Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comment dit-on : « Heil Hitler ! » en Thaïlandais ?

Comment dit-on : « Heil Hitler ! » en Thaïlandais ?

Comme chaque année au mois de septembre, l’école catholique du sacré cœur (Sacred Heart) de Chiang Mai dans le nord de la Thaïlande organise la parade de ses élèves. Ce défilé est une “surprise”, à savoir : les élèves gardent secret le thème, les costumes et les musiques choisis pour cet événement ; thème qui est dévoilé devant les parents et visiteurs à la dernière seconde…

ET pour une surprise s’en fut une ![1]

Comme sur la photo ci-dessus, on n’a pas défilé au pas de l’oie mais presque : tenue de rigueur - le costume nazi, avec quelques Adolphe Hitler asiatique au féminin (sexy non ?), des drapeaux à croix gammée, et même un portrait du führer version géante sur le mur principal de l’établissement.

Fallait voir les têtes des parents étrangers. Ahaha ! Faisaient une tronche longue comme ça ! Et on comprend. Dans une école catholique de jeunes filles, où des langues telles que l’anglais, le français et l’espagnol sont enseignées, donc, j’ose croise qu’en tant que professeur de langue moi-même, les enseignants locaux ont eu la sagesse de donner un peu de cours de civilisation afin de faire comprendre et d’illustrer le pourquoi du comment de ces « jargons barbares »… De plus, il y a bien quelques profs étrangers qui auraient pu intervenir ?

Comment dit-on « que nenni » en Thaïlandais ?

D’accord, vous me direz qu’il n’y a pas de quoi casser la patte à un éléphant. Pourtant.

A cette même époque l’an passée j’étais justement à Chiang Mai, je voulais m’y installer comme professeur d’anglais… Je ne vais pas vous conter les pérégrinations en détails ; mais fin janvier de cette année je suis revenu en France…

Ce qui m’a chagriné vraiment ; car, 10 ans avant j’avais vécu plus d’un an à Chiang Mai, c’est le changement brutal et profond de la société Thaï. Le consumérisme plein pot, toutes les personnes Thaïlandaises rencontrées étaient soit : en train de monter un crédit pour l’achat d’une maison, voiture et autres ; soit : en train de payer un crédit qui pompait la majorité de leurs revenus. Soit, en train de rêver à ce but ultime : CONSOMMER !

Conséquences : De ce peuple accueillant, souriant et hospitalier, je me suis retrouvé avec des stressés par l’argent, faiseurs de fric, des arnaqueurs à la petite semaine, des personnes intéressées seulement par mon potentiel « bankable », comme ils nous nomment : un « farangue » doublé d’un porte feuille sur patte…

J’ai bien sûr eu des rdv pour des postes de prof d’anglais. Ce fut assez « piquant » je dois dire. Ce qui en ressortait c’est qu’un élève est là pour apprendre ! Du par cœur, pas de discussion, d’opinion perso, de mise en perspectives, de dialogue ; rien ! Du bourrage de crâne maxi à la militaire. Je suis rentré dans des classes où régnait un silence d’église. Des élèves assis bien droit, pas une tête qui dépasse, pas un mot, et surtout lorsque je posais une question, pas une réponse. Le SILENCE ! C’est super angoissant pour un prof d’avoir une classe zombie.

Je veux ajouter que je ne suis pas un expert en « éducation à la Thaï », je ne fais que conter les 3 mois où je suis resté là bas comparés à l’année entière où j’y étais resté 10 ans au paravent. Un gouffre.

Tout ça pour dire les bienfaits de notre belle civilisation occidentale ; consumérisme et hébétude.

Où va la Thaïlande ? (Et bien d’autres civilisations)

Un article fort intéressant du « Courrier International » écrit par un journaliste Thaïlandais - Sanitauda Ekachai – titre : Lavage de cerveau à tous les étages[2] explique très bien ce qui se passe actuellement dans les pays du sud est asiatique : des sociétés de plus en plus militarisées (je parle des esprits), un sentiment de supériorité raciale qui s’épanouit et comme dit si bien ce journaliste que je cite : « Nous devrions agir pour mettre fin au lavage de cerveau général qui fait de nous des êtres sans cœur ». Fin de citation, fermer les guillemets, amen !

Ce qui pend au nez des Thaïlandais est une explosion type « sub primes » comme nous avons eu nous. Le roi se fait âgé et est le ciment de cette nation… Je ne crois pas que demain serait enchanteur au pays du sourire.

Le plus fort est que les professeurs Thaïlandais interrogés sur cet « incident », n’étaient pas au courant de l’Holocauste, et des massacres perpétrés par les Nazis. Certains ont même répondu : « nous aimons tourner les choses en dérision » ; ne parlons pas des élèves qui tombaient totalement des nues les pauvres fifilles.

Pourtant 10 ans avant j’aurais dû me méfier de ce qu’allait être ce beau pays plus tard : en novembre 2001, lors de la parade de Loi Kratong, le char qui avait remporté le 1er prix avait pour thème le 11 septembre : deux tours en papier mâché, deux avions qui rentrent dedans et un bruit de roulement de batterie pour faire « vrai »…

Il n’y a donc pas de hasard. Mais quelle tristesse, j’ai tellement aimé ce pays, et voir ça me retourne la rate au court bouillon… Non ! Plutôt la rate Khao pat.

Sawadi !

Georges Zeter/Novembre 2011


[2] Courier International : Sanitauda Ekachai – titre : Lavage de cerveau à tous les étages – n°1093 – 13 – 19 octobre 2011


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • asterix asterix 1er décembre 2011 20:10

    salut le prof d’anglais !
    J’ai également vécu à Chiang Mai. 152 fois le Shutep à vélo. La nature autour de la ville est magnifique. Heureusement qu’il y avait cela car, outre la facilité d’existence quand on a un peu de blé, la vie sur place n’a rien d’intéressant. Stéréotypes débilitants, alcoolisme, amphétamines à gogo, putes mâles et femelles et rien d’autre à signaler., Originalité zéro, culture zéro pointé. Le racisme commence à se faire de plus en plus ouvert : un ami qui s’y est installé m’a signalé que depuis quelques semaines fleurissent des affiches appelant à lutter contre les Blancs qui y ont créé un commerce et viennent bouffer le riz de... on connaît la suite.. Une réaction finalement logique vu la qualité d’ensemble des Farangs - et pas la fine fleur - qui s’y sont installés, principalement du fait que c’est une des villes les moins chères du pays. Schématisons peu, schématisons bien : t’es bon pour payer, te taire et être systématiquement coupable dans quelque situation conflictuelle que ce soit.
    Et si tu as le malheur de créer une affaire, on t’accueillera toujours les bras ouverts mais on va te le faire regretter plus tard. Racket omni-présent et flics qu-dessus des lois, tel est le vrai sourire. On dit généralement de la Thaïlande qu’il faut 5 ans pour la comprendre, pour en saisir le vide, la futilité, l’absence de valeurs morales, le tout à l’argent. 
    Un bordel permanent. Hormis les routes de montagne, je n’en regrette rien.
    Cher auteur, je te trouve un peu débile d’y avoir exercé ton métier de prof . Je comprends que tu te sois heurté à un mur, que l’école mène à tout à condition de ne rien y apprendre ! Preuve en est ton article.
    Crois-moi, t’aurais dû faire comme moi et choisir le Laos.qui est beaucoup plus accueillant à tous les points de vue.
    Sauf les routes pour le vélo....


    • George L. ZETER Georges ZETER 1er décembre 2011 20:19

      merci pour ces précisions et confirmations... en plus tu as raison, je suis allé à Ventiane avant de rentrer en Europe et oui, j’y serais bien resté
      Sawadi bro !


    • asterix asterix 2 décembre 2011 11:53

      Si tu viens par ici, je te trouve une place de prof en moins de deux jours.
      Avec des étudiants motivés !
      See you soon !


    • thomthom 5 décembre 2011 11:41

      Asterix, combien de temps le Laos va tenir ?
      Regardez comment s’est développée Vientiane en 10 ans ! en se modernisant, elle intègre également de plus en plus les malheurs des grandes capitales voisines : bouchons et pollution, délinquance, prostitution, banalisation de l’architecture, urbanisation anarchique...

      combien de temps le reste du pays sera préservé ?

      Pour le moment, le Laos reste encore assez préservé des exces de l’occidentalisation... et je souhaite que ça continue, qu’il arrive à se développer « à sa manière » et surtout en préservant ses valeurs traditionnelles... mais je suis quand même assez inquiet.

      qu’est-ce que vous faites à Vientiane ?


    • Innsa 1er décembre 2011 21:36


      « La croix gammée est une représentation dextrogyre du svastika. Tandis qu’en Occident, la croix gammée est généralement associée au nazisme, ce n’est pas le cas en Orient ; ainsi, le svastika lévogyre est un symbole bouddhique que l’on retrouve sur les statues des bodhisattvas et par référence désigne notamment les temples bouddhiques dans les plans de villes. »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_gamm%C3%A9e


      • George L. ZETER Georges ZETER 1er décembre 2011 21:56

        okay avec vous, par contre le portrait d’adolphe sur la façade... une nouvelle représentation boudhique ?


      • Serpico Serpico 2 décembre 2011 15:09

        ZETER :« par contre le portrait d’adolphe sur la façade »

        *****************

        Où ça ?

        Montrez-nous ce portrait sinon on n’est pas obligé de vous croire sur parole.


      • appoline appoline 2 décembre 2011 18:23

        Sioniste,


        Non, ne me dîtes pas que vous pensez toutes ces conneries : ! Sinon, vous comprendrez pourquoi les polonais n’ont pas réagi quand les SS déportaient les vôtres vers Chemlo, Tréblinka, Maïdanek et autres.

        Vous, vous et toujours vous, peuple élu, mon cul oui, vous n’êtes que des parasites égoïstes qui ne vous préoccupez pas des autres. 

      • George H. Huxley 3 décembre 2011 02:46

        Détendez-vous, c’est du second degré


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 décembre 2011 20:39

        @ appoline

        Un antisémite a cette idée : prendre « Sioniste » comme pseudo puis, sous ce peudo, publier un texte dégueulasse présenté comme étant la pensée d’un juif (qui en plus dit « nous », la faisant ainsi passer pour la pensée des juifs).

        Cet antisémite sait évidemment qu’il va provoquer de la haine contre les juifs, c’est son but et il est content de lui.

        En plongeant dans son piège vous êtes de ceux qui lui procurent son contentement.

        Et un autre commentateur dira, pour vous « rassurer », que "c’est du second degré".

        C’est un pas de plus, ici chez nous, vers la banalisation de l’horreur constatée dans une institution catholique de Thaïlande par l’auteur de l’article.

        Et ce sont ces individus qui accusent les défenseurs de la laïcité républicaine de « nous ramener aux heures les plus sombres de notre histoire » !

        On ne peut empêcher ces individus d’agir ainsi, et on ne peut les éduquer. Mais on peut montrer à d’autres autour de soi où on est déjà rendu dans le "retour aux années trente". 

        Pour les jeunes, tout particulièrement, il faut le faire. L’école ne les a peut-être pas suffisamment préparés à affronter ça.


      • romaeterna romaeterna 1er décembre 2011 21:52

        Bon !

        - Des gamins qui jouent une parodie de l’hitlérisme : et puis ? Peut-être n’ont-ils pas la même culture que nous ! Leurs grands-parents n’ont pas vécu cela. S’ils jouaient à PolPot cela me semblerait beaucoup plus inquiétant !
        - Des gamins qui sont en classe pour apprendre plutôt que discutailler avec les profs : cela vous semble si inadmissible ?
        - Des gens aussi cons et consuméristes que nous dans un pays étranger alors qu’ils devraient se courber devant nous et sourire comme au bon vieux temps !
        - Des gens qui se rendent compte que le petit blanc ne vient pas chez eux que pour « les aider » ! Qu’il vient aussi chercher un bon boulot, voir une sinécure, et je ne sais combien de fois plus payer qu’eux. Normal qu’il soit un porte-feuilles à pattes, non ?


        Mrs Zeter et astérix, terminons par une note « culturelle », une chanson qui devrait vous plaire : « Le temps des colonies » de Michel Sardou".

        • George L. ZETER Georges ZETER 1er décembre 2011 21:54

          sardou... ça c’est de la référence...


          • asterix asterix 2 décembre 2011 12:33

            Et dire que les jeunes thaïs seraient inquiétants s’ils jouaient à PolPot, c’est de la même veine. Les Thaïs sont d’un racisme effroyable vis à vis des Cambodgiens.
            Comme de tout ce qui n’est pas eux.
            Comme Sardou, comme Marine.


          • romaeterna romaeterna 4 décembre 2011 20:20

            Pardonnez Mr Zeter, je pensais faire appel à votre culture de référence 


          • Perceval Perceval 1er décembre 2011 22:35

            La vision de la barbarie nazi n’est pas la même d’un bout à l’autre du globe. Peut être par ignorance, manque d’éducation ou tout simplement parce que l’éloignement géographique les rend indifférent à tout ça, il est plus facile de tourner ce sujet en dérision. Après tout, même si la guerre de 39/45 fut qualifiée de mondiale, elle n’a pas vu l’expansion du Reich côtoyer les frontières Thaïlandaises. 


            A contrario je ne suis pas certain que le génocide orchestré par les Khmers Rouges serait traité avec la même légèreté, alors qu’ici la moitié des Français en a à peine connaissance...

            • George L. ZETER Georges ZETER 1er décembre 2011 22:44

              seconde guerre mondiale.... 80 millions, pol pot, 2 millions....
              de plus les japonais se sont comportés comme des nazis en Asie... même s’ils ne sont pas entrés en thailande


            • Vista Vista 2 décembre 2011 06:59

              « La vision de la barbarie nazi n’est pas la même d’un bout à l’autre du globe. Peut être par ignorance, manque d’éducation ou tout simplement parce que l’éloignement géographique les rend indifférent à tout ça. ». Ils s’en taponnent complètement, c’est pas leur problème ils en ont suffisamment de leurs coté.

              « A contrario je ne suis pas certain que le génocide orchestré par les Khmers Rouges serait traité avec la même légèreté, alors qu’ici la moitié des Français en a à peine connaissance... ». Pas tout à fait juste, en Chine, au Vietnam,au Laos, le génocide Khmer est totalement occulté. On n’en parle jamais et les jeunes l’ignorent totalement, normal pour des pays communistes.

            • asterix asterix 2 décembre 2011 12:20

              Erreur Georges !
              Les Japonais sont passés par la Thaïlande pour envahir la Birmanie. L’épisode du Pont de la rivière Kwaï,.. Les Thaïs leur ont donné le droit de passage et ce n’est que lorsqu’ils ont compris que l’ordre nouveau allait perdre qu’ils se sont alliés aux Américains.
              Toujours se vendre au plus offrant, une autre constante....
              La route nouvellement créée qui va de Maesot à Maesariang et traverse les dernières forêts primaires du pays du sourire-boxing porte le nom d’autoroute des Japonais. C’est au long de celle-ci que se trouvent la plupart des camps de réfugiés Karen qui y vivent parqués comme des animaux mais avec l’immense avantage de ne pas se faire exterminer par l’armée birmane qui n’ose pas franchir la frontière qui sur près de 200 km se trouve à moins de 200 mètres de la susdite route.
              Une merveille à faire en vélo et même à moto ou en jeep.


            • Serpico Serpico 2 décembre 2011 15:12

              ZETER : " seconde guerre mondiale.... 80 millions, pol pot, 2 millions« 

              ***********************

              Une question de chiffres ? c’est vous qui comparez, alors : sur les »80" millions, 30 millions de russes et seulement 6 millions de juifs...


            • fr_lh 3 décembre 2011 13:20

              « et seulement 6 millions de juifs... »

              L’horreur ne se compte pas. Sauf lorsque les chiffres sont instrumentalisés à d’autres fins.

              Et à cet égard, nous sommes victimes d’un lavage de cerveau depuis des décennies.
              J’invite chacun à prendre connaissance pour lui-même du travail de R. Forisson. Il en a fait une conférence qu’ont peut visionner sur internet. Pour ma part, je n’ai pas d’avis arrêté mais ses arguments semblent solides et sont pour le moins troublants.

              D’autant plus troublants lorsque l’on découvre quelques événements rapportés par ce personnage dans le documentaire que lui a consacré l’historien Paul-Eric Blancrue

              Une introduction intéressante à tout ça se trouve ici.


            • Marc Blanchard Marc Blanchard 2 décembre 2011 07:23

              Elle a été utilisée comme symbole par Adolf Hitler et le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) en raison de son association avec les peuples « aryens » dont ils se réclamaient.

              La croix gammée est une représentation dextrogyreN 1 du svastika. Tandis qu’en Occident, la croix gammée est généralement associée au nazisme, ce n’est pas le cas en Orient ; ainsi, le svastika lévogyreN 2 est un symbole bouddhique que l’on retrouve sur les statues des bodhisattvas et par référence désigne notamment les temples bouddhiques dans les plans de villes. On retrouve différentes utilisations de ce symbole, dans un sens ou dans l’autre dans différentes cultures autour du monde.

              Le svastika dextrogyre noir, emblème du nazisme, a été transformé en l’inclinant à 45° sur un cercle blanc, position moins fréquente pour les svastikas indiens. En terme héraldique, il ne s’agit donc pas à proprement parler d’une « croix », comme le svastika d’origine, mais d’un « sautoir gammé ».

              Je vit au Vietnam depuis 7 ans, il y en a un peu partout. Même sur les maisons. C’est considéré comme porte bonheur. Jamais vu un viet adepte du nazisme. Même la guerre du Vietnam ils en parlent très peu.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 décembre 2011 11:20

                Je viens de comprendre pourquoi Catherine Séguarane est ... Boudhiste !

                LOL !

                O mani padme hum !


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 décembre 2011 11:41

                Quand elle se fait gauler par la police elle leur explique que le motif qui est suspendu à son cou est un symbôle boudhiste et pas ce qu’ils croyaient !

                Re LOL !

                Reste à voir si elle met aussi un Tshirt faisant de la pub pour la ville de Bayonne !

                 smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                 smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                 smiley smiley smiley smiley smiley smiley


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 décembre 2011 14:57

                Dans l’art d’être ignoble en rigolant vous être TRES brillant


                Rajoutez donc encore quelque têtes de débiles rigolards


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 décembre 2011 18:08

                Elle est sufisamment grand pour venir se défendre toute seule non ?


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 décembre 2011 22:09

                Mais l’envahissement d’Internet - et pas seulement - par des messages qui inversent la réalité actuelle de la haine, du racisme et de la violence, ce n’est pas seulement son problème. C’est aussi le mien. 

                Et c’est le problème de tous les citoyens démocrates et pacifiques.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 décembre 2011 22:43

                Je n’ai pas fait l’apologie d’une « morale unique » ni pointé un « crime unique », comme vous dites. J’ai ajouté mon indignation à l’inquiétude de l’auteur.

                Que l’adhésion massive au consumérisme conduise à relativiser la gravité des pires massacres, puis à en rajouter dans la rigolade, comme vous faites ici avec d’autres, oui je trouve ça terriblement inquiétant. 

                 

              • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 décembre 2011 17:11

                Oui, bien sûr, entre autres.

                Mais voulez-vous dire que ces massacres-ci vous conduisent à compter pour rien ceux de millions de juifs par les nazis ?
                Voulez-vous dire que, de ces massacres-là on peut rire, en toute bonne conscience, en Thaïlande et ailleurs ?

              • hacheii 2 décembre 2011 08:49

                Ce qui est remarquable, c’est votre absence totale d’indépendance d’esprit, vous avez transporté vos préjugés, (la propagande française) en Thaïlande et vous vous étonnez que les gens ne les partagent pas.
                .
                Et puis la récitation de la propagande, la société de consommation tarte à la crème de mai68, les méchants occidentaux c’est nous, ile ne connaissent mêmes pas l’holocauste ces barbares ....


                • Slift Jojo 2 décembre 2011 10:51

                  En Inde,dans l’état du maharashtra,dans une sorte de mini FNAC à l’indienne j’ai vu tout

                  un rayon de Mein Kampf.....


                  • HerveM HerveM 2 décembre 2011 11:18

                    Et en Gironde en 44, des gens ont vu toute  une légion de SS indiens qui défendaient le mur de l’atlantique ! Allez comprendre.....


                  • HerveM HerveM 2 décembre 2011 11:07

                    Les japonais se présentaient comme les libérateurs des peuples jaunes, alors sous le joug des puissances coloniales européennes. Leur alliance à l’allemagne socialiste, les symboles utilisés par celle-ci et le soutien d’Hitler à Chandra Bose pour l’indépendance de l’Inde me laisse penser que les peuples asiatiques n’ont pas du tout la même vision que nous sur cette période. 


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 décembre 2011 11:22

                      C’est sur qu’en Chine ils les ont bien libérés à un point tel qu’ils sont encore détestés et c’est la même chose en Corée.


                    • moussars 2 décembre 2011 11:31

                      Allez dire ça aux habitants de la Mandchourie et de Nankin !!!
                      Entre autres...


                    • HerveM HerveM 2 décembre 2011 11:40

                      J’ai bien dit ; « se présentaient », pas « étaient »....


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 2 décembre 2011 11:44

                      M’est avis que leur propagande n’était pas au point.


                    • fonzibrain fonzibrain 2 décembre 2011 11:58

                      bon , déja, il faut arréter avec le nazisme en thailande ou en birmanie, dans ces deux pays, on peut acheter des tee shirt avec des croix gammé, eux, ils s’en foutet de la shoah, c’est pas leur histoire, vous voulez quoi qe les jeunes tahi apprenne par coeur la lettred de guy moquet ?


                      la shoah, quoiqu’en dise les juf n’est pas une souffranc universelle, ils n’en ont rien à faire de la shoah.

                      ensuite, les thai ont un sens de l’humour décapant sur le nazisme ou le terrorisme, j’ai acheté un tee shirt monsieur gentil ( les petit livre de gosse,) avec écrit mister djihad !!! et le bonhonne est ceintyuré d’ue bombe !!!

                      idem pour des tee shirt avec écrit " tournée ’adolf hitler et UK cancelled !!! lol je me suis trop marré !!!

                      comprenezque chaque pays a ses tabous, nous c’est la shoah et eux c’est la personne du roi.

                      eux rigolent de la shoah et nous on rigole du roi, pourtant nous en europe on va en taule si on dit ne ps croire en la shoah et la bas on va en taule si on se moque du roi !!

                      chacun ses tabous !!!

                      ensuite, il est indéniable que ce pays est en perte de vitesse morale, la prostitution a détruit des miliers de famille et il ne pense qu’ consommer, en pus ils sont très nationaliste ce qui est très bien selon moi, ils en ont marre de voirdes étranger venir baiser leurs fille et ça je le comprends également.

                      la seule chose qui m’énerve vraiment dans ce pays c’est le manque d’initiative et la hierrachisation de la socité.


                      je nai qu’un conseil ALLEZ EN BIRMANIE !!!! le plus beau pays du monde, des gens incroyablement gentil, cuieux ouvert et plein d’initative.

                      allez en BIRMANIE !!!


                      • zany 2 décembre 2011 13:05

                        Étant donné qu’ils n’ont subit en rien les oppressions de ces gens là, en Asie la croix gammer est un symbole de vie, ils ne peuvent avoir de « préjuger négatif », je vois cela plus comme un délire d’étudiants (la fausse moustache), mais il y a un prince qui s’étais déguisé en nazi il me semble.

                        Enfin mdr là c’est quand même grave

                        http://tetraoxyde.over-blog.com/article-hitler-fait-fuhreur-en-n-asie-64551229.html

                        J’en connais qui doivent faire une attaque

                        http://www.lacropole.info/divers/369-adolf-hitler-une-mode-typiquement-asiatique

                        attention « les blonds aux yeux bleu » asiatique sont légion ^^

                        c’est le retour du « bol de riz » nauséabond, des germains « pur souche »

                        Même les chinois s’y mettent http://quoi.info/actualite-societe/2011/11/29/pourquoi-certains-chinois-se-marient-ils-en-uniforme-nazi-119512/

                        désoler si je préfère en rire mais là j’imagine des chinois se mariant en France dans cet accoutrement, se voyant refuser d’entrer à la mairie et

                        se voyant répondre par les marier « sale raciste intolérant » avouer que l’image à une grande teneur humoristique...

                        A ces asiates...


                        • signolab signolab 2 décembre 2011 13:07

                          oh non, ce n’est pas vrai, il ya aurait quelque part sur cette terre des écoles qui n’enseignent pas que les-pires-heures-de-notre-histoires (tm), ne peuvent être évoquées que dans la contrition la plus extrême ; ben non, la nouvelle religion française n’est pas arrivée la bas. 

                          et franchement le couplet sur la vacuité et l’alcoolisme, et le mépris pour les portefeuilles sur pattes : allez un peu sur la côte d’azur !

                          la Thaïlande est un grand et ancien royaume, un état structuré qui entretient des relations avec les autres états structurés depuis des siècles : ne les croyez pas aussi innocents, comme on dit à quebec, et à l’occasion, tachez de dialoguer vraiment avec eux, au lieu de les juger avec suffisance, et de vous offusquer qu’ils ne s’engouffrent pas dans vos « perspectives ».


                          • Buzz l'éclair Buzz l’éclair 2 décembre 2011 13:16

                            Bonjour les farangs !

                            Vous débarquez dans un autre pays, un pays qui n’a rien à voir avec l’Europe, vous arrivez avec vos grandes idées et vous regardez cette société avec vos yeux d’Européens au lieu de chercher à comprendre comment EUX ils voient les choses. Et oui, pas facile d’être l’étranger dans ces cas-là. Pas facile de se défaire de son moule et de devenir maléable à un nouveau milieu.

                            Tout comme Astérix, vous semblez quelque peu vexé par votre incapacité à vous intégrer, à imposer vos valeurs, vos envies, etc. Et pour cela vous faite payer à un pays tout entier votre rancoeur dans un article bidon basé sur un fait divers qui n’a pas le début d’un intérêt. Le petit farang s’indigne !

                            En Thailande, rien ne doit être trop sérieux, c’est ce qu’on appelle là-bas l’esprit « sanouk », et si ce que tu as à dire n’est pas sanouk, ça n’intéresse pas grand monde... Des étudiants parodie les nazis et ça vous fait sauter au plafond ??? Vous n’avez jamais vu « Le Dictateur » de Charlie Chaplin ??? Et que cherchez-vous à faire croire avec votre article ? Que les Thais auraient des sympathies nazi ? J’ai franchement du mal à saisir le but de votre article en sachant pertinement que ce genre de considération est à mille lieux des préocupations thailandaises... Votre mauvaise expérience vous permet-elle de caricaturer tout un pays et de projeter sur eux vos ressentiments ?

                            Oui, la société thai à ses défauts et ses qualités, et on pourrait en discuter longuement, mais votre article n’a rien à voir avec une critique intelligente, raisonné et avertie de ce pays. Vous n’aimez pas la Thailande ? Soit, mais ne lui crachez pas dessus.

                            Ma femme est thai et j’ai une belle famille extraordinaire là-bas. J’y ai vécu des moments humains d’une rare simplicité et d’une rare ouverture. J’ai vécu dans un quartier populaire de Bangkok où croiser un autre blanc était assez anodin et où les gens s’étaient fait petit à petit à ma présence, au cyber café du coin ou aux différentes étales où j’allais chaque jour acheté ma nourriture. J’y avais des discussions improbables où la compréhension se fait bien plus par les gestes et les regards que par les mots, mais si vous êtes « jay dee » (de bon coeur) alors tout coule naturellement et se fini généralement sur un rire.

                            Je pourrais aussi vous raconter la fois où j’ai oublié mon portefeuille dans un taxi et pensais ne jamais le récupérer, pour voir finalement 10 minutes après le chauffeur me chercher devant les magasins de ma rue pour venir me le rendre après avoir eu à faire un demi tour au prochain U-turn qui se situait à environ 1km de l’endroit où il m’avait déposé. Bizarre pour un idiot sans culture intéressé seulement par le fric, n’est-ce pas ? Pourtant, il y avait dans ce portefeuille bien 2 fois son salaire en 1 mois. Ce pourrait-être une histoire anodine, mais des comme ça j’en ai des tas...

                            Je pourrais aussi vous parler de ma belle famille et comment ils m’ont accueilli la première fois dans leurs maisons en planches de bois sans jamais - jamais - rien me demander, ou comment les vieilles du village venaient me voir pour demander aux esprits des anciens de bien vouloir m’accueillir et me protéger en me mettant des bracelets de laine chargés de leurs prières. Je pourrais vous parler aussi de mon beau-frère (mort à 30 ans d’un arrêt cardiaque) qui m’a reçu comme un frère malgré l’image et les préjugés que les thais auraient bien le droit de se faire sur les farangs vu leur comportement général là-bas. Je pourrais vous raconter les parties de pêche avec les gars du village, les tours aux champs avec l’oncle pour sortir les boeufs au levé déjà rougeoyant du soleil ou les apéros bruyants et toujours drôles en préparant tous ensemble les repas. C’est sûr, là-bas ils en ont rien à foutre des horreurs de la Seconde Guerre mondiale et tant mieux pour eux... ma femme n’a pas eu la chance d’aller beaucoup à l’école et elle ne connait pas l’histoire d’Europe. Grand bien lui fasse.

                            Finalement, je crois que là-bas, on récolte ce qu’on sème, on reçoit ce que l’on donne. Et vu la teneur de votre article, je ne suis pas étonné de l’expérience que vous avez vécu là-bas.

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès