Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > “Children in israeli military detention” : un rapport accablant (...)

“Children in israeli military detention” : un rapport accablant des Nations Unies sur le traitement des enfants dans les services de détention militaires israéliens

En mars 2013, les nations unies ont publié, par l’intermédiaire de l’UNICEF, un rapport sur le traitement des enfants dans les services de détention militaires israéliens. Ce rapport fait état de pratiques peu conformes au droit international et propose un état des lieux de la situation en Israël et dans les territoires occupés. Il a reçu que peu de publicité dans les médias « mainstream » en dépit des conclusions inquiétantes qu’il induit. 

Chaque année, ce sont 700 enfants ou mineurs Palestiniens, âgé de 12 à 17 ans, qui ont arrêtés, interrogés et détenus par les forces armées ou de police israéliennes. Au cours des 10 années passées, 7 000 enfants ou mineurs ont ainsi fait l’objet d’interrogatoires et de poursuites, soit une moyenne de 2 par jour. L’analyse de nombreux cas par l’UNICEF a permis de mettre en évidence des pratiques qui relèvent de traitements cruels, inhumains ou dégradants au sens de la convention des droits de l’enfant et de la convention contre la torture. Parmi ces pratiques, l’UNICEF liste tout d’abord l’arrestation. Je cite : « de nombreux enfants sont arrêtés en pleine nuit, réveillés dans leur sommeil par des soldats lourdement armés […], frappant aux portes, et criant des ordres pour que la famille sorte de la maison. Les meubles et les fenêtres de l’habitation sont parfois cassés. Des menaces verbales sont émises, et les membres de la famille sont forcés de rester hors de la maison en vêtements de nuit alors que leur enfants est emmené de force avec pour seule vague explication « qu’il reviendra plus tard » ou que leur enfant est « recherché ». Très peu de famille sont informées du lieu et de la durée de détention, ou des motifs de celle-ci ».

L’UNICEF pointe ensuite du doigt le transport de l’enfant ou du mineur vers le lieu de détention ou d’interrogatoire. En général l’enfant a les yeux bandés et les mains liées. Il peut être transporté à même le sol d’un véhicule militaire pendant une longue durée. La liste des mauvais traitements auxquels enfants et mineurs sont exposés inclut « des violences physiques ou verbales, des liens trop serrés, l’exposition aux éléments, et la privation d’eau de nourriture et d’accès aux toilettes ». De nombreux enfants sont néanmoins présentés à des équipes médicales après le transport, mais, note le rapport « il n’existe aucun élément qui permette d’affirmer que ce personnel porte attention aux déclarations des enfants « même lorsque des marques ou des blessures liés aux coups reçus ou aux liens sont visibles ». Après cet « examen », les enfants ont de nouveau les yeux bandés et peuvent de nouveau être transportés pendant des heures voire une journée entière vers un autre endroit.

Les interrogatoires ont lieu principalement dans les hôtels de police des colonies de Gush Etzion and d’Ari’el, ainsi qu’à la prison Ofer ou au centre d’interrogatoire de Huwwara. Les enfants sont interrogés par des hommes en civil ou en uniformes militaires. Aucun des enfants n’a été assisté d’un avocat ou d’un membre de sa famille comme le prescrit pourtant l’article 37 de la convention du droit des enfants. Les enfants ne sont pas non plus informés de leurs droits en dépit des dispositions de cette même convention. L’interrogatoire en lui-même consiste en un mélange d’intimidation, de menaces et de violences physiques, dont le but est de forcer l’enfant ou le mineur à avouer. Les menaces les plus utilisées sont des menaces de morts, de violence physique, d’enfermement à l’isolement et de viol contre eux ou des membres de leur famille. Durant celui-ci les enfants sont parfois menottés ou ligotés à leur chaise. Dans ces conditions, la plupart des enfants ou des mineurs avouent à la fin de l’interrogatoire. Un procès verbal est établi mais « l’enfant ou le mineur ne possède pas la capacité d’en comprendre le contenu. Dans la plupart des cas il est rédigé en hébreu, une langue que la très grande majorité des enfants palestiniens ne comprennent même pas ».

Après leurs aveux, les enfants peuvent être placés en isolement complet pour des périodes de 2 à 30 jours avant leur audition au tribunal. Cette détention est considérée « comme une forme de torture par le rapporteur spécial de l’Assemblée Générale des Nations Unies » qui conduit à des troubles mentaux et des hallucinations. Elle strictement interdite pour les enfants dans le cadre d’une décision du comité sur le droit des enfants d’octobre 2011. La détention initiale de quatre jours peut être prolongée sous avis d’un juge pour 30 jours, et renouvelée 6 fois jusqu’à 188 jours. Cette disposition est totalement contraire au droit international qui indique qu’un mineur ou un enfant doit être amené à comparaître devant un juge moins de 24 heures après avoir été arrêté. 

La conduite des procès est également le lieu de lourds dysfonctionnements. En premier lieu, les enfants entrent enchaînés au tribunal, portant des uniformes d’internement, un état de fait contrevenant avec les dispositions légales international sur le traitement des prisonniers. La plupart des mineurs ou des enfants y rencontre pour la première fois leur avocat, qui n’a d’ailleurs pas toujours connaissance de leur dossier. Les testes législatifs relatifs à la juridiction militaire n’existent aussi que rédigés en hébreu, et restent difficilement compréhensibles par les avocats palestiniens parfois amenés à défendre ces enfants. De plus dans la plupart des cas, la libération sous caution n’est pas accordée au mineur ou à l’enfant. Dans la plupart des cas aussi, la pièce à conviction maîtresse reste la confession arrachée durant l’interrogatoire, souvent après qu’on ait indiqué aux enfants que cette confession était le seul moyen de sortir rapidement du système de détention. Pour la même raison, la plupart des enfants plaident coupables. Comme le note donc de façon abrupte le rapport, tout est fait pour qu’ « en résumé, le système ne permette pas à l’enfant de se défendre ».

Une autre violation des droits internationaux concerne le lieu de détention, toujours situé en Israël, en contradiction avec l’article 7- des conventions de Genève sur le droits des personnes en temps de guerre qui indique que « les personnes accusées et reconnues coupables de délits doivent être détenue dans leur pays occupé ».

L’UNICEF émet donc une série de recommandations pour qu’Israël respecte les droits des enfants et au-delà le droit international. Compte tenu du peu d’attention que ce pays porte depuis des années à ce droit international, il est à craindre que ces recommandations ne soient malheureusement pas entendues. Deux derniers éléments sont encore à verser au dossier. Tout d’abord, les juridictions militaires ne reconnaissent que seuls les mineurs de moins de 11 ans comme des enfants. De 12 à 16, ils sont considérés comme mineurs puis comme adultes dès 16 ans (en dépit du fait que depuis 2011, la loi militaire les classent comme mineurs). Les sentences des enfants de 14 ans peuvent ainsi atteindre 20 ans de prison. Le pire est qu’il ne s’agit pas là de sanctionner un meutre ou un viol, mais le simple fait d’avoir jeté une cannette, un caillou ou une pierre sur un véhicule de police ou militaire, aussi blindé soit il…

Dans ces conditions, comment être surpris que le conflit israëlo-palestinien dure plus de 60 ans après la création de l’Etat d’Israël ? Et comment rester optimiste quand à sa résolution ?

Source : Rapport UNICEF “Children in Israeli military detention – united nations Children’s Fund ; P. O. Box 25141 Jerusalem. Email : jerusalem@unicef.org ; Website : www.unicef.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 19 juin 2013 07:41

    Hélas ... Israel ne respecte plus aucune règle du Droit international ... envers les « non-juifs ». Il n’en est évidemment pas de même pour ses concitoyens juifs.
    Et cela nous indique très clairement - si besoin était encore- la nature actuelle de l’Etat Israelien .


    • BlackListed BlackListed 19 juin 2013 08:02

      A quand un rapport de l’unicef sur les jeunesses palestiniennes endoctrinées à la guerre ?



      • BlackListed BlackListed 19 juin 2013 08:05
        Les enfants palestiniens sont instrumentalisés par les adultes qui les conditionnent très tôt à devenir des « guerriers », et les mettent en avant dans les heurts avec l’armée israélienne parce que c’est plus « vendeur » auprès de l’opinion internationale.

        L’UNICEF mène des actions dans des régions en guerre où la situation des enfants est bien pire que dans le cas présent. Mais pas d’articles Avox en parlent. 

        Bizarre non, cet acharnement contre Israel !

        • maow maow 19 juin 2013 13:18

          « Les enfants palestiniens sont instrumentalisés par les adultes qui les conditionnent très tôt à devenir des « guerriers » »

          En même temps, vous diriez quoi à vos enfants si vous viviez dans un pays occupé depuis si lgontemps ?
          « Tu vois mon petit, ces soldats, ce sont de gentils envahisseurs, s’ils te demandent quelque chose, tu leur donnes et tu leur fais un bisous. Ne t’inquiète pas, leurs tanks sont en plastique. »


        • Serpico Serpico 19 juin 2013 17:11

          Blacklisted

          Si j’étais Palestinien, j’apprendrais SUREMENT à mes enfants à combattre l’occupant. J’en ferais des guerriers sans pitié et sans états d’âme.

          Vous voudriez peut-être qu’on en fasse des moutons pour l’abattoir ?


        • PrNIC PrNIC 19 juin 2013 19:30

          Curieuse manie d’aller chercher dans la partie adverse ( là , les gosses de Palestine instrumentalisés ) des arguments pour faire pendant à la maltraitance des sionistes  !

          Cette manière de réagir « les autres en font autant » confirme que blacklisted reconnait que les forces de l’ordre d’Israel ont des comportements envers les enfants palestiniens scandaleux !


        • Andreï 19 juin 2013 08:52

          Putain, les (l’) hasbara est au taquet ce matin.

          Il défendrai même le diable qui est son véritable dieu.

          Entre maltraitance, droit de l’homme, respect, liberté, aucune des ces choses ne sont respecté par l’entité chieur du monde que j’appelle le sionistan dirigé par des talibans cloitré un peu partout dans le monde avec comme bouclier la sois disant shoah des années 40.

          Préparez vos mouchoirs !


          • Jacques_M 19 juin 2013 09:01

            Merci Ronny.

            Et pendant que des enfants souffrent, l’Europe aide Israël.

            Et avec notre argent ! Honteux !


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 19 juin 2013 14:26

              En effet. C’est affligeant. merci de cette piqure de rappel.


            • kergen 19 juin 2013 12:12

              Déjà, ça commence mal.

              7000 « enfants ou mineurs ».

              On aimerait bien avoir le distinguo justement.

              Un enfant, c’est moins de 15 ans.

              Si sur les 7000, 6995 ont 17 ans, ça change un peu les données non ?

              Voilà exactement le genre d’approximation sur lesquelles sautent tous les zelateurs du « grand israel ».

              Merci d’être précis, vous servirez mieux votre cause.


              • Jacques_M 19 juin 2013 12:45

                @kergen : lire jusqu’au bout :
                Deux derniers éléments sont encore à verser au dossier. Tout d’abord, les juridictions militaires ne reconnaissent que seuls les mineurs de moins de 11 ans comme des enfants. De 12 à 16, ils sont considérés comme mineurs puis comme adultes dès 16 ans (en dépit du fait que depuis 2011, la loi militaire les classent comme mineurs). Les sentences des enfants de 14 ans peuvent ainsi atteindre 20 ans de prison. Le pire est qu’il ne s’agit pas là de sanctionner un meurtre ou un viol, mais le simple fait d’avoir jeté une cannette, un caillou ou une pierre sur un véhicule de police ou militaire, aussi blindé soit il…


              • Serpico Serpico 19 juin 2013 13:05

                kergen ou le détail qui noie le poisson...

                Merci, on connaît la manoeuvre.


              • Boris Boris 19 juin 2013 13:23

                Boris n’est pas sioniste, Boris combat l’islamisme radical !

                Boris est ami avec tous ceux qui combattent l’islamisme radical qui est le plus grand danger que le monde affronte !



              • Boris Boris 19 juin 2013 13:27

                Boris a vaincu le nazisme, le communisme et il vaincra l’islamisme radical.


                « buter les terroristes jusque dans leurs chiottes ! »
                Vladimir Poutine

              • Serpico Serpico 19 juin 2013 17:07

                Boris devrait profiter de sa retraite et oublier les petites astuces sionistes et le radotage faussement sénile. Ça ne marche plus.


              • sansblaze 20 juin 2013 00:11


                Woaw, le même argument que maître Lévy, lorsqu’il défend avec ardeur la pédophilie, si vous ne connaissez pas cette vidéo, tapez « pédophilie » sur youtube, vous tombez direct dessus...
                Allez un peu d’hônnêté intellectuelle mais que dis-je, vous faites sans doute partie des gens qui seront les premiers à militer pour la majorité à 16 ans alors que la maturité adulte est entre 20 et 25 ans 


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 19 juin 2013 14:31

                Tout-à-fait. 7000 enfants par ans, ça fait 7000 jihadistes en plus par an au décalage horaire-près.
                D’ailleurs les roquettes ne pleuvent presque exclusivement en période électorales, vous n’avez pas remarqué ? Ca ne fait que 70 ans que ça dure, c’est marrant, on ne s’habitue pas ?


              • Boris Boris 19 juin 2013 13:24
                Il faudrait d’abord voir ce que l’Autorité Palestinienne et le Hamas font avec leurs enfants.... 


                Il faudrait aussi voir les adultes et les mères palestiniennes se cachant derrière leurs propres enfant et qui les poussent à jeter des pierres sur les israéliens. 

                L’UNICEF est pourri par le lobby arabe, d’où cette diatribe contre Israël et ce n’est pas l’ONU qui donne l’exemple, car la dernière en date, c’est qu’à la commission des Droits de l’Homme, c’est la Mauritanie qui est arrivée à la présidence ; ce pays est bien connu les droits de l’Homme puisque l’esclavage y est encore légal.

                Seul , les djihadistes peuvent approuver ce genre d’article, mais les vrais français voient clair dans ce petit jeu de propagande malhonnete.


                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 19 juin 2013 14:28

                  Vous avez toute votre tête Boris ?


                • trobador 19 juin 2013 23:24

                  mais les vrais français voient clair dans ce petit jeu de propagande malhonnete.’


                  Boris, que faut-il pour être un vrai français ? Mettre un accent circonflexe dans ’malhonnête’ ou porter une kippa ?

                • sansblaze 19 juin 2013 23:34

                  Boris, vous êtes pathétique


                • BlackListed BlackListed 19 juin 2013 17:20
                  Rapport du même acabit que la commission des Droits de l’Homme de l’ONU, noyautée par les régimes les plus totalitaires et bafouant ces mêmes Droits de l’Homme.

                  L’information donnée ici est totalement partielle, partiale, et idéologique.

                  Il est vrai que des adolescents frondant des pierres et blessant des civils (on a vu des bébés ensanglantés et défigurés à vie par ces procédés) sont arrêtés, tout comme ce serait le cas en France. 

                  Les cas d’arrestation et d’emprisonnement touchent des faits graves : notamment le cas cité du meurtre d’une famille entière à bout portant, et du meurtre d’un bébé de trois mois.

                  Personne, aucun n’Israélien, n’irait tuer de sang-froid un bébé de trois mois et en plus s’en réjouir comme le font les Palestiniens.



                  • BlackListed BlackListed 19 juin 2013 17:30

                    http://www.rue89.com/2012/05/27/massacre-denfants-en-syrie-le-monde-se-contente-du-role-de-spectateur-232509


                    Ou est l’UNICEF ?

                    l’Unicef pourrait passer un peu moins de temps à rédiger des rapports visant à salir Israël, et s’occuper des VRAIS problèmes, les massacres d’enfants et les enfants esclaves dans les pays arabes. 

                    En conclusion, le caractère tendancieux du rapport de l’Unicef en fait en un rapport mensonger.


                    • sansblaze 19 juin 2013 23:37

                      Les pays arabes en question sont les seuls pays arabes Amis d’israel, en tous cas les seuls à ne pas critiquer Israel


                    • BlackListed BlackListed 19 juin 2013 17:56

                      Il me plait bien ce Boris avec son hachoir smiley




                      • gege061 gege061 19 juin 2013 20:03

                        Je viendrais publiquement battre ma coulpe et m’excuser lorsqu’Israel se comportera comme un pays normal et non comme un etat voyou qui peut :

                        - bombarder un pays étranger en 1981 : c’était le réacteur nucléaire d’Osirak

                        - arraisonner dans les eaux internationales de navires de toutes nationalités
                        - coloniser des terres étrangères    - détruire un campement de bédouins palestiniens. Les Affaires étrangères françaises ont condamné cette destruction , le porte-parole du Quai d’Orsay a souligné que des tentes du campement avaient été financées par la France et étaient "parfaitement identifiables".

                        L’état Israël peut donc, sauf a cette remontrance prêt, faire ce que bon lui semble et certain s’étonnent que la politique de cet état soit critiquée...Que pense la moitié des israéliens et le monde de cette politique ?

                        Et le bons sens alors ! http://papyencolere.over-blog.com/


                        • eric 19 juin 2013 20:08

                          Bah, chez nous c’est pareil, Un type vient de se faire condamner a 4 mois dont 2 fermes plus amende pour avoir joue a cache cache avec la police dans le contexte manif pour tous.http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20130619.AFP6869/un-opposant-au-mariage-homosexuel-condamne-a-deux-mois-ferme-et-ecroue.html
                          Il faut dire qu’il avait refuse un prélèvement ADN
                          Ceux qui attaquent les RER eux ont droit au sursis.
                          On peut néanmoins supposer que ni les uns ni les autres n’étaient susceptibles de poser des bombes.
                          D’où ma question aux « antisionistes » toutes choses égale par ailleurs, le « fascisme » hollandiste peut il être considere comme pire que le « Nazisme Juif » ?


                          • sansblaze 19 juin 2013 23:42

                            Hors sujet , technique bien connue, changer desujet, dévier la conversation....... ;
                            En tous cas, en France , on emprisonne pas des enfants pour avoir jeté une pierre sur une voiture de police


                          • Jean nemare roiubu77 19 juin 2013 21:14

                            Ca vous étonne de la part d’un état fasciste sans foi ni loi ? 

                            Israël se calmera quand ils seront mis pour de vrai au banc des nations ou qu’ils seront mis en déroute par plus forts qu’eux ! Mais Dieu a montré à maintes reprises qu’il était capable de punir avec la plus extreme sévérité son peuple quand il se comportait mal, mais je ne pense pas que des fascistes juifs puissent être digne d’appartenir au peuple de Dieu, en réalité, il les vomit de sa bouche et je n’ose imaginer le chatiment qui leur sera réservé...
                            Jésus dit en effet dans Mathieu 18:6 « Mais si un seul fait trébucher un seul de ses petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspende à son cou une meule de moulin et qu’on le jette au fond de la mer ! » 

                            Leur condamnation est déjà écrite et elle sera terrible !

                            • yvesduc 19 juin 2013 21:29

                              Rien malheureusement qui puisse nous étonner en provenance d’un pays en guerre depuis 60 ans : ça forge une culture. Finalement, ce qui compte pour la population est l’apparence d’un système judiciaire.


                              • sansblaze 19 juin 2013 23:50

                                « un pays en guerre depuis 60 ans »
                                je dirais même plus, depuis sa naissance, ce pays n’a été crée que pour établir une hémégonie dans le monde’car si beaucoup de juifs pour lesquels j’ai le plus profond respect ont rejoint ce territoire, ceux qui sont aux manettes sont répartis dans le monde entier et sont APATRIDES, les israéliens ne sont que leurs otages 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès