Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine et super-ordinateurs

Chine et super-ordinateurs

Larry Summers, Directeur du Conseil Economique National de la Maison Blanche vient de déclarer à un colloque organisé par le Wall Street Journal que les décennies à venir seront dominées par la rivalité entre la Chine et les Etats-Unis. Il a ajouté que le sort du 21eme siècle sera aussi déterminé par la manière dont le reste du monde s’ajustera au développement exponentiel de la Chine.
 
Depuis 1989 et la chute du mur de Berlin le monde bipolaire USA-URSS était devenu brièvement multipolaire. Très vite cependant, il est apparu que les Etats-Unis ont assumé la domination de la planète, devenant selon le mot d’Hubert Védrine alors ministre français des affaires étrangères une Hyper-Puissance.
 
Ronald Reagan en demandant à Michael Gorbatchev de faire tomer le Mur de Berlin, puis Georges Bush senior en réclamant un nouvel ordre économique et politique mondial et enfin Bill Clinton en donnant à l’Amérique 8 ans de croissance, de chômage inexistant, d’excédent budgétaire et d’absence de guerre, ont confirmé ce concept d’Hyper-Puissance de l’Amérique.
 
Les événements tragiques du 11 septembre 2001 ont bouleversé le monde. Ils ont aussi provoqué une interrogation sur la puissance réelle de l’Amérique et sa vulnérabilité supposée, alors qu’en fait chaque pays au monde est aussi vulnérable aux attaques terroristes que les Etats-Unis, sinon plus.
 
Le déséquilibre mondial est venu d’ailleurs et pour d’autres raisons. On a entendu à satiété le mot de Napoléon Bonaparte : Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera.
 
La Nouvelle est tombée il y a quelques années : La Chine s’est réveillée.
 
Sous trois formes :
 
La Chine est discrète. Elle n’annonce ni ne dévoile ses intentions, encore moins ses réalisations. Ce n’est qu’au moment de la mise en œuvre des services, produits et technologies que ses concurrents apprennent les nouvelles qui sont toujours distillées de manière neutre et humble. Ce que les Anglo-Saxons appellent des Understatments  
 
La Chine va vite. Elle pense vite, décide vite, conçoit vite, construit vite, lance vite, achète vite (matières premières en Afrique par exemple) et vend vite
 
Enfin, la Chine est sur tous les fronts.
 
Les illustrations sont nombreuses (certaines avaient été données dans ces colonnes le 23 aout dernier dans La Chine un colosse aux pieds en béton, du même auteur).
 
La liste s’est très vite allongée, dans les secteurs stratégiques de l’économie, de la finance et de la haute technologie.
 
La première tendance est illustrée par les déclarations feutrées des dirigeants chinois indiquant vouloir globaliser (étendre internationalement) les banques chinoises pour rivaliser avec les géantes américaines et européennes.
L’effet sera triple : Bénéfice pour la Chine elle-même, contrôle bancaire de la région asiatique et compétition directe avec les rivaux occidentaux.
 
Selon M. Min Zhu, conseiller spécial auprès du FMI, la Chine qui compte pour 8% de la production industrielle mondiale à haute valeur ajoutée, atteindra les 33% en dix ans et
les pays émergents menés par la Chine représenteront 60% de la croissance mondiale dans 6 ans.
 
Mais le plus surprenant et le plus marquant des récents mouvements de la Chine a été dans le domaine des super computers. Il y a quelques semaines La Chine vient de révéler l’existence de son nouveau super computer 40% plus rapide que les plus rapides des computers américains qui tenaient jusqu’ici le haut du pavé : il s’agit du Tianhe-1A une machine révélée à Tianjin en Chine le mois dernier. Cet ordinateur exécute plus d’un milliard de milliards de calculs à la seconde et distance largement ses concurrents étrangers.

Ce sont les experts américains qui ont constaté sur place la validité de cette supériorité et ont déclaré qu’il faudrait plusieurs années, voire plusieurs décennies pour que les Américains puissent rattraper leur retard.
 
Supers computers signifient haute technologie, voyage dans l’espace civil et militaire, aéronautique, machinerie et de nombreuses applications, y compris militaires terrestres et sous-marines.
 
Immédiatement les Japonais on réagi en lançant dans l’urgence (Fujitsu) un programme informatique pour rattraper les Chinois, les Américains ont fait de même.
 
Pour ajouter à cette ambiance de compétition tendue, la Chine vient de limiter les investissements immobiliers des étrangers en Chine.
Autant spéculer entre soi.
C’est une mesure régulièrement adoptée par tous les pays du monde pour des périodes limitées.
Là encore, en faisant de même, la Chine tient à montrer au monde sa souveraineté.
 
Ainsi la liste est longue des percées technologiques, économies et politiques de la Chine. Elle ne les dévoile qu’au compte-goutte.
 
Pour ne pas humilier ses rivaux peut-être.
 
Ou peut-être pour qu’ils s’aperçoivent trop tard de leur retard.
 
Certes, la Chine ne domine pas le Monde, mais désormais le Monde ne domine pas la Chine.
 
Olivier Chazoule

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • zototo 19 novembre 2010 11:05

    C’est marrant de voir les ricains critiquer la chine alors que si la chine en est a ce point, c’est a cause de la mondialisation souhaité par les USA qui ont transformé la chine en l’usine du monde.

    Les pays occidentaux ont offert au chinois leur technologie et savoir faire en y construisant des usines.

    En fait la chine tient l’occident par les couilles : c’est la chine qui détient une bonne part de la dette US et qui commence a faire de même avec les dettes des pays européens.

    Je pense que tout ça va malheureusement partir en sucette avec la guerre contre l’iran qui ne sera qu’une manière pur les USA de déstabilisé la chine et la russie...

    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 13:12

      C’est le fameux mot de mot de Lenine : « les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre »

      [desole pour l’absence d’accents, mais je nai pas de clavier AZERTY avec moi]


    • plancherDesVaches 19 novembre 2010 21:40

      Non, Zototo.

      Simplement, un Chinois persuadé par son « parti » qu’il pourra vivre comme un Américain s’il bosse ne va pas trop râler pour qu’on l’exploite à fond.
      Et la réserve de main-d’oeuvre est gigantesque.
      Le petit pépin est qu’une majorité de Chinois enfant-uniques sont pires que les Français de 68 et les Ricains... Soit radin un maximum et obsédés par le fric. Nombrilisme...
      Ils vont s’auto-détruire de façon pire que les Ricains.

      La Chine a un autre problème grave.
      C’est une dictature.
      Et une dictature ne peut avoir une légitimité mondiale sauf si elle est cachée comme pour les banques américaines. Freedom is good for US.

      Ce que n’a absolument pas compris Chazoule à qui je dois toujours envoyer un clavier azerty d’occase. smiley
      Malgré son super-calculateur.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 19 novembre 2010 21:51

      Ces hyper-ordinateurs serviront-ils plus les hyper-internautes chinois ou les les hyper-censeurs du Parti ? C’est la vraie question : si les hyper-internautes gagnent la transparence de la toile, c’est la fin du Parti. La guerre sera totale.
      Quelle plaie, cet internet !


    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 23:06

      Billard russe


    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 23:07

      Pour ParLemanu

      Ne soyez pas pessimiste


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 novembre 2010 03:39

      @ PdesV.


       On pose toujours en prémisse que la Chine est une dictature et que l’occident est démocratique… pour en ariver à la conclusion que cette dictature chinoise va mécontenter ses gens et finir en vrille. On ne veut ABSOLUMENT Pas meme considerer l’hypothèse que la Chine est ue autre forme de gouvernance qui est celle que veulent ses citoyens, ce qui la ferait en un sens « démocratique » … alors que notre « démocratie » est pure manipilation par les médias et la corruption pour le profit d’une oligarchie qui n’est PAS ce que ses citoyens veulent.

      Si on acceptait ce regarder, juste regarder, cette hypothèse on comprendrait peut-être pourquoi la Chine va si vite, le fait si bien et est tellement plus éloignée que nous d’un éclatement social… mais si on regardait, on serait bien malheureux, alors on se bouche les yeux… 

      Je suis trop vieux pour la nostalgie…mais je suis résigné à la rapide primauté chinoise et j’espère pour mes enfants qu’ils seront traités avec plus d’humanité que nous n’avons traité les autres quand c’est nous qui avons eu le pouvoir.


      Pierre JC Allard
      CentPapiers


    • Croa Croa 21 novembre 2010 23:39

      à Pierre JC :

      « On » est un con !  smiley


    • EricB 25 novembre 2010 11:53

      @ Olivier : « [desole pour l’absence d’accents, mais je nai pas de clavier AZERTY avec moi] »

      http://www.asciitable.com/
      Taper ALT + code.
      Ex : â = ALT + 131 ; à = ALT + 133
      ç 135 Ç 128
      é 130 è 138 ê 136 É 144


    • ZEN ZEN 19 novembre 2010 11:26

      Bonjour
      Oui, la Chine va très vite : trains à grande vitesse,bientôt avions de ligne...
      Ce qu’il y a de fascinant dans le modèle de développement chinois, c’est sa capacité à brûler les étapes, dans de nombreux domaines.
      La croissance est vertigineuse, même si on peut être réservé sur les données officielles. Les grandes inventions ont fait le passé prestigieux de la Chine. Elle renoue aujourd’hui avec cette tradition, un temps éclipsée : recherche de pointe sur les cellules souches, grande percée sur les véhicules électriques et surtout des avancées spectaculaires dans le domaine des économies d’énergie et de la réduction de la pollution, qui a fait dire qu’elle va peut-être devenir la première superpuissance verte , nous donnant des leçons dans de nombreux domaines.
      ..
      [L’irrésistible ascension de la recherche chinoise]


      • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 13:16

        Vous avez raison, les statistiques offcielles sont sujettes a caution. Mais elles le sont helas dans tous les pays du monde. Dans certains plus que d’autres en effet.

        C’est vrai que cette rapidite couplee a son adaptabilite rend la Chine assez fascinante.

        [desole pour l’absence d’accents, je n’ai pas de clavier AZERTY avec moi] 


      • foufouille foufouille 19 novembre 2010 11:27

        il y a l’inde aussi


        • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 13:18

          Juste.

          Et aussi le Bresil, Singapour et quelques autres pays qui avancent a des vitesses meteoriques


        • fonzibrain fonzibrain 19 novembre 2010 12:27

          quand on sait que jusqu’en 1800, plus de 60% du commerce mondial était réalisé en asie, on comprend que mieux la formidable imposture occidentale basé sur la guerre , le pillage et la colonisation.


          regardez ce doc, http://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/12/larmada-oubliee-de-la-chine-imperiale-partie-1/ pour comprendre que la chine n’est pas l’occident, ils ne veulent pas IMPOSER leur vision du monde aux autres.

          sinon, c’est dingue que les chinois aient si rapidement dépassé les USA dans les super computer, l’europe va redevenir ce qu’elle a toujour été, le finistere du continent asiatique !!!


          • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 13:20

            Votre commentaire est tres exact et aide a mieux comprendre l’actualite

            L’histoire est toujours riche d’enseignements pour le monde contemporain et futur

            [desole pur l’absence d’accents mais je n’ai pas de clavier AZERTY avec moi] 


          • titi 19 novembre 2010 13:43

            « quand on sait que jusqu’en 1800, plus de 60% du commerce mondial était réalisé en asie, on comprend que mieux la formidable imposture occidentale basé sur la guerre , le pillage et la colonisation. »

            Euh quel rapport ?
            Parce que de leur coté les Chinois c’étaient des bisounours ?

            Je vous rappel que la conquête de l’Indochine par Napoléon III s’est faites sur les Chinois justement, qui occupaient (colonisaient) ce pays.

            Arrêtez donc avec votre tiers mondisme à deux balles.


          • titi 19 novembre 2010 13:46

            En plus en y refléchissant, votre remarque est d’autant plus stupide que le plus grand empire a été celui de Gengis Kahn accessoirement grand père de Kubilai Kahn fondateur de la dynastie chinoise de Yuan.

            L’impérialisme n’est pas une exclusivité occidentale, ne vous en déplaise. Pas plus que l’esclavage et autres joyeusetés.


          • titi 19 novembre 2010 13:52

            « c’est dingue que les chinois aient si rapidement dépassé les USA dans les super computer, »

            Alors voilà... j’ai fait qq recherches...

            Le super calculateur chinois est équipé de processeur Intel ou NVidia qui sont des sociétés américaines.
            La seconde NVidia ne fabrique pas. Elle concoit ses processeurs qui sont fabriqués en Corée du Sud.

            Alors qui peut dire qui tiens qui par les corones ?


          • fonzibrain fonzibrain 19 novembre 2010 16:14

            lol de lier les mongols et les chinois !!!!!


            les mongols ont été sinisés !!! 
            il n’y donc aucun rapport/continuité entre les mongols et les chinois !!!!


            les mongols étaient des nomades, à chaques fois qu’ils se sont sédentarisés, ils ont subi l’influence du pays conquis

          • fonzibrain fonzibrain 19 novembre 2010 16:20

            titi, regarde le doc,


            tu comprendra ce que je veux dire.

            dis moi, c’est les chinois qui ont exterminé des dizaines de millions d’indiens et anéanti des cultures sur un continents entier ?

            c’est es chinois qui ont fait les frontière e afrique et au moyen orient ?

            c’est la chine qui est venuu en europe pour nous coloniser et faire des comptoir commerciaux.


            c’est fou que les gens ne comprennent pas cela, moi j’aime mon pays, la France, mais ce n’est pas pour autant que uje ne regrde pas les malheurs que nous avons créé



            dis moi, la chine a t elle converti la moitié du monde à leur spiritualité ?
            parceque nous on c’est pas géné d’imposer nos standart au monde entier.


            non, la Chine ne pratique pas l’imperialisme à l’occidentale, les chinois ne vont pas nous obliger à penser chinois, 

            il n’y a que nous et notre « universalisme » franc maçon qui avons osé



          • Ariane Walter Ariane Walter 19 novembre 2010 19:32

            J’aime bien les Chinois, moi aussi.
            Si les Chinois font autant de mal aux peuples que l’impérialisme européeen et occidental, c’esv sûr, on va souffrir !


          • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 19:44

            Ariane a raison sur l’imperialisme, quelque soit sa forme, c’est inacceptable d’ou que cela vienne

            (desole pour l’absence d’accents mais je n’ai pas de clavier AZERTY)


          • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 23:07

            Pou fonzibrain

            Merci de votre contribution


          • Croa Croa 21 novembre 2010 23:51

            à titi :
            « Alors qui peut dire qui tiens qui par les corones ? » (« les corones » c’est du franpagnol  ? Tu veux bien dire « les couilles » ?)

            Je pense, pour ma part, qu’il existe une oligarchie internationale qui tient tout le monde par les couilles.


          • amipb amipb 19 novembre 2010 13:50

            Pas un mot dans cet article sur la « prouesse chinoise » et son origine : l’utilisation massive de la technologie (américaine) de NVidia : http://www.electronista.com/articles/10/10/28/tianhe.1a.supercomptuer.faste st.at.25.petaflops/

            L’« incroyable ascension » de la Chine est fortement alimentée par :

            • Les délocalisations de nos chères multinationales ;
            • Le transfert de technologie quasiment à chaque contrat signé
            • Le non respect du droit international quant au copyright, permettant la production de clones
            • Pour appuyer le point 3, la récupération des chaînes de montage de nos gadgets technologique pour produire ces mêmes clones sur le marché national.
            • Le salaire de misère et les conditions de sécurité déplorables des chantiers (derniers exemples : http://news.bbc.co.uk/2/hi/7885078.stm et http://www.time.com/time/world/article/0,8599,2031985,00.html)

            Sinon, le régime chinois, c’est aussi cela : http://www.protectionline.org/ACTION-URGENTE-Zhao-Lianhai.html

            • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 13:58

              Remarques tres pertinentes


              • Akwa Akwa 19 novembre 2010 16:08

                Vous vous laissez beaucoup impressionner, sans que ce soit justifié.
                En effet, trois points :

                1- Si l’on regarde l’évolution des performances sur les 3 dernières années, la progression est logique :
                 Nov 2008 : IBM BladeCenter, 1105 TFlops
                 Nov 2009 : Cray XT5-HE, 1759 TFlops
                 Nov 2010 : NUDT YH MPP, 2560 TFlops
                 Il n’y a rien de révolutionnaire à faire 2560 TFlops aujourd’hui.

                2- L’ordinateur Chinois ne doit rien à une prouesse chinoise : il utilise exclusivement du materiel Américain (processeur Intel et nVidia)

                3- Si l’on compare avec le 4ème du top 500, qui est japonais, on trouve :

                 * ordinateur chinois :
                 Processeurs Intel EM64T Xeon X5600 (6 cœurs) à 2.9 GHz
                 186368 cœurs
                 Performance réellement atteinte : 2566000 GFlops (2560 TFlops)
                 Soit 13 GFlops/proc

                 * ordinateur japonais :
                 Processeurs Intel EM64T Xeon X5600 (6 cœurs) à 2.9 GHz
                 73278 coeurs
                 Performance réellement atteinte : 1192000 GFlops (1192 TFlops)
                 Soit 16 GFlops/proc.
                  
                 Oh ! Les Chinois ont simplement doublé le nombre de processeur (et d’espace occupé), en diminuant au passage le rendement.

                 Si demain les américains s’amusent à mettre 250000 coeurs, ils obtiendront 4066 GFlops, et ainsi de suite...
                  


                • fonzibrain fonzibrain 19 novembre 2010 16:11

                  lol,  Oh ! Les Chinois ont simplement doublé le nombre de processeur (et d’espace occupé), en diminuant au passage le rendement.


                  c’est justement parceque c’est les chinois et pas les usa qui l’ont fait qu’on en parle !!!

                • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 18:23

                  C’est effectivement une bataille qui ne fait que commencer


                • talkabout 5 décembre 2010 22:00

                  Vous dites « L’ordinateur Chinois ne doit rien à une prouesse chinoise ». Ce n’est pas tout à fait vrai. La conception des processeurs est certes américaine, il a fallu faire intervenir des compétences d’ingénierie pour faire fonctionner le tout. Ce n’est pas si simple que vous semblez le penser. Et ces compétences d’ingénierie mises en jeu sont chinoises.


                • michelmo 19 novembre 2010 16:35

                  Analyse très intéressante : je ne pensais pas que les chinois étaient si en avance dans ce domaine. L’arrivée d’une telle puissance de calcul va permettre également une avancée scientifique de ce pays (modélisation,...). smiley


                  • pingveno 19 novembre 2010 16:43

                    Comme dit dans la file du dessus, ils ne sont pas en avance, ils ont juste la capacité de mettre bout à bout deux ordinateurs. Un peu comme quand vous mettez bout à bout deux locomotives, le train va plus vite mais pas deux fois plus vite parce qu’il y a des frottements.

                    De toute façon les supercalculateurs c’est démodé depuis l’époque de l’internet. Autrefois un supercalculateur c’était équivalent à quelques milliers de PC. Maintenant, les milliers de PC sur un réseau c’est courant, on peut paralléliser et des projets comme SETI montrent que ça marche.

                    A l’époque de la guerre froide il était impossible à un américain de comprendre comment fonctionnait un ordinateur russe ou chinois. Maintenant c’est facile puisque ce sont des ordinateurs américains juste mis bout à bout.


                  • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 18:18

                    C’est le cas


                  • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 18:22

                    C’est ce qu’ils font deja


                  • Tall 19 novembre 2010 16:49

                    Juste un détail : le super-ordi Tianhe-1A ne fait pas 1 milliard de milliards d’ops /sec, mais 400 fois moins, soit : 2,5 millions de milliards. Ce qui ne le place pas si loin des suivants. Site de référence


                    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 18:22

                      L’idee de ce post c’est que Les Chinois avancent vite dans leurs recherches et plus vite qu’on ne le croit.

                      Mais vous avec raison, la bataille n’est pas terminee

                      (desole pour l’absence d’accents mais je n’ai pas de clavier AZERTY avec moi)


                      • L'enfoiré L’enfoiré 19 novembre 2010 19:20

                        Pas de référence à Lenovo ?
                        Bizarre.


                        • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 19:51

                          Un peu d’humour avant le week end


                          • rastapopulo rastapopulo 19 novembre 2010 20:08

                            Article incomplet.

                            Larry Summers a abrogé le Glass Steagall et régionalisé les contrôle financiers ce qui a, de facto, ouvert la porte à la bulle financière qui au départ paraît toujours sympathique.

                            Comment oser citer ce type qui a des casseroles grosses comme des maisons (il aurait aussi participé à l’économie russe sous Elstine = un désastre). Parce que Goldman Sachs en personne (Oblabla) l’a inondé de sa lumière sans doute ?

                            Du coup tout le délire sur les chinois, qui sont poussé à la guerre avec la monnaie de singe qu’est devenu le $, oublie que c’est NOUS qui avons CHOISI de délocalisé.

                            C’est la finance anti-nation qui nous y a forcé pas les chinois.


                            • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 19 novembre 2010 20:10

                              Ce sont les faits qui importent pas ce pauvre Larry qui demissionne le mois prochain

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès