Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chine, Yuan, immobilier et bonne fortune

Chine, Yuan, immobilier et bonne fortune

Dollar de Hong Kong ou Yuan de Wall Street ?

C’est la question que se posent désormais les milieux d’affaires internationaux comme les autorités monétaires de l’Union Européenne, des Etats-Unis, de la Zone Asie et plus généralement de tous les pays du monde

Ces derniers jours les informations se succèdent dans le monde financier à propos de l’émergence de la monnaie chinoise, le Yuan, comme nouvelle monnaie des échanges financiers et du commerce international. Ce qui fut si longtemps annoncé comme possible n’a pas eu le temps de passer par l’étape transitoire du probable mais s’est révélés comme actuel et très actif.

C’est fait, le Yuan est entré dans le club des grandes monnaies internationales

Longtemps considéré comme une monnaie officiellement et artificiellement maintenue à un niveau faible pour favoriser les exportations chinoises, le Yuan rendait furieux le Congres américain soucieux de limiter le dumping des exportations chinoises sur son territoire et de permettre l’essor des exportations américaines injustement défavorisées dans la compétition avec les marchandises chinoises d’exportation

Ce n’est plus le cas… Officiellement !

C’est désormais le Yuan comme monnaie de co-référence avec le Dollar qui au centre des débats et des faits

Après le Dollar, l’Euro, le Yen, et quelques autres monnaies, le Yuan qui faisait figure de Belle Au dois Dormant mal réveillée est désormais sur le devant de la scène internationale

Les autorités monétaires de Hong Kong considèrent ouvertement la mise en place de nouvelles règles facilitant la réintroduction sur le marché monétaire et financier chinois les fonds levés à l’étranger en Yuan

Les sociétés multinationales veulent et pourront utiliser les fonds ainsi levés pour mieux pénétrer le marché chinois.

Les Chinois le savent et le font en connaissance de cause et pour ce propos.

La Chine s’ouvre, selon ses termes financiers et commerciaux, et selon sa monnaie tandis que le commerce et la finance internationale approuvent

Progressivement, la valeur du Yuan devrait se rapprocher de sa valeur donnée par le marché, et non plus par les autorités monétaires, d’où le sujet de la convertibilité du Yuan que la Chine annonce au plus tard pour dans 10 ans

Dans tous les cas, comme le note le Wall Street Journal, l’enjeu est la suprématie monétaire internationale, Yuan contre Dollar.

En effet, les sociétés chinoises et étrangères pourront émettre des actions et obligations en Yuan et les investir directement dans le marché chinois sans les convertir en Dollars au préalable,

Ce marché croissant s’appelle le renminbi, ou marché de la devise chinoise, et il connait un succès foudroyant.

Pour preuve : le gouvernement chinois a annoncé récemment que le commerce international de la Chine s’est effectué en Yuan lors du premier trimestre 2011, alors que cette part n’était que de 0,5% au premier trimestre 2010 !

Cela vient après d’autre pas très récents et très significatifs :

  • En décembre dernier les régulateurs chinois ont augmenté le nombre des exportateurs pouvant utiliser le Yuan pour faire le trade de leurs marchandises de quelques centaines à 70.000
  • En janvier dernier, la Banque de Chine a autorisé les clients à échanger du Yuan aux Etats-Unis 
  • Ces derniers mois, le day-trading du Yuan est passé de zéro à 400 millions de Dollars

A New York, sur la Côte d’Azur française (Cannes et Monaco), à la City de Londres, et partout dans le monde, les fonds chinois investissent massivement dans l’immobilier

A Hong Kong cette semaine, dans une atmosphère de célébration, les banquiers finissent le bouclage du fonds d’investissement immobilier chinois Hui Xian Real Estate Investment Trust pour un montant de 11.2 milliards de Yuans, soit 1,7 milliards de Dollars

Une belle carte de visite


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  •  C BARRATIER C BARRATIER 22 avril 2011 15:37

    C’est une bonne nouvelle !
    Pour nous, qui ne battons même plus monnaie, comme pas mal de pays d’Europe, nous aurons demain une monnaie sûre : le yuan, d’un immense pays.


    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 22 avril 2011 15:38

      Commentaire un peu pessimiste, mais exact


      • asterix asterix 22 avril 2011 18:08

        J’y vois plutôt le premier pas du retour à l’étalon-or. Aucun état ne pourra plus s’arroger le droit d’être la devise de référence. Le hold-up américain datait de Nixon, il a fait son temps.
        Je plusse, je plusse...


        • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 22 avril 2011 19:24

          Une remarque vraiment judicieuse, surtout en voyant le prix de l’or ces jours-ci


          • Assurancetourix Assurancetourix 22 avril 2011 19:43
            Pour tempérer votre optimisme, voici un petit éclairage récent afin de « balayer » certaines idées reçues au sujet de la Chine de 2011 :

            Le 11 avril 2011, un éminent économiste et ancien conseiller de la banque centrale chinoise (PBOC), a comparé le marché des obligations du Trésor américain à une gigantesque chaîne de Ponzi, et a soutenu que la Chine devrait laisser flotter le yuan, en partie afin de ne pas avoir à acquérir autant d’actifs du Trésor. (source en anglais)

            Paradoxalement à la croyance populaire, le magazine Forbes se demandait le 17 avril 2011 : Est-ce que la banque centrale chinoise est insolvable ?

            Le 19 avril 2011, la Chine (principal créancier des États-Unis) a pressé officellement Washington d’adopter des « mesures responsables » pour protéger les investisseurs, après la mise en « perspective négative » de la note de la dette américaine par l’agence d’évaluation Standard & Poor’s : « Nous espérons que le gouvernement américain adoptera sérieusement des mesures politiques responsables pour protéger les intérêts des investisseurs.. » a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hong Lei.

            L’usine du monde manque de bras : « Les ouvriers migrants chinois ne veulent plus travailler pour rien. Dans les ateliers du delta de la rivière des perles, certaines entreprises tournent donc au ralenti. Un véritable casse-tête pour les usines chinoises.. »

            Le 22 avril, Le yuan poursuit sa hausse graduelle, atteint un niveau record : « Soucieuse de lutter contre l’inflation, la banque centrale chinoise a continué vendredi à laisser le yuan s’apprécier, et la devise a terminé la journée à un nouveau plus haut historique. Mais malgré des rumeurs en ce sens, la plupart des traders estiment que la Banque populaire de Chine ne procèdera pas pour autant à une réévaluation ponctuelle de la monnaie. Ces dernières semaines, la banque a plusieurs fois fixé le cours-pivot quotidien du yuan à un niveau historiquement haut, ce qui a permis une appréciation accélérée face au dollar. Le yuan peut fluctuer chaque jour de plus ou moins 0,5% par rapport au cours fixé par la banque. Depuis sa désolidarisation du dollar en juin 2010, le yuan a gagné environ 5%. Les récentes progressions, ainsi que des propos tenus par l’un des conseillers de la Banque populaire, Xia Bin, qui disait ne pas écarter une réévaluation du yuan, ont incité les cambistes, notamment ceux basés hors de Chine, à se préparer à une telle mesure. Mais plusieurs éléments plaident en défaveur d’une telle opération. De hauts dirigeants, dont le Premier ministre Wen Jiabao, ont écarté à plusieurs reprises une réévaluation. Prendre à présent cette mesure nuirait donc à la crédibilité du gouvernement. De plus, certains professionnels soulignent que le simple jeu d’un relèvement graduel du cours-pivot quotidien permettrait de laisser le yuan s’accroître naturellement de 2% ou 3% en l’espace de quelques jours. »

            • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 22 avril 2011 22:14

              @ Assurancetourix

              Il n’y a pas forcement contradiction

              Nous sommes dans un systeme international extremement volatile

              Comme vous le savez le jeu entre le debiteur et le creancier est tel que chacun tient l’autre par la barbichette.

              Pour resumer un avis personnel : vous avez raison et les autres n’ont pas forcement tort

               

              Desole pour l’absence d’accent, mais en deplacement et clavier qwerty seul disponible


            • Assurancetourix Assurancetourix 23 avril 2011 11:26

              « Comme vous le savez le jeu entre le debiteur et le creancier est tel que chacun tient l’autre par la barbichette. »

              Certes, néanmoins la décision des autorités chinoise de laisser « semi-flotter » le Yuan change le rapport de force entre les Etats-Unis et la Chine. Par cette « mini-révolution » financière, la Chine se désolidarise ainsi clairement du dollars et donc de son « devoir » de le soutenir en achetant des T-Bonds américains. La prochaine étape de cette stratégie d’émancipation devrait être à mon sens la mise sur le marché progressive de ses actifs en dollars afin de préserver la valeur de ceux-ci (en réaction notamment à la baisse de valeur du dollars) et surtout pour pouvoir régler ses problèmes internes non négligeables...

            • Leo Le Sage 22 avril 2011 20:47

              @auteur
              Le yuan domine déjà en asie...
              Par contre je me demande si le Yuan sera totalement convertible dans dix ans...
              C’est un peu trop tôt, si j’étais à la place des Chinois.

              A moins que le dollar tombe plus rapidement et plus profondement ?
              On verra...

              Pour le moment personne ne peut se passer objectivement du dollar, pas même les chinois...

              « Pour combien de temps ? »
              Voilà la vraie question.

              Je pense que le jour où les chinois arriveront à faire progresser leur marché intérieur tout le monde devra se faire du soucis.
              J’ai cru comprendre qu’ils cherchent un moyen de faire développer ce marché intérieur... smiley


              • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 22 avril 2011 22:16

                @ Leo Le Sage

                Ce que vous dites est tres juste : paradoxalement, les Chinois n’ont pas forcement interet a precipiter l’ascension du Yuan 


              • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 23 avril 2011 14:29

                @ Assurancetourix (message 2)

                C’est la suite logique du raisonnement en effet

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès