Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine-Etats-Unis : les privilèges du grand créancier

Chine-Etats-Unis : les privilèges du grand créancier

La nouvelle a surpris en Asie, mais à Wall Street, elle a choqué plus d'un habitué du temple de l'argent aux Etats-Unis et elle provoque une certaine inquiétude légitime parmi les banquiers et intermédiaires des achats de dettes souveraines..

L'agence Reuters a en effet publié récemment des documents prouvant que le Trésor américain avait accordé des privilèges uniques en leur genre à la People's Bank of China, qui détient à cette heure une créance sur la dette fédérale américaine de 1170 milliards de dollars, en faisant le plus important créancier de l'Etat américain !

Pour les anglophones, suivre ce lien qui donne de nombreux détails sur cette affaire d'un genre particulier :

http://www.taipeitimes.com/News/front/archives/2012/05/23/2003533500

La Chine, grand créancier très privilégié du gouvernement américain

En effet, les pièces publiées par Reuters démontrent que, depuis juin 2011, dans une discrétion absolue, la Chine bénéficie du privilège exclusif de pouvoir acheter DIRECTEMENT, en dehors de «  lois du marché de Wall Street  », les bons du Trésor émis par cette administration fédérale.

Ainsi, alors que pour les autres banques ou organismes d'achat de la dette américaine, il faut passer par des intermédiaires et par Wall Street pour acheter des bons du Trésor fédéral, la Chine a de son côté obtenu un accès direct et permanent, sans frais d'intermédiaires, à l'acquisition de ces bonds.

Le Japon, qui est aussi un important créancier historique du Trésor américain, n'a jamais obtenu ces avantages, bien que ce pays possède 1100 milliards de dollars de dette américaine, soit un peu mois que la Chine et qu'il ait été dans le passé le premier acheteur de la dette américaine.

Ainsi donc, la Chine a un accès direct par voie électronique protégée et unique aux ventes du Trésor américain, avant et en-dehors de tous les autres acheteurs potentiels de dette américaine fédérale de la planète.

C'est en juin 2011 qu'elle a utilisé pour la première fois cette opportunité afin d'acquérir des bons à deux ans.

A cette heure, les montants exacts achetés par la Chine directement au Trésor américain, sans communication au public et par ce biais, ne sont pas connus.

Le privilège accordé par le gouvernement américain à la Chine était en effet gardé secret depuis sa mise en place, en juin 2011, voici 11 mois.

Pour les habitués de Wall Street, ce culte du secret est en effet curieux, mais surtout indicatif d'une tendance inquiétante.

Ainsi, des analystes estiment inacceptable, voire scandaleux, de leur point de vue, que les autorités américaines, qui se proclament gardiennes universelles des règles transparentes de l'économie de marché, n'aient jamais informé de leur décision Wall Street, la SEC (gendarme de la Bourse américaine), les médias, les marchés financiers, les banques ou les autres acteurs du marché de la dette fédérale.

Quand Wall Street n'est plus l'unique centre de financement de la dette fédérale américaine

Il semble bien que, dans cette affaire, les autorités fédérales américaines aient fait preuve d'un pragmatisme efficace, bien qu'en contradiction avec de nombreux discours de responsables sur la Chine et les positions américaines affichées en public.

Au passage, on notera que cet accès direct possible, unique, secret, à l'achat de la dette fédérale américaine qui ne cesse d'enfler, montre le peu de cas fait au financement des dettes européennes et quel est l'ordre préférentiel réel des priorités pour le gouvernement américain, ordre préférentiel que nul ne saurait critiquer en soi.

La découverte et la mise sur la place publique de ces pratiques que les deux parties semblaient vouloir cacher au monde le plus longtemps possible, et notamment à ce que l'on nomme par convention « les marchés financiers », pose de nombreuses questions sur la nature exacte des relations véritables de complicité étroite entre les deux gouvernements, mais aussi sur l'équilibre des rapports de force réels entre les deux pays.

Dans les accords passés dans un silence absolu entre les deux Etats, il sera observé que, pour la vente des bons du Trésor, la Chine devra quand même passer par Wall Street et les marchés financiers, sans les court-circuiter.

En clair, pour l'achat, il est autorisé au coût le plus bas, sans les « charges bancaires et les frais de commissions » du marché.

La vente directe par la Banque chinoise, elle, peut bénéficier par contre des avantages que le marché financier peut alors offrir, notamment de solides profits.

Bref, la Chine gagne au tirage en achetant et au grattage en vendant. Pour les finances publiques américaines, on aperçoit bien l'intérêt du système à l'achat par la Chine, mais on peut s'interroger sur les bénéfices possibles pour le Trésor américain à la vente....

Cela étant, nombre d'analystes estiment que ce privilège a aveuglé et aveugle encore en quelque sorte les marchés financiers sur l'état réel de la dette fédérale tandis qu'il détruit la transparence tant vantée par les autorités boursières américaines, du moins sur ce sujet particulier.

On ne sait pas pour le moment ce que la SEC pense de ce privilège qui est contraire aux règles d'égalité des marchés financiers.

Par ailleurs, l'octroi du privilège découvert par Reuters interroge sur le déclin, encore relatif, du rôle de Wall Street dans les échanges financiers mondiaux, mais aussi sur les contreparties, politiques ou autres, accordées par Pékin aux autorités américaines en échange de cet avantage indéniable.

Avantage que la Chine est de son côté libre d'utiliser ou non, ce qui peut faire craindre de soudaines possibles manipulations des encours de la dette fédérale américaine, que d'aucuns pourraient regarder comme des leviers potentiels de pression très efficaces sur les autorités américaines.

Chine- Etats-Unis : une complicité autour d'intérêts communs ou un jeu subtil de coexistence financière pacifique ?

Ce que nous venons d'étudier plus haut brièvement s'inscrit dans les relations mondiales nouvelles où se mélangent intérêts communs et antagoniques, selon les sphères et les sujets.

Deux conclusions générales peuvent cependant être tirées de ces faits et révélations par Reuters quant à la nature des relations sino-américaines.

La première est que, manifestement, les deux Etats se traitent mutuellement, en tout cas dans cette affaire, comme deux pays partenaires privilégiés de niveau de puissance comparable.

La deuxième indique que l'encore puissance dominante mondiale préfère nouer des alliances et accords avec les Etats qui disposent des fonds mondiaux plutôt qu'avec une Europe affaiblie, désindustrialisée et en crise.

Le proverbe a raison de dire : « on ne prête qu'aux riches » , mais, dans la culture chinoise, à un certain stade, le créancier, devenu plus riche que le débiteur, peut aussi exiger que la dette lui soit remboursée, capital et intérêts.

Des jeux subtils d'équilibre sont donc à prévoir entre les deux Etats.

Les privilèges exclusifs consentis à la Chine par le Trésor américain en sont une illustration. D'autres accords, en apparence au moins gagnant-gagnant, devraient suivre, probablement très vite sur les questions de "course aux armements" entre les deux pays.....


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • chapoutier 23 mai 2012 09:03

    comme vous le signalez dans votre article, la chine et le japon détiennent 2300 milliards des 16000 milliards de la dette américaine.
    vous vous interrogé sur les bénéfices possibles pour les uns comme pour les autres, en vérité, la chine, et le japon sont pieds et poings liés à la survie du dollars qui s’effondrerait en cas de défaut américain . si les usa faisait défaut, il s’ensuivrait une crise telle que celle de 1929 serait de la gnognotte en comparaison.
    les capitalistes mondiaux sont contraints de se sauver mutuellement pour eviter une catastrophe.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/crise-de-la-dette-non-un-monde-a-l-117233


    • Philippe Vassé Philippe Vassé 23 mai 2012 12:34

      Cher Chapoutier,

      Je crains que le problème qui se cache derrière ce secret de 11 mois que l’on commence à percer ne soit pas aussi simple que vous le présentez, d’autant qu’en matière économique, les relations entre Etats sont nettement plus complexes que beaucoup le pensent.

      Ainsi, la Chine et le Japon, par exemple ont déjà un accord d’usage exclusif du yuan chinois pour leurs échanges commerciaux. Nous parlons des deuxième et troisième économies du monde. Et la Chine a développé ces accords de paiement en yuans avec une vingtaine de pays déjà, jetant de fait dehors le dollar dans ces échanges fort importants et croissants.

      Sans être devin, ni lire dans le marc de café, certains soupçonnent fortement la Chine de vouloir à terme pousser le Yuan à supplanter le dollar, mais cela suppose aussi que le dollar puisse encore assumer son rôle un certain temps afin que le changement de monnaie internationale d’échanges puisse s’opérer en « douceur ».

      Ce n’est qu’un avis, mais les accords passés et la puissance écrasante des capitaux chinois en fait une possibilité qui est assez crédible.

      Bien cordialement,


    • plancherDesVaches 23 mai 2012 15:28

      Juste pour vous rappeler (ou vous signalez si vous avez loupé l’info) qu’en décembre 2008, les US ont menacé les dirigeants chinois de révéler les montants de leur comptes off-shore.
      Ca vous éclaire un peu.. ??

      Quand vous aurez compris que nous nageons en hypocrisie maximale, vous comprendrez aussi pourquoi TOUS les pays de la terre ont renforcé leur sécurité intérieure depuis la chute de Lehman.
      Nous sommes en l’An 3 après la naissance du facisme mondial.


    • gloupitch 24 mai 2012 10:46

      Oui et en même temps il est particulièrement souhaitable au moins à moyen-long terme qu’ils n’y parviennent pas le tout afin que nous puissions enfin changer de modèle et renouer avec autre chose que plus de croissance, plus de pollution, plus de vitesse, plus d’argent (pour les mêmes), plus de déréglementation, moins de barrières douanières, plus de spéculation, moins de démocratie...

      Le plus probable des hypothèse semble toutefois être la fin du dollar à plus ou moins brèves échéance comme d’ailleurs le pronostique très clairement Myret ZAKI dans son récent livre (« LA fin du Dollar » - 2011).
      Le système américain ne peut plus se financer et le dollar aujourd’hui constitue LA plus grosse bulle spéculative de tous les temps et comme toutes les bulles...elle finit par éclater.

      D’ailleurs GOLDMAN SAXE « himself » pari sur l’effondrement du système dans un délai de 5 ans max...C’est dire !

      La politique de l’endettement qui a permis aux USA de faire (sur)vivre leur modèle depuis une 15aine d’années ne peut plus durer car :
      - les ménages américains ont été essorés par les crise des subprimes dont les conséquences ne sont pas du tout derrière nous mais bien actuelles
      - Le second « outil » de croissance et de survie du système US - les conflits armés - touche à son terme et d’ailleurs, les USA ne peuvent plus financer un conflit sans accord de la Chine or on sait que les intérêts géopolitiques de ces 2 puissances ne sont pas du tout les mêmes...Par ailleurs, et contrairement à ce que vous dites, la chine a très clairement un intérêt à fragiliser le dollar : permettre au Yuan de se substituer à celui-ci en tant que monnaie de réserve mondiale !
      Par ailleurs il convient de rappeler que les USA refusent depuis plusieurs années que leurs stocks d’or soient inspectées...ce qui veut clairement dire qu’ils ne sont plus du tout au niveau de ce qu’ils déclarent.
      Aujourd’hui, tout le monde a les yeux braqués vers l’Europe, mais ce n’est qu’un artefact toutes ces histoires de dettes souveraines, de crise de l’euro par chez nous...ce n’est absolument rien comparé à la situation des USA.

      Il est donc urgent de se désolidariser de l’OTAN et de tous accords internationaux nous liant à des intérêts US (Banque mondiale, FMI, OMC...etc) et urgent de nouer des partenariat altermondialistes afin de préparer une réelle alternative à ce qui va inéluctablement arriver (et heureusement et ENFIN) : l’effondrement de ce système inhumain, immoral et non émancipateur pour l’Homme.

       

    • titi 23 mai 2012 10:16

      Lorsque l’on doit 1 000 000 à la banque, la banque vous tient.
      Lorsque l’on doit 100 000 000 à la banque, on tient la banque.


      • kukkeli kukkeli 27 mai 2012 21:25

        Proverbe chinois


      • scavenger scavenger 23 mai 2012 11:42

        ils n’ont qu’à faire comme l’Icelande : on rembourse pas, tu té fait nike ! smiley


        • plancherDesVaches 23 mai 2012 16:34

          Faux.
          L’Islande DEVRA rembourser. Elle s’attend d’ailleurs à des procès internationaux.

          Ne croyez PAS la propagande ambiante.

          Pour complément, le Premier Ministre chinois était en Islande récemment pour concrétiser un accord sur l’exploitation des gisements islandais.
          En effet, ils ont besoin de fric...


        • Zobi Aldo Rifort 24 mai 2012 00:19

          La propagande ambiante ? Laquelle ? Tout n’est que propagande...
          C’est à celui qui propagande le plus loin.


        • Philippe Vassé Philippe Vassé 23 mai 2012 12:58

          Cher Le Sudiste,

          Vous l’aurez compris : présenter un dossier que les médias européens ont considéré comme inintéressant et sans conséquences ne signifie pas prendre position personnelle sur son contenu.

          Cependant, je le dois d’essayer de répondre à vos différentes questions, autant que je le peux :

          1) Ce qui a choqué Wall Street, ses banquiers et ses intermédiaires que vous avez si bien décrits quant à leurs intérêts, c’est évidemment à la fois le secret sur ce privilège accordé à la Chine et les pertes financières que cela induit pour les intéressés, sans oublier que cela jette un doute sur les réalités « objectives » de la dette fédérale américaine et l’honnêteté de sa présentation chiffrée.

          2) La vente de bonds du Trésor américain peut en effet être fort bénéfique si la banque d’Etat chinoise revend VITE et A UN PRIX INTEGRANT DES INTERETS « FRUCTUEUX » A VENIR avant leur terme officiel. outre cet aspect financier, l’outil de pression politique de ventes massives brusques ou au contraire, de suspensions tout aussi brutales d’achats des bons du Trésor est aussi fécond pour les intérêts de l’Etat chinois.

          3) Justement, quand vous parlez des grandes banques qui organisent la spéculation sur les matières premières, l’or ou les monnaies, il peut être utile de pointer l’intérêt pour le Trésor américain d’un accord avec la Chine sur le maintien du dollar à une parité donnée avec le Yuan, tandis que la Chine reçoit en échange des conditions privilégiées d’achat des bonds, voire plus tard, sur d’autres marchés....

          Ce qui est intéressant dans la mise à jour d’un secret qui, comme le rappelle le lien donné en anglais dans l’article, devait être « protégé » des curieux, c’est qu’il peut manifestement en cacher d’autres de même nature pour les intérêts mutuels des deux gouvernements et de ceux qu’ils représentent.

          Espérant avoir été concis et précis malgré tout,

          Bien cordialement,

          3)


        • zic_quili 23 mai 2012 19:46

          Desole, mais la reponse de Vasse est un ramassis de non-sens economiques, je suis surpris que vous ne releviez pas :



          Point 2)

          "revend VITE et A UN PRIX INTEGRANT DES INTERETS « FRUCTUEUX » A VENIR« 

          C’est quoi ce jargon qui masque une anerie primaire et une bien jolie meconnaissance du marche obligataire : les obligations sont negociees suivant leur cours et leur remuneration. Une hausse des taux d’interet fait baisser leurs cours et inversement. Rien a voir avec une vente a la va-vite qui aurait un impact quelconque sur des interets »fructueux«  !? 

           »ventes massives brusques ou au contraire, de suspensions tout aussi brutales d’achats des bons du Trésor est aussi fécond pour les intérêts de l’Etat chinois"

           ?? Vu les volumes traites, ca doit vraiment etre massif loool on ne parle pas d’un sous-jacent quelconque, mais des emissions obligataires liees a la dette (gigantesque) americaine. Rien a voir.

          Quand a l’arret de l’achat des bons US, pour commencer vu les taux d’interet actuels on peut dire sans se tromper qu’ils semblent comporter un risque nul, et que les US ne se mettent pas a genoux pour les vendre, tres loin de la.

          De plus, ce que vous semblez ne pas avoir saisi, c’est que la Chine a tout interet a financer la dette americaine, car ou croyez-vous que s’ecoulent en grande partie les produits Made in China ? aux Etats-Unis evidemment. 
          Un krach eco US amenerait quasi immediatement un krach eco en Chine, et quand on sait leurs difficultes a essayer de juguler les tensions sociales recurrentes, cette hypothese doit plus qu’effrayer notre Empire du milieu.

          Cet accord ne fait que mettre en evidence une realite triviale : l’inter-dependance entre ces deux puissances majeures. 

        • Philippe Vassé Philippe Vassé 24 mai 2012 01:27

          Cher Zic-quili,

          Merci de votre contribution.

          En effet, quand on a le droit exclusif de ne pas passer par le marché obligataire pour acheter, donc agir en dehors de celui-ci, un esprit simple se demanderait pourquoi les mêmes, en tant que vendeurs, auraient besoin de passer forcément par ce même marché obligataire.

          Il est d’autres voies, plus subtiles et originales, que les traditions boursières et financières européennes et/ou américaines, par exemple les échanges entre deux pays de gré à gré selon des accords bilatéraux.....Ou des garanties pour certaines acquisitions de sols ou d’or.

          Cela devrait vous parler, à vous, citoyen français basé en Asie dans un pays qui a justement passé un accord bilatéral avec la Chine ?

          Bien cordialement,


        • Philippe Vassé Philippe Vassé 24 mai 2012 01:51

          Cher Zic-quili,

          J’avais oublié de préciser à votre attention que l’article ne parle que de la dette fédérale américaine, et non de la dette globale des Etats-Unis,(Etat fédéral, Etats, entreprises et particuliers), ceci étant dit car vous semblez avoir fait confusion sur leurs différences, essentielles pour qui veut comprendre le sens de l’information donnée et ses conséquences potentielles.

          Comme vous l’aurez compris dès cette confusion ennuyeuse levée, aucun lien n’est visible entre le financement du déficit budgétaire fédéral par la dette et le soutien indirect que vous voyez aux ventes de produits chinois aux Etats-Unis.

          C’est d’ailleurs en plus petit la même chose pour la zone euro, pendant que les rachats de sociétés européennes par les entreprises chinoises croissent chaque année.

          Plus simplement exprimé par un économiste de Pékin, proche du Conseil d’Etat :
          « pourquoi certains en Europe pensent-ils que nous ne voulons pas une crise trop forte en zone euro ? Parce que cela contrarierait nos achats de sociétés européennes à bas prix et progressivement ».

          Parfois, en Asie, la stratégie suivie, à étages multiples, n’est pas celle que d’autres voient ou croient apercevoir.

          Espérant avoir corrigé votre légère, mais importante confusion entre deux dettes très distinctes ;

          Bien cordialement,


        • zic_quili 24 mai 2012 17:51

          pfouhhh

          mais quelle confusion, quelle pretention et quelle nullite en economie. Quand on ne connait pas un sujet, on fait preuve d’humilite, Vasse, si vous en etes capable.

          Bon, me voila dans l’obligation de donner quelques cours triviaux, a l’usage des debutants (ce qui ne me pose aucun probleme normalement, cad quand le debutant ne se prend pas pour une lumiere celeste)


          «  l’article ne parle que de la dette fédérale américaine, et non de la dette globale des Etats-Unis,(Etat fédéral, Etats, entreprises et particuliers), ceci étant dit car vous semblez avoir fait confusion sur leurs différences » 

          Vous savez ce que ca veut dire « bond » ? Ca veut dire « obligation »
          Vous savez ce qu’emet le tresor US pour financer la dette federale : des T-Bills, T-Notes et T-Bonds. Toutes sont des obligations. Alors c’est quoi ce charabia et cette remarque inepte que vous croyez judicieuse, comme quoi je confondrais dette federale US et dette globale.
          N’importe quoi.


          « aucun lien n’est visible entre le financement du déficit budgétaire fédéral par la dette et le soutien indirect que vous voyez aux ventes de produits chinois aux Etats-Unis » 

          Champion du monde !
          A quoi sert/est du (en partie) le deficit budgetaire US ? A relancer l’economie, financer des grands travaux, financer des bourses/des aides via differents programmes, a financer les retraites, la protection sociale, etc...
          Consequences (souhaitees du moins) : entre autres, diminuer le chomage et ameliorer le pouvoir d’achat ...
          ... et je vous le donne en mille : relancer la consommation, et consommer quoi, entre autres, les produits chinois.

          Voila, en quelques lignes, vous avez peut-etre enfin compris ce que tout le monde ici sait deja : le lien entre financement de l’etat federal et les ventes de produits chinois.

          loool ... et la lumiere fut
          C’est vraiment evident, le b.a.-ba, et vous, nullissime, vous ecrivez sans honte qu’il n’y a aucun lien visible.
          Et toujours avec ce style ampoule, grandiloquent qui est votre (ridicule) marque de fabrique.

          Je ne parlerai meme pas des allusions foireuses sur les gre a gre, ou les garanties liees a «  certaines acquisitions de sols ou d’or  ».
          Vous avez lu ca sur internet hier soir ? :)) 

          Bon, desole, les autres, pour ce debat de bas etage.


        • Philippe Vassé Philippe Vassé 25 mai 2012 03:02

          Cher Zic-quili,

          Merci de votre contribution au sujet abordé et à son analyse possible, c’est à dire à l’élaboration d’une stratégie de compréhension collective du phénomène et des processus en arrière-plan qui le sous-tendent.

          Voici donc, selon vous, le budget fédéral américain consacré..... à acheter des produits chinois ( plus exactement dits made in China ou PRC) pour la consommation privée ou celle des entreprises..... !!!

          Nul ne savait, avant votre commentaire, que les médicaments utilisés aux Etats-Unis venaient de Chine (allusion amusée de votre main au système de santé), pas plus que le papier pour les allocations de chômage, que le gouvernement fédéral subventionnait avec son budget l’achat de produits chinois, exclusivement.....et que les programmes de travaux publics utilisaient encore et aussi des produits chinois !

          A la limite, vous auriez pu suggérer que l’Etat fédéral subventionnait l’achat de produits à bas prix fabriqués en Chine par des sociétés américaines, cela aurait eu plus de sens apparent commun et de logique, quoique....

          Vos apports personnels révolutionnent donc, au moins virtuellement, la société américaine et son économie, voire son modèle économique !

          Bien sûr, l’endettement des particuliers (notamment par le crédit à la consommation de biens et services) et des entreprises, dans cette vue personnelle de l’esprit, est donc sans lien aucun avec la consommation et les services, de tous les pays qui exportent vers les Etats-Unis !!!

          Il semble qu’avec de telles analyses affinées, vous ne participez vraiment pas à une compréhension collective intelligente des processus exposés, mais que votre objectif est ici de vider un trop-plein de hargne et d’aigreur, choses stériles.

          C’est votre droit, mais un tel apport est ici sans intérêt aucun, autre que pour vous.

          De plus, votre hargne vous emportant comme un vent mauvais gonfle la voile d’un bateau en perdition, vos propos vous interdisent de saisir, même de manière empirique, les objectifs financiers et politiques de ce que ces accords sino-américains et leur signification pour les affaires du monde.

          Ne vous excusez pas de ne pas comprendre le débat en cours et de ne l’utiliser que pour des motifs personnels de vindicte mauvaise qui ont besoin d’un exutoire. Une telle attitude ne requiert pas d’excuse, mais plutôt une compassion attristée.

          Bien cordialement,


        • zic_quili 25 mai 2012 08:08

          loool

          aussi nul que phraseur
          c’est pas pas un balai que vous avez dans le c..., c’est une poutre, que dis-je, une obelisque ! ahahaa

          assez de temps perdu : un bourrin est un bourrin.
          Et quand en plus, ce bourrin est pretentieux, infatue a l’extreme, on ne va pas bien loin.

          Alors, cette fois, je ne releve et ne commente plus votre prose : developpements vaseux, juste une echappatoire a votre mediocrite.

          Continuez a faire ce que vous savez faire, traduire des articles (interessants il est vrai) anglais en francais.
          N’essayez pas de les expliquer : vous n’y comprenez rien, vous n’avez pas le niveau, et vu comment vous etes borne, ca ne changera pas.

        • wawa wawa 23 mai 2012 12:15

          article très interessant !

          Je pense que c’est le résultat de négociations très « je te tiens, tu me tiens par la barbichette ».
          En gros les chinois sont réticents à continuer à acheter de la dette américaine, mais n’ayant pas vraiment le choix, sinon adieux leur propre modèle, ils ont quand même obtenu de ne pas verser de commission à Goldman & Consoeurs qui en retiraient une rente de situation subventionnée très importante. Les américains scandalisés sont tous simplement ceux qui ont des intérêts dans les banques « lésées ».

          Et puis maintenant on sait qui est ce mystérieux acheteur d’« US bond », les chinois sont toujours acheteurs, faute d’alternative à court terme.
          Mais je suis persuadé que leurs dirigeants savent que ces créances ne seront jamais honorées en termes réels, mais il font comme tout le monde : ils essaient à tout prix de gagner du temps avant le « bouquet final ».


          • Philippe Vassé Philippe Vassé 23 mai 2012 12:41

            Cher Wawa,

            Afin de ne pas me répéter, et tout en saluant votre expression sur les barbichettes mutuellement tenues, je me permets de vous renvoyer aux éléments que j’ai donnés plus haut en réponse à Chapoutier.

            La Chine à des stratégies en action depuis des années que le monde n’a ni vues et encore moins comprises tant leur réalisation est discrète.

            Que ce soit sur la prise de contrôle des terres rares, la mainmise sur l’or, les accords commerciaux instaurant le Yuan comme monnaie exclusive d’échanges, beaucoup de choses se passent tandis que le monde regarde ailleurs.

            L’hypothèse de la stratégie de remplacement du dollar par le Yuan est incluse dans ces possibilités qui prennent corps avec les pays signataires d’accords mutuels plaçant le Yuan en position de force unique.

            Bien cordialement,


          • dom y loulou dom y loulou 23 mai 2012 14:10

             il me semble que la seule question qui reste est QUI pourrait encore vouloir de bons d’un trésor banqueroute ?


            s’il n’a as reçu garantie de remboursement ?

            et après que la FED, cet appendice monstrueux de l’empire britanique qui dresse son squelette sénile partout, ait vendu absolument tout, routes et jusqu’aux maisons des américains pour continuer sa guerre contre la souveraineté des nations...

            pour continuer ses mensonges éhontés de justifications bidon pour agresser des nations entières

            pour affirmer aujourd’hui haut et fort que ces supposés combattants al kaida, l’ennemi supposé depuis DOUZE ANS, vous savez ces islamistes épris de liberté travaillent en fait par et pour l’OTAN, est en fait officiellement allié en Lybie et en Syrie (dixit miss Clinton)

            alors de deux choses l’une

            ou l’occident botte le cul de ces menteurs psychopathes et de partout les renvoie dans des charters vers Londres, comme on nous oblige à faire avec les africains

            ou l’occident accepte d’être transformé en asile psychiatrique où la possession d’un cerveau opérant est déjà interdit

            et on sombre, selon les voeux de l’empire rottenschild, dans tous les abysses

            • dom y loulou dom y loulou 23 mai 2012 14:21

              la seule certitude dans cette affaire de dettes PROFONDEMENT CREUSEES EXPRES 


              est qu’un créancier demande toujours remboursement

              et comment l’endetté peut rembourser quand tout a été vendu ?

              en nature

              voir FEMA camps 


              on est en train de se faire enculer à sec par le squelette de l’empire britanique, ressurgi comme des vampires de leurs tombeaux


              et leur foutage de gueule ENVERS TOUS LEURS ALLIES va jusqu’à vouloir gouverner l’Europe dont ils n’ont jamais voulu faire partie !!

              et maintenant une nouvelle guerre encore contre les Falklands en Argentine ???

              COMMENT PEUT-ON ENCORE ACCEPTER CES BARBARIES ?



              • kukkeli kukkeli 27 mai 2012 21:30

                Les camps FEMA… je pense que l’empire se prépare a concurrencer la Chine avec du travail bon marché sur son territoire. Imaginez des millions de travailleurs qui ne gagnerons que 25 cents de l’heure dans ces fameux camps, comme cela se pratique déjà dans les prisons privées cotées en bourse. Faire de l’argent en tenant les gens muselés, quelle bonne idée ! Tous les 99, ceux qui disent non, ceux qui ont une sale gueule, ceux qui sont politiquement incorrectes, hop au camp ! Et vu comme ce pays est tyrannique, il va y en avoir du monde a embarquer ! De l’ado à la mémé, tous entolés, pas de quartier. A quand pour l’Europe ?


              • Soi Même 23 mai 2012 14:29

                La ou cela va se corsé, c’est que le 22 Décembre ,
                La Fed, décembre 2012 et agenda occulte.


                Comme la plupart d’entre vous savent, la Réserve Fédérale a été créé le 23.12.1913. La concession de la Fed est de 99 ans donc la date d’échéance est décembre 2012.

                Surprise elle concorde avec un certain calendrier maya qui est censé prendre fin le 21.12.2012.

                http://www.planete-revelations.com/t9291-pourquoi-une-fin-du-monde-le-21-decembre-2012-reserve-federale

                http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/etats-unis-la-fed-se-lie-les-mains-avec-son-taux-zero-faute-de-mieux_1019483.html

                http://www.scribd.com/doc/19897310/Creation-de-la-FED-aux-USA-La-creature-de-Jekyll-Island-

                Dans ses conditions , il se pourrait bien que la Chine soit le dindon de la Farce !


                • Loatse Loatse 23 mai 2012 14:50

                  rhôoo que c’est complexe tout ça !

                  j’avais lu quelque part il y a un certain temps de cela, que la bank of china possédait dans ses coffres des tonnes de dollars à ne savoir qu’en faire... puis ce fut le tour des fameux bons du trésor considérés comme l’équivalent du « papier toilette »...

                  me suis dit : au vu de la colossale dette étatsunienne, de la situation de faillite de certains de ses états (voir lien) le risque inhérent à ces transactions entre la chine et les usa est énorme....

                  et donc je m’étonne que celles ci ou tout du moins l’absence de formalité pour les acquérir puisse passer pour un privilège, un passe droit...

                  je vois mal d’ailleurs la chine spéculer sur la failite d’un pays occidental alors qu’elle a besoin d’écouler ses stocks de produits usinés qu’elle semble produire sans fin...

                  La chine payerait elle pour pouvoir vendre ???? A moins qu’un jour le processus s’inverse et que nous finissions par les fabriquer nous même ces nike smiley


                  http://www.youtube.com/watch?v=Hjx1Eiju_Jc


                  http://www.rfi.fr/ameriques/20110702-faillite-le-gouvernement-minnesota-cesse-activites


                  • paul 23 mai 2012 17:46

                    Je ne crois pas du tout que l’on puisse appeler « privilège » le fait que le gouvernement américain accorde - même en douce - des facilités au gouvernement chinois pour acquérir des bons du trésor fédéral .

                    La Chine, comme le Japon, dispose d’un énorme stock de dollars, et vu la crise larvée du billet vert , les asiatiques cherchent à diversifier leurs excédents de cette monnaie .
                    Ce qui se prépare en fait, c’est l’après dollar .
                     Les transactions internationales se négocient de plus en plus avec d’autres monnaies, et même et en or ( entre Inde et Iran ) .Or ,dont la valeur d’échange international avait été annulée par Nixon en 1971, on comprend pourquoi .
                    Les transactions du pétrole sont prédominantes en dollars, et encore, Iran ou Venezuela par exemple contournent ce monopole monétaire .

                    Les banques US sont en crise de liquidités, mais pour continuer leur jeux de Monopoly dans leurs spéculations et investissements à l’étranger + le budget militaire exorbitant, elles ont besoin de fraîche, de pépettes, d’oseille .
                    Alors l’administration US dit : venez vers nous gentils chinois, on vous fait des prix sur nos bons du trésor ,mais ne le dites à personne ....


                    • Philippe Vassé Philippe Vassé 24 mai 2012 01:37

                      Cher Paul,

                      L’article ne parle pas de spéculation, ni de soutien à l’économie américaine, mais seulement de l’achat de bons du Trésor fédéral américain.

                      Les achats chinois secrets jusqu’ici ne visent que le moyen d’assurer le financement de l’Etat américain, non celui de son économie, via le financement de sa dette globale -Etat fédéral, Etats, entreprises et particuliers).

                      Bien cordialement,


                    • paul 23 mai 2012 17:55

                      J’oubliais d’ajouter : les chinois soutiennent le dollar comme la corde soutien le pendu !


                      • lemouton lemouton 23 mai 2012 19:00

                        D’ici à ce que la Chine demande l’Alaska en paiement y a pas loin....


                        J’ai dit l’Alaska., comme ça, mais j’ai rien dit....

                        • Le Grunge Le Grunge 23 mai 2012 20:49

                          Bonsoir cher concitoyens

                          Un article fort intéressant. Comme dit plus haut, la chine, discrètement mais surement avance pas à pas vers un role qui, il faut le reconnaitre, lui revient, LA super puissance mondiale (un marché intérieur de 1 milliard 500 millions d’ames, tout de même). Restriction des exportations des terres rares et budget militaire qui gonfle sont pour moi deux indices qui laisse penser qu’il y a réciprocité des intérêts, certes, mais à l’avantage des chinois. Les chinois ont bien compris que leurs trèsors de bon américain est de la monnaie de singe qui ne peut servir que de menace pour faire sauter les verrou qui les dérangent. Au vues de l’évolution du niveau de vie chinois, une croissance qui n’est plus à deux chiffre mais qui reste forte, une évolution des salaires de 13% par ans (ca laisse rêveur), le chine pourrait dans les années a venir se passer du marché américain et je pense que c’est bien pour cette raison que les Américains courbe l’échine, car ils l’ont bien compris. Ce qu’il faut se dire c’est que tot ou tard, une des deux gros devra prendre l’avantage sur l’autre, et il est fort possible que ca ne passe pas que sur le terrain de l’économie.

                          Merci pour cet article et bonne continuation


                          • Montagnais Montagnais 23 mai 2012 22:09
                            Au-delà des apparences..

                            " 1170 milliards de dollars, en faisant le plus important créancier de l’Etat américain !« dites-vous.

                            Certes.. Mais si Wall Street fait un »extended replace« dans toutes les banques de la planète qui fait que »chinese asset« devient »american asset"..

                            Qui qu’oserait la ramener ?

                            L’Amérique tient le haut du pavé.

                            Elle seule peut nucléariser.

                            ..ça en donne des assurances, des tranquillités ..

                            • Al West 23 mai 2012 22:37

                              Bonsoir Montagnais,

                              Pourriez-vous developper et eclaircir vos propos pour les non inities ?

                              En vous remerciant.


                            • bakerstreet bakerstreet 24 mai 2012 08:35

                              De retour de vacances, il me reste quelques dollars US dans mon porte-monnaie.
                              Je me demande maintenant si ce n’est pas l’occasion rêvé de faire chanter les etats unis !


                              • Krokodilo Krokodilo 24 mai 2012 09:58

                                Les USA vivent à crédit sur un grand pied, ce qui leur permet de financer leur avance scientifique et technologique, et la Chine a de quoi investir massivement dans le monde entier. Ainsi, aucun des deux n’a intérêt à réformer le système monétaire mondial, du moins à court terme.


                                • ploutopia ploutopia 24 mai 2012 12:51

                                  Les grands argentiers du monde paniquent. A quand une reprise citoyenne de la gestion monétaire ? Cfr. Démocratiser la Monnaie !


                                  • diogene 24 mai 2012 13:36

                                    «  »«  »que les autorités américaines, qui se proclament gardiennes universelles des règles transparentes de l’économie de marché,«  »«  »

                                    Les « autorités américaines » ne sont les gardiennes que de leur seul intérêt et celui de la caste qui les soutient..
                                    Les discours sur les « règles et la transparence » ou encore sur « les lois d’un marché libre basé sur la saine compétition entre les différents acteurs » ne sont que des leurres destinés aux petits esprits qui vont y croire comme avant, on croyait que le ptit jésus, ben il marche sur l’eau et guéri les lépreux.


                                    • Ruut Ruut 24 mai 2012 16:59

                                      Vivement un retour a une monaie basée sur des mathières premières Réelles.
                                      1 franc = 1 g d’or.
                                      1 centime = 1 g de cuivre
                                      etc...


                                      • Jean Lasson 24 mai 2012 21:23

                                        Les États-Unis et la Chine ont un autre accord secret gagnant-gagnant, sur l’or et l’argent. Les États-Unis trichent pour maintenir l’or à un prix au moins 3 fois trop bas et vendent ces métaux aux chinois.

                                        Ceux-ci sont gagnants car ils accumulent ces métaux (le « physique ») à un prix très avantageux, ce qui leur servira plus tard, quand le Dollar ne sera plus la devise internationale.

                                        Quant aux américains, le prix artificiellement bas de l’or leur permet de maintenir - très temporairement - l’illusion du Dollar fort, devise de référence. Ils sacrifient donc le long terme au court terme.

                                        En attendant, les coffres des banques centrales de l’ouest se vident en secret, au profit des coffres à l’est...


                                        • neurone 24 mai 2012 21:46

                                          ../..

                                          Est-ce par pur gratuité que les Chinois achètent massivement du bon du trésor US ... ? Ne doit-on pas y voir une stratégie sous-jacente !? Laquelle..., l’une possible vient d’apparaitre lumineusement avec les propos d’un certain « Jovanovic » (dans sa chronique hebdomadaire), en même temps les Chinois rachètent tout l’Or du monde, qu’ils peuvent ... et finiront, selon son hypothèse par indexer le yuan sur l’Or, et là du jour au lendemain que vaudront les dollars !!! AHHA IHIHI


                                          • kukkeli kukkeli 27 mai 2012 21:23
                                            Interessant article pour compléter celui-là :

                                            http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31060
                                            « La vente de banques US à la Chine et la réévaluation du yuan » par Alfredo Jalife-Rahme

                                            Quand les states seront chinois...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès