• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chinoiseries syriennes

Chinoiseries syriennes

 
 
A l’heure où l’armée arabe syrienne taille des croupières à Daesh[1] et où les Etats-Unis affirment avoir cessé toute aide envers les rebelles « modérés »,[2] la Chine compte bien prendre la part du lion de la probable victoire d’Assad.

Bien que n’ayant jamais envoyé d’hommes au sol, Pékin a opposé à six reprises son veto à des résolutions hostiles envers la Republique Arabe Syrienne au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Un accord inter-défense conclu en août 2016[3] avait confirmé l’appui chinois sous forme de livraisons de matériel médical et de formations en médecine aux troupes syriennes. La Chine craignait notamment le ralliement croissant à Daesh de ses ressortissants issus de l’ethnie Ouïghour.

Au-delà des intérêts géopolitiques, Pékin mise surtout sur les perspectives économiques que devraient lui offrir la reconstruction de la Syrie. Les chantiers de l’après-guerre seront longs et innombrables et les entreprises chinoises se positionnent comme des investisseurs privilégiés. Ainsi, la première foire de rencontre pour la reconstruction de la Syrie organisée le 9 juillet dernier par la China-Arab Exchange Association a réuni des centaines de spécialistes chinois en investissements dans les infrastructures. Elle s’est conclue par l’annonce de 2 milliards de dollars d’investissements dans un parc industriel en Syrie pour 150 sociétés chinoises ; la 59ème foire internationale de Damas qui se tiendra du 17 au 26 août prochain devrait confirmer cette dynamique.

Depuis 2014, la Chine a initié le projet Initiative one belt, one road autrement nommé « nouvelle Route de la Soie »[4], dont l’un des corridors passera par la Syrie. Le port de Lattaquié assurera à cette route commerciale un débouché sur la Méditerranée. Avant le conflit, les Chinois avaient consacré des dizaines de milliards de dollars aux champs pétro-gaziers syriens. Ils pourront remettre le couvert dans ces secteurs en plus de remporter la mise dans les infrastructures (routes, chemins de fer, réseaux électriques…), qu’ils renouvelleront bien entendu selon leurs propres technologies afin de s’en arroger la maintenance…

La France hélas paiera sans nul doute sa nullité diplomatique sur le dossier syrien, faite de candeur et de suivisme atlantiste, et ne pourra espérer que des miettes de la reconstruction d’un pays où elle aurait pourtant pu jouer une partition bien plus juste.

 


[1] http://syria.liveuamap.com/

[2] https://francais.rt.com/international/41326-dangereux-inefficace-donald-trump-fustige-programme-aide-cia-rebelles-syriens

[3] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/25/97001-20160825FILWWW00142-syrie-la-chine-va-former-des-membres-de-l-armee.php

[4] http://la-centrale-a-idees.over-blog.com/2016/11/toutes-les-routes-de-la-soie-menent-a-pekin.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • sirocco sirocco 1er août 13:04

    Il est sûr que certaines prises de position (« Bachar el Assad doit partir », Hollande - « Al Nosra fait du bon boulot », Fabius) ont définitivement disqualifié la France sur le terrain syrien. Mais les ordures qui en sont à l’origine s’en foutent : ils continuent à toucher plus de fric qu’ils ne peuvent en dépenser.


    • zygzornifle zygzornifle 1er août 16:01

      l’UE va payer la reconstruction du pays, recevoir Assad en grande pompes comme un chef d’état et pendant ce temps les rusés Chinois en profiterons pour vendre des matériaux et de la technologie et le suivi logistique a la Syrie le tout payé par nos pommes ....


      pas grave nous on aura eut des dizaines de milliers de migrants ..... 

      • phan 1er août 16:45
        En 2011, la société Huawei avait signé un contrat pour installer des équipements téléphoniques en Iran.
        En 2015, la société Huawei avait signé un contrat pour développer la construction d’un réseau téléphonie en Syrie.
        La France a été le premier pays occidental à reconnaître formellement la Coalition de l’opposition comme le seul représentant légitime des Syriens : elle va construire une cabine téléphonique où va se dérouler prochainement la conférence internationale des amis de la Syrie.

        • La centrale à idées La centrale à idées 1er août 17:48

          @phan
          Une cabine téléphonique c’est tellement convivial !


        • leypanou 1er août 19:28

          @phan
          va se dérouler prochainement la conférence internationale des amis de la Syrie : vous avez oublié de préciser pour une transition démocratique en Syrie, avec l’Arabie Saoudite et le Qatar (et la Turquie aussi d’ailleurs).


        • Pere Plexe Pere Plexe 2 août 11:52

          @leypanou
          ...la démocratie c’est une affaire de spécialiste.

          Sinon, en marge du sujet, quelqu’un aurait des nouvelles des casques blancs ?
          Même les médias qui ont fait la légende de ces héros n’en parlent plus...les ingrats.

        • Coriosolite 1er août 19:57

          Bon article.

          Une seule remarque. Si cette guerre va bien s’arrêter un jour -et le chantier de reconstruction sera énorme- on peut penser que le régime syrien est en passe d’en finir relativement vite avec Daesh, mais n’a pas encore gagné la partie contre les rebelles affiliés a Al Nostra qui bénéficient d’une zone homogène autour d’Idlib et de combattants nombreux et bien équipés.

          Quid de l’autonomie kurde ? Aura-t-on un règlement pacifique ou un nouveau conflit armé ?


          • roman_garev 2 août 09:22

            @Coriosolite
            « on peut penser que le régime syrien est en passe d’en finir relativement vite avec Daesh, mais n’a pas encore gagné la partie contre les rebelles affiliés a Al Nostra qui bénéficient d’une zone homogène autour d’Idlib et de combattants nombreux et bien équipés »


            Pas plus nombreux et équipés que ne l’était Daesh. Chaque chose à son temps : Daesh, puis Al Nosra, puis des autres petits amis des USA et des Turcs comme ASL, enfin la partie belliqueuse des Kurdes.

          • Coriosolite 2 août 11:33

            @roman_garev
            Je n’ai aucun talent ni compétence pour lire l’avenir, inutile de le préciser.

            Mais j’observe que Daesh est combattu à la fois par l’armée irakienne soutenue par les USA, par les kurdes soutenus par les USA et par l’armée syrienne soutenue par la Russie. Dans ces conditions Daesh est condamné à brève échéance.

            Quand Daesh sera sinon éradiqué, mais sans doute réduit à une bande de terroristes réfugiés dans le désert, l’armée syrienne restera seule (que feront les russes ??) face à Al Nostra (je ne me souviens plus de son nouveau nom).

            Ni les USA, ni les kurdes ne soutiendront l’armée syrienne, il est même vraisemblable qu’ils saboteront autant que possible le travail de l’armée syrienne.

            En outre Al Nostra dispose du contrôle d’une partie de la frontière avec la Turquie , ce qui lui assure un approvisionnement en hommes et en matériel et sort renforcé de l’effondrement des autres mouvement rebelles.

            D’après ce que j’ai pu lire (ça vaut ce que ça vaut !) on dirait bien que ce n’est plus un groupuscule de barbus psychotiques, mais une vraie armée bien équipée et disciplinée.

            Pour ces raison je ne vois pas une victoire militaire de l’armée syrienne, mais plutôt un accord entérinant une division plus ou moins inavouée de la Syrie en territoires autonomes.


          • roman_garev 2 août 12:52

            @Coriosolite
            La première phrase de votre long commentaire contredit totalement la dernière, donc inutile de discuter.

            Pourtant, à propos de Kurdes, leurs « succès » sont trop miniscules pour y prêter la moindre attention.
            Quant à Al Nosra, je ne peux que répéter que Daesh en Syrie les dépassait de loin.
            Et surtout, vous mettez le tout dans le même sac. Pour mieux embrouiller ?
            L’Irak, c’est une chose, et la Syrie, une autre. Les Irakiens et les Kurdes de l’Irak n’ont rien à voir avec la Syrie. Faut pas additionner des pommes et et poires.

          • Coriosolite 2 août 14:53

            @roman_garev
            Je ne viens pas sur ce forum pour jouer les experts (que je ne suis pas) et imposer mes points de vues à qui que ce soit. Pas plus que pour « embrouiller » comme vous dites.

            Je viens pour échanger des avis et m’enrichir autant que possible des connaissances et des conceptions d’autres intervenants qui peuvent me faire connaître d’autres points de vue.

            Dans les domaines où j’ai quelques connaissances, à la lecture d’erreurs manifestes je m’efforce de rétablir les faits.

            Dans les domaines où j’ai à apprendre, je me permet de donner un avis, sans prétention et avec autant de modestie que possible. C’était le cas sur ce sujet. Vous n’avez pas l’air de le comprendre. Dommage.

            Si je vous comprends bien, si on ne partage pas à 100% votre avis, on est soit un crétin -même si vous ne le dites pas si clairement, vous l’insinuez- soit un propagandiste stipendié.

            Nous n’avons pas d’évidence la même conception de la discussion et de l’usage des forums d’expression libre.

            Peut-être que relire la définition de mots comme courtoisie et modestie vous aiderai ?


          • bob14 bob14 2 août 10:57
            La Chine aide la Russie en Syrie (des accords passés entre eux)
            Les USA sont « OUT » avec ses collabos habituels dont la France province de l’Allemagne.
            Le patron dans ce pays est POUTINE.

            • Pere Plexe Pere Plexe 2 août 14:47

              Ce qui est notable dans nos médias est que dans tous les conflits la position de la Chine est totalement ignorée.

              Quelqu’un se dévoue pour expliquer à nos savants journalistes que la Chine est une puissance économique, militaire, et diplomatique qui compte un peu ?
              Que le monde ne se limite pas aux USA et à l’Otan ?

              • JC_Lavau JC_Lavau 2 août 19:40

                @Pere Plexe. Voir tout ce que j’importe direct de Chine, et qui en général me satisfait pleinement.

                Leurs designers et le contrôle de fabrication font des progrès constants. Leurs classes moyennes progressent aussi en exigences de qualité, et en compétence de consommateurs.

                Il est remarquable que dans les domaines du plein air et du « bushcraft », une bonne moitié des commentaires en retour sont russes.

              • JC_Lavau JC_Lavau 2 août 20:05

                @JC_Lavau. J’oubliais de donner le lien :

                http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1449.msg5011.html#msg5011

                Certes le duvet, c’est considéré comme de la « low tech », mais j’aurais pu dire du bien aussi de jumelles polyvalentes étanches, de jumelles de rando 8x25 (hélas annoncées 10x25, alors que le grandissement 8 convient bien mieux au randonneur), de « tarp » (bâche à tendre) léger, de boussole de relèvement, de hamac-moustiquaire, ou encore de sous-hamac thermique, le seul du marché hors U.S.A. (et bien moins cher).


                Là une tente légère et très spacieuse pour deux :

                J’ai aussi commandé des tissus camouflés, avec aluminisation intérieure, à des prix qu’on ne peut rêver en Europe, quand on est un particulier. Impeccables.

                Qu’on trouve des défauts et des erreurs, ça arrive, mais ils progressent vite.

                J’en déduis que leurs armées, discrètement, progressent vite aussi en qualité opérationnelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires