Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chili : « Sabado » stressant pour Camila Vallejo

Chili : « Sabado » stressant pour Camila Vallejo

C’est en tenue décontractée, avec un petit air nerveux que s’est présentée au palais de La Moneda, à 10 h 00 (heure locale), la leader du mouvement étudiant chilien. Camila Vallejo, qui du haut de ses 23 ans, est devenue la porte-parole du mouvement qui réclame « une éducation plus digne, gratuite et libre ». Le système éducatif chilien étant basé sur l’exemple américain et favorisant les inégalités sociales au Chili. Qui plus est, a été élaboré sous le régime d’Augusto Pinochet. Après un voyage express au Brésil ce mercredi, la présidente de la fédération des étudiants chiliens (la fech) rencontre enfin le président, Sébastian Pinera. « Minuto a minuto »… Récit d’un « sabado » (samedi) pas comme les autres. 

ANTECEDANTS :

« L’indignée du sud » la plus connue d’Europe avait mis en garde le gouvernement de Pinera, déclarant que ce dialogue était « l’unique chance » pour celui-ci et « l’occasion d’un coup d’œil » pouvant donner la perspective d’un dialogue plus grand. Prévue à l’origine le mardi 30 août 2011, la réunion avec le président Pinera a été reportée au samedi 3 septembre. Ce qui a donné le temps à la présidente de la fech de s’octroyer un voyage express de 48 heures au Brésil afin de soutenir le mouvement étudiant similaire. Jeudi, les élèves du secondaire, avec leur président en tête, Freddy Fuentes, avaient manifesté leur mécontentement en apprenant qu’ils ne seraient pas invités avec les 9 autres membres de la CONFECH. Ce vendredi, Camila Vallejo avait contacté par mail le ministre de l’éducation lui-même, Felipe Bulnes, afin de luidemander d’inclure les représentants des élèves du secondaire faisant partie du mouvement des étudiants chiliens. Mais rien n’y fit. Freddy Fuentes déclara que le gouvernement et la commission proposée par Sebastian Pinera s’apprêtaient à refaire les mêmes erreurs que celles commises en 2006 sous la présidence de Michèle Bachelet, lors de la révolte dite des « pingouins » en référence aux écoliers portant l’uniforme.

TWITTS DE LA REUNION :

Dès 10 h 00 : A son arrivée, Camila Vallejo a déclaré à l’AFP que cette réunion ne pouvait garantir la fin du conflit. Quant à lui, le porte-parole du gouvernement, Monsieur Chadwick a déclaré que le président était d’une humeur positive pour cette rencontre. De plus, suite à la catastrophe aérienne de San Fernandez ayant eue lieue la nuit de vendredi à samedi, le porte-parole a indiqué que la réunion avait été maintenue dans l’intérêt de rechercher une solution à la crise étudiante au plus vite : « Nous voulons parvenir à une solution et le président est très engagé » a-t-il terminé. La réunion est prévue d’une durée de 3 heures.

A 11 h 32, la radio chilienne « Bio-Bio » a annoncé qu’une nouvelle journée de manifestation était prévue ce 8 septembre dans Santiago.

Via Twitter, dès 12h 00, certains représentants des étudiants donnent des infos concernant la réunion aux journalistes présents dans la cour du palais de La Moneda.

 13 h 30 : le groupe de manifestants des secondaires entrent dans la cour du gouvernement.

 14 h 00 : Annonce via Twitter de la fin de la réunion par le leader des étudiants mapuches

(NDLR : peuple indigène du Chili).

14 h 30 : déclarations des divers représentants étudiants. Le gouvernement s’engage à livrer une nouvelle proposition aux étudiants dès lundi.

JPEG - 99 ko
Camila Vallejo à La Moneda
Première réunion entre la présidente de la Fech et le président chilien. (FOTO REUTERS)

Les diverses déclarations sont positives. Pour Camila Vallejo, la réponse de la confédération des étudiants du Chili, au gouvernement, sera donnée au plus tard mercredi matin. Elle continue en affirmant que la réunion a servit à rendre transparents les thèmes liés au problème de l’éducation. Elle ajoute qu’il y a une réelle volonté d’aller de l’avant, même si l’arrêt des mobilisations ne sera pas immédiat puisque des manifestations sont encore prévues. Dont une ce 8 septembre. Pour Felipe Bulnes, le ministre de l’éducation chilien : « Aujourd’hui fut une bonne étape pour entrevoir des solutions et déverrouiller le conflit de l’éducation qui dure depuis presque quatre mois. »

 

Pour en savoir plus :

· Qui est Camila Vallejo 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/camila-vallejo-a-23-ans-elle-est-a-99745

* Son voyage au Brésil :

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/camila-vallejo-la-presidente-du-99878

Sources :

· www.emol.com

· www.lanacion.cl

· www.elmostrador.cl


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès