Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chavez réélu !

Chavez réélu !

Ce n’est pas très commun de savoir avec autant d’assurance qu’un président va être réélu. Dimanche prochain au Vénézuela auront lieu les élections présidentielles, et même si l’opposition croit encore qu’elle peut gagner, la réélection de Chavez ne fait aucun doute.

Chavez s’est senti en telle confiance qu’il a préféré faire campagne contre G.W. Bush et l’impérialisme des États-Unis que contre un candidat d’opposition même pas capable de faire un discours de plus de vingt minutes. L’unique réussite de Rosales est d’avoir unifié l’opposition contre Chavez. Il a dû ratisser tellement largement qu’en fin de compte il ne peut rien dire. Son électorat supposé est situé autant au centre gauche qu’à l’extrême droite. Plaire à une telle diversité implique des propositions aussi larges qu’inutiles. Cependant, en unifiant l’opposition, il a réussi tout de même à obtenir un bon 30% dans les sondages. On peut croire qu’il les retrouvera dans les suffrages. On peut douter plus facilement de sa capacité à rester leader d’une opposition constructive.

Chavez est donc seul, seul mais face à un grand défi : l’abstentionnisme. Il a lui-même annoncé qu’il voulait obtenir dix millions de voix, et que ce serait sa victoire. Il risque bien fort d’être le premier président élu mais perdant, car le soutien que lui apporte la population est en forte diminution. Il faut dire que les problèmes ne manquent pas, par exemple les deux thèmes abordés par l’opposition, le logement et la sécurité. Chavez avait promis la construction de plus de 100 000 logements pendant l’année. À peine 15 000 ont été réellement construits. Le thème de la sécurité n’est pas non plus très joyeux, le taux de criminalité atteint le top 3 de l’Amérique latine. Ce sont des thèmes repris par l’opposition ; c’est pourquoi Chavez n’a pas voulu en parler. S’il veut vraiment imaginer rester au pouvoir jusqu’en 2030, il va falloir qu’il traite le problème sérieusement.

Si on exclut que l’opposition trouve un leader, la chute de Chavez sera provoquée par sa base, revendiquant ses droits. La plus grande réussite de ce président, hors du commun, a été d’enseigner au peuple qu’il a des droits, et que la constitution du Vénézuela est pour tous. Chavez a réussi à inverser la tendance politique, et le remplacer implique de faire un minimum d’actions sociales. Le dépasser nécessite de rendre efficaces les politiques sociales.


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Depi Depi 30 novembre 2006 10:41

    Sans conteste dans le domaine sociale que les avancées ont été les plus frappantes. Et comme une majorité de la population est considérée comme populaire.. Il y a peu de doute sur sa réélection.


    • Jean Vide (---.---.49.127) 30 novembre 2006 12:07

      D’ou sortent ces chiffres sur la construction de logements au Venezuela ? de plus je me demande ce que signifie cet article de predications :

      « En excluant l’idée que l’opposition trouve un leader, la chute de Chavez sera provoquée par sa base, revendiquant ses droits. »

      Pour cela il faudrait justement une opposition qui se propose de rendre ses droits au peuple de maniere encore plus prononcée que chavez, ce qui me semble tres difficile dans la situation actuelle


      • Alfred (---.---.71.55) 30 novembre 2006 12:47

        La bourgeoisie vénézuelliène a toujours voulu virer Chavez sans jamais y parvenir,car il leur a confisqué les revenus du pétrole (qu’ils ne partageaient avec personne).Tandis que Chavez en reverse 10% au peuple sous forme de soins médicaux gratuits,et de vente de denrées de 1ère nescéssité à bas prix.Je le trouve un peu trop gentil avec la racaille qui s’est gavée pendant des années sur le dos du peuple.Chavez peut aussi donner des leçons de démocratie à nos élus car il a remis son mandat de président en jeu à mi-mandat,qui dit mieux ?...Personne en France !!!...


        • Joë (---.---.17.197) 30 novembre 2006 16:07

          (car le soutien que lui apporte la population est en forte diminution) !!!

          En début de semaine, certains commentateurs disaient exactement le contraire...

          Impliqué dans le coup d’Etat CONTRE Chávez, en 2002, Manuel ROSALES sera le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle - et démocratique - du 6 décembre prochain.

          Le 18 août 2006, John NEGROPONTE, directeur du RENSEIGNEMENT NATIONAL ETASUNIEN, a annoncé la nomination d’un « chef de mission spécial » pour les opérations de renseignement sur le Venezuela (et Cuba), qui rejoint ainsi les pays de l’« axe du Mal », la Corée du Nord et l’Iran.

          (Jusqu’à l’élection de Chávez en 1998, les 2 partis politiques qui se partagèrent le pouvoir pendant quarante ans (le parti démocrate chrétien Copei et le parti social-démocrate Action démocratique [AD]), surent utiliser la rente pétrolière pour ériger corruption et bureaucratie en système d’organisation de l’Etat.

          Dans le même temps que l’on distribuait les postes de fonctionnaire pour acheter la paix sociale, il fallait tout de même se plier à l’idéologie venue des USA : le « nécessaire » amoindrissement des politiques publiques. Dans cette situation presque paradoxale, la boursouflure de l’appareil d’Etat ne pouvait être compensée que par... la consciencieuse organisation de son inefficacité.)


          • gerardlionel (---.---.132.94) 30 novembre 2006 16:52

            Certes on peut critiquer le style « populiste » de H.Chavez, et aussi faire la fine bouche sur sa personnalité un peu envahissante, mais comment expliquer l’attitude du Monde et de Libération quand ils « critiquent » Chavez et sa politique( sinon par leur actionnariat).

            Pour autant que je le sache enfin un dirigeant qui se consacre aux plus pauvres, les aidant pour la santé, l’éducation et l’augmentation de leur revenus, par la redistribution des revenus du pétrole ! Toutes choses que des « démocrates » patentés par Washington, n’ont jamais su ni voulu faire !

            Je m’étonne que votre contribution soit un peu courte, et hésitante, la seule question dans ce vote, me semble être le comportement des classes moyennes, et un autre éventuel « coup d’état »(inspiré de nouveau par Bush bien sûr !).


            • goc (---.---.46.183) 30 novembre 2006 20:00

              pour ma part, j’ai tres peur de voir une énorme manipulation de vote afin de faire « tomber » Chavez, comme ils l’ont fait dernièrement dans un autre pays d’Amerique latine (je ne me souviens plus du nom)


              • Internaute (---.---.0.13) 30 novembre 2006 21:15

                Au Vénézuéla la population vit majoritairement dans des ranchos. Il fait beau, il fait chaud, sous 4 tôles ondulées on a le frigo, la télé et la pick-up américaine est garée devant l’entrée.

                Chaque gouvernement s’est targué de construire des maisons pour les pauvres. Caldera l’a fait, Carlos Andres Perez aussi. Celui qui a fait le plus pour le peuple est sans conteste le dictateur Marcos Perez Jimenez.

                Les temps ont changé. La vie facile est devenue difficile, pas tellement à cause de la corruption, du pétrole ou des américains mais principalement à cause de la démographie. La majorité de la population n’a aucune éducation, parce qu’elle n’en veut pas, et attend les prébendes de l’Etat. La criminalité rend toute vie normale impossible. Chavez ne peut rien y faire et personne d’autre non plus. Il finira assassiné par un gamin de 14 ans qui lui volera son téléphone portable.


                • Sylvio Sylvio 1er décembre 2006 00:52

                  Viva Chavez ! Le seul président qui risque sa vie pour lutter contre l’impérialisme. Le parlement vénézuelien (sous l’impulsion de Chavez bien évidement) a voté une résolution décrivant les attaques du 9/11 comme étant planifié par l’administration Bush : http://www.informationliberation.com/?id=17827

                  Et une vidéo bien marrante : « Chavez : you’re a donkey MrBush » :

                  http://video.google.fr/videoplay?docid=-3392652783578267863


                  • ares (---.---.162.203) 1er décembre 2006 08:10

                    Bonjour à tous Il faut se demander pourquoi les USA qui ont compliqué la vie des cubains par leur blocus économique veulent tant de « bien » à HUGO CHAVEZ, au bilan des actions en direction de la population je ne crois pas qu’il ait des leçons à recevoir d’un pays et des ses dirigeants qui avec une constance à toute épreuve s’emploie à tout vouloir régenter pour le bien des seuls riches corrompus considérés commes meilleurs dirigeants. L’histoire est en marche et cela ne s’arrêtera pas, tous les pays d’amérique du sud, l’un après l’autre échapperons à cet impérialisme malfaisant pour tracer eux-mêmes les voies de sortie de la misère en commençant par s’approprier leur leurs richesses naturelles. Quand àu problème de la violence urbaine, voyez la COLOMBIE,l’EQUATEUR,le BRESIL et la liste peut être longue les bourgeoisies dominantes se protègent autant qu’elles peuvent sans pour autant regler ce problème. Et je pense que l’exemple du « donneur de leçons » dans ses propres rues des villes comme WASHINGTON,LOS ANGELES et bien d’autres n’y arrive pas plus. Au détriment de leur peuple qui souffre et qui subit depuis toujours, les possédants aux USA se sont accaparés l’appareil légal pour asservir et se servir dans leur pays et dans le monde semant ici et là des milliers de morts au nom de la sacro-sainte « démocratie » concept dont il ont surnoisement pillé le sens pour s’absoudre de toute responsabilité morale. Pourquoi les accuser de vols alors qu’il ont été « élus » par leur peuple ? Même si leur programme est loin d’être réellement au service de ce même peuple mais par contre très rentable pour quelques « citadelles capitalistes » comme HALLIBURTON (pétrole d’IRAK entre autres...) Je leur souhaite d’aller « au diable » avec lequel ils n’ont pas fini de se gaver du « sang » de leurs victimes coupables d’être nés du mauvais coté de leur vision pathologique du « bien et du mal ».


                    • robin (---.---.53.202) 3 décembre 2006 21:17

                      On peut vraiment dire qu’il en a ce Hugo,niquer les rosbiffs de Busch j’applaudis à tout rompre.....c’est pas nos prétendants qui risquent d’en faire autant(Sarko,le lécheur par ex) ,pourtant il faudrait en avoir pour dire merde à tous ces abrutis ( mondialisme selon Busch,terrorismes ,extrémismes,lobbyes du pétrole ,des armes ,des labos....) qui nous ménent à la cata ( pollution,guerres,épidémies,famines, haines...) mais tout seul ou presque que fera t-il ? à moins qu’on l’assassine ?? ou qu’on le soutienne ??? ..........lol smiley ou plutot smiley !


                      • thomas (---.---.153.54) 4 décembre 2006 14:30

                        ca y est il est reelu !


                        • René Job (---.---.131.3) 10 décembre 2006 14:44

                          J’ai écouté une fraction de l’émission de Daniel Mermet sur le Vénézuela la semaine dernière.

                          Les « bobos » vénézuéliens sont tellement « cons » que même Mermet se retenait de rire.

                          Face à l’analphabétisme, l’illettrisme, la famine, la disette, la vie dans les bidons-villes, la maladie, le désespoir et tout ça dans un pays RICHE ; ces gens sont tout simplement des connards.

                          Chavez n’a aucun mal a passé. Il suffit qu’un seul d’entre eux ouvre la bouche pour que qui que ce soit de raisonnable les condamne spontanément sans appel.

                          On peut ne pas être d’accord ou diverger sur des interprétations mais les bobos vénézuéliens, c’est vraiment quelque chose d’incroyable.

                          Je ne connaissais pas. Mais pour vous faire une idée, c’est le genre : « oh, ils n’ont pas de pain ! Ils n’ont qu’à manger des brioches. »

                          Des gens comme ça, chez nous, personne n’en voudrait à sa table. Ce n’est même plus une affaire de « droite ou de gauche ».

                          J’ai été étonné de la bêtise de ces gens. Et c’est un pays riche. Ils méprisent leurs concitoyens et sont d’une condescendance avec eux sans nom.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès