Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Commémoration des 51 ans du soulèvement du Tibet, le 10 mars (...)

Commémoration des 51 ans du soulèvement du Tibet, le 10 mars 2010

A l’approche de la 51ième commémoration du soulèvement tibétain, et 2 ans après les manifestations de 2008, le Tibet est toujours sous une forme de loi martiale. Les Tibétains vivent dans un climat de terreur d’une répression mise en place par les autorités chinoises depuis 2 ans, une atmosphère de tension rappelant pour certains les pires heures de 1959. Des centaines de morts, des milliers de disparus et de prisonniers ont été recensés.

En 2009, la situation des Tibétains au Tibet s’est aggravée, avec encore des arrestations et des condamnations expéditives, au moins 2 Tibétains ont été exécutés.

Récemment et pour faire un exemple, à la veille de Noël, la justice chinoise a condamné un grand Lama tibétain, Phurbu Tsering Rinpoché, à 8 ans et demie de prison pour "détentions illégales d’armes", "occupation illégale d’un terrain municipal" et "détournements de fonds". Ce Lama réincarné âgé de 53 ans est l’abbé et le fondateur de 2 monastères. Il a créé des dispensaires médicaux, un hospice pour personnes âgées et a adopté des enfants handicapés. Phurbu Tsering Rinpoché est marié, et très respecté des Tibétains de sa ville de Kardzé, dans le Kham, à l’ouest du Sichuan, ainsi que de Chinois han qui le considèrent comme un grand maître. Sa femme et ses proches rejettent les accusations. Le terrain occupé "illégalement" lui a été donné pour y bâtir son hospice pour personnes âgées et les "armes" se seraient révélées être des munitions et une imitation de pistolet. Son avocat affirme que le Lama a dépensé environ 7 000 euros pour bâtir l’hospice. Des responsables locaux auraient laissé entendre que les autorités avaient décidé à l’avance une lourde peine pour faire un exemple et dissuader d’autres grands Lamas de s’impliquer dans des manifestations. Le verdict semble en effet lié à une manifestation de nonnes du monastère de Buronglang, dont Phurbu Tsering est l’abbé. Près de 80 nonnes avaient défilé pacifiquement en mai 2008 dans les rues de Kardzé pour protester contre les cours d’"éducation patriotique" où il est demander de rejeter le Dalaï-Lama. La majorité des nonnes furent arrêtées et 2 d’entre elles condamnées à 10 et 11 ans de prison. Le Lama Phurbu avait été arrêté quelques jours après les manifestations.

Peu après, ce fut au tour d’un réalisateur tibétain, Dhondup Wangchen, d’être condamné à 6 ans de prison pour avoir réalisé un film documentaire dans lequel des Tibétains louent le Dalaï-lama et se plaignent de la disparition de leur culture. Le film, intitulé "Surmonter la peur" ("Leaving Fear Behind"), présente une série d’interviews avec des Tibétains exprimant leur amour pour le Dalaï-lama et leur désenchantement quant à l’impact des Jeux olympiques de Pékin sur leur vie. Le réalisateur et un de ses amis moine ont été arrêtés peu après le tournage, mais ont pu faire sortir des copies du pays. Avant que le film ne soit rendu public, Dhondup Wangchen a envoyé sa femme et ses enfants à l’étranger. Il a été condamné le 28 décembre à Xining, capitale de la province de Qinghai, indique un communiqué publié sur le site du film www.leavingfearbehind.com, qui appelle à la libération du réalisateur. Le réalisateur n’a reçu aucune assistance juridique et les autorités ont empêché un avocat engagé par sa famille de le défendre.

Bien que le Dalaï-lama ne demande qu’une réelle autonomie pour le peuple tibétain, dans le respect de la Constitution chinoise, le dialogue entre les représentants chinois et tibétains est dans l’impasse. Bien sûr, il y a des raisons d’espérer : le Dalaï-lama est reçu par les plus hauts représentants des états, dont récemment le Président américain, comme l’an passé le Président français, et il reçoit les plus grands honneurs comme pour signifier à la Chine son erreur. Mais cela ne semble pas suffire, il nous faut, encore et encore, poursuivre nos efforts pour que la voie du dialogue et de la diplomatie internationale retrouve ses droits. Une occasion nous en est donnée avec la manifestation commémorant le soulèvement des tibétains de mars 1959. En France, la manifestation commémorant les 51 ans d’exil se tiendra le Mercredi 10 mars 2010 à 15h Place du Trocadéro à Paris (Métro : Trocadéro) à l’appel de la Communauté Tibétaine de France (site web : http://www.tibetan.fr/ ) Il nous y attendent nombreux, avec des drapeaux du Tibet pour les aider à entrevoir une solution pour la liberté du peuple tibétain.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


    • franco-chinois 8 mars 2010 12:19

      “A l’approche de la 51ième commémoration du soulèvement tibétain, et 2 ans après les manifestations de 2008, le Tibet est toujours sous une forme de loi martiale.

      ....un réalisateur tibétain, Dhondup Wangchen, …..”. “Avant que le film ne soit rendu public, Dhondup Wangchen a envoyé sa femme et ses enfants à l’étranger.”

      Elle est bien laxiste cette “forme de loi martiale”.

      Bien que le Dalaï-lama ne demande qu’une réelle autonomie pour le peuple tibétain, dans le respect de la Constitution chinoise, ...”

      Point par point, les negociations entre Dalai Lama et le gouvernement chinois :

      http://www.tibetdoc.eu/spip/spip.php?article150


      • le naif le naif 8 mars 2010 13:11
        @ franco-chinois +1

        Je me permets de reproduire ici les exigences du Mémorandum du Dalaï Lama, dont on ne parle jamais lorsqu’il s’agit de la question du Tibet.


        1. Les frontières provinciales chinoises doivent être modifiées de sorte que puisse se constituer un Grand Tibet correspondant au royaume tibétain du 8e siècle.

        2. Pour protéger la culture tibétaine, on doit instaurer dans la région du Tibet un arrêt de l’immigration des autres groupes de population chinois. Les non-Tibétains - (qui y habitent depuis des générations, ndlr) - constituent une menace pour la culture autonome.

        3. Le Grand Tibet doit avoir sa propre législation, sans ingérence du gouvernement central chinois.

        4. Le caractère unique de la culture et de l’identité tibétaines ne peut prospérer que sous une administration tibétaine.

        5. L’enseignement de l’État dans le Grand Tibet sera remplacé par un enseignement religieux bouddhiste.

        6. La première langue dans le Grand Tibet doit être le tibétain.

        7. La propriété de la terre appartient à la nationalité tibétaine, qui doit pouvoir en disposer librement (la louer, la vendre).

        8. La Grand Tibet doit devenir autosuffisant le plus rapidement possible ; les subsides de l’État central chinois doivent cesser afin de pouvoir garantir une réelle autonomie.

        9. Le Tibet est devenu une catastrophe écologique. Les pâturages et les bois disparaissent. Jadis, les Tibétains ont toujours vécu en harmonie avec la nature. Il faut qu’il en soit ainsi à nouveau.

        10. Toutes les forces de l’ordre doivent être constituées de Tibétains ethniques. (Il n’est pas spécifié s’il s’agit de la police ET de l’armée mais, dans d’autres textes, il est stipulé que l’armée nationale chinoise doit disparaître du Grand Tibet.)

        11. Le gouvernement régional du Tibet doit pouvoir participer en toute indépendance à toutes les organisations internationales, sans pour cela avoir un siège aux Nations unies.

        La réponse chinoise à ces revendications sur ce lien 

        Imaginons des revendications du même ordre de la part d’un représentant religieux de l’Alsace ou de la Bretagne, quel serait l’accueil du pouvoir et des autres régions ???

        Dans la mesure où il est difficile de se faire une idée exacte de la situation sur place, je me permet de vous laisser ce lien qui offre une vision globale des enjeux géostratégiques dont le Tibet n’est qu’une carte parmi d’autres, entre les mains des États Unis.

        Enfin à ceux qui défendent le Dalaï Lama et son combat, j’aurai envie de poser la question suivante : Seriez-vous prêt à être dirigé par un Pape ??? car c’est aussi de cela qu’il s’agit......



      • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 14:24

        @franco-chinois

        Petit correctif, premièrement le Tibet était un pays avant que les chinois ne décident de se l’approprier et dans faire une province donc votre comparaison avec l’Alsace ou la Bretagne est pour le moins tendancieuse. De plus l’intérêt du Tibet pour la chine est géopolitique, cela permet d’avoir un œil sur le voisin indien et de pointer ses silos nucléaires sur lui. Deuxièmement, votre connaissance du bouddhisme voir du lamaisme est assez légère en effet confondre le Dalai lama avec le pape, il fallait le faire ! Tout cela ne devrait pas vous faire oublier le génocide, car il s’agit bien d’un génocide, exercé sur la population Tibétaine par la chine. La politique du Dalai lama est basée sur la paix et le dialogue, il essaye au mieux de contrôler la violence chez ses concitoyens, donc vous pouvez dormir tranquille car aucun terroriste Tibétain ne viendra faire sauté un bus d’innocent chez nous ou ailleurs.


      • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 15:22

        hengxi

         Dis mois ma petite chinoise issu d’un pays ou la pratique des droit de l’homme est un exemple ; fait on toujours payer la balle, que l’on tire dans la tête du récalcitrant politique, a la famille ? Quant à être un récitant ma petite maoïste, je me ferais un plaisir en toute humilité de t’apprendre autre chose sur la vie au Tibet et sa philosophie d’avant votre invasion qui différera un petit peu du discours bien huilé de ton gouvernement communiste à la con ! Que tu n’aime pas le Tibet est ton droit, mais ma belle, là, tu est du côté des bourreaux alors un peu de décence !....


      • le naif le naif 8 mars 2010 16:09

        @ Gabriel

        Bonjour,

        Petit correctif, premièrement le Tibet était un pays avant que les chinois ne décident de se l’approprier et dans faire une province donc votre comparaison avec l’Alsace ou la Bretagne est pour le moins tendancieuse. 

        Les liens de la Chine et du Tibet ont été beaucoup plus complexes à travers l’histoire. je vous accorde que ma comparaison ne recoupe pas la réalité Sino-Tibétaine, elle avait juste pour objet de constater qu’a travers l’histoire, les frontières ont beaucoup fluctué et que certaines provinces françaises n’ont pas toujours fait partie du royaume, d’autre part les revendications du Dalaï Lama concernent un Grand Tibet bien plus vaste que le Tibet actuel.

        De plus l’intérêt du Tibet pour la chine est géopolitique, cela permet d’avoir un œil sur le voisin indien et de pointer ses silos nucléaires sur lui.

        L’intérêt Stratégique est évident, je ne le conteste pas, j’ajouterais même que le Tibet est le château d’eau de la Chine et de l’Inde sans parler des matière premières.

        Deuxièmement, votre connaissance du bouddhisme voir du lamaisme est assez légère en effet confondre le Dalai lama avec le pape, il fallait le faire ! 

        La comparaison n’est pas si absurde, dans la mesure où nous avons dans les deux cas un chef spirituel et un clergé très hiérarchisé qui contrôle aussi bien le pouvoir spirituel que le pouvoir temporel avec l’aide d’une noblesse locale, dans un système féodal assez semblable à ce que nous avons connu en Europe.

        Tout cela ne devrait pas vous faire oublier le génocide, car il s’agit bien d’un génocide, exercé sur la population Tibétaine par la chine.

        Sur ce point précis, je veux bien l’admettre, les informations aussi bien coté Tibétain que coté Chinois sont contradictoires, et il est difficile de faire une idée précise. Loin de moi l’idée de nier qu’il y a eu une répression des populations.

        La politique du Dalai lama est basée sur la paix et le dialogue, il essaye au mieux de contrôler la violence chez ses concitoyens, donc vous pouvez dormir tranquille car aucun terroriste Tibétain ne viendra faire sauté un bus d’innocent chez nous ou ailleurs.

        Le rôle du Dalaï Lama et surtout de son entourage n’est pas aussi clair que vous le dites, les liens entre la CIA et la résistance tibétaine sont renseignés par de nombreuses sources et je trouve que la présentation simpliste des médias occidentaux d’un coté, le gentil Dalaï Lama et de l’autre les méchants Chinois est un peu trop manichéenne...


      • franco-chinois 8 mars 2010 16:30

        @ Gabriel :

        Avant de m’attribuer des correctifs, pourriez vous, au moins, lire  ?


      • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 17:13

        franco-chinois

        Veuillez m’excuser c’est une erreur de destinataire cela concernait le commentaire juste en dessous du votre. Cordialement

      • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 8 mars 2010 18:59

        « Naif », ça ressemble a de la desinformation ce que vous faites. Le mémorandum n’est pas ce que vous prétendez. Extrait du document réel :

        Les Tibétains bénéficient d’une histoire, d’une culture et de traditions spirituelles riches, qui leur sont propres : l’ensemble constitue un héritage exceptionnel pour l’humanité. Les Tibétains ne veulent pas seulement préserver leur propre patrimoine, auquel ils sont attachés. Ils tiennent aussi à faire évoluer leur culture, leur vie spirituelle et leurs connaissances en s’adaptant aux besoins et aux contraintes de l’humanité du XXIème siècle.
        En étant partie prenante de l’état multi-national de la RPC, les Tibétains pourraient bénéficier de son rapide développement économique et scientifique. Conjointement à ce vœu de pouvoir activement participer et contribuer à ce développement, nous voudrions aussi nous assurer du fait que cela ne s’accompagne pas pour les Tibétains d’une dégradation de leur identité, de leur culture ou d’une perte de leurs valeurs profondes, et sans mettre non plus en péril l’environnement fragile et si particulier du Plateau tibétain, berceau du peuple tibétain.
        Sa Sainteté le Dalaï Lama est attaché très clairement et sans ambiguïté à trouver une solution pour le peuple tibétain à l’intérieur même de la RPC. Cette position est en plein accord avec la déclaration du dirigeant Deng Xiaoping qui insistait [3] sur le fait qu’en dehors de l’indépendance, toutes les autres questions pouvaient se résoudre par le dialogue. C’est pourquoi, étant résolus à respecter totalement l’intégrité territoriale de la RPC, nous attendons du Gouvernement Central qu’il reconnaisse et respecte totalement l’intégrité de la nationalité tibétaine, et son droit à bénéficier d’une autonomie effective à l’intérieur de la RPC. Nous estimons que, sur ces bases, il sera possible de gérer ces disparités qui existent entre nous, afin d’instaurer plus d’unité, de stabilité et d’harmonie entre les nationalités.
        Pour plus d’information : http://www.tibet-info.net/www/Synthese-du-Memorandum-sur-l.html?lang=fr
        et http://www.tibetan.fr/?Note-explicative-du-Memorandum-sur


      • le naif le naif 8 mars 2010 19:58

        @ France-Tibet Ile-de-France

        « Naif », ça ressemble a de la desinformation ce que vous faites. Le mémorandum n’est pas ce que vous prétendez. Extrait du document réel :

        Bonsoir,

        Loin de moi cette idée, croyez le bien,

        Mais c’est tout le problème de la question Tibétaine, soit nous tombons sur des textes pro Chinois, soit nous tombons sur des testes pro Tibétains. Où peut-on trouver le mémorandum (complet et non des extraits) sur lequel discutent ou discutaient le gouvernement chinois et le Dalaï Lama et ses représentants, sans ajouts et sans commentaires  ???

        Car dans la version que j’ai mis en lien, on peut comprendre que les Chinois ne soient pas d’accords, si vous me dites qu’elle est fausse, soit, je veux bien le croire, mais le lien que vous donnez n’est ni plus, ni moins fiable que le mien...... Alors je me fais peut-être l’avocat du diable, mais j’ai la désagréable impression d’être manipulé soit par les uns soit par les autres.

        J’ai lu beaucoup de choses troublantes (et si j’avais voulu faire de la désinformation, j’aurais pu en mettre une liste ) J’avoue que j’ai du mal à me faire une idée précise, car la désinformation est de mise des deux cotés et la plupart des informations qui circulent sont invérifiables...

        Cordialement


      • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 8 mars 2010 21:14

        Naif, vous plaisantez, votre source est Jean-Paul Desimpelaere, et ce Monsieur ne cite pas ses sources. Comment croire une seule seconde à de pareilles sornettes. Rien qu’à lire quelques lignes, cela sent la désinformation à plein nez.


      • franco-chinois 8 mars 2010 21:43

        @France-Tibet Ile-de-France ou la grosse caisse de résonance de Voix de Son Maitre :

        Au contraire, M J.P. Desimpelaere cite les deux sources : celle de votre Maitre et celle de Pékin.

        A ceux qui ne récitent les messes en latin, voici le lien :

        http://www.tibetdoc.eu/spip/spip.ph...

        Contrairement à vous, toujours le même son de cloche.

        Qui ment ?


      • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 9 mars 2010 00:00

        S’il cite le Dalai-lama, alors, c’est bien un mensonge.


      • franco-chinois 9 mars 2010 01:27
        @France-Tibet Ile-de-France ou la grosse caisse de résonance :

        Vous disiez  :

        Naif, vous plaisantez, votre source est Jean-Paul Desimpelaere, et ce Monsieur ne cite pas ses sources...“

        Franco-chinois :

        Au contraire, M J.P. Desimpelaere cite les deux sources  : celle de votre Maitre et celle de Pékin...” et je demande que l’on aille voir par soi-même sur le site de http://www.tibetdoc.eu/spip/spip.ph...

        M. Desimpelaere cite en effet : www.tibet.net/en et http://eng.tibet.cn/

        Et vous :

        S’il cite le Dalai-lama, alors, c’est bien un mensonge.

         Eh ben !

        ne cite pas de ses sources”, votre affirmation dans un premier instant, devient, “C’est un mensonge, il ne cite pas le Dalai Lama”.

        Les sources pour vous – ainsi que tous vos sites, notamment www.tibet.net/en -, sont des dictées du Dalai Lama ?

        Ce n’est pas étonnant que votre cause -  avec des gens comme vous (dégât de l’opium ? ou encore dans le bac à sable  ?),  au bout de cinquante ans, n’ait pas avancée d’un pouce.


      • amipb amipb 9 mars 2010 07:36

        Vos liens n’ont rien à voir avec les propositions du Dalaï Lama, qui sont ici :
        http://www.dalailama.com/messages/t...
        et là pour l’appel aux chinois :
        http://www.dalailama.com/messages/t...


      • franco-chinois 9 mars 2010 09:55

        Cher Amipb :

        Je vous ai déjà demandé - dans les commentaires d’un autre article -, les éléments concrets de négociations. Sans réponse de votre part.

        Puisque vous réfutez ce que je cite, je réitère ma demande sur ce que vous avez comme éléments concrets, sur ce que vous entendez, à propos de « Réelle autonomie dans le cadre de la constitution chinoise ».

        On ne négocie pas, avec des slogans, ni avec des principes vagues. On négocie sur des points précis.


      • amipb amipb 9 mars 2010 12:31

        Franco-chinois, comment puis-je vous répondre sur les éléments concrets de négociation ? Je ne suis pas un proche du Dalaï Lama, et encore moins un négociateur.

        Puisque vous êtes si prompt à chercher sur internet, je vous propose quelques liens :
        http://www.questionchine.net/article.php3?id_article=2597
        http://www.chine-informations.com/actualite/chine-dalai-lama-un-dialogue-de-sourd_11440.html
        http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/tibet-la-guerre-de-propagande-chinoise_745561.html


      • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 9 mars 2010 00:04

        Puis je vous suggérer d’ouvrir un livre d’histoire avant de d’écrire des bétises du style « y a qu’à faut-qu’on » Cela fait plus de 60 ans que les Tibétains, 6 millions, tentent de régler un problème avec leurs voisins chinois, plus d’un milliard maintenant, lesquels sont entrés sans demander l’autorisation à quiconque.


      • amipb amipb 9 mars 2010 12:34

        Mr Tall, que pensez-vous qu’il se passerait si le peuple tibétain se soulevait ? Connaissez-vous la puissance militaire chinoise ?

        Un tel soulèvement serait d’ailleurs souhaitable par le gouvernement chinois, car il permettrait d’écraser le peuple tibétain avec l’appui du peuple Han.

        Aucune chance, donc. Seule la voie médiane a des chances de fonctionner, même si, pour l’instant, rien ne bouge en raison de l’extrême rigidité du pouvoir chinois.


      • HanKuang HanKuang 10 mars 2010 02:55

        France-Tibet Ile-de-France : « lesquels sont entrés sans demander l’autorisation à quiconque »

        Depuis quand des Chinois ont-ils à « demander l’autorisation à quiconque » de pénétrer dans leur propre territoire ?

        S’il fut vrai que, dans le cadre des relations internationales du XIXe siècle, l’ « État Grand Qing » a ét considéré comme le suzerain du Tibet, les gouvernements chinois successifs après 1911, y ont toujours affirmé et maintenu une présence administrative et militaire sur ce territoire de sorte que, du point de vue du droit international en matière de succession d’État, la République Populaire de Chine est parfaitement fondée, non pas à y pénétrer, mais tout simplement à y affirmer sa présence. (Pour cette raison d’ailleurs, le Foreign Office britannique a « mis-à-jour » sa position en y reconnaissant, non plus la « suzeraineté », mais la « souveraineté » de la Chine sur le Tibet l’année dernière.)


      • Massaliote 8 mars 2010 14:03

        « Il nous y attendent nombreux, avec des drapeaux du Tibet pour les aider à entrevoir une solution pour la liberté du peuple tibétain. » Ca me rappelle le zozo allumé qui avait réussi à atteindre la proximité du fauteuil roulant de la porteuse de flamme olympique chinoise. La malheureuse jeune fille avait cru sa dernière heure arrivée alors que l’illuminé voulait juste passer devant les caméras. Dans n’importe quel pays le préfet de police aurait donné sa démission... Votre Dalaï-Lama est un rigolo car je ne crois pas que la Chine soit disposée au compromis sans une force d’opposition considérable. Le Dalaï-Lama, combien de divisions ? smiley


        • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 14:29

          Vous avez raison en terme de militarisation et de haine du Daila Lama envers la chine, c’est équivalent à celui de Gandhi à l’époque de la colonisation de l’inde par les anglais.


        • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 15:26

          hengxi

          Ne parler de respect quand vous soutenez la politique d’un pays qui laisse crever des parties entière de sa population du sida ! Qui ne respecte pas la liberté d’expression ! qui ouvre le feux sur des étudiants ! etc etc….


        • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 15:41

          C’est bien ce que je pensais, vous êtes conditionnée à merveille, Confucius et Lao Tseu pour en arriver là, quelle tristesse.


        • Gabriel Gabriel 8 mars 2010 17:31

          Je sais que cette classe sociale proche du peuple de base ne vous intéresse en génaral pas beaucoup, leur préférant de loin l’élite intellectuelle,

          Encore une fois vous supputez très chère, je suis militant associatif à majorité ouvrière et j’en suis fier, si vous saviez ce que je pense de l’élite intellectuelle vous seriez surprise. Le maniement du verbe et le partage de la culture sans battement de cœur ne valent pas une poignée de main. Permettez moi d’ouvrir ici une parenthèse. Ma belle fille est chinoise et se prénomme Yin li, une personne charmante avec beaucoup de culture et de cœur mais dés que nous abordons le sujet Tibétain, que dorénavant j’évite, il y a un problème. Voyez vous, sur ce sujet là, les chinois ont la même difficulté que les Turcs avec le peuple arménien. Refus de reconnaissance. Le temps se chargera de tout remettre dans l’ordre. Sans rancune.


        • franco-chinois 9 mars 2010 02:21

          Bonsoir Gabriel,

          Puisque vous parlez du cœur, allons-y.

          Sakyamuni - le Bouddha -, par sa Compassion infinie pour les miséreux, a quitté son Palais Royal. Il ne me semble pas, non plus, qu’il voulait faire du Dharma, un business.

          Comment se-fait-il que, tous les « Océans de Sagesse » vivaient tous au Palais doré (le Potala), avec 90% de ses sujets n’ayant pas une espérance de vie supérieure à 35 ans, jusque dans les années 1950  ?

          Je vous saurais gré de m’éclairer.


        • amipb amipb 9 mars 2010 12:37

          Gandhi avait 2 avantages : avoir pu rester dans son pays, et combattre le gouvernement d’une démocratie « civilisée ». C’est notamment grâce au retournement de l’opinion anglaise qu’il a pu parvenir à ses fins.
          Avec le gouvernement chinois, il faut s’armer de beaucoup de patience avant que le brin d’herbe tibétain arrive à soulever la chape de plomb qui recouvre le pays depuis maintenant 51 ans.


        • morgan_bleu 9 mars 2010 14:27

          @Gabriel

          lol, c’est de vous que doit venir le problème j’ai déjà discuté de nombreuses fois du Tibet avec differents Chinois qui avaient différents avis et j’ai toujorus rencontré un dialogue facile. Après c’est sûr que si vous les agressés avec vos propos non fondés et anti-Chinois c’est sûr que le dialogue sera difficile, surtout que apparement vous pensez détenir LA vérité.


        • amipb amipb 9 mars 2010 16:34

          Depuis quand est-ce le peuple chinois qui décide ? Si cela ne tenait qu’au peuple, je pense que le Tibet serait redevenu indépendant depuis belle lurette, hormis peut-être l’intérêt pour les ressources en lithium et en eau et la position géostratégique.

          Les chinois éduqués sont rarement dupes sur les mensonges du parti, mais il est rare d’en trouver de très loquaces en Région « Autonome » du Tibet.


        • HanKuang HanKuang 10 mars 2010 00:29


          Ce n’est pas une question de « divisions ».

          Cela dit, il n’y a pas de compromis possible et il n’y en aura pas car, pour la Chine, il s’agit d’un aspect vital concernant sa souveraineté nationale et son intégrité territoriale. En Chine et vis-à-vis d’elle, des propositions sont vraisemblablement possibles mais, en dernier ressort, ce sont les Chinois qui disposent, notamment à ce propos.

          À l’attention d’amipb :
          Les Chinois « éduqués », comme vous le dites, ne sont pas du tout dupes des mensonges et autres désinformations, concoctés dans des officines nord-américaines, et colportées par la suite par Dalai.

          En langage clair, Dalai ne veut, ni plus ni moins, que le nettoyage ethnique sur pratiquement un quart de la superficie totale de la Chine. Pour cette raison, lui et ses partisans sont combattus, non seulement par le gouvernement en place, mais par la majorité des Chinois.


        • Yaka Yaka 8 mars 2010 18:09

          Mouais mouais mouais,

          Je ne suis pas au Tibet, donc je vais raisonner avec le peu que je sais.

          Les tibétains sont bouddhistes depuis longtemps, ils ont donc un style de vie en accord avec cette religion : non-violence, simplicité de vie, quiétude et pratique spirituelle, largement facilitée par l’enclavement de la région.
          Après comme certains crétiens ne respectent pas les principes de vie de la bible, certains tibétains ne doivent pas respecter la religion bouddhiste, d’où certains faits divers terribles, que Hengxi se plait à répéter.

          Les chinois d’autre part, sont un peuple plus « normal », cad inquiet de la puissance de leur pays, avec un passé guerrier, comme nous le sommes nous les français.

          Etant donné le point stratégique que représente le Tibet, je comprend que les Chinois soient intéressés par ce lieu.

          De plus, la révolution et la création de la République populaire de Chine s’est faîte avec les armes, les partisans de Mao étaient donc militarisés.

          J’ai donc un suspect (la Chine), un mobile (lieu stratégique), et l’arme du crime (les même utilisées pour faire la révolution).
          Je n’ai donc aucun mal à croire que les Chinois aient envahis le Tibet avec des méthodes brutales, et que la repression continue, tout simplement parce que cela est cohérent.
          En revanche, un dalaï-lama menteur, qui a des envies de pouvoir, ne me parait pas cohérent du tout.

          Après je ne juge pas : les problèmes d’appartenance des Terre sont toujours des paquets de noeuds indémelables, comme dans le cas d’Israël.

          N’oublions pas que nous sommes les descendants d’envahisseurs, nous avons volé le territoire français aux Gallo-romains.


          • viva 8 mars 2010 20:54

            Non violent le Boudhisme Tibétain ??? un serf qui désobéissaient était éventré publiquement, cela ne se passait pas au moyen age, mais il y a quelques dizaines d’années.

            Apprenez l’histoire et ne cedez pas trop au romantisme


          • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 8 mars 2010 21:05

             viva vous écrivez des contrevérités grotesques


          • Yaka Yaka 8 mars 2010 22:44

            "Non violent le Boudhisme Tibétain ??? un serf qui désobéissaient était éventré publiquement, cela ne se passait pas au moyen age, mais il y a quelques dizaines d’années.

            Apprenez l’histoire et ne cedez pas trop au romantisme"

            Le bouddhisme tibetain, comme toutes les autres branches du bouddhisme, prône la non-violence et interdit de donner la mort, et ceci sans exception.
            Après que tous les Tibetains ne respectent pas la religion c’est autre chose.

            Je n’ai pas appris l’histoire du Tibet, je raisonne avec ce que je sais ; pas comme vous qui répétez bêtement ce que vous avez lu ailleurs.

            C’est bien d’apprendre l’histoire, mais comment savoir si ce que l’on lit est vrai ?

            Ce que vous racontez m’étonnes beaucoup, car je ne comprend pas comment un pays aussi proche de sa religion pourrait faire ces choses en total contradiction avec elle. Ça n’a pas de sens, mais je n’ai aucune preuve à vous apporter (mais en avez-vous pour étayer vos propos ?)


          • amipb amipb 9 mars 2010 14:02

            D’où sortez-vous ces informations ? La moindre des choses serait d’étayer vos arguments.

            Il y avait des guerres, d’ailleurs plutôt politiques, entre certains monastères, certes. La vie au Tibet n’était pas un paradis, OK. Certains monastères abusaient de leur position pour profiter de la population locale, je suis d’accord.

            Mais de là à généraliser au pays et à son gouvernement... Je pense qu’Alexandra David-Neel en aurait parlé et ne serait pas resté aussi longtemps dans le pays, pour se convertir au lamaïsme, dans ce genre de contexte...


          • vero87 8 mars 2010 20:19

            et le 8° centenaire du massacre des albigeois
            le massacre de Béziers en 1209 (tuez les tous dieu reconnaitra les siens !)
            le massacre de Lavaur, De Mirepoix...
            1 Millions de morts par les armées catholiques
            l’Occitanie étripée par le pape et le roi de France ?
            toujours pas un seul mot par les judéo-catholiques qui nous gouvernent !
            négationisme ! apologie de crime contre l’humanité
            qu’ils soient maudits !


            • viva 8 mars 2010 20:51

              Le tibet était un pays horrible, une theocratie de la pire espèce. Certe les Chinois ne sont commodes, mais bon les Tibetains on tout de même soutenu activement l’Allemagne et le Japon durant la dernière. Pas certain du tout que ce peuple y gagnent de voir revenir en force leurs anciens seigneurs ni même qu’ils soient majoritairement favorable à cela

               C’est un retour à un régime feodal pour les Tibetains que veulent certains ?????????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès