Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comprendre le Moyen-Orient : Arabie Saoudite et Émirats

Comprendre le Moyen-Orient : Arabie Saoudite et Émirats

Ces pays ne font jamais la une de l’actualité, à part pour l’inauguration d’une nouvelle tour. Est-ce parce que l’Arabie Saoudite est très calme ou parce que la protection américaine filtre tout ce qui peut être dit sur « le grand ami ». La péninsule très stratégique par son emplacement et ses ressources a une influence très forte dictée par un protecteur gênant et envahissant et une population riche et influente aux tendances fondamentalistes.

La péninsule arabique fut pendant des millénaires le carrefour désertique de toutes les caravanes, offrant puissance et richesses aux tribus nomades vivant au cœur des sables. La découverte de pétrole en mars 1938 transforme le pays sur le plan économique et marque le début d’une alliance stratégique avec les États-Unis devenus le protecteur armé de la dynastie. L’esclavage est aboli en 1968. Pendant des siècles, les habitants de la péninsule arabique avaient importé des esclaves étrangers en masse, notamment des Noirs d´Afrique orientale dont les descendants sont encore nombreux dans le royaume. L’Arabie Saoudite est vaste (plus de 2 millions de km²) est moyennement peuplée (27 millions) répartis majoritairement sur les côtes et dans les grandes villes. La géographie démographique des Émirats est à peu près la même, à ceci près que ces minuscules et très riches principautés hébergent une majorité de travailleurs étrangers (pauvres d’Asie et riches d’occidents).

 

 

Les libertés sont très restreintes, seul l’Islam fondamental est toléré et encouragé. Le régime tribal sunnite accepte les variations dans la croyance mais seulement du fondamentalisme jusqu’à l’extrémisme. La Constitution du pays se fonde sur le Coran et la sunna selon la compréhension des compagnons de Mahomet. Aucune manifestation ou culte d’une autre religion n’est acceptée et ceux qui expriment à ce titre une opinion différente sont déclarés apostats et passibles de la peine de mort. La liberté de religion de la population non-musulmane d’origine y est très restreinte, et doit s’exercer exclusivement dans le domaine privé. Les irréligieux, personnes de confession juive, ou simplement personnes ayant un visa pour Israël sur leur passeport, sont interdits de séjour. De plus, l’accès des villes de La Mecque et Médine est uniquement réservé aux musulmans. Les partis politiques et les syndicats ne sont pas autorisés. Pendant les années 1990, le Parti socialiste arabe d’action et le Parti communiste d’Arabie saoudite furent dissous et leurs membres libérés de prisons après leur engagement à ne pas poursuivre leurs activités politiques. Le Parti vert d’Arabie saoudite est la seule formation politique active dans le royaume, mais son existence n’est pas reconnue légalement. Les premières élections, au niveau municipal uniquement, eurent lieu en 2005, et il est important de noter que deux femmes furent élues au Conseil de Jeddah. Une première dans le royaume. Le vote devrait être autorisé pour les femmes lors des prochaines municipales selon le roi Abdallah.

 

 

Les gisements de pétrole étant limités et leur emplacement géographique ne coïncidant généralement pas avec celui des pays consommateurs, l’exploitation des ressources pétrolifères est source de tension. Les pays consommateurs, généralement de grandes puissances militaires, sont alors tentés d’employer des moyens violents pour avoir accès à ces ressources. La géostratégie des détroits par lesquels passent les pétroliers constitue le second enjeu : celui du transport pétrolier. Près de 20% du commerce mondial dont 40% des exportations du pétrole emprunte le détroit d’Ormuz. Aujourd’hui, il est inconcevable que ce dernier soit fermé ou même menacé. Les pays limitrophes (Iran, Oman, Émirats arabes unis et Arabie saoudite) sont au cœur de l’une des régions les plus convoitées de la planète. La Cinquième flotte américaine y mouille d’ailleurs en permanence.

 

 

La politique américaine est expliquée par ces facteurs, son influence doit être forte et unique dans la péninsule. Le soutien politique à la famille princière est donc inconditionnel et tout est toléré (avec quelques exceptions médiatiquement symboliques). L’aide militaire est avec les pétrodollars la principale entrée de devise du pays, l’armée saoudienne est très bien équipée et les unités américaines sont déployées sur toute la zone. La politique saoudienne est bornée, elle doit plaire au géant impérialiste plus qu’à la population locale. Cependant la famille princière forte d’un lobbying important se permet quelques libertés en politique intérieure. Jusqu’alors les États-Unis toléraient tout sur le territoire national tant que l’Arabie Saoudite respectait une certaine ligne pro-américaine en politique étrangère. Les pétrodollars ont permis aux riches dirigeants arabes de prendre possession du capital de nombreuses entreprises américaines, ainsi la famille Ben Laden rencontre régulièrement la famille Bush lors des assemblés d’actionnaires de CARLYLE (entre autre). L’Arabie Saoudite héberge donc de grands clans puissants qui possèdent une partie de la richesse américaine, leur influence est donc naturelle au sein de l’administration américaine.

 

 

L’Arabie Saoudite se range toujours du côté américain en terme de politique internationale mais elle joue ses propres cartes. La pression fondamentaliste du peuple l’oblige à ne pas soutenir trop directement le protecteur gênant. Ainsi le pays héberge aussi les principaux financiers du terrorisme, bien plus que ceux affichés dans une liste noire trompeuse (Le Venezuela de Chavez soutiendrait le terrorisme mais pas l’Arabie Saoudite). L’Arabie Saoudite est donc très différente des Émirats : ceux-ci sont très riches de leurs ressources et son composés à majorité de travailleurs étrangers qui construisent les grands symboles de richesse à l’aide de tours de verre ou d’iles artificielles ; L’Arabie Saoudite possède elle aussi ces grands palais mais elle est composée d’une population nombreuse qui profite plus ou moins des dollars tout en étant étroitement bridée par des religieux intolérants. Le point commun étant la forte présence américaine, en devises comme en soldats.

 

 

Pour conclure on peut noter que l’influence américaine a sans doute rendue impossible l’alliance redoutée des pays arabes qui aurait permis un contrôle accrue des prix et un front uni face au conflit israélo-palestinien. Mais comme toujours les USA se font mordre la queue à leur propre jeu. En soutenant inconditionnellement un régime autoritaire les États-Unis ont permis une poussée fondamentaliste et anti-impérialiste qui leur fera du tort rapidement.

 

 

source : LGV

 

livre à ce sujet : Or noir et Maison Blanche : Comment l’Amérique a vendu son âme pour le pétrole saoudien

Comprendre le Moyen-Orient : Les enjeux internationaux

Comprendre le Moyen-Orient : Yémen, nouvel enjeu idéologique et géostratégique

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • FALCO FALCO 27 février 2010 10:52

    Je viens de faire un petit tour sur l’ensemble de ton travail. Sympa, clair, accessible.
    Ma conclusion est que tout ne va pas si mal.
    Un bémol et de taille : la volonté de l’iran des mollahs d’avoir l’arme atomique.
    Le « statu quo » plus ou moins gérable exploserait pour nous entrainer dans une « aventure » qu’il faut éviter.
    Priorité N° 1 combattre l’iran des mollahs et par conséquent ses relais terroristes.


    • Branck2012 27 février 2010 13:22

      .......et tout cela sans arrières pensées !


    • ASINUS 27 février 2010 11:24

      le monde a moins a crainde d un iran nucleaire que des prevaricateurs waabites qui instrumentalisent les lieux saint de l islam et fomentent forment et subventionnent
      les mouvements integristes vouant l ’occident aux gemonies.


      • FALCO FALCO 27 février 2010 11:33

        Asinus, l’iran des mollahs instrumentalise, fomente, forme et subventionne le terrorisme. Avec la bombe il pourra développer sa cause en toute impunité. Avec les conséquences sur cette région que l’on imagine.
        Priorité N°1 combattre l’iran des mollahs.
        Le conseil national de la résistance iranienne serait un interlocuteur fiable pour stabiliser et développer cette région.


        • Branck2012 27 février 2010 13:26

          FALCO, l’Israël des rabbins instrumentalise, fomente, forme et subventionne le terrorisme. Avec la bombe il peut développer sa cause en toute impunité. Avec les conséquences sur cette région que l’on sait.
          Priorité N°1 combattre l’Israël des rabbins.
          Le conseil national de la résistance israëlienne serait un interlocuteur fiable pour stabiliser et développer cette région. Dommage que ce conseil national n’existe pas !
          arf arf arf !


        • FALCO FALCO 27 février 2010 16:56

          Branque, plutôt que de répéter bêtement réflichis un peu.
          Les rabbins étaient dans leur trés grande majorité contre la création de l’état d’Israel.
          Le judaisme n’est pas prosélyte.
          Aujourd’hui des négociations sont en cours pour « affiner » la question des frontières.
          Israel (terre) appartient à Israel (peuple)


        • ASINUS 27 février 2010 11:57

          les imans qui prechent dans le monde le djihad anti occidental ne le font au nom de l iran ils ne sont pas subventionné par l iran , nul ne nie que l iran interfere en irak au liban
          et en palestine mais pour le reste l iran se comporte comme n importe quel etat veillant sur ces interets , le waabisme lui fomente la haine de l occident dans les coeurs et les esprits.Je tiens que l europe n a jamais ete aussi sur que lorsque la parité existait entre usa et urss, il faut un equilibre dans la region pour l heure il n y est pas faute de capacité arabe et de volonté occidentale d amener israel a la raison ,vous me repondrez qu israel veut des garanties mais israel les a ses garanties elles s appellent Dimona ,tout le monde inclus les palestiniens sait qu il n y aura pas de deuxieme shoah sauf a voir vitrifier le makreb.La focalisation sur l iran semble dévidence servir d autre interets que la paix ce pays en est encore « a la revolution mangeant ses enfants » tout durcissement renforce le clan des faucons et justifie leur repression par ailleurs je vous rappelle que le leader de la revolution verte ayant tant de thuriferaires dans les medias a sevit comme chef des bourreaux lorsqu il etait proche de khomeiny.Si vous connaissez l histoire les regimes n’ont pas bespoin d etre proche pour s entendre geopolitiquement israel et l iran on trop d interets convergents pour ne pas finir par s entendre .


          • FALCO FALCO 27 février 2010 12:21
            La menace mystique de Mahmoud Ahmadinejad

            par Daniel Pipes
            New York Sun
            10 janvier 2006

            http://fr.danielpipes.org/3259/la-menace-mystique-de-mahmoud-ahmadinejad

            Version originale anglaise : The Mystical Menace of Mahmoud Ahmadinejad
            Adaptation française : Alain Jean-Mairet

            Grâce au président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, un nouveau terme est apparu dans le vocabulaire politique : mahdaviat.

            Il s’agit, comme on pouvait s’y attendre, d’un terme technique religieux. Mahdaviat est un dérivé de mahdi, un terme arabe signifiant « le bien guidé » et désignant un personnage central de l’eschatologie islamique. Comme l’explique l’Encyclopedia of Islam, il est « le restaurateur de la religion et de la justice, celui qui régnera avant la fin des temps ». Ce concept trouve son origine dans les premières années de l’Islam et, avec le temps, a été plus particulièrement associé à sa branche chiite. Alors qu’« elle n’atteignit jamais le rang d’élément essentiel dans la doctrine religieuse sunnite », poursuite l’encyclopédie, « la croyance en un mahdi de la famille du prophète devint un aspect central de la foi chiite radicale », où elle est également connue sous l’appellation de « retour du douzième imam ».

            Le mahdaviat désigne donc la foi en la venue du mahdi et les efforts pour préparer son retour.

            Dans un reportage d’une grande qualité, Scott Peterson, de Christian Science Monitor, expose toute l’importance du mahdaviat dans les ambitions d’Ahmadinejad et explore les incidences de cette foi dans sa politique.

            Par exemple, en 2004, alors qu’il était maire de Téhéran, Ahmadinejad semble avoir discrètement incité le Conseil municipal à construire une grande avenue en guise de préparation à la venue du mahdi. Une année plus tard, en tant que président, il alloua 17 millions de dollars à l’érection d’une mosquée en carrelage bleu, intimement associée au mahdaviat, à Jamkaran, au sud de la capitale. Il initia également la construction d’une ligne ferroviaire directe entre Téhéran et Jamkaran. Il aurait plongé une liste des membres de son cabinet dans un puits adjacent à la mosquée de Jamkaran pour bénéficier d’une supposée influence divine.

            Il aborde fréquemment le sujet, et pas uniquement avec des Musulmans. À l’occasion de son discours aux Nations unies de septembre dernier, Ahmadinejad déconcerta les dirigeants mondiaux composant son auditoire en concluant son exposé par une prière pour la venue du mahdi : « Ô Seigneur tout-puissant, je te prie de hâter la venue du dernier dépositaire de tes secrets, le Promis, cet être humain parfait et pur qui remplira ce monde de justice et de paix. »

            À son retour en Iran depuis New York, Ahmadinejad évoqua en ces termes l’effet de son discours :

            Un membre de notre groupe me dit que lorsque je commençai à dire « Au nom de Dieu, le tout-puissant, le miséricordieux », il distingua une lueur autour de moi et j’étais dés lors placé à l’intérieur de cette aura. Je l’ai senti moi aussi. J’ai senti l’atmosphère changer tout à coup et, durant ces 27 à 28 minutes, les leaders mondiaux ne clignèrent plus des yeux. (…) Et ils étaient captivés. C’était comme si une main s’étaient emparés d’eux et maintenait leurs yeux ouverts pour recevoir le message de la République islamique.

            Ce que Peterson appelle l’« obsession présidentielle » du mahdaviat inspire à Ahmadinejad « une certitude qui ne laisse que peu de place au compromis. Le comblement du fossé entre riches et pauvres en Iran, le défi lancé à l’Amérique et à Israël et la création d’un programme d’armement nucléaire – toutes ses initiatives s’inscrivent dans la préparation du retour du mahdi. »

            « Le mahdaviat est un code désignant la révolution [islamique iranienne], c’est l’esprit même de la révolution », indique le directeur d’un institut dédié à l’étude et à l’accélération de la venue du mahdi. « Ce type de mentalité vous rend très fort », relève Amir Mohebian, le responsable de la rubrique politique du quotidien Resalat. « Si je crois que le mahdi va arriver d’ici deux, trois, quatre ans, pourquoi agirais-je avec ménagement ? C’est le moment de se montrer fort, pur et dur. » PBS relate que certains Iraniens « s’inquiètent de ce que leur nouveau président n’a aucune crainte de l’effervescence internationale, qu’il peut simplement la considérer comme un signe de Dieu ».

            Le mahdaviat a des implications directes et préoccupantes pour la confrontation entre l’Amérique et l’Iran, comme le déclara Hamidreza Taraghi, un supporter d’Ahmadinejad et membre de la Coalition islamique, un groupe partisan d’une ligne dure. Cela suppose en effet de considérer Washington comme le rival de Téhéran, voire comme un faux mahdi. Pour Ahmadinejad, la première priorité consiste à défier l’Amérique, et plus spécifiquement à lui opposer un modèle puissant créé sur la base de la « démocratie islamique ». Hamidreza Taragui prévoit de graves problèmes, à moins que les Américains ne changent fondamentalement leur approche.

            Je préfère la formulation inverse. Les plus dangereux dirigeants de l’histoire moderne sont ceux qui (comme Hitler) disposaient d’une idéologie totalitaire et d’une foi mystique en leur propre mission. Ahmadinejad remplit ces deux critères, comme le révèlent ses commentaires sur son discours aux Nations unies. Cette combinaison, ajoutée à un projet d’arsenal nucléaire, en fait un adversaire qu’il faut absolument stopper. De toute urgence.


            • ASINUS 27 février 2010 13:20

              heu je ne vous conteste pas sa vision mystique ou messianique , chacun sait qu il y en as en aussi en israel et je crois me souvenir que l administration bush en comptait quelques uns Pour l iran je ne suis pas aussi sur que vous de la lisibilté du réel pouvoir, cette révolution est dans l impasse et il n est pas exclu que comme la française elle ne se trouve un « sabre » je conçois vos « inquietudes » mais elles sont trop liées a la « survie » d israel qui a mon sens n’est pas en cause , je repette que pour ma part comme occidental l arabie séoudite m inquiete plus.


              • non666 non666 27 février 2010 16:11

                Plusieurs choses :

                1) Le pétrole n’est pas découvert en 1938 mais dès les années 10.
                Avec la menace Turque, sur le canal de suez , sur l’Empire des Indes c’est meme une des raisons principales qui font que l’intellignece service envois quantité d’espion dans le monde arabe pour pousser au soulevement.

                Ils promettront d’ailleurs la totalité du monde arabe a....tous les emirs et veilleront soigneusement a ce qu’aucun ne prenne l’ascendant sur les autres.

                2) La population de l’arabie seoudite est une des données « secretes » de ce pays.
                Elle est systematiquement surevaluée pour dissuader ceux qui ont des comptes a regler avec la dysnastie des seoud (c’est a dire, en gros tous leurs voisins)
                La cote nord ouest a été prise a ce qui etait historiquement a la Jordanie , le sud-est au Yemen, le sud a Oman.....etc, etc, etc...
                Comme le Koweit, l’arabie seoudite est une construction purement artificiel qui ne depends que du bon vouloir des anglo-saxons ...et de leur protection remunérée....

                3) La fin des concession de 50 ans, signées a partir des années 30-40 EST la véritable cause de la première , puis de la seconde guerre du golfe.....
                En effet apres la chute du mur de berlin, les arabes avaient fait savoir que desormais leur petrole serait ouvert aux Français, aux italiens, aux allemands , aux russes, aux japonais, aux coreens et aux chinois....
                Le 11 septembre a la bas un excelent mobile....


                • Reinette Reinette 27 février 2010 16:25

                  j’ai bien aimé cet article par sa présentation aérée : textes entrecoupé de cartes et photos - ça permet d’avoir une meilleure lecture
                  le sujet est très intéressant et plutôt bien traité (bien qu’un peu de parti pris contre les Américains) et l’histoire des pays et des peuples ne doit pas être écrite avec des préjugés _ politiques et/ou religieux _ mais écrite après une analyse objective.
                   
                  dans l’article
                  La péninsule arabique fut pendant des millénaires le carrefour désertique de toutes les caravanes, offrant puissance et richesses aux tribus nomades vivant au cœur des sables


                  il y a eu beaucoup de batailles et de conquêtes entre les chefs de clan avant que le premier Britannique ou Américain débarque
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27Arabie_saoudite#La_cr.C3.A9ation_de_l.27Arabie_saoudite_moderne


                  • perditadeblanc perditadeblanc 27 février 2010 17:20
                    FALCO ?
                    soit plus clair ?TU PARLES d’une terre de Palestine pour quel peuple ??
                    pour un peuple de squatters Talmudisé, venu du fond de la Mongolie ??


                    • FALCO FALCO 27 février 2010 18:28

                      mais non Md je parle du proprio qui entend récupérer son bien colonisé par des arabes


                      • mokhtar h 27 février 2010 19:24

                        A Falco-Falso
                        Vulgaire falisicateur.
                        Vous voudriez dire que les palestiniens ne sont pas chez eux, et que des ashkenazes dont les parents et les aïeux sont allés chercher la terre promise en Europe et en Amérique et y ont vécu partout dans le monde, pendant des siècles, sont chez eux en Palestine ?
                        Pardon, mais là, ce n’est plus du toupet, c’est du culot. Ho là là !
                        Tôt ou tard, Falso, tôt ou tard , tous vos soldats sortiront de la région. Pas l’ombre d’un doute là dessus : les arabes ont le temps, ils sont chez eux. Et de la haine anti-coloniale, anti-sioniste et aujourd’hui anti-américaine à en revendre. Ne l’oubliez surtout jamais.


                        • FALCO FALCO 27 février 2010 19:37

                          mais oui mokhtar les arabes sont chez eux en canaan, au liban, en Egypte, en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Libye, en Syrie, en Irak... 
                          le Magrheb subit l’arabisation-islamisation depuis 14 siécles, mais un jour ou l’autre, les Berbéres vaincront.
                          quel culot ce faussaire.


                          • DESPERADO 28 février 2010 00:10

                             Falco
                            Lire Arthur Koestler « la 13e tribu »
                            Shlomo Sand « Comment fut inventé le peuple juif ».
                            Les juifs ne son pas palestiniens,ce sont pour la majorité des khazars d’europe de l’est, ils ont colonisés cette terre, sous des pretextes mysticos-religieux, « dieu nous a promis cette terre. »
                            La bonne blague, mais ils y ont cru.
                            Il faudra rendre le terres et s’excuser.


                          • Antoine Diederick 27 février 2010 23:11

                            a l’auteur, pensez-vous que les Saoudiens ont pu financer le 11 septembre fatal aux Twins Towers ?


                            • boddah boddah 27 février 2010 23:28

                              @Antoine Diederick Vous me demandez ce que je pense ! Donc oui ils ont eu assez d’argent, non pas pour financer d’eux même, mais pour financer des commanditaires qui souhaitais brouiller les pistes. Il est plus facile de trouver un prêteur pour porter la responsabilité chez les saoudiens que chez d’autres. Pour finir mes insinuations je dirai que les financiers sont ici plus faciles à identifier que les commanditaires...


                              • Antoine Diederick 28 février 2010 01:16

                                merci de m’avoir répondu


                              • FALCO FALCO 28 février 2010 00:47

                                L’auteur, Shlomo Sand, est  spécialiste d’histoire contemporaine et n’a jamais rien publié sur l’histoire des Juifs, ce qui pourrait inciter à traiter par le silence et le mépris son livre provocateur. Mais ce serait une erreur, notamment pour la raison que les ennemis d’Israël de tous bords ont réservé à ce livre un accueil triomphal. Avant même sa parution en France (en septembre 2008), il était ainsi annoncé sur de nombreux sites Internet propalestiniens, altermondialistes ou trotskistes. A la rentrée 2008, il fit l’objet d’un grand article dans Le Monde Diplomatique, et d’une émission élogieuse sur France Inter (celle de Daniel Mermet, ce qui n’étonnera guère les lecteurs de notre revue). Des traductions sont annoncées dans une douzaine de langues, y compris l’arabe...

                                http://www.upjf.org/detail.do?noArticle=15541&noCat=145&id_key=145

                                   
                                 

                                • LeGus LeGus 28 février 2010 08:42

                                  Trop fort votre lien sur Sand, Falco....

                                  On y voit bien vos tropismes, lécher du patron mais entre-soi évidemment.
                                  L’upjf c’est bien l’organisation patronale juive qui a couronné Hortefeux de son prix de l’antiracisme après ces déclaration sur les auvergnats ?

                                  Un lien plus sérieux sur S. Sand.
                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Shlomo_Sand

                                  Vous et vos petits copains trolls vous la jouez « rebelz » mais en réalité vous roulez pour Sarko et sa clique.


                                • LeGus LeGus 28 février 2010 08:59

                                  Je viens mettre une seconde couche sur votre commentaire Falco...

                                  L’auteur de cet article sur S. Sand est Pierre Itshak Lurçat...N’est-il pas le fondateur supposé de la LDJ ???
                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_de_d%C3%A9fense_juive


                                • FALCO FALCO 28 février 2010 11:53

                                  wikipédia...et pourquoi pas agoravox ? AHAHAH
                                  ou les naturei karta AHAHAH

                                  Soyons sérieux legus.
                                  entre sand et flavius joséphe et Israel finkelstein...en histoire, y’a pas photo.

                                  AHAHAH....et pourquoi pas l’histoire racontée par desperado, paradisial, abdul ou morice. ? 


                                  • LeGus LeGus 28 février 2010 18:24

                                    « wikipédia...et pourquoi pas agoravox »

                                    Mais personne ne vous retient, le web est vaste et Agoravox survivra à votre départ, n’en doutez pas.

                                    « entre sand et flavius joséphe et Israel finkelstein...en histoire, y’a pas photo. »

                                    Finkelstein étudie les temps dit bibliques et Flavius en est contemporain, on est d’accord.
                                    Qu’il y ait une présence juive à cette époque, personne ne le conteste, même pas les palestiniens, ni même S. Sand. Ce que dit S. Sand est que les ashkénazes sont des khazars convertis. A-t-il tort, a-t-il raison ? Vous comme moi n’étant pas historiens, ne nous ridiculisons pas en prétendant trancher cette question.
                                    Et alors, quinze siècles plus tard on peut revenir et prétendre être propriétaire légitime du lieu ?
                                    Avec un raisonnement aussi délirant, les européens peuvent tous retourner dans l’Altaï.
                                    Mammifères rendez la terre aux dinosaures !
                                    Procaryotes rendez la terre aux eucaryotes !


                                  • ASINUS 28 février 2010 21:58

                                    « Finkelstein étudie les temps dit bibliques et Flavius en est contemporain, »

                                    bonsoir LeGus sauf erreur joseph ben mathias dit flavius joseph est contemporain de Neron
                                    ça fait assez loin des temps biblique...



                                    asinus:hi han


                                  • LeGus LeGus 1er mars 2010 08:22

                                    Et les évangélistes....et Jésus ???

                                    J’ai dit bible pas torah.

                                    Asinus ça veut dire âne en latin c’est ça ?


                                  • FALCO FALCO 28 février 2010 21:05

                                    ce n’est pas aux historiens de dire qui est Juif ou pas mais aux individus et à la KNESSET.

                                    tu fais dans le nazisme gugusse ???

                                    T’as volonté de m’évincer est significative d’un état d’esprit moricien. Comme par hasard (auquel je ne crois pas non plus )


                                    • LeGus LeGus 1er mars 2010 08:30

                                      Vous n’avez pas d’argument, vous traitez votre contradicteur de nazis....


                                    • bonnes idées 28 février 2010 21:39

                                      A lire tout ces commentaires je me dis que jamais la terre ne connaîtra la paix. Tant de personnes dans la souffrance qui prient pour un monde sans violence.

                                      Pas moyen de se mettre d’accord alors on explose tout pour un bout de terrain, du pet t’trolls" ou du gaz.

                                      Humanité pitoyable ! Quel avenir pour nos enfants, pour notre formidable savoir et pour notre merveilleuse planète ?

                                      L’hiver nucléaire ?


                                      • FALCO FALCO 28 février 2010 23:11

                                        gugusse et morice en gollnisch.... histo...riens !
                                        on comprend mieux la censure concernant certains « articles » de morice.


                                        • LeGus LeGus 1er mars 2010 08:31

                                          Vous n’avez pas d’argument, vous traitez votre contradicteur de nazis....


                                        • jallatte 1er mars 2010 08:25

                                          je vous cite
                                          "ainsi la famille Ben Laden rencontre régulièrement la famille Bush lors des assemblés d’actionnaires de CARLYLE (entre autre). "

                                          Carlyle ? Carlyle ? il s’agit bien de la boite dirigée par Sarkozy ????

                                          la meme boite qui possede Numericable ? et dont on sait qu’elle a revendu avec gros bénéfices apres l’avoir achetée à bas prix à la France notre immobilier national ?

                                          ah aussi le nom du palace où Nicolas et Carla résident en invités quand ils sont à NYC

                                          sources
                                          1) wikipedia (très expurgé)
                                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Carlyle
                                          http://www.voltairenet.org/article12418.html

                                          2) imprimerie nationale
                                          http://www.paperblog.fr/544728/pourquoi-l-imprimerie-nationale-a-ete-vendue-a-carlyle-de-serieux-doutes/
                                          3) Numericable Carlyle et CG92 un amendement sur mesure
                                          http://www.leblogfinance.com/2008/05/quand-la-famill.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès