateur de cul laiteux ....


                • Bracam Bracam 22 janvier 23:57

                  @non667
                  Lamentable commentaire. Sans votre « appréciation » concernant le pen, j’y mettais les formes. Je ne défends pas J.-F. Kahn ici, mais l’intelligence contre l’imbécillité souvent doublée de la malhonnêteté intellectuelle qui consiste à sortir un propos de son contexte pour calomnier une personne et avec elle des milliers de gens. Je ne peux même pas prendre le risque de conclure à votre adresse : à bon entendeur.


                • Bracam Bracam 23 janvier 00:31

                  Allez, je précise le sens dans lequel j’emploie le mot intelligence (réf Unicaen) :


                  « Ensemble des fonctions psychiques et psycho-physiologiques concourant à la connaissance, à la compréhension de la nature des choses et de la signification des faits ; faculté de connaître et de comprendre. »

                  Autrement dit, une faculté très largement allouée, qu’il suffit de mettre en oeuvre. C’est entendu, les imbéciles ne s’en trouveront pas rassérénés, mais au moins on pourra s’entendre entre interlocuteurs civilisés. 


                • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 13:07

                  Merkel doit être contente elle qui se plaignait de la baisse de la natalité .....


                  • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 13:10

                    en France on crame les bagnoles en Allemagne on agresse les nanas....vive l’EU ......


                    • DanielD2 DanielD2 22 janvier 14:02

                      52 % des viols à Paris sont fait par des étrangers. 



                      Ajoutez à ça les violeurs Français d’origine étrangère, et je vous raconte même pas la surreprésentation des arabo-musulmans et autres Africains là-dedans ( Où alors c’est des touristes Suédois, allez savoir ) Allez, je prends les paris, ça doit être du 90 %

                      Bon, on le savait déjà tous, mais avec Cologne, les tabous commencent à être levés et on a les chiffres. Tant mieux

                      • Garibaldi2 23 janvier 03:18

                        @DanielD2

                        ’’L’étude [celle de votre lien] indique que, dans la moitié des cas (49%), les victimes entretenaient un lien (amical ou sentimental) avec l’agresseur.’’.

                        Vous avez un commentaire à faire sur ce point ?


                      • thomas abarnou 22 janvier 16:28

                        Je suis d’accord avec le fond de l’article, à savoir que la polémique sur le sujet est absurde. On devrait condamner unanimement. Pour ma part c’est le cas. 


                        Mais deux « camps » s’affrontent - et cette logique clanique débile commence à m’échauffer, comme si le monde ne devait se diviser qu’en deux camps qui se tourneraient toujours le dos, quoi qu’il en soit : d’une part le camps du « pasd’amalgame », si je caricature, qui empêche toute analyse réaliste du problème, d’autre part les fachos en puissance qui mettent tout sur le dos des immigrés et qui ne font aucune part des choses. Ces deux idéologies sont rances et aboutissent à une instrumentalisation politique que je trouve plus que jamais malsaine. 

                        Quand vous essayez d’instaurer un peu de nuance, on vous tombe dessus. Ceux qui disent que l’Islam est responsable sont des idiots incultes, ceux qui nient l’implication de migrants sont des idéologues tout aussi dangereux. L’Europe n’est plus capable de réfléchir, et à chaque fois la question est présentée de manière biaiseuse et minée. Le constat est simple : des agressions, probablement concertées par quelques mafias locales - ça reste sujet à caution, c’est mon hypothèse - fomentées par une majorité d’immigrés récents issus de pays musulmans - du Maghreb et du Moyen Orient - ont commis des actes d’agressions sexuelles de différents degrés, de la menace verbale au viol. Ces types doivent être punis, qu’importe leurs origines, leurs religions, leur couleur de peau. Mais voilà, quand on voit Pédigua qui nous fait ses gros amalgames honteux sur l’Islam et les immigrés, on ne peut que s’indigner d’une telle bétise et se dire, que si des immigrés ont commis de tels actes, il y a, au sein des européens également, un sacré paquets de cons. Comme quoi, universellement, niveau connerie, on se vaut. Et nous aurions tord de juger cette affaire par le biais des origines, de la religion de ces hommes, car ce serait trouver une justification à l’injusticiable et oublier surtout que nos sociétés n’ont pas attendu leur venue pour se comporter de manière odieuse et criminelle à l’égard des femmes, malheureusement.

                        • DanielD2 DanielD2 22 janvier 16:38

                          @thomas abarnou

                          Blablabla. La seule chose que ces événements, et tant d’autres, prouvent, c’est qu’un immigrés qui arrive en Europe ne devient pas un Européen par l’opération du saint-esprit droitdelommiste.

                          Plus il y aura d’Africains en Europe, et plus l’Europe ressemblera à l’Afrique. Pauvreté, violence, fanatisme, etc. Vous n’y croyez pas ? Allez faire un tour dans les villes d’Europe à majorité Africaine. 

                          L’intégration marche trop mal pour que ça soit supportable. On a essayé, et on s’en mort les doigts. Alors maintenant il va falloir prendre des décision, parce que il y en a 3 millions en plus qui attendent pour traverser la mer, d’après le FMI. Tout le reste c’est du baratin ...

                        • thomas abarnou 22 janvier 17:20

                          @DanielD2 Vous résumez cela à un problème migratoire, vous êtes dans la lorgnette, rien de plus. Le viol est très fréquent dans nos sociétés européennes. Il n’est pas de l’apanage des sociétés arabes ou musulmanes spécifiquement. Il n’est pas non plus du fait de la religion ou de l’Islam, qui n’en prône nullement le recours. Il n’est pas non plus du fait des sociétés pauvres et instables, même si la pauvreté l’exacerbe. Vous voyez bien qu’on ne peut résumer à cette affaire à immigré = violeur potentiel. Ca n’a aucun de sens. Pour les 3/4 des immigrés ça se passe normalement. Vous faites une généralisation de ce qui demeure une exception, effroyable certes. Et ça n’est pas acceptable. 


                          Vous refusez le débat parce que vous pensez comprendre le problème, or si ce n’était que celui-là, ce serait, cher Monsieur, bien simple. 

                        • thomas abarnou 22 janvier 17:22

                          @DanielD2 De plus vous soulignez le Pb mais vous le mettez sur le dos des immigrés eux-mêmes alors que le problème est aussi la marginalisation, le communautarisme que nos sociétés ont savamment entretenues, par méprise notamment. On accepte les étrangers mais pas près de chez nous, société assez hypocrite, qui ne se donne pas les moyens d’accueillir des gens que pourtant elle exploite par ailleurs par le travail au noir ou j’en passe. 


                        • eric 22 janvier 23:09

                          @thomas abarnou
                          Ce que vous écrivez ici me parait inepte dans la mesure ou des phénomènes semblables adviennent dans les sociétés d’origine des migrants concernés. ce n’est ni le communautarisme, ni l’exclusion, ni es conditions de vie dans des ghettos ethniques qui peuvent expliquer les viols de masse au Caire. Quant au mépris du travailleur de base, au travail au noir...cela doit faire depuis la décolonisation que vous n’avez pas mis les pieds dans un pays du tiers monde  ?


                        • thomas abarnou 22 janvier 23:43

                          @eric 


                           Dans ce cas, monsieur, le viol existe en France. Il n’est donc pas une résultante de la société arabe mais plutôt une constante humaine, hélàs. Vous avez une telle haine de ces personnes que vous en oubliez que le violeur peut être votre voisin catho blanc originaire du Cantal ou que sais-je. 


                        • foufouille foufouille 22 janvier 23:57

                          @thomas abarnou
                          ce n’est pas ce qu’il a dit. le viol de masse n’existes pas en france mais dans certains pays musulmans, si.
                          les violeurs ne se rassemblent pas en groupe de centaines en france.
                          j’imagine le carnage de tes amis violeurs musulmans sur une plage en été.


                        • thomas abarnou 23 janvier 00:30

                          @foufouille Mais ce viol de masse a pu exister en France. Il est jugulé aujourd’hui par la législation et la prévention. Ce n’est pas un phénomène propre à l’Islam ou aux arabes ou que sais-je, c’est un phénomène propre aux sociétés déstabilisées et en proie à des inégalités terribles. Ce qui est le cas de nombreux pays musulmans aujourd’hui, mais ce qui a existé en Asie aussi par exemple, en Inde cela existe également. 


                          Il est évident que ces viols sont coordonnés, ils ne sont pas le fait de types qui se rassemblent d’instinct. Comme je l’ai dit plus haut, il ya sans doute des mafias derrière. 

                          Vous pourrez essayer tant que vous voudrez, de faire passer la civilisation arabo-musulmane pour barbare et arriérée, de votre racisme et de votre islamophobie dont je rappelle d’ailleurs qu’il est répréhensible par la loi. Pas de chance pour vous, je connais bien cette civilisation, vous ne parviendrez pas à lui coller vos pathétiques clichés. Je les déboiterais un à un jusqu’à ce que vous finissiez par vous taire car je ne tolère plus ce discours stupide et sans nuance, qui prouve que la stupidité n’est pas que dans le camp des violeurs. 


                        • dheb 23 janvier 00:37

                          @eric les sociétés musulmanes ont longtemps admis l’esclavage et sa conséquence le viol.Comme elles préconisaient l’humiliation et l’infériorisation du non-musulman dans la dhimmitude.C’est toujours d’actualité dans la péninsule arabique, ça l’était pendant l’empire ottoman, ça l’est encore aujourd’hui avec les marchés aux esclaves de Daech et le viol des petites filles yazidis. C’est Allah lui-même qui ordonne le viol des infidèles. Bat Yéor chrétienne libanaise résume tout ça en "C’est une histoire de violence, d’esclavage, de souffrance, de viols, de déportations, d’humiliation. Cette histoire a été occultée à l’époque de la colonisation »


                        • foufouille foufouille 23 janvier 00:58

                          @thomas abarnou
                          « Mais ce viol de masse a pu exister en France. Il est jugulé aujourd’hui par la législation et la prévention. »
                          tu as une preuve ?
                          il n’existe pas car il n’y a pas assez de dégénérés en france. la polygamie est interdite, tu n’as donc pas de célibataire à vie de fait.
                          c’est courant dans certains pays.
                          non ce n’était pas coordonné surtout que c’était une fète avec des femmes dénudées selon leurs coutumes et donc obligatoirement des putes. c’était une réaction de foule d’un ramassis de dégénérés.
                          tu ressemble à un infiltré du gouvernement qui sa propagande et soutiens des pauvres violeurs de groupes.


                        • eric 23 janvier 08:24

                          Dites moi @thomas abarnou, le connaisseur de la civilisation arabo musulmane à la OSS 117, les expéditions du prophète, vous les avez lues dans quelle version ?


                        • thomas abarnou 25 janvier 10:09

                          @foufouille
                           Ca y est vous faites l’amalgame avec la polygamie, ce qui n’a pas de rapport avec le viol d’ailleurs. Sachez que la polygamie est une pratique orientale, mais certainement pas musulmane à l’origine, la preuve étant des chrétiens et des juifs qui étaient polygames autrefois. Maintenant, certains musulmans continuent de perpétuer cette tradition qui cependant à un cout : seul des riches peuvent être polygames. Un pauvre n’arrive déjà pas à nourrir sa femme. Donc oui la polygamie existe et c’est terrible mais relativisez là ou taisez-vous. 


                          Dégénérés ? Les arabes et les musulmans ? Mon Dieu que vous êtes con.

                          J’arrête de vous répondre. C’est inutile d’argumenter. Je ne suis ni un inflitré, ni un propagandiste, juste un homme de bon sens, bon sens dont vous êtes vraisemblablement dépourvu. 

                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 janvier 16:43

                          Dans un pays de nouilles molles, … n’est pas Corses qui veut !


                          @+ P@py


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 janvier 16:56

                            ...au fait en attendant la fin de l’année, on continue a discuter du sexe des anges !!!


                            @+ P@py


                            • philouie 22 janvier 17:06

                              ce que ça nous apprends, c’est que l’état totalitaire revient.
                              vous allez le réclamer.
                              et vous allez en crever.


                              • philouie 22 janvier 17:06

                                non.
                                vous n’allez pas le réclamer.
                                vous êtes l’état totalitaire.


                              • philouie 22 janvier 17:14

                                Se rappelez que l’état nazi est le produit d’une hystérie collective.
                                vous y êtes.


                              • Julien30 Julien30 22 janvier 17:42

                                @philouie

                                Quel rapport entre le totalitarisme, les nazis et le sujet de l’article ? C’est qui « vous » ?

                              • philouie 22 janvier 17:51

                                @Julien30
                                l’état totalitaire consiste à mettre le peuple en mouvement pour qu’il devienne un agent de la tyrannie.
                                Dans l’état totalitaire ce n’est pas le tyran qui tyrannise, c’est le peuple qui tyrannise le peuple.
                                L’affaire de Cologne, la crise des migrants de cet été, les attentats du 13 nov ainsi que ceux de Charlie Hebdo relève à l’évidence du même projet d’ingénierie social visant à hystériser le peuple pour le faire plomger dans l’état totalitaire.


                              • marmor 22 janvier 18:05

                                @philouie
                                C’est quoi la tyrannie ? Empêcher des hordes d’étrangers de violer impunément les femmes chez nous ? Si l’état ne veut pas comprendre, on se passera de son consentement, ainsi que des cris d’orfraie des pro islamistes. Si c’est ça la tyrannie, allons y gaiement, mais la charia n’aura pas force de loi chez nous, et les bons payeront pour les mauvais, sauf à leur charge de séparer le bon grain de l’ivraie. La patience du peuple a des limites, il est suffisament exacerbé par ses problèmes sans avoir en plus à gérer une des missions régaliennes de l’état, à savoir, la sécurité sur le territoire. Hors en ce moment, le peuple français se trouve en état d’urgence par la faute d’islamistes incontrôlés, et c’est inadmissible, insupportable ! Alors les djihadistes et autres pro islam radical devraient commencer à craindre la révolte du peuple français, et là, il ne sera plus temps de philosopher.........


                              • colere48 colere48 22 janvier 18:21

                                @philouie

                                Vous ne trompez personne cher ami

                                Jovial, apaisé pour gagner la confiance de son auditoire, devant faire en sorte que vos interlocuteurs se trouvent eux dans l’embarras à cause de la mauvaise opinion qu’ils ont des musulmans, et pour se déculpabiliser, faire acte de pénitence, ce qui est la première étape dans le processus de soumission et de dhimmitude (pour ceux qui souhaitent garder leur foi d’origine).

                                « Pas d’amalgame », « ce n’est pas ça l’islam », « les musulmans sont les premières victimes de l’islamisme », « l’islam est une religion de paix », »ne mettons pas tous les musulmans dans le même sac il y a des bons et des mauvais comme dans toutes les religions », « il y a des extrémistes dans toutes les religions », le chapelet des litanies flatteuses sèmerait le doute chez Mahomet lui-même s’il ressuscitait.

                                Les musulmans professent tous la même foi, s’abreuvent aux mêmes sources et sont tenus d’appliquer les mêmes règles cultuelles.

                                Faire la différence entre le musulman radical et le musulman soft, comme disent ceux qui les embobinent sur les ondes de radio et à la télévision, c’est comme faire un distingo entre le bon et le méchant nazi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès