Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine, démographie et vieillissement

Chine, démographie et vieillissement

Alain Peyrrefitte avait intitulé son livre célèbre sur l’émergence de la Chine sur la scène mondiale, Quand la Chine s’éveillera. Elle s’est éveillée depuis, et trouve progressivement sa place, en bousculant les uns et les autres, et en particulier les pays developpés.

La Chine a pourtant un gros problème devant elle, qui peut affecter son explosion économique. Il s’agit de son évolution démographique.Cette évolution est le résultat de différentes considérations historiques et culturelles. Tout d’abord, la Chine a connu de grandes famines, pendant longtemps, dont la dernière en 59/61, qui ont sensibilisé le pays à la maîtrise de sa démographie. Pour mieux maîtriser la croissance de sa population, la Chine avait imposé en 1979 à ses habitants une politique de natalité extrêmement restrictive, la politique de l’enfant unique, qui a d’ailleurs été reconfirmée en 2002, dans la "loi sur la population et la limitation des naissances".

Une autre particularité culturelle de la Chine est la préférence accordée aux garçons par rapport aux filles, pour différentes raisons, la perpétuation de la lignée, l’aide économique qu’un garçon est censé pouvoir mieux apporter qu’une fille à sa famille, et la prise en charge des parents âgés dans la dernière partie de leur vie. Cette préférence avait atteint des extrêmes dans les années 1930/40, avec la pratique des infanticides de filles dans les campagnes. Bien que cette pratique ait progressivement disparu , la politique de l’enfant unique est venue réactiver cette préférence pour les garçons, dont le rapport de naissances aux filles est passé ainsi de 107 à 100 en 1982 à 117 à 100 en 2000. L’avortement sélectif des filles et la mortalité supérieure des filles sont venus accentuer le phénomène, qui se traduit par un déficit de filles d’une dizaine de millions, sur les deux décennies.

En dehors de ces deux caractéristique particulières, l’espérance de vie a considérablement progressé en Chine, passant de 40ans en 1949, à 71 ans en 2005, tandis que la fécondité des femmes diminuait considérablement, jusqu’à descendre nettement en dessous de la fécondité de renouvellement des générations.

L’ensemble de ces facteurs se traduit, pour la population chinoise, par un vieillissement extrêmement rapide de la population, qui devrait passer de 8 à 16 pct de plus de 65 ans d’ici 2030, et par une croissance qui devrait se ralentir, pour passer de 1.2 milliards à 1.35 en 2030, avant de redescendre légèrement au-delà. De ce fait, la Chine se fera doubler par l’Inde pour la taille de sa population.

Ce vieillissement s’accompagnera d’un problème social important : il n’existe pratiquement pas de système de retraite en Chine, et donc les personnes âgées devront soit continuer à travailler, soit compter sur le seul fils ou la fille unique pour les prendre en charge. Un couple d’enfants uniques aura donc en charge quatre parents. Dur, dur, pour la solidarité parents-enfants...

En 2005, la proportion de plus de 65ans est de 8 pct, et elle doit doubler d’ici 2030, passer donc à 16 pct. Or, en Chine, il n’y a pas de système de retraite, sauf pour les retraités des entreprises d’Etat.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • CLEMENT (---.---.135.182) 25 octobre 2005 12:29

    Quand le Chine s’éveillera..., est une expression utilisée par Napoléon Bonaparte, et a été reprise par Alain Peyrrefitte. Le problème qu’engendre la politique de l’enfant unique (applicable aux seuls Hans, et non aux 55 minorités culturelles)est pondérée par la structure familiale traditionnelle qui ne conçoit pas d’autre possibilité que de prendre en charge soi-même sa famille. Aujourd’hui, les bénéfices de la croissance économique permettra la structuration du système des retraites, qui se fera sentire à la deuxième génération. Quoiqu’il en soi, la politique de l’enfant unique est nécessaire, la planète saturera au environs de millirds d’habitants. Et si l’ensemble de la planète ne prend pas conscience de ce problème, l’alongement de la durée de vie n’aura été qu’un leurre. Merci de vos infos JM Clément ACFC ACFCFRANCE@YAHOO.FRCLEMENT

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès