Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ci-gît John McCain, dernier candidat du XXe siècle

Ci-gît John McCain, dernier candidat du XXe siècle

 Mac est parvenu à ne pas péter les plombs... mais la caméra a fini par le trahir, vert de rage en arrière-plan, à se cramponner au dossier de sa chaise pendant qu’Obama déroulait son propre tapis rouge vers la Maison-Blanche (le matériel n’a pas cédé et c’était bien là la seule différence avec Amy Poehler/Hillary Clinton pendant le premier sketch de Tina Fey/Sarah Palin sur SNL).


Peu importe. John McCain n’était pas là ce soir. On a eu droit à une espèce de débat très, très, très mal géré par Tom Brokaw*, mais le héros était Missing in Action. Inaudible, ratatiné dans une moquette aux couleurs d’un parti trop grand pour lui, sonnant creux dans toutes ses attaques comme dans toutes ses envolées supposées lyriques, scotché avec Teddy Roosevelt et Reagan quand son adversaire parlait du XXIe siècle. Ringard, fini, avec un énorme "loser" imprimé sur le front. 

Il n’a même pas osé prononcer une seule fois le mot "maverick", c’est tout dire. "I know how to" ("je sais comment faire"), ça, oui, à maintes reprises... mais sans plus de précisions. Barack Obama s’est permis de concéder ironiquement qu’effectivement, "il ne comprenait pas"... pourquoi Bush et McCain avaient engagé l’invasion de l’Irak au lieu de lutter contre le terrorisme là où il était réellement, qu’effectivement, il était en faveur d’un "gouvernement plus intrusif"... pour s’intéresser de près à ce que les grosses entreprises faisaient des faveurs qu’il leur accordait.

Barack Obama n’a rien apporté de vraiment nouveau depuis le dernier débat, mais il est autrement plus clair sur qui il est, où il veut aller et comment il compte le faire. Surtout, le public américain doit se sentir de plus en plus confortable avec l’idée de l’avoir pour président. 

Quelques cheveux blancs de plus (merci Hurricane Hillary), un costume mieux taillé (moins de galons sur les épaules, mais quelles épaules !) et un discours sans équivoque sur son rapport aux vrais terroristes ("Kill Bin Laden")... Obama en impose, il a les idées claires, il est le commandant en chef qu’on a envie d’écouter, le leader auquel on a envie de confier la barre dans la tempête.

Inversement, la "vision du futur" de John McCain ressemble de moins en moins à la Maison-Blanche. A la limite, une "october surprise" à la Dick Cheney (genre Ben Laden sort un CD de ses greatest hits) ne suffirait pas à le sortir du trou.

McCain a perdu la bataille sur l’économie. McCain a perdu la bataille sur la santé. McCain a perdu la guerre sur l’Irak et l’Afghanistan***...

McCain a tout simplement perdu la guerre en McCainistan.


* le grand perdant du soir : incapable de respecter les règles du jeu (y compris quand McCain a serré la main d’un membre de l’audience) et ridicule sur le coup du prompteur à la fin du débat.
** merci Sarah d’avoir définitivement grillé cette cartouche contre Biden le 2 octobre.
*** Il a limité la casse sur la Géorgie de son ami Sakashvili ; drôle de compensation.

— -
initialement publié sur blogules.

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Allain Jules Allain Jules 8 octobre 2008 10:34

    Chapeau bas !


    • LE CHAT LE CHAT 8 octobre 2008 10:37

      mac cain avait pas la frite ! les USA ont elles vraiment besoin d’un papy aux commandes avec des recettes du passé complétement dépassées ? à 72 ans , il est grand temps pour lui d’écrire ses mémoires et de se contenter de donner quelques conférences pour arrondir ses fins de mois......


      • stephanemot stephanemot 8 octobre 2008 10:59

        Mac pourra donner autant de confs au Discovery Institute qu’il voudra, du moment qu’il ne parvient pas à la Maison Blanche. 


      • morice morice 8 octobre 2008 10:51

         McCain, le dernier dinosaure ??? c’est sa colist’ qui apprécie !


        • stephanemot stephanemot 8 octobre 2008 10:57

          Dans ce dernier Jurassic Mac, son T-Rex favori avait laissé son dentier au vestiaire...


        • alberto alberto 8 octobre 2008 11:11

          Bon article, camarade, mais cependant une petite remarque :

          Si Mc Cain traîne le" boulet GW. Bush", Obama en traîne un aussi important aux yeux de l’opinion étazunienne : il est "black"  !

          Pour qu’il soit élu, il faut qu’il soit meilleur que bon !

          Bien à vous.


          • stephanemot stephanemot 8 octobre 2008 11:40

            On mesurera le Bradley Effect le 4 novembre. Toute la stratégie de McCain-Palin consiste naturellement à agiter la fange nauséabonde avec laquelle on a tenté de souiller Obama pendant les primaires.

            La couleur va jouer, le "character" aussi. Et pour le moment, c’est Mac qui accuse le plus le coup sur ce point.

            Surtout après la façon méprisante avec laquelle il a traité Obama ce soir.


          • alberto alberto 8 octobre 2008 13:35

            @stephanemot : Oui !


          • Gilles Gilles 8 octobre 2008 14:23

            Oui et en plus il s’appelle Barak HUSSEIN Obama

            Les républicains l’appelle tout simplement Barak HUSSEIN, font le lien avec le pseudo ex terroriste qu’il aurait fréquenté amicalement., en rajoute sur son coté "musulman".. et hop ;. ;cela peut faire peur c’est vrai

            Ceci dit, si les républicains avaient présenté un bon tandem, sûr que Barak aurait été au plus mal. Mais ils ont présenté un couple de guignols pas crédibles : un vieillard cancéreux va t-en guerre, irrascible, nul en économie et en empathie, pété de thune au point de ne pas connaitre ce qu’il possède et une greluche ignarde obsédée par Dieu, les flingues et le viandage d’animaux........ tout ça ensemble ça fait beaucoup ! Sans compter que les Hukabee et l’autre c’était encore moins reluisant

            vu le contexte actuel, même si les américains se focalisent en général plus sur l’individu et sa morale que par sa politique (qui comme chacun sait est du pipeau) Obama/Biden parait bien plus solide pour affonter les crises multiples

            Même le péquenot du MidWest totalement ignare, cul bénit, créationistes, NRAiste, mais qui a peur pour sa baraque, son portefeuille, sa retraite, sa santé préférera peut être un Obama/Biden libéral, hautain mais plus les pieds sur terre qu’un McCain/Palin sympa, sur sa même longueur d’onde mais ineptes pour résoudre leurs problèmes plus terre à terre

            Voilà pourquoi Obama a de trés grande chance d’être élu, grâce au contexte actuel


          • fonzibrain fonzibrain 8 octobre 2008 11:41

            mc cain dit qu’il voulait soutenir les pauvres qui perdent leurs maisons.lol,comme tatcher ya 30 ans,et elle a eu le soutient des pauvres et a gagné les élections.


            comme le dit chomsky,mac cain va gagner car c’est une élection us !!!!!!!


            pensez vous vraiment qu’un noir,fils de musulman peut devenir président américain ?

            c’est comme les marchés,c’est irrationel de penser cela


            • Nobody knows me Nobody knows me 8 octobre 2008 13:06

              c’est comme les marchés,c’est irrationel de penser cela

              On est en pleine crise financière, c’est maintenant que l’irrationnel peut arriver...
               smiley


            • Traroth Traroth 8 octobre 2008 12:18

              J’avoue avoir plus peur d’une "november suprise" (un trucage pur et simple de l’élection, avec la couleur de peau et le racisme des Etasuniens comme explication) que d’une "october surprise" dont les Etats-Unis qui est ,je pense, au-dessus des moyens des Etats-Unis actuellement (et peut-être définitivement, avec un peu de chance).


              • Gilles Gilles 8 octobre 2008 14:34

                Luido

                pas tout à fait d’accord avec toi

                Aux USA, les élections on tenu différement dans chaque état et le but est de remporter l’état pour obtenir TOUS les délégués.

                Une élection peut être décidée par un SEUL état décisif (un swing state par exemple) et donc par un petit groupe d’électeurs, par exemple des démocrates blancs, peigne cul, qui préfère McCain à un noir suspect d’être musulman (comme ceux de Pensilvany par exemple)

                Ce qui s’est pass avec Bush en Floride. Gore était gagnant au nombre de suffrages sur le pays entier, mais celui qui emportait la Floride était le gagnant légal....et le scrutin était à 50-50 presque pil-poil..... voilà comment quelques voix ont fait la différence. Et en plus il y a eu le gros mic mac qui fait penser qu’une fraude de quelques centaines de voix peut faire basculer un pays en entier

                Donc tout est possible......


              • Gilles Gilles 8 octobre 2008 15:39

                L’idée de la fraude insititutionalisé, pilotée par la Maison Blanche est absurde

                Cependant une fraude pilotée localement par quelques "maverick" qui n’ont rien à perdre...possible (tient, comme à Perpigan ou dans le Vem) !

                Il leur suffit déjà de le faire par anticipation, comme ça été le cas en Floride, en ne délivrant pas de cartes d’électeurs (refus, erreurs...) à des groupe suspects d’être plus démocrates (les noirs par exemple)

                Autre exemple : laissez dans les counties pro-démocrates des vieilles machines à voter façon cartes perforées, reputées peu fiables (les cartes étant mal poinçonnées par la vieille machine) qui amènent à annuler nombre de votes. Il y a déjà eu des plaintes à ce propos dans certains états, sous dotant en nouvelles machines les endroits urbains les plus pauvres (votant plus démocrates)

                Si l’élection se joue comme en 2000, je parie ma tête que les mêmes suspicions auront lieu et que ces arguments resortiront


              • abersabil abersabil 8 octobre 2008 19:21

                 Il n’y a pas de quoi rigoler, pour vous rappeler que grâce au frère Bush de l’état de Floride que G.W.Bush a été élu


              • morice morice 8 octobre 2008 13:31

                 par alberto (IP:xxx.x28.11.79) le 8 octobre 2008 à 11H11 

                 
                Bon article, camarade, mais cependant une petite remarque : 

                Si Mc Cain traîne le" boulet GW. Bush", Obama en traîne un aussi important aux yeux de l’opinion étazunienne : il est "black" ! 

                Pour qu’il soit élu, il faut qu’il soit meilleur que bon ! 


                racisme or not ?? constatation simple ou vieux relent ??? attention à la formulation, svp !!!

                • ZEN ZEN 8 octobre 2008 13:38

                  Bonjour Stéphane,

                  Mieux vaut Obama, oui,
                  mais saura-t-il, pourra-t-il faire abstraction de ses soutiens encombrants , Lockeed Martin ,notamment ?


                  • stephanemot stephanemot 9 octobre 2008 01:18

                    Bonjour Zen,

                    Obama n’est pas l"ultra-liberal" decrie par le GOP. Obama a donne les garanties qu’attendaient l’AIPAC ou la NRA, et son programme est somme toute assez classique.

                    La rupture se situe plus dans la posture et l’apprehension des sujets. 

                    Et bien sur dans la Weltanschauung, a l’oppose de celles des annees Busch-Cheney.

                     


                  • Bois-Guisbert 8 octobre 2008 14:51

                    L’Obamalâtrie coule à pleins tuyaux...

                    Ce que c’est que de ressembler à une popstar smiley Exactement ce qu’il faut à l’ex-première puissance mondiale pour descendre cinq échelons supplémentaires...

                    On se demande déjà qui, parmi les grands dirigeants de la planète, fera le mieux semblant de prendre cette utopique figure de mode au sérieux ?


                    • Gilles Gilles 8 octobre 2008 15:45

                      Je crois tout de même que la plupart des grands dirigeants préfèreraient Obama ; McCain parait trop Bushique, ce gars qui a totalement ruiné la réputation de l’Amérique et foutu un merdier innomable. Obama parait d’être quelqu’un avec qui ont peu discuter et qui connait son sujet, en tout cas mieux que l’autre pourri de lacunes effroyables et d’idées préconçues guerrières (on a déjà donne, merde !)

                      Seuls les ennemis de l’Amérique prient pour McCain pour qu’ils continue la croisade "antiterroriste"

                      Ceci dit, j’ai entendu certains propos d’économistes qui laissent à penser que l’Europe serait plus avantagée, économiquement parlant s’entend, avec McCain qu’avec un Obama plus protectioniste...mais se sont des libéraux qui disent ça, préférant l’ultralibéralisme de McCain à l’interventioniste Obama


                    • Bois-Guisbert 8 octobre 2008 16:00

                      Je crois tout de même que la plupart des grands dirigeants préfèreraient Obama

                      Ah ça, j’imagine aisément... 

                      Un des derniers couillons au monde à croire qu’on peut faire de la bonne politique avec des bons sentiments, c’est du nanan pour les arrogants, les dominateurs, les autocrates et les cyniques. Les derniers à se régaler ne seront pas Chavez, Mugabe, Kim et Ahmadinejad.


                    • bobbygre bobbygre 8 octobre 2008 16:22

                      Chavez, Mugabe, Kim et Ahmadinejad ?

                      Les quatres personnages vous semblent comparables ?
                      Rien que par cet amalgame absurde, vous nous prouvez que votre intervention n’a rien de rationnelle.


                    • Bois-Guisbert 8 octobre 2008 19:00

                      Les quatres personnages vous semblent comparables ?

                      Chacun à sa manière, et avec ses espiègleries propres, est un amusant hurluberlu...


                    • stephanemot stephanemot 9 octobre 2008 01:24

                      Effectivement, l’argument "rock star" ne tient plus depuis un bon moment. 

                      Tous les moderes et les rationnels de tous bords se rallient a la candidature du seul candidat qui tienne vraiment la route. 

                      Une fois de plus, McCain-Palin n’est qu’un vehicule pour poursuivre l’oeuvre de Bush-Cheney, et la communaute economique n’en veut pas, surtout maintenant. 

                      Les dirigeants de grands groupes voient bien ce que vaut McCain en periode de crise et ils ont ete rassures sur le fait qu’Obama ne va pas tout remettre en cause pour eux. C’est la voie de la sagesse, pas la voie de la rock star.

                      La rock star dechue dans l’histoire c’est ce "Maverick" devenu totalement ringard.


                    • abersabil abersabil 8 octobre 2008 18:40

                       Franchement, entre un Obama et un Mac Cain il n’y a pas photo, le premier reflète le dynamisme et une autre vision du monde, quant au second il nous renvoie à cette Amérique dépassée au réflexe de cow-boy ; pour un ancien prisonnier il n’a toujours pas compris ce que la "guerre" veut dire, belliqueux, il suit à la trace le chemin des Bush, il est peut être le dernier des mohicans de cet acabit.


                      • Hieronymus Hieronymus 8 octobre 2008 19:09

                        ouais, faut rester prudent
                        et pas l’enterrer trop vite
                        le Mac Cain, prudence ..

                        d’abord les Republicains sont experts en coups tordus
                        suffit de se rappeler les 2 dernieres elections de Bush
                        et avec Obama ils ont une cible de choix, un black
                        second prenom Hussein, pere musulman !
                        et sa bourde sur sa "foi musulmane", du pain benit ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès