Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chili : L’autre visage de la révolte étudiante, Giorgio (...)

Chili : L’autre visage de la révolte étudiante, Giorgio Jackson

Grand, discret, un air distingué : Giorgio Jackson est l'autre visage médiatique de la révolution étudiante "made in Chile". Et pour cause puisqu'il est à la présidence de la FEUC (Fédération des Etudiants des Universités Catholiques), bastion de la droite chilienne. Sans lui, le mouvement étudiant n'aurait pas le même impact. Portrait.

Même si Camila Vallejo est sans cesse dans les médias, un autre y creuse sa place en silence. Giorgio Jackson a 24 ans, fait des études d'ingénieur civil et est un représentant de la jeunesse dorée chilienne. Sur papier, il est le président de la FEUC. Il est également sous la loupe de nombreux observateurs du mouvement qui le considèrent comme un représentant modéré. Et par conséquent, pouvant peser de toute son influence sur les radicaux- à savoir, Camila Vallejo et Camilo Ballestero.

Né le 6 février 1987, rien ne le prédestinait à faire partie du mouvement étudiant 2011. Joueur de volley, il fit ses classes au Collège particulier Thomas Morus. Giorgio vit à Las Condes, l'un des quartiers les plus aisés de la capitale chilienne, Santiago. Au début, il n'est pas bien vu par les autres étudiants car Giorgio est à la tête des étudiants de l'université la plus cossue et la plus conservatrice du pays, celle qui forme les élites. Il le précise lui-même dans une interview pour Libération : " J'ai honte de le dire, mais la "catho" représente l'élite conservatrice du Chili, les gens la voient comme l'université des puissants, l'alliée de la dictature."

La confiance en lui et le calme qu'il manifeste lors de l'émission TV "Tolerancia Cero" le posent en leader crédible du mouvement ,et laissent de marbre les journalistes présents sur le plateau. Pour bien saisir l'importance de sa participation dans le mouvement étudiant chilien , il faut se rappeler l'histoire du pays. Le coup d'Etat fomenté par Pinochet en 1973 met à mal le socialisme chilien. La droite arrive au pouvoir et impose au pays une direction économique ayant comme modèle le capitalisme. Sous la dictature, c'est la droite partisane du dictateur qui est le parti de l'élite. Depuis le retour à la démocratie en 1990, il existe un clivage gauche-droite qui divise la population.

Le fait que la jeunesse universitaire de droite, que représente Giorgio Jackson, participe à une révolte étudiante est une première dans l'histoire du Chili. Sa participation au mouvement étudiant lui donne, et renforce toute sa crédibilité. Quand , en août 2011, Giorgio veut avoir un rôle moindre dans la contestation, certains se frottent les mains espérant y voir un essoufflement du mouvement. Il n'en n'est rien puisque la CONFECH (Confédération des étudiants chiliens) accepte que Jackson ne reste "que" président de la FEUC et n'assiste plus aux assemblées. Ce dernier obtient le soutien de Camila Vallejo et Camilo Ballestero, pourtant communistes. "Les vieilles sorcières de droite"- surnom de celles ayant connu la dictature et votant pour Pinera, sont désarçonnées par l'appui que donnent leurs petits-enfants à la révolte étudiante chilienne car celle-ci remet en cause l'éducation établie sous la dictature, et, le président Pinera, premier président de droite depuis 1990. Dès son entrée à la "catho", Giorgio montre des qualités de leader en militant pour les sans-abris. L'étudiant est féru de lecture dont, comme le mentionne Courrier International, "L'art de la guerre" de Sun Tzu.

Ce qui marque quand on observe Jackson, c'est son visage concentré vers un but invisible. Silencieusement, il observe avant d'agir et recadre avec gentillesse les deux autres leaders avec qui il est devenu ami. Les sourcils froncés, une petite barbe de trois jours, les cheveux en bataille, il était à la tête du cordon de la seconde grande manifestation étudiante qui a eu lieu ce jeudi 22 septembre. Le ministre de l'éducation chilien, Felipe Bulnes, a rejetté deux des quatre conditions de dialogue imposées par les étudiants au gouvernement : le blocage des lois sur l'éducation en cours, et le report de la fin d'année universitaire prévue le 7 octobre prochain. Pour la seconde fois dans l'histoire du Chili depuis la fin de l'ère Pinochet et en l'espace de quatre mois, les étudiants ont réussi à réunir plus de 100 000 personnes dans les rues. 

Pour Giorgio Jackson, la manifestation fut plus importante que prévue et renforce les revendications des étudiants. Dont une réforme de l’éducation établie sous Pinochet. Camila Vallejo et Jaime Gajardo se sont exprimés à propos du discours à l’ONU du président Pinera.

Dans une récente interview, Giorgio Jackson reconnaissait que les étudiants étaient fatigués après quatre mois de mobilisations ininterrompues mais qu'ils n'hésiteraient pas à demander l'aide d'organisations internationales afin de mener à bien leur combat. Ce sont parfois les eaux dormantes qui sont les plus imprévisibles...

Pour en savoir plus :

 http://www.terra.cl/actualidad/index.cfm?id_cat=302&id_reg=1730422

Giorgio Jakson dans la presse française :

Libération : http://www.liberation.fr/monde/01012357694-chili-giorgio-jackson-rebelle-modele

Courrier International : http://www.courrierinternational.com/article/2011/08/18/la-contestation-etudiante-a-trouve-son-leader

La Croix : http://www.la-croix.com/Archives/2011-08-30/Giorgio-Jackson-President-de-la-Federation-etudiante-de-l-Universite-catholique-de-Santiago.-Un-leader-etudiant-atypique-pour-le-Chili.-_NP_-2011-08-30-705268


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • chapoutier 24 septembre 2011 06:53

    il faut se rappeler l’histoire du pays. Le coup d’Etat fomenté par Pinochet en 1973 met à mal le socialisme chilien
    et assassine les chiliens par dizaines de milliers pour permettre la main-mise étatsunienne sur le pays .


      • herope herope 26 septembre 2011 23:06

        @ l’auteur

        Trouver ce jeune homme activiste ?
        Le soutien aux Indiens Mapuches, aux mineurs...... rien !!!!!! Ce n’est qu’un erzast mis en place par le gouvernement de droite !!!!

        ps : que vient faire sa description physique !!!

        www.fa-heropelyon.fr.gd


        • Anémone C. HUBERT Anémone C. HUBERT 13 octobre 2011 22:44

          Giorgio sera à Paris demain avec Camila. Conférence dès 18:00

          http://agenda.lafrancolatina.com/spip.php?article533

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès