Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine : encore des dissidents pourchassés

Chine : encore des dissidents pourchassés

Puni d’un passage à tabac sauvage pour une interview qu’il avait accordée, un homme est désormais paralysé, un journaliste est condamné à un an de prison ferme et un autre risque la peine de mort. En matière de droits de l’Homme, la Chine, toujours championne !

fu_xiancaiMauvaises nouvelles de Chine, encore une fois. Le 8 juin dernier, un protestataire deschina_flag1 populations déplacées pour le barrage des Trois-Gorges, qui dénoncent l’absence de compensations de l’Etat, a sauvagement été passé à tabac par des "inconnus", en pleine rue. Que lui reprochaient ses bourreaux : d’avoir, trois semaines plus tôt, accordé une interview à une chaîne allemande. Paralysé, Fu Xiancai a la colonne vertébrale brisée. Actuellement à l’hôpital, il n’a pas le droit de voir sa famille ni de communiquer avec elle. Selon Reporters sans frontières, un délinquant aurait été recruté par les autorités locales pour punir ce défenseur des droits des déplacés du barrage des Trois-Gorges. Le directeur de la télévision allemande et le ministre allemand des Affaires étrangères ont dénoncé l’agression. Votre ministère n’a de cesse de surveiller, de rappeler à l’ordre et d’entraver les mouvements des correspondants étrangers. En revanche, rien n’est fait pour garantir la sécurité des journalistes chinois et des citoyens qui osent travailler ou témoigner, accuse l’organisation.

Deux nouvelles affaires viennent l’approuver. C’est yang_xiaoqing1d’abord le journaliste Yang Xiaoqing qui a été condamné le 15 juin à un an de prison ferme. Pour l’explication, c’est encore RSF qui s’y colle : Le journaliste a été accusé par le bureau du district d’avoir proposé aux fonctionnaires de ne pas publier ses articles en échange de 800 000 yuans (81 000 euros). Son épouse a démenti cette affirmation. Les avocats de Yang Xiaoqing ont déclaré, en avril 2006, que les procureurs qui s’occupaient de son cas étaient sous les ordres des mêmes fonctionnaires qui l’ont poursuivi en justice. Il avait dénoncé dans plusieurs articles la corruption des... mêmes fonctionnaires.

Et ce n’est pas tout : Zhao Yan, collaborateur du New York Times, est emprisonné depuis le 17 septembre 2004. Accusé de divulgation de secrets d’Etat, et notamment d’avoir révélé à la rédaction du journal américain la retraite politique de Jiang Zemin avant son annonce officielle. Le "crime" est passible de la peine de mort. Son procès s’est déroulé le 16 juin dernier dans des conditions très particulières : à huis clos, sans qu’aucun témoin images.jpene soit autorisé à comparaître. Zhao Yan était présent et a, par contre, pu s’exprimer, plaidant non coupable. Le verdict n’a pas été rendu. Le journaliste avait reçu le Prix Reporters sans frontières - Fondation de France 2005. Nous dénonçons les conditions honteuses dans lesquelles a eu lieu le procès : les témoins n’ont pas été entendus, le procès s’est déroulé à huis clos et s’est limité à la lecture de documents. Cette procédure expéditive a clairement été guidée par des raisons politiques et partiales et a bafoué les droits les plus élémentaires de la défense, s’insurge l’organisation. Détenu dans une prison de Pékin, Zhao Yan n’est autorisé à recevoir de visites que de ses avocats, les contacts avec sa famille se limitant à un échange de lettres.

boycott_pekin2


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Talion Talion 27 juin 2006 16:01

    La dernière affiche a le mérite de présenter les choses assez clairement...


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 27 juin 2006 17:17

      Oui, je considère que l’attribution des JO à la Chine est proprement indécente.


    • Yves (---.---.67.110) 30 juin 2006 13:37

      Bonjour ,

      - Evidemment qu’il faudrait boycotter les jeux olympiques organisés chez les dictateurs mafieux pseudo-communistes de Pékin ...
      - Mais , il ne faut pas rêver ... , ce qui prime , c’est le POGNON et toujours le POGNON , même lorsqu’il dégage une odeur pestilentielle ....

      - FU XIANCAI n’est pas le premier à subir la « loi » du régime de Pékin associé aux Triades ( organisation mafieuse chinoise , considérée comme l’une des plus dangeureuse du Crime organisé international ... )
      - Les triades qui avaient totalement pris possession de l’économie de Hong-Kong , ainsi qu’établi par les administrateurs anglais ( racket à tous les échelons , prostitution , jeux , trafic d’héroïne etc. ... , et qui , ensuite , investissaient , comme toutes les organisations mafieuses , dans des activités légales ... , notamment l’immobilier , la banque , les affaires commerciales etc. )
      - Ces Triades qui , en prévision du rattachement de Hong-Kong à la Chine communiste , en 1997 , avaient pris soin de réinvestir une partie de leur immense et répugnante fortune chez « la mère patrie » ................
      - Ce pourquoi , le Ministre de la sécurité publique de Chine communiste - TAO SI - avait déclaré officiellement en 1995 : -------- « ... Les membres des triades ne sont pas tous des gangsters . S’ils sont de bons patriotes , s’ils assurent la prospérité de Hong Kong , nous devons les respecter , le Gouvernement chinois est heureux de s’unir à eux ... »

      - Ainsi , à titre d’exemple parmi d’autres , le journaliste WEN ZHONG , du quotidien de Canton - Nanfang Dushi Bao - a été agréssé chez lui le 18 mai 2005 par des mafieux à la solde du Pouvoir , qui lui ont coupé deux doigts .... et ce , parce qu’il avait notamment écrit un article sur la principale triade - Sun Yee On - qui compte quelques 40.000 membres dont beaucoup séviraient dans le sud de la Chine ... et qu’il avait également enquêté sur les agressions dont sont victimes d’autres journalistes de son quotidien dans l’exercice de leurs fonctions ... ( 8 en 2004 ) , la police corrompue ne daignant pas lever le petit doigt pour en rechercher les auteurs .........
      - Le quotidien de Pékin - Beijing Qingnian Bao - a déclaré au sujet de l’agression-mutilation de WEN ZHONG ... que les mafiosis voulaient ainsi se venger et adresser une mise en garde ...

      http://interet-general.info/article.php3?id_article=4566

      - Ceci étant , il a été récemment diffusé sur Arte ( sauf erreur ) un long reportage sur l’organisation de l’évacuation des populations sur les zones inondées par le barrage des Trois gorges ... , et c’était à vous foutre la haine contre les dictateurs chinois , qui traitent leurs compatriotes pauvres avec le plus total mépris ( tirage au sort de quelques logements de remplacement ... , indemnisation ridicule ou inexistante etc... )

      - Pour conclure , je rappelle que le géant d’Internet - YAHOO - , collabore avec la Tchéka de Pékin pour faire condamner et emprisonner les dissidents ....
      - Ainsi , JIANG LIJUN a été condamné à quatre ans de prison en novembre 2003 pour avoir rédigé sur Internet un article en faveur de la démocratie , en dénonçant le pouvoir autocratique ........... et la Direction de YAHOO a aidé le pouvoir dictato-mafieux à l’identifier ...
      - Cela faisant suite à deux autres dissidents ainsi arrêtés grâce à la collaboration de YAHOO ... : SHI TAO et LI ZHI ................

      http://www.rsf.org/article.php3?id_article=17181

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès