Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comme un air de déjà vu...

Comme un air de déjà vu...

Après une fin encore récente d'un long affrontement entre deux puissances, des tensions se font à nouveau ressentir. Alors, un nouvel affrontement, à distance ou direct, serait-il possible ?

1989, chute du mur de Berlin. Fait marquant de la fin de cette terrible guerre froide opposant les Etats-Unis et l'URSS. Après une guerre mondiale, ces deux puissances connues comme superpuissances, s'affrontent à distance, sur des territoires étrangers aux leurs, sans avoir à faire à l'un ou l'autre directement. La propagande et l'espionnage était deux principaux usages pour maîtriser le camp adverse. La propagande était utilisée pour faire penser que l'autre camp a tort, et l'espionnage pour savoir où en était l'autre camp et pour toujours essayer d'être un cran au dessus, technologiquement et stratégiquement parlant.

Maintenant, passons au présent, après les déclarations d'Edward Snowden, ancien agent des services secrets américains, la NSA, sur l'espionnage américain, la Russie lui accorde l'asile politique. La guerre froide revient de suite dans les pensées. La Russie cherche peut-être un climat de tension, en lui donnant l'asile connaissant les relations passées entre ces deux pays. Un grand point de la guerre froide devient la cause de noueaux affrontements entre ces deux grands pays développés.

De plus, je vous parlais de propagande précédemment, après 3 ans de considérables efforts de la part de Barack Obama et Dmitri Medvedev pour rapprocher ces deux pays en terme d'économie, de marché (entrée de la Russie dans l'OMC) et d'échanges commerciaux, Vladimir Poutine, étant de retour au pouvoir, et prônant tout particulièrement l'antiaméricanisme, bloque toutes négociations et tout rapprochements possible entre ces deux puissances. Justement, l'antiaméricanisme de M. Poutine peut à nouveau nous rappeler un sentiment de guerre froide. Il veut prouver aux citoyens russes, que les dictatures sont représentées par les Etats-Unis, et que c'est un pays qu'il ne faut pas considérer en terme d'économie. Tout cela pour essayer de faire oublier que c'est lui qui protège les dictateurs et les aide à garder leur place, comme le cas de la Syrie et l'aide donnée à Bachar-el-Assad, cas que M. Obama fait tout son possible pour régler...

Maintenant après ce petit problème d'espionnage, le discours pour Obama est rompu. Pourtant motivé à changer la situation, Poutine a fait un nouvel écart, et cette fois-ci c'était la fois de trop pour Washington. Nous pouvons penser que l'administration Obama est assez intelligente pour ne pas se lancer dans une nouvelle bataille sans réel intérêt, mais la population américaine pourrait en décider autrement...

Et la Russie, a-t-elle eu raison de donner l'asile politique à un citoyen américain recherché par les services américains ? Après avoir renoué le dialogue avec les américains et après avoir commencé à se joindre à tous les grands pays développés, c'était peut-être un nouveau faux pas de trop, de leur part après avoir défendu corps et âmes la dictature syrienne. Les discussions peuvent être amoindries par cette erreur et les avancées commerciales peuvent être touchées.

La Russie devrait faire machine arrière et arrêter leur rejet des pays développés occidentaux et surtout leur rejet des Etats-Unis pour pouvoir continuer à avancer au moment où on peut apercevoir une possible fin à cette crise économique...


Moyenne des avis sur cet article :  1.47/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Jelena XCII 19 août 2013 10:09

    L’auteur veut devenir un Pujadas quand il sera grand, cet article est un bon début...


    • SysATI 19 août 2013 10:16

      C’est vrai que quand on lit ça : 


      « Tout cela pour essayer de faire oublier que c’est lui qui protège les dictateurs et les aide à garder leur place, comme le cas de la Syrie et l’aide donnée à Bachar-el-Assad, cas que M. Obama fait tout son possible pour régler... »

      On se dit qu’il y a beaucoup beaucoup de boulot pour arriver un jour à être journaliste...
      Mais pour devenir un Pujadas c’est beaucoup plus facile :)

      • unandeja 19 août 2013 12:09

        l’auteur réussit à me mettre, pour une rare fois, d’accord avec vous...C’est déjà pas mal non smiley


      • Alpo47 Alpo47 19 août 2013 10:54

        Un texte niveau ado de 15 ans, totalement orienté et binaire : les « bons » américains et les « méchants » russes.

        Je sais bien qu’on est en aout, mais lire un texte aussi simpliste d’un auteur qui vient donner des leçons ... tout en n’ayant rien compris, pourrait finir par lasser une bonne partie des lecteurs.


        • unandeja 19 août 2013 12:08

          ....hum pour les CV faudra envoyer à l’humanité, Marianne ou Libé....c’est extrêmement orienté et très très anti-russe comme papier.

          La plupart des dictateurs ont été installés par les USA et les occidentaux + que par la Russie.
          La Russie défend juste ses propres intérets et cherche à maintenir sa sphère d’influence sur les pays de l’ancienne URSS....

          Vous dites qu’Obama fait tout pour réduire la crise syrienne....pourriez vous me dire concrètement ce qu’à fai Obama pour réduire la crise syrienne car je n’ai AUCUN exemple concret en tête.

          Poutine représente un pouvoir fort et autoritaire, c’est vrai. Mais je ne vois pas en quoi il soutient les dictateurs comme toujours...il a pris le parti d’El Assad qui en est un...mais en face nous avons une dictature islamique qui se profile. Quand je vois un « rebelle » syrien se filmer en découpant des organes de soldats syriens pour les manger crus....je me dis que je préfère la dictature Assad que la dictature barbares et islamiste. Le peuple syrien reste majoritairement anti-rebelles par aileurs.

          Quant au climat de guerre froide « voulu par la Russie », je rappelle tout de même que les USA ont pour projet d’installer un bouclier antimissile aux frontières russes, qu’ils ont installés une base militaire plus qu’importante au Kosovo......par contre je ne vois aucune armée, ni armement russe aux portes des USA.


          • Gabriel Gabriel 19 août 2013 13:17

            Vous voulez devenir journaliste alors, parlez des faits uniquement des faits, la vérité telle  qu’elle est, sans parti pris, sans influences externes et surtout, sans croire ou réécrire bêtement les conneries de vos modèles ou mentors mais en allant vérifier par vous même… Les bons américains et les méchants russes, non mais on croit rêver, ce n’est pas du journalisme, c’est de la propagande vomitive. La seule excuse à vous trouver est peut-être votre jeune âge et l’ignorance qui le nourrit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès