Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Colombie : la deuxième mort du Che

Colombie : la deuxième mort du Che

La popularité ne dépend pas toujours du charisme. Même dans notre société de l’image omniprésente. Alvaro Uribe, président sortant de la Colombie, l’a prouvé dimanche, en étant réélu triomphalement, avec plus de 60% des suffrages. Un score à peine assombri par un taux d’abstention de 56%, devenu traditionnel dans un pays où le vote n’est pas obligatoire et où les paysans se rendent peu aux urnes.

Les Colombiens n’ont pas plébiscité Alvaro Uribe pour son allure de bureaucrate austère, mais pour sa détermination à mettre fin à la violence politico-criminelle qui dure depuis plus de quarante ans dans ce pays andin. Ce que le président le mieux élu de l’histoire de la Colombie appelle rétablir la sécurité démocratique de ses concitoyens. Durant son premier mandat, le nombre de meurtres et d’enlèvements a baissé considérablement.

En Europe, et tout spécialement en France, la Colombie n’est connue qu’à travers le prisme de la tragique séquestration d’Ingrid Betancourt par la gangsta guérilla des FARC. Très médiatisée, la famille de l’otage franco-colombienne, amie de Dominique de Villepin, renvoie dos à dos les preneurs d’otages et les autorités, accablant tout particulièrement le président Uribe pour son refus de procéder à un échange humanitaire des otages des FARC contre des guérilleros emprisonnés.

De manière révélatrice, en Colombie même, la question des otages n’a pas été abordée pendant la campagne électorale. Les Colombiens n’ont qu’une obsession : la disparition des groupes armés. Et ils ne croient plus qu’en une seule méthode : la mano dura promise et appliquée par leur actuel président. Car toutes les tentatives de conciliation de ses prédécesseurs à la tête de l’Etat ont buté sur l’intransigeance et la duplicité des FARC.

Plus vieille guérilla d’Amérique latine, née en 1964, les Forces armées révolutionnaires de Colombie sont aussi la dernière sérieusement en activité sur le continent. Durant son second mandat, Alvaro Uribe a l’ambition de présider à la disparition des FARC, ces rejetons dépravés de la geste révolutionnaire latino-américaine, inspirée dans les années 1960 par la Révolution cubaine de Fidel Castro et d’Ernesto Che Guevara. Les dernières guérillas dignes de ce nom ont déposé les armes et intégré la vie politique démocratique dans les années 1990, en Amérique centrale.

Son compagnon d’armes dictateur à Cuba ; ses derniers émules terroristes dans la jungle colombienne : El Che n’est plus qu’une îcone désincarnée pour amateurs d’images d’Epinal imprimées sur tee-shirts et posters...


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (190 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Adolphos (---.---.59.170) 29 mai 2006 10:57

    « Son compagnon d’armes dictateur à Cuba ; ses derniers émules terroristes dans la jungle colombienne : El Che n’est plus qu’une îcone désincarnée pour amateurs d’images d’Epinal imprimées sur tee-shirts et posters... »

    J’ai toujours été surpris que des [cons de] jeunes se baladent avec le che sur le maillot, étant donné qu’il a assassiné pas mal d’enfant. A quand le maillot goering ou himler ?


    • JiPi (---.---.181.94) 29 mai 2006 11:20

      Voyez-vous ça : le « Che » assassin d’enfants.

      Pourriez-vous partager vos sources d’information, SVP ?

      J’ai un fils, un (con de) jeune à remettre sur le droit chemin.

      Merci beaucoup.


    • Scipion (---.---.184.1) 29 mai 2006 11:31

      Adolphos !

      Faut jamais s’attaquer à une icône !

      Le Che est le Che et s’il a tué, voire massacré, des enfants, c’est qu’il y avait d’excellentes raisons, certifiées marxistes-léninistes, pour faire cela !

      Alors, touche pas à mon (Pol) Pot !


    • (---.---.212.160) 29 mai 2006 11:50

      Il parait même qu’il les aurait mangés tout cru...


    • Scipion (---.---.184.1) 29 mai 2006 12:06

      Les communistes n’ont nullement besoin de se livrer au cannibalisme pour être parfaitement immondes !

      Leurs crimes réels se suffisent amplement à eux-mêmes...

      Cent millions de morts, c’est pas de la petite bière, comme dirait un employé de chez Roblot...


    • JiPi (---.---.181.94) 29 mai 2006 12:14

      Quoi !? Le Che aurait tué cent millions de personnes ? Et on ne m’aurait jamais rien dit.


    • Adolphos (---.---.59.170) 29 mai 2006 12:55

      « Colombie : la deuxième mort du Che »

      On ne vous avez pas dit non plus qu’il avait réssucité ! smiley


    • zen (---.---.7.149) 29 mai 2006 13:03

      Un rare sens de la finesse, Adolphos... !


    • JiPi (---.---.181.94) 29 mai 2006 13:17

      Mais pourquoi Scipion en remet-il une couche ? Ils se sont connus au goulag, c’est ça ?


    • zoï (---.---.58.60) 29 mai 2006 13:25

      Monsieur Adolphos devrait poser sa candidature à la CIA, nul doute qu’il triompherait haut la main de l’épreuve du détecteur de mensonge.


    • zen (---.---.7.149) 29 mai 2006 13:50

      laissez-les, ils se discréditent eux-memes,on les connait depuis longtemps dans AGORAVOX ,répétant les mêmes âneries


    • JiPi (---.---.181.135) 29 mai 2006 14:34

      Le paramilitarisme, instrument de répression de prédilection de l’oligarchie colombienne, est tellement ancré dans la culture politique que le président actuel, Alvaro Uribe Vélez, est issu de ses rangs.

      Le paramilitarisme est au pouvoir en Colombie, le narcoparamilitarisme pour être précis. Les compromissions d’Uribe Vélez dans le narcotrafic sont de notoriété publique.

      En dehors des para-militaires, les militaires US sont également présents en Colombie, militaires proprement dits et mercenaires employés par les agences de sécurité spécialisées dans les interventions armées à l’étranger. Trois mercenaires de cette engeance sont d’ailleurs aujourd’hui détenus, prisonniers de guerre, par les Insurgés des FARC-EP.

      Voilà la réalité colombienne.

      Monsieur Hertoghe ne peut évidemment pas l’ignorer.


    • IRIS (---.---.105.116) 29 mai 2006 14:43

      Vous devriez faire un petit tour à Cuba, avant de lancer des accusations puériles et pro-américaine.


    • Scipion (---.---.184.1) 29 mai 2006 15:18

      Mais non, que le Che n’a pas tué cent millions de personnes. Il a tué ce qu’il a pu, comme tout bon communiste qui se respecte.

      Et comme il faut de tout pour faire un monde, il y a de tout, parmi les tueurs communistes, du détaillant de type fourmi, bricoleur de la balle dans la nuque, à l’industriel multinational.

      Ce n’est pas la quantité qui fait l’orthodoxie politique, c’est l’intention.

      Cette précision n’est pas destinée à amoindrir les mérites du Che, en sous-entendant qu’il n’est pas arrivé à la cheville de Staline, de Mao, voire de Pol Pot (illustration de la variété bricoleur sur très grande échelle, lui".

      D’autant moins qu’il a laissé une trace non négligeable en tant qu’apôtre de « la haine efficace qui fait de l’homme une efficace, violente, sélective et froide machine à tuer » On sent que c’est du vécu ! Hein dis, JiPi ?

      A moins que tu ne préfères chez lui, le créateur des camps de travail correctif ? « Camps de travail correctif », c’est d’un authentique poète. Pas comme ces cons de nazis...

      C’est vrai quoi, quand quelqu’un dit Konzentrationlager, ça donne envie de gerber, tandis que « travail correctif », on entend chanter les oiseaux et on voit les marguerites danser sous les caresses d’une brise de matin de printemps...

      Sacré Che... Quel beau Nobel de la littérature, c’eut été...


    • jean (---.---.105.89) 29 mai 2006 19:38

      scipion ta oublier ton copain bush embrasse le il te beniera


    • Jeronimo (---.---.157.208) 30 mai 2006 06:55

      Il faudrait peut être arrêter la bonne vieille bataille gauche/droite de nos ancêtres : la realité est plus complexe. Le communisme tout comme le capitalisme n’existent pas au sens stricte : l’un ne va pas sans l’autre. D’autre part pour ceux qui ont une vision un peu idéologique néolibéraliste, ils sont peut être en train de tomber dans le même panneau que ceux qui prônent l’idéologie marxiste orthodoxe (qui vient d’occident d’ailleur). Quand au liberalisme pur, tel qu’on le vit dans les pays en développement (des pays développés) : je ne pense pas que les grandes firmes multinationales se préocupent de la pauvreté qu’elles génèrent dans les pays du tiers monde (je vis au mexique) et il ne faut pas oublier que notre niveau de vie (en france) se doit en grande partie à notre héritage colonial... et au néocolonialisme (par les grands monopoles).

      Jérôme une jeune... qui croit en un avenir plus humain, rationel et intelligent.


    • Adolphos (---.---.59.170) 30 mai 2006 10:27

      « laissez-les, ils se discréditent eux-memes,on les connait depuis longtemps dans AGORAVOX ,répétant les mêmes âneries »

      Mais oui, Che n’a jamais assassiné personne, c’est bien connu... En fait il faisait du tourisme...


    • Adolphos (---.---.59.170) 30 mai 2006 10:34

      « Le communisme tout comme le capitalisme n’existent pas au sens stricte : l’un ne va pas sans l’autre. »

      Exact, le communisme est le but, l’étape entre lui et le libéralisme est le socialisme (ou ce quon voudra), et on peut effectivement soutenir qu’à part sous Lénine, le communisme n’a jamais existé en tant que tel.

      Par contre si, le libéralisme existe sans le socialisme. D’ailleur il existe avant, pendant, aprés..

      « Quand au liberalisme pur, tel qu’on le vit dans les pays en développement (des pays développés) : »

      En France, on est trs tres loin d’être dans un systéme libérale, alors un systéme « pur » en plus...

      « je ne pense pas que les grandes firmes multinationales se préocupent de la pauvreté qu’elles génèrent dans les pays du tiers monde »

      Je ne vois pas comment des entreprises qui s’installent chez des pauvres pourraient les apauvrir, bien plutôt elles les enrichissent.

      « il ne faut pas oublier que notre niveau de vie (en france) se doit en grande partie à notre héritage colonial. »

      Les colonies ont été une charge pour la france, pas un bénéfice -c’est d’ailleur pour cela qu’on les a largué. Par ailleur les chiffres montre que même pour les pays ou la colonisation à été profitable (GB), ca n’a jamais été un investissement supérieur à celle d’une entreprise normale. Autrement dit, ta thése Marxiste est fausse et réfuté depuis longtemps. Les pays pauvres sont pauvres, parce qu’ils ont toujours été pauvres, pas parce qu’on les a apauvri.


    • JiPi (---.---.181.94) 29 mai 2006 11:42

      Monsieur Hertoghe,

      J’ai entrevu quelques T-shirt à l’effigie de Hugo Chavez.

      Pourquoi vous acharner sur le passé ?


      • Hertoghe (---.---.244.88) 29 mai 2006 14:37

        Cher Jipi, rassurez-vous, j’en ai autant pour Hugo Chavez... smiley

        http://hertoghe.typepad.com/carte_de_presse/2005/12/hugo_chavez_le_.html


      • JiPi (---.---.181.135) 29 mai 2006 15:04

        Hahaha !

        Monsieur Hertoghe,

        Je n’en attendais pas moins de votre part.

        Nul doute que vous penchez à la drrrooîîtte de la drrrooîîtte nourrie à la soupe néocons et que votre vision géopolitique s’en trouve quelque peu déformée.

        Vous avez besoin d’un bon ophtalmologiste. Allez donc à Cuba où vous en trouverez d’excellents qui ne vous ruineront pas.


      • mm (---.---.71.50) 29 mai 2006 11:46

        http://www.autrefutur.org/article.php3?id_article=41

        bien entendu, à remettre dans le contexte de l’article et à prendre avec précaution ( comme toutes les infos du web). Après tout, l’important n’est-il pas l’image générale véhiculée (même s’il ne faut pas négliger l’histoire) ?

        « La prise de la ville de Las Villas fut dramatique pour les opposants au Che. Durant la bataille, un groupe de militaires se retrancha dans un hôtel du centre de la ville. Au bout de quelques heures, ils se rendirent. Les prisonniers furent exécutés de façon sommaire et sans jugement. Ces exécutions eurent lieu en présence de photographes, de journalistes et de cameramans. Les fusillés, dans beaucoup de cas, étaient de jeunes paysans qui s’étaient unis à l’armée à la dernière heure. Ils étaient auparavant chômeurs, on les appelait à Cuba les casquitos »


        • jpl (---.---.74.233) 29 mai 2006 11:52

          Je reviens de CUBA, et ce message m’interpelle fortement. Je ne connais pas l’âge du rédacteur, ni ou il a été à l’école, mais comparer une image d’épinal et une « impression » sur un tee-shirt, surtout en parlant du Che ! Le rédacteur de cet article ne sait certainement pas ce que Ernesto a fait, souvent en étant prêt à échanger sa vie. Il ne sait certainement pas comment il a oeuvré pour les déshérités et les grands malades qu’il a soigné alors qu’il était jeune médecin. Il ne sait sans doute pas non plus qu’il est mort en Bolivie éxécuté par 2 agents de la CIA et que beaucoup de cubains pensent que Fidel aurait aidé à le localiser avant sa capture par l’armée bolivienne.. Pourquoi le Che aurait-il quitté CUBA alors qu’il était au gouvernement ? Je lui conseille par exemple d’aller voir « carnet de voyage » film de Walter SALLES. Mais rien n’est blanc ou noir, je vous joins un message que je viens d’envoyer à une amie après mon retour de CUBA :

          Nous allons très bien, et ce 2ème voyage à CUBA, nous a fait revoir nos positions concernant nos critiques du pouvoir mis en place par FIDEL. Il ne faut, certes pas être journaliste ou écrivain critique, sinon ce n’est plus la perte de la vie, mais quand même la geôle...Il faut dire que les tentatives de PUTCH et de déstabilisation sont permanentes, et oui le grand BUSH n’est pas loin, et à CUBA, annexe des milliardaires états-uniens et de la mafia avant la révolution, FIDEL & CO ont fait en sorte que tous ces habitants ont maintenant le minimum ! C’est loin d’être comme à Haïti, ou sainte Lucie ou bien d’autre îles même plus loin comme madagascar par exemple qui sont devenues des endroits ou « il fait dur » à survivre.

          Par contre, le système mis en place fait que personne ne meurt de faim, depuis cette année, ils ont tous l’électricité, une télé, et un auto cuiseur ! étonnant non ! Pour ce qui est de la médecine, elle est toujours gratuite, elle s’est beaucoup délocalisée par rapport a il y a deux ans, même en montage ou vivent 20 familles dans un hameau, il y a un dispensaire (POLYCLINICA). A titre d’exemple, la mortalité infantile (d’après l’OMS) est plus faible qu’aux états-unis. L’éducation (sauf la tenue qui fait plusieurs générations), et le sport pour tous les jeunes, sont gratuits. Partout dans les « villes » il y a des maisons de quartier qui encadrent les ados, avec leurs section salsa, musique,même avec les moyens du bord, c’est beaucoup plus fonctionnel que chez nous.

          Par contre le niveau de vie de cubain qui ne côtoie pas le touriste est toujours très bas ! les salaires des toubibs par exemple est passé de 20 à 30 dollars par mois... quand ont sait que notre chambre « chez l’habitant » nous coûtait 23 dollars par nuit on comprend déjà beaucoup de chose. Les cubains étaient beaucoup plus ouvert cette fois, ils sont avant tout fier d’être cubain, mais voudrait tous ou presque voir ce qui se passe aux USA, mais surtout en Europe. Certains cubains chez qui ont a été ont l’électricité, la télé et l’auto cuiseur, par contre, habitent dans une cabane en bois aménagé avec gout (leur goût bien sûr),mais l’eau courante n’est pas à coté ! Le transport s’est beaucoup développé, mais pour les gens qui ont un peu d’argent sinon, c’est encore une sacré galère !

          La mentalité profonde du Cubain n’a pas changé, ils ont toujours cette joie de vivre, de danser de chanter, rien qu’à regarder c’est du bonheur, mais c’était trop de ne « que regarder » ... Un bémol pour les endroits chers ou l’on peut danser... danger pour les mineurs , les très jeunes quelques fois. Bon il y a toujours les très bons cigares et le bon rhum... mais ça fait aussi parti de leur vie...

          Extrapolons un peu, ça bouge dans ce coin du monde, et on en parle pas beaucoup en France. Par exemple, Fidel a envoyé 20 000 médecins au vénézuella (CHAVEZ), et des enseignants en échange de pétrole, et voila la Bolivie(MORALES) qui rejoint les 2 mauvais élèves de BUSH ! et je crois que ce n’est pas fini. Verra-t-on la fin d’un empire avec le pétrole qui se raréfie de plus en plus pour revenir a des valeurs plus humaines ? Je le pense et le souhaite vraiment.

          On vous racontera tout ça, avec 4 heures de film (si ont a le temps).

          JPL.


          • Adolphos (---.---.59.170) 29 mai 2006 12:53

            « Le rédacteur de cet article ne sait certainement pas ce que Ernesto a fait, souvent en étant prêt à échanger sa vie. Il ne sait certainement pas comment il a oeuvré pour les déshérités et les grands malades »

            Hitler aussi. C’est la tactique habituel de toute les dictature, faire semblant d’aider les gens, tout en empéchant soigneusement qu’ils soient indépendant et puisse vivre de leur propre travail. Cheu à versé le sang, c’est donc un monstre, et il est en enfers maintenant.


          • zen (---.---.7.149) 29 mai 2006 13:02

            Admirez l’intelligence et la profonde culture historique de Adolphos !...Ceux qui le côtoient sur Agora (il est partout ,prêt à dégainer sur tous les sujets) sont maintenant bien habitués..et passent leur chemin.


          • Hertoghe (---.---.244.88) 29 mai 2006 14:41

            Cher JPL,

            Le rédacteur a 46 ans et il a été à entre autres à l’école chez les jésuites en Belgique et à l’école de journalisme de Lille. Et il vous laisse en découvrir plus sur son parcours et sa connaissance de l’Amérique latine... smiley

            http://hertoghe.typepad.com/carte_de_presse/curriculum_vitae/index.html

            http://hertoghe.typepad.com/carte_de_presse/grands_reportages/index.html


          • Hertoghe (---.---.244.88) 29 mai 2006 14:56

            Chers Michelc, Fred, de L., Marsupilami, moi and Co,

            Et les plus de sept millions de Colombiens qui ont assuré la réélection d’Uribe, président le mieux élu de l’histoire de son pays, sont bien évidemment des gogos qui ne comprennent rien à la complexité de la situation colombienne, qui ne regardent que la moitié de la réalité, qui sont financés et formés par les Ricains... ce sont des pseudo-citoyens à la solde des étatsuniens, des narcos, des multinationales et de quelques propriétaires terriens...

            Bref, les électeurs d’Uribe sont des corrompus au pire, des crétins au mieux qui n’ont pas compris que les FARC tuaient, séquestraient et trafiquaient pour leur assurer un monde meilleur.

            Mais tout cela n’est un secret pour personne, n’est-ce pas chers Cherlock Holmes de la révolution ?


          • Marsupilami (---.---.55.243) 29 mai 2006 15:06

            Ouaf !

            Si tu avais fait la part des choses entre les FARC et les narcos paramilitaires d’extrême droite (tous aussi nuisibles que les autres), tu ne te serais pas pris cette volée de bois vert. Malheureusement, au lieu d’informer objectivement, tu as choisi ton camp : celui d’Uribe qui n’est pas exempt de soupçons de collusion avec la mafia des narcos. Enquête apparemment stoppée par le clan Bush au nom de la lutte antiterroriste...

            Réaction ?

            Houba houba grrr...


          • Mathieu (---.---.49.160) 29 mai 2006 15:19

            « Et les plus de sept millions de Colombiens qui ont assuré la réélection d’Uribe, président le mieux élu de l’histoire de son pays »

            En France, nous avons assuré la réélection de notre président le mieux élu de l’histoire (82% des voix) parce qu’il a promis de réduire la fracture sociale...


          • Marsupilami (---.---.55.243) 29 mai 2006 15:29

            Ouaf !

            Seuls 18 % des électeurs ont voté Chirac au premier tour. Etant donné que 82 % - 18 % = 64, plus de 64 % des votants pour cet escroc au 2e tour de la dernière présidentielle ont voté contre Le Pen, c’est tout.

            En Colombie, ils ont directement voté pour Uribe, un allié des narcos paramilitaires d’extrême-droite très fortement soupçonné de collusion avec le cartel de Medellin : c’est une autre paire de manches.

            Ceci dit, avec un bon bourrage de crâne, n’importe qui peut finir par voter pour n’importe quoi...

            Houba houba !


          • Mathieu (---.---.49.160) 29 mai 2006 16:08

            Excusez-moi, j’utilisais l’ironie, pour dire que ce n’est pas parce qu’un président est élu que c’est un bon président. D’ailleurs mr Hertoghe ne défend pas tous les présidents d’Amérique Latine avec autant d’ethousiasme (Chavez et Morales entre autres)


          • jean (---.---.105.89) 29 mai 2006 19:44

            adolphe té peut etre un fils de bush hitler tu l’aime si tant ok tu va pas en irak faire preuve de sagesse en tuant quelque irakien ca te donnera du pouvoir et une recompense de ton dieu


          • mowglii (---.---.64.89) 29 mai 2006 22:13

            bien sur bien sur JPL , la medecine cubaine .. bien sur bien sur. hé bien non ; moi aussi j’en reviens, de cuba . et le vrai truc du communisme , celui qui a déjà marché , c’est de truquer les chiffres ; truquer les elections bien sur, mais aussi truquer les photos, puis truquer les chiffres de la production, truquer sur le nombre de voitures , le nomre de télévisuers, le nombre de scanners , truquer sur l’age moyen et sur la mortalité infantile ... allez vous etes un grand benet de les croire . comme d’autres avant vous les ont cru ...


          • Adolphos (---.---.59.170) 30 mai 2006 10:37

            « Admirez l’intelligence et la profonde culture historique de Adolphos !...C »

            Et oui, tu peut faire toute les phrases du monde et combiner tous les sophismes de la planete, tu n’échapperas pas à la terrible réalité : communistes=Nazis*2.


          • SIlenT BoB (---.---.106.54) 29 mai 2006 12:13

            Le Che, même si je suis en désaccord total avec ses idées, véhicule une idée et cette idée c’est celle de la liberté. Au delà de l’homme, c’est une idée de révolte qu’il véhicule. Les jeunes dont j’ai fait parti, ont pour beaucoup voulu avoir un tshirt du Che, ou alors un poster ou n’importe quoi d’autre, mais même moi qui suis un libéral convaincu j’ai de l’admiration pour cet homme qui a poussé jusqu’a l’extrème (cf ses lettres dont la dernière) l’application de ses idées. Il s’est battu pour libérer des peuples.

            S’affoler si un jeune porte un tshirt du Che honnêtement pas la peine lol, d’autant plus qu’ils ne savent jamais très bien ce qu’il a fait et ses ideaux.

            Pour en revenir à l’article, ce « nouveau » président, s’ils anihile les FARC, pourquoi pas...


            • Jojo2 (---.---.158.64) 29 mai 2006 12:16

              « Très médiatisée, la famille de l’otage franco-colombienne, amie de Dominique de Villepin, »

              Ca veut dire quoi, ça ?


              • Marsupilami (---.---.55.243) 29 mai 2006 14:08

                Ouaf !

                Ben c’est simple : Che Guevara tuait des milliards de petits zenfants innocents, il les découpait en rondelles et les faisait frire avec des petits oignons, et les revendait en portions surgelées à la holding Villepin-Bettancourt. Le marché a échappé à Adolphos et il ne s’en remet pas. Voilà !

                Houba houba !


              • michelc (---.---.27.22) 29 mai 2006 12:53

                On parle des FARC comme les seuls monstres.

                On oubli un peu que les paramilitaires à la soldes des narcos, des multinationales et quelques propriétaires terriens on fait des massacres aussi degueulasse voire pire.

                Ces même para ont étés ou vont êtres amnistiés par Uribe et cela sans que l’on en parle . En colombie on a le droit de tuer sans vergognes et avec la complicité de l’état.

                Alors que le Che a probablement tué des gosses dans le passé, on oublie les gosses qui se font tué tous les jours par les paras juste parce qu’ils sont jeunes de nos jours. Sans parler des villages rasés et autre meurtres politiques.

                Faire dire que les Farcs sont les seuls responsables de la violence criminelle du pays c’est faire mourrir une fois de plus ces pauvres gens pris en tenaille entre deux feux.

                Cet article est proprement scandaleux par son manque d’objectivité et partisan.

                Amis du vrai journalisme je vous dis bonsoir


                • Fred., de L. (---.---.37.102) 29 mai 2006 14:05

                  Tout à fait d’accord avec MichelC. Cet article est médiocre dans ses conclusions et dans sa façon de masquer la moitié de la réalité.

                  Les paramilitaires sont financés et formés par les ’ricains, ce n’est même pas un secret, et tout le monde le sait depuis au moins 20 ans. Les FARC se battent pour un monde meilleur, les paramilitaires pour la drogue...


                  • Marsupilami (---.---.55.243) 29 mai 2006 14:14

                    Ouaf !

                    Tout à fait d’accord aussi. Hertogne semble ne rien connaître à la complexité de la situation colombienne. Uribe est un corrompu à la solde des intérêts étasuniens. Ce qui ne veut pas dire que les cocaleros des FARC valent mieux que lui. Du blabla, du vent, de la désinformation.

                    Houba houba grrr...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès