Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ce qui se passe quand la Chine investit en Afrique

Ce qui se passe quand la Chine investit en Afrique

Le gouvernement égyptien a annoncé le 5 octobre 2016 la résurrection d'un projet jugé "pharaonique" dans le monde entier : il a conclu un accord avec l'entreprise chinoise CFLD d'un montant de 20 milliards de dollars dédiée au projet de l'édification d'une nouvelle capitale administrative en Égypte. Ce projet remet en lumière les nombreux défis qu'il pourrait résoudre dans le pays... mais aussi une volonté du BRICS asiatique de réaffirmer sa position en Afrique, le fameux "Chinafrique" refait parler de lui. Mais alors quel est concrètement ce projet et que cache-t-il ?

Un projet titanesque lancé...

  Début 2015, le chef de l'État de la République arabe d'Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi, annonce un projet : édifier une nouvelle capitaine administrative le long du canal de Suez. Le projet estimé à plus de 40 milliards de dollars prévoit une ville de la taille de Singapour, comprenant plus de 10.000 kilomètres de routes et autoroutes ; un aéroport plus grand que celui d'Heathrow en Angleterre, un parc semblable à Central Park, un parc d'attraction quatre fois plus grand que le Disneyland de la Californie. Il accueillerait également les palais présidentiels, le Parlement, les ministères, les ambassades, des quartiers résidentiels remplis de somptueuses villas pour les plus riches, mais aussi des HLM pour les jeunes et les fonctionnaires. Le projet veut construire une ville éco-responsable, c'est-à-dire des espaces verts ainsi que des gratte-ciels qui pourraient renouveler eux même une partie de l'énergie consommée, et le tout relié au Caire par un train intercité.
  
...afin de relancer l'économie égyptienne.

  Le gouvernement à travers ce projet souhaite désengorger Le Caire, en effet la métropole compte plus de 18 millions d'habitants sur un total national de plus de 90 millions, et plus de 40 millions sont attendus en 2050, la métropole pourrait accueillir entre 5 et 7 millions des Cairotes, ce qui ne serait pas de refus car même si on recense 83 habitants au kilomètre carré, mais la réalité est autre : 95% de l'Égypte est inhabitable et désertique, et on recense alors 1.500 habitants au kilomètre carré.
  Ainsi l'Égypte souhaite ainsi améliorer les conditions de vie de sa population.
Mais il y a également un intérêt économique considérable, cette nouvelle capitale pourrait rappeler les investisseurs étrangers et réhausser l'attractivité de l'Égypte, en chute libre depuis le départ de Moubarak. En effet si l'économie égyptienne tend à se stabiliser, elle regrette toujours l'époque où elle affichait en moyenne 7% de croissance annuelle (jusqu'en 2011, aujourd'hui il n'est plus que de 4% par an en moyenne), et souhaite également ne plus dépendre des liquidités qu'ont injecté l'Arabie Saoudite ainsi que le Koweït dans son économie. Enfin l'Égypte via ce projet pourrait créer plus d'emplois et ainsi réduire les 13% de chômeurs présents sur son territoire.

  Toutefois ce projet fut assez critiqué, on lui reprochait de préférer les plus aisés aux plus modestes et aussi de vouloir s'endetter encore plus alors que l'économie était déjà fragilisée. On croyait que l'Arabie et le Koweït allaient aider au financement de ce projet, mais personne ne se manifesta et le projet est quelque peu tombé dans l'oubli... jusqu'à récemment où la Chine à décidé d'investir dans ce projet pour 20 milliards de dollars, le remettant alors au goût du jour, pour le plus grand plaisir de l'Égypte.

Un projet qui s'inscrit dans la Chinafrique et un investissement favorable à la Chine 

  L'accord chinafricain offre à la China Fortune Land Development Co (CFLD) la responsabilité de la construction d'immeubles résidentiels et de bureaux sur 5.700 hectares de la nouvelle capitale sans nom ainsi que toutes les infrastructures essentielles pour compléter ses quartiers. Cet accord s'inscrit dans ce que l'on appelle la Chinafrique (c'est-à-dire l'ensemble des relations entre la Chine et l'Afrique : la Chine investit dans les pays à fort potentiel afin de satisfaire ses besoins, par conséquent elle commence à prendre de l'importance et à détrôner les alliés traditionnels de l'Afrique à savoirs ses anciens colons, les Occidentaux) et permet alors à la Chine d'accroître sa présence en Afrique.
  Sur son site internet, le CFLD précise que cela permet à la Chine de "jouer un rôle fondamental dans le développement de l'Égypte [...] et d'augmenter son empreinte à l'étranger". Il reconnaît par ailleurs le caractère "stratégique" de cet investissement : "une métropole puissante près de Suez face à l'Europe [...] qui s'inscrit dans la stratégie "One Belt One Road" ". L'OBOR se revendique comme étant un projet de nouvelle Route de la Soie qui pourrait agir sur plus d'un tiers du monde. Cette voie économique reliant l'Est de la Chine à l'Europe en passant par la Mongolie , la Russie, la Biélorussie de la permettrait alors au BRICS asiatique de gagner en compétitivité et de s'inscrire encore plus dans la mondialisation. La Chine étant déjà un des acteurs très puissant de celle-ci avec son statut "d'Atelier du Monde" et d'exportateur mondial, elle pourrait devenir à terme encore plus attractive que l'Europe ou les USA.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 octobre 16:49

    Il y a deux choses dans cet article : le projet lui-même et le financement du projet.


    Le projet lui-même ressemble, y compris dans ses justifications keynesiennes, à Brasília qui devait être le tremplin de l’économie brésilienne pour une envolée décisive en s’appuyant sur l’exemple du new deal américain qui aurait fait redémarrer l’économie américaine grâce aux grands travaux lancés par l’état (en fait, l’économie américaine a redémarré avec le seconde guerre mondiale et la production massive d’armes, d’avions et de bateaux, pas avec les barrages et les autoroutes). Brasilia n’a pas fait décoller le Brésil.

    Le financement du projet est assuré par le chinois. De ce côté-là, les chinois concernés (qui sont très certainement des privés, en fait) vont faire une belle affaire comme les financeurs privés de l’effort de guerre américains se sont énormément enrichis par le remboursement de leurs prêts par les impôts des contribuables américains.

    • CN46400 CN46400 29 octobre 18:50

      @Jeussey de Sourcesûre

      Alors que Brasilia visait à rééquilibrer démographiquement le Brésil par rapport à la surpopulation côtière, Ce projet vise à fournir de la force de travail « low cost » à une nouvelle zone économique, idéalement placée sur un axe principal du commerce mondial (canal de Suez), comme la Chine en a réussi plusieurs chez elle.


    • Luniterre 29 octobre 22:50


      Un petit problème de géographie...

      On voit bien l’intérêt pour la Chine, mais on ne situe pas vraiment le canal de Suez dans...

      « Cette voie économique reliant l’Est de la Chine à l’Europe en passant par la Mongolie , la Russie, la Biélorussie »


      Une voie « métaphorique » peut-être... ?

      En tous cas, un renforcement évident de la « Chinafrique » qui confirme sa nouvelle puissance financière en matière d’exportation de capitaux, et son nouveau rôle d’impérialisme concurrent, notamment de la « Françafrique », entre autres...

      Luniterre


      • CN46400 CN46400 30 octobre 08:25

        @Luniterre
         
         Que fait-on des milliards ?

        Francafrique = bases militaires = guerre = migrants

        Chinafrique = usines = emplois = fixation des populations

         Comme si, des deux « impérialismes », un était plus souhaitable que l’autre....


      • howahkan howahkan 30 octobre 09:36

        @CN46400

        salut oui exact sur un cas que je connais le soudan dit du nord, un de mes beaux fils est soudanais, de Khartoum, pour faire court il rapporte exactement ce que tu dis la..sauf que le soudan fut colonie anglaise mais cela ne change rien sur le fond....


      • Ouallonsnous ? 31 octobre 10:00

        @Luniterre

        A ceci prêt que jusqu’a présent les chinois ont construit à l’étranger pour faciliter le dévellopement des pays dans lesquels ils intervenaient et que la Franceafrique n’a fait que continuer le colonialisme de pillage, comme les anglo-yankees de pat le monde !

        C’est la raison pour laquelle il faut que le pays du monde non alignes isole l’impérialisme anglo-yankkee.

        Les pays participant de l’impérialisme anglo-yankee n’ont par exemple rien à faire à l’ONU !


      • Doume65 1er novembre 13:27

        @Ouallonsnous ?
        « la Franceafrique n’a fait que continuer le colonialisme de pillage »

        Tu devrais lire « Tintin au Congo » pour comprendre l’extrême utilité de la colonisation européenne dans le développement de l’Afrique. smiley


      • Ouallonsnous ? 2 novembre 00:03

        @Doume65

        Il faudrait voir plus loin que la lecture de Tintin !


      • Doume65 4 novembre 11:05

        @Ouallonsnous ?
        Tu sais ce que c’est, le second degré ?


      • Ouallonsnous ? 20 novembre 19:43

        @Doume65

        Je constates que tu sais encore te ratrapper aux branches !


      • ENZOLIGARK 30 octobre 05:23

        Spaciba @ Zacharie pour l ’ article ... . Bona Ghjurnata . ... АФФ ИСС ...


        • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 11:29

          chez nous ils achètent directement les aéroports les domaines viticoles et les hôtels de luxes , par contre ils attendent patiemment que le gouvernement et Bruxelles ruinent le peu d’industries qu’il reste pour profiter des soldes ..... 


          • sls0 sls0 30 octobre 15:14

            La Chine a 3.210 milliards de dollars de réserve.
            Il n’est pas exclus que la valeur du billet vert risque de disparaitre.
            Avec cette somme la Chine a presque les USA à leurs pieds, ils ont un gros moyen de pression à condition que les USA ne s’écroulent pas.

            A leur place j’essayerai de liquider un max de ce surplus avec intelligence, avoir un moyen de levier comme les USA c’est intéressant, l’échanger contre une multitudes de leviers plus pacifiques c’est pas mal. Même si le retour sur investissement ce n’est pas du 15%, à comparé à 3210 milliards qui prennent la valeur au kg du papier du jour au lendemain, c’est pas idiot.

            De gros problème de la Chine avec les USA c’est 3210 milliards qui disparaissent.
            La force des chinois à travers l’histoire ça souvent été le commerce.
            Les commerçants font leur plus gros chiffre d’affaire au moment des braderies, bradons !

            On est pas mal a penser que c’est le début de la fin pour les USA, peut être que les chinois pensent la même chose. Si les USA se cassent la gueule évitons tout de liens et 3200$ c’est un beau liens et développons un partenariat avec d’autres parties.

            Quand on regarde l’histoire, des exemples des fins d’empire ça ne manque pas, des indices coté USA ça ne manque pas non plus. Une fin d’empire entraine du collatéral chez les pays trop proches ou vassaux.

            Pourquoi la Chine n’investissent pas dans les mêmes pays que nous ? Il sont beaucoup plus solides et surtout moins cons que nous.


            • CN46400 CN46400 30 octobre 16:43

              @sls0

              « ils ont un gros moyen de pression à condition que les USA ne s’écroulent pas. »

               L’écroulement US n’est pas une hypothèse sérieuse. L’appareil productif y est si puissant (320 millions d’hab) et tellement moderne. Par contre rien ne les immunise contre une crise capitaliste violente. L’angoisse électorale qui transparaît dans tous les votes (Sanders comme Clinton ou Trump) est un indice nouveau, à des lieux des coups de trompette de W Bush et consort en 2000.


            • sls0 sls0 31 octobre 05:06

              @CN46400
              Quand on voit ce graphique, l’appareil productif US n’est plus ce qu’il a été, c’est le moins qu’on puisse dire.
              Ca peut faire sourire mais même pour des zones stratégiques comme des composants importants pour leur armement ils sont dépendants de la Chine.
              Oui 320 millions d’habitants qui sont passés pour pas mal d’emplois qualifiés à celui de barman.
              On parle du taux de chômage US qui est assez bas avec les ’’barmans’’ Quand je regarde cet autre graphique et le nombre de personnes non actives et hors institution j’ai de gros doutes.
              Ces personnes non seulement ne bossent pas d’une façon formelle mais ils ont une telle confiance en l’avenir qu’ils s’inscrivent même plus.
              Un autre graphique la dette publique, ça explose en 2002, au même moment sur le premier graphique on voit que la dette ce n’était pas pour relancer l’industrie, à ce niveau c’était pillage et délocalisation pour augmenter les revenus du financier.
              Un p’tit dernier avant la fermeture, les forces en présence dans le Pacifique. Même militairement ils ne tiennent plus la route. OK, les sous-marins chinois sont des diesels pour la plupart, c’est un de ces modèles qui a émergé à 3 km devant le seul porte avion américain du coté d’Okinawa.
              Un complexe militaro-industriel son premier principe c’est de se faire du fric, pour le rapport qualité/prix ils ne sont pas trop au top.

              L’écroulement US n’est pas une hypothèse sérieuse.

              C’est seulement parce qu’ils en entraineraient pas mal dans leur chute, ce n’est pas les USA qui se maintiennent debout, c’est nous avec notre dépendance voulue.
               Nous on jouent aux échecs, les chinois au jeu de go, le raisonnement est différent, ils ne cherchent peut être pas la dépendance. S’ils se nommaient l’empire du milieu, ce n’est pas parce qu’ils se croient au centre du monde, c’est plutôt le coté autarcique qu’il faut voir.

              A ce sujet, le discours de Trump avec ses propositions de refaire revenir l’industrie aux USA n’est pas idiot. C’est son outil industriel qui a fait la puissance des USA, pour l’instant il est pas loin d’être exsangue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès