Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine : l’ex-dissident de la place Tiananmen retournera en (...)

Chine : l’ex-dissident de la place Tiananmen retournera en prison

Condamnation, ce lundi 26 décembre, du cyberdissident Chen Xi, ex-dissident de la place Tiananmen qui, après avoir purgé 13 ans de prison, va retourner derrière les barreaux pour dix autres années, notamment pour avoir, selon les autorités chinoises, «  incité à la subversion du pouvoir de l'Etat  ».

Un tribunal de la province du Guizhou, dans le sud-ouest du pays, a condamné, ce lundi 26 décembre, le cyberdissident chinois, Chen Xi, à dix ans de prison. Motif : « incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat  ». Une infraction fourre-tout de l'Empire du milieu, permettant à l'Etat de se débarrasser, pour longtemps - très longtemps - de tous les trouble-fête et autres partisans de la démocratie à l'occidentale.
 
Condamné pour avoir publié sur Internet 36 essais contre le parti unique et pour avoir soutenu des candidats indépendants aux élections locales, Chen Xi, ex-dissident de la place Tiananmen (1989), retourne ainsi en prison, où il avait déjà passé 13 années de sa vie, pour le motif sacro-saint de « subversion du pouvoir de l'Etat ».
 
« Je ne connais pas exactement l'intitulé des charges », avait déclaré son épouse à son arrestation, « parce que le tribunal et les procureurs ne m'ont pas montré l'acte d'inculpation ». C'est désormais chose faite : Chen Xi, tout comme le prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo, qui purge, depuis 2009, une peine de prison de 11 ans, a été condamné pour le même motif. 
 
Trois jours plutôt, vendredi, un tribunal de la province du Sichuan, voisine de la province de Guizhou condamnait à 9 ans de prison l'opposant Chen Wei, également pour des essais publiés sur Internet et pour avoir appelé – toujours sur la Toile - à soutenir les révolutions arabes.
 
Cette lourde condamnation a été dénoncée par le Haut Commissaire aux droits de l'Homme, Navi Pillay, qui a appelé, ce lundi 26 décembre 2011, à la libération par les autorités chinoises de « toute personne détenue pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d'expression ».
 
Abdoulaye Jamil Diallo

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Richard Schneider Richard Schneider 27 décembre 2011 19:43

    Je soutiendrai toujours ce genre d’article, parce qu’il dénonce une atteinte intolérable aux droit de l’homme.

    Bravo l’auteur.

    • Richard Schneider Richard Schneider 27 décembre 2011 20:03

      Oups ! aux droits de l’homme. Mille excuses.

      RS

    • Benj Benj 27 décembre 2011 20:50

      Un article complétement révoltant sur ce sujet vient de paraitre sur http://actualinos.blogspot.com/2011/12/derriere-les-jouets-de-noel-made-in.html . c’est ahurissant, voir même révoltant !


      • bert bert 28 décembre 2011 00:17
         ?????????????????
        l’auteur de l’article devrait mettre les liens vers les 36 essais de chen xi ..........

        sinon on peut considérer cet article comme de l’intox


        • pabst465 28 décembre 2011 00:40

          Formidable article, clair, concis, où on apprend qu’un « dissident chinois », un ancien de Tiananmen, une référence pour ainsi dire, a été jeté en prison pour avoir oser dissider ! :)


          • ALBIE Alain 28 décembre 2011 03:52

            Il ne s’agit pas d’une infraction, mais d’un crime. Pour ce qui est de la notion de « fourre-tout » le terme n’est pas trop fort et correspondant parfaitement à la situation :


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès