Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Censure au Venezuela : le cas RCTV

Censure au Venezuela : le cas RCTV

Cet article a été publié dans le site web de la revue anglaise, proche du Labour, « Index on Censorship ». Il a été solicité par cette revue pour expliquer les raisons du gouvernment de Hugo Chavez pour fermer la chaîne privée RCTV. Ceci est donc une traduction en français par l’auteur.

Le non-renouvellement du permis de RCTV, principale station privée de TV au Venezuela, a été présenté très différemment selon votre interlocuteur. De la perspective des amis de Chavez c’était simplement une mise en ordre dans la répartition de spectre d’ondes hertziennes. Du point de vue de l’opposition à Chavez, et de la plupart des médias et des démocraties, il semble que la liberté d’expression au Venezuela a reçu un coup mortel.

Pour la fermeture de RCTV, Chavez et ses défenseurs offrent deux raisons. D’abord, l’Etat a eu besoin du spectre favorable VHF de RCTV pour l’employer à créer un service public indépendant, loin de la commercialisation grossière, avec un contenu véritablement éducatif. Et en second lieu, l’Etat a décidé que la concession de RCTV ne devrait pas être remplacée en raison de son engagement politique, y compris une participation prétendue au coup d’Etat de 2002 contre Chavez.

Ces arguments ne tiennent pas. Il n’y a eu aucune investigation sérieuse ou mesure juridique prise contre RCTV depuis 2002, seulement des attaques verbales. Sur la question technique, l’Etat a assez de fréquences VHF et de fréquence ultra-haute UHF pour créer son propre réseau ou, au besoin, pour forcer RCTV à y passer pour libérer ses ondes plus favorables à la transmission. En fait l’Etat n’a eu aucun problème à créer ViVe TV tout en refusant des emplacements aux réseaux privés tels que Globovision, la chaîne d’information 24 heures.

Savoir si RCTV a été "fermée" ou a vu sa concession non renouvelée est une discussion sans grande importance : il y a des appels judiciaires quant à la légalité des règlements gouvernementaux qui définissent la période des concession. Mais ces appels languissent aux tribunaux tandis que d’autres questions légales sont rapidement décidées en faveur du gouvernement Chavez. Par exemple, la mauvaise foi du pouvoir a été soulignée quand une décision juridique a été prise 24 heures après sa soumission : cette décision a permis à l’Etat d’employer toutes les stations de relais de RCTV sans compensation. De cette façon, non seulement RCTV a perdu ses longueurs d’onde, elle a également été dessaisie de tout son équipement de transmission.

Même la notion idéaliste de créer un service public TV ne tient pas. Le directoire de TVes, le nouveau réseau culturel de "d’Etat" créé pour remplacer RCTV, a eu tous ses directeurs nommés directement ou indirectement par le gouvernement. TVes commence avec les sombres augures de devenir juste un autre réseau au service de l’agenda politique de Chavez. L’organisme de contrôle, Conatel, est également complètement soumis à Chavez. Il n’y eut aucune tentative de maintenir même un faux-semblant d’impartialité.

Ce que nous devons comprendre est que le vrai intérêt du gouvernement est le contrôle de l’information qui passe à travers les ondes hertziennes libres.

L’administration de Chavez avait décidé il y a longtemps de saturer l’air avec des messages pro ouvernementaux, en particulier dans les régions plus rurales du pays où les médias indépendants dépendent de la publicité de l’Etat ou des autorités locales pour leur survie. Seuls les médias situés dans les centres urbains de Caracas, de Valencia et de Maracaïbo ont accès à assez de revenus indépendants pour survivre sans publicité de l’Etat, des entreprises d’Etat ou de l’administration locale. En outre, au cours des cinq dernières années l’Etat a renforcé l’extension de la TV d’état, VTV ; il a ajouté un réseau de signal libre, ViVe, et deux autres réseaux en partie libre et en partie câblés, ANTV et la réponse à CNN, TeleSur. La portée de ce dernier est en hausse : par exemple à Caracas un groupe financier pro-Chavez a acheté la chaîne locale CMT, mais le congédiement de son personnel en a fait un simple relais pour TeleSur. Aujourd’hui dans quelques régions du Venezuela vous pouvez seulement obtenir une demi-douzaine de stations par radio, toutes sont format musique ou émetteur d’Etat, sans que le message d’opposition puisse pénétrer les ondes hertziennes locales.

Depuis 2004, deux réseaux privés de signal libre sur tout le pays ont cédé à la pression du gouvernement et sont devenus neutres sinon progouvernementaux. Après la réélection de Chavez en 2006, RCTV était le seul réseau critique ayant encore une couverture libre nationale. L’autre réseau critique, Globovision, n’a de signal libre qu’à Caracas et à Valencia et à travers le câble ailleurs. Les systèmes de câble atteignent seulement environ 25 % des foyers vénézuéliens. Avec la fermeture de RCTV, peut-être 70 % de Vénézuéliens n’ont pour information rien d’autre qu’un déluge de propagande gouvernementale. Ce pourcentage est beaucoup plus haut parmi les classes sociales à revenus inférieurs qui dépendent davantage des transmissions TV gratuites.

La fermeture de RCTV a été une décision strictement politique, conçue pour limiter la critique à Chavez. Les attaques récentes contre le réseau dissident restant, Globovision, impliquent que le gouvernement considère la fermeture de la dernière option pour que les plaintes des personnes soient faites publiquement à la télévision. Le directeur de la station a été hier sommé devant le procureur de la République, après qu’on l’accusation à Globovision d’avoir essayé d’inciter à une tentative d’assassinat du président.

Avec la perte de RCTV le Venezuela a perdu sa liberté d’information. L’information est cruciale pour permettre aux personnes de s’exprimer elles-mêmes. La liberté d’expression est à partir de maintenant sérieusement menacée.

(version anglaise originale ici)


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 12 juin 2007 10:02

    Franchement en lisant ce torchon,on a l’impression de revenir au temps des tentatives de déstabilisation de régime démocratique avant des tentatives de coup d’Etat fascistes.

    Voila une exemple classique de la désinformation véhiculé par cet article

    Il convient de rappeler à ce fasciste qui écrit cet article que CHAVEZ est un Président élu démocratiquement et non comme vous décrivez « militarisme autocrate »

    Ensuite,la la concession de RCTV n’est pas à vie ! mais astreinte à un cahier des charges et des obligations non respectés par cette chaine anti-Chavez et pro putchiste.

    Il appartient donc à Mr CHAVEZ de prendre les décisions qu’il aura chois,un peu comme en France ,avec Nicolas Sarkzoy !


    • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 12 juin 2007 14:22

      Et ce cahier des charges contre RCTV, il est où ? Je ne parle pas d’un certain livre « blanc » publié par le gouvernment dans ses efforts de propagande, je parle d’un dossier legal fait par CONATEL pour justifier la fermeture. Il est où ce cahier ? Trouvez le et après on cause.


    • Michel Maugis Michel Maugis 13 juin 2007 17:58

      Michel Maugis @ Daniel Duquenal

      Un cahier des charges ? Pourquoi faire ?

      La loi d’avant Chavez précise bien que la concession est pour 20 ans, et non ad eternam.

      Avec toutes vos absences de réponses et vos mensonges et insinuations fausses vous avez montré mieux que personne les charges contre Chavez.

      VOUS NE REFUTEZ ABSOLUMENT RIEN.

      VOUS CONFIRMEZ TOUTES LES CHARGES CONTRE RCTV

      Cette télévision sera fermée vraiment dans quelques temps.

      Le droit de calomnier et mentir contre un gouvernement démocratique, même bourgeois, est interdit. Un dû procès aura lieu, bien évidemment.

      Cela ne changera rien à vos cris et ceux de l’Oligarchie, du Monde et de Libération.

      Il ne vous restera plus qu’à appeler à bombarder le Venezuela pour rétablir la liberté. Quel drôle de patriote vous faites !!


    • Internaute Internaute 17 juin 2007 08:32

      L’auteur ferait bien d’étudier comment la chaîne Al-Manar a été suspendue en France. Comme elle ne violait pas de lois justifiant sa suspension, l’UMP et le PS se sont dépêchés d’en voter une permettant sa suspension de manière administrative, sans passer par la justice.

      Chavez n’a magouillé aucune lois particulières pour suspendre RCTV. Il a seulement appliqué un droit qui existait bien avant qu’il arrive au pouvoir.

      J’entend déjà la réponse. Les motifs de la suspension d’Al-Manar sont nobles et démocratqiues tandis que ceux de Chavez sont bien entendu ignobles et totalitaires.

      Pour mémoire, RCTV rameutait ouvertement les manifestants qui se sont laissés bernés par Pedro Carmona pour dévier ce qui était au départ une manifestation, en une marche au palais pour faire sauter le président. Des snipers avaient été postés sur les toits pour tirer sur la foule en faisant croire que c’est Chavez qui les y avait mis (40 morts). La manifestation était co-présidée par le chef de la condédération syndicale locale (notre CGT). Lorsqu’il a compris que l’on poussait 300.000 personnes vers un affrontement direct avec la garde du palais il a foutu le camp pour se désolidariser d’un massacre qui fort heureusement n’a pas eu lieu.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 6 juillet 2007 05:49

      Et si l’on ne renouvelait pas la concession de TF1 ? Impensable en France... Bravo Chavez !


    • NPM 12 juin 2007 10:22

      Pourquoi les USA n’interviennent ils pas pour sauver la démocratie et apporter les Droits de l’Homme au Vénézuéla ?

      Ce type est un fou dangereux, un faciste et un populiste, on ne va pas pouvoir laisser comme ca longtemps tout un peuple sous sa botte !

      Qu’attend la CIA ? Il faut le flinguer le plus vite possible, pour éviter une guerre civile et sauver des vies. N’oublions pas que le socialiste Hitler, aussi, fut élus !


      • Redj Redj 12 juin 2007 12:09

        NPM,

        Tu es un exalté fou dangereux, c’est toi qu’il faudrait censurer !!


      • zets zets 12 juin 2007 14:00

        avec toi, la démocratie va bien, dis moi... quand la CIA a abattu ALLENDE au Chili, c’était pour mettre Pinochet à la place. Tu parles d’une référence...


      • Boileau419 Boileau419 12 juin 2007 11:32

        J’en ai franchement plein les bottes de lire des idioties sur la mort de la liberté d’expression au Vénézuéla, un pays où la plus grande partie des médias reste entre les mains d’une oligarchie à la solde des intérêts du capital international.

        Ca fait au moins le troisième article sur le sujet, tous violemment anti-Chavez.

        Pour ceux qui veulent y voir plus clair, une visite au site anglophone venezuelanalysis.com s’impose.

        La loi qui permet la révocation de cette concession a été votée avant que Chavez n’arrive au pouvoir. Il existe des lois similaires dans beaucoup de pays, y compris en Europe, et les gouvernments en ont fait usage. RCTV a trempé dans un coup d’Etat contre un dirigeant élu par la voie démocratique et s’est rendu coupable de nombreuses infractions aux lois, avant et après Chavez.

        Liberté et responsabilité doivent aller de pair.

        Allez, du balai !!!


        • NPM 12 juin 2007 11:41

          « Il existe des lois similaires dans beaucoup de pays, y compris en Europe, et les gouvernments en ont fait usage. »

          Mais oui mais couille, tous les jour en Europe les gouvernement font interdire des télévision : c’est banal.

          Non, sérieusement, ce type est copain de Castro ! CASTRO ! C’est donc un NAZI, il doit disparaitre.

          Quand au fait que les média soient internationaux, en quoi est-ce un probléme, sauf si, justement, on est contre la liberté d’expréssion ??


        • bulu 12 juin 2007 11:41

          C’est au moins le cinquieme article de ce genre sur agoravox, et en general l’auteur ne prend pas la peine de repondre a ses contradicteurs.


        • zets zets 12 juin 2007 14:02

          quand TF1 a obtenu sa concession, elle avait un cahier des charges à respecter, notamment dans la qualité des programmes culturels. Franchement, on n’a aucune raison de renouveler la concession de TF1. Ce serait d’ailleurs pas si mauvais pour la liberté d’expression.


        • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 12 juin 2007 14:28

          Le site venezuelaanalysis est financé par le governement de Chavez. Pas de problème, il en a le droit je suppose, même si le contribuale n’a jamais été interrogé à ce sujet. Il aurait donc été plus exact pour vous d’écrire « pour ceux qui appuient Chavez je vous recommende la lecture du site tel pour y voir plus clair ».

          Notez d’ailleurs que je parle de la fin de la liberté d’information. Je ne vous vois pas saisir cette nuance essentielle. La liberté d’expression n’est pas encore morte au Venezuela. Relisez avant de passer des jugements aussi faciles.


        • karg se 12 juin 2007 19:16

          La licence de TF1 a était renouvelé dans le flou le plus total, alors qu’il est évident qu’elle n’a pas du respecté son cahier des charges, c’est une télé poubelle.


        • karg se 12 juin 2007 19:26

          Encore un article minable sur Chavez, cette chaine de télé à été sanctionné à de nombreuse reprise par d’autre gouvernement, la coup d’état c’est la goutte qui fait déborder le vase, bon vent.

          Après ce coup d’état j’en connais pas mal qui aurait rempli les prisons, les stades et balancés quelques sacs dans la mer, Chavez l’a pas fait.


        • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 12 juin 2007 19:57

          karg se

          je vois... et vous pouvez nous pondre un article qui ne soit pas minable ni partisan sur chavez ? j’adore les généralizations, cela simplifie tout tellement !


        • karg se 12 juin 2007 23:07

          Mes articles sont minables ? Mes articles sont pro Chavez ?

          Ni l’un ni l’autre, mais votre article est une bouse, il arrive pas à la cheville des miens. C’est un honte de publier un truc pareil qui nie des faits importants.

          Vous êtes peut être frustré de voir disparaitre votre soap opéra préféré ou une émission qui passe en heure tardive et qui vous évite d’attendre un long téléchargement sur la mule, mais la réalité c’est que cette chaine de télé a soutenu un coup d’état, menti sur la réalité des faits, elle n’a aucune crédibilité ni intérêt.


        • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 12 juin 2007 23:25

          Avant de repondre à un commentaire à la va vite, relisez le. Dites moi où c’est écrit que vos articles sont minables.


        • karg se 12 juin 2007 23:28

          "karg se

          je vois... et vous pouvez nous pondre un article qui ne soit pas minable ni partisan sur chavez ? "

          vous avez la mémoire courte ou des difficultés à assumer.


        • Michel Maugis Michel Maugis 13 juin 2007 09:19

          Michel Maugis @ Daniel Duquenal

          Vous continuez avec vos fourberies.

          Le site venezuelaanalysis est financé par le gouvernement de Chavez.

          Quel rapport, même si c’est vrai !. Ce qui compte c’est de savoir si l’information qui y est donnée est véridique ou non. Si elle est trompeuse ou non. Vous n’osez pas donner votre avis, alors qu’il s’imposait. On le devine, cependant il eut été facile d’apporter une preuve que ce site trompe son lecteur. Vous ne l’avez pas fait.

          Cette méthode est celle du faux cul.

          Et tous les sites qui sont financés par l’Oligarchie et/ou les USA ?

          Pas de problème, il en a le droit je suppose, même si le contribuable n’a jamais été interrogé à ce sujet.

          Quelle bêtise ! Les contribuables votent, et ils votent pour Chavez. Doivent ils être consultés pour tout, en démocratie. Un gouvernement a le droit de se défendre devant cette attaque médiatique pour une non-mesure, alors qu’un criminel de guerre tue ( BUSH) en permanence sur la base de mensonges.

          Je lis depuis le début Aporrea.org, auquel d’ailleurs j’envoie de temps en temps une contribution. Et vous, qui est ce qui vous finance pour mentir et débiter des phrases spécieuses et pleines de fourberies ?

          Il aurait donc été plus exact pour vous d’écrire « pour ceux qui appuient Chavez je vous recommande la lecture du site tel pour y voir plus clair ».

          Je ne vois pas en quoi c’est plus exact justement. Pour ceux qui veulent voir clair sur le Venezuela et avoir une information vraie, je recommande de lire venzuela analysis Ou aporrea. Mon préféré en anglais était Vheadline.com mais il a malheureusement disparu, faute de financement...par Chavez.

          Vous avez une drôle de mentalité. Celle de penser que ceux qui appuient une cause par des écrits ont besoin d’être financé par Chavez. Ce seraient des mercenaires. Cela est certainement vrai pour ceux qui appuient une cause mauvaise, celle de l’Oligarchie, comme Le Monde et Libération. Et ils le sont financé, par la publicité des trusts qui n’apprécient pas Chavez.

          La vérité est révolutionnaire Vous le savez très bien, vous qui répudiez les révolutions et êtes donc contraint de mentir et calomnier en permanence sur elles

          Notez d’ailleurs que je parle de la fin de la liberté d’information. Je ne vous vois pas saisir cette nuance essentielle.

          Vous êtes bien le seul, car le monde entier parle de l’atteinte à la liberté d’expression et non de la fin de la liberté d’informer. Vous êtes bien le seul à affirmer que RCTV informait.

          La liberté d’expression n’est pas encore morte au Venezuela.

          Vous faites de la prévention en quelques sortes ! Parce que donner une information vraie n’est plus possible, ( Fin de la liberté d’informer), mais on peut toujours s’exprimer en donnant donc des informations fausses ( mentir).

          Décidemment vos fourberies vous trahissent.


        • Michel Maugis Michel Maugis 13 juin 2007 10:37

          Michel Maugis @ Daniel Duquenal. Je vais vous démontrer la fourberie de cet article qui se prétend impartial.

          Je vais le faire en plusieurs commentaires, afin de vous donner la possibilité de me réfuter ou de changer d’avis.

          • votre présentation de l’article. Vous insistez avec votre mensonge flagrant :

          expliquer les raisons du gouvernement de Hugo Chavez pour fermer la chaîne privée RCTV.

          Vous savez très bien que cette chaîne peut toujours émettre sur le câble, ce qu’elle tarde à faire pour le besoin de démontrer qu’elle ne peut plus s’exprimer. En fait le grand problème du fasciste Marcel Granier, est que les recettes publicitaires sur le Câble sont nettement inférieures à celle du hertzien. Comme quoi se type s’enrichissait scandaleusement avec une ressource qui appartient au peuple. Son problème est celle du vulgaire capitaliste et non celui de la liberté d’expression.

          • premier paragraphe.

          Ce paragraphe use 2 types de fourberies. Celle de ne pas employer les termes exacts et celle de ne pas être symétrique dans les mots selon qu’il se réfère aux partisans ou aux opposants de Chavez.

          Le non-renouvellement du permis de RCTV, principale station privée de TV au Venezuela, a été présenté très différemment selon votre interlocuteur.

            • Il eut fallut dire non renouvellement du permis d’utilisation du spectre électromagnétique Cela s’imposait pour ne pas induire dès le départ chez le lecteur le préjugé faux qu’il s’agit du non renouvellement du permis d’opérer., donc de la fermeture de RCTV.

          De la perspective des amis de Chavez c’était simplement une mise en ordre dans la répartition de spectre d’ondes hertziennes. Du point de vue de l’opposition à Chavez, et de la plupart des médias et des démocraties, il semble que la liberté d’expression au Venezuela a reçu un coup mortel.

          Ici, il y a au moins 8 fourberies, qui dénotent une prise de position encore non argumentée, alors que l’auteur en est à la présentation. La volonté d’imposer une vérité subliminale chez le lecteur est manifeste.

            • Les partisans de Chavez sont ses amis, tandis que les opposants ne sont pas des ennemis, le symétrique d’amis, mais tout simplement des opposants. Il est évident que les amis ne peuvent être crédibles, ils agissent par amour. Tandis que les opposants, eux raisonnent.
            • Pour Chavez, ce n’est pas une mise en ordre dans la répartition du spectre radio électrique, mais une démocratisation de celui-ci. On remarquera que le mot démocratisation est bien plus court que l’expression mise en ordre dans la répartition, qui ne véhicule pas l’idée qu’a derrière la tête Chavez. Celui-ci est, il est vrai un militaire, qui aime donc l’ordre. Alors pourquoi ne pas avoir utilisé le mot « démocratisation » ? Parce que cela aurait amené de suite le lecteur vers un préjugé positif sur Chavez.
            • On remarquera l’emploi de l’adverbe simplement pour accentue l’opposition entre la futilité d’une mise en ordre d’une répartition et le sérieux d’une atteinte à la liberté d’expression. On aura tous compris que Chavez est vraiment trompeur de présenter une atteinte flagrante à la liberté d’expression comme une mise en ordre d’une répartition.
            • Pour Chavez et ses amis c’est une perspective, pour ses opposants c’est un point de vue. Il n’y a pas symétrie, mais bien un parti pris anti Chavez, en douceur, dans ce qui veut être une présentation des faits..
            • . Pour Chavez, c’est seulement ses amis qui appuient le non renouvellement, rien est dit sur la très grande majorité des gouvernements du monde et des peuples de ce monde et d’Amérique Latine qui appuient cette décision. Rien non plus sur les nombreuses ONG qui la soutiennent. Par contre, pour ses détracteurs, cette mesure est opposée par la plupart des médias et des démocraties On remarquera l’absence du qualificatif occidental. D’où le mensonge manifeste puisque c’est exactement le contraire si on se réfère au monde entier.
            • L’auteur veut faie croire que tous ces média et démocraties représentent un spectre large d’opinion. Il oublie de préciser que tous ces média sont privés et que par conséquence ils représentent un seul point de vue, celui de l’Oligarchie possédante Occidentale.
            • Cette fourberie permet de cacher la réalité de classe qui existe bel et bien dans cette lutte. D’un côté Chavez élu par le peuple avec 63% des voix et de l’autre la Oligarchie posédante et les USA qui perdent une partie importante de leur dictature médiatique aux Venezuela.
            • Mais ce n’est pas tout. Le meilleur est Il semble que la liberté d’expression au Venezuela a reçu un coup mortel . Tout cela pour aboutir à une possibilité de coup mortel à la liberté d’expression. Tout se passe comme si ce vendu à l’impérialisme US avait pris ses précautions en sachant très bien que tout ce qu’il dit est manifestement faux.

          La suite à demain, si j’ai le temps, et si Daniel Duquenal a le cran de donner son avis argumenté sur cette abnalyse de ce torchon digne de Libération ou de Le Monde.

          Ps : Moi, je ne prétends pas être journaliste, mais une personne qui sait lire.


        • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 13 juin 2007 14:25

          Michel Maugis

          Je suis désolé mais je n’ai pas le temps de m’occuper de vos obsessions. De plus, comme je vous l’ai déjà dit ailleurs, je ne peux pas entamer une discussion avec quelqu’un qui engage son discours en m’accusant de menteur. À quoi bon continuer puisque de toutes façons quoi que ce soit que j’écrive sera payé par la CIA, sera une fourberie, sera un mensonge, sera une manipulation, etc...

          Apprenez les règles essentielles du débat, telles que le respect de votre adversaire, et à faire des questions brèves sur des point précis. Ici vous n’étés pas au Gulag où les malheureux prisonniers sont obligés d’écouter vos discours de commissaire politique.

          Mais je dois quand même vous remercier de ce compliment :

          « ce torchon digne de Libération ou de Le Monde. »

          Vraiment, vous me flattez.


        • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 13 juin 2007 14:55

          Sven

          Ne mélangeons pas tout. D’abord, en 2002 au moment du coup d’état je n’écrivais pas mon blog donc vous ne pourrez trouver nulle part ni soutien ni condamnation du coup d’état d’avril 2002.

          Deuxièmement il faut définir quel coup d’état et quand. Tout a été enclenché lorsque le General Rincon est sorti a la télé pour dire que Chavez avait démissionné. Tout a eu lieu après même si les vidéos et les propagande chaviste ne nomment jamais ce moment alors que Rincon coule des jours sereins dans une ambassade quelconque.

          De toutes façons vous auriez beaucoup de mal dans mon blog a dénicher un appui quelconque pour Carmona et ses complices.

          Ceci étant dit.

          Si je n’étais pas à Caracas le 11 avril 2002, comme tous les vénézuéliens j’étais glué à la télé. Je me souviens très, très clairement quand les caméras de globovision sont arrivées tard dans la nuit à VTV. Cette chaîne n’a pas été fermée : c’est les gens du quartier qui ont averti que les locaux avaient été évacués et que même les gardiens de nuit avaient disparus. Tout ce petit monde, avec raison, s’était taillé rapidement chez soi abandonnant les locaux. Incroyablement mais vrai, vu que la police et l’armée avaient autre chose à faire, ce furent les voisins avec globovision qui rentrèrent dans les locaux de VTV pour voir si il y avait des dégâts, des morts ou que sais-je. Je l’ai vu en direct. Il n’y avait personne, pas de dégats, rien, si ce n’est le désordre laissé derrière par des gens pressés de partir.

          Bien sur il y eu plus tard les malheureuses déclarations de Mendoza sur le besoin de fermer VTV. Mais comme tout bon politique vénézuélien, en incluant Chavez un spécialiste sur la question, ce n’était que de la fanfaronnerie. Il n’en a rien fait du tout, il a simplement essayé de faire croire à la populace qu’il était un homme de poigne. Si peu de poigne il avait que les putchistes n’ont même pas eu l’idée de sécuriser VTV et dans la nuit du 13 au 14 les anciens employés de VTV purent en toute tranquillité revenir, reprendre les émissions et nous annoncer le retour imminent de Chavez sans que qui que se soit s’y oppose. Drôle de fermeture, vous en conviendrez.

          Je vous conseille de ne pas croire à tous ces « contes et légendes d’avril » une grande partie n’en est que de la simple propagande. C’est d’ailleurs la faute à Chavez et ses copains qui ont toujours refusé la formation d’une commission d’enquête sur les événements d’avril. Bien sur, sans enquête tous les racontars sont permis et il y en aura toujours quelques uns qui les goberont. Il n’y a rien de mieux que le flou artistique pour la propagande politique.


        • Michel Maugis Michel Maugis 13 juin 2007 17:42

          Michel Maugis @ Daniel Duquenal

          Quel hypocrite !

          Quelqu’un qui dit sciemment une contre vérité est bien un menteur, n’est ce pas ?

          Vous avez recopié un article, et pour le présenter vous commencez par un mensonge : Chavez à fermer RCTV.

          Vous employez des armes interdites dans un débat, en profitant du fait que selon vous on ne peut appeler un menteur un menteur ! Alors vous en profitez, vous mentez.

          Quelle lâcheté !! Quelle malhonnêteté !!

          Ou vous croyez vous ? Dans je journal Le Monde ou chez Libération, ou mieux dans votre Blog ou les imbéciles se font plaisir en se masturbant l’esprit ?.

          Vous avez amples possibilités de me réfuter et donc de montrer que je dis des bétises.

          Le ton bien en douceur ne fait qu’accroître votre air de faux cul.


        • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 13 juin 2007 19:00

          Michel Maugis

          On se calme un peu. Votre haine irraisonnée vous empêche même de lire correctement. L’article original en anglais a été écrit par moi à la demande de Index on Democracy. J’ai quand même bien le droit de traduire mes articles pour le public français, non ? Je ne m’en cache pas, c’est dans le chapeau de cet article que les modérateurs ont pu lire avant de l’accepter. Même que le lien à l’original en anglais est inclus au bas de la page.

          Si l’originalité dans le contenu est un problème pour vous, revoyez vos commentaires qui sont tous les mêmes, une longue suite d’insultes inlassablement répétées.

          Je vous le fait savoir une dernière fois : si vous voulez être pris au sérieux, que les gens vous répondent, apprenez les règles élémentaires de la courtoisie.


        • Michel Maugis Michel Maugis 13 juin 2007 20:11

          Michel Maugis @ Daniel Duquenal.

          Vous êtes un hypocrite et un menteur. Mes accusations à votre égard sont documentées et je prends en plus la peine de vous citer.

          Vous ne pouvez en dire autant, vous ne faites que mentir comme si vos commentaires étaient justifiés. ’

          C’est bien vous qui avez dit cela pour introduire votre traduction.

          Il a été solicité par cette revue pour expliquer les raisons du gouvernment de Hugo Chavez pour fermer la chaîne privée RCTV

          C’est un mensonge car RCTV n’est toujours pas fermée, elle devrait l’être cependant, et ça viendra.

          Ce n’est nulle part permis qu’une chaîne de Télé passe son temps à déblatérer avec des mensonges et des calomnies sur un gouvernement.

          Vous êtes donc un menteur et un hypocrite de première.

          Toutes vos réponses aux commentaires sont celles d’un faux cul.


        • luklamainfroide 16 juin 2007 19:54

          tout a fais d’accord avec vous


        • luklamainfroide 16 juin 2007 20:02

          bravo c’est bien envoyer a ce valet du capitalisme dépradateur !


        • luklamainfroide 16 juin 2007 20:05

          ci vous aimer les déffécations grand bien vous fasse !


        • luklamainfroide 16 juin 2007 20:19

          bien envoyer a ce minable lécheur de bottes


        • Michel Maugis Michel Maugis 30 juin 2007 20:52

          Michel Maugis @ NPM

          Mais oui mais couille,

          Si vous en avez elles doivent être comme votre orthographe et votre cerveau : dérisoire.


        • bulu 12 juin 2007 11:38

          La manipulation des medias style RCTV lors du coup d’etat contre chavez fut simple, ils montrerent qu’on tirait contre la foule a la tele en accusant les pro-Chavez, alors que c’etaient les anti-Chavez qui tiraient contre le foule...de nombreuses images en attestent !! Ceci est clairement demontre dans le documentaire « the revolution will not be televised » dispo en francais sur google video pour qui prendra le temps de s’informer. L’auteur serait bien avise de le visionner.

          Apres que chavez ait plein de defauts, personne n’en doute, mais ce qui est insuportable pour les democraties occidentales est qu’il ait ose utiliser l’argent du petrole venezuelien pour faire un petit peu de social. D’ou les nombreuse attaques contre chavez. D’ailleurs critique t’on dans la presse occidentales les regimes peruviens equatoriens ; qui a jamais entendu parler du Paraguay, corrompu jusqu’a la moelle : ces pays respectent-ils les droits de l’homme... ?


          • NPM 12 juin 2007 11:59

            « La manipulation des medias style RCTV lors du coup d’etat contre chavez fut simple »

            Et Chavez, comme il est spécialiste du coup d’Etat, comme le prouve sa longue carriére (..) à sanctioné cette icompétance, en TUANT la chaine de télé, pas en portant plainte contre ses résponsables. C’est normal. Bein voyons...


          • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 12 juin 2007 14:36

            Le video « la revolution ne sera pas télévisée » a depuis très longtemps été demontré n’être guère qu’un film d’action, certainement pas un documentaire. Je vous conseille de vous mettre à jour. D’ailleurs les sponsors de ce film ont pris leurs distances lorsque la manipulation des cineastes irlandais a été révélée. Si vous pouvez lire l’espagnol et l’anglais je vous conseille de commencer par ce lien

            http://www.vcrisis.com/?content=letters/200311161345

            et même un contre vidéo

            http://video.google.com/videoplay?docid=-3378761249364089950&q=radiografia+de+una+mentira


          • jam 12 juin 2007 11:54

            Tout à fait d’accord avec Boileau419 et NPM ta reflexion est du niveau de feu RCTV, pendant ce temps on ne diffuse pas le nombre d’enfants correctement nourris et scolarisés grace à Chavez, on ne dit pas que la presse, majoritairement anti-Chavez, est libre au Venezuela. Par contre chez nous la presse est quasiment unanime pour désinformer sur ce dossier RCTV.


            • jakback jakback 12 juin 2007 12:23

              Curieusement, chez nous lorsque le peuple descends dans la rue, c’est pour une bonne raison, il ne vient a l’idée de personne de penser et, encore moins de dire que le peuple est antidémocratique.

              Le retrait de RCTV a provoqué des manifestations monstres pour le retour de cette chaîne sur les ondes Vénézuéliennes. Et la, scandale, horreur, les manifestants sont manipulés par les fascistes de la CIA s’écrient les gauchistes d’AVOX et déclare le plus sérieusement du monde que Chavez est un démocrate.

              Le fait qu’il soit élu démocratiquement ne fait de lui un démocrate, l’histoire nous l’a prouvé. Son projet est de devenir le Lider Maximo du vénézuéla, belle démocratie en perspective


              • TSS 12 juin 2007 13:11

                @NPM

                la RCTV est sponsorisée par la CIA la celebre officine qui avec l’appui de Kissinger a aidé au « suicide » d’Allende !

                donc Chavez a tout à fait raison de supprimer une Tv non pas d’opposition mais à la solde d’un pays ,les USA,qui cherche à eliminer tout ce qui le gène.


                • NPM 12 juin 2007 13:14

                  « la RCTV est sponsorisée par la CIA »

                  Et ? Chavez est contre la liberté d’expression, voila tout !

                  Il ne suporte pas la critique, et il est xénophobe et raciste.


                • Niamastrachno Niamastrachno 12 juin 2007 19:33

                  Là je comprends plus... ca ne ferait pas de lui votre pote ?


                • b 12 juin 2007 15:22

                  Les journalistes de RCTV sont-ils des modèles d’indépendance comme dans notre délicieux hexagone ? Et les journalistes de la télévision nationale vénézuelienne se livrent-ils, quant à eux, à la pratique du Ménage pour lobbys patronaux et grands groupes de distribution, à l’exemple de leurs homologues français, réputés pour leur insoumission forcenée ? http://www.pourceau.info/static/20071206/index_static.php

                  Océdarement vôtre

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès