• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > CETA : l’UE contre les peuples européens

CETA : l’UE contre les peuples européens

Les peuples ne veulent pas du Traité Constitutionnel Européen ? Nos dirigeants signent un traité qui en est une copie quasi-conforme. Les peuples ne veulent pas des OGM de Monsanto ? Toutes les instances de l’UE semblent se coaliser pour les défendre. Nouvelle épisode du grand divorce entre les peuples et l’UE avec la ratification du traité de libre-échange avec le Canada, le CETA.

 

Machine anti-démocratique
 
Il y a très peu de sondages sur les accords de libre-échange, les média libre-échangistes ne souhaitant sans doute pas entendre l’opinion des peuples. Le seul que j’ai trouvé, réalisé par Harris, indique que 62% des Français s’opposent au TAFTA et au CETA, 71% jugent que les tribunaux d’arbitrage sont une menace et 81% ont bien compris que cela remet en question des normes ou des lois nationales qui protègent la santé, la qualité de l’alimentation, l’environnement ou le climat. Mais de cela, les euro-députés n’en ont rien à faire, une large majorité ayant voté la ratification du traité. Bien sûr, une majorité des euro-députés français ont voté contre, mais difficile de ne pas y voir une posture de la part du PS, LR ou des centristes, qui ont soutenu tellement de traités ultra-libre-échangistes…
 
 
Il est malheureux que la Wallonie ait capitulé cet automne car le CETA doit absolument être combattu car dès avril, les premières mesures seront appliquées, et ce traité représente une nouvelle avancée des intérêts des multinationales, au détriment de notre capacité à choisir notre mode de vie, à protéger notre santé et notre environnement, comme même le Monde l’admet sans le dire.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 février 18:03

    Honte à ces députés qui ont voté à une très large majorité ce traité.


    La social-démocratie est maintenant à visage découvert.

    Il est urgent de les déloger de toutes les instances tant qu’ils ne nous ont pas encore tous lobotomisés.

    Les législatives seront à ce point de vue plus décisive que la mascarade de présidentielles pipée et plus que pipée !


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 février 18:09

      @Jeussey de Sourcesûre

      Avec ce traité, le principe de précaution disparaît. N’importe quelle compagnie privée pourra exiger d’un tribunal quelconque le remise en cause des compétences de tout état membre de l’UE si elle estime être gênée dans le libre exercice de sa recherche de profit.

      Si le Royaume-Uni sort effectivement de l’UE, il ne sera plus concerné par ce traité. Pr contre, les pays membres ne peuvent pas s’y soustraire.

      Le premier travail de la prochaine assemblée nationale devrait être de missionner le gouvernement (le président, on s’en fout) pour sortir de l’UE. C’est la condition nécessaire (mais pas suffisante) pour développer une politique indépendante.

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 février 20:26

      @Jeussey de Sourcesûre

      Ces députés ont voté un texte d’ouverture qui avantage les deux parties. Il n’y a que les petits tyrans de cour d’école comme l’est Herblay pour gémir. J’ai bien tenté de barrer la route à la publication de cet article insipide. Je m’épuise à combattre les crétins. Je m’en vais parler aux abeilles.


    • jakem jakem 16 février 23:43

      @Bernard Dugué
       Sans blââgue ? pourquoi vos potes euro-fachos ne font pas une propagande exceptionnelle pour faire connaître ce « texte d’ouverture qui avantage les deux parties » ???

      Au point où ils en sont ( trahison de barroso, spleen grave du mafieux-profiteur juncker, indélicatesses diverses de l’autre mafieux-profiteur, ETC... ) ils gagneraient à montrer qu’ils ont réussi qqchose pour le bien des peuples ; mmmh ?

      Herblay est un crétin à vos yeux, ce qui relève d’un jugement très peu fiable ; mais vous, vous êtes à coup sûr un euro-taré, voire un euro-facho, selon l’importance de vos fonctions et l’étendue de votre influence.

      Quant aux « petits tyrans », y-a qu’à regarder vos potes fachos de Bruxbourg pour constater où ils se trouvent.
      Qui a dit que la démocratie n’existe pas face aux traités ?
      Qui a reconnu un « déficit » (mot totalement impropre, puisqu’il suppose qu’on puisse y remédier ) de démocratie ? deux connards, des potes à vous, ont dit ça.

      Quant au crétinisme réel, la tare monstrueuse et irréversible, c’est vos potes euro-fachos qui en sont affectés.
      Imaginer et construire l’europourriture, et s’obstiner à nier les réalités et les évidences, les preuves multiples de l’échec total, ça c’est intelligent n’est-ce-pas ?

      Causez pas aux bestioles, vous les pollueriez.


    • julius 1ER 17 février 10:01

      @Jeussey de Sourcesûre


      tu ne vas pas remplacer FIFI !!!

      le problème pour les agriculteurs c’est surtout Lactalys ... et c’est maintenant !!!
      et accessoirement la FNSEA ...

      le CETA c’est plus tard et certainement aggravera les désordres actuels ... 

      même en Agriculture faut pas mettre la charrue avant les boeufs !!!!

    • Alex Alex 17 février 10:03

      @Jeussey de Sourcesûre

      « Il est urgent de déloger [ces députés] de toutes les instances »
      Désolé, mais c’est un peu court. Il faudrait se fixer un délai (1 ou 2 ans), puis vérifier si les affirmations de ceux qui ont voté ce traité se sont avérées justes : si ce n’est pas le cas,10 ans minimum de prisoninéligibilité à vie, et remboursement de leurs indemnités de toutes sortes. Sinon, ils se savent invulnérables.
      Quant aux opposants aussi fiables que Dugué, décernons lui un Nobel spécialement conçu pour l’ensemble de son « œuvre », puis la mettre en page et l’illustrer pour être vendue comme livre comique aux enfants de moins de 10 ans : le succès serait tel que l’on supprimerait la misère dans le monde smiley

    • Melvinn d’Anna 17 février 10:06

      La GB a choisi la meilleure option, quitter l’UE ! Ce pays restera libre de contracter ou pas, pas comme la France à qui l’on impose l’inacceptable…
      Ce n’est pas tant l’idée d’une union Européenne forte qu’il faut dénoncer, mais bien la façon dont elle est gérée par des technocrates qui ignorent la voix des peuples et qui, par voie de conséquence, remet en cause notre démocratie. Si nous voulons protéger nos enfants et notre futur, nous devons détruire cette institutions et peut être en récréer une avec une gouvernance soucieuse des ’intérêts du peuple issue des peuples…


    • Albert123 17 février 10:53

      @Bernard Dugué

      « Ces députés ont voté un texte d’ouverture qui avantage les deux parties »

      le peuple européen n’appartient à aucune de ses 2 parties et ce texte est anti libéral.

      votre énervement traduit surtout votre appartenance à un camp qui est caractérisé par tout ce qui est détestable, de même que vos petites insultes minables qui ne sont là que pour souligner la médiocrité de l’idéologie que vous défendez,

      « J’ai bien tenté de barrer la route à la publication de cet article insipide »

      c’est bien dans cette logique de censure propre à ceux qui comme vous soutiennent la plus minable des idéologies que l’on vous reconnait. C’est d’ailleurs cette même logique de censure qui montre la faiblesse et le vide de votre idéologie.

      vous vous épuisez ? 

      d’abord, c’est logique, en effet défendre une escroquerie aussi creuse et vide de sens est usant,

      ensuite tant mieux et c’est ce qu’on observe déjà un peu partout dans le monde anglosaxon. Même les peuples avec la culture la plus à même de tolérer votre idéologie ne la supporte plus.

      « Je m’en vais parler aux abeilles. »

      on sait désormais pourquoi elles disparaissent.




    • Alren Alren 17 février 12:07

      @Alex

      Quant aux opposants aussi fiables que Dugué, décernons lui un Nobel spécialement conçu pour l’ensemble de son « œuvre », puis la mettre en page et l’illustrer pour être vendue comme livre comique aux enfants de moins de 10 ans : le succès serait tel que l’on supprimerait la misère dans le monde

      Et il toucherait des droits d’auteur lui permettant de séjourner dans une gentille clinique spécialisée en Suisse ?
      Pas d’accord !


    • Alren Alren 17 février 12:12

      @Bernard Dugué

      Je m’en vais parler aux abeilles.

      Quand vous leur expliquerez que vous soutenez l’UE qui permet leur empoisonnement par des pesticides, vous devrez courir vite pour échapper à leurs piqûres !!!



    • Daniel Roux Daniel Roux 16 février 18:30

      Le peuple est un mythe bien pratique pour ceux qui nous gouvernent, comme pour ceux qui s’opposent.

      Qui peut dire : Moi, le peuple !

      La réalité est que nous sommes en dictature. Nos maîtres sont les riches actionnaires des multinationales, les grands propriétaires terriens et les banquiers dirigeants des principales banques centrales.

      L’illusion démocratique s’évapore. Ce qui apparaît exacerbe les tensions entre ceux qui profitent et ceux qui subissent. Dommage que, faute d’une information loyale et indépendante, cela se traduise dans les urnes par la victoire de démagogues perturbés, malhonnêtes et incompétents.


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 février 18:55

        @Daniel Roux

        Ca fait un moment que ça dure !
        Les républiques françaises ont toujours oscillé entre népotisme, corruption,et clientélisme, paternalisme pour aller jusqu’à la mise en oeuvre de structures mafieuses avec la clique Pasqua / Foccart.
        Mais maintenant, ça se voit plus qu’avant.
        C’est d’autant plus pénible à supporter qu’il n’est pas dit que ça change.
        Les bouleversements nécessaires ne seront jamais faits par les élus qui ont intérêt à faire durer le système qui les engraisse, et seul un bouleversement non parlementaire pourrait faire basculer cet édifice séculaire. Mais je ne vois pas de projet allant dans ce sens.

      • Xenozoid Xenozoid 16 février 19:06

        @Jeussey de Sourcesûre


        oui je veux dire non


        Les bouleversements nécessaires ne seront jamais faits par les élus

      • Martha 16 février 22:44


         @Xenozoid,

         Ce ne sont pas des bouleversements qu’il nous faut, c’est ce coup de force qui en est un de plus, imposé par cette Europe totalitaire, après tant d’autres.
         Il nous faut tout simplement retrouver ce qui faisait la force de notre Pays : sa liberté et sa démocratie.

         Cette année l’occasion se présente le 23 avril 2017 et il ne faut pas la rater. Il suffit d’élire celui qui depuis dix ans ne cesse de dire qu’il faut au plus vite sortir de l’Europe (des européistes), de l’Euro ET de l’OTAN, et de le faire massivement, pour donner à ce vote le plus de puissance possible.
         Cette élection nous donne le moyen simple de se défaire de ces trois enchainements de façon légale et sereine. C’est, me semble-t-il, un devoir civique de le faire.

         


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 17 février 07:21

        @Martha

        mais, quel est donc le nom de ce candidat providentiel que je n’ai pas décelé ?

      • jakem jakem 17 février 09:17

        @Jeussey de Sourcesûre
         Tous mes aspects, Votre Révérence ! vous l’ignorez ? une faiblesse de mémoire sans doute, et passagère je l’espère.

        C’est notre bon roi Gouda 1er !


      • Martha 17 février 14:53


         @Jeussey de Sourcesûre

         Informez-vous !

         Voilà une piste : cliquez sur candidat-2017
         
         Regardez ce qu’il s’y passe et surtout votez, cela ne coûte que deux clics de plus. Et si possible venez-y tous les jours jusqu’au premier tour des présidentielles.

         Autre indice, ce matin 15875 adhérents.


      • Martha 18 février 05:44

         PS,

         Précision importante : site du sondage « en ligne »

         candidat-2017.fr


      • zygzornifle zygzornifle 17 février 16:14

        L’UE a toujours été contre les peuples Européens qu’elle considère moins bien que des poulets en batterie , les députés hormis certains en minorité on tous vendu leur âme au diable contre des espèces et autres dessous de table , ce sont les collabos des lobbys .....


        • Xenozoid Xenozoid 17 février 16:32
          1. What is Investor-State Dispute Settlement (’ISDS’) ? ISDS is a procedural mechanism provided for in international agreements on investment. Countries sign such agreements in order to set out ground rules when foreign companies invest on their territory, for example by building factories. ISDS allows an investor from one country to bring a case directly against the country in which they have invested before an arbitration tribunal. In order to bring a case, an investor must claim that the Party has breached rules set out in the agreement. For example, an investment agreement will often say that a government can only take over or ’expropriate’ (for example, nationalise) an investment if it pays adequate compensation to the investor. If a country seizes an investment or passes new laws which make it worthless (for example, it suddenly bans a product produced in a factory owned by a foreign investor) and pays insufficient compensation, or none at all, the investor could use ISDS to bring a claim directly against that country, claiming a breach of the expropriation provision in the agreement and seeking compensation. 

          qui était un paravent pour couvrire les pertes éventuelles des multi apres la « décolonisation »,ce n’est pas nouveau,et la décolonisation n’a jamais eu lieux

          que les uns le découvre et d’autre l’aprouve, ne change rien il est ce que les corporations sont au pouvoir et les lois a la justice,une illusion
          par exemple les pays bas avec ses 18 millions ,s’en est fait une spécialité(rotterdam ). le canada et l’australie sont ses meilleurs clients

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires