Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Célébration de l’anniversaire du Dalaï lama dans un contexte tendu au (...)

Célébration de l’anniversaire du Dalaï lama dans un contexte tendu au Tibet

Les nouvelles qui nous parviennent du Tibet sont inquiétantes : la répression est sans pitié pour les intellectuels. Plus de 2 ans après les manifestations au Tibet, ce sont maintenant de paisibles intellectuels qui sont devenus les cibles du pouvoir dans une atmosphère de paranoïa qui se généralise.

Ainsi, Shogdung, éditeur et écrivain tibétain autrefois loué par Pékin pour sa loyauté, a été arrêté en avril dernier dans la province tibétaine de l’Amdo, incorporé au Qinghai. On est à présent sans nouvelle de lui. Son crime : avoir publier après les troubles de 2008 "La ligne entre le ciel et la terre", un livre où l’on peut lire "Ma chair est pétrifiée, mes os blessés. Ils ont laissé tout le monde sans défense et désespéré. Le jour, ils courent comme des chacals. La nuit, ils rodent comme des bandits", des propos qui ont été mal pris par les autorités chinoises qui semblent s’y être senti visées.

Plus récemment, Karma Samdrup, collectionneur d’art et défenseur de l’environnement, a été condamné à 15 ans de prison. Lors de son audience, il a dénoncé les tortures qu’il a subit durant les 6 derniers mois en détention. Il a perdu 30kg depuis son arrestation il y a 6 mois, son épouse l’a trouvé « méconnaissable ». Les autorités lui font payé le fait d’avoir défendu ses 2 frères arrêtés et torturés depuis août 2009 pour « séparatisme » parce qu’ils ont dénoncé des chasses illégales organisées par un officiel du régime dans une réserve naturelle du Tibet. Karma Samdrup a été pendu au plafond par les bras pendant des heures, forcé à s’accroupir des heures durant, les mains attachées dans le dos, privé de sommeil, drogué par des traitement provoquant des saignements des oreilles, battu par les gardes et les détenus de sa cellule menacés de punition collective.

Selon l’association International Campaign for Tibet, plus de 50 intellectuels tibétains ont été arrêtés ces derniers mois. Les exemples sont nombreux. Tashi Dhondup, un jeune chanteur populaire, qui composa "Torture sans trace" après les manifestions de 2008 a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Cela ressemble à une chasse aux sorcières, les autorités ciblent ceux qui, à en juger par leurs écrits, ne seraient pas pleinement loyaux à l’Etat chinois. Dans cet atmosphère paranoïaque, on va jusqu’à surveiller les photocopies dans les magasins. Cette vague de répression s’inscrit dans une surenchère des autorités à mettre en place les directives répressives décidées par Pékin depuis 2008.

C’est peut-être en raison du fait que la presse s’est fait l’écho de cette répression inhumaine qu’un officiel chinois vient d’accuser le Dalaï lama des troubles au Tibet. Ainsi, le vice-secrétaire du Parti Communiste de la « Région autonome du Tibet » Hao Peng a déclaré à un groupe de journalistes étrangers que le dirigeant tibétain était une « menace » pour la paix et la stabilité de la région : « La clique du Dalaï et quelques forces anti-chinoises ont conspiré internationalement pour créer des problèmes au Tibet. A cause de ceci, nous devons prendre de nombreuses mesures pour garantir la stabilité du système légal et la stabilité de Tibet ». Thubten Samphel, le porte-parole du gouvernement tibétain en exil a répondu que les allégations contre le dirigeant tibétain étaient les conclusions de parole sans fondement, rappelant les conclusions de l’ONG Gongmeng (Open Constitution Initiative) qui avait indiqué avant sa fermeture par les autorités que « la vague de nationalisme tibétain a été principalement déclenchée par les conditions économique au Tibet et la corruption omniprésente. » En 2009, Gongmeng avait publié un rapport critiquant la politique du Gouvernement chinois au Tibet, affirmant que la propagande du régime vise à masquer les défauts de sa politique au Tibet, en particulier l’existence d’inégalités ethniques et le développement d’« une aristocratie de fonctionnaires corrompus et grossiers ». 

C’est dans ce contexte particulièrement tendu que nous allons célébrer le 75ème anniversaire du Dalaï lama. En exil en Inde, à Dharamsala depuis plus de 50 ans, il a fait évoluer la société tibétaine en exil (150 000 personnes) vers la démocratie, et il oeuvre pour négocier l’avenir du Tibet avec les autorités chinoises. Depuis la fin des années 1970, il ne demande plus l’indépendance du Tibet mais souhaite négocier dans un intérêt mutuel avec le gouvernement de Pékin et propose une autonomie réelle des 3 régions tibétaines (U-Tsang : actuelle Région Autonome du Tibet, Kham et Amdo). Cette approche, appelée la voie du milieu, est un appel à des relations entre nations basées sur le dialogue, la non-violence et le respect mutuel. La résolution du conflit sino-tibétain pourrait servir d’exemple à la résolution pacifique de bien d’autres conflits, notamment en Chine. Ainsi, le Dalaï lama représente la solution du conflit sino-tibétain. Prônant la laïcisation politique, la séparation de la religion et de l’état, à son retour au Tibet, il envisage d’abdiquer en faveur d’un gouvernement démocratique composé de responsables politiques actuellement au Tibet.

La célébration du 75ème anniversaire du Dalaï lama se déroulera à Paris, dimanche 4 juillet 2010 à la Pagode du Bois de Vincennes, Route circulaire du Lac Daumesnil 75012 Paris. Métro : ligne 8, station " porte dorée" ou bus PC. L’accueil du public commencera dès 10 heures et les billets seront vendus sur place sans réservation préalable. Cette fête est organisée conjointement par le "Bureau du Tibet" et "la Communauté Tibétaine de France et ses amis". Le programme se déroulera de 10h30 à 17h30 et des prises de paroles par de personnalités, une conférence publique sur les quatre nobles vérités et un spectacle de danses et chants traditionnels tibétains.

Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • mickael jakessone michel jakessone 2 juillet 2010 11:14

    longue vie et bon karma aux dirigeants chinois aussi honorables que l’ etron fumant que dépose mon chien tous les matins ..longue vie a ces bourreaux innomables , ces assassins sans conscience , ces donneurs de leçons obsolètes et psychopathiques ..
    puissiez vous revenir et revenir encore et encore jusqu’ au jour de l’ illumination ...
    en attendant lavez vos mains et brossez vos ongles vous avez encore du sang séché ...là....


    • Gabriel Gabriel 2 juillet 2010 11:21

      Certain ou certaine viendront ici vous expliquer que le Dalai lama est un dangereux terroriste, un tyran qui asservissait son peuple avant que les braves troupes chinoises viennent libérer ce pays d’arriérés en lui apportant bonheur, liberté et modernité. Si si je vous jure qu’ils y en a qui pense cela. La vérité est triste et banale, ce n’est pas le Tibet qui a envahit la Chine mais le contraire, ce n’est pas le Tibet qui pratique l’épuration ethnique sur son peuple et ce n’est pas le Tibet qui a massacré des milliers de moines et rasé des dizaines de monastère ! Jusqu’à ce jour le Dalai lama a pu maintenir la majorité de son peuple dans la non violence mais cette situation est devenue intenable et c’est malheureusement compréhensible, demandez aux palestiniens d’accepter de se faire massacrer sans lutter ! Concernant la Chine, on n’a pu aussi constater l’immense effort démocratique et apprécier le respect des droits de l’homme lors des jeux olympique de Pékin. Chaque pays envahisseurs massacrant une partie de la population niera toujours ces actes. Il en va de la Turquie avec les arméniens, du Japon avec la Chine etc, etc….


      • Gollum Gollum 2 juillet 2010 14:59

        Oui il est l’heure que Hengxi revienne nous faire sa propagande à deux balles.. smiley


      • amipb amipb 2 juillet 2010 16:26

        Hengxi peut revenir, s’il est prêt à admettre les erreurs du PC chinois comme nombre d’entre nous admettent les quelques erreurs des gouvernements tibétains passés.

        Au passage, ce ne sont pas quelques dizaines de monastères qui ont été rasés, mais environ 6000. Par contre, les annonces de millions de morts sont, apparemment, fortement exagérées.

        Pour les émerveillés du système chinois prêts à prendre sa défense, voici quelques éléments de contre-propagande réunis par un tibétain :
        http://www.jamyangnorbu.com/blog/2010/03/04/independent-tibet-%E2%80%93-the-facts/
        en PDF : http://www.jamyangnorbu.com/downloads/IndepTibet_Print.pdf


      • Clojea CLOJEA 2 juillet 2010 11:50

        Le Bouddhisme est, de toutes les grandes religions, la religion la plus tolérante qui soit. Respect pour ça. La Chine est tristement connue pour être très certainement un des pays les plus anti démocratique qui soit et qui n’hésite pas à torturer (Faluh Gong) ou a envahir le Tibet et ensuite à museler, torturer etc...
        Mais voilà, ultra protection de la Chine par tous les pays, car les dits pays font tout fabriquer en Chine, donc impunité.
        Pas très beau tout ça, d’autant plus que le Chinois lambda est comme tout un chacun, il aspire à vivre en paix et n’a pas envie de tuer son voisin. C’est plutôt le gouvernement Chinois, comme d’habitude. Depuis le « fameux Mao » rien ne va plus.


        • asterix asterix 2 juillet 2010 19:00

          Point de vue chinois, pas le mien. Si vous croyez qu’on va continuer à nourrir des parasites qui mendient à bouffer, puis passent leurs journées à psalmodier loin de toutes normes de productivité, vous vous foutez le doigt dans l’oeil !


          • mickael jakessone michel jakessone 2 juillet 2010 20:03

            OBELIX !
            c’ est qui les parasites qui mendient a bouffer ?


          • mickael jakessone michel jakessone 2 juillet 2010 20:18

            VOUS AVEZ VOULU DIRE : « point de vue chinois : »si vous croyez que........etc, etc ...."
             govè po compli !!


          • amipb amipb 3 juillet 2010 08:34

            Asterix, auriez-vous dit la même chose des français si la France était restée sous occupation allemande ? Les tibétains n’ont-ils pas le droit de décider quel avenir sied mieux à leur pays ?

            Pour votre gouverne, il n’y a pas de sécurité sociale au Tibet : parler de parasites sent, une fois de plus, l’intégrisme laïque.


          • mickael jakessone michel jakessone 3 juillet 2010 13:10

            obelasterix n’ est pas un integriste , son cerveau est trop etroit ...


          • Surya Surya 2 juillet 2010 19:50

            C’est un vrai cauchemar ce qui se passe au Tibet ! Quel incroyable courage du peuple tibétain de continuer dans ces conditions dans la voie de la non violence !! C’en est même carrément héroïque. Si le Dalai Lama n’était pas là, les choses auraient peut être dégénéré depuis longtemps. C’est grâce à lui que le peuple tibétain conserve l’espoir et la force de supporter tout ça. Et les Chinois qui racontent qu’il est une menace pour la paix !!
            Dites, les Dirigeants occidentaux, vous allez continuer longtemps, comme ça, à regarder tranquillement ce qui se passe au Tibet sans rien faire ? Qui ne dit mot consent, ou quoi ??
            Merci beaucoup pour l’info sur la manifestation de dimanche.


            • vinvin 3 juillet 2010 03:25

              Je suis tout a fait d’ accord avec vous SURYA !


              J’ ai moi-meme lu pas mal de livres du Dalai-Lama, mais je ne savais pas que son anniversaire se fêterait Dimanche a Paris a la pagode du Park de Vincennes, sinon j’ aurais bien aimé y assisté. (Je ne suis pas vraiment Bouddhiste, mais c’ est une philosophie qui m’ interresse de plus en plus pour son pacifisme et sa tolérance).

              Mais nous somme déjà Samedi et improviser comme ça un voyage Avignon-Paris et TGV au plein tarif, plus les frais d’ hôtellerie, restauration, frais de déplacement dans Paris, etc, etc.... me dépasse un peu financièrement.

              Dommage !....


              Bien cordialement.




              VINVIN.




            • dom y loulou dom y loulou 4 juillet 2010 12:26



              mais quel acharnement contre les doux !!!

              le pays des dix mille bouddhas, car oui la chine était appelée ainsi, veut-elle donc perdre toute dignité ? Car c’est dans le traitement envers ses plus fragiles qu’une nation trouve sa dignité, dans le respect de ses minorités sa grandeur.

              Joyeux anniversaire cher océan de sagesse

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès