Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > Chomsky accuse Erdogan de double jeu

Chomsky accuse Erdogan de double jeu

Quelques heures après l'attentat perpétré mardi dans un quartier touristique d'Istanbul, Erdogan s’est livré à une critique sarcastique de Chomsky et des « soi-disant intellectuels" qui avaient signé une lettre demandant à la Turquie de lever le siège contre les villes kurdes et d’autres villes dans le sud-est du pays. Par défi, il avait invité Chomsky à visiter la région dans un discours télévisé lors d’une conférence des ambassadeurs turcs à Ankara.

 Noam Chomsky* a rejeté l'invitation. Dans un e-mail à « The Guardian », il écrit : "Si je décide d'aller en Turquie, ce ne sera pas sur son invitation, mais comme je l'ai déjà fait aupparavant, à l'invitation des nombreux dissidents courageux, y compris les Kurdes qui subissent des attaques sévères depuis de nombreuses années ».

Chomsky a également affirmé qu’Erdoğan jouait double-jeu avec le terrorisme.

Dans la lettre ouverte à M. Erdoğan publiée le mois dernier, Noam Chomsky et des centaines d'autres intellectuels l'avaient accusé de faire la guerre contre son propre peuple : « La responsabilité de la crise actuelle fabriquée dans le pays revient à Erdoğan lui-même. Il perçoit les Kurdes - que ce soit le HDP [le, parti de gauche pro-kurde qui a gagné 81 sièges à la dernière élection ], le PYD en Syrie ou le PKK [Parti des travailleurs kurdes séparatistes] - comme des obstacles à son plan visant à établir règle suprême pour la présidence turque. Avec les sièges imposés sur leurs communautés dans le sud-est, la Turquie a effectivement déclaré la guerre à son propre peuple. La crise actuelle est fabriquée et totalement inutile. Cela démontre encore une fois qu’Erdoğan est une force de profondes divisions ".

Dans son discours, M. Erdogan a déclaré : « Que notre ambassadeur aux États-Unis invite Chomsky, qui a fait des déclarations au sujet des activités de la Turquie contre l'organisation terroriste. Nous l’accueilleraons dans la région ".

Se référant aux opérations des séparatistes kurdes du PKK, Erdoğan a ajouté : "Nous sommes prêts à leur dire ce qui se passe dans le sud-est. Ils devraient voir avec leurs yeux si le problème est une violation par l'État ou le détournement des droits et des libertés de nos citoyens par l'organisation terroriste ".

Il a continué à accuser Chomsky et les autres signataires d’afficher une « mentalité du colonialisme" : "Vous dites que les intellectuels sont des personnes éclairées, mais vous êtes dans le noir. Vous n’êtes rien comme intellectuels ".

Une traduction en direct par al-Jazira a cité Erdoğan en disant : « Je dois envoyer un message aux universitaires : apposer votre signature sur un morceau de papier sec ne veut rien dire. Venez en Turquie. Chomsky peut voir ce qui se passe en Turquie avec ses propres yeux, pas à travers les yeux d'une cinquième colonne. Que ces universitaires viennent en Turquie - je suis certain que nous serons en mesure de leur montrer la véritable image ".

Dans son e-mail au « Guardian », Chomsky accuse Erdogan d'hypocrisie. Il écrit : "La Turquie a accusé Isis [de l'attaque sur Istanbul], alors qu’ Erdoğanles aidait à bien des égards, tout en soutenant le Front al-Nusra, qui est à peine différent. Il a ensuite lancé une tirade contre ceux qui condamnent ses crimes contre les Kurdes - qui se trouvent être la principale force terrestre à combattre Isis à la fois en Syrie et en Irak. Est-il besoin d'autres commentaires ? "

chomsky.info : The Noam Chomsky Website

Blog sur Noam Chomsky (en français) | « Peut-être l ...


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 15 janvier 08:29

    Ouvrons les yeux : la Turquie pays candidat à l’admission en Europe et membre de L’OTAN et dirigé par un islamiste radicalisé !!

    Tout autre considération relève de vœux pieux ....


    • Gabriel Gabriel 15 janvier 10:15

      La Turquie est devenue une sous province US et Erdogan un représentant de commerce partouzant avec les intégristes musulmans afin de s’enrichir personnellement sur les transactions pétrolières. Ce détraqué rêve de massacrer le peuple Kurde et d’un nouveau génocide arménien. Il roule ses misérables et ridicules petites épaules devant l’ours Russe croyant, à tord, que si Poutine lui botte le train l’oncle Sam viendra le défendre. Je pense que l’imbécile se met le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate. Merci M de Sourcessure de cette mise au point concernant cet insignifiant et dangereux personnage.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 17:17

        @Gabriel
        Pour les arméniens, Erdogan peut toujours rêver....
         « La Russie et l’ Arménie ont signé fin décembre, un accord de coopération entre leurs défenses aériennes ( S300 et MIG 29), instituant un système de défense régional dans le Caucase. Les Russes resteront ... jusqu’en 2044. »


      • Jelena Jelena 15 janvier 10:18

        Retour dans le passé... Une affiche slovaque datant de 1958.


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 15 janvier 10:28

          @Jelena


           Merci Jelena.
          Je ne connaissais pas cette affiche qui a le mérite d’illustrer les enjeux permanents des rivalités géo-politiques.
          Il existe cependant un danger à se fourvoyer dans de fausses analyses comme on peut en lire un peu partout à propos de la stratégie de la Russie.
          Contrairement à ce qui ressort de certains commentaires, la Russie n’est pas l’URSS (présente dans l’affiche), et les enjeux sont tout autres, même si la géographie n’a pas changé ! Le pétrole est toujours au même endroit, les principaux producteurs et consommateurs aussi, mais les alliances et les objectifs ne sont plus les mêmes.

        • Bertrand Loubard 15 janvier 14:18

          @Jelena


          Même si l’image devait se révéler être un « fake »....même si les intérêts russes et soviétiques ne sont plus les mêmes, il n’y a pas beaucoup de doute sur la question du premier illégitime agresseur .....Pourquoi les contre mesures électronique de défense du Sukhoï n’ont-elles pas fonctionné ? Il y avait aussi deux Awacs dans les environs....Comme avec l’avion d’Hyarimana.... ?


        • Jelena Jelena 15 janvier 17:49

          @Bertrand Loubard

          Je peux me tromper mais selon moi, le F387 série 2B est plus performant que l’AX-320.


        • sophie 17 janvier 19:59

          @Bertrand Loubard
          "Même si l’image devait se révéler être un « fake »" vous pouvez sourcer ?


        • hans-de-lunéville 18 janvier 20:16

          @Jelena
          cé quoi ces trucs ?


        • alinea alinea 15 janvier 10:31

          Je trouve ça épatant qu’ Erdogan parle de Chomsky !!! C’est bien le seul homme politique au monde qui le fasse !
          Que ce soit pour le critiquer n’est pas une surprise et cela n’est pas accablant !!


          • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 15 janvier 10:40

            @alinea

            Je pense que le seul texte de Chomsky dont Erdogan ait connaissance est cette lettre ouverte, et encore, rien ne dit qu’il l’ait lue ! Il a des services pour lui expliquer. Erdogan n’est pas vraiment le genre de personnage à se passionner pour la grammaire générative. Par contre, comme tous les mégalomanes, il supporte mal la contradiction et la mise en évidence de ses incohérences. Chomsky est américain et pèse dans l’opinion. Erdogan voudrait bien qu’il se taise par crainte de remontrances d’Obama qui lui a déjà remonté les bretelles. Son invitation n’était rien d’autre qu’une menace, comme vous l’avez compris. Il se comporte et s’exprime comme un « parrain » qu’il est. En langage clair, son invitation signifiait : « viens ici si t’as pas peur ! Viens sur mon terrain ! T’as la trouille, hein... etc... »



          • alinea alinea 15 janvier 11:44

            @M de Sourcessure
            Oui !! j’avais bien compris, mais je ne sache pas que ’autres chefs d"états l’aient fait ; c’est juste ce que je voulais dire !
             smiley ... pour la grammaire générative !!


          • JMBerniolles 15 janvier 12:21
            Erdogan qui commence à payer le prix de toutes ses erreurs : soutien actif, financier, armement, logistique, entrainement aux takfiris salafistes, tentatives d’étranglement des Kurdes à Kobané, et maintenant cette répression génocidaire (ce n’est pas par hasard qu’Erdogan n’a jamais voulu reconnaître le génocide arménien), abattage du bombardier russe à la frontière syrienne qu’il prétendait annexer, chantage aux réfugiés (faussement appelés migrants, ce qui occulte complètement le fait qu’il faudrait créer les conditions pour qu’ils puissent rentrer chez eux) et pratique une fuite en avant suicidaire.

            Les russes ont habilement joué de l’action diplomatique et de propagande pour isoler Erdogan.
            Si ses avions ou ses chars pénètrent en Syrie, cela conduira à une riposte russe et Erdogan ne sera pas soutenu par l’Otan. Alors qu’il espérait l’entrainer derrière lui. D’où son rapprochement avec l’Arabie saoudite, assez contre nature quand on pense aux oppositions entre Frères musulmans et wahhabites (que l’on intègre à tort dans le sunnisme. Ce sont deux déviations criminelles du sunnisme en réalité)

            • Doume65 15 janvier 12:47

              J’ai une autre info : Chomsky a découvert qu’en mélangeant de l’eau froide à de l’eau chaude, on obtenait de l’eau tiède.
              Mais personne n’en parle. C’est un complot !


              • bakerstreet bakerstreet 15 janvier 14:45

                @Doume65
                Ah, Noam Chomsky ! On se gargarise des sonorités du nom ! Saint Heidegger priez pour nous. Il fait partie comme ce dernier de ceux dont la simple fait référence est censé vous transformer en repenti honteux, pourvu que vous ayez sorti une phrase contraire à l’orthodoxie. La moindre évidence plate ayant trait au système libéral, sorti par ce bel esprit fait courber le front des disciples, répétant les paroles d’or du prophète. En France sûrement plus que dans n’importe quel autre pays, nous sommes sensible à ces garde à vous intellectuel. Sarte à une autre époque le grand devin excommuniait les ploutocrates, à la solde de l’impérialisme. Orwell s’est beaucoup battu contre ces glissières littéraires, qui jalonnaient sa route, le mettant d’ailleurs dans le camp des « vendus au capital » !. Et cela donne des choses comme ceci : « Avez-vous lu le dernier de Chomsky ? Non, vraiment ? Il faut ! »...Jacques Lacan a lui aussi bénéficié de miracle d’autorité gratuite et émerveillé. Il osait tout au niveau sémantique, pariant sur le talent de ses élèves pour l’interpréter au mieux. Bob Dylan ne dira rien d’autre, quand Joan Baez lui demandait ce que ses textes voulaient dire. « Je n’en ai aucune idée. Mais je sais qu’il y a assez de gens à les lire pour leur donner un sens. »


              • ecophilopat 15 janvier 15:06

                @bakerstreet

                Bob Dylan ne dira rien d’autre, quand Joan Baez lui demandait ce que ses textes voulaient dire. « Je n’en ai aucune idée. Mais je sais qu’il y a assez de gens à les lire pour leur donner un sens. »
                .
                Un peu comme vous avec les ouvrages de Chomsky, non.


              • bakerstreet bakerstreet 15 janvier 17:23

                @ecophilopat
                Tout à fait. Boris vian à fait pas mal d’ironie aussi sur sartre, la référence obligatoire des années 50, grand dénominateur commun de la pensée de gauche,en son temps. Dans « l’écume des jours »,il le transforme en Jean sol parthe, et fait parodie. Je ne nie pas par ailleurs que ces auteurs soient intéressants, mais le garde à vous qu’on observe temporairement à l’occasion d’un phénomène de mode est une impasse de la pensée au garde à vous.

                En relation d’ailleurs avec l’attitude en France de l’élève par rapport au prof. On ne vous invite pas à penser par vous même, on vous invite à la génuflexion, et à la répétition des postures sacrées, tout autant d’ailleurs que de leurs abdications. 
                Faut il rappeler que tout ces gens refusèrent de voir les camps en union soviétique, sous prétexte de ne pas désespérer le peuple, mais surtout pour avouer qu’ils s’étaient trompés du tout au tout. Mao prenant ensuite la suite pour de nombreuses années. 


              • Abou Antoun Abou Antoun 15 janvier 17:32

                @Doume65
                Enfin il a peut être fait un peu plus, avec Backus et Naur il a défini les grammaires formelles dites BNF, qui donnent un support théorique aux langages formels, donc qui sont très importantes en théorie de la programmation. Si les langages naturels sont trop complexes pour relever de tels formalismes on peut en dégager des sous-ensembles très restreints obéissant à ces règles et concevoir, par exemple des automates réagissant à une forme simplifiée de langage. Bref tout cela c’est le BABA de l’I.A.
                Je n’ai rien à dire sur la portée philosophique de l’œuvre de Chomsky je ne la connais pas, mais je sais qu’au M.I.T. on ne recrute pas de petites pointures.


              • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 15 janvier 17:35

                @bakerstreet

                Parfois, dans la vie, on est amené à choisir son camp.
                J’ai choisi le même que Chomsky, et vous ?

              • alinea alinea 15 janvier 17:49

                @bakerstreet
                Il faut dire qu’il baisait sa femme !!!


              • ecophilopat 15 janvier 17:58

                @bakerstreet
                "En relation d’ailleurs avec l’attitude en France de l’élève par rapport au prof. On ne vous invite pas à penser par vous même, on vous invite à la génuflexion, et à la répétition des postures sacrées, tout autant d’ailleurs que de leurs abdications."
                .
                Il est préférable de se fier à Dieu plutôt qu’à ses saints

                Extrait de Entretiens de Noam Chomsky avec Denis Robert et Weronika Zarachowicz

                Une des premières leçons que Chomsky enseigne, c’est de ne pas croire aux pensées toute faites, de ne pas croire non plus les gens sur parole. Ne jamais rien prendre pour acquis. Vérifier. Réfléchir. Penser selon ses propres critères. Se libérer du connu. « Je ne veux pas amener les gens à me croire, explique-t-il, pas plus que je ne voudrais qu’ils suivent la ligne du Parti, ce que je dénonce - autorités universitaires, médias, propagandistes avoués de l’État ou autres. Par la parole comme par l’écrit, j’essaie de montrer ce que je crois être vrai, que si l’on veut y mettre un peu du sien et se servir de son intelligence, on peut en apprendre beaucoup sur ce que nous cache le monde politique et social J’ai le sentiment d’avoir accompli quelque chose si les gens ont envie de relever ce défi et d’apprendre par eux-mêmes.l »
                .

                http://www.chomsky.fr/livres/2heures_lucidite.html


              • bakerstreet bakerstreet 15 janvier 18:11

                @M de Sourcessure
                Impossible de nier que ce type est un bon analyste. Je faisais juste une aparté, en rapport avec le statut de certains intellectuels et l’attitude de leurs disciples, mettant parfois au panthéon une déclaration qu’on pourrait dire « lénifiante », et relativement banale, mais riche d’autant de plus de sens, qu’elle est sortie de la bouche du bel esprit estampillé. 

                Une attitude qui doit gonfler même les philosophes, je suppose. Je lis en ce moment les articles, écrits de G.Orwell, et c’est un point de vue qui lui est cher, lui qui dut batailler, en France par exemple pour imposer ses écrits, car toléré dans aucun camp, vu comme un socialiste pour les uns, et pour un bourgeois libéral par les autres, pour avoir oser critiquer l’union soviétique.
                Maintenant, Erdogan, c’est un boulevard pour la critique ; avec lui la Turquie renoue avec le pire, sur nostalgie de refonte de l’empire ottoman. Que les autorités européennes relancent le traité d’adhésion, ou fassent semblant, est aberrant, au vue des attaques au droit de l’homme, de la répression contre les kurdes. Pour ne parler que de cela.....La real politik, sans doute ? Ou une politique de coups tordus.
                 Erdogan est mal barré lui aussi après avoir trop joué à l’apprenti sorcier avec Daesh. 
                « Choisir son camp » m’apparaît toujours risqué, à moins d’y être obligé. Il y a des adhésions simplement circonstancielles, conditionnelles, faute de mieux. Tiens je pense comme ça au fait d’avoir voté Chirac contre le pen. Un choix d’ailleurs que je ne regrette pas, car au moins la France n’a pas adhéré à cette foutaise de guerre contre l’irak, qui est la matrice de la catastrophe actuelle. Mais les paroles de G. Bush me restent toujours au fer rouge en mémoire, à propos de « choix du camp », version western. Mon camp tout de même, finalement, c’est celui de la défense du pauvre pékin, de l’éternel civil pleurant dans les décombres de sa maison. Plus les points de vue prennent de la hauteur, pour nous faire oublier cela, comme Néron jouant de la lyre, me semblent dangereux et manipulateurs.

              • Abou Antoun Abou Antoun 15 janvier 18:12

                @Doume65
                Il faut dire qu’il baisait sa femme !!!
                Pour ajouter aux propos d’alinea
                Les détails ici paragraphes 20 et 21


              • bakerstreet bakerstreet 15 janvier 18:29

                @ecophilopat

                Parfait..On ne peut dire mieux. .Mais je n’ai rien contre Chomsky, bien au contraire. Mon trait allait juste contre le statut médiatique de certains, qui fait qu’il existe un phénomène de cour, et un risque grand de dérive.

                La critique, la contestation dont chomsky fait référence, c’est remarquez quelque chose qui se trouve dans la base à outils de base de l’apprenti philosophe, enfin un grand mot pour parler de quelqu’un qui tente de réfléchir par lui même, avec toutes les difficultés et les limites que ça suppose. Mais le doute et la critique sont les bases de la rhétorique.
                Les prêtres thibétains se livrent eux aussi à ces séances de rhétoriques, et de contestation, prenant alternativement un parti et un autre, pour apprendre la relativité des choses et des jugements.
                Je vais pas chercher dans Montaigne, mais l’excellent homme a fait plus d’un billet la dessus. 
                 Et vive les gens qui ne sont pas d’accord avec nous, dans les sens qu’ils nous stimulent et nous contraignent à faire effort de raison et d’arguments. 
                Sinon, on dérive vers la comédie du sacre !. Un p’tit peu d’humour et de drôlerie et d’’esprit de jeunesse et de contestation remet les pendules pétrifiées à l’heure. La moitié des œuvres de Shakespeare et de Molière sont construits sur ces arguments

              • alinea alinea 15 janvier 18:36


                Je dois avouer Abou Antoun que je me suis faite vulgaire à dessein !! Michèle Vian était la maîtresse de Sartre sans cachotterie !! Mais on sait que Boris n’en était pas comblé !!!
                Alors, les détails qui n’existent pas, ma foi, c’est vrai que c’est un non évènement sans importance !! smiley


              • Abou Antoun Abou Antoun 15 janvier 18:46

                @alinea
                Mais on sait que Boris n’en était pas comblé !!!
                Alors que Jean-Paul, comme Tonton Georges, tentait de faire d’un ’coup’ deux coups. (à l’ombre des maris)


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 janvier 19:24

                @Doume65
                Les techniques de manipulation des masses par Chomsky :
                - les distraire
                - créer des problèmes, puis offrir des solutions
                - les dégradations progressives
                - le différé
                - leur parler comme à des enfants en bas âge
                - l’émotionnel plutôt que le rationnel
                 etc, etc.

                Ce n’est pas ce que nous subissons ?


              • bakerstreet bakerstreet 15 janvier 19:44

                @alinea
                Je me suis toujours demandé si Sartre se servait davantage de son autorité morale, ou de sa séduction ? L’art de l’hypnose devait en tout cas devait lui être étranger pour des raisons bien compréhensives. « L’enfer, c’est les autres, moins une ! » Comme dirait les Belges. 

                L’existentialisme est un humanisme, d’accord, mais c’est aussi un érotisme, pour celui qui sait jongler avec les formules ! 
                Franchement, je ne vois aucun intérêt à devenir célèbre, même philosophiquement parlant, car le monde entier regarde par le trou de la serrure, et s’intéresse même après la mort avec qui s’agitait avec vous dans le bocal à formol. 
                Est ce de ces mouvements compulsifs d’avant en arrière que lui vinrent le surnom « d’agité du bocal » ?... Les voies de dieu et de la philosophie sont impénétrables, et je me demande si ça marchait si fort avec le castor, qui ne parvenait pas toujours à faire barrage à l’impétuosité du petit timonier ?
                Elle était amoureuse de Nelson Algreen, et lui envoyait des courriers enflammés, J’ai lu dernièrement un interview de Russel Banks, ami de ce dernier, qui lui confia, quand il était bien plus jeune, que cette femme l’avait passablement gonflé, et qu’il était furieux que leur relation est été mis à jour. Simone, dieu merci, n’a pas lu l’article en question, n’étant plus de ce monde en représentation et en vanité !
                La notoriété n’apporte rien au mystère, à ce sujet. Et Boris peut continuer à cracher sur les tombes. 

              • ecophilopat 15 janvier 20:27

                @Fifi Brind_acier

                Vous devriez lire ceci

                http://www.noam-chomsky.fr/a-propos-des-dix-strategies-de-manipulation-de-masses-faux-texte-attribue-a-noam-chomsky/
                .
                Chomsky n’a pas cette vision complotiste du pouvoir.


              • HELIOS HELIOS 15 janvier 20:34

                @M de Sourcessure
                moi aussi, depuis longtemps !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 janvier 21:33

                @ecophilopat
                Non bien sûr, les responsables politiques ne mentent jamais, ils ne manipulent jamais, ils n’organisent jamais d’attentats sous fausses bannières...


                Sauf quand des Juges italiens rouvrent les dossiers, enquêtent et découvrent que les attentats en Europe pendant la Guerre froide, c’étaient les armées secrètes de l’ OTAN. C’est ballot !
                Que le texte soit ou non de Chomsky, ce qui est expliqué correspond bien à ce que nous vivons.

                Si vous voulez, vous pouvez consulter les explications d’un journaliste allemand, sur les manipulations de l’opinion par les médias.

              • ecophilopat 16 janvier 10:34

                @Fifi Brind_acier

                Calmez vous fifi, je vous explique simplement que ce texte ne vient pas de Chomsky, je ne dis pas pour autant qu’il n’est pas pertinent.


              • gruni gruni 15 janvier 17:04

                Merci pour l’article, Chomsky est une référence, il m’arrive de visiter le site en français que vous avez mis en lien. Une bonne idée 


                • ukulele ukulele 16 janvier 00:25

                  Erdogan… Comment imaginer qu’il puisse même comprendre un texte de Chomsky…
                  Pauvre Turquie…


                  • robert 16 janvier 19:42

                    @ukulele
                    attention, ne pas exagérer Chomsky, c’est peut être un élément Américain en mission de brouillage....


                  • ukulele ukulele 16 janvier 22:02

                    @robert
                    Je ne suis pas un « fan ». J’apprécie certaines de ses analyses.
                    Je vous laisse à vos thèses complotistes pour le reste…


                  • laurentgantner laurentgantner 16 janvier 07:31

                    Comme on comprend cette annonce de #Chomsky, appelant à la reconnaissance internationale des Kurdes, entièrement dans la poursuite et l’inscription des Conclusions du Tribunal de Nuremberg en ses Messages aux Peuples et ses Conseils aux Nations, profondément Pacifistes et antimilitaristes, voire certainement antifascistes - et c’est plus important pour la suite - qui préconisaient et recommandaient, en son Comité des Sages et d’experts, aux pays, de ne pas utiliser des notions de « race » ou religieuses pour faire de la politique, du #‎politique ou des politiques. Tout comme ils souhaitaient également, face aux Tables de ces Conclusions engagées dans l’avenir de l’#‎Europe et du Monde, que ne puissent pas se poursuivre les développements des extrêmes-droites et du nationalisme qui conduisirent planétairement la seconde Guerre mondiale... 

                     

                    D’ailleurs il suffit de lire Öcalan pour comprendre à quel point la poursuite de ces Conclusions du Tribunal de Nuremberg n’a pu s’appliquer ou n’a pas encore été appliquée à l’ensemble du monde, de l’autre côté… La plume d’Öcalan nous permet ainsi aussi de saisir les principales raisons des déséquilibres constatés en ce qui concerne le respect des Nations... Tranchant au vif le siècle qu’il coupe en deux ; une première moitié achevée par la fin de la seconde Guerre mondiale et forcément la seconde, laissée assez justement, ouverte, sur cette Table des Conclusions du Tribunal de Nuremberg, là où il se situe mais où l’Occident l’abandonne, non pas dans le respect des applications et des décisions relatives aux orientations du Tribunal de Nuremberg mais à l’irrespect des contournements relatifs aux soumissions économiques et prérogatives politiques liées à la négation d’une reconnaissance Kurde que devaient probablement motiver l’obligation de se mettre en hostilité devant toute obédience marxiste-léniniste ; les Grandes puissances sur les émergentes (1/10ème) ; les Quarts des Tiers Monde ; toujours sans Öcalan, maintenant définitivement emprisonné... Cependant il écrit… Là où OTAN et ONU ne sont qu’approximations, Öcalan s’interroge et précise : 


                    « Guidés par des ambitions de suprématie stratégique et une avidité sans limite, la politique d’intervention européenne au Moyen-Orient devint de plus en plus colonialiste au début du vingtième siècle. Son premier objectif fut de soumettre et de contrôler le Moyen-Orient. Ceci ajouta une nouvelle forme de colonisation à l’histoire des kurdes qui en avaient déjà l’expérience de longue date. L’on peut remonter au temps des sumériens pour retracer les origines de ce problème que le #capitalisme occidental modifia de manière inimaginable. Pour les #Kurdes cela signifiait qu’ils étaient encore une fois confrontés à des acteurs #colonialistes et que la résolution du problème #kurde allait devenir encore plus difficile. »


                    Abdullah #Öcalan, extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, 2008, Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant « Le colonialisme européen et le problème kurde », page 14.


                    #PerspectivesPourUneRésolutionPolitiqueAuKurdistan


                    « Il y a un danger d’élargissement du conflit à toute la région, similaire à la situation du conflit israélo-palestinien. Une montée du nationalisme kurde pourrait même radicaliser plus encore les nationalistes perses, arabes et turcs, rendant plus difficile la résolution du conflit.

                    Cette perspective doit être contrebalancée par une solution n’ayant pas d’aspirations nationalistes et reconnaissant les frontières existantes. »


                    Extrait d’Abdullah Öcalan : « Guerre et paix au Kurdistan, Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant « Situation actuelle et solutions possibles », page 38…     


                    http://www.freedom-for-ocalan.com/francais/Ocalan-Guerre-et-paix-au-Kurdistan.pdf


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 12:06

                      Bonjour,
                      .
                      « Chomsky accuse Erdogan de double jeu »
                      .
                      Ce sont les pays de l’OTAN qui jouent un double jeu, donc la Turquie, les États-Unis, Israël, la France, l’Angleterre, etc. en instrumentalisent le terrorisme (politique du chaos « contrôle ») !
                      .
                      Turquie : cynisme et double jeu d’Erdogan dans la lutte contre Daesh
                      http://www.opinion-internationale.com/2015/08/07/turquie-cynisme-et-double-jeu-derdogan-dans-la-lutte-contre-daesh_36554.html
                      .
                      Ces courriels d’Hillary Clinton qui accablent l’action de Nicolas Sarkozy en Libye
                      http://www.letemps.ch/monde/2015/06/30/courriels-hillary-clinton-accablent-action-nicolas-sarkozy-libye
                      .
                      Qui est Sidney Blumenthal (nom complét : Sidney Stone Blumenthal) ?
                      Son pseudo dans des nombreux emails avec Hillary Clinton : « Sid »
                      https://www.washingtonpost.com/news/the-fix/wp/2015/10/23/so-who-is-sidney-blumenthal/
                      .
                      Sarkozy, BHL, Clinton et l’or de Kadhafi
                      http://rue89.nouvelobs.com/2016/01/09/sarkozy-bhl-clinton-lor-kadhafi-262764
                      .
                      Charlie, USA, Daesh : les 7 médiamensonges
                      https://www.youtube.com/watch?v=kq5q17DDzJk

                      Les 10 grands MédiaMensonges d’Israel - Michel Collon

                      https://www.youtube.com/watch?v=1a-krBBnUYM

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès