Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comment sauver le Liban ?

Comment sauver le Liban ?

On ne le dira jamais assez : le Liban n’a pas besoin de paix mais d’indépendance, la première pouvant être la résultante de la seconde. Du moins pour le cas du pays du Cèdre.

Le pays a toujours été le décor - mortuaire - de guerres qui, dans d’énormes proportions, n’ont jamais été les siennes.

Sa position géostratégique, ses ressources naturelles - notamment l’eau -, sont à l’origine de ses cauchemars.

Fort d’un tissu « identitaire » inédit dans un Moyen-Orient « débarrassé » de sa diversité - malheureusement - , le Liban n’arrive plus, depuis la guerre de 1975, à faire de ses diversités la pierre angulaire d’un système politico-social qui pourrait faire exception dans la région.

C’est que les principaux protagonistes de la « sale guerre » sont toujours présents, à travers leur progéniture. Ce qui a fait de la scène politique libanaise une véritable scène collégiale.

Ajoutons à cela l’enchevêtrement excessif et - parfois - répugnant entre le politique et le religieux. En effet, l’Eglise maronite, les Loges druzes, les Husseiniats chiites et les Mosquées sunnites - dont une frange wahhabite proche du clan Hariri - sont devenus acteurs incontournables de la scène politique libanaise. Des acteurs nocifs également. Car, chaque communauté est en partie une présence étrangère d’une religion, d’une idéologie. En fin de compte, d’une essence qui aura des visées.

Cet état des choses est de plus en plus favorisé par les Accords de Tayef, signés pour « officiellement » mettre un terme à la guerre civile.

Lesdits accords ont, au contraire, approfondi la guerre civile, en transférant les batailles du terrain à la scène politique. Pis, ces accords mettent fin à l’une des plus vieilles démocraties de la région, en distribuant la « tarte » politique : un Président chrétien, un Premier ministre sunnite et un chef de Parlement chiite. En d’autres termes, des accords qui délimitent la zone de chaque communauté.

A travers l’actuelle crise qui frappe le Liban, les accords de Tayef prouvent encore leur futilité. Les communautés chrétiennes et druzes sont réduites au silence, alors que les Sunnites approuvent du bout des lèvres l’opération menée par le Hezbollah contre Israël.

Peu importe l’issue de cette guerre ou la justesse ou non de l’entreprise initiée par le Parti de Dieu. Ce qui prime aujourd’hui consiste à immuniser le Liban contre toute ingérence étrangère qui menacerait son intégrité territoriale et son autodétermination. Tout cela passe impérativement par l’indépendance du pays et de ses institutions, indépendance qui passe, pour sa part, par le démarrage d’un processus de paix libano-libanais qui mettrait un terme à la mascarade légitimée et pérennisée par les Accords de Tayef. Il y va de la survie du Liban et de la démocratie dans la région. A bon entendant !


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • FFI (---.---.2.226) 14 août 2006 11:50

    est ce possible , je n’en suis pas si sur .

    1973 choc petrolier apres la guerre du kipour declenche par la syrie et l’egypte

    1975 les palestiniens declenchent une guerre civile au liban

    depuis le prix du petrole ne fait que augmenter grace a l’opep donc grand beneficiaire de tout cela , mais n’oublions pas nos gouvernements qui en profitent bien avec la ttip .

    toujours le buisness ....

    nous pouvons concerver a juste titre le monopole nucleaire (mane financiere) sur notre sol .

    tout cela n’est il pas voulu et reflechi par nos gouvernements ?

    l’opep peu il sauver le liban detenteur des plus grandes sources d’eaux potables du secteur ?


    • Cool Mel (---.---.52.47) 14 août 2006 12:27

      Pour redevenir indépendant, le Liban devrait se débarrasser de ses populations étrangères.

      Or, il n’en a pas la force et il ne peut compter sur le soutien des ténors de la communauté internationale, puisqu’ils ne pourraient pas soutenir à l’extérieur, une politique inverse de celle qu’ils pratiquent chez eux, et qui est de favoriser les implantations d’allochtones.


      • tux_2001 (---.---.26.22) 14 août 2006 13:08

        Je te trouve bien ironique bulgroz !!!

        Je crois que vous faites trop de geopolitique, trop de géostratégies. Vous en faites tellement que vous en oubliez que les nations sont constituées de peuples. Car l’Histoire contrairement à ce que l’on nous enseigne n’est pas seulement le fruit des grands hommes.

        Israel ne peut plus exister tant qu’elle continuera à se comporter de cette manière. Avec cette guerre et le traitement subi par les palestiniens elle ne gagnera jamais sa place au sein des peuples de cette région. Israel vient de reculer de 40 ans en arrière jamais elle n’aura été autant détestée et ce n’est que le début si elle continue à travailler dans le sillage du projet Bush (le Nouveau Moyen Orient) dont on voit le résultat catastrophique en Irak.


        • Bulgroz (---.---.18.241) 14 août 2006 13:21

          @ tux_2001

          Au niveau incantatoire, tux_2001 ne peut pas faire mieux en disant ce qu’il nous a annoné :

          Mais un jour viendra ou les musulmans seront plus fort et ce jour croyez moi qu’il ne restera pas un endroit oû les sionnistes pourront se cacher. On les anéantira, on les coupera en morceaux et on les exterminera de la surface de la terre. Ils font les beaux avec leur armement dernier cris et leur bombes largués à haute altitude sur des femmes et enfants. Mais je jure devant Dieu que ce jour adviendra et croyez moi celui qui s’interposera en leur faveur sera severement chatier. Patience mes potes sionnistes le hezzbollah ce n’est rien en comparaison de ce qui va arriver par la suite !!!!

          Moi, j’appelle cela un appel aux meurtres (Jihad), un gars comme Théo Van Gogh peut en témoigner, on a l’habitude avec les islamistes dont le fonds de commerce est le massacre des innocents (de préférence dans le dos).

          Patience, un jour, ce genre de langage ne pourra plus être toléré même sous couvert de cette soi disant religion qui attise tant de haine et de désespérance dans l’humanité.


        • visiteur indigène (---.---.180.214) 14 août 2006 13:25

          L’auteur cherche l’ennemi à l’intérieur alors que l’ennemi de toujours est le puissant voisin sioniste qui a tout intérêt à une déstabilisation perpétuelle pour asseoir ses plans d’expansion territoriale et s’approprier les ressources aquarifères du Liban sud. Cette société vieille de 11 siècles est arabe et musulmane en majorité et à toujours prouvé que le multiconfessionalisme fonctionne, une des illustrations en est la parfaite collégialité de la résistance actuelle. Les accords de Taef ne devait pas être si mauvais puisque le pays s’apprêtait à faire son décollage économique qu’à réduit en cendres l’entité sioniste implantée de facto il y a 60 ans à ses côtés. Les Libanais savent aussi ce qu’ils doivent aux autres puissances occidentales dont les calculs géo-stratégiques ont toujours été désastreux à son encontre avec une mention particulière à son « ami » français qui a été incapable de peser politiquement sur la scène internationale. La protection du Liban ne peut être que arabe, amour de la terre ou non, en dépit du rêve sionisto-américain de le morceller par ethnie.


          • Daniel Milan (---.---.168.71) 14 août 2006 13:31

            Salam, « Visiteur Indigène », Je suis heureux de te lire et de saluer ta présence efficace, car, hélas, mon emploi du temps ne me permet pas toujours d’être sur Agora. Très Fraternellement. Daniel-Hedi Milan


          • David Fournié 14 août 2006 13:38

            Je ne suis pas d’accord avex votre critique des accords de Taif et du système politique libanais.

            L’indépendance du Liban fut le fruit d’une alliance d’égal à égal entre maronites, sunnites et druzes. Le système politique qui a été adopté est un système visant à garantir un partage du pouvoir équitable entre les différentes communautés en garantissant à toutes un accès aux postes directeurs de l’Etat. Il est la garantie d’une démocratie de l’union d’égal à égal au contraire d’un modèle démocratique occidental de dictature de la majorité.

            L’accord de Taif a concrétisé cette égalité pure en rééquilibrant les biais de la première constitution. Avant Taif, le président maronite pouvait révoquer le premier ministre (sunnite) et le président du parlement (chiite). Depuis Taif, chacun des trois est indépendant des deux autres, de sorte à ce que le sommet de l’Etat Libanais soit véritablement collégial entre les trois communautés dominates.

            Avant Taif, il y avait un ratio de 6 députés chrétiens pour 5 musulmans. Depuis Taif, c’est une égalité parfaite (de même qu’à l’intérieur de la communauté musulmane l’égalité est parfaite entre députés chiites et sunnites).

            Le système politique Libanais, instauré par la constitution de 1943 et amendé par l’accord de Taif, est la plus pure expression de l’alliance d’égal à égal entre les communautés. Il n’y a ni majorité ni minorité, seulement des égaux, indépendamment de la démographie. Il garantit que le Liban a toujours été et sera toujours un pays chrétien, même aujourd’hui où les musulmans sont majoritaires. Il garantit que le Liban a toujours été et sera toujours un pays musulman, même lorsque les chrétiens étaient majoritaires.

            L’Etat de Taif est l’expression de la coexistance et du message libanais, et il a le droit de vivre !


            • Daniel Milan (---.---.168.71) 14 août 2006 13:46

              Pour sauver le Liban et le reste du monde, je sais bien ce qu’il faudrait faire...


            • wrisya (---.---.231.251) 14 août 2006 13:58

              « Mais un jour viendra ou les musulmans seront plus fort et ce jour croyez moi qu’il ne restera pas un endroit oû les sionnistes pourront se cacher. On les anéantira, on les coupera en morceaux et on les exterminera de la surface de la terre. Ils font les beaux avec leur armement dernier cris et leur bombes largués à haute altitude sur des femmes et enfants. Mais je jure devant Dieu que ce jour adviendra et croyez moi celui qui s’interposera en leur faveur sera severement chatier.Patience mes potes sionnistes le hezzbollah ce n’est rien en comparaison de ce qui va arriver par la suite !!!! » M.Tux2001, C’est malheureux et totalement inutile. La définition du Jihad c’est simplement la « guerre » politique, certainement pas ce déversement de haine. Auriez-vous oublier que « celui qui tue un être humain c’est comme s’il avait réduit l’humanité à néant » ? c’est pas de moi, c’est de la religion dont vous semblez vous réclamer. Ne mélangez pas tout, Ne mélangez pas tout. Tux2001, laissez un peu l’islam, les musulmans et Dieu de côté : assumez vos propos et votre responsabilité sans jeter l’opprobre sur les autres muslims.


              • tux_2001 (---.---.26.22) 14 août 2006 16:41

                toi je t’ignore !!!

                On est en pleine guerre contre l’islam (afghanistan,irak,liban,palestine et bientôt syrie, iran)

                et toi tu viens me dire laisse l’islam tranquille !!!

                Ouvre les yeux ils sont entrain de réduire à l’etat d’esclaves des peuples entiers, de les massacrer, de tester de nouvelles armes sur ces populations.

                l’axe americano-sionniste est l’axe du mal !!!


              • FFI (---.---.2.226) 14 août 2006 14:09

                Pour les pauvres terroristes qui ont les moyens de faire des attentas mais pas d’acheter autre chose que le coran :

                Israel à toujours eu ses terres en palestine au moins pour connaissance 1000 avant l’arrive du dernier roi des juifs et en perpetuels conflits avec les differentes tribus et peuples (perses zoroastre pour l’epoque )faisant parti du voisinage bien avant l’arrive du prophete masque qui se mit a la conquete par la persecution du desert (les tribus nomades)puis la perse et venant jusqu’au porte de l’europe . Ne pas reconnaitre cela vous porte au nihilisme donc au terrorisme ce qu’ils font tres bien .

                le lion du panjshir .


                • jean (---.---.201.102) 14 août 2006 14:37

                  Le Liban sera sauvé par les libanais quand ils découvriront que leur « nation » existe et qu’elle est plus importante que les idéologies religieuses, politiques ET économiques. La palestine est une « nation » devenue sans terre...(ceci fut voulu par les Anglais, les Français et les Allemands)et est entretenu par leur héritier les USA. Et c’est bien la cause première des monstruosités locales. Israël est la « colonie expiatoire » de l’europe criminelle et dernier cadeau empoisonné des empires d’occident au moyen-orient méprisé.


                  • tux_2001 (---.---.26.22) 14 août 2006 16:35

                    A chaque fois qu’on parle du Moyen Orient il y a toujours des sionnistes pour venir nous sortir des versets bibliques et nous raconter l’histoire du peuple juif.

                    En fait on doit s’agenouiller devant le Dieu Israel. Une fois un sionniste m’a même sorti qu’Israel était les yeux de Dieu !!!

                    Au fait qui peut me dire ce que représente les 2 bandes bleus du drapeau israelien ???? aller petite devinette qui peut me le dire ???

                    Aller messieurs les sionnistes parler nous de ce Grand Israel qui est enseigné de l’école primaire à l’Universite aux petits sionnistes !!!

                    Vous dites que dans les écoles coraniques on enseigne la haine mais qu’enseigne Israel dans ses écoles avec ce projet de grand Israel ???

                    Aller on y va sortez de vos tanieres les sionnistes !!!


                    • Cap’tain Sylvestre (---.---.40.236) 14 août 2006 17:09

                      Tiouss,

                      Les deux bandes bleues évoquent le « Tallith », le chäle de prière.


                    • fredericKH (---.---.102.41) 14 août 2006 22:08

                      l’Euphrate et le nil.


                    • Cap’tain Sylvestre (---.---.40.236) 15 août 2006 00:39

                      @ Tiouss

                      Quand Théodore Herzl organisa le premier Congrès sioniste à Bâle en 1897, il envisagea le déploiement d’un drapeau officiel pour les représentants du peuple juif réunis pour la circonstance. Dans son ouvrage L’État juif (1896), il écrit à ce propos : Nous navons pas de drapeau et nous en avons besoin pour diriger des foules ; il faut que nous puissions brandir un symbole au-dessus de leurs têtes [...] Pour ma part, je pencherais pour un drapeau blanc garni de sept étoiles dorées, le fond blanc symbolisant la nouvelle vie (réservée au peuple juif), les étoiles les sept heures bénies de nos journées de travail ; ainsi les juifs iront vivre dans leur nouveau pays sous des couleurs symbolisant le travail.

                      Herzl confia la conception du drapeau du peuple juif à son assistant, David Wolfsohn. Dans une lettre au baron Hirsch, il écrit : S« ils me demandent avec dérision : c »est quoi, ce drapeau ?, je répondrai qu’un drapeau n’est pas une hampe surmontée dune pièce de tissu ; un drapeau, c’est un objet symbolique et national. Avec un drapeau on peut conduire des gens nimporte où, même en Terre promise.

                      David Wolfsohn hésita quant à la facture du drapeau, qui devait être prêt pour l’ouverture du Congrès. « Sur la requête de notre dirigeant, Herzl, je me rendis à Bâle pour procéder à tous les préparatifs en vue de louverture du premier Congrès. Parmi les nombreux problèmes que j’avais à résoudre, il y en avait un qui, pour n’être pas spécialement ardu me préoccupait beaucoup et renfermait toute la problématique juive. Avec quel drapeau allions-nous décorer la salle du Congrès ? Quelles seraient ses couleurs ? J’eus soudain une illumination : nous avions déjà un drapeau, bleu et blanc, le talith dont nous nous drapons pendant la prière. Ce serait notre emblème ; de châle de prière nous le transformerions en drapeau que nous hisserions devant Israël et les Nations. Cest ainsi que je commandai un drapeau bleu et blanc, avec un bouclier de David en son centre. Ainsi naquit létendard du peuple juif. »

                      C’est l’inventeur du drapeau qui l’écrit.


                    • Cap’tain Sylvestre (---.---.40.236) 15 août 2006 00:47

                      @ FredericKH

                      Peut-être se trouvera-t-il une âme charitable pour expliquer à Fredo à quoi ressemble le châle de prière dont les Juifs s’enveloppent depuis des siècles, et lui faire ainsi découvrir l’origine des deux bandes bleues du drapeau israélien. Mais la question n’est pas là. Que Fredo ne sache pas d’où proviennent ces deux bandes bleues (bien des Juifs l’ignorent, d’ailleurs), cela est sans grande importance. Qu’elle soit prête à faire sienne une interprétation délirante, voilà qui est grave.

                      Le mythe des deux bandes bleues représentant le Nil et l’Euphrate appartient à la vaste famille des mythes paranoïaques antisionistes. Ce mythe a un cousin germain : la fable selon laquelle une pièce de monnaie israélienne, la pièce de dix agorot, porte sur l’une de ses faces la représentation de la carte du Grand Israël - toujours « du Nil à l’Euphrate ». Dans les deux cas, la source de l’information est la même : il s’agit de Yasser Arafat en personne, qui en a fait l’exposé devant divers groupes de journalistes et jusqu’à la tribune des Nations unies. Des propagandistes se sont empressés de colporter ces balivernes, et de fil en aiguille elles ont acquis droit de cité non seulement au sein du monde arabo-musulman mais chez des militants occidentaux.

                      Ce qui caractérise de telles légendes, c’est qu’elles sont, en quelque sorte, constitutivement blindées contre le sens commun. Montrez à un antisioniste la monnaie datant de l’ère hasmonéenne qui est reproduite sur la pièce israélienne de dix agorot, dites-lui que ce dessin date d’il y a plus de deux mille ans et n’a rien à voir avec une prétendue carte du Grand Israël ; il vous regardera d’un air entendu, et pensera que les sionistes ont plus d’un tour dans leur sac. La logique du complot résiste à toutes les atteintes de la logique.

                      On sait que des propagandistes anti-israéliens ont répété pendant des années - certains le font encore - que le bâtiment de la Knesset était orné d’une carte et d’une invocation reprenant le fameux « du Nil à l’Euphrate ». Il fut impossible de leur prouver le contraire. Lors de la visite du président Sadate à Jérusalem, en 1977, certains de ses accompagnateurs égyptiens demandèrent à voir ces « preuves » de la volonté sioniste d’expansion, et refusèrent de croire leurs hôtes qui leur expliquaient qu’elles n’existaient pas. Yasser Arafat se lança par la suite dans des affirmations confuses, dont il ressortait que la carte « du Nil à l’Euphrate » avait été présente à la Knesset pendant dix ans, puis qu’elle avait été retirée, et réinstallée à nouveau. Beaucoup le crurent, sans doute, et continuent à le croire.

                      Les mythes antisionistes ne sont pas les seuls de leur genre. Il existe, de par le monde, des fanatiques de la conspiration qui voient partout les indices d’une présence occulte : un grade maçonnique dans une marque de bière, une image satanique dans le logo d’un fabriquant de lessive, une déclaration anti-musulmane dans le nom d’une boisson gazeuse et un sigle d’extrême droite sur une boîte de cigarettes. Ces croyances ridicules ne font de mal à personne. Mais l’obsession du complot, dans sa variante antisémite, est autrement dangereuse. Elle a derrière elle un long sillon de cadavres, et elle peut tuer encore.

                      Croire que les Juifs - ou les Israéliens, ou les sionistes : nul ne s’arrête plus à de tels distinguos - ont pour habitude de dissimuler des messages sur des drapeaux ou des pièces de monnaie, c’est adhérer à une vision du judaïsme qui repose sur la banalisation d’un discours paranoïaque. (Confidence pour confidence : si le drapeau européen porte douze étoiles, ce n’est pas, comme le croit Fredo, en référence à un symbole marial mais pour représenter les douze tribus hébraïques dont les auteurs du traité de Rome préparaient secrètement la dictature.) Lorsqu’on ajoute foi à ce genre de mythes, et qu’on se sent autorisé à les reproduire, les Protocoles des Sages de Sion ne sont pas très loin.

                      Que Fredo soit totalement ignorant du judaïsme, du sionisme et d’Israël est une condition qu’il partage avec la grande majorité de nos contemporains - y compris de nombreux Juifs. Ce qui est remarquable, et qui ne laisse pas d’inquiéter, c’est qu’il s’autorise de son ignorance. Sur tout autre sujet, il ne se permettrait pas d’écrire sans se documenter, sans poser des questions à de plus savants que lui. S’agissant d’Israël, aucune retenue n’est nécessaire. Le projet d’expansion « du Nil à l’Euphrate », a la grande vertu de correspondre à une vision antisioniste du monde. Cela suffit, sans doute, pour attester de leur véracité.


                    • wrisya (---.---.1.82) 14 août 2006 18:34

                      M.Tux2001 La majorité des pays que vous avez cité sont en guerre, certes... mais surtout en guerres civiles. C’est meilleur ou pire que la guerre contre l’Etat israélien ? Je vous dispense de répondre.


                      • tux_2001 (---.---.26.22) 14 août 2006 19:30

                        madame wisriya ils sont en guerre civile certes !!!

                        Mais prenons le cas de l’Irak qui a provoqué le chaos ???? Prenons l’afghanistan Ui a provoqu"é le chaos ???

                        aller va revoir ton histoire

                        monsieur Cap’tain Sylvestre tu sais tres bien ce que symbolise les 2 bandes bleus dit la vérité !!!

                        C’est marrant à chaque fois les sionnistes me donnent des définition diverses mais jamais la vraie symbolique du drapeau !!!

                        Allons un peu de courage dites la vérité !!!


                        • tux_2001 (---.---.26.22) 14 août 2006 19:31

                          democratie israelienne en action aller sur ce lien http://membres.lycos.fr/wotraceafg/enfants_d’israel.jpg


                        • wrisya (---.---.1.82) 14 août 2006 21:11

                          M.Tux2001 Je n’ai nuller leçon à recevoir de votre part, je vous invite simplement à faire preuve de plus de nuance. Je n’ai pas dit qu’il fallait dédouanner les politiques occidentales qui sont liées à cet état de choses, mais parfois c’est bien aussi de se regarder dans la glace pour éviter de toujours dire « C’est pas moi, c’est les autres » (comme dirait l’autre). Certes, si le moyen orient est enflammé c’est certainement avec au moins le concours certain des Etats-Unis, mais Saddam n’a pas eu besoin d’eux pour gazer les Iraniens, torturer et assassiner et en Afghanistan Massoud devait se foutre royalement de savoir la politique des Etats-Unis quand il combattait les Talibans, quand à l’Iran je serai curieuse de savoir ce que devienne les opposants au pouvoir... Que pensez vous de demander à Maryam Radjavi ce qu’elle en pense... Je doute que la politique actuelle iranienne ait qq chose à voir avec le concours des States...

                          P.S. : faîtes preuve d’un peu de courtoisie si vous vous déclarez muslim. Imitez donc le prophète en lequel vous semblez croire plutôt que de m’invectiver parce que je n’ai pas la même position que vous.


                          • visiteur indigène (---.---.180.214) 14 août 2006 21:44

                            A Wisrya : laisse faire Tux, il y a un moment où le ras-le-bol est général contre l’hypocrisie soumise occidentale et surtout face aux atrocités israelo-américaine commises contre la nation musulmane pratiquante ou non. Pendant des années nous nous sommes tus dans l’éspérance qu’enfin une solution satisfaisante pour toutes les parties soit adoptée. Rien ni fait, les sionistes sont au pouvoir dans tous les pays occidentaux par l’intermédiaire de lobbyes financiers ultra puissants (Aipac pour les US et Crif pour la France entre autres pays) Les Chrétiens ne sont plus maîtres chez eux ! mets une origine religieuse sous chaque intervenants médiatico-politiques et tu comprendras qui gouverne et dans quels buts. Que désire ces sionistes ? lis le protocole des sages de sion (interdit en France) où le problème n’est plus de savoir qui l’a écrit ou si c’est un vrai ou un faux, mais de savoir POURQUOI IL EST EN APLLICATION ! Lis le Talmud et ses mitzvoths(commandements), regarde le comportement de l’état théocratique israelien, analyse les relations américaines et européennes avec cette entité etc....

                            Ils veulent leur Grand Israel biblique du Nil à l’Euphrate camouflé sous le projet du grand moyen américain. Après avoir corrompu l’église catholique par médias interposés pour s’allier au évangelico-protestants américains,ils ont convaincus toutes les nations occidentales que le musulman est l’ennemi de tous. Nous en payons suffisamment le prix partout dans le monde à l’heure actuelle pour continuer de subir. La pression est maintenant inacceptable, israel et ses inféodés pris à la gorge par la puissance et le contrôle financier de ces derniers, ne reculera devant rien ni personne pour atteindre ses noirs desseins. Ils savent qu’ils sont à l’apogée de leur puissance et que le temps joue contre eux, c’est maintenant que les gens doivent comprendre les enjeux, la liberté ou la servilité devant un peuple qui se qualifie d’élu qui plus est, est tout proche du contrôle total mondial.

                            Les sionistes appliquent à la lettre leur malfaisante idéologie, que les Chrétiens soient devenus athées ou agnostiques est déjà un objectif atteint, reste les Musulmans à mater et si besoin est , les exterminer comme le préconise leurs écrits talmudiques. Quant à nos régimes félons, Arabie saoudite en tête, ils s’accrochent à leurs prérogatives de pouvoirs et tentent de dresser les sunnites contre les chiites, faisant le jeu des puissances occultes à la solde des sionistes. L’hégémonie américano-sionistes veut s’étendre d’Afghanistan au Maroc, doit-on laisser faire et courber l’échine ? La rhétorique de beaucoups d’intervenants est justifiée à ce sujet, il y en a marre ! Les langues n’hésitent plus à se délier et c’est tant mieux et cela au risque de payer le prix fort. J’en ai payé le prix comme d’autres...mais je reste debout ! Plus de place aux altermoiements, pleurnicheries, politesses et autres servilités, l’heure est à la prise de conscience collective. Savoir discerner l’ennemi est aussi une forme de combat...


                            • septquiprend (---.---.255.80) 14 août 2006 21:44

                              Celui qui peut sauver le Liban c’est Israël ; il est le seul qui puisse éradiquer le furoncle Hezbollah avec tous les barbus enturbannés et ses commenditaires, les autres états du coin ont déjà plus ou moins compris l’équation ;il faudrait que la gouvernement libanais ouvre enfin les yeux, s’arrête de pleurer (lamentable) et se rende compte qu’il est impuissant, alors qu’il délégue au voisin israélien sa gestion du conflit, et en échange je suis sûr qu’ils diront ok pour rendre les fermes de Sheba et les 4 ou 5 moutons qui vont avec...


                              • Adel (---.---.229.171) 14 août 2006 22:29

                                « Celui qui peut sauver le Liban, c’est Israel »

                                Franchement, je suis mort de rire !!! Ok, si la méthode israelienne c’est la technique des 100 000 bombes en 34 jours dans un pays ou vivaient chretiens, juifs, druzes et musulmans en paix, je prefere laisser aux commandes Siniora, on prends beaucoup moins de risques et il y aura beaucoup moins de résolutions de l’ONU bafouées...

                                Le Liban commencait a etre une puissance economique qui pouvait faire de l’ombre a Israel, qu’un musulman soit au pouvoir et ce de maniere démocratique, a fait flipper les dirigeants israeliens, voila les vrais raisons.


                              • zizifridolin (---.---.227.180) 14 août 2006 22:38

                                envoyons un peu d argent a l iran , avec libellée sur le cheque la mention : pour la recherche nucléaire. c est plus sur pour sauver le liban , et plus juste.


                                • septquiprend (---.---.255.80) 14 août 2006 22:43

                                  Et poutant réfléchis bien, quel état est suffisamment puissant pour contrer le hezbollah et ses commanditaires syriens et iraniens, pas le Liban, pas la Jordanie, pas l’Egypte, pas l’Arabie, pas les Emirats, le Pakistan est trop loin et il s’en fou, les autres pays à tendance musulmane comptent pour du beurre reste ISRAEL.cqfd


                                  • Adel (---.---.229.171) 14 août 2006 22:57

                                    Tu peux me rappeler comment le Hezbollah a été créé ?


                                  • Adel (---.---.229.171) 14 août 2006 23:01

                                    Par contre, pas mal ta blague : « Et poutant réfléchis bien, quel état est suffisamment puissant pour contrer le hezbollah et ses commanditaires syriens et iraniens »

                                    Rassure moi, tu ne parles pas d’Israel tout de meme. Auquel cas, je te conseille de lire certains articles de Arouts, meme eux admettent que c’est un échec cuisant pour Tsahal...


                                  • visiteur Indigène (---.---.180.214) 14 août 2006 23:44

                                    Seule alternative pour les sionistes, pousser à l’affrontement chiites-sunnites, c’est pas demain la veille ! les ennemis communs sont que trop connus.....


                                    • www.democrasouille.blogspot.com (---.---.69.195) 15 août 2006 00:43

                                      Extrait du blog pour contribution a cette discussion fort interessante !

                                      Selon un mythe, Il y’a 3000 ans, Yahvé, un Dieu de l’époque, a fait « alliance » ( un genre de contrat) avec le peuple hébreux , selon lequel, moyennant obeissance, il ferait d’eux son « peuple élu » et leur donnerait une terre « promise » dont le territoire ira « du torrent de l’Égypte jusqu’au grand fleuve de l’Euphrate » !

                                      Selon une réalité géopolitique comtemporaine cette fois-ci, L’oncle Sam, un nouveau dieu moderne préchant la démocratie, la liberté et le bien être des peuples , s’affirme d’année en année par le « verbe trompeur » et par la « force de ses armes ».

                                      Mais les religions qui ont précédé ont un dénominateur commun, c’est à dire un lieu géographique : le MOYEN ORIENT. C’est pourquoi, l’oncle Sam n’a de choix que de s y installer pour asseoir sa crédibilité divine.

                                      Il lui reste juste à trouver un nom à sa divination : Imperialisme, Sionisme, hégémonisme. Son prophète étant déja là : Israel

                                      Quant aux morts des 2 camps de cette catasthophe du Liban, ils seront les premiers martyrs de cette nouvelle religion . www.democrasouille.blogspot.com


                                      • Mataf (---.---.102.41) 15 août 2006 08:45

                                        Le Liban me laisse une impression bizarre.

                                        Le Liban, j’y suis allé, en tant que militaire. En 1982, le pays est à feu et à sang. Nous devons aller récupérer des ressortissants français sur une plage, à Jounié.

                                        Nous arrivons dans nos embarcations, armés et nerveux, nous nous attendons à trouver des gens désespérés, qui nous attendent impatiemment à côté de leurs valises. Nous apercevons des hôtels de luxe, des planches à voile, et des français bronzés, et optimistes, sur leurs serviettes de plage. « Nous sommes à l’hôtel, tout va bien, mais si nous avons besoin de vous, nous vous appellerons. » Nous retournons à notre bateau.

                                        Plus tard, en mission à Beyrouth, j’interroge un de mes accompagnateurs : « pourquoi certains immeubles sont-ils intacts alors que d’autres à proximité sont criblés d’impacts ou détruits ? » Un sourire gêné et il me répond : "l’immeuble intact que vous voyez là appartient à une banque, qui donne des bakchichs aux combattants des deux bords, et comme çà, pas de dégâts.

                                        Il y a quelques semaines, un français expatrié au Liban, qui est le frère d’un de mes voisins, arrive en France avec sa femme et ses 3 enfants. Quand je lui demande comment il a pu s’enfuir et prendre l’avion, il me répond : « pas de problème, 1000 dollars à un taxi, et nous sommes allés prendre l’avion à Damas ».

                                        Le soir même, il y a un reportage au journal télévisé : des ressortissantes des Philippines se sont réfugiées à leur ambassade à Beyrouth. Elles ont profité du désordre ambiant pour échapper à leur patronne. Privées de leur passeport qui leur a été confisqué à leur arrivée, elles souhaitent leur rapatriement. Aux grilles de l’ambassade, une libanaise hurle : « je l’ai achetée, je veux la récupérer !! ».

                                        Je vous laisse tirer la conclusion de tout celà. Je n’ai aucun argument, je ne relate que des faits.


                                        • tux_2001 (---.---.26.22) 15 août 2006 11:32

                                          Mr Mataf,

                                          Et alors comme dans toutes les guerres il y a des profiteurs de guerre. Comme en 39-45 avec le marché noir et les gens qui dénonçaient leur voisin à la police en le taxant de communiste.

                                          La guerre et le cortege de magouilles et de lacheté qu’elle entraine n’est ni le monopole des français, ni celui des libanais. Contrairement à des gens comme BHL je ne pense pas qu’il existe des peuples foncièrement mauvais ou foncièrement bons.

                                          Et quelle est la conclusion de ton témoignage ??? Je ne comprends pas ce qu’apporte ton témoignage


                                          • akad (---.---.209.95) 15 août 2006 12:07

                                            Je note certaines erreurs graves dans votre article capables d’inverser tout le raisonnement et les conclusions :

                                            * Le statut politique libanais basé sur l’appartenance confessionnelle, c’est la France qui l’a instauré et non les accords de Taef. Les accords de Taef, au contraire appellent à un débat national en vu d’éliminer ce statut bâtard.

                                            * Dans la guerre actuelle, des courants chrétiens appuient plus clairement le Hezbollah que les sunnites.

                                            * Cette guerre a été initiée par Israël sous l’ordre des américains et non par le Hezbollah. Olmert , sans aucune gêne, a déclaré hier son acceptation du principe de négociations de l’échange des prisonniers entre Israël et le Hezbollah. Donc la guerre n’a pas été faite pour les soldats prisonniers.

                                            * Il est vrai que le Liban a besoin de l’indépendance et surtout de l’immunisation contre les agressions israéliennes (7 depuis la création d’Israël) sous l’appui américain et le silence français et de l’ONU. C’est exactement ce que cherche à faire le Hezbollah.


                                            • Hanssen119 (---.---.64.174) 16 août 2006 12:58

                                              Encore un massacre commis par les SIONISTES contre les Arabes (Musulmans et Chretiens). Apres SHAROgNe, c’est au tour de AL MORT de tuer de l’Arabe avec les idees de ce chien de 1er ministre Anglais qui pousse les USA (Union des Satans Anglicans) a faire des massacres partout dans le Monde Arabo-Musulman. Et le Monde qui applaudit et l’American BUSHrit et dit qu’ISRAEL a gagne. Et CONNE Doleza Rice qui savoure la mort de centaines de bebes et d’enfants Libanais. Et la France qui veut demanteler la seule armee Musulmane qui defend son peuple de l’opresseur SIONISTE venu d’Europe et d’Amerique. Et l’ONU (Organisation des Nations Ustensiles) qui a vu le kidnapping des 2 soldats Israeliens par le Hezbollah mais n’a pas vu les massacres continus des Israeliens en Palestine et au Liban depuis 1948. TSAHAL (Terrorist Sionist Army Habitual Anti Life) fait ce qu’elle veut avec l’aide de tous les Juifs et Anglicans du Monde entier qui envoient argent et plans de nouvelles armes pour tuer de l’Arabe en Palestine et au Liban. Le Monde libre (pas celui de BUSH) n’est pas dupe et il voit tout. Le moment est tres proche pour tous ceux et celles qui ont souffert un jour ou l’autre (depuis 1948) des exactions commises contre nos freres et soeurs en Palestine et au Liban de prendre leur revanche sur les Juifs SIONISTES, les USA, la GB, la FRANCE, l’ONU et tous veux qui ont aide ISRAEL a voir le jour. Le massacre doit changer de camp.


                                              • Internaute Internaute 16 août 2006 21:14

                                                Le hezbollah s’est comporté magnifiquement dans cette guerre. Son désarmement serait une absurdité alors qu’il est la seule force militaire crédible du Liban. Le plus simple serait de nommer Nasrallah ministre de la défense et de donner des uniformes de l’armée régulière aux armées de la résistance. Ainsi, il n’y aurait plus de Hezbollah clandestin et l’Armée du Liban pourrait occuper tout le sud du pays en plein respect de la résolution des nations unies.


                                              • akad (---.---.49.154) 16 août 2006 23:33

                                                à Internaute

                                                ça ne marchera pas.

                                                L’armée libanaise n’est pas sous armée par hasard. Elle est sous armée parce que Israel, les USA, la France, la GB,...veulent qu’elle soit ainsi pour que le Liban soit un simple jouet entre les mains d’Israel.

                                                Même le déploiment actuel de l’armée libanaise au sud du Liban, il se fera avec des restrictions rigoureuses sur ses armes et les conditions de leurs utilisations.

                                                La mission de la Finul et de l’armée libanaise au sud, se limite à avorter toute menace contre Israel.


                                              • Michel75 (---.---.155.248) 16 août 2006 13:25

                                                • Pierre - André (---.---.73.138) 16 août 2006 21:38

                                                  INTERNAUTE ton idée est pleine de sagesse et fort judicieuse. C’est impossible pour ces hommes de porter un uniforme. Il ne pourraient plus se cacher, et devraient se battre comme des soldats. Vulnérables et plus anonymes. Ils ne pourraient plus se confondre avec les civils. C’est ce qui fait leur force. Ils peuvent jouer sur les deux tableaux. Militaires un seul tableau. S’ils se cachaient en uniforme, serait une honte, le déshonneur pour eux, car la population arabe n’accepterait pas qu’ils se défilent. En civil et anonymes, ils sont résistants. Donc respectables. Il est malin nasrallah. Plus respectables. L’uniforme c’est de l’utopie. Faut pas rêver.


                                                  • akad (---.---.49.154) 16 août 2006 23:46

                                                    à Pierre André

                                                    Les israéliens ont décidé de constituer une commission d’enquête profonde dans le but d’expliquer comment ils se sont faits ridiculisés par une poigné de combattants du Hezbollah. (Israel envoya 30 000 soldats au sud de Liban alors que le Hezbollah a environ 1 000 combattants répartis en plusieurs endroits du Liban).

                                                    Je pense que vos observations peuvent leur être utiles.

                                                    Ci après la traduction d’un article paru sur Haaretz décrivant la situation avec plus d’honnêteté et moins d’exagération que vous :

                                                    "En ce pénible été de l’année 2006, l’État d’Israël déclare avec étonnement : Ils nous ont surpris. Ils nous ont considérablement surpris. Ils nous ont surpris par les Katiouchas, ils nous ont surpris par les fusées Al-Fajr, ils nous ont surpris par les missiles Zelzal. Ils nous ont surpris par les missiles antichars. Et ils nous ont surpris par la compétence opérationnelle de leurs brigades antichars. Ils nous ont surpris par leurs bunkers et leurs camouflages. Ils nous ont surpris par leur commandement et leur renseignement. Ils nous ont surpris par leur stratégie, leur capacité de combat et leur moral au combat. Ils nous ont surpris par la puissance étonnante que peut avoir une petite armée prête à la mort, dont la technologie est modeste, mais la motivation religieuse élevée.

                                                    Et pourtant, en cet été 2006, nous avons été surpris par notre propre faiblesse plus encore que par la force du Hezbollah. Nous avons été surpris par nous-mêmes. Nous avons été surpris par le faible niveau de la direction du pays. Nous avons été surpris par un cafouillage stratégique scandaleux. Nous avons été surpris par le manque de vision, le manque de créativité et le manque de détermination du commandement militaire supérieur. Nous avons été surpris par un service de renseignement défaillant, une logistique illusoire et une impréparation choquante à la guerre. Nous avons été surpris par le fait que la machine de guerre israélienne n’est plus ce qu’elle était. Ce que nous révérions s’était dégradé."

                                                    http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-11641-145-7-etat-desprit-veritablement-dement-ari-shavit.html


                                                  • Pierre - André (---.---.73.138) 16 août 2006 22:18

                                                    MATAF. Je réponds à votre article. J’ai quelque chose de similaire pendant cette guerre. BEYROUTH SUD bombardé. Immeubles effondré, riutes défoncées, image de chaos réel. A2 montrait ces images. A la suite de cets images, il a montré l’autre BEYROUTH NORD. le beurouth chic, BCBG. Immebiles rutillants ; Routes nickels. Gens BCBG. Banques ouvertes, voitures de luxe. Boutiques ouvertes, et supermarché ouvert ou les gens faisaient leurs courses normalement. La police faisait la circulation comme si rien n’etait et les balayeurs nettoyaient les rues. Sur la Corniche, les gens faisaient leur jogging et promenaient leurs chiens. C’est vrai nous étions quartier maronite ou chrétien. Il n’y a qu’un km. C’était surprenant. Mais c’est le Liban.

                                                    Si on regarde bien la carte, le Nord est pratiquement intact.

                                                    Comment sauver le Liban. C’est une bonne question, que personne ne peut répondre. Il n’y a pas de Gouvernement Il y a un Président de la République contesté et qui s’accroche au pouvoir. Une partie du pays au mains d’extrémistes. Pratiquement détruit à 90%. Une ville de Beyrouth, dont un quartier extrémiste détruit à 100%, et les autres quartiers nets comme un sou neuf. Que peut-on faire. On est mené en bateau. On est prie dans un piège. la France y plonge belle et bien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès